Dario Argento [Wild side]

Rubrique consacrée aux DVD de films tournés avant 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

Akrocine
Régisseur
Posts: 3391
Joined: 1 Apr 09, 20:38
Location: Arcadia 234

Re: Dario Argento [Wild side]

Post by Akrocine »

Burnett wrote:mais comme je suis intéressé par le Chat à 9 queues, je me demandais si je pouvais me lancer sur le DVD ou si je devais plutôt attendre une éventuelle sortie en blu d'ici peu.
L'ayant vu au ciné tu peux l'acheter les yeux fermés, le master est impeccable avec le grain d'origine! Et même si B-D il y aura, la différence sera vraiment minime encore plus si le DvD est upsalé par un lecteur :wink:

En tout cas moi je l'ai pris avec la promo fnac :D
"Mad Max II c'est presque du Bela Tarr à l'aune des blockbusters actuels" Atclosetherange
User avatar
Burnett
Sévèrement
Posts: 1008
Joined: 11 Mar 07, 12:46

Re: Dario Argento [Wild side]

Post by Burnett »

Merci pour l'info :D
Je crois que je vais aussi craquer pour la promo Fnac finalement !
Count Dooku
Machino
Posts: 1122
Joined: 28 Apr 10, 15:16
Location: Belgique

Re: Dario Argento [Wild side]

Post by Count Dooku »

Bon vu la promo 2+1 gratuit j'ai craqué pour L'Oiseau... et Le Chat... ainsi que pour Phenomena (j'ai également pris Suspiria en BR, mais celui-là j'étais certain de l'acheter dès son annonce). J'ai tout de même pris L'Oiseau... malgré le recadrage parce que :
- le témoignage de Brigitte Dutray m'a convaincu, même si c'est clair qu'elle essaye avant tout de vendre son produit et qu'elle n'est fatalement pas complètement objective ;
- ce sera une découverte pour moi, je n'ai jamais vu ce film, et donc ce recadrage ne devrait pas me déranger outre-mesure (surtout que, bon, c'est quand même le directeur de la photo qui est derrière, et ça a été approuvé par le réal', c'est donc pas comme si c'était un pan&scan de cochon). C'est pas comme si c'était le film que j'ai vu 30 fois et auquel je voue tellement un culte que le moindre petit changement me ferait sauter au plafond ;
- y aura pas d'alternative en zone 2 (à part le vieux TF1...) et j'ai la flemme d'importer (surtout que le BR dispo n'a que des sta).

Donc voilà, et en plus de tout ça, je dois dire que l'offre fnac a plutôt bien fait passer la pilule. :mrgreen:
User avatar
tenia
Le Choix de Sophisme
Posts: 25595
Joined: 1 Jun 08, 14:29

Re: Dario Argento [Wild side]

Post by tenia »

Perso, je pense que je vais me prendre les DVDs aussi, même si, malgré le fait que j'aime au final assez peu le travail d'Argento, j'aimerais soutenir la démarche de WS tant que possible.
Dans le doute, ce serait Inferno + Phénomena + L'oiseau (même si je préférerais me prendre l'Anchor Bay pour ce dernier).

Ténèbres, j'ai rematé mon DVD TF1 et de 2 choses l'une : primo, à part le générique vraiment moche, le reste du film n'est pas mal du tout techniquement parlant. Une belle colorimétrie, un bon contraste, une image bien définie, peu d'artefacts de compression ou de bruit. Deuzio, je me suis tellement (re)fendu la gueule devant que je pense pas investir à nouveau dedans. :mrgreen:

Par contre, je viens de remater mon DVD WS de Suspiria et ça me parait bien suffisant (et j'ai toujours autant de mal à comprendre comment je peux aussi peu accroché à la filmo d'Argento tout en étant complètement scotché par Suspiria), à part quelques plans un peu flous ou en tout cas mal définis.
Alphonse Tram
Réalisateur
Posts: 6745
Joined: 7 Jul 03, 08:50

Re: Dario Argento [Wild side]

Post by Alphonse Tram »

