Love (Netflix) Judd Apatow

Tout sur les séries à la TV, en DVD, en Blu-ray ou VOD.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Joshua Baskin
ambidextre godardien
Posts: 10226
Joined: 13 Apr 03, 20:28
Location: A la recherche de Zoltar

Love (Netflix) Judd Apatow

Post by Joshua Baskin »

Gounou wrote:LOVE (Netflix)

Arrivé à l'épisode 7 (réalisé par Steve Buscemi, by the way), je me fends d'un petit mot pour dire quelle bonne surprise constitue cette série entamée un dimanche matin, sans trop y croire. En effet, la bande-annonce ne promettait rien de bien original, je redoutais l' ersatz de rom-com indé jouant sa petite musique en marchant sur des oeufs et en balançant son quota de références pop/geeks.
A vrai dire, elle démarre un peu dans ce registre et on y fait bien quelques menus detours par ci par là...
Mais là où la série gagne beaucoup d'intérêt c'est dans sa faculté à utiliser et pousser de façon constructive la durée et la digression propres à la marque "Apatow", mais cette fois-ci dans un format qui les sert mieux.
Que ce soit pour les développements individuels des deux personnages principaux, rapidement attachants et longtemps isolés l'un de l'autre, ou les tâtonnements, les ratés, les malaises qui les réunissent, Love prend son temps, joue de l'attente, de la frustration, puis de la déception, souvent sans forcer le trait.
Ça n'est certainement pas inédit, mais le cœur de Love, c'est de developper avec patience, tendresse, et un soupçon de crudité la somme d'obstacles qui ponctuent le parcours reliant l'attirance initiale et un peu abstraite à sa transformation en quelque chose de viable, de concret. Comment faire fonctionner ensemble une somme de plus ou moins petits dysfonctionnements du quotidien moderne ? Et cela dans un cadre assez restreint, sans sous intrigues ou persos secondaires polluants.
Hâte de voir sur quoi ça débouchera mais en l'état c'est assez rafraîchissant et la plus "canalisée" (dans le bon sens du terme) des productions Apatow que j'ai pu voir.
Image
J'en suis au même épisode que toi. Je comptais même ouvrir un topic tellement la série me plait.
Il y a une justesse de ton qui me rappelle sous certains aspects la justesse de Freaks & Geeks, toujours produite par Apatow. On est en revanche très loin (et très au dessus) de Girls.
Il y a une connivence énorme avec les 2 acteurs, quelque chose me dit que pas mal de gens ici pourraient se retrouver dans le personnage de Gus.
7swans wrote:
Joshua Baskin wrote:J'en suis au même épisode que toi. Je comptais même ouvrir un topic tellement la série me plait.
Oui, ça aurait bien mérité un topic.
Perso, pas commencé. J'avais peur d'un truc passe partout et assez anecdotique à la Master Of None (ma grosse déception série format 20min de l'année dernière).
Girls (on le sait ici), ça avait été une vraie révélation pour moi, et je continue de penser beaucoup de bien de la saison 1.... Wait for it... Tout en detestant les suivantes. C'etait aussi la découverte d'une voix nouvelle, d'un corps, d'une pensée nouvelle: Lena Dunham (qu'on aime ou pas, difficile de le nier).

Curieux de voir ou se situe ce Love au milieu de tout ça.
Laissez-moi passer, je suis Francis Moury
User avatar
Joshua Baskin
ambidextre godardien
Posts: 10226
Joined: 13 Apr 03, 20:28
Location: A la recherche de Zoltar

Re: Love (Netflix) Judd Apatow

Post by Joshua Baskin »

La série n'a absolument rien à voir avec Masters of None (que j'avais bien aimé au demeurant).

