Votre film du mois de Janvier 2013

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés après 1980

Modérateurs : Karras, Rockatansky, cinephage

Avatar de l’utilisateur
Père Jules
Quizz à nos dépendances
Messages : 14738
Inscription : 30 mars 09, 20:11

Re: Votre film du mois de Janvier 2013

Messagepar Père Jules » 1 janv. 13, 17:43

Janvier 2013
(60 films vus, revus et redécouverts)

    Image

    Une partie de campagne (Jean Renoir, 1936) Image
    Chut, chut, chère Charlotte (Robert Aldrich, 1964) Image
    Van Gogh (Maurice Pialat, 1991) Image
    Le chaud lapin (Pascal Thomas, 1974) Image
    Le fleuve sauvage (Elia Kazan, 1960) Image
    Heat (Michael Mann, 1995) Image
    Faut-il tuer Sister George ? (Robert Aldrich, 1968) Image
    La chasse à l'homme (Edouard Molinaro, 1964) Image
    L'inquiétante dame en noir (Richard Quine, 1962) Image
    Les demoiselles de Rochefort (Jacques Demy, 1967) Image
    The Hitcher (Robert Harmon, 1986) Image
    Le vol du Phénix (Robert Aldrich, 1965) Image
    La femme modèle (Vincente Minnelli, 1957) Image
    Confidences pour confidences (Pascal Thomas, 1979) Image
    Le grand embouteillage (Luigi Comencini, 1979) Image
    Elephant (Alan Clarke, 1989) Image
    Passe ton bac d'abord (Maurice Pialat, 1978) Image
    Landru (Claude Chabrol, 1963) Image
    La vie de château (Jean-Paul Rappeneau, 1966) Image
    Blancanieves (Pablo Berger, 2012) Image
    Le pays de la violence (John Frankenheimer, 1970) Image
    Le souper (Edouard Molinaro, 1992) Image
    Le repas des fauves (Christian-Jaque, 1964) Image
    Executive Action (David Miller, 1973) Image
    Une incroyable histoire (Ted Tetzlaff, 1949) Image
    L'amour en douce (Edouard Molinaro, 1985) Image
    De bruit et de fureur (Jean-Claude Brisseau, 1988) Image
    Chair de poule (Julien Duvivier, 1963) Image
    Raphaël ou le débauché (Michel Deville, 1971) Image
    L'évadé d'Alcatraz (Don Siegel, 1979) Image
    JFK (Oliver Stone, 1991) Image
    Beaumarchais l'insolent (Edouard Molinaro, 1996) Image
    Trop tard pour les héros (Robert Aldrich, 1970) Image
    Ho ! (Robert Enrico, 1968) Image
    La ferme aux loups (Richard Pottier, 1943) Image
    Un taxi pour Tobrouk (Denys de La Patellière, 1960) Image
    Du mouron pour les petits oiseaux (Marcel Carné, 1963) Image
    Milliardaire d'un jour (Frank Capra, 1961) Image
    Oscar (Edouard Molinaro, 1967) Image
    L'air de Paris (Marcel Carné, 1954) Image
    Péril en la demeure (Michel Deville, 1985) Image
    Runaway Train (Andreï Kontchalovski, 1985) Image
    Ennemis rapprochés (Alan J. Pakula, 1997) Image
    Magnum Force (Ted Post, 1973) Image
    Les dragueurs (Jean-Pierre Mocky, 1959) Image
    Cocagne (Maurice Cloche, 1961) Image
    La cuisine au beurre (Gilles Grangier, 1963) Image
    Les yeux de Laura Mars (Irvin Kershner, 1978) Image
    Jenny (Marcel Carné, 1936) Image
    L'île au complot (Robert Z. Leonard, 1949) Image
    Hibernatus (Edouard Molinaro, 1969) Image
    Miquette et sa mère (Henri Diamant-Berger, 1934) Image
    Adieu Philippine (Jacques Rozier, 1962) Image
    Des pissenlits par la racine (Georges Lautner, 1964) Image
    Arsène Lupin détective (Henri Diamant-Berger, 1937) Image
    Django Unchained (Quentin Tarantino, 2012) Image
    Le corniaud (Gérard Oury, 1965) Image
    La race des seigneurs (Pierre Granier-Deferre, 1974) Image
    A gauche en sortant de l'ascenseur (Edouard Molinaro, 1988) Image
    Le saut de l'ange (Yves Boisset, 1971) Image

Mes films du mois

Spoiler (cliquez pour afficher)
Décembre 2012: Qu'est-ce que maman comprend à l'amour ? (Vincente Minnelli, 1958)
Novembre 2012: Deux filles au tapis (Robert Aldrich, 1981)
Octobre 2012: Fureur apache (Robert Aldrich, 1972)
Septembre 2012: La fugue (Arthur Penn, 1975)
Août 2012: Ascenseur pour l'échafaud (Louis Malle, 1958)
Juillet 2012: S.O.B. (Blake Edwards, 1981)
Juin 2012: Coup de torchon (Bertrand Tavernier, 1981)
Mai 2012: L.627 (Bertrand Tavernier, 1992)
Avril 2012: A vingt-trois pas du mystère (Henry Hathaway, 1956)
Mars 2012: Guêpier pour trois abeilles (Joseph L. Mankiewicz, 1967)
Février 2012: Fat City (John Huston, 1972)
Janvier 2012: Macbeth (Roman Polanski, 1971)

Décembre 2011: Deep End (Jerzy Skolimowski, 1970)
Novembre 2011: Les chaussons rouges (Michael Powell & Emeric Pressburger, 1948)
Octobre 2011: Sous le soleil de Satan (Maurice Pialat, 1987)
Septembre 2011: Antoine et Antoinette (Jacques Becker, 1947)
Août 2011: Sherlock Jr. (Buster Keaton, 1924)
Juillet 2011: Le couteau dans l'eau (Roman Polanski, 1962)
Dernière édition par Père Jules le 31 janv. 13, 22:21, édité 48 fois.

Avatar de l’utilisateur
daniel gregg
Producteur Exécutif
Messages : 7073
Inscription : 23 févr. 04, 23:31

Re: Votre film du mois de Janvier 2013

Messagepar daniel gregg » 1 janv. 13, 17:51

Janvier 2013




Film du mois

Image


-Mafioso : A.Lattuada (1962)- 8.5/10
-Red state : K.Smith (2011)- 8.5/10

-Il vedovo : D.RIsi (1959)- 8/10
-The Andromeda strain : R.Wise (1971)- 8/10
-The mysterious lady : F.Niblo (1928)- 8/10
-Lawrence of Arabia : D.Lean (1962)- 8/10

-The breaking point : M.Curtiz (1950)- 7.5/10

-To catch a thief : A.Hitchcock (1955)- 7/10
-Lonesome : P.Féjos (1928)- 7/10
-Il profumo della signora in nero : F.Barilli (1974)- 7/10
-Ces messieurs de la santé : P.Colombier (1933)- 7/10
-Tumbleweed : N.Juran (1953)- 7/10
-Foxfire confessions d'un gang de filles : L.Cantet (2013)- 7/10
-One girl's confession : H.Haas (1953)- 7/10
-Night moves : A.Penn (1975)- 7/10

-La matriarca : P.F.Campanile (1969)- 6.5/10
-Rally' round the flag boys ! : L.McCarey (1958)- 6.5/10
-Appointment in Honduras : J.Tourneur(1953)- 6,5/10

-Paris New York : Y.Mirande (1940)- 6/10
-She couldn't say no : L.Bacon (1954)- 6/10
-Le chômeur de Clochemerle : J.Boyer (1957)- 6/10

-Think fast Mr Moto : N.Foster (1937)- 5,5/10
-Night editor : H.Levin (1946)- 5.5/10
-La banque de Nemo : M.Viel (1934)- 5,5/10

-Django unchained : Q.Tarantino (2013)- 5/10
-Le boulanger de Valorgue : H.Verneuil (1953)- 5/10
-From Russia with love : T.Young (1963)- 5/10

-Tabu : M.Gomes (2012)- 4/10




Films revus
Films redécouverts


Mois précédents

Spoiler (cliquez pour afficher)
Mai 2011 : The Frenchman's creek de M.Leisen
Juin 2011 : Run for cover de N.Ray
Juillet 2011 : Manhandled de A.Dwan
Aout 2011 : Une séparation de A.Fahradi
Septembre 2011 : Apache drums d'H.Fregonese
Octobre 2011 : The Prowler de J.Losey
Novembre 2011 : The red shoes de M.Powell
Décembre 2011 : La tour des sept bossus d'E.Neville

Janvier 2012 : La merditude des choses de F.V. Groeningen
Février 2012 : Les Misérables de R.Bernard
Mars 2012 : Waterloo bridge de M.Le Roy
Avril 2012 : Flesh and the devil de C.Brown
Mai 2012 : Moonrise kingdom de Wes Anderson
Juin 2012 : Harold and Maud de H.Hashby
Juillet 2012 : About Schmidt d'A.Payne
Aout 2012 : Keeper of the flame de G.Cukor
Septembre 2012 : Schlussakkord de D.Sirk
Octobre 2012 : Una giornata particolare d'E.Scola
Novembre 2012 : Pattes blanches de J.Grémillon
Décembre 2012 : The day the earth caught fire de V.Guest
Dernière édition par daniel gregg le 1 févr. 13, 09:49, édité 22 fois.

Avatar de l’utilisateur
Flol
smells like pee spirit
Messages : 42622
Inscription : 14 avr. 03, 11:21

Re: Votre film du mois de Janvier 2013

Messagepar Flol » 1 janv. 13, 17:52

Janvier 2013

Film du mois

Image

Films découverts
The Light at the Edge of the World (Kevin Billington) : 7/10
Stage Fright (Alfred Hitchcock) : 7/10
Le Grand Silence (Sergio Corbucci) : 6.5/10
Man on a Ledge (Asger Leth) : 2/10
Beasts of the Southern Wild (Benh Zeitlin) : 4/10
Maniac (Franck Khalfoun) : 6/10
Poulet aux Prunes (Marjane Satrapi & Vincent Paronnaud) : 7.5/10
Fitzcarraldo (Werner Herzog) : 8/10
Foxfire (Laurent Cantet) : 7/10
The War Lord (Franklin J. Schaffner) : 6.5/10
Les Saisons du Plaisir (Jean-Pierre Mocky) : 3/10
Into the Abyss (Werner Herzog) : 8/10
The White Diamond (Werner Herzog) : 9/10
Burden of Dreams (Les Blank) : 8/10
The Master (Paul Thomas Anderson) : 7.5/10
We need to talk about Kevin (Lynne Ramsay) : 7/10
Encounters at the End of the World (Werner Herzog) : 8/10
Un Homme et une Femme (Claude Lelouch) : 7/10
Bellflower (Evan Glodell) : 4.5/10
Toutes nos envies (Philippe Lioret) : 7/10
Putty Hill (Matt Porterfield) : 6/10
Dredd (Pete Travis) : 6.5/10
Win Win (Tom McCarthy) : 5.5/10
Haunted Summer (Ivan Passer) : 6/10
Django Unchained (Quentin Tarantino) : 6/10
Killing Fields (Ami Canaan Mann) : 3/10
La Cérémonie (Claude Chabrol) : 6.5/10
The MacKintosh Man (John Huston) : 4/10
Heathers (Michael Lehmann) : 6.5/10
Bonjour Tristesse (Otto Preminger) : 7/10
Flowers in the Attic (Jeffrey Bloom) : 6/10
Safety Not Guaranteed (Colin Trevorrow) : 6.5/10
Zero Dark Thirty (Kathryn Bigelow) : 7.5/10
And Justice For All (Norman Jewison) : 5/10
Parlez-moi de vous (Pierre Pinaud) : 3/10
The Escapist (Rupert Wyatt) : 7/10
Safe House (Daniel Espinosa) : 4/10
Lincoln (Steven Spielberg) : 7/10

