Battlestar Galactica (2003)

Tout sur les séries à la TV, en DVD, en Blu-ray ou VOD.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

ApOk
Assistant(e) machine à café
Posts: 264
Joined: 24 Aug 06, 14:10
Location: In the Land of Rape and Honey

Post by ApOk »

AlexRow wrote:Bonjour. Et bien, je sens que ça va être ma prochaine série 8)
Si ça peut te motiver encore plus(et faire baver Jaimz), sache que la 3ème saison fait repartir la série sur des bases disons différentes.
Et ce n'est pas spoiler de dire cela, mais teaser. 8)
JaimzHatefield
il a bon dos
il a bon dos
Posts: 1416
Joined: 4 Jul 03, 17:19
YMDB
Location: BSG-75

Post by JaimzHatefield »

ApOk wrote:Sinon pour répondre à ton post, ami Jaimz, sache que si la première partie de la saison 2 est excellente, tu n'as pas idée à quel point la seconde partie dépasse tout ce que tu as pu imaginer jusqu'ici. Notamment avec un final qui montre le culot et le génie de Ron D.Moore. :wink:
Ça fait des mois que je bave d'impatience ! Encore quelques semaines à attendre et ça sera la libération. Image
J'espère ne pas manger trop vite les épisodes comme les dernières fois, il faut que je me discipline.
ApOk
Assistant(e) machine à café
Posts: 264
Joined: 24 Aug 06, 14:10
Location: In the Land of Rape and Honey

Post by ApOk »

JaimzHatefield wrote:
ApOk wrote:Sinon pour répondre à ton post, ami Jaimz, sache que si la première partie de la saison 2 est excellente, tu n'as pas idée à quel point la seconde partie dépasse tout ce que tu as pu imaginer jusqu'ici. Notamment avec un final qui montre le culot et le génie de Ron D.Moore. :wink:
Ça fait des mois que je bave d'impatience ! Encore quelques semaines à attendre et ça sera la libération. Image
J'espère ne pas manger trop vite les épisodes comme les dernières fois, il faut que je me discipline.
La 3ème saison va arriver vite, on t'en voudra pas. Et puis le season finale dure 1h05, faut le déguster.
JaimzHatefield
il a bon dos
il a bon dos
Posts: 1416
Joined: 4 Jul 03, 17:19
YMDB
Location: BSG-75

Post by JaimzHatefield »

Episode 2x10 : "Pegasus" (Extended version).

Le coffret "2.5" contient le dernier épisode de mi-saison avec son cliffhanger insoutenable, dans sa version longue. C'est une excellente initiative pour se remettre dans le bain.

L'épisode s'ouvre sur une note d'espoir et progressivement vire au cauchemar,
Spoiler (cliquez pour afficher)
à mesure que l'on découvre le pouvoir despotique de Cain, représentation du danger des militaires laissés seuls sans le chaperonnage d'un pouvoir civil... on se retrouve à deux doigts d'une guerre fratricide, d'une guerre civile.
Voilà qui ferait presque écho à du Romero avec ses humains finalement plus dangereux pour eux-mêmes que les morts-vivants, instruments de leur propre destruction. La version courte de l'épisode mettait surtout l'accent sur ce glissement progressif de la joie vers l'horreur, avec une situation se dégradant lentement mais sûrement. La version longue quant à elle est plus directe sur la menace
Spoiler (cliquez pour afficher)
que représentent les gens du Pegasus et son impitoyable dirigeante,
laissant une ambiance plus pesante, encore plus morbide tout au long de l'épisode...
Spoiler (cliquez pour afficher)
il me semble bien que la scène de tentative d'aggression sexuelle sur Sharon "Boomer" Valerii se transforme ici véritablement en viol consommé (le montage semble plus long et il n'y a pas de doute qu'il y ait des "coups de reins"),
il faudrait que je vérifie mais j'ai l'impression d'une violence plus marquée et plus crue encore que dans la version courte (l'odeur nauséabonde dans la cellule de Gina
Spoiler (cliquez pour afficher)
, torturée et violée hors champ,
paraît plus prégnante). Ici et là, des scènes sont plus longues, plus explicatives, rendant les liens plus logiques même si le montage originel était pourtant très efficace.



