The OA (netflix)

Tout sur les séries à la TV, en DVD, en Blu-ray ou VOD.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 48512
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: The OA (netflix)

Post by Flol »

Max Schreck wrote:
Spoiler (cliquez pour afficher)
Le dernier épisode propose une des séquences les plus dingues que j'aie pu voir sur un écran, sorte d'apothéose, d'épiphanie qui donne une évidence à tout ce qui a précédé sans pour autant être réductible à la moindre explication. Séquence à l'impact d'autant plus puissant qu'elle se produit de façon totalement inattendue, bousculant nos émotions (on passe d'un sentiment glaçant et horrifié à une sorte d'euphorie grisante).
Spoiler (cliquez pour afficher)
Si je pense à la même séquence, il n'est pas impossible d'éclater de rire aussi en la voyant.
User avatar
Watkinssien
Etanche
Posts: 15623
Joined: 6 May 06, 12:53
Location: Xanadu

Re: The OA (netflix)

Post by Watkinssien »

Flol wrote:
Max Schreck wrote:
Spoiler (cliquez pour afficher)
Le dernier épisode propose une des séquences les plus dingues que j'aie pu voir sur un écran, sorte d'apothéose, d'épiphanie qui donne une évidence à tout ce qui a précédé sans pour autant être réductible à la moindre explication. Séquence à l'impact d'autant plus puissant qu'elle se produit de façon totalement inattendue, bousculant nos émotions (on passe d'un sentiment glaçant et horrifié à une sorte d'euphorie grisante).
Spoiler (cliquez pour afficher)
Si je pense à la même séquence, il n'est pas impossible d'éclater de rire aussi en la voyant.
Spoiler (cliquez pour afficher)
Ce fut mon cas, j'avais trouvé cela désolant et ridicule, comme toute la série, mais je suis clairement en minorité.
Image

Mother, I miss you :(
Dunn
Producteur Exécutif
Posts: 7963
Joined: 20 Aug 09, 12:10
Location: Au pays des merveilles

Re: The OA (netflix)

Post by Dunn »

J'ai eu le même sentiment que Max: quel final!!
pol gornek
chat gratte !
Posts: 5072
Joined: 21 Feb 05, 12:32
Location: Devant la petite lucarne

Re: The OA (netflix)

Post by pol gornek »

Cette séquence est bouleversante. Un cri d'amour sur le pouvoir de la fiction et sa capacité à littéralement sauver des vies si on s'y adonne sans retenue.
Le public qui grandit devant la télé affine son regard, acquiert une compétence critique, une capacité à lire des formes compliquées. Il anticipe mieux les stéréotypes et finit par les refuser car il ne jouit plus d'aucune surprise ni curiosité, les deux moteurs de l'écoute.Il faut donc lui proposer des programmes d'un niveau esthétique plus ambitieux. La série télé s'est ainsi hissée, avec ses formes propres, au niveau de la littérature et du cinéma. (Vincent Colonna)
User avatar
Jack Carter
Certains l'aiment (So)chaud
Posts: 25232
Joined: 31 Dec 04, 14:17

Re: The OA (netflix)

Post by Jack Carter »

saison 2 dès demain.
"On peut revenir au sujet du topic ?" (Jack Carter)
Dunn
Producteur Exécutif
Posts: 7963
Joined: 20 Aug 09, 12:10
Location: Au pays des merveilles

Re: The OA (netflix)

Post by Dunn »

Planté de drapeau
User avatar
Watkinssien
Etanche
Posts: 15623
Joined: 6 May 06, 12:53
Location: Xanadu

Re: The OA (netflix)

Post by Watkinssien »

En bon sadomasochiste, j'ai regardé la saison 2.

J'ai trouvé cela tout bonnement encore plus ridicule que la première saison et que dire de ce final mise en abîme complètement foireux.

C'est dingue le rejet total que j'ai eu envers The OA, tout de même apprécié en majorité.

