P'tit Quinquin / Coincoin et les z'Inhumains (Bruno Dumont - 2014/2018)

Tout sur les séries à la TV, en DVD, en Blu-ray ou VOD.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Supfiction
Howard Hughes
Posts: 18874
Joined: 2 Aug 06, 15:02
Location: Have you seen the bridge?

Re: P'tit Quinquin (Bruno Dumont - 2014)

Post by Supfiction »

Père Jules wrote:J'ai une vision sélective.
C'est dommage ça, il faut être ouvert aux autres. Allah Akbar ! (cf. épisode 4) :D
tenia wrote: rien de bien nouveau
Excelsior Supfiction - Excelsior Dvdclassik
Image
Alphonse Tram
Réalisateur
Posts: 6760
Joined: 7 Jul 03, 08:50

Re: P'tit Quinquin (Bruno Dumont - 2014)

Post by Alphonse Tram »

Et le dernier épisode est le plus noir des 4.
J'ai pas tout compris (en fait non : je n'ai rien compris), mais j'ai énormément aimé son humour insolent, souvent malpoli, parfois intenable. Disons le : quasi irréel. C'est presque un humour impossible; impossible comme l'histoire elle-même ? Je peux comprendre qu'il puisse insupporter tant il est difficile de le comparer à l'humour qui nous est familier.
Et comme je ne comprenais rien et que j'étais complètement déboussolé, j'en ai profité pour me délecter des images. Là : impossible de prétendre que Dumont nous prend pour des cons.

(captures prisent en qq minutes sur l'épisode 4). Je précise qu'en aucun cas - aucun - il ne s'agit pour moi d'une "galerie" de tronches.

ImageImage(Le gag récurent des dérapages de Carpentier, ici à son paroxysme)

ImageImage
Image
A classer parmis les ofni français. Gendarmerie. Donc quand même. Peut être.
Souhaits : Alphabétiques - Par éditeurs
- « Il y aura toujours de la souffrance humaine… mais pour moi, il est impossible de continuer avec cette richesse et cette pauvreté ». - Louis ‘Studs’ Terkel (1912-2008) -
User avatar
ed
Le Cary de l'hypoténuse
Posts: 23753
Joined: 19 Jan 06, 15:33
Location: Californie, années 50

Re: P'tit Quinquin (Bruno Dumont - 2014)

Post by ed »

J'ai revu le 4ème hier, et je trouve que c'est celui dans lequel le brio visuel de Dumont ressort le plus : les plans sont plus longs, plus composés, et laissent encore davantage d'importance aux visages ou aux regards. A la fin, quand Eve revient avec les grands-parents de P'tit Quinquin et qu'elle tombe dans ses bras, j'avais plus du tout envie de rire, j'étais ému aux larmes...
Me, I don't talk much... I just cut the hair
Image
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 93314
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: P'tit Quinquin (Bruno Dumont - 2014)

Post by Jeremy Fox »

ed wrote:J'ai revu le 4ème hier, et je trouve que c'est celui dans lequel le brio visuel de Dumont ressort le plus : les plans sont plus longs, plus composés, et laissent encore davantage d'importance aux visages ou aux regards. A la fin, quand Eve revient avec les grands-parents de P'tit Quinquin et qu'elle tombe dans ses bras, j'avais plus du tout envie de rire, j'étais ému aux larmes...
+1
User avatar
Jack Griffin
Goinfrard
Posts: 12350
Joined: 17 Feb 05, 19:45

Re: P'tit Quinquin (Bruno Dumont - 2014)

Post by Jack Griffin »

revu aussi...Petit bémol sur le recadrage. Même si Dumont "sécurise" le 2:00, des choses sont parfois laissés hors champs, tout est plus resserré sur les corps, ça respire un petit peu moins. C'est dommage.
Je ne sais pas qu'elle sera le format sur le BR.

Sinon je trouve ça toujours aussi fascinant, Dumont a un don pour capter magnifiquement tous ces visages, ces gestuelles. C'est en même temps controlé et libre (fou rire, approximation du langage et du jeu), plus chaleureux et humain qu'à l'accoutumée chez le cinéaste.
User avatar
ed
Le Cary de l'hypoténuse
Posts: 23753
Joined: 19 Jan 06, 15:33
Location: Californie, années 50

Re: P'tit Quinquin (Bruno Dumont - 2014)

Post by ed »

Jack Griffin wrote: (fou rire, approximation du langage et du jeu)
d'ailleurs, je pense qu'au début de l'épisode 3, dans la discussion entre le commissaire et la chef des majorettes, il a gardé un gros raté de texte tel quel
Me, I don't talk much... I just cut the hair
Image
User avatar
ed
Le Cary de l'hypoténuse
Posts: 23753
Joined: 19 Jan 06, 15:33
Location: Californie, années 50

Re: P'tit Quinquin (Bruno Dumont - 2014)

Post by ed »

A partir de 2'10'' environ :
Me, I don't talk much... I just cut the hair
Image
User avatar
Père Jules
Quizz à nos dépendances
Posts: 16734
Joined: 30 Mar 09, 20:11
Location: Avec mes chats sur l'Atalante

Re: P'tit Quinquin (Bruno Dumont - 2014)

Post by Père Jules »

ed wrote:A partir de 2'10'' environ :
J'ai tilté aussi. Mais son "là c'est moi qu'ai flashé" désamorce le truc admirablement.
User avatar
Boubakar
Mécène hobbit
Posts: 50144
Joined: 31 Jul 03, 11:50

Re: P'tit Quinquin (Bruno Dumont - 2014)

Post by Boubakar »

Père Jules wrote:
ed wrote:A partir de 2'10'' environ :
J'ai tilté aussi. Mais son "là c'est moi qu'ai flashé" désamorce le truc admirablement.
C'est parce que l'acteur, qui ne savait pas toujours son texte, avait une oreillette où Bruno Dumont lui disait ce qu'il devait déclamer.