2x11 et 2x12 : "Resurrection Ship", Part 1 et 2.

On s'attend à un bain de sang, la tension est à son paroxysme, la situation peut dégénérer à n'importe quel moment et chaque camp s'intimide, se provoque...
Spoiler (cliquez pour afficher)
manoeuvres aériennes (ou plutôt spatiales) menaçantes des Vipers, au bord de l'accrochage. On sent que c'est quand même mal engagé pour le BSG-75, deux fois plus petit que Pegasus, moins moderne, avec surtout des escadrons de vieux Vipers Mark II. Finalement la guerre n'aura pas lieu, ou du moins elle sera reportée, et Starbuck vient débloquer la situation en apportant des clichés du mystérieux vaisseau cylon... celle-ci se retrouve promue CAG du Pegasus.
En coulisses, une tragédie antique se construit... ça conspire dans l'ombre,
Spoiler (cliquez pour afficher)
les deux leaders militaires fomentent l'assassinat de l'adversaire d'en-face. Kara quant à elle se rapproche de plus en plus de Cain, avec qui elle partage certaines vues... elle hérite pourtant de la douloureuse charge de supprimer l'amirale.
La réaction dépressive de Lee Adama est somme toute logique, il est souvent allé dans le sens de la présidente ou en appuyant des décisions qu'il croyait légitimes...
Spoiler (cliquez pour afficher)
lorsqu'il apprend que même Roslin soutient la liquidation de Cain (voire carrément être à l'origine de l'idée elle-même),
c'est tout un monde qui s'écroule à ses yeux (consciemment ou non) quelque part, il perd foi en ce qu'il croyait juste,
Spoiler (cliquez pour afficher)
et va jusqu'à perdre l'envie de vivre.
C'est donc dans le regard d'un Apollo désabusé ou plutôt "décompensé" que l'on suit la passe d'armes finale, initiée sur les furieux coups des taikos du "Prelude to war" de McCreary, et qui se termine par un gracieux et mélancolique balai pyrotechnique accompagné de violons sur un ton appaisé.
Spoiler (cliquez pour afficher)
Les cylons sont décimés et on a presque pitié pour eux quand leur "resurrection ship" (et les corps humanoïdes qu'il contient) est anéanti.
Non seulement c'est impressionant, mais en plus... c'est beau, c'est tout simplement magnifique. Je ne suis pourtant pas fan des techniques d'animation tridimentionnelle. Le budget en SFX a dû être utilisé généreusement, ces séquences sont un régal pour les yeux et le Home Cine crache gentiment ses déflagrations.
JaimzHatefield
il a bon dos
il a bon dos
Posts: 1416
Joined: 4 Jul 03, 17:19
YMDB
Location: BSG-75

Post by JaimzHatefield »

Avec le recul, le double épisode "Resurrection Ship" (2x11 et 2x12) devient mon préféré devant "Resistance" (2x04). Rien que la scène
Spoiler (cliquez pour afficher)
avec Lee qui flotte dans l'espace, regardant l'assaut,
c'est énorme, presque un état de grâce. En y repensant, je remarque également à quel point le vaisseau ressemblait à un temple ou plutôt à une cathédrale.


2x13 : "Epiphanies".

L'histoire est centrée principalement sur Laura Roslin, mourrante, et sur les problèmes politiques
Spoiler (cliquez pour afficher)
engendrés par l'émergence d'un mouvement de dissidents pacifistes (et violents), qui prennent sous leur protection Gina.
L'intensité n'est pas équivalente aux formidables épisodes précédents,
Spoiler (cliquez pour afficher)
mais on peut penser que le fait que la présidente soit sauvée par un sang semi-cylon qui s'amalgame au sien, va forcément avoir des conséquences. "A dying leader will lead us to Salvation". Et quid de la prophétie si Laura est guérie ? Si l'enfant de Sharon est selon number 6, l'instrument par qui doit survenir la fin de l'humanité, à mon avis il y aura des répercussions. Il se dessine une carte différente des rapports de force, avec Baltar qui rejoint les activistes suversifs et leur offre une nuke... ça promet des prochains épisodes explosifs.