Films revus (Hors compétition)
Excalibur (John Boorman) : 8/10 (=)

Séries découvertes
Spaced - saison 1 (Edgar Wright) : 6/10
Life's Too Short (Ricky Gervais & Stephen Merchant) : 7/10

Mes films du mois de Janvier 2005 à Décembre 2012
Spoiler (cliquez pour afficher)
Janvier 2005 : Turkish Delights (Paul Verhoeven)
Février 2005 : Bloody Sunday (Paul Greengrass)
Mars 2005 : The Life Aquatic with Steve Zissou (Wes Anderson)
Avril 2005 : Sweet Sixteen (Ken Loach)
Mai 2005 : Sleuth (Joseph L. Mankiewicz)
Juin 2005 : Man in the Moon (Robert Mulligan)
Juillet 2005 : Flesh + Blood (Paul Verhoeven)
Août 2005 : Bottle Rocket (Wes Anderson)
Septembre 2005 : The Getaway (Sam Peckinpah)
Octobre 2005 : Greed (Erich Von Stroheim)
Novembre 2005 : A History of Violence (David Cronenberg)
Décembre 2005 : The Man Who Would Be King (John Huston)
Janvier 2006 : Der Vierde Man (Paul Verhoeven)
Février 2006 : The New World (Terrence Malick)
Mars 2006 : Bring Me the Head of Alfredo Garcia (Sam Peckinpah)
Avril 2006 : Sorcerer (William Friedkin)
Mai 2006 : Testament (Lynn Littman)
Juin 2006 : The Last Boy Scout (Tony Scott)
Juillet 2006 : The Devil's Rejects (Rob Zombie)
Août 2006 : Breezy (Clint Eastwood)
Septembre 2006 : Tarnation (Jonathan Caouette)
Octobre 2006 : Children of Men (Alfonso Cuaron)
Novembre 2006 : Black Book (Paul Verhoeven)
Décembre 2006 : My Darling Clementine (John Ford)
Janvier 2007 : Casablanca (Michael Curtiz)
Février 2007 : Keane (Lodge Kerrigan)
Mars 2007 : Lonely are the Brave (David Miller)
Avril 2007 : The Prisoner of Shark Island (John Ford)
Mai 2007 : Babe : Pig in the City (George Miller)
Juin 2007 : The Brown Bunny (Vincent Gallo)
Juillet 2007 : Two For The Road (Stanley Donen)
Août 2007 : Ratatouille (Brad Bird)
Septembre 2007 : The Bourne Supremacy (Paul Greengrass)
Octobre 2007 : Requiem pour un Massacre (Elem Klimov)
Novembre 2007 : 24 Hour Party People (Michael Winterbottom)
Décembre 2007 : We Own The Night (James Gray)
Janvier 2008 : Sweeney Todd (Tim Burton)
Février 2008 : La Nuit Américaine (François Truffaut)
Mars 2008 : The Man Who Shot Liberty Valance (John Ford)
Avril 2008 : F...comme Fairbanks (Maurice Dugowson)
Mai 2008 : Mr Smith Goes to Washington (Frank Capra)
Juin 2008 : Block Party (Michel Gondry)
Juillet 2008 : Bridge to Terabithia (Gabor Csupo)
Août 2008 : The Pursuit of Happyness (Gabriele Muccino)
Septembre 2008 : The Mist (Frank Darabont)
Octobre 2008 : Entre les murs (Laurent Cantet)
Novembre 2008 : At Close Range (James Foley)
Décembre 2008 : Faits Divers (Raymond Depardon)
Janvier 2009 : Urgences (Raymond Depardon)
Février 2009 : The Wrestler (Darren Aronofsky)
Mars 2009 : You can't take it with you (Frank Capra)
Avril 2009 : Le Trou (Jacques Becker)
Mai 2009 : Family Life (Ken Loach)
Juin 2009 : La Ronde (Max Ophüls)
Juillet 2009 : Bukowski - Born Into This (John Dullaghan)
Août 2009 : Inglourious Basterds (Quentin Tarantino)
Septembre 2009 : District 9 (Neil Blomkamp)
Octobre 2009 : (500) Days of Summer (Marc Webb)
Novembre 2009 : Once (John Carney)
Décembre 2009 : Avatar (James Cameron)
Janvier 2010 : Mr. Nobody (Jaco Van Dormael)
Février 2010 : Valkyrie (Bryan Singer)
Mars 2010 : Boy A (John Crowley)
Avril 2010 : The Red Shoes (Michael Powell & Emeric Pressburger)
Mai 2010 : Grey Gardens (Albert Maysles, David Maysles, Ellen Hovde & Muffie Meyer)
Juin 2010 : Sixteen Candles (John Hughes)
Juillet 2010 : The Fall (Tarsem Singh)
Août 2010 : This Is It (Kenny Ortega)
Septembre 2010 : Des Hommes et des Dieux (Xavier Beauvois)
Octobre 2010 : The Social Network (David Fincher)
Novembre 2010 : The Dead (John Huston)
Décembre 2010 : Death Wish III (Michael Winner)
Janvier 2011 : Miracle Mile (Steve De Jarnatt)
Février 2011 : On Her Majesty's Secret Service (Peter Hunt)
Mars 2011 : Brief Encounter (David Lean)
Avril 2011 : Punishment Park (Peter Watkins)
Mai 2011 : The Tree of Life (Terrence Malick)
Juin 2011 : Running on Empty (Sidney Lumet)
Juillet 2011 : Music Box (Costa-Gavras)
Août 2011 : The Assassination of Jesse James by the Coward Robert Ford (Andrew Dominik)
Septembre 2011 : 7th Heaven (Frank Borzage)
Octobre 2011 : The Plague Dogs (Martin Rosen)
Novembre 2011 : Super (James Gunn)
Décembre 2011 : City of Hope (John Sayles)
Janvier 2012 : Take Shelter (Jeff Nichols)
Février 2012 : Incendies (Denis Villeneuve)
Mars 2012 : Modern Times (Charlie Chaplin)
Avril 2012 : A propos d'Elly (Asghar Farhadi)
Mai 2012 : The Conversation (Francis Ford Coppola)
Juin 2012 : The Myth of the American Sleepover (David Robert Mitchell)
Juillet 2012 : L'Assassin habite au 21 (Henri-Georges Clouzot)
Août 2012 : Scaramouche (George Sidney)
Septembre 2012 : The Tall T (Budd Boetticher)
Octobre 2012 : Anatomy of a Murder (Otto Preminger)
Novembre 2012 : Frankenweenie (Tim Burton)
Décembre 2012 : Le Havre (Aki Kaurismäki)
Dernière édition par Flol le 1 févr. 13, 10:19, édité 34 fois.

Avatar de l’utilisateur
magobei
Assistant opérateur
Messages : 2538
Inscription : 11 sept. 07, 18:05

Re: Votre film du mois de Janvier 2013

Messagepar magobei » 1 janv. 13, 18:06

Film du mois:

Découvertes / * films revus / séries:

9.5/10
* Vertigo (Alfred Hitchcock, 1958)

8.5/10
* The Night of the Hunter (Charles Laughton, 1955)

8/10
* Groundhog Day (Harold Ramis, 1993)
The Long Goodbye (Robert Altman, 1973)
La meglio gioventù (Marco Tullio Giordana, 2003)
* La poison (Sacha Guitry, 1951)

7.5/10
Después de Lucia (Michel Franco, 2012)
Django Unchained (Quentin Tarantino, 2012)
* The Party (Blake Edwards, 1968)
The Man Who Knew Too Much (Alfred Hitchcock, 1956)

7/10
Wuthering Heights (Andrea Arnold, 2011)
The Five-Year Engagement (Nicholas Stoller, 2012)
Suddenly, Last Summer (Joseph L. Mankiewicz, 1959)
Life of Pi (Ang Lee, 2012)
Rubber (Quentin Dupieux, 2010)
* Intolerable Cruelty (Joel Coen, 2003)
Young Adult (Jason Reitman, 2011)
New Girl s01

6.5/10
Zero Dark Thirty (Kathryn Bigelow, 2012)
Harvey (Henry Koster, 1950)

6/10
21 Jump Street (Phil Lord & Chris Miller, 2012)

5.5/10
Tabu (MIguel Gomes, 2012)

4/10
The Master (Paul Thomas Anderson, 2012)
Sightseers (Ben Wheatley, 2012)

Mois précédents:
Spoiler (cliquez pour afficher)
Décembre 2012
Novembre 2012
Octobre 2012
Septembre 2012
Août 2012
Juillet 2012
Juin 2012
Mai 2012
Avril 2012
Mars 2012
Février 2012
Janvier 2012
Décembre 2011
Novembre 2011
Octobre 2011
Septembre 2011
Août 2011
Juillet 2011
Juin 2011
...
Avril 2011
Mars 2011
Février 2011
Janvier 2011
Dernière édition par magobei le 31 janv. 13, 12:26, édité 25 fois.
Ça sera la restauration antédiluvienne de 2017 sortie chez Olive et Koch, mais avec un bitrate à 26Hz et du DNR à 36Mb comme toujours chez l'éditeur. Autant dire que l'image sera merdique. Mais je vais l'acheter, même si ça fera doublon avec le Olive, le Koch et le Indicator parce qu'il y a des STF - je n'en ai pas besoin, mais c'est important si on veut partager - et surtout la VF d'origine avec Henri Chalant qui double Rex Edwards qui joue l'indien qui se fait tuer sur la gauche à 40:23.