Avec l'offre Fnack j'ai pris Le chat à neuf queues ainsi que Inferno et Phenemena. J'avais déjà Suspiria chez Anchor Bay, L'oiseau chez Blue Underground, et 4 mouches chez Mya. Ça se complète petit à petit, c'est cool.
Souhaits : Alphabétiques - Par éditeurs
- « Il y aura toujours de la souffrance humaine… mais pour moi, il est impossible de continuer avec cette richesse et cette pauvreté ». - Louis ‘Studs’ Terkel (1912-2008) -
Count Dooku
Machino
Posts: 1122
Joined: 28 Apr 10, 15:16
Location: Belgique

Re: Dario Argento [Wild side]

Post by Count Dooku »

tenia wrote: Ténèbres, j'ai rematé mon DVD TF1 et de 2 choses l'une : primo, à part le générique vraiment moche, le reste du film n'est pas mal du tout techniquement parlant. Une belle colorimétrie, un bon contraste, une image bien définie, peu d'artefacts de compression ou de bruit. Deuzio, je me suis tellement (re)fendu la gueule devant que je pense pas investir à nouveau dedans. :mrgreen:
C'est si mauvais que ça? O_o
Il a pourtant assez bonne réputation, surtout quand on compare aux films qu'Argento réalisera par la suite. J'ai même lu des trucs genre "l'aboutissement du giallo", c'est dire.
User avatar
Demi-Lune
Bronco Boulet
Posts: 14659
Joined: 20 Aug 09, 16:50
Location: Retraité de DvdClassik.

Re: Dario Argento [Wild side]

Post by Demi-Lune »

Pour moi Ténèbres est un grand film, débordant d'idées et jouissif dans ses twists. Mais comme dans tout Argento (et c'est encore plus vrai ici), il nécessite une implication particulière du spectateur, car certaines scènes sont volontairement outrées dans leur violence, et involontairement comiques dans leur faiblesse actorale. Les acteurs à la ramasse, les Italiennes qui se baladent à moitié à poil ou la voix française nasillarde du tueur peuvent laisser sur le carreau... mais il faut aller au-delà de ça, car le film est techniquement solide et brillamment embrouillé. C'est également, je le disais, un des Argento les plus sauvages et brutaux. A titre personnel, je te le conseille donc. :wink:

Quant à moi, je devrai normalement recevoir aujourd'hui mon lot de 5 Argento (+ Kwaïdan avec l'offre FNAC... qui m'a permis d'avoir un dvd de plus pour 15 euros moins cher que mon ancienne précommande qui ne comptait que les 5 Argento :lol: :D ). Mais malgré les justifications de Brigitte Dutray, Storaro me gonfle vraiment avec son 2.00 bidon (cf. les comparatifs d'Apocalypse Now) qu'il refourgue pour tous ses anciens films et je prendrai sûrement, ultérieurement, le dvd TF1 de L'Oiseau au plumage de cristal pour jouir du format 2.35.
User avatar
tenia
Le Choix de Sophisme
Posts: 25595
Joined: 1 Jun 08, 14:29

Re: Dario Argento [Wild side]

Post by tenia »

Comme dit Demi-Lune, on peut trouver ça fort rigolo tant c'est outré (le mot est très juste). Personnellement, ça a été mon cas. La 1ere fois que je l'ai vu, c'était dans une salle bondée qui se fendait la gueule, ça n'a pas forcément aidé. Donc, je l'ai revu là pour en avoir le coeur net, et non, je trouve ça toujours aussi ridicule.
Mais je peux parfaitement comprendre qu'on le qualifie d'aboutissement du giallo, ce qui, en y réfléchissant, est même probablement vrai.
Mais il y avait tellement de choses qui me gardent en dehors que je ne peux pas m'en empêcher.

Dès le début, d'ailleurs. Non parce que vous avez déjà essayé de lire un livre avec des gants en cuir ? Hein ? Pour tourner les pages, à part des moufles, y a pas pire.
Alors, combinée au thème des Goblin que je ne connaissais que remixé par Justice, et m'a donc donné aucune autre envie que de danser en claquant des doigts (d'ailleurs, au ciné, la moitié de la salle s'est mise à claquer des doigts et à hocher la tête en rythme), on démarre sur de bonnes bases.

