Mr. Robot (USA - 2015)

Tout sur les séries à la TV, en DVD, en Blu-ray ou VOD.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Karras
David O. Selznick
Posts: 12848
Joined: 15 Apr 03, 18:31
Location: La cité du Ponant

Mr. Robot (USA - 2015)

Post by Karras »

Générique
Nationalité : Américaine
Scénariste : Sam Esmail
Acteurs : Rami Malek, Carly Chaikin, Portia Doubleday
Genre : Drame,Thriller
Durée : 10X45
L'histoire
Elliot est un jeune programmeur anti-social qui souffre d'un trouble du comportement qui le pousse à croire qu'il ne peut rencontrer des gens qu'en les hackant. Il travaille pour une firme spécialisée dans la cyber-sécurité mais un homme connu sous le nom de Mr Robot l'approche un jour pour faire tomber une compagnie surpuissante qui fait partie de celles qu'il doit justement protéger...
~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~
pol gornek wrote:Mr Robot 01x01 : Assurément le meilleur pilote de la saison. Et de loin. Je ne sais pas ce que donnera la suite mais là, c'est impressionnant. Et l'acteur principal possède un magnétisme glaçant.
Rockatansky wrote: J'ai adoré ce pilote, remarquablement filmé et interprété, assez glaçant.
J'en suis au 5 la série faibli un peu à partir du 4e quand le plan est en place, ça n'avance plus trop, espérons que la série reprenne un second souffle
Terminé cette première saison dont le final est assez déstabilisant, mais j'avoue avoir senti également un petit coup de mou en milieu de saison.
Les points positifs : Un Rami Malek convainquant en hacker anti-social à la limite de l'autisme ( j'avoue avoir rencontré des personnages qui partagent certaines similitudes dans ma profession ), le personnage de Tyrell Wellick, machiavélique et ambitieux qui aurait peut être mérité plus de place dans le scénario, une plutôt bonne B.0. ( avec du Cure, du Sonic Youth, ...).
En point négatif : certains épisodes qui font du surplace, pas trop convaincu non plus par le rôle de Christian Slater/Mr Robot.
Sinon, les geeks trouveront à s'amuser : plein de commandes linux, comment hacker un datacenter avec un Raspberry Pi :lol: .
User avatar
Rockatansky
Le x20, c'est dangereux
Posts: 42379
Joined: 13 Apr 03, 11:30
Last.fm
Liste DVD

Re: Mr. Robot ( USA - 2015 )

Post by Rockatansky »

La série a su rebondir après un milieu assez mou, et même si elle n'a pas retrouvé l'excellent niveau du début, la fin reste alléchante, la meilleure série de l'été/année
Clear Eyes, Full Hearts Can't Lose !
« S’il est vrai que l’art commercial risque toujours de finir prostituée, il n’est pas moins vrai que l’art non commercial risque toujours de finir vieille fille ».
Erwin Panofsky
pol gornek
chat gratte !
Posts: 5072
Joined: 21 Feb 05, 12:32
Location: Devant la petite lucarne

Re: Mr. Robot (USA - 2015)

Post by pol gornek »

Le public qui grandit devant la télé affine son regard, acquiert une compétence critique, une capacité à lire des formes compliquées. Il anticipe mieux les stéréotypes et finit par les refuser car il ne jouit plus d'aucune surprise ni curiosité, les deux moteurs de l'écoute.Il faut donc lui proposer des programmes d'un niveau esthétique plus ambitieux. La série télé s'est ainsi hissée, avec ses formes propres, au niveau de la littérature et du cinéma.
(Vincent Colonna)
User avatar
zemat
Réalisateur
Posts: 6622
Joined: 1 Jul 10, 14:16
Liste DVD
Location: Dans le labo de Walter ou dans le bureau de Don.

