Mindhunter (Netflix 2017)

Tout sur les séries à la TV, en DVD, en Blu-ray ou VOD.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Watkinssien
Etanche
Posts: 15698
Joined: 6 May 06, 12:53
Location: Xanadu

Mindhunter (Netflix 2017)

Post by Watkinssien »

Image
Nouvelle série Netflix, avec la participation de David Fincher pour les deux premiers et derniers épisodes, qui relate deux agents du FBI qui vont participer à l'avancée du profilage criminel et de la psychologie criminologique, en s'entretenant avec des sequence killers, au milieu/fin des années 70.

Sur ce concept assez séduisant, je dois dire que je trouve pour l'instant l'ensemble vraiment brillant.
Interprétée avec sûreté, mise en scène de manière irréprochable, écrite remarquablement (les dialogues sont de haut niveau), Mindhunter est une série prenante de bout en bout, alors que le rythme est volontairement contrôlé pour prendre son temps. Et pourtant, quel sens de la narration, quelle mixité dans les émotions (les entretiens avec le premier tueur contiennent une intensité sourde, une imprévisibilité pourtant discrètement amenée).

Bref du très bon à mes yeux, et je me languis de finir cette première saison.
Image

Mother, I miss you :(
User avatar
Spongebob
Mogul
Posts: 10307
Joined: 21 Aug 03, 22:20
Last.fm
Liste DVD
Location: Pathé Beaugrenelle

Re: Mindhunter (Netflix 2017)

Post by Spongebob »

J'ai regardé les trois premiers épisodes hier soir et en effet c'est brillant. J'aurais aimé enchaîner sur les épisodes suivants mais j'ai préféré rester raisonnable. On retrouve la patte Fincher, que ce soit dans la photo ou le ton général. Il y a du Zodiac dans cette série, ce qui est plus qu'agréable. Le sujet et lourd mais quelques notes d'humour bienvenues permettent à la série de ne pas trop se prendre au sérieux. J'aime beaucoup l'acteur principal , son seul défaut étant sa forte ressemblance avec notre cher Président. Le duo avec son collègue plus expérimenté fonctionne parfaitement. Les entrevues avec les criminels sont complètement fascinantes. Très pressé de voir la suite.
pol gornek
chat gratte !
Posts: 5072
Joined: 21 Feb 05, 12:32
Location: Devant la petite lucarne

Re: Mindhunter (Netflix 2017)

Post by pol gornek »

Du Criminal Minds de luxe. C'est beau mais ça ne raconte pas autre chose que la série de CBS.
Le public qui grandit devant la télé affine son regard, acquiert une compétence critique, une capacité à lire des formes compliquées. Il anticipe mieux les stéréotypes et finit par les refuser car il ne jouit plus d'aucune surprise ni curiosité, les deux moteurs de l'écoute.Il faut donc lui proposer des programmes d'un niveau esthétique plus ambitieux. La série télé s'est ainsi hissée, avec ses formes propres, au niveau de la littérature et du cinéma.
(Vincent Colonna)
User avatar
odelay
Mogul
Posts: 11135
Joined: 19 Apr 03, 09:21
Location: A Fraggle Rock

Re: Mindhunter (Netflix 2017)

Post by odelay »

Spongebob wrote: Le duo avec son collègue plus expérimenté fonctionne parfaitement..

Le collègue expérimenté (qui jouait un des moines bien allumés dans Alien 3) était invité avec son partenaire chez Barthes l'autre jour. Il est totalement bilingue en Français.
Ca me donne envie cette série!
User avatar
Watkinssien
Etanche
Posts: 15698
Joined: 6 May 06, 12:53
Location: Xanadu

Re: Mindhunter (Netflix 2017)

Post by Watkinssien »

pol gornek wrote:Du Criminal Minds de luxe. C'est beau mais ça ne raconte pas autre chose que la série de CBS.
Je pense qu'en cherchant bien, on peut trouver à dire autre chose quand même. :mrgreen:
Image

Mother, I miss you :(
User avatar
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Posts: 23618
Joined: 21 Nov 05, 00:41

Re: Mindhunter (Netflix 2017)

Post by AtCloseRange »