Ça ressemble beaucoup à ce que Brando faisait dans un film comme La formule où il avait aussi une oreillette.
User avatar
ed
Le Cary de l'hypoténuse
Posts: 23753
Joined: 19 Jan 06, 15:33
Location: Californie, années 50

Re: P'tit Quinquin (Bruno Dumont - 2014)

Post by ed »

Boubakar wrote:
Père Jules wrote: J'ai tilté aussi. Mais son "là c'est moi qu'ai flashé" désamorce le truc admirablement.
C'est parce que l'acteur, qui ne savait pas toujours son texte, avait une oreillette où Bruno Dumont lui disait ce qu'il devait déclamer.
Ah ouais, c'est bon, ça. :lol:
Tu tiens l'info d'où ?
Me, I don't talk much... I just cut the hair
Image
User avatar
Père Jules
Quizz à nos dépendances
Posts: 16734
Joined: 30 Mar 09, 20:11
Location: Avec mes chats sur l'Atalante

Re: P'tit Quinquin (Bruno Dumont - 2014)

Post by Père Jules »

Il arrivait vraisemblablement à se louper avec les marques au sol aussi d'après ce que j'ai lu :lol:
pol gornek
chat gratte !
Posts: 5072
Joined: 21 Feb 05, 12:32
Location: Devant la petite lucarne

Re: P'tit Quinquin (Bruno Dumont - 2014)

Post by pol gornek »

Il le mentionne effectivement dans l'interview dans Les Cahiers.
Le public qui grandit devant la télé affine son regard, acquiert une compétence critique, une capacité à lire des formes compliquées. Il anticipe mieux les stéréotypes et finit par les refuser car il ne jouit plus d'aucune surprise ni curiosité, les deux moteurs de l'écoute.Il faut donc lui proposer des programmes d'un niveau esthétique plus ambitieux. La série télé s'est ainsi hissée, avec ses formes propres, au niveau de la littérature et du cinéma.
(Vincent Colonna)
Chdx
Electro
Posts: 883
Joined: 6 Dec 12, 16:36
Location: (Pas loin du port d')Amsterdam

Re: P'tit Quinquin (Bruno Dumont - 2014)

Post by Chdx »

ed wrote:
Boubakar wrote:
C'est parce que l'acteur, qui ne savait pas toujours son texte, avait une oreillette où Bruno Dumont lui disait ce qu'il devait déclamer.
Ah ouais, c'est bon, ça. :lol:
Tu tiens l'info d'où ?
J'ai lu ça dans les Inrocks de la semaine dernière (la question "On se demande à quel point ces acteurs amateurs sont conscients des effets comiques qu’ils génèrent ?" est un peu en dessus de la photo de Binoche, en milieu de page)
User avatar
Boubakar
Mécène hobbit
Posts: 50144
Joined: 31 Jul 03, 11:50

Re: P'tit Quinquin (Bruno Dumont - 2014)

Post by Boubakar »

ed wrote:
Boubakar wrote:
C'est parce que l'acteur, qui ne savait pas toujours son texte, avait une oreillette où Bruno Dumont lui disait ce qu'il devait déclamer.
Ah ouais, c'est bon, ça. :lol:
Tu tiens l'info d'où ?
Comme le dit pol, ça vient de l'interview de Dumont dans le dernier numéro des Cahiers.
Helena
Electro
Posts: 973
Joined: 29 Jun 13, 02:35
Location: ...

Re: P'tit Quinquin (Bruno Dumont - 2014)

Post by Helena »

Jeremy Fox wrote:
Federico wrote: D'après DVDfr, ce serait 208mn en 4 épisodes donc version TV only apparemment.

En fait il n'existe qu'une seule version ; il n'y a pas de version ciné puisque ce n'est pas prévu de sortir en salles.
Je confirme tes propos, il le dit dans les Cahiers:

"Arte voit les quatre épisodes, tout va bien. Et puis je dis que je veux essayer d'en faire un film. Je projette pour la première fois les épisodes à la queue leu leu et en Scope, et je suis sidéré par ce que je vois. Je rappelle Arte en disant: venez voir, c'est extraordinaire ! Les 3h20 tenaient, il n'y avait aucun problème de temps. J'ai cherché à réduire la durée, en essayant des versions de 2h, et ça ne m'a pas convaincu du tout."

Il y a d'autres passages ou il revient sur la durée, qui ne change pas selon que ce soit un film ou la série de 4 épisodes, et il parle du format aussi. Elle est assez longue et très intéressante, il parle beaucoup des acteurs aussi, je n'ai pas encore eu l'occasion de voir la série, mais il sait donner envie.
"Esotika, Erotika, Psicotika."