Notez vos derniers épisodes d'Animé

Tout sur les séries à la TV, en DVD, en Blu-ray ou VOD.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

Max Schreck
David O. Selznick
Posts: 14811
Joined: 13 Aug 03, 12:52
Location: Hong Kong, California

Post by Max Schreck »

Boubakar wrote:Critique du coffret collector d'Evangelion
http://www.dvdseries.net/dvd-6509-Neon_ ... stall.html

tout ça pour ça ? :?
J'espérais au moins la présence des films.
« Vouloir le bonheur, c'est déjà un peu le bonheur. » (Roland Cassard)
Mes films du mois...
Mes extrospections...
Mon Top 100...
User avatar
Mama Grande!
Accessoiriste
Posts: 1513
Joined: 1 Jun 07, 18:33
Location: Tokyo

Post by Mama Grande! »

Max Schreck wrote:
Boubakar wrote:Critique du coffret collector d'Evangelion
http://www.dvdseries.net/dvd-6509-Neon_ ... stall.html

tout ça pour ça ? :?
J'espérais au moins la présence des films.
C'est Pathé qui en a les droits. Les racheter aurait fait monter le prix du coffret alors qu'ils n'intéressent pas forcément les fans. Ils sont par ailleurs régulièrement trouvables à 5 euros sur CDiscount.
User avatar
Jack Griffin
Goinfrard
Posts: 12380
Joined: 17 Feb 05, 19:45

Post by Jack Griffin »

Boubakar wrote:Critique du coffret collector d'Evangelion
http://www.dvdseries.net/dvd-6509-Neon_ ... stall.html

tout ça pour ça ? :?
bah ça m'a l'air pas mal quand même...Mais c'est encore très cher.
User avatar
Boubakar
Mécène hobbit
Posts: 51058
Joined: 31 Jul 03, 11:50

Post by Boubakar »

Jack Griffin wrote:bah ça m'a l'air pas mal quand même...Mais c'est encore très cher.
L'édition Platinum, parue en Z1, avait l'air quand même plus intéressant (et bien moins cher).
Faut le faire quand même, une édition ultime sans bonus... :?
User avatar
Jack Griffin
Goinfrard
Posts: 12380
Joined: 17 Feb 05, 19:45

Post by Jack Griffin »

Bah comme je ne regarde plus les bonus...Ce qui m'interessait dans cette ressortie, c'était la restauration de l'image.
Alan Shore
Réponse rapide assurée
Posts: 6435
Joined: 5 May 05, 20:15

Post by Alan Shore »

Jack Griffin wrote:Bah comme je ne regarde plus les bonus...Ce qui m'interessait dans cette ressortie, c'était la restauration de l'image.
Pareil, ainsi que le son en 5.1.
Les manga, c'est mal

"La manière d'agir, c'est la manière d'être."
bruce randylan
Mogul
Posts: 11592
Joined: 21 Sep 04, 16:57
Location: lost in time and lost in space

Post by bruce randylan »

Boubakar wrote:
Jack Griffin wrote:bah ça m'a l'air pas mal quand même...Mais c'est encore très cher.
L'édition Platinum, parue en Z1, avait l'air quand même plus intéressant (et bien moins cher).
Faut le faire quand même, une édition ultime sans bonus... :?
Y-a t'il déjà eut des bonus au moins pour Evangelion ? Je n'en jamais entendu parlé quelques soient le pays.

J'ai beau être fan absolu de la série, 80 euros à débourser c'est énorme ( j'ai des reducs au MK2 :) )

En attendant, j'ai fini les Wolf's rain

Une grande série qui n'a ( presque ) pas volé sa réputation !
Une grande fresque tragique entre l'aventure, l'anticipation, la quête spirituelle et la science-fiction.
L'univers est excellent et fonctionne immédiatement comme l'identifications à la meute des loups prenant apparance humaine à la recherche d'un paradis hypothétique et mystérieux.
Les 4 personnages principaux aux caractères forcement bien différents sont en tout cas charismatiques et permettent autant des grandes scènes d'actions à des moments plus introspectifs. A coté d'eux, on croise aussi une poignée d'êtres humains aux écorchures plus marquées et tout aussi réussis qui prennent régulièrement le premier plan dans l'intrigue apportant de la sorte une plus dynamique à la narration.
Celle-ci est parfaitement réglée avec son lot d'épisodes bouche-trous qui jouent beaucoup sur l'action pour faire oublier leurs lacunes et les autres - plus nombreux - où les révélations sur l'univers, le passé des héros ou l'aspect spirituel et religieux se font avec parcimonie.