Watkinssien wrote:
pol gornek wrote:Du Criminal Minds de luxe. C'est beau mais ça ne raconte pas autre chose que la série de CBS.
Je pense qu'en cherchant bien, on peut trouver à dire autre chose quand même. :mrgreen:
Ou alors Criminal Minds est infiniment meilleure que l'idée que je m'en fais (gros doute).
pol gornek
chat gratte !
Posts: 5072
Joined: 21 Feb 05, 12:32
Location: Devant la petite lucarne

Re: Mindhunter (Netflix 2017)

Post by pol gornek »

C'est une préquelle de Criminal Minds mais quand tu regarde toutes les "déductions" que font le couple d'analystes, tout l'aspect sur la psychologie des serial killers, vous trouverez la même chose dans Criminal Minds. Alors, c'est certains que le fait d'être dans l'Histoire permet d'éclairer le présent d'une autre façon qu'un regard actuel, que la série bénéficie de la réalisation de Fincher (et de sa direction artistique), mais ça reste du Criminal Minds de luxe (avec plus de temps et plus de moyen). Mais c'est sûr que ca fait mieux d'apprécier MINDHUNTER que Criminal Minds...
Le public qui grandit devant la télé affine son regard, acquiert une compétence critique, une capacité à lire des formes compliquées. Il anticipe mieux les stéréotypes et finit par les refuser car il ne jouit plus d'aucune surprise ni curiosité, les deux moteurs de l'écoute.Il faut donc lui proposer des programmes d'un niveau esthétique plus ambitieux. La série télé s'est ainsi hissée, avec ses formes propres, au niveau de la littérature et du cinéma.
(Vincent Colonna)
User avatar
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Posts: 23618
Joined: 21 Nov 05, 00:41

Re: Mindhunter (Netflix 2017)

Post by AtCloseRange »

Je n'ai jamais vu sur TF1 une seule série du niveau de ce que j'ai vu pour l'instant de Mindhunter (4 épisodes) mais ça existe peut-être...
pol gornek
chat gratte !
Posts: 5072
Joined: 21 Feb 05, 12:32
Location: Devant la petite lucarne

Re: Mindhunter (Netflix 2017)

Post by pol gornek »

L'emballage est beau mais pour le fond, c'est très léger et ça manque d'audace.
Le public qui grandit devant la télé affine son regard, acquiert une compétence critique, une capacité à lire des formes compliquées. Il anticipe mieux les stéréotypes et finit par les refuser car il ne jouit plus d'aucune surprise ni curiosité, les deux moteurs de l'écoute.Il faut donc lui proposer des programmes d'un niveau esthétique plus ambitieux. La série télé s'est ainsi hissée, avec ses formes propres, au niveau de la littérature et du cinéma.
(Vincent Colonna)
User avatar
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Posts: 23618
Joined: 21 Nov 05, 00:41

Re: Mindhunter (Netflix 2017)

Post by AtCloseRange »

C'est pourtant audacieux de prendre ce parti aussi peu empathique, limite clinique avec ces longues interviews, presque austère.
pol gornek
chat gratte !
Posts: 5072
Joined: 21 Feb 05, 12:32
Location: Devant la petite lucarne

Re: Mindhunter (Netflix 2017)

Post by pol gornek »

AtCloseRange wrote:C'est pourtant audacieux de prendre ce parti aussi peu empathique, limite clinique avec ces longues interviews, presque austère.
Oui mais dans une structure très classique et un découpe en épisode très scolaire. A part le 6ème épisode, plus court, tout est très formaté. Et c'est quelque chose de frustrant de voir ça, parce que Netflix offre une liberté totale de durée, et si on fait exception de The OA (et un peu Longmire), aucune série n'a pris au sérieux cette possibilité de moduler sa narration.
Le public qui grandit devant la télé affine son regard, acquiert une compétence critique, une capacité à lire des formes compliquées. Il anticipe mieux les stéréotypes et finit par les refuser car il ne jouit plus d'aucune surprise ni curiosité, les deux moteurs de l'écoute.Il faut donc lui proposer des programmes d'un niveau esthétique plus ambitieux. La série télé s'est ainsi hissée, avec ses formes propres, au niveau de la littérature et du cinéma.
(Vincent Colonna)
User avatar
Watkinssien
Etanche
Posts: 15698
Joined: 6 May 06, 12:53
Location: Xanadu

Re: Mindhunter (Netflix 2017)

Post by Watkinssien »

pol gornek wrote:L'emballage est beau mais pour le fond, c'est très léger et ça manque d'audace.
Cela se discute. Rien que les différents entretiens amènent à chaque fois des éléments thématiques réflexifs sur le doute, la frontière concrète entre le bien et le mal floutée dans une frontière plus fragile entre la normalité et l'irrationnel.