Avatar de l’utilisateur
everhard
Assistant(e) machine à café
Messages : 292
Inscription : 25 janv. 09, 14:06
Localisation : mougins

Re: Votre film du mois de Janvier 2013

Messagepar everhard » 1 janv. 13, 18:20

Janvier 2013

Film du mois
Another Silence

Films découverts
Angles d'attaque (télé)(2007) : 6/10 ( Un petit film efficace même si le sujet tiens dans un mouchoir de poche )
Another silence (dvd) (2010) : 7/10 ( un film triste et désespéré; très bien joué )
Dark shadows (dvd) (2012) : 7/10 ( un petit Burton mais un Burton quand même...)
Ladies vs Ricky Bahl (dvd)(2011) : 6/10 ( une petite comédie agréable et sans prétention, qui ne laisse pas un souvenir impérissable...)
Meurs un autre jour (télé)(2002) : 6/10 ( un James Bond qui fait passer un bon moment )
Mugamoodi (dvd)(2012) : 7/10 ( Le film de super héros tamil, plutôt batman du pauvre que spiderman, avec du beau kungfu )
Numéro 4 (dvd)(2011) : 6/10 ( une adaptation d'un roman jeunesse, avec de beaux effets spéciaux et une histoire finalement un peu banale. Les jeunes acteurs se débrouillent pas trop mal.)
Sexe entre amis (dvd)(2011) : 7/10 ( une bonne comédie )
The help (dvd)(2011) : 7/10 ( j'avais adoré le livre et l'adaptation est pas mal du tout :) )
Tum mile (dvd)(2009) : 7/10 ( une bonne surprise avec une histoire d'amour assez réaliste sur les difficultés de communication dans le couple )
Wanted (télé)(2008) : 5/10 ( bof )

Films revus
Crime était presque parfait (le)(télé) (1954)
Pearl Harbor (télé)(2001)
Superman returns - Bryan Singer (télé)(2006)

Films Hors compétition

Série
Nigellissima ep 1 à 7 (2012 ) : je suis une fan, que puis je dire de plus... Nigella est drôle et ses recettes me mettent en appétit :mrgreen:
Shinya Shokudo saison 1 ep 1 à 5 (2009) : un formidable drama qui se déroule dans un petit boui boui ouvert de minuit à 7 heures du matin. Le patron, appelé Master, nous présente ces habitués et leurs histoires, parfois drôles, parfois tristes, mais toujours pleines d'émotion. Un grand drama culinaire ( des trucs et des recettes sont au centre de chaque histoire ) plein de sentiments. J'adore la chanson du générique ( http://www.youtube.com/watch?v=_umiMA9SuK8 )
Dernière édition par everhard le 1 févr. 13, 09:36, édité 13 fois.
ImageImage

Avatar de l’utilisateur
cinephage
C'est du harfang
Messages : 22080
Inscription : 13 oct. 05, 17:50

Re: Votre film du mois de Janvier 2013

Messagepar cinephage » 1 janv. 13, 18:23

JANVIER 2013

FILM DU MOIS:

Les dimanches de Ville d'Avray, de Serge Bourguignon (1962) 9/10 - Une mise en scène très recherchée, parfois trop, mais un très beau script et une enfant très émouvante, qui porte le récit à bout de bras.

FILMS DECOUVERTS:
Mon beau-père et nous, de Paul Weitz (2010) 4/10 - Très convenu, passablement médiocre, mais on s'amuse toujours de voir Ben Stiller à l'écran...
Lady for a day, de Frank Capra (1933) 8,5/10 - Le miracle façon Capra, et Ned Sparks en grande forme. Que du bonheur !
Far from the madding crowd, de John Schlesinger (1967) 8/10 - Un grand récit de Thomas Hardy, une superbe photographie de Nicolas Roeg, qui use de la couleur de façon signifiante, un fort beau film...
3 idiots, de Rajkumar Hirani (2009) 7/10 - Certes la panoplie mélo est lourdaude, les gags ne sont pas toujours réussis, mais je reste séduit par le message libertaire du film et par le charme de son casting.
Miss Bala, de Gerardo Naranjo (2012) 3,5/10 - Des plans inutilement étirés, une intrigue la moins explicative possible, bref, tous les défauts du cinéma vérité, sans le talent qui pourrait tirer la chose vers le haut.
Ridicule, de Patrice Leconte (1996) 7,5/10 - Une joli portrait d'époque et un récit bien mené, aux répliques qui font mouche.
Le prisonnier d'Alcatraz, de John Frankenheimer (1962) 7,5/10 - Une très belle prestation de Burt Lancaster, et une belle leçon d'humanisme.
Le monde de Charlie, de Stephen Chbosky (2013) 6,5/10 - Belle BO pour un film archi-revu... Ezra Miller confirme son talent prometteur, j'espère qu'il trouvera des rôles à sa mesure.
Le salon de musique, de Satyajit Ray (1958) 7,5/10 - Voluptueux récit d'un noble dépensier rivalisant avec un riche roturier, une histoire édifiante, pleine de musique lancinante (dont j'avoue qu'elle m'a vite lassé).
The Life and Adventures of Nicholas Nickleby, d'Alberto Cavalcanti (1947) 7/10 - Une adaptation très Dickensienne, assez plaisante, mais pas inoubliable...
Cléo de 5 à 7,d'Agnès Varda (1962) 6/10 - Flânerie parisienne très dans l'air du temps, avec quelques affèteries de style. Seules les pièces musicales m'ont vraiment plu, pour changer...
Big Man Japan, de Hitoshi Matsumoto (2007) 7,5/10 - Un humour doux-amer décalé, où la tradition japonaise est tournée en dérision pour être sauvée (?) par l'Amérique ? Intéressant en tout cas.
Jenny, de Marcel Carné (1936) 8/10 - Françoise Rosay très émouvante, Charles Vanel remarquable, un très joli film où la plume de Prévert reste à sa place, et sert le récit.
Foxfire, de Laurent Cantet (2013) 6,5/10 - Pas mal, mais l'issue trop évidente, nous distancie des personnages dont la naïveté agace par moments.
Gangs of Wasseypur 2ème partie, d'Anurag Kashyap (2012) 7/10 - On aurait aimé un court résumé avant la reprise immédiate du récit, le nombre de personnages rendant difficile la reconstitution des faits. Pour le reste, le film souffre des mêmes problèmes que l'ensemble du film : BO trop criarde et inadaptée, une certaine complaisance. A l'inverse, l'ampleur de la fresque donne au projet un coté impressionnant et reflexif sur l'Inde contemporaine.
Maniac, de Franck Khalfoun (2013) 7,5/10 - Le film tire son épingle du jeu, il est formellement réussi et plutôt bien joué. Cela dit, il reste dans l'ombre de son illustre prédecesseur et l'intrigue parait assez vaine. Le film m'eut semblé meilleur sans cette étouffante référence...
Le petit soldat, de Jean-Luc Godard (1963) 6,5/10 - Thématiquement intéressant, un film à l'intérêt historique (la guerre d'Algérie) et porté par le charme d'Anna Karina. Mais Godard a fait beaucoup.
Kes, de Ken Loach (1969) 8,5/10 - Quelle incroyable direction d'acteur ! Tout l'univers de Loach est déja en pièce, et le film parvient à entrelacer monde de l'enfance, analyse sociale, tout en offrant un portrait de l'école à la fois drole et cruel. Formidable.
Le retour des Mousquetaires, de Richard Lester (1989) 6/10 - L'équilibre humour/aventure penche trop en faveur du premier, et, même si on rit, on se désintéresse de ces héros qui ratent tout. Seule Kim Cattral, par sa fraicheur, vient mettre un peu de charme dans le film.
Django, de Sergio Corbucci (1966) 7/10 - Absurdement violent, quelques plans un peu forcés, le film est divertissant, mais je reste moyennement emballé...
Premium Rush, de David Koepp (2012) 7,5/10 - Un film spectaculaire, mené tambour battant par un casting sympa. Un chouette petit film...
Le manuscrit trouvé à Saragosse, de Wojciech Has (1965) 8/10 - Une référence dans l'enchassement d'histoire, à quoi s'ajoutent une composition des plans qui ajoutent à leur ton fantastique, une belle BO de Penderecki, et un script tout sauf bête.
Cars, de John Lasseter (2006) 7/10 - Sympa, quelques séquences sont réussies, mais ça reste très convenu aussi...
The Master, de Paul Thomas Anderson (2013) 6.5/10 - Joliment filmé, magnifiquement joué, mais entre un montage qui privilégie l'ellipse et un scénario distanciateur, on suit ça sans trop s'impliquer.
Paradis Amour, d'Ulrich Seidl (2013) 7/10 - Un sujet pas facile, et la décision de tout montrer, de gratter là où ça fait mal. Un peu trop peut-être, ou pas, vu que le but était de mettre le spectateur mal à l'aise. A ce titre, c'est réussi, le film n'est pas plaisant à voir.
La dame en noir, de James Watkins (2012) 7,5/10 - Un bon film d'horreur old-school, qui fait bondir de son siège pour une intrigue spectrale bien menée.
Josey Wales, hors-la-loi, de Clint Eastwood (1976) 8/10 - Excellent western, eastwoodien en diable (role des anciens, reconstitution d'une communauté...), magnifiquement éclairé par Bruce Surtees (j'aurais aimé le découvrir en salle, celui-ci).
Who's afraid of Virginia Woolf, de Mike Nichols (1966) 8/10 - Une incroyable performance d'acteurs, mise en scène de façon fort judicieuse. Je souscris moins au texte, qui impose une ambiance délétère, sur un mode tragi-comique qui parfois marche, parfois ne marche pas... Le film n'en reste pas moins un spectacle mémorable.
Le chagrin et la pitié, de Marcel Ophuls (1969) 8,5/10 - La qualité de certaines interventions est saisissante. Ophuls sait aussi contredire lorsqu'il le faut, avec ce qu'il faut d'aplomb. Très grand documentaire.
Perfect Sense, de David MacKenzie (2012) 4/10 - Malgré une jolie photo, le scénario très saugrenu (quelle improbable fin du monde) et une approche mondialisante façon publicitaire desservent toute implication émotionnelle dans le film...
Les aventures de Pinocchio, de Luigi Comencini (1972) 8/10 - Une magnifique approche rurale du conte, à la fois très vivante (le petit qui joue Pinocchio est formidable) et très pertinente. Une belle réussite.
Mado, de Claude Sautet (1976) 8/10 - Etonnant film qui se permet, au sens littéral, une sortie de route pour folatrer pendant sa dernière demi-heure. Fort bien joué, notamment par Piccoli, le film parvient à émouvoir.
Soy Cuba, de Mikhail Kalatazov (1964) 8/10 - Thématiquement, le film hérite d'Eisenstein (on pense à Potemkine), mais techniquement, cette caméra qui filme dans tous les sens est proprement saisissante. Et Kalatazov a un sacré sens du cadre. Le film frappe fort, malgré son sujet propagandiste.
After the Thin Man, de W.S. Van Dyke (1936) 8/10 - Des dialogues hilarant, un (anti)héros étonnant, plus préoccupé de trouver son prochain verre que de résoudre l'enquête, un James Stewart dans un rôle rare... Très très réjouissant.
Shenandoah, d'Andrew Mc Laglen (1965) 5/10 - Très anecdotique, sauf pour James Stewart, qui est impeccable, et une séquence avec une vache, au dernier tiers du film.
American Trip, de Nicholas Stoller (2010) 5,5/10 - Trop souvent en dessous de la ceinture, le film parvient tout de même à faire rire et à tirer profit de dialogues parfois très bien fichus.
Blancanieves, de Pablo Berger (2013) 8/10 - Malgré mon peu de gout pour la tauromachie, la beauté formelle de ce film, et ses nombreuses idées de mise en scène en font une vraie réussite.
Django Unchained, de Quentin Tarantino (2013) 9/10 - Tarantino poursuit son exploration d'un cinéma d'exploitation, avec un talent inoui. Mention spéciale à sa citation de la BO d'Under Fire, de Goldsmith, un grand moment, et une merveille de mise en scène. Les 30 dernières minutes, en revanche, me convainquent nettement moins.
La nuit des forains, d'Ingmar Bergman (1953) 7/10 - Pas mal, mais la fusion entre couple en crise et cirque passe mal
Spoiler (cliquez pour afficher)
(notamment la mort de l'ours, pourtant paroxystique).