Tout ça se dirige vers une conlcusion que l'on devine dramatique qui rappelle qu'on est devant un série ambitieuse et mature.

Malgré ça, les défauts sont aussi présent : tout l'aspect qui tourne autour de Darcia est assez confus et limite hors sujet avec l'intrigue des loups. Comme cette partie prend de l'importance sur la fin, certains moment deviennent assez saoulant à la longue. Autre point qui m'a un peu dérangé concerne la mort des personnages centraux qui trainent vraiment trop en longueur. A chaque fois que l'un deux est mortellement blessé, ils mettent toujours une plombe à mourir histoire de faire un dernier monologue pas toujours trés heureux.

Sinon, et ça me fait du mal à le dire, Yoko Kanno n'a pour une fois pas été trés inspirée dans la composition de la musique. Que ce soit les ballades brésilliennes ou les morceaux symphoniques, les titres sont trés faibles et répétitif. Heureusement quelques chansons sont excellentes et elles ont beaux être utilisée de manière automatique par rapport à cow-boy bebop, elles font souvent leur effet.
"celui qui n'est pas occupé à naître est occupé à mourir"
User avatar
Boubakar
Mécène hobbit
Posts: 51058
Joined: 31 Jul 03, 11:50

Post by Boubakar »

Premier épisode du Chevalier d'Eon, offert par l'éditeur ;

[youtube][/youtube]
User avatar
Boubakar
Mécène hobbit
Posts: 51058
Joined: 31 Jul 03, 11:50

Post by Boubakar »

Je viens d'acheter les deux premiers dvd (sur trois) de Kimi Ga Nozomu Eien, nommée Rumbling Hearts chez nous, et c'est vraiment très réussi, mais passé les deux premiers épisodes assez trompeurs, il faut avoir le moral pour la suite.
Je ne suis plus trop l'actualité animé, mais ça fait longtemps qu'une série récente ne m'avait pas fait autant plaisir. :)
John_Steed
Stagiaire
Posts: 50
Joined: 18 Apr 08, 18:16
Location: Toujours devant un écran (au moins)

Re: Notez vos derniers épisodes d'Animé

Post by John_Steed »

Abenobashi Magical shopping street - Edition collector
L'action se déroule de nos jours, durant les vacances d'été. Sasshi et Arumi sont amis depuis l'enfance et vivent dans le quartier marchand d'Abenobashi, dans la banlieue d'Osaka. Le vieux quartier marchand en question voit ses habitants expropriés en vue d'un réaménagement. Les bains publics, où habite Sasshi, ont également été démolis. Sasshi ne s'attendait pourtant pas à apprendre le déménagement de la famille d'Arumi à Hokkaidô. C'est un choc...
C'est dans ce contexte dramatique que les deux jeunes gens apprennent par hasard que les quatre fauves divins protégeant les points cardinaux du quartier marchand sont vénérés dans leur boutique respective. Il semblerait y avoir un lien étroit avec le Sanctuaire Seimei qui se trouve à l'extrémité du quartier marchand. Suite à un accident, Masa-jii brise l'enseigne "Pelican" (qui est en fait Suzaku/Shujaku, l'un des quatre fauves divins) de la boutique d'Arumi. Le soir où l'expropriation aurait dû commencer, un évènement étrange se produit... Le lendemain, Sasshi et Arumi s'égarent dans le Sanctuaire Seimei et se retrouvent dans un monde insolite. Complètement différent du quartier marchand habituel, c'est un quartier marchand magique qu'ils découvrent, où le bon sens n'a plus sa place. Que font-ils là ? Pourront-ils rejoindre le monde réel ?
Façon héroic fantasy, voie lactée, Hong-Kong, Dinosaures... Voici quelques thèmes abordés dans Abenobashi! Chaque épisode projette nos deux héros au même endroit, avec les mêmes personnes mais dans un environnement totalement délirant! A vous de découvrir toutes les références disséminées dans cette oeuvre hors-norme !
Un anime vraiment très sympa. L'épisode 8 (façon 'dating game') que j'ai vu ce matin m'a fait éclater de rire.
Dommage qu'il n'y ait que 13 épisodes.
Image
bruce randylan
Mogul
Posts: 11592
Joined: 21 Sep 04, 16:57
Location: lost in time and lost in space

