Columbo

Tout sur les séries à la TV, en DVD, en Blu-ray ou VOD.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Burnett
Sévèrement
Posts: 1023
Joined: 11 Mar 07, 12:46

Re: Columbo

Post by Burnett »

Alligator wrote:Je ne connaissais pas ce Ian Buchanan. Pas étonnant, il offre une palette d'expressions plutôt minuscule, entre le sourire éclatant, ultra brite, manque plus que la rose entre les dents et un rictus de colère/peur/étonnement.
:shock: Jamais vu Twin Peaks ? ! :o
Image
Alligator
Réalisateur
Posts: 6629
Joined: 8 Feb 04, 12:25
Location: Hérault qui a rejoint sa gironde

Re: Columbo

Post by Alligator »

si. quand j'étais petit. J'ai oublié.
Alligator
Réalisateur
Posts: 6629
Joined: 8 Feb 04, 12:25
Location: Hérault qui a rejoint sa gironde

Re: Columbo

Post by Alligator »

Columbo: Agenda for Murder (Votez pour moi) (Patrick McGoohan, 1990) :

_______________

Patrick McGoohan devant et derrière la caméra, le générique promet et tient ses promesses, le Columbo est très bon.
Le jeu du comédien très collé monté, mais surtout pince sans rire donne un partenariat espiègle et ludique avec un Falk visiblement heureux de donner la réplique à ce cabotin d'olibrius. C'est gai, percutant. La mise en scène est par moments inventive, à l'image de son réalisateur, quelque fois maniérée sans pour que cela soit gênant, bien au contraire un charme indéniable s'en dégage.

******************

Columbo: Rest in Peace, Mrs. Columbo (L'enterrement de Mme Columbo) (Vincent McEveety, 1990) :

_______________

Columbo très original.
Spoiler (cliquez pour afficher)
La meurtrière venge son mari mort en prison. Il a été dénoncé par un ami. Elle le zigouille. Columbo qui prend l'enquête en main est justement celui qui avait arrêté le mari. Elle tue donc la femme de Columbo pour se venger et dans une confrontation finale (à la Clouzot/Diaboliques, j'ai envie d'y voir comme un hommage) elle tente d'empoisonner le lieutenant.
La comédienne Helen Shaver a obtenu là un rôle pas évident et s'en tire à bon compte voire l'exploite joliment en procurant de sincères émotions à son personnage sur certaines scènes.
La réalisation par contre m'a semblé pour le moins quelconque... disons sobre pour employer un terme moins agressif.
Last edited by AlexRow on 6 Mar 08, 09:22, edited 1 time in total.
Alligator
Réalisateur
Posts: 6629
Joined: 8 Feb 04, 12:25
Location: Hérault qui a rejoint sa gironde

Re: Columbo

Post by Alligator »

Columbo: Uneasy Lies the Crown (Couronne mortuaire) (Alan J. Levi, 1990) :

_______________

La manière utilisée par Columbo pour extorqer les aveux du coupable sont théâtrales, jolies mais d'un réalisme douteux (j'ai plutôt du mal à croire qu'un dentiste se fasse avoir comme cela).
Certes, l'assassin fait ici preuve d'une grande assurance machiavélique, et il n'est pas aidé par les évènements trop arrangés par le scénario. Mais on peut dire également qu'il ne marque le récit de son empreinte, sans jeu de mot, c'est un beau nigaud. Le charisme de ce James Read a certainement fait forte impression chez ses amis et familiers, mais c'est bien tout. Sa face trop lisse et sa seule mimique disponible pour indiquer la colère ou l'étonnement finit par faire pitié.
Et de se rendre à l'évidence, il y a là une forte erreur de casting.
La présence amusante de célébrités has-been dès ce temps-là, comme Dick Sargent ou Nancy Walker, vient-elle insinuer que la série a connu un petit déficit d'estime? Chais pas, je ne fais que supposer.
Un Columbo pas non plus désagréable à voir, juste un peu ordinaire.
Last edited by Alligator on 6 Mar 08, 16:36, edited 1 time in total.
Alligator
Réalisateur
Posts: 6629
Joined: 8 Feb 04, 12:25
Location: Hérault qui a rejoint sa gironde