Margaret, de Kenneth Lonnergan (2011) 7,5/10 - Formidable par moments, le film (extended cut) souffre de problèmes de structure, multiplie les pistes qu'il ne fait pas aboutir, ou les tunnels de dialogues vaseux. Imparfait, donc, mais mémorable, notamment dans son utilisation de la musique.
Provoked: a true story, de Jag Mundhra (2006) 4,5/10 - A trop en faire, le réalisateur mine son film de bons sentiments, et caricature trop la relation entre l'épouse battue et son mari. Cela dit, un couple Said de Lost / Aishwarya Rai Bachchan, c'est quand même pas mal... Et Miranda Richardson est vraiment bien.
Regeneration, de Raoul Walsh (1915) 6,5/10 - Un peu sommaire, mais quelques jolies idées, notamment un travelling avant judicieux, et un récit traité avec naturalisme...
La femme des sables, de Hiroshi Teshigahara (1964) 8,5/10 - A mi chemin entre film métaphysique et polar, film fantastique et reflexion philosophique, la femme des sables est avant tout un magnifique film, à la photographie extraordinaire, et à la BO inquiétante de Toru Takemitsu.

FILMS REVUS:
La cinquieme victime, de Fritz Lang (1956) 9/10 - Tous pourris... Quel bon film noir, dans lequel le héros trompe sa fiancée et l'expose au danger, tandis que d'autres complotent par divers biais, au dépens d'un tueur en série qui serait presque ici la victime de ce combat des chefs. Un classique indétrônable.


Films des mois précédent
Spoiler (cliquez pour afficher)
janvier 2010=Tetro (Coppola)
février 2010= Day of the Outlaw (de Toth)
mars 2010= Une femme disparait (Hitchcock)
avril 2010= Cria Cuervos (Saura)
mai 2010= La liste de Schindler (Spielberg)
juin 2010=The Man in the Moon (Mulligan)
juillet 2010=Spoorlos (Sluizer)
aout 2010=Nobody knows (Kore-Eda)
septembre 2010=The Black Swan (King)
octobre 2010=Des hommes et des dieux (Beauvois)
novembre 2010=Une vie difficile (Risi)
décembre 2010=A brighter summer day (Yang)
janvier 2011=Incendies (Villeneuve)
février 2011=Portrait of Jennie (Dieterle)
mars 2011=Orgueil et préjugés (Wright)
avril 2011=Murder by Contract (Lerner)
mai 2011=Vincent, François, Paul, et les autres (Sautet)
juin 2011=Les contes cruels du Bushido (Imai)
juillet 2011=Underworld (Von Sternberg)
aout 2011=L'heure suprême (Borzage)
septembre 2011=L'Apollonide, souvenirs de la maison close (Bonello)
octobre 2011=The ox-bow incident (Wellman)
novembre 2011=The Movie Orgy (Dante)
décembre 2011=Mission Impossible : le protocole fantôme (Bird)
janvier 2012=Take Shelter (Nichols)
février 2012=Gentleman Jim (Walsh)
mars 2012=Le miroir (Tarkovski)
avril 2012=Divorce à l'italienne (Germi)
mai 2012=La cabane dans les bois (Goddard)
juin 2012=Les meilleures années de notre vie (Wyler)
juillet 2012=Feux dans la plaine (Ichikawa)
aout 2012=Wichita (Tourneur)
septembre 2012=Baraka (Fricke)
octobre 2012=Les grandes espérances (Lean)
novembre 2012=Man Hunt (Lang)
décembre 2012=Wings (Shepitko)
Obviously the world is not a wish-granting factory (The fault in our stars, Josh Boone, 2014)
Pour caler mes bennos

Avatar de l’utilisateur
hellrick
David O. Selznick
Messages : 12472
Inscription : 14 mai 08, 16:24
Liste de DVD
Localisation : Sweet Transylvania, Galaxie Transexuelle

Re: Votre film du mois de Janvier 2013

Messagepar hellrick » 1 janv. 13, 18:28

FILM DU MOIS
Image

DECOUVERTES


- Toy Story 3 ==> 5/6 [Rtl]
- Cloud Atlas ==> 5/6
- Django unchained ==> 5/6 [cinema]

- Dredd ==> 4,5/6
- Le sexe qui parle ==> 4,5/6
- Insidious ==> 4,5/6
- ...a tutte le auto della polizia ==> 4,5/6
- seuls les anges ont des ailes ==> 4,5/6 [tcm]
- Sans foi ni loi ==> 4,5/6 [dvd]

- Blackaria ==> 4/6
- Sinister ==> 4/6
- Le tigre du Bengale ==> 4/6 [France3]
- Chevauchée avec le diable (Audie Murphy) ==> 4/6 [dvd]
- Caresses à domicile ==> 4/6
- Meurtre par interim ==> 4/6
- Cosmopolis ==> 4/6
- Les orgies de Raspoutine (version porno intégrale) ==> 4/6
- Diaboliquement vôtre! ==> 4/6

- L'homme aux poings de fer ==> 3,5/6 [ciné] je suis très généreux, presque autant que RZA :wink:
- What's the matter with Helen? ==> 3,5/6
- Night of the assassins ==> 3,5/6 [dvd]
- Django tire le premier ==> 3,5/6
- Ciakmull ==> 3,5/6 [dvd]
- Terror Firmer ==> 3,5/6

- Le diabolique docteur Mabuse ==> 3/6 [France3]
- Le tombeau hindou ==> 3/6 [France3]
- Gentleman Killer ==> 3/6 [dvd]
- World Invasion: Battle Los Angeles ==> 3/6 [blu ray]
- L'assassinat du Père Noel ==> 3/6
- Something is crawling in the dark ==> 3/6
- Emmanuelle forever / Les orgies inavouables d'Emmanuelle ==> 3/6
- La casa della paura ==> 3/6
- les rodeurs de l'aube ==> 3/6 [dvd]
- Célestine bonne à tout faire ==> 3/6 [Syfy]
- The Bat ==> 3/6 [dvd]
- The Man with the icy eyes ==> 3/6

- PiranhAconda ==> 2,5/6 [Syfy]
- DinoShark ==> 2,5/6 [Syfy]
- Underworld IV ==> 2,5/6 [blu ray]

- Sweets from a stranger ==> 2/6

- Parties de chasse en Sologne (Brigitte Lahaie) ==> 1,5/6

- holy motors ==> 0/6

REDECOUVERTES

- Volte / Face ==> 6/6 [dvd]
- Kill Bill Volume 1 ==> 6/6 [dvd]

- Un justicier dans la ville ==> 5,5/6 [dvd]
- Conan le Barbare ==> 5,5/6 [dvd]

- L'armée des 12 singes ==> 5/6 [dvd]
- Le 3ème Homme ==> 5/6 [dvd]
- Pulp Fiction ==> 5/6 [dvd]

- Dead Again ==> 4,5/6 [arte]
- Lone Star ==> 4,5/6 [dvd]
- Jackie Brown ==> 4,5/6 [dvd]
- Star Trek Le film ==> 4,5/6 [dvd]
- Star Trek 2: la colère de Khan ==> 4,5/6 [dvd]
- Le crime de l'orient express ==> 4,5/6 [dvd]
- La lame infernale ==> 4,5/6 [dvd]
- Payback ==> 4,5/6 [France3]
- Double Team ==> 4,5/6 [dvd] 4ème vision...oh yeah :D :oops:

- Terreur à l'Hôpital Central ==> 4/6
- L'assassin habite au 21 ==> 4/6
- Star Trek III: The search for Spock ==> 4/6 [dvd]
- Week en sauvage ==> 4/6

- Star Trek IV ==> 3,5/6 [dvd]

- La maison des damnés ==> 3/6 [PlugRTL]
Dernière édition par hellrick le 31 janv. 13, 16:37, édité 23 fois.
Critiques ciné bis http://bis.cinemaland.net et asiatiques http://asia.cinemaland.net

Image

Avatar de l’utilisateur
cinéfile
Machino
Messages : 1172
Inscription : 19 avr. 10, 00:33
Localisation : Bourges

Re: Votre film du mois de Janvier 2013

Messagepar cinéfile » 1 janv. 13, 18:52

Janvier 2013

DECOUVERTES

La Nuit Américaine (F. Truffaut, 1973) 8,5/10
Témoin à Charge (B. Wilder, 1957) 8/10
Cop (J. Harris, 1987) 7,5/10
Scanners (D. Cronenberg, 1981) 7/10
Pee Wee Big Adventure (T. Burton, 1985) 7/10
Au Coeur du Mensonge (C. Chabrol, 1999) 6,5/10
Après Vous (P. Salvadori, 2003) 6,5/10
District 9 (N. Blomkamp) 6,5/10
Mort d'Un Pourri (G. Lautner, 1977) 6,5/10
L'Oiseau au Plumage de Cristal (D. Argento, 1970) 6/10
Le Soupirant (P. Etaix, 1963) 5,5/10
Les Aventuriers (R. Enrico, 1967) 5,5/10
Le Corniaud (G. Oury, 1964) 5,5/10
Bullitt (Peter Yates, 1968) 5/10

RE-DECOUVERTES

Les Dents de la Mer (S. Spielberg, 1975) 7/10
Dernière édition par cinéfile le 3 févr. 13, 22:21, édité 9 fois.

Avatar de l’utilisateur
Cathy
Producteur Exécutif
Messages : 7240
Inscription : 10 août 04, 13:48

Re: Votre film du mois de Janvier 2013

Messagepar Cathy » 1 janv. 13, 18:53

Film du mois
Image


Films découverts, redécouverts ou revus

Chicago (Rob Marshall) - 9/10
Emballant, des numéros d'acteurs énormes, Richard Gere en avocat cynique, Renée Zellweger en Roxie Hart beaucoup plus antipathique que le portrait qu'en dépeignait Ginger Rogers 60 ans plus tot, Catherine Zeta Jones impressionnante en meneuse de revue. Les numéros musicaux sont naturellement très proches de Cabaret ce qui n'est pas étonnant vu que le musical original est signé Bob Fosse. Le numéro Roxie semble un hommage à Marilyn Monroe avec son jeu de classe et la coiffure et le jeu de Zellweger. Le montage est brillant alternant vie de prison et scène de cabaret. John C. Reilly est touchant en époux trompé. Bref un superbe film !

Mildred Pierce (Michael Curtiz) - 9/10
Chef d'œuvre absolu du film noir, avec une Joan Crawford bouleversante en mère dépassée par les agissements de sa fille. Revu avec toujours autant de plaisir.