2x14 : "Black Market".

On descend encore d'un pallier dans la noirceur avec ce sombre épisode focalisé sur les tourments du CAG.
Spoiler (cliquez pour afficher)
Il est métamorphosé depuis son éjection du Blackbird, et l'on découvre à quel point il est différent de ce que l'on pensait de lui... Ses rapports avec la gent féminine, le fait qu'il fréquente une prostituée...
Beaucoup de mélancolie, de résignation et de cynisme dans cet épisode :
Spoiler (cliquez pour afficher)
l'inévitable marché noir et les traffics en temps de guerre (que l'on doit tolérer dans une certaine mesure afin de garder une stabilité), les regrets de Lee envers celle qu'il aimait, Lee qui exécute le boss du marché noir, la dure vie des civils (dont on a enfin un aperçu) contraints pour subsister au rationnement à parfois se prostituer, même les enfants... Il manque de tout, les médicaments s'arrachent à prix d'or... Laura Roslin quant à elle est effectivement changée et un clash s'annonce avec Baltar. Le commander du Pegasus se livre à des traffics et finit à la morgue. Roslin, Zarek, Baltar, les dissidents avec leur tête nucléaire, les militaires... Ça va forcément exploser.

2x15 : "Scar".

Il devient évident que les camps se ressemblent de plus en plus, voire se mêlent
Spoiler (cliquez pour afficher)
(l'enfant de Sharon, le sang donné à Roslin). Plus question d'attaques massives des Raiders contre la flotte, avec la disparition du Resurrection Ship les toasters ont désormais peur de la mort.
Devenant de plus en plus humains, ils en viennent naturellement à agir comme eux.
Spoiler (cliquez pour afficher)
L'as Raider surnommé "Scar" ne lance pas des charges suicidaires mais harcèle les Vipers et les appareils isolés, plus question de courage et de batailles rangées : il s'agit de tuer sans être tué, qu'importe les moyens et les coups bas. Cet épisode tourné autour de Kara Thrace, nous montre une Starbuck qui n'est finalement pas la pilote invincible que l'on pensait... Kara semble encore garder l'espoir qu'elle pourra retourner sur Caprica.
Super Seb le Bat Coco
Artist from Outer Space
Posts: 36126
Joined: 13 Apr 03, 18:41
Location: Sous la fontaine de Genève...

Re: Battlestar Galactica (2003)

Post by Super Seb le Bat Coco »

JaimzHatefield wrote:Image
:shock: Alexia de la Roche Joubert est aussi actrice :shock:
JaimzHatefield
il a bon dos
il a bon dos
Posts: 1416
Joined: 4 Jul 03, 17:19
YMDB
Location: BSG-75

Post by JaimzHatefield »

Mais non, c'est Mary McDonnell. Image


2x16 : "Sacrifice".

Le rythme s'est quand même estompé, il s'agit presque d'un épisode stand alone même s'il fait référence à des événements remontant jusqu'à la mini-série (jusque dans l'utilisation musicale du "Kiss" theme de Richard Gibbs). C'est en revanche toujours aussi sombre et violent,
Spoiler (cliquez pour afficher)
avec un groupe extrêmiste qui prend en otage des civils sur Cloud 9, et un personnage important (Billy Keikeya) se fait tuer tandis que Starbuck décharge accidentellement une balle sur Apollo, qui est à deux doigts d'y rester.

2x17 : "The Captain's Hand".

Motherfrakkin' Lords of Kobol ! Ça redémarre en fanfare avec un épisode excellent sur tous les plans : retour à la fureur des combats spatiaux et aux tambours japonais... et l'épisode se permet même une dimension politique. J'adore le fait que l'on aille chercher des détails directement issus du Pilote/Mini. "We need to start having babies !"
Spoiler (cliquez pour afficher)
Laura qui se trouve face au problème du renouvellement de la population car le survival count et les projections à long terme prévoient la fin de l'espèce humaine... elle prend une décision contre ses convictions en interdisant l'avortement. Les fondamentalistes de Geminon qui mettent la pression, Baltar qui fait secession en défendant les libertés...
Du côté militaire,
Spoiler (cliquez pour afficher)
on peut dire que les gens du Pegasus ont eu de la chance d'avoir Lee et Kara avec eux. J'adore être crispé, collé à mon fauteuil devant le frisson des combats.
Les rapports et situations changent vraiment énormément dans la série,
Spoiler (cliquez pour afficher)
avec le Pegasus qui perd en peu de temps ses trois chefs successivement... pour finir avec Lee à sa tête, promu Commander ! Certes, c'est quand même relativement normal de donner rapidement des galons en temps de guerre.