Re: Columbo

Post by Alligator »

Columbo: Murder in Malibu (Walter Grauman, 1990) :

_______________

Cela faisait longtemps que je n'avais pas vu un acteur aussi nul que cet Andrew Stevens, le sommet de son nanart. Pénible le garçon à la longue. Brenda Vaccaro joue éternellement ce même rôle qu'on lui voit attribuer ici et là (mère de Joey dans Friends par ex.) et atteint cette même pénibilité au final.
L'histoire en elle même est plutôt affligeante et sombre volontiers dans le ridicule.
Un Columbo écrit avec les pieds (les ongles sont sales en plus, et il y a des champignons entre les doigts).
Un mauvais Columbo, c'est rare. J'ai dégusté.
User avatar
Burnett
Sévèrement
Posts: 1023
Joined: 11 Mar 07, 12:46

Columbo

Post by Burnett »

Pour moi, Columbo s'est arrêté avec les années 70 ! Tout ce qui a été fait ensuite est inutile !
Je me suis arrêté à la saison 7 (qui commençait déjà à devenir moins bonne !)
Image
Alligator
Réalisateur
Posts: 6629
Joined: 8 Feb 04, 12:25
Location: Hérault qui a rejoint sa gironde

Re: Columbo

Post by Alligator »

amen
Lord Henry
A mes délires
Posts: 9466
Joined: 3 Jan 04, 01:49
Location: 17 Paseo Verde

Re: Columbo

Post by Lord Henry »

Inutile, peut-être pas; plus laborieux, sans aucun doute. Mais il reste néanmoins quelques bons épisodes, à défaut de retrouver les sommets d'antan.
Image
Alligator
Réalisateur
Posts: 6629
Joined: 8 Feb 04, 12:25
Location: Hérault qui a rejoint sa gironde

Re: Columbo

Post by Alligator »

Columbo: Murder by the Book (Le livre témoin) (Steven Spielberg, 1971) :

_______________

Un des tous premiers Columbo. Signé par un Steven Spielberg qui commet la même année son premier grand, Duel.
Et difficile de retrouver la patte Spielberg, il est bien jeune encore et n'a pas trouvé son style. Si ce n'est sur quelques bouts de pellicules : le tout début du film avec le claquement de la machine à écrire couplé à l'arrivée de la voiture de l'assassin ; quelques plans encadrant les personnages dans les intérieurs ou bien les plans qui les insèrent dans de grandioses décors extérieurs (LA. ou lacs près de San Diego) ; l'usage de contre plongées montrant l'arrogance du personnage joué par Jack Cassidy, etc.

Je ne sais si c'est à force de le regarder, mais le scénario de ce téléfilm semble perdre un peu de son éclat. Jack Cassidy est par moments un peu trop arrogant pour être vrai, son charisme et la portée de son meurtre (par conséquent de son élucidation par Columbo) s'en voient amoindris. D'une certaine façon, le téléfilm perd de son charme. Et Columbo reste un peu trop en dedans, ne s'affirmant et ne montrant les dents que sur les toutes dernières minutes. Le duel... n'a pas eu lieu. Ou alors de manière beaucoup trop subtil pour atteindre son objectif, celui de pimenter la résolution de l'énigme.
Pour cette raison, je m'abstiendrais de le mettre parmi les grands Columbo. Malgré le nom du réal.
Alligator
Réalisateur
Posts: 6629
Joined: 8 Feb 04, 12:25
Location: Hérault qui a rejoint sa gironde

Re: Columbo

Post by Alligator »

Columbo: Prescription: Murder (Columbo: Inculpé de meurtre) (Richard Irving, 1968) :

Image
_______________

Excellent premier pilote (la série en compte deux).
Amené sur un étonnant générique jazzy à la Mannix, encore bien ancré dans la culture télévisuelle américaine des années 60, les tonalités pleines de percussion font ensuite penser à la BO de Goldsmith pour la planète des singes tandis que les hullulements électroniques donnent une teinte bizarrement s-f. Autant dire que l'accompagnement musical fait montre d'errements pour le moins perturbants parfois. Et c'est bien là le seul point un tant soit peu négatif du téléfilm. Et encore certains y trouveront un certain charme.

