True Detective

Tout sur les séries à la TV, en DVD, en Blu-ray ou VOD.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

zeotrope
Assistant(e) machine à café
Posts: 296
Joined: 9 Sep 13, 18:42

Re: True Detective

Post by zeotrope »

Saison 2 naze jusqu'au bout, pour les raisons que j'ai déjà évoqué précédemment.
N'avoir rien accompli et mourir en surmené.
Bogus
Electro
Posts: 857
Joined: 14 Jul 14, 19:02

Re: True Detective

Post by Bogus »

Ça résume bien mon impression sur cette décevante deuxième saison, je suis à peu près d'accord sur tout ce qui est écrit.
pol gornek
chat gratte !
Posts: 5072
Joined: 21 Feb 05, 12:32
Location: Devant la petite lucarne

Re: True Detective

Post by pol gornek »

Je ne l'ai pas trouvé aussi mauvaise, cette seconde saison. Bien sûr, elle est perfectible à plein d'endroit mais j'ai quand même envie de l'aimer.

J'en cause là : http://www.dailymars.net/true-detective ... -02-bilan/
Le public qui grandit devant la télé affine son regard, acquiert une compétence critique, une capacité à lire des formes compliquées. Il anticipe mieux les stéréotypes et finit par les refuser car il ne jouit plus d'aucune surprise ni curiosité, les deux moteurs de l'écoute.Il faut donc lui proposer des programmes d'un niveau esthétique plus ambitieux. La série télé s'est ainsi hissée, avec ses formes propres, au niveau de la littérature et du cinéma. (Vincent Colonna)
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 92953
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: True Detective

Post by Jeremy Fox »

Je ne vais pas tarder à entamer la série et j'ose encore faire confiance à mon épouse (pour combien de temps ?! :mrgreen: ) qui doit être la seule à avoir émis une petite préférence pour la saison 2, elle qui jubilait déjà sur la première.
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 92953
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: True Detective

Post by Jeremy Fox »

Saison 1

L'écriture est effectivement brillante, arrivant à rester constamment fluide malgré la construction sur plusieurs temporalité, l'interprétation est effectivement grandiose même si Woody Harrelson aurait un peu tendance à cabotiner, et l'emballage (mise en scène, musique, photo) possède effectivement beaucoup de classe. L'intrigue n'a rien de surprenant ni de très originale mais il s'agit en fait d'un prétexte, les auteurs préférant s'appesantir sur les personnages, leur quotidien et les répercussions de leur enquête sur leur entourages et leurs vies. Les monologues du nihiliste Rust (McConaughey) sont absolument fabuleux et l'ensemble est vraiment très réussi. Dommage que le dernier épisode et la résolution de l'enquête soit si décevants, beaucoup de séquences étant bien trop longues (y compris celle qui correspond au climax de la série), la conclusion étant même en porte à faux avec l'ambiance anxiogène qui a perduré tout du long. Mais ce n'est pas trop grave car j'ai passé un sacré bon moment, j'ai vibré avec les deux détectives et j'ai bien apprécié la description de leur quotidien, surtout des à côtés de l'intrigue purement policière. Sa réputation m'a semblé justifié même si dans le genre série policière, j'aurais tendance à en préférer d'autres.
Max Schreck
David O. Selznick
Posts: 14811
Joined: 13 Aug 03, 12:52
Location: Hong Kong, California

Re: True Detective

Post by Max Schreck »

Je vais un peu te paraphraser, Jeremy.