Netflix a annulé cette série, au grand dam de ses fans, pour moi, ce n'est que justice! :mrgreen: :mrgreen: :twisted: :twisted:
Image

Mother, I miss you :(
7swans
Nuits de Sheen...
Posts: 7696
Joined: 17 Feb 06, 18:50

Re: The OA (netflix)

Post by 7swans »

Série impressionnante qui m'a ému et transporté comme rarement. Après 2 saisons, c'est direct dans mon top 10 séries.
Les créateurs avaient en tête une histoire en 5 saisons, la fin de la saison 2 était d'ailleurs ouverte (en plus d'être maline et ludique) et laissait entrevoir les coutures d'une saison 3 qui avait l'air passionnante.

Mort à Netflix.
Comme les Notting Hillbillies : "Missing...Presumed Having a Good Time (on Letterboxd : https://letterboxd.com/ishenryfool/)"
7swans
Nuits de Sheen...
Posts: 7696
Joined: 17 Feb 06, 18:50

Re: The OA (netflix)

Post by 7swans »

"Why superfans are convinced Netflix's cancellation of 'The OA' is a fakeout that plays into the mind-melting season 2 cliff-hanger"

https://amp.insider.com/the-oa-cancella ... ory-2019-8
Comme les Notting Hillbillies : "Missing...Presumed Having a Good Time (on Letterboxd : https://letterboxd.com/ishenryfool/)"
User avatar
Burnett
Sévèrement
Posts: 1017
Joined: 11 Mar 07, 12:46

Re: The OA (netflix)

Post by Burnett »

Watkinssien wrote:En bon sadomasochiste, j'ai regardé la saison 2.

J'ai trouvé cela tout bonnement encore plus ridicule que la première saison et que dire de ce final mise en abîme complètement foireux.

C'est dingue le rejet total que j'ai eu envers The OA, tout de même apprécié en majorité.

Netflix a annulé cette série, au grand dam de ses fans, pour moi, ce n'est que justice! :mrgreen: :mrgreen: :twisted: :twisted:
Ah ben je commençais à me demander si je n'étais pas seul à ressentir ce rejet envers cette série, dont je n'ai vu que la saison 1 ! La torture a ses limites :mrgreen:
User avatar
Addis-Abeba
Mouais
Posts: 12720
Joined: 12 Nov 04, 23:38
Location: Chocolatine

Re: The OA (netflix)

Post by Addis-Abeba »

J'ai un mal fou à finir cette première saison, après un premier épisode assez excitant, j'avoue que le reste me laisse plus que dubitatif pour rester polis, j'ai rarement vu aussi chiant, et surtout aussi niais.
Et je trouve l'actrice principale insupportable, voilà c'est dit .
J'ai lu que la saison deux part sur du n'importe quoi, je tenterai un épisode, pour voir au moins si c'est plus fun.



Flol wrote: 5 Dec 17, 15:52
Max Schreck wrote:
Spoiler (cliquez pour afficher)
Le dernier épisode propose une des séquences les plus dingues que j'aie pu voir sur un écran, sorte d'apothéose, d'épiphanie qui donne une évidence à tout ce qui a précédé sans pour autant être réductible à la moindre explication. Séquence à l'impact d'autant plus puissant qu'elle se produit de façon totalement inattendue, bousculant nos émotions (on passe d'un sentiment glaçant et horrifié à une sorte d'euphorie grisante).
Spoiler (cliquez pour afficher)
Si je pense à la même séquence, il n'est pas impossible d'éclater de rire aussi en la voyant.

Oui j'avais même honte , c'est d'un ridicule franchement.
"On va voir King-Kong au cinéma avec les collègues, tu viens avec nous ? Non j'aime pas les films Chinois..."
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Non Primus, tu ne peux pas être Nutella.
User avatar
Addis-Abeba
Mouais
Posts: 12720
Joined: 12 Nov 04, 23:38
Location: Chocolatine

Re: The OA (netflix)

Post by Addis-Abeba »

J'ai essayé deux épisodes de la saison 2, j'arrête, pour moi cette série est vraiment insupportable.
"On va voir King-Kong au cinéma avec les collègues, tu viens avec nous ? Non j'aime pas les films Chinois..."
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


Non Primus, tu ne peux pas être Nutella.
Dunn
Producteur Exécutif
Posts: 7963
Joined: 20 Aug 09, 12:10
Location: Au pays des merveilles