Après, le reste, c'est des petites choses, notamment des scènes d'exposition interminables, des morts qui semblent avoir 25L de sang dans le corps, ces italiennes effectivement à moitié à poil la plupart du temps.

Mais surtout, ce qui m'a tué, c'est le final, que j'ai trouvé d'un ridicule complet. A beaucoup beaucoup de niveaux.
Spoiler (cliquez pour afficher)
Le bras coupé, déjà, où clairement, les SFX ne sont pas à la hauteur. Hop, le bras coupé net comme ça, et hop, ça gicle 15L de sang à la minute, bah voyons.
Et puis, bien entendu, ça suffit pas, faut aller achever la pauvre fille qui vient de saloper toute la maison.

Et là, surprise, qui l'eut cru, révélation du tueur.

Enfin, pas grave, le gentil policier arrive, et là, on débarque dans le délire ultime, à base de rasoir de farces et attrapes (genre le flic vérifie même pas le pouls du mec pour vérifier qu'il est bien mort, et même pas il jette un coup d'oeil au rasoir, nan mais c'est quoi ces flics, en Italie ?!

Donc il part, juste le temps que tout puisse se passer dans la maison. Et puis, comme un con, il revient. Forcément, le tueur apparaît dans son dos, mais y a un indice, y a les oreilles du tueur qui dépassent derrière lui.

Mais, dans un capharnaüm illisible, la femme rentre à son tour et le tueur meurt comme une merde.

Cri hystérique interminable, fin du film.

Et bien entendu, durant toute cette scène, l'acteur jouant le tueur est en roue libre complète.
S'il n'y avait eu que des petites choses durant le film, ça aurait été.
Mais ce final-là, ça m'a achevé.

Maintenant, ce n'est que mon avis, et je ne pense pas que je sois représentatif de ce qu'on peut attendre d'un film d'Argento comme Ténèbres.
Pour autant, de ce que j'ai lu, je crois que trouver ses films ridicules ou outrés est quelque chose de courant chez ceux qui n'accrochent pas à son cinéma, donc bon.


Par contre, pour L'oiseau, c'est l'édition Blue Underground qui fait référence, je crois. Surtout qu'elle existe en BR Region Free.
Pistes italienne et anglaise, ST Anglais uniquement.
Last edited by tenia on 17 Jul 18, 17:58, edited 1 time in total.
Jordan White
King of (lolli)pop
Posts: 15434
Joined: 14 Apr 03, 15:14

Re: Dario Argento [Wild side]

Post by Jordan White »

tenia wrote:Dès le début, d'ailleurs. Non parce que vous avez déjà essayé de lire un livre avec des gants en cuir ? Hein ? Pour tourner les pages, à part des moufles, y a pas pire.

La vraisemblance est le dernier des soucis d'Argento à mon sens. Tous les meurtres sont orchestrés selon un rituel. Celui du cuir, de la main gantée. Et du fétichisme par extension.

Argento nous parle en nous disant en résumé :

"Fetichism speaks. That's my only concern."
Alors, combinée au thème des Goblin que je ne connaissais que remixé par Justice, et m'a donc donné aucune autre envie que de danser en claquant des doigts (d'ailleurs, au ciné, la moitié de la salle s'est mise à claquer des doigts et à hocher la tête en rythme), on démarre sur de bonnes bases.
Le thème de Ténèbre est fantastique.

Après, le reste, c'est des petites choses, notamment des scènes d'exposition interminables, des morts qui semblent avoir 25L de sang dans le corps, ces italiennes effectivement à moitié à poil la plupart du temps.
Les actrices sont magnifiques, et ce plan de louma qui suit les deux lesbiennes je ne m'en suis pas remis. J'adore le contraste du blanc et du rouge vif. Les débordements graphiques. L'époque était celle des effets spéciaux mécaniques, ça avait un côté caoutchouteux, ça a pris quelques rides mais c'est très beau. Ténèbres est pour moi un des sommets d'Argento. Il n'y a que l'excès qui m'intèresse dans les films du cinéaste italien. Les excès d' Opéra. Ceux de Les frissons de l'Angoisse. Et le côté attachant qu'il développe dans The Card Player avant sa débauche Mother of tears et ses plans gore venus d'une autre planète.
Et tant pis si Tenèbres te fait te tordre de rire.
Image