Bye bye love, Down with love ( Peyton Reed) - 8.5/10
Hommage aux comédies de Doris Day et Rock Hudson, Down with Love est absolument charmant, et irrésistible par sa recherche des décors de l'époque, ces toiles peintes vues par les fenêtres, les décors des pièces, notamment la garçonnière de Catcher Block, les tenues délirantes et excessivement colorées de Renée Zellweger, sans oublier le grand atout du film sa bande musicale totalement inspirée et ce numéro final chanté par l'actrice et Ewan McGregor avec un charme de tout instant et une très chouette voix de crooner pour l'acteur. L'intrigue est sans aucun doute plus "chaude" que les comédies de l'époque où le thème du sexe était évidemment abordé mais de manière plus feutrée, mais le film est un régal de tout instant, et David Hyde Pierce est excellent dans son rôle "à la" Tony Randall qui le temps d'une scène apparaît avec tout son humour, une jolie réussite plus hommage que parodie ou pastiche.

Tessa, la nymphe au cœur fidèle, The Constant nymph (Edmund Goulding) - 8/10
Enorme mélo adaptation d'un roman de Margaret Kennedy où une jeune fille tombe amoureuse d'un pianiste en devenir. Elle est cardiaque, elle l'aime, il ne s'en rend compte que trop tard. On reste évasif sur les âges des différents protagonistes sans doute pour que la censure ne s'affole pas. C'est romantique, Joan Fontaine arrive à rendre crédible cette jeune fille qui court tout le temps, elle est par contre un peu trop dramatique dans les scènes finales. Elle fut nominée aux Oscar pour sa prestation. Charles Boyer est parfait en musicien un peu mufle tout comme Alexis Smith est magnifique en femme altière opposée à la sauvage Tessa. On retrouve en second rôle Charles Coburn, Peter Lorre, Dame May Whitty et même Marcel Dalio. Un mélo tourné en studio mais efficace.

Chasse à l'homme, Man hunt (Fritz Lang) - 8/10
Film inégal avec un début un peu longuet, l'arrivée à Londres et la traque s'avèrent plus intéressantes, avec des plans qui évoquent M le maudit comme la scène du métro, ou qui annonce le tombeau hindou, comme la grotte. Joan Bennett s'avère irrésistible en gamine ostensiblement amoureuse de cet anglais traqué et plein de charme joué par Walter Pidgeon, la fin avec la voix off paraît par contre aujourd'hui superfétatoire.

La femme déshonorée, Dishonored Woman (Robert Stevenson) - 8/10
Film assez étonnant pour l'époque. Très beau portrait de femme aux mœurs libres qui va changer de vie et se trouver de nouveau confrontée à son passé. A la fois Woman's Picture et film noir, un film porté par Hedy Lamarr absolument magnifique comme d'habitude.

Les Girls (George Cukor) - 8/10
Comédie musicale sympathique où l'on voit la patte de Cukor dans l'esthétique plus que raffinée des costumes, des coulisses et des couleurs bariolées. Gene Kelly est entouré de Taina Elg, Kay Kendall et Mitsy Gaynor. La musique est de Cole Porter, que demander de plus !

La terre des pharaons, Land of Pharaoh (Howard Hawks) - 8/10
Que dire, oui il y a du kitsch dans ce film certainement c'est le genre qui veut cela, mais la reconstitution de la construction de la pyramide est absolument grandiose et le film tient sacrément bien la route, même après plusieurs visionnages. Bref Hollywood dans toute sa splendeur.

Le Colosse de Rhodes, Il Colosso di Rodi (Sergio Leone) - 8/10
Peplum grandiose, décors gigantesques, tout y est des bagarres, des arènes, un tremblement de terre, des destructions de monument, un colosse au mécanisme extraordinaire. Dommage seulement que Rory Calhoun sorte de sosie de Victor Mature soit sans cesse affublé d'une espèce de petit sourire stupide. La violence des combats, des tortures n'est pas absente, nous sommes dans le gigantisme, avec un archétype du genre, efficace malgré le côté parfois ridicule de certains retournements de situations.

Oliver Twist (Roman Polanski) - 8/10
Adaptation du célèbre roman, la fin laisse par contre sur sa faim, où est la filiation entre Oliver et le vieux monsieur. Par contre assez intéressant cette vision de relations entre Oliver et Fagin qui même s'il est un bandit apparaît comme finalement pas si antipathique que cela. On retrouve comme chez David Lean et Carol Reed, l'imagerie de cette Angleterre du 19ème siècle et de son orphelinat. Curieux aussi finalement de constater que pourtant plus ancien la mort de Nancy est bien plus violente chez David Lean avec la peur du fameux chien. En tout cas une jolie version et une superbe image.

Oliver ! (Carol Reed) - 8/10
Adaptation du succès de Broadway inspiré d'Oliver Twist. On trouve toutes les scènes clés vues dans les autres version, mais Fagin ici échappe à la potence et à la prison. Les numéros musicaux sont magnifiquement réglés et les chansons toutes meilleures les unes que les autres. Bref un régal de tout instant !


La marine est dans le lac, You're in the army now (Henry Hathaway) - 7.5/10
Comédie sur fond de guerre, des réservistes qui n'ont jamais servi dans la marine sont engagés pour faire fonctionner un bateau à vapeur classé mission top, secret. Film d'ambiance bon enfant, sympathique avec quelques moments drôles, notamment le final avec l'Amiral et un Gary Cooper comme d'habitude à la fois digne et ^second degré, Jane Greer est sous employée et les séquences à terre ne servent pas à grand chose, mais bon film agréable.

Une méthode dangereuse, A dangerous Method (David Cronenberg) - 7.5/10
Comment arriver à faire avec un sujet aussi "difficile" la psychanalyse et ses différentes théories un film auquel on accroche totalement, c'est le pari fou de David Cronenberg et celui-ci y arrive. Sans doute est-ce du aussi à l'excellence de ses acteurs en premier Keira Knightley impressionnante en hystérique, Michael Fassbaender campe un Jung attachant tandis que Viggo Mortensen incarne Freud. On retrouve l'espace d'une scène Vincent Cassel en détonateur de la folie amoureuse de Jung pour sa patiente. Un beau film en tout cas.

Le corniaud (Gérard Oury) - 7.5/10
Vu et revu, même archi-revu, mais le duo Bourvil/De Funès fonctionne toujours autant. Un agréable moment même si le film n'égale pas la grande vadrouille.

Le fils prodigue, The Prodigal (Richard Thorpe) - 7.5/10
Comme dans la terre des pharaons, nous sommes dans le grandiose, les décors sont magnifiques, même s'ils sentent le décor, c'est aussi cela le cinéma. Lana Turner est idéale en grande prêtresse qui va tomber amoureuse, Louis Calhern odieux à souhait. Peut-être la parabole est-elle un peu lourde, mais bon, on passe un bon moment devant cette débauche de moyens.

Un cadeau pour le patron, Surprise Package (Stanley Donen) - 7.5/10
Un bandit est expulsé des USA et se retrouvé exilé sur une petite île où à l'aide de sa fiancée, il veut dérober la couronne d'un roi lui aussi exilé sur cette île. Le film est profondément immoral vu qu'il prend le partie de cet escroc. Comédie souvent légère, elle est menée par un Yul Brynner digne à souhait, cigare à la bouche et chapeau vissé sur le crane, Mitzi Gaynor apporte sa touche de charme à cette petite comédie et Noël Coward sa distinction anglaise et son humour.

Peur primale, Primal Fear (Gregory Hoblit) - 7/10
Film procès sur un crime atroce, un coupable désigné, mais l'est-il vraiment. Bien que connaissant la fin par contre ayant totalement oublié le déroulement de l'histoire, le film tient encore très bien la route avec un Richard Gere en avocat, et Edward Norton impeccable en accusé. Efficace !

Shall we dance (Peter Chelsom) - 7/10
Le film oscille entre la comédie romantique et le film musical. D'ailleurs c'est cet aspect qui est finalement le point central, enfin la danse de salon et l'amour d'un homme pour cette discipline. Richard Gere abandonne ses rôles de séducteur, pour celui d'un homme marié et sage, Jennifer Lopes et Susan Sarandon prêtent leurs charmes réciproques aux deux vedettes fémines, la première avec une gravité inattendue. Un film charmant qui donne envie de se mettre à danser la valse, le tango ou autre quick step !

ABC contre Poirot, Alphabet Murders (Frank Tashlin) - 4/10
Dieu que c'est mauvais, Agatha Christie est plus que malmenée et surtout Hercule Poirot, Tony Randall en fait des kilos dans le rôle et n'est pas du tout le célèbre détective, Anita Ekberg joue horriblement mal, elle aussi en fait des kilos, tout est grotesque au possible. Robert Morley s'en tire finalement plus qu'honorablement dans son rôle de stupide "ange gardien". Bref l'histoire passe au second plan quelque part phagocyté par les mésaventures du Détective. Et le clin d'œil à Margareth Rutherford célèbre Miss Marple ne fait que souligner le fossé qui séparait les épisodes qu'elle avait tournés avec celui-ci ! Bref nul !


Films du mois précédents
Spoiler (cliquez pour afficher)
]Octobre 2009 - L'exilé (Ophuls)
Novembre 2009 - Old acquaintance (Sherman)
Décembre 2009 - The Browning version (Asquith)


Janvier 2010 - Jane Eyre (Stevenson)
Février 2010 - La Reine Christine (Mamoulian)
Mars 2010 - Remember the night (Leisen)
Avril 2010 - Ball of Fire (Hawks)
Mai 2010 - Lettre d'une inconnue (Ophuls)
Juin 2010 - Les Dix commandements (DeMille)
Juillet 2010 - Ninotchka (Lubitsch)
Août 2010 - The Great Ziegfeld (Leonard)
Septembre 2010 - A Royal Scandal (Preminger)
Octobre 2010 - La beauté du diable (Clair)
Novembre 2010 - La vie est belle (Capra)
Décembre 2010 - Les quatre filles du Docteur March (Cukor)

Janvier 2011 - L'ange des ténèbres (Milestone)
Février 2011 - L'homme au bras d'or (Preminger)
Mars 2011 - Pandora (Lewin)
Avril 2011 - Madame Bovary (Minnelli)
Mai 2011 - Témoin à charge (Wilder)
Juin 2011 - Jewel Robbery (Dieterle)
Juillet 2011 - L'amant sans visage (Sherman)
Août 2011 - L'appât (Mann)
Septembre 2011 - Le livre noir (Mann)
Octobre 2011 - Rio (Saldanha)
Novembre 2011 - Un seul amour (Sidney)
Décembre 2011 - Forbidden Love et Ladies of Leisure (Capra)

Janvier 2012 - Baby Face (Green)
Février 2012 - The Artist (Hazanavicius)
Mars 2012 - Pavillon noir (Borzage)
Avril 2012 - Hangover Square (Brahm)
Mai 2012 - Les inconnus dans la maison (Decoin)
Juin 2012 - Les plus belles années de notre vie (Wyler)
Juillet 2012 - Garçonnière pour quatre (Gordon)
Août 2012 - Les Aventures de Tintin (Spielberg)
Septembre 2012{/] - M le maudit (F. Lang)
[b]Octobre 2012
- Queen Kelly (Von Stroheim)
Novembre 2012 - Captives de Bornéo (Negulesco)
Décembre 2012 - Music Lovers (Russell)

Janvier 2013 - Chicago (Rob Marshall)
Dernière édition par Cathy le 31 janv. 13, 21:27, édité 21 fois.