2x18 : "Downloaded".

Jesus frak !!! Les scénaristes sont des fous furieux...
C'est diaboliquement génial, intelligent, subtil... et en même temps ça semble pourtant naturel, comme une évidence. Le puzzle s'imbrique, le Grand Dessein sort progressivement de l'ombre. On a l'impression que tout ça avait été pensé à l'avance, depuis le début, depuis la mini-série, dont les zones d'ombres nous surgissent tout à coup en pleine figure deux saisons plus tard. Bon sang, je le dis aux éventuels futurs spectateurs : ne loupez pas l'épisode pilote, pensez à le regarder avant d'entamer la série !
Spoiler (cliquez pour afficher)
Il y a cette idée absolument géniale de continuer à suivre Boomer ex-Galactica, réincarnée sur Caprica (tandis que Boomer-Caprica, elle, se trouve sur le Galactica) et l'on découvre qu'elle n'a toujours pas digéré ses problèmes existentiels, telle une machine cassée qui se croit humaine, comme le suggère cyniquement D'Anna Biers (d'ailleurs Xena dans cette série, c'est une autre excellente idée :oops: )... La construction narrative est exemplaire. En entendant la voix de Gaius lors de la résurrection de "Caprica-Six", on est saisi d'effroi en imaginant un instant qu'il puisse être lui-aussi un cylon... quand survient cet événement énorme : Baltar se retrouve dans l'esprit de Caprica-Six "reloaded", tout comme numéro Six l'est dans celle de Gaius !!! C'est énorme !!! Il s'est assurément passé quelque chose d'étrange le jour de l'attaque sur Caprica, quelque chose de surnaturel, une sorte de fusion partielle et en mirroir de Six et Baltar... ils sont les prémisses (et les agents dormants) de l'avênement d'une nouvelle espèce, noyautant et minant de l'intérieur leur camp respectif... Si l'on en croit les propos de Six, qui serait un ange envoyé par Dieu pour mener l'humanité à son extinction, on peut également extrapoler que de toute évidence Baltar serait un ange envoyé pour mener les cylons à leur disparition.

Du côté de Sharon ex-Caprica sur le BSG-75... un enfant qui menace le pouvoir, menacé de mort et finalement confié à une mère adoptive : et si le Moïse de l'histoire était finalement cette petite fille et non plus Laura Roslin ? "A dying leader will lead us to Salvation..."
JaimzHatefield
il a bon dos
il a bon dos
Posts: 1416
Joined: 4 Jul 03, 17:19
YMDB
Location: BSG-75

Post by JaimzHatefield »

John Ryder wrote:Quand sort la saison 2 en DVD ?
Le zone 2 FR de la deuxième saison sortira le 5 décembre 2006. :D



2x19 et 2x20 : "Lay Down Your Burdens", part 1 et 2.

"Something dark is coming... "
Spoiler (cliquez pour afficher)
Sharon "Boomer ex-Caprica" Valerii avait pressenti à juste titre l'orientation que va introduire le season finale. Trois fils narratifs sont suivis parallèlement : la mission de sauvetage (SAR) vers Caprica, la campagne présidentielle, et les problèmes psychologiques du Chief, rongé par la peur inconsciente d'être un agent dormant cylon à l'image de Sharon "Galactica". Il est victime de ce fait de cauchemars récurrents, et le réveil brutal au milieu du dernier va le conduire à tabasser violemment la petite Cally, venue le réveiller. Ça nous vaut quand même une scène très délicate et touchante, dans laquelle la mécano lui avoue ses sentiments cachés depuis toujours. Le nouveau personnage interprété par Dean Stockwell vient ajouter une touche d'humour (forcément) noir et de désinvolture :

- Well, how do you know I'm human ?
- Oh well, maybe because I'm a cylon and I've never seen you at any of the meetings (encore plus drôle avec le recul puisqu'il en est un, justement).

