Breaking Bad (AMC - 2008-2013)

Tout sur les séries à la TV, en DVD, en Blu-ray ou VOD.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

wontolla
mon curé chez les forumistes
Posts: 6935
Joined: 14 Mar 10, 14:28
Liste DVD
Location: Bruxelles

Re: Breaking Bad | saison 5

Post by wontolla »

Lien vers la fin alternative de Breaking Bad !!!

(NB: il y a quelques fautes dans le sous-titrage en français).
User avatar
moonfleet
Régisseur
Posts: 3323
Joined: 13 Aug 09, 21:46
Location: fondue enchaînée

Re: Breaking Bad | saison 5

Post by moonfleet »

Quelqu'un sait-il quand la 2e partie de la Saison 5 sera disponible à la vente ??

+ tard : :roll: Oups, je viens de regarder sur Amazon, sortie prévue le 13 Janvier
Les lois de nos désirs sont des dés sans loisirs
Image
Spoiler (cliquez pour afficher)
Image
Image
Image
Image
bronski
Touchez pas au grisbi
Posts: 17373
Joined: 23 Feb 05, 19:05
Location: location

Re: Breaking Bad | saison 5

Post by bronski »

Le coffret de l'intégrale sort lundi !! dvd + blu-ray :bave:
bronski
Touchez pas au grisbi
Posts: 17373
Joined: 23 Feb 05, 19:05
Location: location

Re: Breaking Bad | saison 5

Post by bronski »

J'ai regardé le pilote en BR et ça dépote! L'image est très fine, même si ça fourmille dans quelques plans (celui sur le pare-brise de la voiture de la DEA par exemple est assez laid), mais ne boudons pas cette intégrale, je pense me regarder un épisode par jour.
pol gornek
chat gratte !
Posts: 5072
Joined: 21 Feb 05, 12:32
Location: Devant la petite lucarne

Re: Breaking Bad | saison 5

Post by pol gornek »

bronski wrote:je pense me regarder un épisode par jour.
Breaking Bad ne se regarde pas en "binge watching" mais si tu arrive à ne pas accélérer le rythme à certains moments, tu es super fort en self control ! :mdr:
Le public qui grandit devant la télé affine son regard, acquiert une compétence critique, une capacité à lire des formes compliquées. Il anticipe mieux les stéréotypes et finit par les refuser car il ne jouit plus d'aucune surprise ni curiosité, les deux moteurs de l'écoute.Il faut donc lui proposer des programmes d'un niveau esthétique plus ambitieux. La série télé s'est ainsi hissée, avec ses formes propres, au niveau de la littérature et du cinéma.
(Vincent Colonna)
bronski
Touchez pas au grisbi
Posts: 17373
Joined: 23 Feb 05, 19:05
Location: location

Re: Breaking Bad | saison 5

Post by bronski »

Pour l'instant j'en suis au troisième épisode, et un par jour ça me va. Je te dirai si d'un coup je passe à trois par jour :mrgreen:
User avatar
moonfleet
Régisseur
Posts: 3323
Joined: 13 Aug 09, 21:46
Location: fondue enchaînée

Re: Breaking Bad | saison 5

Post by moonfleet »

Bon j'ai enfin vu cette ultime saison, toute de fureur et de violence, avec des rebondissements assez surprenants, mais ça c'était déjà le ton de la série, c'est plus sombre donc pas de place pour l'humour, on règle les comptes :|
Spoiler (cliquez pour afficher)
et la fin est limite christique ( après, on peut considérer que le parcours de Walter est celui qui mène à l'enfer :twisted: ...) et jai trouvé cela un peu pesant :mrgreen:
mais ce que je préférais, c'étaient les méchants grotesques ou très calculateurs bien déjantés, à la Coen Bros, et puis la localisation au Nouveau-Mexique est d'un dépaysement total pour une série (je ne parle pas du Texas de Dallas :mrgreen: ), les 'trous dans le désert' ( pour un tas de raisons ) reviennent en leitmotiv :D ( du coup je pensais à Casino :roll: :mrgreen:)
Les lois de nos désirs sont des dés sans loisirs
Image
Spoiler (cliquez pour afficher)
Image
Image
Image
Image
Max Schreck
David O. Selznick
Posts: 14811
Joined: 13 Aug 03, 12:52
Location: Hong Kong, California