Re: Mr. Robot (USA - 2015)

Post by zemat »

J'ai achevé hier la S1 : une bonne grosse baffe, j'ai adoré !
USA Network ne diffuse généralement que des séries pour lesquelles j'ai un a priori négatif, j’étais donc assez dubitatif, mais il faut savoir reconnaître ses erreurs.
La série s'impose grâce à de nombreux atouts, via notamment son incroyable casting (Rami Malek est exceptionnel et méritera toutes les récompenses qu'il pourra glaner lors de la prochaine saison des prix), sa mise en scène hors norme et son histoire passionnante (c’est assez dingue qu’une série aussi anarchiste puisse être diffusée aux US sur du basic cable, mais c’est tout à leur honneur).
C'est hyper référencé (sachant qu'on ne peut citer l'une des influences majeures sans spoiler), mais tout en finesse, avec l'aval du spectateur.
Rockatansky wrote:La série a su rebondir après un milieu assez mou, et même si elle n'a pas retrouvé l'excellent niveau du début, la fin reste alléchante, la meilleure série de l'été/année
Je suis d'accord sur le fait que certains de milieu de saison sont les plus faibles. En fait je me suis aperçu en cours de visionnage que plus Elliot était absent de l'épisode, moins il était bon.
7swans
Nuits de Sheen...
Posts: 7694
Joined: 17 Feb 06, 18:50

Re: Mr. Robot (USA - 2015)

Post by 7swans »

28 pages pour les 7 saisons de The Walking Dead et 4 messages pour les 2 saisons de Mr. Robot, quelle tristesse ce forum. :twisted:

Bref, je commence tout juste la série et pour l'instant, réputation méritée. Clairement un des meilleurs pilotes que j'ai pu voir ces dernières années.
Surtout, épaté par la mise en scène, qui me semble directement inspirée du travail de Fincher, Soderbergh ou du Kerrigan de Claire Dolan. Cette même science du cadre, jeux sur le clair-obscur pour les intérieurs ou photo glacée en extérieur et cette façon si particulière d’inscrire et d’enfermer les personnages (aussi via un décadrage parfois flagrant) dans un environnement urbain agressif, gargantuesque, imposant. Tout semble millimétré et transpire la maîtrise de son univers cinématographique.

Rami Malek est impressionnant, le gars t’invite à plonger dans son regard, ses yeux sont des billes énormes, véritables portes ouvertes vers l’abysse, la folie.

Pour l’instant, ça commence très bien, même si j’avoue (pour mettre un bémol), après un superbe pilote, j’ai eu un peu du mal à me passionner pour le deuxième épisode…

En passant, quelqu'un a vu COMET, le film écrit et réalisé par le créateur de Mr Robot, en 2014 avec Justin Long et Emmy Rossum?
When a chance encounter brings together the cynical Dell (Long) and the quick-witted Kimberly (Rossum), the stage is set for a tempestuous love affair that unfolds like a puzzle. As the film zigzags back and forth in time-from a meteor shower in LA, to an encounter in a Paris hotel room, to a fateful phone call-an unforgettable portrait of a relationship emerges. Sumptuously shot and boasting incredible chemistry between the leads, Comet is a one-of-a-kind cosmic love story.
Comme les Notting Hillbillies : "Missing...Presumed Having a Good Time (on Letterboxd : https://letterboxd.com/ishenryfool/)"
User avatar
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Posts: 23618
Joined: 21 Nov 05, 00:41

Re: Mr. Robot (USA - 2015)

Post by AtCloseRange »

7swans wrote:En passant, quelqu'un a vu COMET, le film écrit et réalisé par le créateur de Mr Robot, en 2014 avec Justin Long et Emmy Rossum?
When a chance encounter brings together the cynical Dell (Long) and the quick-witted Kimberly (Rossum), the stage is set for a tempestuous love affair that unfolds like a puzzle. As the film zigzags back and forth in time-from a meteor shower in LA, to an encounter in a Paris hotel room, to a fateful phone call-an unforgettable portrait of a relationship emerges. Sumptuously shot and boasting incredible chemistry between the leads, Comet is a one-of-a-kind cosmic love story.
J'ai vu et c'est pas fameux.
User avatar
Joshua Baskin
ambidextre godardien
Posts: 10232
Joined: 13 Apr 03, 20:28
Location: A la recherche de Zoltar