Jusqu'à présent et j'imagine que ça va durer jusqu'au bout, la série possède un vrai arc narratif d'épisode en épisode et n'est pas une succession d'épisodes avec plus ou moins de liant. (durée moyenne entre 30 et 40mn).
Contrairement à Girls, qui suit une multitude de personnages, la série se focalise vraiment sur les personnages de Gus et Mickey avec seulement quelques personnes qui gravitent autour d'elles et une histoire toute simple qui se noue entre eux.

Il faut d'ailleurs que je finisse la saison 3 de Girls qui jusqu'à présent m'a bien saoulée.

Ah et puis sinon, quitte à faire vieux croulant, je vais me répéter encore une fois, mais L.A. est très joliment filmée. (Attendez vous à lire ce même message le mois prochain quand j'aurai maté Flaked, série Netflix avec Will Arnett se déroulant à Venice).
Laissez-moi passer, je suis Francis Moury
Gounou
au poil !
Posts: 9768
Joined: 20 Jul 05, 17:34
Location: Lynchland

Re: Love (Netflix) Judd Apatow

Post by Gounou »

Joshua Baskin wrote:Jusqu'à présent et j'imagine que ça va durer jusqu'au bout, la série possède un vrai arc narratif d'épisode en épisode et n'est pas une succession d'épisodes avec plus ou moins de liant. (durée moyenne entre 30 et 40mn).
Exactement, c'est ce qui m'a agréablement surpris. On a presque la sensation d'assister à un découpage de très long film et ce format bâtard de 30 minutes par épisode rend le tout fluide et équilibré. Pas d'éparpillement, assez peu de séquences par épisode mais bien développées dans leurs enjeux/ambiances (ici une party, là un dîner, etc.)
Image
User avatar
Joshua Baskin
ambidextre godardien
Posts: 10226
Joined: 13 Apr 03, 20:28
Location: A la recherche de Zoltar

Re: Love (Netflix) Judd Apatow

Post by Joshua Baskin »

Saison 1 achevée.
Si le dernier épisode rejoint des sentiers plus balisés afin d'apporter une jolie conclusion à cette première saison (qui dans l'absolu pourrait se suffire à elle-même), la série n'a cessé de me surprendre, d'être à la fois très agréable mais aussi particulièrement désagréable dans les sentiments qu'elle expose.
Aisément, la meilleure rom-com vue depuis...depuis quand déja ?
Laissez-moi passer, je suis Francis Moury
Gounou
au poil !
Posts: 9768
Joined: 20 Jul 05, 17:34
Location: Lynchland

Re: Love (Netflix) Judd Apatow

Post by Gounou »

Joshua Baskin wrote:Saison 1 achevée.
Si le dernier épisode rejoint des sentiers plus balisés afin d'apporter une jolie conclusion à cette première saison (qui dans l'absolu pourrait se suffire à elle-même), la série n'a cessé de me surprendre, d'être à la fois très agréable mais aussi particulièrement désagréable dans les sentiments qu'elle expose.
J'ai quand même failli lâcher ma petite larme dans les dernières minutes. Je trouve que la série aura su garder le cap de son programme certes simple mais traité avec une certaine justesse de ton, sans grandiloquence mais pas de façon plombante non plus. Je ne serais pas contre une suite tout en me disant comme toi que la saison se suffit à elle-même.
Image
User avatar
Joshua Baskin
ambidextre godardien
Posts: 10226
Joined: 13 Apr 03, 20:28
Location: A la recherche de Zoltar

Re: Love (Netflix) Judd Apatow

Post by Joshua Baskin »

Rata, 7swans, à vous maintenant.

AtCloseRange, pour toi c'est quitte ou double.
Laissez-moi passer, je suis Francis Moury
User avatar
Supfiction
Howard Hughes
Posts: 18862
Joined: 2 Aug 06, 15:02
Location: Have you seen the bridge?

Re: Love (Netflix) Judd Apatow

Post by Supfiction »

On est bien dans l'univers Apatow où les protagonistes sont capables de dire un truc du genre "le sperme de votre fils est encore en moi" et de pleurnicher dans le plan suivant. C'est un mélange constant de sexe cru et de sentimentalisme. Dès le pilote le ton est donné, on est loin des sitcoms des grandes chaînes, ça commence par deux parties de jambes en l'air et ça finit par une partie à trois.