Saison 1 : Les tics d'Harrelson se sont pas arrangés (j'ai jamais compris ce souci qu'il avait avec sa mâchoire). Ça faisait très longtemps que j'avais pas recroisé McConaughey sur un écran et il est aussi impressionnant que méconnaissable, impliqué corps et âme dans son rôle, formidablement crédible et touchant. La musique est splendide, la photographie est surnaturelle et j'ignore s'il y a d'autres exemples de séries dont la réalisation est assurée tout du long par un même metteur en scène, offrant ainsi une cohérence sans faille à l'ensemble. Le spectacle proposé est particulièrement plombant. On plonge dans une sorte de philosophie du désespoir qui ne manque cependant pas d'autodérision quand il faut, et permet de renouveler étonnamment le concept du tandem de flics. La construction est éclatée avec suffisamment d'intelligence et de finesse pour maintenir l'attention du spectateur, et il y a ce qu'il faut de perversité dans les fins d'épisode pour faire palpiter.
Spoiler (cliquez pour afficher)
Mâchoire pendante face au plan séquence du dernier quart d'heure de l'épisode 4 ! Morceau de bravoure mais pas que : harmonie parfaite entre forme et fond, même la musique qui ronronne tout du long, créant une tension insupportable, en même temps qu'une atroce jubilation.
Une fois bouclée cette première saison, mon cerveau n'a cependant pas tardé à ressentir une étrange impression d'esbrouffe quand même puisque, même si là n'est pas le seul intérêt, la façon dont l'enquête se résout semble étonnamment simple, alors que tout donnait plutôt l'impression d'un sac de nœuds bien ficelé. Ça n'empêche heureusement pas la tension d'être à son maximum, et j'ai été complètement saisi durant cet éprouvant final. L'épilogue se traîne un peu, comme si la résolution était arrivée trop tôt, donnant l'impression d'un dernier épisode qui meuble et enchaîne les scènes sans qu'on retrouve la qualité d'écriture des débuts. Cette réserve mise à part, c'est quand même un sacré show, au ton singulier et produit de façon ultra classieuse. Je suis pas sûr encore de me pencher sur la saison 2.
« Vouloir le bonheur, c'est déjà un peu le bonheur. » (Roland Cassard)
Mes films du mois...
Mes extrospections...
Mon Top 100...
The Eye Of Doom
Accessoiriste
Posts: 1605
Joined: 29 Sep 04, 22:18
Location: West of Zanzibar

Re: True Detective

Post by The Eye Of Doom »

ATTENTION SPOLIERS SAISON 1

J'ai fini hier soir la vision de True Détective que j'avais eu envie de découvrir pour deux raisons :
La principale que cette série ait été soit disant inspirée ou constitue une adaptation du corpus de 4 nouvelles de Robert W. Chambers relatives au Roi en Jaune.
Ensuite, le succès public et critique, à peu près tout le monde y allant de ses louanges. Pendant un moment c'était la série à voir.