Je vote pour Victoria Romanova
User avatar
tenia
Le Choix de Sophisme
Posts: 25595
Joined: 1 Jun 08, 14:29

Re: Dario Argento [Wild side]

Post by tenia »

Tout ce que tu le dis, je le sais déjà.
Que le thème de Ténèbres est, effectivement, très bien (même si je préfère celui de Suspiria).
Que le plan de 2min30 de la Louma est effectivement très impressionnant (même si quasiment uniquement là parce qu'Argento fait mumuse avec son nouveau jouet).
Qu'il faut adopter la suspension de crédulité.
Que les SFX mécaniques vieillissent pas forcément super bien.

Je le sais tout ça, hein.
Et c'est bien pour cela que je rappelle à quel point mon avis est parfaitement subjectif.

Mais je préfère 100 fois les excès visuels de Suspiria à ceux de Ténèbres, qui font, pour moi, chuter l'ensemble bien plus dans un délire Z ridicule que dans le trip formel. Encore une fois, le final, pour moi, est le plus représentatif de cela, avec notamment un acteur principal absolument imbuvable (et, derrière, une trame de fond où toutes les incohérences possibles et imaginables se succèdent, mais c'est pratique, on me dira que comme c'est Argento, c'est normal, et c'est même pour ça qu'il faut aimer. C'est grotesque et sans aucun sens, mais c'est normal. :mrgreen: )
Julien Léonard
Duke forever
Posts: 11844
Joined: 29 Nov 03, 21:18
Location: Hollywood

Re: Dario Argento [Wild side]

Post by Julien Léonard »

Bon, ben sinon perso, j'ai tout acheté (ou presque) ce week-end ! Tant pis pour le portefeuille !

Suspiria et Inferno en blu-ray (Ténèbres attendra la semaine prochaine, même si ce fut un déchirement de partir du magasin sans lui). Les deux blu-ray sont excellents. Mention spéciale à Suspiria, dans un transfert HD hallucinant de perfection. Un très grand blu-ray pour un très grand film. Inferno est en-dessous, m'enfin il ne faudrait tout de même pas trop chipoter : grain cinéma, couleurs très marquées, noirs plus profonds que ce à quoi je m'attendais (dans certaines critiques, le transfert paraissait bien plus décevant)... Un très bon blu-ray au demeurant (je l'ai essayé pendant environ 20 minutes, avec la zapette).

Et j'ai pris les trois autres films en DVD avec la promotion de "deux achetés, un offert". Aucun regret. L'oiseau au plumage de cristal est très beau, et même si je l'avais découvert il y a des années dans son édition TF1 au format respecté, je ne suis pas déçu. Ce n'est pas du travail de boucher non plus, d'autant que la compression est idéale et l'ensemble du transfert réellement convaincant. Un DVD imparfait, donc, mais ça va tout de même ! De fait, je rappellerais au passage que si l'édition TF1 proposait effectivement le format respecté, son transfert est globalement très inférieur aussi. Déjà à l'époque de sa sortie, il existait mieux dans d'autres pays... Le TF1 possède le format, mais ça s'arrête là. C'est un bon DVD, mais à mon avis techniquement enterré par le Wild Side. J'ai comparé les deux DVD pendant dix minutes chacun sur des séquences choisies, et si le recadrage est bien présent sur le Wild Side, il ne nuit de toute évidence pas à la structure globale du film. Le cadre n'est pas devenu illisible, et ça c'est plutôt rassurant. En conclusion, je ne cautionne pas ce choix éditorial (ou plutôt artistique à posteriori), car je hais le recadrage en général, mais la gêne occasionnée n'est pas préjudiciable à ce point non plus. Il faut bien se faire une raison.

Le chat à neuf queues est vraiment beau ! C'est le disque que j'ai le moins regardé pour le moment, mais le peu que j'ai vu semble aller dans le sens de ce que les critiques en ont dit : excellent travail technique accompli sur la copie.