Re: Breaking Bad | saison 5

Post by Max Schreck »

Dans sa construction, son audace et son sens du suspense, le pilote est exceptionnel et j'en garde encoure aujourd'hui le souvenir de quelque chose d'époustouflant. S'enchaîne ensuite une première saison formidablement prenante, avec surtout des occasions pour les interprètes de performances admirables. Bryan Cranston est grandiose mais il est franchement bien entouré. Il est évident que l'étape du casting est plus que cruciale quand on démarre un nouveau show et ils se sont pas trop plantés. Dean Norris est parfait, et Aaron Paul incroyablement attachant. Par sa façon de passer du drame à la comédie, à mélanger le sordide le plus total à des situations vaudevillesques irresistibles, le spectacle en devient même éprouvant. Ça ne cesse de déjouer les attentes et rien que le cadre du Nouveau Mexique suffit à fasciner.

Le parcours des personnages se poursuit dans les saisons suivantes avec ce talent qu'ils ont à enchaîner les coups de poisse. Le crime ne paie toujours pas, et c'est raconté avec autant de cynisme que de sensibilité. Les auteurs développent avec un souci de crédibilité toutes les questions pratiques liées à ce qui pourrait n'être qu'un business comme les autres. Les personnages se débattent de façon plus pathétique que jamais pour faire reculer l'inéluctable, mais ne font que se rapprocher de l'impasse fatale, et toute la saison remporte le pari de faire durer le suspense. La morale est écharpée de tous côtés, on plonge vraiment dans un milieu horrible, et si tout ça est malgré tout rendu supportable, c'est grâce à ce talent qu'ont les auteurs pour y instiller de l'humour. Ça fonctionne parce qu'on a appris à connaître tout ce petit monde, et c'est vraiment là que réside en grande partie la force des bons tv shows. On est donc horrifié mais avec un sourire de pervers en coin de bouche.

On passe alors toute la 5e et dernière saison à être vraiment violenté. Quel incroyable destin que celui de Mr. White. Le sac de nœud dont il n'aura finalement jamais su se défaire depuis le début se dénoue dans des épisodes aussi atroces que tristes. Le protagoniste semble définitivement basculer du côté obscur, son machiavélisme accuse des ratés et on n'a plus du tout envie de le suivre. C'est à un véritable apocalypse auquel on assiste, aucun des personnages n'en sortant indemne, leur âme se voyant dénudée jusqu'à l'os. L'ironie et le grotesque qui arrivaient encore à éclairer certains moments douloureux ont pratiquement disparu, et les auteurs n'y auront pas été de main-morte. Et toujours ce sens du suspense, cette capacité à mettre en branle toute une série d'événements liés les uns aux autres et dont les conséquences demeurent imprévisibles (les prologues de saisons prennent un malin plaisir à nous faire prendre des paris).

Je retiendrai vraiment le parcours dramatique de cette galerie de personnages, qu'on aura partagé au plus près. Je vois pas comment la troupe d'acteurs et comment Vince Gilligan parviendront à dépasser ça.
« Vouloir le bonheur, c'est déjà un peu le bonheur. » (Roland Cassard)
Mes films du mois...
Mes extrospections...
Mon Top 100...
User avatar
odelay
Mogul
Posts: 11135
Joined: 19 Apr 03, 09:21
Location: A Fraggle Rock

Re: Breaking Bad | saison 5

Post by odelay »