Re: The OA (netflix)

Post by Dunn »

C'était pourtant une des séries les plus originales Netflix.
Son audace aura dépassé sa grâce car la deuxième saison est en deçà de la première.
Reste une série vraiment à part dans cette flopée de série copier/coller abrutissante de SPOILER/ cliffhanger et qui se traînent en longueur en durée comme en nombre de saison.
User avatar
jhudson
Directeur photo
Posts: 5041
Joined: 27 Oct 11, 04:06

Re: The OA (netflix)

Post by jhudson »

Pas vu la série, mais vu une œuvre antérieure de Brit Marling : Another Earth, car elle est scénariste et actrice !

Intriguant et au final un peu vain car on n'a aucune d'explication , on est plus dans de la métaphysique que dans de la SF.

J'ai assez horreur des séries ou films qui évitent toutes explications, car souvent les auteurs n'en ont pas mais font croire le contraire.
primus
Machino
Posts: 1215
Joined: 27 Jun 17, 00:18

Re: The OA (netflix)

Post by primus »

L'incompréhension qui suscite le rejet c'est un des piliers de notre façon de penser et de choisir. The OA, comme de plus en plus de séries et films qui souhaitent faire réfléchir, remettre en question "la" réalité, notre réalité. Je redis aux esprits rationnels qui attendent explications claires et preuves scientifiques imparables (mais très souvent provisoirement) de ne pas aborder ce genre sans se questionner sur ce qui est intangible mais qui devient compréhensible quand on l'expérimente soi-même. Comment? En s'intéressant par exemple aux neurosciences, à la physique quantique. Comprendre le pouvoir de nos pensées sur notre réalité, sur ce que nous percevons comme de la matière.
L'exemple le plus connu, mais le plus souvent sans en connaitre les détails, c'est la révolutionnaire théorie de la relativité d'Einstein. Je laisse ceux que ça intéresse vérifier par eux-même.
Concernant les neurosciences une des meilleures approches pour le grand public ce sont les livres de Joe Dispenza. Très accessible et très concret.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Relativit ... restreinte
Quand on commence à s'approprier et à expérimenter les incroyables capacités de notre esprit, pas le mental ni l'égo, notre esprit... alors The OA, Matrix, Devs, Dark, Another planet et tant d'autres ne semblent plus fantaisistes, incompréhensibles, comiques, fumeux, foutage de gueule, etc...

La métaphysique nourrit la SF depuis longtemps. Bien souvent nous ne le percevons pas, mais jugeons seulement la qualité du divertissement. D'ailleurs le cinéma est un outil d'évolution qui propose souvent de dépasser nos limites, nos perceptions de l'espace et du temps. Toutes les injonctions que nous recevons, que nous avons reçu depuis l'enfance pour nous maintenir dans "la" réalité rendant inaccessible une prise de conscience essentielle. A titre d'exemple on peut se poser honnêtement, profondément, la question de ce qui nous appartient véritablement dans les choix que nous faisons. N'est-ce pas le plus souvent des réponses à ce qu'on attend de nous (famille, société) plutôt que de découvrir qui nous sommes vraiment et retrouver une indépendance que nous n'avons peut-être jamais eu?

Bref, on peut se contenter de rejeter, de moquer ce qui nous échappe par manque de curiosité (flemme). Notre mental (égo) n'aime pas le changement. The OA dans sa représentation peut évidemment facilement faire marrer, agacer. Gesticuler de la sorte, avoir l'air perchée en permanence sans comprendre les tenants et les aboutissements... ahlala trop ridicule, poubelle.
Et on peut avoir cette même réaction, pour les mêmes raisons devant, par exemple, Solaris et Stalker de Tarkovski.
Demi-Lune wrote: 14 Oct 21, 15:27Ah par contre je suis affirmatif, monfilm = primus.
Je suis également Julien, Soleilvert, Nicolas Brulebois, Riqueunee, Boris le hachoir, Francis Moury, Yap, Bob Harris, Nutella, et tous les "invités" pas assez bien pour vous 8)