Il y a une scène de l'épisode 2 (que je trouve bien meilleur que le pilote) qui fera sourire ici, Paul Rust s'engueulant avec son ex parce qu'elle ne fait pas la difference entre des dvds et des blu rays qu'on ne peut pas regarder sur internet parce qu'ils ont des bonus exclusifs.. la scène vire au grandiose quand il se met à jeter ses blu rays par la fenêtre, se moquant au passage de Pretty woman, Pixar et des commentaires personnels de Martin Scorsese sur Les affranchis.

On retrouve ici Gillian Jacobs dans un rôle proche de celui qu'elle tenait dans le délirant Community (de pseudo rebelle sentimentale). Elle a visiblement profité de son court passage dans la série Girls pour rentrer dans la sphère Apatow. Une des scénaristes de Girls est d'ailleurs parmi les créateurs de Love.
Aisément, la meilleure rom-com vue depuis...depuis quand déja ?
Difficile de comparer entre le format série et les films. En format série, il y a très peu d'équivalents, ou alors c'est dans un registre "girlie" ( Girls). Il y a eu peut-être s'en approchant une série comme Hello Ladies, décalée et noire, moins romantique sans doute, annulée au bout d'une saison.
tenia wrote: rien de bien nouveau
Excelsior Supfiction - Excelsior Dvdclassik
Image
User avatar
Joshua Baskin
ambidextre godardien
Posts: 10226
Joined: 13 Apr 03, 20:28
Location: A la recherche de Zoltar

Re: Love (Netflix) Judd Apatow

Post by Joshua Baskin »

Supfiction wrote:
Aisément, la meilleure rom-com vue depuis...depuis quand déja ?
Difficile de comparer entre le format série et les films. En format série, il y a très peu d'équivalents, ou alors c'est dans un registre "girlie" ( Girls). Il y a eu peut-être s'en approchant une série comme Hello Ladies, décalée et noire, moins romantique sans doute, annulée au bout d'une saison.
Justement, je me fiche de comparer film ou série, je dis juste que ça fait une éternité que je n'avais pas été touché par une rom-com.
Laissez-moi passer, je suis Francis Moury
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 49051
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: Love (Netflix) Judd Apatow

Post by Flol »

Joshua Baskin wrote:Rata, 7swans, à vous maintenant.
Va falloir attendre un peu, j'ai encore 18 épisodes de Twin Peaks à regarder.

Image
User avatar
Supfiction
Howard Hughes
Posts: 18862
Joined: 2 Aug 06, 15:02
Location: Have you seen the bridge?

Re: Love (Netflix) Judd Apatow

Post by Supfiction »

Joshua Baskin wrote:
Supfiction wrote:
Difficile de comparer entre le format série et les films. En format série, il y a très peu d'équivalents, ou alors c'est dans un registre "girlie" ( Girls). Il y a eu peut-être s'en approchant une série comme Hello Ladies, décalée et noire, moins romantique sans doute, annulée au bout d'une saison.
Justement, je me fiche de comparer film ou série, je dis juste que ça fait une éternité que je n'avais pas été touché par une rom-com.

Quelques rom-coms de qualité récentes : Happiness Therapy (que j'adore malgré une entame crispante avec De Niro) et les films avec les Brie : Sleeping with other people, The spectacular now. En France, Populaire est ce qui s'est fait de mieux depuis longtemps.

Pour revenir à Love :

Episode 3 : un ton en-dessous du 2 mais sympa notamment pour les scènes avec la starlette de sitcom de 12 ans insupportable et incapable de se concentrer 2 secondes sur ses cours par correspondance.