Avatar de l’utilisateur
Federico
Producteur
Messages : 9499
Inscription : 9 mai 09, 12:14
Localisation : Comme Mary Henry : au fond du lac

Re: Votre film du mois de Janvier 2013

Messagepar Federico » 1 janv. 13, 19:01

FILM DU MOIS

(Ça va frotter au portillon...) :P



Films découverts

Ces messieurs de la Santé (1933, Pierre Colombier) 8/10 Farce sur l'affairisme d'une férocité incroyable avec un Raimu au-delà de tout qualificatif, surnumuraire !!! :shock: Il faut voir comment il déguste un texte d'une rare méchanceté (et parfois d'une audace assez génante) avec son appetit d'ogre.

Into the wild (2007, Sean Penn) 7,5/10 Difficile de ne pas admirer la performance du jeune Emile Hirsch et les magnifiques rencontres que fait son personnage (surtout Catherine Keener et Hal Holbrook, sans oublier le grizzly !). Dommage que Sean Penn tombe parfois dans certaines lourdeurs de mise en scène (ralentis, panos 360° à l'hélico...) qu'aurait su éviter un Sidney Pollack.

Baron Rouge (Der Rote Baron, 2008, Nikolai Müllerschön) 7,5/10 Chouette film de coucous porté par le très Steve McQueen-ien Matthias Schweighöfer en juvénile et sombre As des As et le charme frémissant de la somptueuse Lena Headey. Pas honte d'avouer que son geste final auprès de Joseph Fiennes m'a mouillé les yeux. :oops: Les scènes de combat aérien sont aussi impressionnantes que d'une remarquable sobriété.

La banque Némo (1934, Marguerite Viel) 7/10 Autre satire des malversations financières. Plus boulevardière que Ces messieurs de la Santé mais peut-être à la fois encore plus caustique et réaliste (notamment sur les collusions de la finance avec l'Etat) et qui a l'originalité d'avoir été réalisée par une femme. Incroyable numéro de Victor Boucher en lèche-botte, faux-derche et filou arriviste. Un Le Vigan sans le côté fou et inquiétant.

Scoop (2006, Woody Allen) 7/10 Bien en-dessous de l’exceptionnel Match Point mais très supérieur au décevant Vicky Cristina Barcelona... Scarlett Johansson, drôle et naturelle, plus piquante qu'un toffee. Woody presque en retrait, s'autorise quelques rares bons mots ("I was born into the Hebrew persuasion, but when I got older I converted to narcissism.") :uhuh:

La divorcée (The Divorcee, 1930, Robert Z. Leonard) 7/10 A la fois audacieux et conventionnel, pétillant et trop léger. La rencontre de deux égoïsmes. Début très emballant, un peu plus convenu par la suite. Porté par le charme de Norma Shearer.

Le poison (The lost weekend, 1945, Billy Wilder) 7/10 Wilder a fait mieux mais Ray Milland donne un portrait saisissant d'un loser alcoolique au dernier degré (qu'on ne voit jamais boire au goulot ! :o ). Séquences impressionnantes dans la clinique et de crise de delirium. La patte de Wilder survient davantage dans les rares intermèdes d'humour (le vestiaire de l'opéra, les préteurs sur gage irlandais fermés pour Yom Kippour et le provincial qui a un rencart au bar).

The Fall - Le voyage imaginaire (The Fall, 2006, Tarsem Singh) 7/10 Difficile à noter. Un film de graphiste où la splendeur extraterrestre (entre Ridley Scott et Lars von Trier) peut tomber dans la sublime carte postale animée mais aussi l'émouvante amitié entre un jeune homme diminué et une gamine débrouillarde (extraordinaire Catinca Untaru). Fascinante beauté de Justine Waddell (très Diana Rigg :oops: ), jolie séquence d'animation des frères Lauenstein et bel hommage final aux cascadeurs du muet.

Âmes libres (A free soul, 1930, Clarence Brown) 6,5/10 Un début très original et puis ça part en mélo-saucisse avec des fulgurances ambiguës. Gable tout en brutalité virile et antipathique. Colossal cabotinage (souvent génial) de Barrymore en avocat épave alcoolique (qui évidemment recevra un Oscar pour sa performance).

Chéri (2009, Stephen Frears) 6,5/10 Colette n'est pas Laclos et Rupert Friend encore plus fade que Keanu Reeves mais même si Frears a fait bien mieux, Michelle Pfeiffer est magnifique et la grande Kathy Bates formidable en mauvaise copine. A voir aussi pour le splendide immeuble et l'appartement Art Nouveau (l'hôtel Mezzara à Paris).

La chasse à l'homme (1964, Édouard Molinaro) 6/10 Comédie virevoltante aux séquences inégales mais dont la misogynie sera pardonnée pour sa pétillante galerie de mutines (Micheline Presle, les soeurs Dorléac, Marie Laforêt, Marie Dubois, Mireille Darc...) menant par le bout du... nez Belmondo, Brialy et Rich. Grands numéros d'Hélène Duc, Francis Blanche et Blier.

Scaramouche (1923, Rex Ingram) Muet 6/10 Sans doute plus fidèle au roman ( :?: ) mais bien moins flamboyant que la version Sidney. La faute en partie à deux actrices fort peu aguichantes. Restent une superbe reconstitution aux décors monumentaux, des scènes de foule grandioses et quelques trognes de carnaval mémorables.

La flamme sacrée (Keeper of the flame, 1942, George Cukor) 5,5/10 Le début instaure un véritable climat d'étrangeté malsaine sauf que c'est mené avec de gros sabots de la part du si fin Cukor (on devine tout très vite) qui semble s'être désintéressé de la suite ou alors avoir manqué de temps pour mener ce film de propagande bien bancal. Hepburn en pâti encore plus que Tracy. A noter Margaret Wycherly en mère folle d'admiration pour son infâme rejeton, 7 ans avant White heat et l'acteur-enfant Darryl Hickman qui sera noyé par Gene Tierney dans Péché mortel.

Bonjour tristesse (1958, Otto Preminger) 4/10 Bonjour l'ennui, surtout. Comment se passionner pour cet existentialisme de pauvre petite fille riche ?... Seule originalité : le passé en couleurs et le présent en N&B. Mais je comprends pourquoi Godard flasha sur Jean Seberg, mimi comme tout. Sans elle, je notais 2/20. :oops:

Sweeney Todd : le diabolique barbier de Fleet Street (Sweeney Todd : The Demon Barber of Fleet Street, 2007, Tim Burton) 4/10 Musicale comédie gore où Burton prouve à nouveau qu'il a perdu sa magie. Même le si souvent génial Alan Rickman est en mode mineur, c'est dire...

Le comte de Monte-Cristo (The Count of Monte-Cristo, 1975, David Greene) 3,5/10 Digest télévisuel du récit épique de Dumas joliment filmé mais trop vite expédié. Richard Chamberlain est un Dantès trop propret mais il y a heureusement Kate Nelligan :oops: en Mercedes (Tony Curtis, qui y panouille, a du vite sauter dans la sienne). :mrgreen:

La semence de l'homme (Il seme dell'uomo, 1969, Marco Ferreri) 3,5/10 Essai d'anticipation bancal où se devine la patte de Ferreri (très présent, en mort, en portrait et surtout via son jeune héros à barbe en collier) mais ennuyeux. Dommage pour le début intéressant et quelques idées (le musée, la baleine) et la présence d'Annie Girardot (bien mieux avec sa perruque longue qu'en cheveux courts).

Pee-Wee Big Adventure (Pee-Wee's Big Adventure, 1985, Tim Burton) ?/10 J'ai décroché au bout d'un moment, fatigué par le rire pénible de Paul Reubens... :|

Les liens de sang (Blood relatives, 1978, Claude Chabrol) 2?/10 Loupé la fin mais ce qui précédait était bien mauvais (bien glauque aussi) et le coupable trop facilement devinable (j'ai vérifié, c'était bien ça). Triste d'y voir se fourvoyer Sutherland (pas super concerné en inspecteur de police) et le pauvre Pleasance (en amateur de petites filles).

Le fils de Kong (Son of Kong, 1933, Ernest B. Schoedsack) 1/10 Scénario, acteurs et effets spéciaux atteignent des sommets de ridicule. Pas grand chose à sauver, si ce n'est une ou deux répliques et quelques attitudes +/- comiques du bébé singe. Bref : vraiment très kong. :mrgreen:


Films revus

Scaramouche (1952, George Sidney) 9/10 LE film de cape et d'épée majuscule, souvent copié, jamais égalé. Le solide artisan Sidney (déjà auteur du plus épatant des Trois mousquetaires) livra une véritable oeuvre d'art. Granger n'a rien à envier à Fairbanks et Flynn et Mel Ferrer n'a jamais été aussi convaincant qu'en vilain de classe. Une splendeur à chaque plan et un rythme picaresque ébouriffant (qui font largement pardonner quelques incongruités historiques). Janet Leigh, super mignonnette et piquante, devient presque ordinaire dès que paraît la bombe incendiaire Eleanor Parker qui est au Technicolor ce que Vénus fut à Botticelli. :oops: :oops: :oops: Je n'ai jamais autant plaint les daltoniens... :uhuh:

Videodrome (1983, David Cronenberg) 9/10 La réflexion avant-gardiste sur la réalité virtuelle n'a rien perdu de son acuité. "We're entering savage new times..." Un des sommets de Cronenberg, aux effets bluffants (merci Rick Baker !) et avec tous ses thèmes de prédilection (SM, unions contre-nature corps-machines, rêves et traumas, lavage de cerveaux...). Quel choc ce dut être à sa sortie ! :shock:

Providence (1977, Alain Resnais) 9/10 Le meilleur Resnais où il flirta avec Mankiewicz, Bunuel, Ferreri et... Malcolm Lowry. Les tonalités de Miklós Rózsa, des extérieurs de fin du monde et un Gielgud impérial, monumental, aussi rabelaisien que shakespearien et au final, bouleversant ! :oops:

La mort aux trousses (North by Northwest, 1959, Alfred Hitchcock) 9/10 Visionné en isolant la bande musicale de Bernard Herrmann. No comment ! :roll:

Le coup de l'escalier (Odds against tomorrow, 1959, Robert Wise) 8,5/10 Indémodable sommet du Noir et du film de braquage, somptueusement filmé, remarquablement interprété (Belafonte, Ryan, Begley livrent une copie parfaite et Gloria Grahame - qu'on voit trop peu - incomparable dès qu'il s'agit de jouer l'allume-cigare :P ).

Le Prince de New York (Prince of the City, 1981, Sidney Lumet) 8/10 Complexe, fataliste et réaliste réquisitoire (et/ou constat) de l'impossibilité d'exercer le métier de flic des stups sans se salir les mains. Un grand Lumet mais pas toujours aisé à suivre, fourmillant de personnages étonnants, chaleureux et inquiétants. Personne n'en sort indemne.