Le scénario remplit le cahier des charges qui sera la marque de la série : le duel acharné entre l'inspecteur roublard néanmoins sous-estimé et l'égo surdimensionné du meurtrier à l'arrogance aveuglante.
La lente toile que tisse Columbo et qui finit par exaspérer l'assassin est si judicieusement agencée que c'est un plaisir considérable de suivre cette confrontation complexe, avec en point d'exergue un dénouement spectaculaire.

La réalisation très marquée par son époque, dans la photographie (lumières, couleurs) mais aussi dans l'aspect général (décors, maquillage et costumes) ne manque pas de style cependant. J'ai apprécié également la justesse des comédiens. Gene Barry n'atteint pas des sommets mais joue de manière assez juste la fatuité de son personnage.
C'est la performance de Falk et la tonalité particulièrement agressive de ce Columbo qui frappent surtout. Non pas du point de vue de l'acharnement qu'on lui connait tout le long de la série mais plutôt cette abnégation virant à la violence (la scène où il tente de faire avouer la complice), le harcèlement policier qui sera moins évident dans les téléfilms suivants.

Quoiqu'il en soit, c'est une entrée en matière punchie à souhait et déjà maîtrisant les subtilités du personnage et de la confrontation intellectuelle, psychologique et morale avec le meurtrier.
davidf
jeune truc
Posts: 261
Joined: 20 Oct 05, 00:42

Re: Columbo

Post by davidf »

Quelqu'un a remarqué ? Zoomez un épisode de la série originale sur votre TV HD, et ajustez l'image pour être a ras du haut des têtes lors des scènes de dialogue. Vous verrez qu'a quelques images près, la série a été filmée en composition 1.85 (particulièrement les épisodes réalisés par Spielberg). Je n'ai pas fait l'essai sur tous les épisodes, mais ceux sur lesquels j'ai essayé marchaient a fond sans perte d'information importante.
Momo la crevette
Et la tendresse... bordel ?
Et la tendresse... bordel ?
Posts: 15006
Joined: 13 Apr 03, 22:03
Location: En train de se faire un grec avec Tuesday... Pauvre Nikos !

Re: Columbo

Post by Momo la crevette »

Alligator wrote:Excellent premier pilote (la série en compte deux)
Comment c'est possible ?
styx wrote:Je comprends pas grand chose à vos salades, mais vous avez l'air bien sur de vous, donc zetes plus à même hein de parler, de sacrés rigolos que vous faites en fait, merde ça rime lourd là, je vais éditer. mdr
L'alcool, c'est mal.
Alligator
Réalisateur
Posts: 6629
Joined: 8 Feb 04, 12:25
Location: Hérault qui a rejoint sa gironde

Re: Columbo

Post by Alligator »

Je ne sais. Peut-être qu'ils en ont tourné deux à cas où le premier serait moyennement apprécié?
davidf
jeune truc
Posts: 261
Joined: 20 Oct 05, 00:42

Re: Columbo

Post by davidf »

Il suffit de regarder les dates : le premier est un téléfilm, diffusé en 1968, la chaine n'a pas donné suite.

Les auteurs sont revenus à la charge 3 ans après en 1971, et cette fois la sauce a pris et la série de téléfilms lancée.

Comme quoi, quand on est persuadé d'avoir une bonne idée, il faut pas abandonner ! :mrgreen:
Lord Henry
A mes délires
Posts: 9466
Joined: 3 Jan 04, 01:49
Location: 17 Paseo Verde

Re: Columbo

Post by Lord Henry »

Momo la crevette wrote:
Alligator wrote:Excellent premier pilote (la série en compte deux)
Comment c'est possible ?
Comme pour Star Trek, la chaîne a demandé à ce que l'on en produise un second. Il faut savoir qu'au départ, Levinson et Link (les créateurs) ainsi que Peter Falk étaient plutôt réticents à l 'idée de s'engager dans la mise en chantier d'une série.
Image