ça s'améliore avec l'épisode 4 (dans lequel les coutumiers d'Apatow reconnaitront Charlyne Yi dont le personnage est toujours à glander sur un canapé avec des potes) et davantage encore avec l'épisode 5, le meilleur jusqu'ici, qui contient notamment une courte scène de masturbation hilarante et une longue scène de rencart désastreux au restaurant et qui vire au grandiose avec une Claudia O'Doherty très drôle et Paul Rust qui met fait penser à Gene Wilder dans Silver Streak.
tenia wrote: rien de bien nouveau
Excelsior Supfiction - Excelsior Dvdclassik
Image
User avatar
Joshua Baskin
ambidextre godardien
Posts: 10226
Joined: 13 Apr 03, 20:28
Location: A la recherche de Zoltar

Re: Love (Netflix) Judd Apatow

Post by Joshua Baskin »

Supfiction wrote:
Joshua Baskin wrote:
Quelques rom-coms de qualité récentes : Happiness Therapy (que j'adore malgré une entame crispante avec De Niro) et les films avec les Brie : Sleeping with other people, The spectacular now. En France, Populaire est ce qui s'est fait de mieux depuis longtemps.
HS

Pas vu Sleeping with other people, mais effectivement, Alison Brie a un bon potentiel tellement je la trouve sublime.
Je ne suis pas loin d'avoir détesté Happiness Therapy. Quant à The Spectacular now, je ne le qualifierai pas franchement de comédie romantique.

Fin du HS
Laissez-moi passer, je suis Francis Moury
7swans
Nuits de Sheen...
Posts: 7694
Joined: 17 Feb 06, 18:50

Re: Love (Netflix) Judd Apatow

Post by 7swans »

J'en suis à 2 épisodes de Love.
Bah, c'est... bien.
Comme les Notting Hillbillies : "Missing...Presumed Having a Good Time (on Letterboxd : https://letterboxd.com/ishenryfool/)"
User avatar
Joshua Baskin
ambidextre godardien
Posts: 10226
Joined: 13 Apr 03, 20:28
Location: A la recherche de Zoltar

Re: Love (Netflix) Judd Apatow

Post by Joshua Baskin »

Image
Laissez-moi passer, je suis Francis Moury
User avatar
Supfiction
Howard Hughes
Posts: 18862
Joined: 2 Aug 06, 15:02
Location: Have you seen the bridge?

Re: Love (Netflix) Judd Apatow

Post by Supfiction »

La meilleure nouvelle série depuis un moment. En chipotant, on pourra trouver que Gus attire un peu trop de jolies femmes
Spoiler (cliquez pour afficher)
encore une jolie blonde dans l'épisode 6 qui lui fait des avances qu'il rejette
pour que ce soit réaliste mais bon c'est le jeu.
J'ai vu qu'une saison 2 était prévue .. pour 2017 ; ça risque d'être difficile de maintenir le niveau sur plusieurs saisons.
tenia wrote: rien de bien nouveau
Excelsior Supfiction - Excelsior Dvdclassik
Image
User avatar
Spongebob
Mogul
Posts: 10285
Joined: 21 Aug 03, 22:20
Last.fm
Liste DVD
Location: Pathé Beaugrenelle

Re: Love (Netflix) Judd Apatow

Post by Spongebob »

Je me suis avalé toute la saison en un weekend. J'avais un peu peur au début que la série tombe dans les clichés indés mais je me suis finalement très vite attachés aux personnages.
Bon la nana est un peu énervante par moment dans le genre "fille un peu immature qui ne sait pas ce qu'elle veut et qui joue avec les sentiments des mecs", peut-être parce que ça fait écho avec ma propre vie sentimentale.
Malgré ça j'ai passé un excellent moment, souvent entre rire et larme, ce qui ne m'était pas arrivé depuis... Freaks and Geeks, une autre série Apatow.
Je pense que je ne dois pas être le seul ici à m'être identifié à Gus, surtout après la fameuse scène des Blu-rays jetés par la fenêtre de la voiture.