Bon, je reprendrais l'esprit de nombre de commentaires précédents : tout cela pour ça.
Cela commence comme un sorte de Twin Peak au bayou, pour ensuite aller vers une chronique d'un ménage à trois ( en quelque sorte) pour terminer dans la traque d'un ignoble tueur d enfants, incestueux, crasseux, caché au fond d'une antre sordide au cœur de la jungle.
Rien à dire sur la mise en scène ou l'interprétation : impeccable et convaincante, avec une mention spéciale pour l'épisode halluciné avec les bikers.
L’histoire (ou ce qui sert de fil rouge) tiens la route et est même plutôt prenante jusqu'à l'avant dernier épisode.
Puis arrive une fin bancale remplie de clichés probablement assumés.
Quant aux liens avec Le roi en jaune, ils s expriment via quelques indices (le signe) ou la mention de Carcosa à plusieurs reprises. Le probleme est que l'on n'arrive malheureusement pas à incarner vraiment cet espace "alternatif" ni son maître, le fameux roi. Je pense que c'est du en partie au fait qu'à mi parcours on change l'objet de l'enquête: la série commence sur une cérémonie/crime rituelle, affichée et assumée, avec une victime adulte, et une recherche de secte maléfique (en lien avec le Roi Jaune). Puis cette piste s estompe pour aller se focaliser sur un réseau de pédophiles-assassins. Le changement peut sembler mineur mais il s'avère je trouve préjudiciable. La piste sectaire disparaît pour se focaliser sur la figure du serial killer. On passe d'une dynamique collective à l'individuel : on verra jamais les disciples du Roi en dehors d'un enregistrement fané vieux de quinze ans au moment du récit principal. Les connections avec le roi jaune se diluent, alors que paradoxalement le nom de Carcosa revient. Du coup au lieu d'aller vers une incarnation de plus en plus forte de cette face cachée, on passe à un discours abstrait vaguement complotiste sur la seconde partie qui fait que paradoxalement la résolution finale laisse indifférent. Ce qui devait être le climax de la série, la découverte du lieu de l'ailleurs, Carcosa, tombe un peu à plat car mal amené et pollué de plus par les plans inutiles à la Seven.
Il est inévitable de faire le parallèle avec Twin Peak où la découverte et l'arrivée à la loge sont autrement plus intensives. "Facile !" pourront dire certains quand on joue la corde du fantastique comme le fait Lynch. Peut être mais True Détective avait de (tres) nombreux atouts, y compris le choix et le décorum du lieu final (très réussi) qui demeure sous exploité, un peu comme un figure imposée. C est vraiment dommage. J y vois un manque de rigueur dans l'écriture. On reste étranger à la folie individuelle ou collective au cœur de l'histoire: quelle est la finalité? On n'a juste droit à "je vais faire subir à tous les enfants ce que l'on m'a fait subir" et à une vague allusion à un fond dégénéré de paganisme (costumes de mardi gras), un peu court.
Le seul personnage présenté comme vraiment barré ou plutôt sévèrement borderline est Rust et la série prend le temps de le laisser s'expliquer (c est d'ailleurs les meilleurs moments).
Quant a la fin proprement dite, on tombe dans le prêchiprêcha avec la reconstitution de la cellule familiale (une beauté comme elle, elle s'est pas remariée entre temps ?) et la conversion de Rust : 1) j ai vu l'au delà et ma famille qui m'aime m'y attend. 2) la lumière se repend et l'obscurité recule). On se pince comme devant les pires happy ends hollywoodiens. Il fallait une caution pour les producteurs qui ne souhaitaient pas froisser l'auditoire croyant ?
Bref un peu une occasion gâchée (de peu) qui est loin d'etre honteuse mais à un gout d’inaboutie.

J'invite les forumeurs qui aurait lu la critique de P.Thiellement dans le N° 704 des Cahiers du Cinema « Une histoire secrète du secret » de m’écrire pour m’expliquer ce qu’ils ont compris (moi pas grand-chose).
Nice Panda
Stagiaire
Posts: 35
Joined: 22 Jan 14, 17:15

Re: True Detective

Post by Nice Panda »

Pas lu l'article en question mais je ne comprends pas souvent grand-chose aux textes de Thiellement (tout en reconnaissant la qualité d'écriture)... :mrgreen:
D.Bowie
Stagiaire
Posts: 25
Joined: 3 Nov 11, 23:52

Re: True Detective

Post by D.Bowie »

The Eye Of Doom wrote:ATTENTION SPOLIERS SAISON 1

J'invite les forumeurs qui aurait lu la critique de P.Thiellement dans le N° 704 des Cahiers du Cinema « Une histoire secrète du secret » de m’écrire pour m’expliquer ce qu’ils ont compris (moi pas grand-chose).
J'ai lu ce (long) texte. Mais je n'ai effectivement pas compris grand chose... :?

Quelques idées intéressantes mais à la fin j'étais totalement perdu !
"C'est vieux comme le monde, ça, la nouveauté !"
User avatar
El Dadal
Réalisateur
Posts: 6267
Joined: 13 Mar 10, 01:34
Location: Sur son trône de vainqueur du Quiz 2020

Re: True Detective

Post by El Dadal »

Saison 2:

Les + :
- Los Angeles sous toutes les coutures avec une intrusion dans la nuit orangée empruntée au Mann de Collateral
- Une petite montée en tension durant l'épisode 7 (le moins naze)
- la moustache de Colin Farrell