Enfin, Phenomena ! Je l'ai regardé ce matin, et c'est magnifique. Je regrette encore plus que l'éditeur ne l'ai pas sorti en blu-ray avec les autres. Les couleurs sont parfaitement rendues, et je peux me débarrasser sans regret de la pauvre édition TF1 qui, pour le coup, n'a jamais rendu justice à ce chef-d'oeuvre absolu et pourtant mésestimé (tout au moins objet de débats passionnés entre fans et détracteurs). Un grand bonheur que de revoir cette merveille (et Jennifer Connelly est l'actrice idéale pour incarner ce personnage) dans de telles conditions. A part les trois autres en blu-ray, si l'on ne devait choisir qu'un seul des trois DVD, ce serait celui-là, sans aucune hésitation. :wink:
Last edited by Julien Léonard on 9 Nov 10, 18:15, edited 1 time in total.
Image
Jordan White
King of (lolli)pop
Posts: 15434
Joined: 14 Apr 03, 15:14

Re: Dario Argento [Wild side]

Post by Jordan White »

tenia wrote:Tout ce que tu le dis, je le sais déjà.
Ah pardon, je dérange...
Que les SFX mécaniques vieillissent pas forcément super bien.
Je leur trouve un charme que je ne retrouve pas dans 90% des plans à effets spéciaux dans le cinéma d'horreur contemporain. Ils sont beaucoup plus naïfs, boîteux par moments, outrés surtout, mais ce sont les moyens de l'époque et si on se remet dans le contexte il devait y avoir de quoi être impressionné, comme la même année avec The Thing. S'agissant de ce dernier, là le saut qualitatif est beaucoup plus important, je pense que dans le genre ça n'a pas été égalé depuis.

Mais je préfère 100 fois les excès visuels de Suspiria à ceux de Ténèbres, qui font, pour moi, chuter l'ensemble bien plus dans un délire Z ridicule que dans le trip formel.
Les deux films sont difficilement comparables, le premier étant basé sur l'atmosphère, les cadrages, un script réduit au minimum pour miser essentiellement sur la mise en scène. Le premier est l'oeuvre d'un peintre, le deuxième celui d'un cinéaste qui se délecte de son fétichisme. Même si Suspiria contient aussi des séquences fétichistes. Cela dit, Suspiria m'ennuie profondément (même s'il s'agit de son film le plus inventif au niveau de l'utilisation des couleurs) mais je n'irais pas jusqu'à dire que c'est un mauvais film ou une série Z.
Encore une fois, le final, pour moi, est le plus représentatif de cela, avec notamment un acteur principal absolument imbuvable (et, derrière, une trame de fond où toutes les incohérences possibles et imaginables se succèdent, mais c'est pratique, on me dira que comme c'est Argento, c'est normal, et c'est même pour ça qu'il faut aimer. C'est grotesque et sans aucun sens, mais c'est normal. :mrgreen: )

Le grand guignol était fort apprécié à Paris au début du XXème siècle. Il était fait pour impressionner les spectateurs qui n'avaient jamais vu cela auparavant. Argento l'a repris à sa manière, avec un jeu d'acteurs outré, particulièrement dans la séquence finale, tout en accumulant les morceaux de bravoure lors des meutres très graphiques. Les incohérences, les invraisemblances, on en trouve partout dans le cinéma, chez les plus grands comme chez les cinéastes aux filmographies moins glorieuses. Mais c'est ton assertion sur le grotesque et l'absence de sens qui me gênent. Tu veux être absolument rationnel, logique, mathématique. Aucun problème un film comme Tenèbre peut alors largement te passer au-dessus de la tête. Mais en se laissant porter par la musique et les images, il y a une certaine jouissance à montrer autant de violence et à le faire de façon aussi stylisée. Ce qui m'intéresse chez Argento c'est l'instant durant lequel tout bascule à partir d'un simple plan d'une main gantée (la sienne ai-je lu dans certains films, les fans pourront compléter et apporter des précisions à ce sujet ou infirmer). Il y a un sens, une histoire, un côté ironique, parodique (comme le générique final en accéléré de Non ho Sonno). Ce que je trouve très prenant chez Argento alors que je peux lui trouver bien d'autres défauts en terme de direction d'acteurs par exemple, c'est qu'il perfectionne aussi ses meurtres comme d'autres perfectionnaient leur whoodunit. Il y a un sens de la perversité et de l'ironie grinçant. Dans Tenèbre, lors d'une scène-clé, Argento filme par exemple une jeune actrice superbe, qui sort de la douche et est sur le point de se faire tuer. Il ne laisse pas longtemps durer ce désir érotique que l'on peut ressentir pour le personnage, une femme magnifique filmée avec une petite serviette de bain autour de la taille qui se fait tuer d'une façon extrêmement sèche. Et l'on retrouve ce plaisir sadique, cette incursion dans la sexualité morbide (après avoir été excitante) dans Mother of tears avec une scène d'une femme mûre qui se fait elle aussi trucider atrocement. En est-ce pour autant ridicule, débile ou sans aucun sens ?
Image