Re: Mr. Robot (USA - 2015)

Post by Joshua Baskin »

7swans wrote:
Pour l’instant, ça commence très bien, même si j’avoue (pour mettre un bémol), après un superbe pilote, j’ai eu un peu du mal à me passionner pour le deuxième épisode…
J'avais beaucoup aimé le pilote également, avant de lacher la série au 4e épisode.
Laissez-moi passer, je suis Francis Moury
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 49091
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: Mr. Robot (USA - 2015)

Post by Flol »

7swans wrote:En passant, quelqu'un a vu COMET, le film écrit et réalisé par le créateur de Mr Robot, en 2014 avec Justin Long et Emmy Rossum?
When a chance encounter brings together the cynical Dell (Long) and the quick-witted Kimberly (Rossum), the stage is set for a tempestuous love affair that unfolds like a puzzle. As the film zigzags back and forth in time-from a meteor shower in LA, to an encounter in a Paris hotel room, to a fateful phone call-an unforgettable portrait of a relationship emerges. Sumptuously shot and boasting incredible chemistry between the leads, Comet is a one-of-a-kind cosmic love story.
C'est très chichiteux et très relou aussi.
7swans
Nuits de Sheen...
Posts: 7694
Joined: 17 Feb 06, 18:50

Re: Mr. Robot (USA - 2015)

Post by 7swans »

J'en suis à l'épisode 6, je me fais violence pour continuer.
On ne m'aurait pas offert les deux saisons en Blu Ray, j'aurais laissé tomber.

Rarement vu une série gâcher à ce point son potentiel de départ. C'est presque une punition.
Comme les Notting Hillbillies : "Missing...Presumed Having a Good Time (on Letterboxd : https://letterboxd.com/ishenryfool/)"
Dunn
Producteur
Posts: 8035
Joined: 20 Aug 09, 12:10
Location: Au pays des merveilles

Re: Mr. Robot (USA - 2015)

Post by Dunn »

Oui pareil,
J'ai tenu pour voir au moins la fin - très previsible- de la saison 1. Je ne regarderai pas la saison 2.
Max Schreck
David O. Selznick
Posts: 14811
Joined: 13 Aug 03, 12:52
Location: Hong Kong, California

Re: Mr. Robot (USA - 2015)

Post by Max Schreck »

Dunn wrote:Oui pareil,
J'ai tenu pour voir au moins la fin - très previsible- de la saison 1. Je ne regarderai pas la saison 2.
Même avis ici. D'accord avec ce que tout le monde semble avoir reconnu ici, à savoir l'excellence du pilote. Audacieux, surprenant par sa radicalité politique, remarquablement construit, et impressionnant par la richesse et le nombre de pistes qu'il ouvre. En faisant corps avec les problèmes psychologiques de son héros, et sa schizophrénie en particulier qui l'amène (et nous avec) à douter de la réalité de ce qui est montré/vécu, tout devient possible et c'est la porte ouverte au nawak scénaristique. Et c'est un peu ce qui se passe ici, d'une façon qui m'a de moins en moins convaincu.