Les - :
- Presque tout en fait. On dirait que tout le monde était sous coke (surtout le créateur, sorte de petit mec sans doute imbu de lui-même et qui a besoin d'être partout à l'image dans les promos, making of etc) pour tourner ce truc, vestige télévisuel qui semble avoir 20 ans de retard sur ce qui se fait, quand la première saison était bien idiosyncratique. Réal tape à l'œil avec effets à la con, trop de personnages (sans temps pour vraiment exister) tous stéréotypés et mal dégrossis, montage alterné horrible TOUT DU LONG (on passe d'une scène de jour à une scène de nuit à une scène de jour, alors que c'est sensé se passer en parallèle...), photo horriblement laide, acteurs à côté de la plaque, voire scènes d'un ridicule consommé (la cuite de Farrell :lol: ). Et puis surtout, c'est moralisateur et conservateur comme un vieux truc périmé (une partouze, OMG !). J'y allais pourtant en écartant du revers de la main tout le mal que j'avais pu en entendre. Mais non, l'antithèse totale de la première saison donc. Ce qui me fait définitivement penser que son réel maître à penser était en fait Cary Joji Fukunaga...
Max Schreck
David O. Selznick
Posts: 14811
Joined: 13 Aug 03, 12:52
Location: Hong Kong, California

Re: True Detective

Post by Max Schreck »

Tous ces avis auraient du me décourager, et peut-être est-ce par une curiosité perverse que j'ai quand même décidé de me pencher sur cette saison 2. Et bin c'est peu de dire que j'ai été agréablement surpris et que mon inquiétude a vite laissé place au plaisir. J'ai franchement adoré ce polar sans doute plus balisé que la saison 1, mais certainement pas moins travaillé, trouvant l'interprétation aussi classe que solide. J'avais oublié que j'avais vu Rachel McAdams dans Midnight in Paris, mais ici elle est terrifiante d'implication. J'ai surtout été fasciné par le jeu magnétique de Vaughn. Je savais depuis The Cell qu'il avait parfaitement les épaules pour un rôle dramatique, et il m'a ici tout du long impressionné par le charisme de sa seule présence. Ses nombreux face-à-face ou tout semble passer par sa voix et son immobilité donnent à chaque fois lieu à de formidables moments de tension. Y'a que Kelly Reilly qui montre ici ses limites.

Alors oui, c'est peut-être excessivement noir et désespéré, oui ça joue avec des codes de polar relativement éculés, mais j'ai vraiment aimé le traitement. On a une vraie enquête bien tordue sur fond de ville corrompue jusqu'à l'os, avec des personnages envahis jusqu'au cœur par l'amertume. Cette dimension de tragédie en rien artificielle à mes yeux m'a captivé. J'ai également été bien séduit par la bande son, avec en particulier ces quelques parenthèses musicales sur la scène du bouge ténébreux où se donnent rendez-vous Farrell et Vaughn, petits moments en apesanteur presque surréalistes assez poignants.
« Vouloir le bonheur, c'est déjà un peu le bonheur. » (Roland Cassard)
Mes films du mois...
Mes extrospections...
Mon Top 100...
Nimrod
Hypoglycémique
Posts: 26173
Joined: 13 Apr 03, 18:57

Re: True Detective

Post by Nimrod »

Max Schreck wrote:Tous ces avis auraient du me décourager, et peut-être est-ce par une curiosité perverse que j'ai quand même décidé de me pencher sur cette saison 2. Et bin c'est peu de dire que j'ai été agréablement surpris et que mon inquiétude a vite laissé place au plaisir. J'ai franchement adoré ce polar sans doute plus balisé que la saison 1, mais certainement pas moins travaillé, trouvant l'interprétation aussi classe que solide. J'avais oublié que j'avais vu Rachel McAdams dans Midnight in Paris, mais ici elle est terrifiante d'implication. J'ai surtout été fasciné par le jeu magnétique de Vaughn. Je savais depuis The Cell qu'il avait parfaitement les épaules pour un rôle dramatique, et il m'a ici tout du long impressionné par le charisme de sa seule présence. Ses nombreux face-à-face ou tout semble passer par sa voix et son immobilité donnent à chaque fois lieu à de formidables moments de tension. Y'a que Kelly Reilly qui montre ici ses limites.