Je viens de me faire l'intégrale en un mois et j'ai relu qq commentaires dans le topic. C'est marrant car en voyant tout d'un seul coup, je ne suis pas trop d'accord pour ce qui est de la qualité des saisons. Pour moi la plus faible est la 2 qui aurait pu avoir 4 épisodes de moins et où tout semble un peu trop dilué, notamment les moments familiaux avec une Skyler un peu pénible et plutôt fade. Heureusement le personnage évolue totalement dans les autres saisons et devient l'un des plus intéressants à tel point que j'attendais avec impatience ses scènes. Dans la saison 5, elle est à pleurer tellement elle est émouvante, notamment dans la scène où Walter vient lui enlever le bébé.
A partir du moment où le personnage de Giancarlo Esposito est apparu, j'ai trouvé que la série atteignait des sommets. C'est pour cela que j'ai adoré les saisons suivantes. Son personnage de Gus est peut être mon préféré de la série. Et quelle interprétation! Il n'est pas dans la saison 5 mais on peut dire qu'on ne perd pas au change tellement celle ci est réussie. Là, je pense qu'il y a un consensus. On est tétanisé par ce qui arrive et par le degré de pourriture qu'a atteint WW.
Sinon j'ai aussi été fasciné par Hank. On début, on pense que ça va être le flic de base très à droite, très américain républicain (ce qu'il est d'ailleurs), mais on s'aperçoit que c'est un personnage extrêmement profond et qui se définit par bien d'autres choses. On s'y attache d'autant plus que c'est un excellent détective qui est un ressort dramatique très important sans que ce soit tiré par les cheveux. Pour ce qui est de Jessie, sa bêtise durant les deux premières saisons était un peu gênante, mais là encore le personnage a su évoluer avec sa morale, son humanité, choses que semble avoir perdues WW. Le seul qui n'a pas vraiment été bien exploité durant toute la série est Walter White Jr (Flynt). Il est un peu trop là pour faire exister les autres et n'a jamais été un véritable moteur contrairement aux autres.

J'ai aussi été très impressionné par les choix musicaux, tous plus fascinants les uns que les autres (notamment cette reprise de "On a clear day you can see forever" par les Peddlers je crois).

Je pense qu'il s'agit d'une des meilleures séries qu'il m'ait été donné de voir.
User avatar
moonfleet
Régisseur
Posts: 3323
Joined: 13 Aug 09, 21:46
Location: fondue enchaînée

Re: Breaking Bad | saison 5

Post by moonfleet »

:shock: :uhuh: Plutôt raide le père Bryan quand un jeune et gentil fan le questionne sur Breaking Bad

http://vk.com/videos273269709?z=video27 ... m273269709
Les lois de nos désirs sont des dés sans loisirs
Image
Spoiler (cliquez pour afficher)
Image
Image
Image
Image
Jericho
Cadreur
Posts: 4436
Joined: 25 Nov 06, 10:14

Re: Breaking Bad | saison 5

Post by Jericho »

Pas très inspirée comme réponse, m'enfin...
Image
User avatar
moonfleet
Régisseur
Posts: 3323
Joined: 13 Aug 09, 21:46
Location: fondue enchaînée

Re: Breaking Bad (AMC, 2008-2013) saisons 1 à 5

Post by moonfleet »

S'il y a un fan de la série qui passe par ici, j'aimerais un éclaircissement svp, à savoir à la fin de la première saison, comment Hank (à la recherche de son beau-frère) a t-il réussi à pister la voiture de Jesse jusqu'à la planque de Tuco ?? Il connait l'immatriculation d'accord mais comment a t-il pu arriver jusqu'à cet endroit ?? Je n'ai pas noté qu'il avait posé un mouchard sur la voiture...
Les lois de nos désirs sont des dés sans loisirs
Image
Spoiler (cliquez pour afficher)
Image
Image
Image
Image
User avatar
moonfleet
Régisseur
Posts: 3323
Joined: 13 Aug 09, 21:46
Location: fondue enchaînée

Re: Breaking Bad (AMC, 2008-2013) saisons 1 à 5

Post by moonfleet »

Hommage d'un fan au personnage d'Hector Salamanca (Mark Margolis) :wink:

Image
Les lois de nos désirs sont des dés sans loisirs
Image
Spoiler (cliquez pour afficher)
Image
Image
Image
Image
User avatar
Alexandre Angel
Une couille cache l'autre
Posts: 10843
Joined: 18 Mar 14, 08:41

Re: Breaking Bad (AMC, 2008-2013) saisons 1 à 5

Post by Alexandre Angel »

Y manque la sonnette!
User avatar
moonfleet
Régisseur
Posts: 3323
Joined: 13 Aug 09, 21:46
Location: fondue enchaînée

Re: Breaking Bad (AMC, 2008-2013) saisons 1 à 5

Post by moonfleet »

Image
Les lois de nos désirs sont des dés sans loisirs
Image
Spoiler (cliquez pour afficher)
Image
Image
Image
Image