Friday Night Lights

Tout sur les séries à la TV, en DVD, en Blu-ray ou VOD.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

pol gornek
chat gratte !
Posts: 5072
Joined: 21 Feb 05, 12:32
Location: Devant la petite lucarne

Re: Friday Night Lights

Post by pol gornek »

Rockatansky wrote:Chef d'oeuvre !!!

Clear Eyes ! Full Hearts ! Can't lose !
C'est Rocka qui a raison !
Le public qui grandit devant la télé affine son regard, acquiert une compétence critique, une capacité à lire des formes compliquées. Il anticipe mieux les stéréotypes et finit par les refuser car il ne jouit plus d'aucune surprise ni curiosité, les deux moteurs de l'écoute.Il faut donc lui proposer des programmes d'un niveau esthétique plus ambitieux. La série télé s'est ainsi hissée, avec ses formes propres, au niveau de la littérature et du cinéma.
(Vincent Colonna)
User avatar
jhudson
Directeur photo
Posts: 5256
Joined: 27 Oct 11, 04:06

Re: Friday Night Lights

Post by jhudson »

Série filmé en 16 mm pour avoir une camera plus mobile , je ne sais pas si les masters HD ont été fait pour la diffusion en 2006 ou bien bien après , mais ils existent !

Jimmy avait passé la premiére saison en HD/ VM en 2014 , mais les autres saisons étaient en SD ! :roll:

Dommage que le groupe Canal n'ai pas rediffusé la série sur une autre de ses chaines .
User avatar
Supfiction
Howard Hughes
Posts: 18936
Joined: 2 Aug 06, 15:02
Location: Have you seen the bridge?

Re: Friday Night Lights

Post by Supfiction »

Image

Mais sans sous-titres français et vu le jargon incompréhensible hut hut c’est pas possible.
tenia wrote: rien de bien nouveau
Excelsior Supfiction - Excelsior Dvdclassik
Image
User avatar
Boubakar
Mécène hobbit
Posts: 50159
Joined: 31 Jul 03, 11:50

Re: Friday Night Lights

Post by Boubakar »

J'en suis à la moitié de la saison 3 et je rejoins les conquis :) !
La relation forte, aimante, entre Kyle Chandler et Connie Britton est sans doute le ciment de la série, ils des gens comme on aimerait en croiser dans la vie, en particulier Coach Taylor qui se démène comme un diable pour ses joueurs et en-dehors du terrain. A part une bonne partie de la saison 2, le fameux meurtre, c'est du très haut niveau, et on s'attache à ces adolescents dont on voit qu'ils sont à un moment charnière de leurs vies, et qu'ils galèrent. Je pense à Matt Saracen, Jason Street, Landry, Tim Riggins, à Julie Taylor qui s'émancipe de plus en plus de ses parents...

Si ça continue, la série pourrait finir dans mon top 10.