On assiste à une révélation étonnante, les cylons ne souhaiteraient soi-disant plus l'anéantissement des êtres humains et abandonnent les colonies dévastées par leur furie thermonucléaire. Une paix possible en vue ?

Un habile clin d'oeil aux élections américaines et au décompte des voix de Floride nous est fait, avec la fraude électorale de la présidente Roslin. On a presque envie de voir gagner Gaius Baltar, tant Laura a été odieuse de suffisance pendant la campagne et tant ses dernières décisions se sont avérées controversées (la loi sur l'avortement, sa propension à cacher la vérité à la population en cultivant le secret, le nouveau-né enlevé à sa mère)... il est loin le temps de la présidente mesurée et humaniste. La décision de refuser l'installation sur New Caprica lui aura été fatale. Certes elle a cru faire le meilleur choix possible (et c'était effectivement peut-être la meilleure solution), cependant elle n'a pas su comprendre les espoirs et les aspirations à la tranquilité d'une population au bout du rouleau (on se souvient de "Black Market"), fatiguée de vivre et fuir dans ces metal boxes, donnant l'image d'une présidente poursuivant des chimères.

Deuxième coup de poing dans la tronche : l'attentat suicide de Number Six (ex-Pegasus) avec la tête nucléaire offerte par Baltar, explosant Cloud-Nine (qui doit sûrement contenir une grande partie des civils), pulvérisant d'autres appareils au passage. Après un tel massacre, je me demande quel chiffre doit indiquer le survival count...

Nouveau crochet droit au visage : One year later... Comment ça un an plus tard ? Il ne s'est écoulé qu'à peu près neuf mois depuis l'exode et l'holocauste, et voilà que l'on fait un bond temporel dans la narration, c'est une autre claque en pleine poire. Tout a changé, oubliez vos repères... Un Battlestar Galactica qui retombe plus que jamais en ruines (le regard amer du vieil admiral sur l'éclairage défaillant de son old ship en dit long, ce n'est qu'un détail et pourtant ça suffit à soutenir une torpeur mélancolique), des vaisseaux vidés de leurs membres... Baltar désabusé, drogué, crasseux et mal rasé, cigares et prostituées à même le bureau présidentiel... Gaeta en assistant de Baltar, c'est parfaitement cohérent (il l'admire depuis toujours, avait découvert le photomontage et a dénoncé la fraude). Oublions la terre de lait et de miel : les civils et les nombreux militaires reconvertis sont parqués dans des tentes au confort spartiate comme à la conquête de l'Ouest, dans une nature hostile et cruelle, avec la crasse et la fatigue dans des conditions sanitaires déplorables. Sur fond de mouvements de grèves, comme d'habitude on manque de tout, notamment de médicaments.

Quand débarque la flotte cylon, je me suis dit : frak ! Ça va être la boucherie... mais là encore le schéma et l'attitude change : fois-ci les toasters acceptent la rédition sans conditions proposée par le président Baltar (alors qu'ils n'avaient même pas répondu à celle d'Adar, un an et neuf mois plus tôt), donnant les bases de ce que va être la saison à venir. SDF-Macross est encore une fois en ligne de mire (l'anime lui-même s'inspirait du Battlestar Galactica de 78).
C'est d'une audace qui force l'admiration, tout cela est quasiment suicidaire... On peut perdre un auditorat en pétant les plombs de la sorte. J'imagine la conviction et le courage dont il a fallut faire preuve pour oser renverser complètement le principe même de la série (la fuite de l'humanité vers la Terre Promise, poursuivie par un ennemi implacable et obstiné), mais aussi les rapports entre les personnages. Ron Moore aurait pu se reposer sur ses lauriers et continuer à sortir des brillants scenarii, thématiquement profonds, avec des arcs passionnants et de l'action à gogo sur un principe maintenant bien rodé... il n'en est rien. Celui-ci préfère malmener son histoire, ses personnages, le spectateur, et changer la donne de fond en comble. Oui, c'est suicidaire... et en même temps c'est terriblement excitant, tant les nouvelles perspectives sont elles aussi d'une richesse au potentiel immense.

