Freaks and geeks

Tout sur les séries à la TV, en DVD, en Blu-ray ou VOD.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

Anatole S.
Assistant(e) machine à café
Posts: 117
Joined: 31 Jul 08, 21:38

Freaks and geeks

Post by Anatole S. »

Je viens de découvrir cette série déjà vieille d'une petite dizaine d'années, dont je n'avais encore jamais entendu parler il y a deux semaines, et c'est un véritable coup de foudre. Créée par Paul Feig et produite par Judd Appatow (qui a réalisé quelques épisodes), il y a de très fortes chances que vous accrochiez si comme moi vous appréciez les films produits par cette équipe. Je trouve même que c'est un cran au-dessus.

Michigan, début des années 80, on suit le parcours de deux lycéens, Lindsey et son petit frère Sam ; elle est une intello qui cherche à casser son image de première de la classe en se rapprochant des "freaks" (en quelque sorte les cancres/branleurs du lycée), tandis que lui souffre d'un retard de puberté et aussi d'un certain manque de maturité - il est plus enfant qu'ado - qui le cataloguent immédiatement parmi les "geeks". Autour d'eux gravite une pléthore de seconds rôles formidables, tant du côté des cancres (parmi lesquels James Franco et Seth Rogen, plus tard habitués des productions Appatow) que des deux compagnons d'infortune de Sam, avec lesquels il forme un trio de geeks plus vrai que nature (je m'y suis pas mal reconnu :lol: ... :? ).
Que ce soit au niveau de l'écriture ou des thématiques abordées, de la cruauté des dynamiques de groupe envers les marginaux à l'inévitable éveil à la sexualité, en passant par la complexité des relations frère-soeur hors du cadre familial et le statut particulier de l'amitié chez les geeks, entre autres, tout ici se situe à un niveau nettement supérieur à celui de la plupart des teen movies. Et cela vaut aussi pour le casting. Les personnages et les situations sont toujours très justes, on sympathise très vite avec la plupart d'entre eux (même la "bitch" de service se révèle attachante) et le tout sent vraiment le vécu, un peu comme Superbad en fait, en moins burlesque.

Il n'y a malheureusement qu'une seule saison de 18 épisodes. J'en ai vu six pour l'instant, mais je peux d'ores et déjà accoler à Freaks & Geeks la mention "chaudement recommandé".
"Life's a walking shadow, a poor player
That struts and frets his hour upon the stage
And then is heard no more. It is a tale
Told by an idiot, full of sound and fury,
Signifying nothing."
boulgakov
Machino
Posts: 1038
Joined: 8 Feb 08, 08:17
Location: Paris

Re: Freaks and geeks

Post by boulgakov »

Série extraordinaire pour laquelle je comptais ouvrir un topic dans les semaines qui viennent, tu l'as fait, tant mieux, j'y reviendrai... j'espère!
Anatole S. wrote:... par Judd Appatow ...productions Appatow...
J'en connais un qui doit être désespéré... :mrgreen:
Mathématiques : dessèchent le coeur
7swans
Nuits de Sheen...
Posts: 7694
Joined: 17 Feb 06, 18:50

Re: Freaks and geeks

Post by 7swans »

boulgakov wrote:
Anatole S. wrote:... par Judd Appatow ...productions Appatow...
J'en connais un qui doit être désespéré... :mrgreen:
Oui, je me retiens. Je fais un effort sur moi même...
ça rejoint le camp des Tarentino, des Scorcese, des Hashby, et autres...
Comme les Notting Hillbillies : "Missing...Presumed Having a Good Time (on Letterboxd : https://letterboxd.com/ishenryfool/)"
Anatole S.
Assistant(e) machine à café
Posts: 117
Joined: 31 Jul 08, 21:38

Re: Freaks and geeks

Post by Anatole S. »

7swans wrote:
boulgakov wrote:


J'en connais un qui doit être désespéré... :mrgreen:
Oui, je me retiens. Je fais un effort sur moi même...
ça rejoint le camp des Tarentino, des Scorcese, des Hashby, et autres...
Judd Apatow, autant pour moi. :wink:
"Life's a walking shadow, a poor player
That struts and frets his hour upon the stage
And then is heard no more. It is a tale
Told by an idiot, full of sound and fury,
Signifying nothing."
Anatole S.
Assistant(e) machine à café
Posts: 117
Joined: 31 Jul 08, 21:38

Re: Freaks and geeks

Post by Anatole S. »

J'ai fini la série, et si l'ensemble est très bon, je me vois obligé, à regret, de revenir un peu sur l'enthousiasme que j'affichais dans mon premier post. En effet j'ai trouvé qu'il y avait un coup de mou à peu près aux 2/3 de la saison, où le ton devient légèrement plus grave, même si chaque épisode a ses bons moments. Je ne suis pas contre a priori, mais j'ai trouvé que c'était parfois un peu trop premier degré, là où une distance délicatement cruelle aurait été plus à mon goût et m'aurait certainement plus ému (mais bon c'est sans doute une question de sensibilité).
Sinon c'est quand même dommage qu'ils n'aient pas pu poursuivre la série. Le dernier épisode ne nous laisse pas en plein cliffhanger, Dieu merci, mais la fin est tout de même relativement ouverte, pour à peu près tous les personnages, ce qui nous rend un peu triste de les quitter après si peu d'épisodes.
"Life's a walking shadow, a poor player
That struts and frets his hour upon the stage
And then is heard no more. It is a tale
Told by an idiot, full of sound and fury,
Signifying nothing."
Shin Cyberlapinou
Accessoiriste
Posts: 1630
Joined: 1 Feb 09, 09:51

Re: Freaks and geeks

Post by Shin Cyberlapinou »

Anatole S. wrote:Judd Apatow, autant pour moi. :wink:
On dit "au temps pour moi" :twisted: .

Sinon on parle effectivement d'une série formidable, peut-être ma préférée avec The wire (dans un registre totalement différent). Les germes du style Apatow sont clairement là, et ne feront que se développer avec les années, notamment grâce aux tempéraments affirmés de la moitié du cast, qui écrira souvent ses propres films. Dans un registre similaire, la série là encore avortée Undeclared (Apatow, Rogen, Baruchel, Siegel, plus quelques très beaux guests) est vraiment très, très bien...
User avatar
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Posts: 23600
Joined: 21 Nov 05, 00:41

Re: Freaks and geeks

Post by AtCloseRange »

Découvert le premier épisode et je suis vraiment conquis. Equilibre parfait d'humour et d'émotion (idée géniale du slow qui se transforme en rock).
C'est largement au-dessus de tout ce que je peux connaître d'Apatow...
User avatar
cinephage
C'est du harfang
Posts: 22693
Joined: 13 Oct 05, 17:50

Re: Freaks and geeks

Post by cinephage »

A noter que la genèse ainsi que la fin rapide de la série est étudiée et racontée en détail dans cet ouvrage consacré aux premières années de Dreamworks (qui a produit la série) :

Image

J'avoue que cette lecture m'a donné envie de découvrir la série...
I love movies from the creation of cinema—from single-shot silent films, to serialized films in the teens, Fritz Lang, and a million others through the twenties—basically, I have a love for cinema through all the decades, from all over the world, from the highbrow to the lowbrow. - David Robert Mitchell
User avatar
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Posts: 23600
Joined: 21 Nov 05, 00:41

Re: Freaks and geeks

Post by AtCloseRange »