Re: Notez vos derniers épisodes d'Animé

Post by bruce randylan »

Gunbuster 2 - Die Buster ( Kazuya Tsurumaki - 2004 )

Image

Comment aborder l'un des plus grande, puissante, intelligente, passionnante, riche, émouvante et emblématique série de tout les temps, à savoir Gunbuster ?
C'est toute la question qu'à du se poser le réalisateur de sa suite conçu pour 20 ans de la série. La réponse qu'il apporte est finalement simple : en ne cherchant jamais à rivaliser avec la virtuosité de Anno mais en privilégiant la posture d'un fan qui regarde le travail de son ainé en levant haut les yeux vers le ciel. Tsurumaki, conscient de sa futilité, préfére du coup jouer la carte de la démesure décomplexé et de l'hommage bon enfant. Et puis, c'est logique tant le Studio Gainax n'a eu de cesse de se positionner sur le thème de l'otaking sur tous les modes possibles et imaginables
Cette affiliation humble mais turbulente est évident dans la toute dernière scène qui clôture en beauté une série qui cultive les ellipses, la schizophrénie, les clichés, les attentes et les poncifs du genre avec une verve qui a de quoi laisser perplexe.

Donc Gunbuster 2, dans les grandes lignes c'est exactement comme le 1er : une jolie fille naïve veut devenir pilote de robot géant pour exister dans les yeux de quelqu'un. Avant ça, il faudra botter les fesses de vilains aliens belliqueux certes, mais si innocemment que ça.
Ca c'est pour le synopsis. Pour le reste, c'est un gros délire portnawak qui ne ressemble à peu de chose tout en positionnant dans la lignée de certains expérimentalistes qui ont fait de la japanim' un incroyable laboratoire triturant jusqu'à l'abstraction ( voire l'écœurement ) la narration. On y retrouve Soultaker et portrait de la petite cosette de Akiyuki Shinbo, boogiepop phantom de Takeshi Watanabe ou serial experiments lain de Ryutaro Nakamura.
Difficile de décrire donc le style mais on pourra s'imaginer David Lynch réalisant un épisode de Goldorak avant que Godard ne s'attaque au montage.

Autant dire que dans 80 %, on ne comprend pas ce qui se passe, pourquoi les personnages se comportent de telle manière ou ce que veut dire le réalisateur et si d'ailleurs tout cela à un sens. On essaye alors de s'accrocher alors aux images mais là aussi il y a une démarche poussée à l'extrême qui ne peut laisser indifférent. Dans une volonté d'accoucher de la série SF ultime qui voudrait enterrer le genre par sa folle exagération : des lasers transpercent un astre d'une part à l'autre, les Aliens font 3 fois la taille de planète et les humains construisent en 6 mois une machine pour déplacer la Terre :lol: :lol:
Le tout bien-sur dans un déluge de couleur pop, d'animation hyper-fluide et de Fan-service.

Même chose pour la psychologie, elle n'est donnée par bride et ne fonctionne vraiment qu'en tant de stéréotypes, c'est à dire qu'il faut avoir une bonne connaissance de la japanin' ( et particulièrement de Gainax dont on trouve un nombre impressionnant de minis clins d'œil plus ou moins évidents ) pour comprendre les réaction, les motivations des personnages qui risquent sinon d’apparaître bien obscur voir bâclé.
Dire qu’il s’agit d’une œuvre de geek élitiste est presque un euphémisme et la volonté des auteurs dans ce parti pris pourrait aisément passer pour du foutage-du-gueule et ça ne serait pas faux en plus.
Gainax a toujours pris un malin plaisir à déjouer les attentes, à s’amuser à briser les règles, les conventions dans un élan masochiste qui force le respect et fait le charme du studio. C’est donc le cas ici où quasiment tout ce qu’on était en droit d’attendre ( y compris comme suite de la version de 86 ) à commencer par la crédibilité, la prévisibilité et la linéarité.