Je vote pour Victoria Romanova
User avatar
tenia
Le Choix de Sophisme
Posts: 25595
Joined: 1 Jun 08, 14:29

Re: Dario Argento [Wild side]

Post by tenia »

Jordan White wrote:
tenia wrote:Tout ce que tu le dis, je le sais déjà.
Ah pardon, je dérange...
Disons que ce n'est pas parce que je ne suis pas du même avis qu'il faut tout de suite me prendre gentiment par la main pour m'expliquer des banalités.
Alors que franchement, ton 2e avis, là, juste au-dessus, montre quand même qu'il y avait des choses bien plus intéressantes à dire sur le sujet.
"Oh, le plan à la louma, il est trop cool", ça fait 18 000 fois qu'on me le sort, comme si c'était, d'ailleurs, presque le truc le plus important à retenir de tout le film.
J'ai quand même un minimum de background pour qu'on me sorte autre chose que du Argento 101. D'où cette réponse peut-être un peu sèche.
Jordan White wrote:Cela dit, Suspiria m'ennuie profondément (même s'il s'agit de son film le plus inventif au niveau de l'utilisation des couleurs) mais je n'irais pas jusqu'à dire que c'est un mauvais film ou une série Z.
Attention, ce n'est pas parce que je n'aime pas Ténèbres que je lui trouve un côté série Z.
Ca a plutôt à voir avec le script (ou plutôt sa quasi-absence) et le jeu complètement en roue libre des acteurs. C'est sûr, c'est bien emballé. C'est sûr, on y trouve "toutes les obsessions de son auteur".
Mais quand on ne va pas de ce côté-là, et qu'on ne regarde le film que pour ce qu'il est, même si ça peut choquer ceux qui apprécient (et je m'en excuse profondément, sans aucune ironie), j'ai eu l'impression d'être devant un policier de 2e partie de soirée de RTL9.
Dans Tenèbre, lors d'une scène-clé, Argento filme par exemple une jeune actrice superbe, qui sort de la douche et est sur le point de se faire tuer. Il ne laisse pas longtemps durer ce désir érotique que l'on peut ressentir pour le personnage, une femme magnifique filmée avec une petite serviette de bain autour de la taille qui se fait tuer d'une façon extrêmement sèche. Et l'on retrouve ce plaisir sadique, cette incursion dans la sexualité morbide (après avoir été excitante) dans Mother of tears avec une scène d'une femme mûre qui se fait elle aussi trucider atrocement. En est-ce pour autant ridicule, débile ou sans aucun sens ?
Même combat. Je n'ai absolument rien ressenti pour ces actrices à moitié à poil, pour plein de raisons. Déjà, parce que la scène arrive après un certain temps dans le film, temps où j'ai déjà relativement bien ri. Donc, forcément, je ne suis plus trop dans un esprit 1er degré pour bien apprécier ce qui suis. Ca ne m'empêche pas de trouver le plan séquence autour de la maison absolument génial (même si la reprise du thème à ce moment-là ajoute une couche "tu le vois mon plan séquence génial ?!" qui me gêne un peu). Bref.
Même en faisant fi de tout cela, il y a une gratuité dans cette nudité qui, si elle ne me gêne pas à proprement parler, me gêne au sein de la progression du film, et j'ai du mal à voir autre chose que du nu pour du nu. Quand en plus, les actrices surjouent comme des truies, le désir avorté, tout ça, ça m’apparaît plus comme de la tambouille sur-analytique qu'autre chose.
Et après, donc, l'habituel meurtre sadique avec la classique association sexe / meurtre brutal.