Je pense à ceux qui se privent de la série en la dénigrant sans l'avoir vue, en se persuadant avoir affaire à un ersatz kitsch de SF façon Stargate : SG1 et autres programmes pour geeks et nerds férus de high-tech avec effets outrageusement de mauvais goût (costumes bariolés et lasers fluorescents)... Tant pis pour eux. Ils manquent quelque chose de grand, ambitieux, puissant, violent, dépressif, sale et dur. Battlestar Galactica n'est presque pas une série de science-fiction, tout cela n'est qu'un décor (et encore c'est relatif, eu égard à son caractère rétro-futuriste assumé et revendiqué)... c'est une série crépusculaire sur l'Homme, sur l'humain, ou plutôt sur l'humanité (et tout ce que cela implique). Une humanité au bord du gouffre, controntée à la fin du monde.
John Ryder
Harmonica
Posts: 1080
Joined: 9 Aug 05, 12:57

Post by John Ryder »

JaimzHatefield wrote:
John Ryder wrote:Quand sort la saison 2 en DVD ?
Le zone 2 FR de la deuxième saison sortira le 5 décembre 2006. :D

:D :D :D :D :D :D
"L'enfant se laisse vivre, l'adolescent attend de vivre, l'homme essaye de vivre et le vieillard de survivre."
JaimzHatefield
il a bon dos
il a bon dos
Posts: 1416
Joined: 4 Jul 03, 17:19
YMDB
Location: BSG-75

Post by JaimzHatefield »

JaimzHatefield wrote:Time Magazine l'avait élue meilleure série en 2005 :
James Poniewozik wrote:-1-
Battlestar Galactica (Sci Fi)


Most of you probably think this entry has got to be a joke. The rest of you have actually watched the show. Adapted from a cheesy '70s Star Wars clone of the same name, Galactica (returning in January) is a ripping sci-fi allegory of the war on terror, complete with religious fundamentalists (here, genocidal robots called Cylons), sleeper cells, civil-liberties crackdowns and even a prisoner-torture scandal. The basic-cable budget sometimes shows in the production, but the writing and performances are first-class, especially Edward James Olmos as the noble but authoritarian commander in charge of saving the last remnants of humanity. Laugh if you want, but this story of enemies within is dead serious, and seriously good.
  • La liste des meilleures séries en 2005, proposée par l'American Film Institute (ordre alphabétique) :
24
BATTLESTAR GALACTICA
DEADWOOD
GREY'S ANATOMY
HOUSE
LOST
RESCUE ME
SLEEPER CELL
SOMETIMES IN APRIL
VERONICA MARS
AFI wrote:BATTLESTAR GALACTICA soars light years beyond the expectations of science fiction on television. Au courant and hard-hitting, it's one of the best series today about United States entanglements in the war on terror, addressing the moral quandary -- when at war, when does a society become that which it opposes ? It is this kind of deep thinking in space that makes the show both a cautionary tale and a rip-roaring, out-of-this-world adventure.
  • Liste proposée en 2005 par le Chicago Tribune (ordre alphabétique) :
Battlestar Galactica (Sci Fi)
Deadwood (HBO)
Everybody Hates Chris (UPN)
Grey’s Anatomy (ABC)
House (Fox)
Lost (ABC)
My Name Is Earl (NBC)
Rome (HBO)
The Shield (FX)
Veronica Mars (UPN)
Maureen Ryan ([i]Chicago Tribune[/i]) wrote:"Battlestar Galactica", Sci Fi: There’s no antiseptic, morally upright future on display here. Just a lot of confused, conflicted people, in a battle to the death with "others" who look exactly like humans — and who say they are representatives of the one true God. The real joke on those who think "Galactica" is just another sci-fi show is that this gripping drama is, in fact, television’s most topical, incisive commentary on current events in our very troubled world.
  • Article de Rolling Stone (quelques légers spoilers) :
[i]Rolling Stone[/i] wrote:"Battlestar Galactica" tackles terrorism like no other show.