Au vu du résultat final, on peut légitimement penser que tout ça n’est dans le fond qu’un produit batard conçu pour rapporter de l’argent facilement et balançant un machin sans queue ni tête par une bande de branleurs qui compensent le travail par les substances illicites. Mais je pense au contraire que tout ça est plus ou moins savamment étudié par les créateurs conscient de ce qu’il faisait même si leurs personnalité les autorisent à se permettre des digressions en tout genre. La série ne gagne d’ailleurs pas à être regarder d’une traite ( au Japon, les épisodes étaient séparer de plusieurs mois ) au risque de faire une overdose. Alors qu’en prenant son temps, en y réfléchissant après coup et peut-être se les refaire avant d’entamer une nouvel épisode, on découvre des détails anodin à première vue mais qui en dit finalement beaucoup. Les quelques entretiens avec le scénariste et le réalisateur en bonus sont à ce titre très enrichissants.

Ça ne change cependant rien au fait qu’on peut tout à fait rejeter la série en bloc et trouver ça insupportable et terriblement frustrant.
Pour ma part, si je dois avouer avoir été déçu par cette nouvelle version, je ne cache pas que je me suis beaucoup amusé sur la plupart des épisodes ( seul l’épisode 5 m’a un peu gonflé ) et que les fulgurances poétiques, émotionnelles ou lyriques touchent souvent au génie ( mal canalisé sans doute ) sans oublier le final que j'évoquai au début.
Sinon, les personnages sont très vite attachants même si on les comprend pas toujours, les musiques sont excellentes et les génériques de fin et de début de petites merveilles.
Je la regarderai quoiqu'il en de nouveau bientôt dans de meilleur condition que la TV 36 cm que j'avais à l'hôtel.

Difficile donc de conseiller ou non cette série. C’est à la fois brillant et agaçant mais une chose est sure, mieux vaut être familiarisé avec l’univers Gainax.
"celui qui n'est pas occupé à naître est occupé à mourir"
Max Schreck
David O. Selznick
Posts: 14811
Joined: 13 Aug 03, 12:52
Location: Hong Kong, California

Re: Notez vos derniers épisodes d'Animé

Post by Max Schreck »

bruce randylan wrote:Gunbuster 2 - Die Buster ( Kazuya Tsurumaki - 2004 )

Image
Merci pour ton avis. Je n'ai toujours pas vu la série d'origine et j'étais intrigué par cette suite. Pour tout ce que tu en dis, je pense que j'apprécierais bien le délire ici à l'oeuvre, ayant déjà été plus qu'emballé par la folie d'un FLCL.
« Vouloir le bonheur, c'est déjà un peu le bonheur. » (Roland Cassard)
Mes films du mois...
Mes extrospections...
Mon Top 100...
bruce randylan
Mogul
Posts: 11592
Joined: 21 Sep 04, 16:57
Location: lost in time and lost in space

Re: Notez vos derniers épisodes d'Animé

Post by bruce randylan »

Ben commence quand même par celle d'origine qui demeure un brouillon de Evangelion déjà maitrisé de bout en bout qui touche au sublime dans les 2 derniers épisodes :D
"celui qui n'est pas occupé à naître est occupé à mourir"
User avatar
AlexRow
The cRow
Posts: 25590
Joined: 27 Mar 05, 13:21
Location: Granville (50)

Re: Notez vos derniers épisodes d'Animé

Post by AlexRow »

Enfin, le coffret intégral de Ghost In The Shell, Stand Alone Complex, Gig 2 (7DVD) en précommande pour le 01.07.2008.

Je sors mes bons d'achat 8)
"Le goût de la vérité n'empêche pas de prendre parti" (Albert Camus)

Mes visionnages
User avatar
Boubakar
Mécène hobbit
Posts: 51058
Joined: 31 Jul 03, 11:50

Re: Notez vos derniers épisodes d'Animé

Post by Boubakar »

AlexRow wrote:Enfin, le coffret intégral de Ghost In The Shell, Stand Alone Complex, Gig 2 (7DVD) en précommande pour le 01.07.2008.

Je sors mes bons d'achat 8)
Il sera surement vendu moins cher au Japan Expo.