Sin City (2005, Frank Miller & Robert Rodriguez) 8/10 Seule l'exceptionnelle stylisation et l'humour noir pouvaient rendre (relativement) tolérable l'ultra-violence du contenu. On ne cesse d'être balancé entre malaise et fascination graphique avec en sommet le personnage du tordu silencieux joué par Elijah Wood. Mais c'est clairement une oeuvre mixte à part. Enorme numéro de Mickey Rourke (Willis et Del Toro sont pas mal non plus). Dans l'hallucinant catalogue d'armes léthales, une jolie batterie de canons (Jessica Alba, Rosario Dawson, Jaime King). :fiou:

Témoin à charge (Witness for the prosecution, 1957, Billy Wilder) 8/10 Un des étalons du film de prétoire où Wilder joua habilement sur le terrain d'Hitchcock. Laughton génial (comme toujours) et Dietrich bluffante Janus au féminin.

La bête humaine (1938, Jean Renoir) 7/10 Toujours trouvé Renoir moins inspiré qu'ailleurs, Simone Simon insupportable, Ledoux pénible avec sa face de cocu... mais il y a la Lison, Gabin fabuleux en bouleversante figure de la fatalité et ce concentré d'essence de banane en tube nommé Carette ("Les conserves, ça abime l'estomac. Marie-toi, mon vieux, marie-toi"). :uhuh:

Une femme disparaît (The lady vanishes, 1938, Alfred Hitchcock) 7/10 Abracadabrantesque et parfois un peu lourd mais toujours sympa à revoir grâce aux deux "couples" (Lockwood/Redgrave et Radford/Wayne) et à l'aspect roman de gare pour film de train. Le seul :?: Hitchcock où le gros Alfred n'apparaît qu'à la fin.

Shadows (1959, John Cassavetes) 6,5/10 Le vent de liberté un peu foutoir d'un débutant qui n'avait pas les moyens des jeunes loups de la Nouvelle Vague (image et son beaucoup plus amateurs, improvisations en cul-de-sac) mais peut-être plus de sensibilité. A mi-chemin du documentaire et de la fiction. Et puis il y a la musique de Mingus... et un ange : Lelia Goldoni, adorable petit animal frémissant, mi-Hepburn, mi-Thurman. :oops:

La femme de l'année (Woman of the year, 1942, George Stevens) 6,5/10 Un peu déçu de le revoir et de trouver Hepburn si agaçante (même si son personnage de BHL au féminin l'exige). Par moments, je préfère La femme modèle de Minnelli. Mais elle est toujours aussi géniale de maladresse comique dans la séquence finale du petit déjeuner. Tracy, je ne le note pas : il est toujours bon quoi qu'il fasse. :wink:

X-Men 2 (X2, 2003, Bryan Singer) 5/10 Du grand spectacle grand public, standard, bien foutu mais sans grande personnalité. Plaisant, sans plus.

Les trois lumières (Der müde Tod, 1921, Fritz Lang) Muet 4/10 Plus une curiosité qu'autre chose. A voir pour le début avec le colossal et inquiétant mur d'enceinte et pour l'épisode de Chine de Prisunic avec son Empereur aux ongles géants et ses amusants trucages d'époque.


Documentaires

I am in space (2012, Dana Ranga) 9/10 Dernier volet du tryptique sur la vie dans la Station Spatiale Internationale (après Story en 2003 et Cosmonaut Polyakov en 2007). Poétique et comme toujours... hautement impressionnant. (Je n'ai pu en voir qu'1/3 mais ce tiers m'a ébloui).



Courts-métrages

DECOUVERTS

Minnie loves Junior (2010, Andy & Matthew Mullins) 7/10 Amours enfantines entre deux gamins aborigènes dans un petit coin de paradis. Fin, délicat et très mignon.

Police, ouvrez ! (2011, Elliott Covrigaru) 6/10 Bien joué et sur un sujet grave mais je commence à trouver un peu plombante cette veine du court social (en France comme ailleurs).

Our Gang : Going to press (1942, Edward Cahn) 5/10 Episode tardif du serial enfantin où les gamins (pas très bons comédiens) jouent les journalistes. Amusant surtout grâce à la voix hilarante du bien nommé Froggy* et pour voir le jeune Robert Blake qui jouait avec son frangin. Détail d'époque : les deux enfants Noirs confinés aux tâches subalternes (le plus petit semble même assez terrorisé :o ).
(*) Triste coïncidence : son interprète, Billy Laughlin mourra fauché par un bus six ans plus tard... en livrant des journaux.
:cry:


REVUS

Na wewe (2010, Ivan Goldschmidt) 7,5/10 L'horreur du conflit Hutus-Tutsis vue sous le mode de la tragi-comédie et de l'absurde. Osé et en grande partie réussi grâce au talent des comédiens et du scénariste qui ont vécu cette abomination. A revoir ici.

Café Regular, Le Caire (2011, Ritesh Batra) 7,5/10 Un sujet culotté (montrer des amoureux parlant sexe à la terrasse d'un café cairote) magnifié par le charme et la classe des deux comédiens et la finesse des dialogues.


Expérimental
Dernière édition par Federico le 26 mars 13, 15:52, édité 45 fois.
The difference between life and the movies is that a script has to make sense, and life doesn't.
Joseph L. Mankiewicz

mannhunter
Laspalès
Messages : 15376
Inscription : 13 avr. 03, 11:05
Localisation : Haute Normandie et Ile de France!

Re: Votre film du mois de Janvier 2013

Messagepar mannhunter » 1 janv. 13, 19:15

JANVIER 2013

Films découverts:

"the hole" (Dante) :D

Films revus:
Dernière édition par mannhunter le 3 janv. 13, 13:30, édité 2 fois.

Avatar de l’utilisateur
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Messages : 22826
Inscription : 21 nov. 05, 00:41

Re: Votre film du mois de Janvier 2013

Messagepar AtCloseRange » 1 janv. 13, 19:26

(Re-)Découvertes:

Eté Précoce (Ozu) 8/10

Dodsworth (Wyler) 7/10

The Dark Backward (Rifkin) 6,5/10
Death Race 2000 (Bartel) 6,5/10
In Her Skin (North) 6,5/10

The Thing Called Love (Bogdanovich) 6/10
10 Years (Linden) 6/10
Communion (Mora) 6/10
Ils étaient Trois (Wyler) 6/10
Enter Nowhere (Heller) 6/10
Toutes Nos Envies (Lioret) 6/10
Beautiful Girls (Demme) 6/10
Timescape (Twohy) 6/10
I Love You, Je t'aime (George Roy Hill) 6/10

Shopgirl (Tucker) 5,5/10
The Trap (Panama) 5,5/10
The Wise Kids (Cone) 5,5/10
Griff the Invisible (Leon Ford) 5,5/10
Le Monde De Barney (Lewis) 5,5/10
Mais qu'avez vous faut à Solange? (Dallamano) 5,5/10
Walking Tall (Karlson) 5,5/10
Frankenweenie (Burton) 5,5/10
Parlez-moi de Vous (Pinaud) 5,5/10
The Lake House (Agresti) 5,5/10
Sous le Soleil de Toscane (Wells) 5,5/10

Lola Versus (Wein) 5/10
Key Largo (Huston) 5/10

The White Diamond (Herzog) 4,5/10

Dorothy (Merlet) 4/10
Mr and Mrs Smith (Liman) 4/10
The Perfect Host (Tomnay) 4/10
The Island (Ritchie) 4/10

Baghead (Duplass brothers) Greta Gerwig/10

Révisions:

L'oeuvre de Dieu, la Part du Diable (Hallström) 6/10

Faux Témoin (Hanson) 4/10 (--)
Dernière édition par AtCloseRange le 28 janv. 13, 12:25, édité 30 fois.
Image

7swans
Nuits de Sheen...
Messages : 7217
Inscription : 17 févr. 06, 18:50

Re: Votre film du mois de Janvier 2013

Messagepar 7swans » 1 janv. 13, 19:54

- MOVIES -


Find Me Guilty - Sidney Lumet : 6.5/10
The Perks of Being a Wallflower - Stephen Chbosky : 4.5/10
The Box - Richard Kelly : 7/10
Choking Man - Steve Barron : 2/10
The Master - p.t.a : 8/10
You Again - Andy Fickman : 2/10
Zero Dark Thirty - Kathryn Bigelow : 7.5/10
Malcolm (Charm) - Ashley Cahill : 6.5/10
Un automne à New York - Joan Chen : 1.5/10
Somebody Up There Likes Me - Bob Byington : 7/10
Mad Max - George Miller : 5.5/10

REWATCH :
L'Aurore (version Movietone) - f.w. Murnau : 7.5/10 (=)
Hot Tube Time Machine - Steve Pink : 6.5/10 (=)
Le Dernier Samaritain - Tony Scott : 7/10 (=)
The American President - Rob Reiner : 6/10 (-)

- TV SHOWS -


Gilmore Girls (Saison 1) - Amy Sherman-Palladino : 6/10
Gilmore Girls (Saison 2) - Amy Sherman-Palladino : En Cours.

REWATCH :
Friends (Saison 1) - Marta Kauffman/David Crane : En Cours.
The West Wing (Saison 2) - Aaron Sorkin : 10/10 (+)
Dernière édition par 7swans le 31 janv. 13, 12:23, édité 15 fois.
There's no such thing as adventure. There's no such thing as romance. There's only trouble and desire.

Avatar de l’utilisateur
-Kaonashi Yupa-
Tata Yuyu
Messages : 10295
Inscription : 21 avr. 03, 16:18

Re: Votre film du mois de Janvier 2013

Messagepar -Kaonashi Yupa- » 1 janv. 13, 19:55

Image
Janvier 2013

Film du mois
Sur écoute (saison 1)

Films découverts
Piégée / Haywire (Steven Soderbergh) ***
Infernal Affairs (Wai-keung Lau & Alan Mak) **
City Girl (Friedrich Wilhelm Murnau) ***
Sur écoute/The Wire, saison 1 (David Simon) ****

Films revus (Hors compétition)
L'Enfance d'Ivan (Andreï Tarkovski) ****
Impitoyable (Clingt Eastwood) ****
Le Choix des armes (Alain Corneau) ****

Mes films du mois (depuis mai 2005)


Spoiler (cliquez pour afficher)

2005
Image
mai : Star Wars : Épisode III - La Revanche des Sith (Georges Lucas)
juin : Les Poupées russes (Cédric Klapish)
juillet : La Fille de Ryan (David Lean)
août : La Femme de Seisaku (Masumura Yasuzo)
septembre : La Ballade de Narayama (Kinoshita Keisuke)
octobre : Cette sacrée vérité (Leo McCarey)
novembre : Les Quatre cavaliers de l'Apocalypse (Vincente Minnelli)
decembre : L'Enfant (Luc et Jean-Pierre Dardenne)


2006
Image
janvier : Good Night, and Good Luck (Georges Clooney)
février : Le Nouveau monde (Terrence Malick)
mars : L'Incompris (Luigi Comencini)
avril : Scaramouche (Georges Sidney)
mai : La Terre tremble (Luchino Visconti)
juin : The Host (Bong Joon-ho)
juillet : Volver (Pedro Almodovar)
août : Pique-nique à Hanging Rock (Peter Weir)
septembre : Sandra (Luchino Visconti)
octobre : Le Vent se lève (Ken Loach)
novembre : Les Fils de l'homme (Alfonso Cuaron)
décembre : Kwaïdan (Kobayashi Masaki)