De l'audace, peut-être pas, de la légèreté, encore moins à mes yeux. Je trouve que l'emballage quand on l'ouvre déploie des mixités émotionnelles parfois inespérées. Chaque conversation a une répercussion, mais ne tombe jamais dans la mécanique redondante et annulant tout suspense même psychologique à une série comme Criminal Minds, limitée effectivement dans sa structure même extrêmement formatée et jamais réellement marquante.

Les épisodes finissent de manière presque "banales", "anecdotiques", pas avec de bons mots concluant ce qu'on a vu, ni de recherche de climax plus ou moins prévisibles.
Image

Mother, I miss you :(
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 49092
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: Mindhunter (Netflix 2017)

Post by Flol »

Et par rapport au Renny Harlin, c'est comment ?
User avatar
Spongebob
Mogul
Posts: 10307
Joined: 21 Aug 03, 22:20
Last.fm
Liste DVD
Location: Pathé Beaugrenelle

Re: Mindhunter (Netflix 2017)

Post by Spongebob »

Sinon un mot sur les scènes très courtes qui introduisent les épisodes 2 et 3 ? Elles n'ont absolument aucun sens dans la narration. J'imagine qu'elles trouveront une signification dans les prochains épisodes. C'est plutôt intriguant.
pol gornek
chat gratte !
Posts: 5072
Joined: 21 Feb 05, 12:32
Location: Devant la petite lucarne

Re: Mindhunter (Netflix 2017)

Post by pol gornek »

Watkinssien wrote:Cela se discute. Rien que les différents entretiens amènent à chaque fois des éléments thématiques réflexifs sur le doute, la frontière concrète entre le bien et le mal floutée dans une frontière plus fragile entre la normalité et l'irrationnel.

De l'audace, peut-être pas, de la légèreté, encore moins à mes yeux. Je trouve que l'emballage quand on l'ouvre déploie des mixités émotionnelles parfois inespérées. Chaque conversation a une répercussion, mais ne tombe jamais dans la mécanique redondante et annulant tout suspense même psychologique à une série comme Criminal Minds, limitée effectivement dans sa structure même extrêmement formatée et jamais réellement marquante.

Les épisodes finissent de manière presque "banales", "anecdotiques", pas avec de bons mots concluant ce qu'on a vu, ni de recherche de climax plus ou moins prévisibles.
Rien de ce qui est dit dans Mindhunter n'a été illustré dans Criminal Minds. Seulement effectivement, la série prend un temps minutieux, clinique, bavard, pour son plus grand bien. Mais quand on aborde l'aspect enquête, c'est du Criminal Minds dans le texte (quand ils tiennent leur discours sur le profil du suspect, c'est une reprise directe de la série, même dans les mécanismes de déduction, c'est déjà dans Criminal Minds).

Alors là où la série est intéressante et possède une valeur à notre époque, c'est dans le réfus de l'émotion, que les personnages cherchent à comprendre, de façon factuelle, point. A une époque où tout prisme analytique est émotionnel, c'est salutaire d'offrir une approche où comprendre, ce n'est pas pardonner, mais se prémunir.
Le public qui grandit devant la télé affine son regard, acquiert une compétence critique, une capacité à lire des formes compliquées. Il anticipe mieux les stéréotypes et finit par les refuser car il ne jouit plus d'aucune surprise ni curiosité, les deux moteurs de l'écoute.Il faut donc lui proposer des programmes d'un niveau esthétique plus ambitieux. La série télé s'est ainsi hissée, avec ses formes propres, au niveau de la littérature et du cinéma.
(Vincent Colonna)