Sur ces bases et ce ressenti, y'en a qui ont quand même tenté les saisons suivantes et qui encouragerait à la faire ?
« Vouloir le bonheur, c'est déjà un peu le bonheur. » (Roland Cassard)
Mes films du mois...
Mes extrospections...
Mon Top 100...
User avatar
bocina
Assistant opérateur
Posts: 2677
Joined: 11 Mar 05, 16:06

Re: Mr. Robot (USA - 2015)

Post by bocina »

J'adore la S1 et la S2 est très bonne également. J'attends la fin de la S3 pour me la faire avant noel :D
L'élite de ce pays permet de faire et défaire les modes, suivant la maxime qui proclame : « Je pense, donc tu suis. » Pierre Desproges
Ma Collection - Mon Planning Achats
pol gornek
chat gratte !
Posts: 5072
Joined: 21 Feb 05, 12:32
Location: Devant la petite lucarne

Re: Mr. Robot (USA - 2015)

Post by pol gornek »

Max Schreck wrote:Même avis ici. D'accord avec ce que tout le monde semble avoir reconnu ici, à savoir l'excellence du pilote. Audacieux, surprenant par sa radicalité politique, remarquablement construit, et impressionnant par la richesse et le nombre de pistes qu'il ouvre. En faisant corps avec les problèmes psychologiques de son héros, et sa schizophrénie en particulier qui l'amène (et nous avec) à douter de la réalité de ce qui est montré/vécu, tout devient possible et c'est la porte ouverte au nawak scénaristique. Et c'est un peu ce qui se passe ici, d'une façon qui m'a de moins en moins convaincu.

Sur ces bases et ce ressenti, y'en a qui ont quand même tenté les saisons suivantes et qui encouragerait à la faire ?
J'ai adoré la saison 01, pour toutes les raisons déjà expliquées ici ou ailleurs. J'ai mis du temps avant de me lancer dans la seconde... que j'ai globalement détesté. On délaisse le personnage d'Elliot pour une série plus choral et on perd au change tant la série se vautre dans une intrigue qui la dépasse un peu. Ce que j'aimais dans la première, c'est la place de l'individu dans un mouvement qui le dépasse mais dont il se trouve au centre. Et la série ne perdait jamais ce point de vue. Dans la seconde, c'est tout l'inverse et c'est raté dans les grandes largeurs.

J'ai, malgré tout, poursuivi la troisième (en cours, jusqu'à l'épisode 8 pour le moment) et je retrouve les qualités de la première saison. Bien sûr, sans l'effet de surprise et avec le passif de la seconde, mais il y a des moments magnifiques et tout ce qui faisait le caractère incroyable de la première saison.
Le public qui grandit devant la télé affine son regard, acquiert une compétence critique, une capacité à lire des formes compliquées. Il anticipe mieux les stéréotypes et finit par les refuser car il ne jouit plus d'aucune surprise ni curiosité, les deux moteurs de l'écoute.Il faut donc lui proposer des programmes d'un niveau esthétique plus ambitieux. La série télé s'est ainsi hissée, avec ses formes propres, au niveau de la littérature et du cinéma.
(Vincent Colonna)
User avatar
Addis-Abeba
Mouais
Posts: 12856
Joined: 12 Nov 04, 23:38
Location: Chocolatine

Re: Mr. Robot (USA - 2015)

Post by Addis-Abeba »

bocina wrote:J'adore la S1 et la S2 est très bonne également. J'attends la fin de la S3 pour me la faire avant noel :D

La fin de la saison 1 m'avait déçu, mais quand même belle claque, j’ai bien aimé la saison 2 très très torturé, même si inégale.
Début de saison 3 très laborieux, mais depuis c'est redevenu très intéressant, très intense, au final je suis fan, c'est une série unique, vraiment audacieuse, pourvu que ça dure sur les prochains épisodes.
"On va voir King-Kong au cinéma avec les collègues, tu viens avec nous ? Non j'aime pas les films Chinois..."
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Max Schreck
David O. Selznick
Posts: 14811
Joined: 13 Aug 03, 12:52
Location: Hong Kong, California

Re: Mr. Robot (USA - 2015)

Post by Max Schreck »

Merci pour vos avis... mi-figue, mi-raisin. Je pense que je vais pas me presser pour enchaîner.
« Vouloir le bonheur, c'est déjà un peu le bonheur. » (Roland Cassard)
Mes films du mois...
Mes extrospections...
Mon Top 100...