Anatole S. wrote:J'ai fini la série, et si l'ensemble est très bon, je me vois obligé, à regret, de revenir un peu sur l'enthousiasme que j'affichais dans mon premier post. En effet j'ai trouvé qu'il y avait un coup de mou à peu près aux 2/3 de la saison, où le ton devient légèrement plus grave, même si chaque épisode a ses bons moments. Je ne suis pas contre a priori, mais j'ai trouvé que c'était parfois un peu trop premier degré, là où une distance délicatement cruelle aurait été plus à mon goût et m'aurait certainement plus ému (mais bon c'est sans doute une question de sensibilité).
Sinon c'est quand même dommage qu'ils n'aient pas pu poursuivre la série. Le dernier épisode ne nous laisse pas en plein cliffhanger, Dieu merci, mais la fin est tout de même relativement ouverte, pour à peu près tous les personnages, ce qui nous rend un peu triste de les quitter après si peu d'épisodes.
J'arrive pratiquement au bout de la série (il me reste 3 épisodes à voir) et je rejoins un peu cet avis. Je ne suis pas aussi convaincu par cette évolution vers davantage de gravité en 2ème partie de saison. Ce qui faisait la réussité de la série au début, c'est justement cet équilibre entre l'humour, l'attention portée aux personnages et une jolie sensibilité.
ça reste d'un excellent niveau mais c'est une petite déception de voir la série prendre cette direction.
User avatar
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Posts: 23600
Joined: 21 Nov 05, 00:41

Re: Freaks and geeks

Post by AtCloseRange »

Un petit papier rétrospectif sur la série:
http://seriestv.blog.lemonde.fr/2013/04 ... ees-lycee/
pol gornek
chat gratte !
Posts: 5072
Joined: 21 Feb 05, 12:32
Location: Devant la petite lucarne

Re: Freaks and geeks

Post by pol gornek »

Argh Pierre Sérisier... :?
Le public qui grandit devant la télé affine son regard, acquiert une compétence critique, une capacité à lire des formes compliquées. Il anticipe mieux les stéréotypes et finit par les refuser car il ne jouit plus d'aucune surprise ni curiosité, les deux moteurs de l'écoute.Il faut donc lui proposer des programmes d'un niveau esthétique plus ambitieux. La série télé s'est ainsi hissée, avec ses formes propres, au niveau de la littérature et du cinéma.
(Vincent Colonna)
User avatar
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Posts: 23600
Joined: 21 Nov 05, 00:41

Re: Freaks and geeks

Post by AtCloseRange »

pol gornek wrote:Argh Pierre Sérisier... :?
Mais l'article n'est pas de lui.
pol gornek
chat gratte !
Posts: 5072
Joined: 21 Feb 05, 12:32
Location: Devant la petite lucarne

Re: Freaks and geeks

Post by pol gornek »

Ah. Mea culpa. Le texte mérite donc d'être lu.
Le public qui grandit devant la télé affine son regard, acquiert une compétence critique, une capacité à lire des formes compliquées. Il anticipe mieux les stéréotypes et finit par les refuser car il ne jouit plus d'aucune surprise ni curiosité, les deux moteurs de l'écoute.Il faut donc lui proposer des programmes d'un niveau esthétique plus ambitieux. La série télé s'est ainsi hissée, avec ses formes propres, au niveau de la littérature et du cinéma.
(Vincent Colonna)
popcyril
Doublure lumière
Posts: 693
Joined: 4 May 11, 00:04

Re: Freaks and geeks

Post by popcyril »

J'adore cette série.

Super attachante, pleine de personnages pittoresques. Le père très pessimiste et l'inénarrable Haverchuck sont cultes pour moi.

La meilleure des séries sur l'adolescence en ce qui me concerne, et de très très loin.
User avatar
BaronLundi
Electro
Posts: 826
Joined: 24 Jan 13, 12:41
Location: at the shop around the corner

Re: Freaks and geeks

Post by BaronLundi »

popcyril wrote:J'adore cette série.

Super attachante, pleine de personnages pittoresques. Le père très pessimiste et l'inénarrable Haverchuck sont cultes pour moi.

La meilleure des séries sur l'adolescence en ce qui me concerne, et de très très loin.
Marrant, je viens de recevoir mon coffret du Canada (avec d'affreux sous-titres en close caption, OU TOUT EST EN MAJUSCULES) et j'ai hâte de découvrir cette série.

En attendant, à part "My so called life" je vois peu de bonnes séries réellement centrées sur l'adolescence (je suis fan de Veronica Mars et surtout de Buffy mais on va dire que c'est un peu à part"). J'ai vu ni Friday Night Lights, ni Gilmore Girls, ni Skins cela dit...
Dites non aux signatures