2007
Image
janvier : The Foutain (Darren Aronofsky)
février : Allemagne année zéro (Roberto Rossellini)
mars : Cria Cuervos (Carlos Saura)
avril : La Femme des sables (Teshigahara Hiroshi)
mai : Que le spectacle commence ! (Bob Fosse)
juin : Le Temps des gitans (Emir Kusturica)
juillet : Les Simpson, le film (David Silvermann)
août : Mondovino (Jonathan Nossiter)
septembre : Secret Sunshine (Lee Chang-dong)
octobre : L'Heure suprême (Frank Borzage)
novembre : La dolce vita (Federico Fellini)
décembre : No Country for Old Men (Joel & Ethan Coen)


2008
Image
janvier : Sweeney Todd, le barbier démoniaque de Fleet Street (Tim Burton)
février : La Graine et le mulet (Abdelatif Kechiche)
mars : There Will be Blood (Paul Thomas Anderson)
avril : Le Bel Antonio (Mauro Bolognini)
mai : Indiana Jones et le royaume du crâne de cristal (Steven Spielberg)
juin : Une histoire d'amour suèdoise (Roy Andersson)
juillet : The Dark Knight (Christopher Nolan)
août : Wall.E (Andrew Stanton)
septembre : Lenny (Bob Fosse)
octobre : Qu'est-il arrivé à Baby Jane (Robert Aldrich)
novembre : L'Echange (Clint Eastwood)
décembre : Fanny et Alexandre (Ingmar Bergman)


2009
Image
Janvier : Les Innocents (Jack Clayton)
Février : L'Etrange histoire de Benjamin Button (David Fincher)
Mars : Gran Torino (Clint Eastwood)
Avril : Ponyo sur la falaise (Hayao Miyazaki)
Mai : Coraline (Henry Selick)
Juin : Still Walking (Hirokazu Kore-eda)
Juillet : The Fall (Tarsem Singh)
Août : Requiem pour un massacre (Elem Klimov)
Septembre : Inglourious Basterds (Quentin Tarantino)
Octobre : Le Ruban blanc (Michael Haneke)
Novembre : Y a-t-il un pilote dans l'avion ? (Jim Abraham, David Zucker & Jerry Zucker)
Décembre : Avatar (James Cameron)


2010
Image
janvier : Bright Star (Jane Campion)
février : Le Bonheur (Alexandre Medvedkine)
mars : Le Guerrier silencieux (Nicolas Winding Refn)
avril : Zéro de conduite (Jean Vigo)
mai : Un éléphant ça trompe énormément (Yves Robert)
juin : Moon (Duncan Jones)
juillet : Into the Wild (Sean Penn)
août : Regarde les hommes tomber (Jacques Audiard)
septembre : Poetry (Lee Chang-dong)
octobre : Macadam Cowboy (John Schlesinger)
novembre : Quand passent les cigognes (Mikhail Kalatozov)
décembre : Une belle journée d'été (Edward Yang)


2011
Image
janvier : Le Vieux fusil (Robert Enrico)
février : Reds (Warren Beatty)
mars : Winter's Bone (Debra Granik)
avril : Bleu (Krzysztof Kieslowski)
Mai : Miracle en Alabama (Arthur Penn)
Juin : Alexandre le bienheureux (Yves Robert)
Juillet : Bienvenue Mister Chance (Hal Ashby)
Août : The Thing (John Carpenter)
septembre : Moby Dick (John Huston)
octobre : Un après-midi de chien (Sidney Lumet)
novembre : Mes chers amis (Mario Monicelli)
décembre : Hunger (Steve McQueen)


2012
janvier : Z (Costa-Gavras)
février : Ivan le terrible (Sergueï M. Eisenstein)
mars : Le Retour (Andreï Zviaguintsiev)
avril : Mad Men saisons 1 à 4 (Matthew Weiner)
mai : Paris (Cédric Klapisch)
juin : De rouille et d'os (Jacques Audiard)
juillet : Shotgun Stories (Jeff Nichols)
août : The Dark Knight rises (Christopher Nolan)
septembre : Koyaanisqatsi (Godfrey Reggio)
octobre : Baraka (Ron Fricke)
novembre : Le Complexe du castor (Jodie Foster)
décembre : Mary & Max (Adam Elliot)
Dernière édition par -Kaonashi Yupa- le 1 févr. 13, 10:34, édité 6 fois.
Image

Avatar de l’utilisateur
Sybille
Accessoiriste
Messages : 1790
Inscription : 23 juin 05, 14:06

Re: Votre film du mois de Janvier 2013

Messagepar Sybille » 1 janv. 13, 20:28

FILMS DE JANVIER 2013

FILM DU MOIS

The loneliness of the long distance runner - Tony Richardson

Image

DECOUVERTES
The loneliness of the long distance runner (Richardson - 1962) : 8,5/10
Brighton rock (Boulting - 1947) : 6,5/10
La salamandre (Tanner - 1971) : 7,5/10
La femme aux maléfices (Ray - 1950) : 6,5/10
Anna Christie (Brown - 1930) : 5,5/10
Les salauds dorment en paix (Kurosawa - 1960) : 8/10
Django unchained (Tarantino - 2013) : 8/10
Rose of Washington Square (Ratoff - 1939) : 7/10
Au bonheur des dames (Duvivier - 1930) : 6,5/10

FILMS REVUS

MOIS PRECEDENTS

Spoiler (cliquez pour afficher)
Octobre 2006 : Les contrebandiers de Moonfleet / Fritz Lang (1955)
Novembre 2006 : Heaven knows Mr Allison / John Huston (1957)
Décembre 2006 : La fille de Ryan / David Lean (1970)

Janvier 2007 : Le narcisse noir / Powell & Pressburger (1947)
Février 2007 : Le convoi des braves / John Ford (1950)
Mars 2007 : Cluny Brown / Ernst Lubitsch (1948)
Avril 2007 : Les fraises sauvages / Ingmar Bergman (1957)
Mai 2007 : La comtesse aux pieds nus / Joseph Mankiewicz (1954)
Juin 2007 : Umberto D / Vittorio de Sica (1951)
Juillet 2007 : Le tour du monde en 80 jours / Michael Anderson (1956)
Août 2007 : Night and the city / Jules Dassin (1950)
Septembre 2007 : Le jardin du diable / Henry Hathaway (1954)
Octobre 2007 : Miller's crossing / Joel & Ethan Coen (1990)
Novembre 2007 : The wind / Victor Sjöström (1928)
Décembre 2007 : Amarcord / Federico Fellini (1973)

Janvier 2008 : L'homme qui tua Liberty Valance / John Ford (1962)
Février 2008 : The lady Eve / Preston Sturges (1941)
Mars 2008 : Apocalypse now / Francis Ford Coppola (1979)
Avril 2008 : Manhattan / Woody Allen (1979)
Mai 2008 : La route des Indes / David Lean (1984)
Juin 2008 : Avanti ! / Billy Wilder (1972)
Juillet 2008 : The man from Laramie / Anthony Mann (1955)
Août 2008 : The clock / Vincente Minnelli (1945)
Septembre 2008 : A letter to three wives / Joseph Mankiewicz (1949)
Octobre 2008 : Ordet / Carl Theodor Dreyer (1954)
Novembre 2008 : Une partie de campagne / Jean Renoir (1936)
Décembre 2008 : Oliver ! / Carol Reed (1968)

Janvier 2009 : Le deuxième souffle / Jean-Pierre Melville (1966)
Février 2009 : Miss Pettigrew / Bharat Nalluri (2009)
Mars 2009 : Le fleuve sauvage / Elia Kazan (1960)
Avril 2009 : The servant / Joseph Losey (1964)
Mai 2009 : Un tramway nommé désir / Elia Kazan (1951)
Juin 2009 : Sur les quais / Elia Kazan (1954)
Juillet 2009 : Whatever works / Woody Allen (2009)
Août 2009 : White heat / Raoul Walsh (1949)
Septembre 2009 : Neverland / Marc Forster (2005)
Octobre 2009 : Under Capricorn / Alfred Hitchcock (1949)
Novembre 2009 : Westward the women / William Wellman (1951)
Décembre 2009 : Je suis un évadé / Mervyn LeRoy (1932)

Janvier 2010 : Bright Star /Jane Campion (2010)
Février 2010 : Sherlock Holmes / Guy Ritchie (2010)
Mars 2010 : L'Atalante / Jean Vigo (1934)
Avril 2010 : They drive by night / Raoul Walsh (1940)
Mai 2010 : Slightly Scarlet / Allan Dwan (1956)
Juin 2010 : Permission jusqu'à l'aube / John Ford & Mervyn LeRoy (1955)
Juillet 2010 : Monika / Ingmar Bergman (1953)
Août 2010 : Maris et femmes / Woody Allen (1992)
Septembre 2010 : 3.10 pour Yuma / Delmer Daves (1956)
Octobre 2010 : L'homme à la caméra / Dziga Vertov (1929)
Novembre 2010 : La règle du jeu / Jean Renoir (1939)
Décembre 2010 : L'ange de la rue / Frank Borzage (1928)

Janvier 2011 : Opening night / John Cassavetes (1977)
Février 2011 : Darling / John Schlesinger (1965)
Mars 2011 : The young Victoria / Jean-Marc Vallée (2009)
Avril 2011 : A matter of life and death / Michael Powell & Emeric Pressburger (1946)
Mai 2011 : Objective, Burma ! / Raoul Walsh (1945)
Juin 2011 : L'armée des ombres / Jean-Pierre Melville (1969)
Juillet 2011 : L'idiot / Akira Kurosawa (1951)
Août 2011 : Melancholia / Lars von Trier (2011)
Septembre 2011 : The tarnished angels / Douglas Sirk (1958)
Octobre 2011 : Scarface / Howard Hawks (1932)
Novembre 2011 : Bungalow pour femmes / Raoul Walsh (1956)
Décembre 2011 : Madame Bovary / Vincente Minnelli (1949)

Janvier 2012 : Sadie McKee / Clarence Brown (1934)
Février 2012 : La rue de la honte / Kenji Mizoguchi (1956)
Mars 2012 : La forteresse cachée / Akira Kurosawa (1958)
Avril 2012 : Bunny Lake is missing / Otto Preminger (1965)
Mai 2012 : Le visage / Ingmar Bergman (1958)
Juin 2012 : Le quai des brumes / Marcel Carné (1938)
Juillet 2012 : Charles mort ou vif / Alain Tanner (1969)
Août 2012 : Lettre d'une inconnue / Max Ophuls (1948)
Septembre 2012 : The world ten times over / Wolf Rilla (1963)
Octobre 2012 : Le juge et l'assassin / Bertrand Tavernier (1976)
Novembre 2012 : La flèche brisée / Delmer Daves (1950)
Décembre 2012 : All this and heaven too / Anatole Litvak (1940)

Janvier 2013 : The loneliness of the long distance runner / Tony Richardson (1962)
Dernière édition par Sybille le 31 janv. 13, 18:02, édité 12 fois.