Maintenant, encore une fois, attention, je ne tiens pas à paraître insultant ou maîtrisant, et je trouve que ce que tu écris sur le film est très juste, dans le sens où ce sont des choses qui sont remarquables facilement pour peu que l'on accroche.

Mais je n'ai pas accroché, et au contraire, ai fait plutôt un certain rejet vis-à-vis du film.

D'où cette réaction, et cet avis.
Jordan White wrote:Je leur trouve un charme que je ne retrouve pas dans 90% des plans à effets spéciaux dans le cinéma d'horreur contemporain. Ils sont beaucoup plus naïfs, boîteux par moments, outrés surtout, mais ce sont les moyens de l'époque et si on se remet dans le contexte il devait y avoir de quoi être impressionné, comme la même année avec The Thing. S'agissant de ce dernier, là le saut qualitatif est beaucoup plus important, je pense que dans le genre ça n'a pas été égalé depuis.
Oui enfin, à ce jeu-là, Alien, c'est quand même 1979, soit 3 ans avant Tenebrae ou The Thing. Je me doute que derrière, ce n'est ni le même budget, ni la même ambition, m'enfin quand même, il y a un monde entre ces 2 (ou 3) films.
Jordan White
King of (lolli)pop
Posts: 15434
Joined: 14 Apr 03, 15:14

Re: Dario Argento [Wild side]

Post by Jordan White »

tenia wrote:Disons que ce n'est pas parce que je ne suis pas du même avis qu'il faut tout de suite me prendre gentiment par la main pour m'expliquer des banalités.
Désolé pour les banalités.

J'ai quand même un minimum de background pour qu'on me sorte autre chose que du Argento 101. D'où cette réponse peut-être un peu sèche.
As usual.

Attention, ce n'est pas parce que je n'aime pas Ténèbres que je lui trouve un côté série Z.
Dans un post précédent, tu écris pourtant littéralement
Mais je préfère 100 fois les excès visuels de Suspiria à ceux de Ténèbres, qui font, pour moi, chuter l'ensemble bien plus dans un délire Z ridicule que dans le trip formel.
Même en faisant fi de tout cela, il y a une gratuité dans cette nudité qui, si elle ne me gêne pas à proprement parler, me gêne au sein de la progression du film, et j'ai du mal à voir autre chose que du nu pour du nu. Quand en plus, les actrices surjouent comme des truies, le désir avorté, tout ça, ça m’apparaît plus comme de la tambouille sur-analytique qu'autre chose.
Et après, donc, l'habituel meurtre sadique avec la classique association sexe / meurtre brutal.
Tu as aimé Piranhas 3D, explique-moi la différence ?

Maintenant, encore une fois, attention, je ne tiens pas à paraître insultant ou maîtrisant,
Lapsus.

Oui enfin, à ce jeu-là, Alien, c'est quand même 1979, soit 3 ans avant Tenebrae ou The Thing. Je me doute que derrière, ce n'est ni le même budget, ni la même ambition, m'enfin quand même, il y a un monde entre ces 2 (ou 3) films.

J'évoque un saut qualitatif important entre The Thing et Tenebre d'où l'aura et l'influence du premier pour des générations de maquilleurs.

Sur le postulat de départ, celui du film d'Argento et de la carrière, je défends Ténèbre que j'aime beaucoup pour la complexité de certains plans et de certaines séquences, et parce que j'aime justement dans ce film le côté outré non pas assumé (ou décomplexé comme l'on dirait aujourd'hui pour un peu et n'importe quoi) mais très vicieux. Il y a en revanche d'autres films que je n'aime pas sans pour autant en venir à m'en tordre de rire, par vanité ou par ironie.
Image

Je vote pour Victoria Romanova
Stefan Andersson
Stagiaire
Posts: 86
Joined: 25 Aug 08, 13:56

Re: Dario Argento [Wild side]

Post by Stefan Andersson »

Est-ce que le générique de Le Chat a Neuf Queues est complet sur le DVD Wild Side? Selon les infos sur ligne, le DVD Italien manque des premieres secondes du générique. Merci bien en avance pour toutes infos!