La télévision d'avant

Tout sur les séries à la TV, en DVD, en Blu-ray ou VOD.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

The Eye Of Doom
Accessoiriste
Posts: 1697
Joined: 29 Sep 04, 22:18
Location: West of Zanzibar

Re: La télévision d'avant

Post by The Eye Of Doom »

Je ne sais pas où mettre cet avis...

Chéri-bibi (feuilleton de 6 épisodes de Jean Pignol 1974)

Chéri-bibi, terrible criminel, vogue, aux fers dans la soute, vers Cayenne. Avec la complicité de La Ficelle, cuissot du bateau prison, il arrive à s'évader et prend possession du navire avec les autres bagnards.. Mais leur chemin vers la liberté croisse un radeau de naufragés, parmi lesquels le marquis du Touchais, vieille connaissance de Cheri-bibi.
Fatalitas!


Si je me rappelais bien avoir vu le premier épisode a l'époque (j'avais 12 ans), je ne souvenais plus de la suite...
Peux importe, une trouvaille au Book-off du coin, m'a permis d'acquérir les 2 DVD pour 2 euros.
Excellente affaire !

Voila l'exemple type du savoir faire à l'ancienne. Tout à bord on choisi une bonne histoire et Gaston Leroux sera souvent convoqué pour le meilleur à l'époque (la poupée sanglante, la double vie de theophaste Longuet,...), on en fait une adaptation bien foutue, fidèle à l'esprit et la lettre du roman, puis on rassemble une sélection de trognes comme le théâtre, le ciné et la télé de l'époque en avaient encore et on trousse le tout par une mise en scene efficace, sobre, servant bien les acteurs et le scénario.

Donc c'est très bien. Bien sûr aujourd'hui on ferait cela différemment (au mieux en plus réaliste, au pire en plus pyrotechnique) mais il n'y a pas de temps morts ( au plus une légère baisse de rythme vers l'épisode 5), l'interprétation est impect portée par le très physique Hervé Sand (qui décèdera bien jeune d'un cancer peu âpres, alors qu'une suite était prévue vue le succès de la série).
Même Jean Lefèvre est bien. Danielle Lebrun est toute en blonditude et on croisse avec grand plaisir la silhouette indispensable de Daniel Emilfork dans le rôle du mystérieux Kanack, Popeck en flic obtus et Jean Saudray en Petit Bon-dieu bagnard franchement inquiétant.
Il n'y a pas l'ombre d'un second degré autre que celui si personnel à l'auteur du Fantôme de l'Opera.
Le découpage et la mise en scène sont finalement habiles et vraiment au service du bonheur de raconter cette histoire. On prend le temps nécessaire sans pour autant que l'ennuie ne guette. La voix off de Dominique Paturel résume et scande le récit.
Tout le monde semble avoir aimé faire cette série et ça se voit.

Après la nouvelle vision malheureusement partielle de l'excellent Docteur Cornelius et du troublant Homme dans visage ( à quand des éditions en DVD !!!!), cela confirme la qualité de ces productions exploitant le meilleurs de la culture française du roman popu.
Tout cela est bien perdu aujourd'hui. La télévision ne valorise plus le patrimoine littéraire populaire (au meilleur sens du terme) alors que d'autres s'en empare (L'insubmersible Sherlock outre manche, et même Maigret dernièrement). Bon j'y vais de mon couplet franchouillard : Il semble que plus personne ne défend l'importance de l'imaginaire français du début vingtième qui a pourtant connu une prospérité mondiale (Dumas, Leroux, Feval,... adaptés dés les 1ères heures du cinema), abdiquant en rase campagne devant la mode des super héros. Qui sait aujourd'hui du Rosny l'aîné est cofondateur de la Sf avec Wells?
Fin de la tirade.

Bon pour en revenir à Cheri-bibi, c'est très bien et visible en famille des 11 ans.

J'allais oublié : chouette musique et chanson (idem: un savoir faire perdu?).

Il faut que je me revoit La poupée sanglante maintenant
The Eye Of Doom
Accessoiriste
Posts: 1697
Joined: 29 Sep 04, 22:18
Location: West of Zanzibar

Re: La télévision d'avant

Post by The Eye Of Doom »

Après le très sympathique Chéri Bibi, l'inégal L'homme sans visage (http://www.dvdclassik.com/forum/viewtopic.php?t=4614)et le génial Mystérieux docteur Cornelius(http://www.dvdclassik.com/forum/viewtopic.php?t=23552), j'ai revu La poupée sanglante (1976).
Encore une madeleine télé: j'avais 13 ans à la diffusion et ca m'avait bien marqué.

Comme prévu, ca tiens toujours bien la route. L'histoire inspirée d'un des meilleurs Leroux est un curieux mélange de fantastique gothique, de mélodrame digne de Browning/Chaney, de savant fous, de mystères exotiques...
Tres bonne interprétation.
Yolande Folliot est particulièrement belle.
La fin s'avère meme assez émouvante.
Bien sûr, c'est filmé de façon classique par rapport aux canons d'aujourd'hui mais on se laisse prendre par les personnages et le dispositif typique d'un grand roman popu.


Par contre: Je sais pas si c'est juste sur ma télé mais la copie du Dvd de l'Ina est très mauvaise: trop floue,lisse,...


Il reste à trouver l'occasion de revoir La double vie de theophraste longuet avec Jean Carmet et l'île au trente cercueils.