GAVIN EDWARDS
Gege
Monteur
Posts: 4886
Joined: 13 Apr 03, 19:45

Post by Gege »

Enorme début de saison 3... Episode 1 et 2.
Spoiler (cliquez pour afficher)
deja le 1er episode, à la fin, ca en fait des morts :) :)
Mais dans le 2eme.... J'en reviens pas encore de cette fin !!!!! Enorme... Dommage, pour les 2 personnages, je pensais pas qu'ils allaient disparaitre comme ca !!!

Sinon, je regrette preque deja la routine de la saison 2... ca avait son charme... avec ce debut de saison, plus rien ne sera comme avant, pour personne !!!!!!!!!!!

En tout cas, c'est.... énorme ;)
Champion du Up saison 2, 3, 4, 7, 14, 15 et 16.
Champion avec Ikkoku59 saison 12, 24 et avec Love Hina saison 13
Vice-Champion saison 5 et 6
3ème des saisons 18 et 19
JaimzHatefield
il a bon dos
il a bon dos
Posts: 1416
Joined: 4 Jul 03, 17:19
YMDB
Location: BSG-75

Post by JaimzHatefield »

Je vais me permettre un petit "up" pour les curieux qui voudraient découvrir la série à un prix raisonnable. J'espère ne pas être trop lourd avec cette série que je n'arrête pas de promouvoir (je m'excuse par avance).
JackLaCensure (RAMA) wrote:Pour ceux que ça interesse, il y a un magazine sorti aujourd'hui qui propose le dvd du pilote au prix de 6,90 €. Ca s'appelle Sci Fi magazine.

Je ne l'ai pas feuilleté mais à 6,90 € le dvd + le mag au lieu de 20 € le dvd ailleurs, je pense que c'est une bonne affaire.
Pour ceux qui désirent enchaîner sur la saison 1 dans la foulée, elle est très abordable chez la fourmi, à moins de 25 écus.
JaimzHatefield
il a bon dos
il a bon dos
Posts: 1416
Joined: 4 Jul 03, 17:19
YMDB
Location: BSG-75

Post by JaimzHatefield »

The Guardian wrote:sitting comfortably alongside the current big hitters of US TV and often surpassing them. As tense as 24, as brutal as Deadwood, and as sharply political as The West Wing, Season Two has echoes of everything from Camp X-Ray to the assassination of Lee Harvey Oswald.

Oh, and it's far more believable than Prison Break.
Newsweek wrote:I am not a television critic, nor can I claim to have watched nearly enough TV to back up such a blanket assertion. But let me just say that “Battlestar Galactica,” which starts its third season this week on the Sci Fi Channel (premiering Friday night at 9 p.m. ET), is indisputably, hands-down and without question, the best show on television.
ecrans wrote:Classée « après-11 septembre », l’intérêt de BSG 2003, plus sombre que son moule de départ, repose sur son réalisme. Elle se coltine le terrorisme, le fanatisme religieux, en réservant de fréquents retournements auxquels le spectateur du XXIe siècle ne déroge plus. Le texte ne ronfle pas et va droit au but quand il s’agit de mort ou de sexe. Dans la peau du commandant William Adama, qui tient le Galactica, a succédé au Lorne Greene un brin atone un Edward James Olmos énergique et convaincant.
Astrolab
Stagiaire
Posts: 98
Joined: 14 Nov 05, 19:13

Post by Astrolab »

Le début de la saison 3 me rappel celui de la saison 3 de Lost.

Enfermement, sévices, ingérence... Comme si les scénaristes de séries US se calquaient sur la politique exterieure du pays pour en faire des fictions captivantes en accord avec une mauvaise conscience collective.

Pendant ce temps en france c'est toujours la vie des flics, des profs, des juges et avocats... ennui.
JaimzHatefield
il a bon dos
il a bon dos
Posts: 1416
Joined: 4 Jul 03, 17:19
YMDB
Location: BSG-75

Post by JaimzHatefield »

Astrolab wrote:Le début de la saison 3 me rappel celui de la saison 3 de Lost.
Je ne suis pas sûr que la comparaison soit des plus judicieuses. :?