Alors oui, c'est peut-être excessivement noir et désespéré, oui ça joue avec des codes de polar relativement éculés, mais j'ai vraiment aimé le traitement. On a une vraie enquête bien tordue sur fond de ville corrompue jusqu'à l'os, avec des personnages envahis jusqu'au cœur par l'amertume. Cette dimension de tragédie en rien artificielle à mes yeux m'a captivé. J'ai également été bien séduit par la bande son, avec en particulier ces quelques parenthèses musicales sur la scène du bouge ténébreux où se donnent rendez-vous Farrell et Vaughn, petits moments en apesanteur presque surréalistes assez poignants.
J'ai beaucoup aimé cette saison 2, moi aussi. La saison 1 me semble globalement très bonne mais surestimée , à l'inverse la saison 2 qui aura probablement suscité trop d'attente est injustement sous estimée.
User avatar
Addis-Abeba
Mouais
Posts: 12720
Joined: 12 Nov 04, 23:38
Location: Chocolatine

Re: True Detective

Post by Addis-Abeba »

Belle photo, bien joué même si un peu trop de cabotinage plus Mattew pour moi d'ailleurs, bien filmé tout ça, tout ça ...
Mais bon True Detective c'est un peu un Banshee chiant, non ?

Non sérieux, que ça soit l'histoire ou l'ambiance, on a vu mieux ailleurs, ça ronronne, c'est parfois sympa, parfois ennuyeux et surtout ça ne prend jamais vraiment de risque, et au final j'en ressors quand même un peu déçu.La relation entre les ces deux flics si différents reste le gros point positif. Une série qui se bonifie surement lors d'une deuxième séance ...
"On va voir King-Kong au cinéma avec les collègues, tu viens avec nous ? Non j'aime pas les films Chinois..."
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Non Primus, tu ne peux pas être Nutella.
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 92953
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: True Detective

Post by Jeremy Fox »

Jeremy Fox wrote:Je ne vais pas tarder à entamer la série et j'ose encore faire confiance à mon épouse (pour combien de temps ?! :mrgreen: ) qui doit être la seule à avoir émis une petite préférence pour la saison 2, elle qui jubilait déjà sur la première.
Le fait m'avait d'autant plus intrigué que son acteur préféré est désormais Matthew McConaughey. Et malgré la mauvaise presse que la saison 2 a eu y compris au sein de ce topic, je suis le premier surpris de lui donner raison. Pour ma part, toutes fictions confondues, j'ai rarement vu un polar qui m'a autant captivé de bout en bout si ce n'est la saison 2 de The Wire, le point commun entre les deux étant l'interprétation magistrale -et le mot est faible- du 'Bad Guy' de service -des méchants à la Arthur Kennedy pour résumer toutes leurs richesses- à savoir Chris Bauer là-bas et Vince Vaughn ici.

Frank Semyon est un personnage absolument passionnant comme d'ailleurs tous ceux qui les entourent, que ce soit ceux interprétés par d'inoubliables Colin Farrell, Taylor Kitsch et une Rachel McAdams toujours aussi belle et talentueuse. L'écriture est brillante, la mise en scène ne l'est pas moins malgré les divers réalisateurs et l'intrigue - assez classique- a beau sembler complexe, le scénario est d'une remarquable fluidité et le ton excessivement noir jamais plombant grâce aux respirations données par exemple par ces immenses plans d'ensemble vus d'hélicoptères sur les routes et paysages de Californie. Gros travail sur l'image, le son et la musique (grâce à son utilisation ultra-lyrique, la séquence au cours de laquelle McAdams infiltre la partouze est exceptionnelle), atmosphère troublante et intrigante avec trouées oniriques pouvant faire penser à du Lynch, peinture des protagonistes d'une incroyable richesse pour un ensemble confinant à la tragédie qui m'a constamment scotché à mon fauteuil même entre les séquences d'anthologies (la fusillade avec les mexicains est impressionnante).

L'un de mes très grands coups de cœur de l'année. Je m'en vais maintenant relire l'avis de Max Schreck
User avatar
tenia
Le Choix de Sophisme
Posts: 25785
Joined: 1 Jun 08, 14:29

Re: True Detective

Post by tenia »

Alors que perso, après avoir bouffé la saison 1 en 3 soirées avec Miss Tenia tels des crève-la-faim, on n'a même pas été au bout de la saison 2. Elle a vu 2 épisodes et moi 4 je crois.