Mindhunter (Netflix 2017)

Tout sur les séries à la TV, en DVD, en Blu-ray ou VOD.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
AntonChigurh
Assistant opérateur
Posts: 2352
Joined: 30 Sep 17, 11:58

Re: Mindhunter (Netflix 2017)

Post by AntonChigurh »

Karras wrote:
Major Tom wrote:... D'ailleurs je trouve l'acteur (qui ressemble à Emmanuel Macron) ...
Tiens je me suis fait la même réflexion :lol: . (Sa copine, par contre, c'est loin d'être Brigitte :fiou: ).
Je crois qu'on est nombreux à s'être fait les mêmes réflexions... :)

Plus sérieusement, avis mitigé pour moi aussi.
C'est joliment emballé y'a pas à dire : réalisation, photographie, musique, ambiance soignée en général et d'un bel effet.

Personnage du jeune "profiler" trop "mou" à mon goût et mono-expressif, bien content du coup de pression qu'il se mange en fin de saison, ça le fera je l'espère "redescendre de son nuage" et le réveillera peut-être pour la saison 2...

Rien à dire de négatif concernant le reste du casting, ça fait le taf' bien comme il faut surtout du côté des psycho'...

Série qui se laisse regarder, bonne mais loin d'être excellente, on a déjà vu mieux.
Elle a du potentiel donc me tarde quand même de voir la tournure que prendra la saison 2...
User avatar
Stromboli
Machino
Posts: 1164
Joined: 10 Aug 04, 10:18
Liste DVD

Re: Mindhunter (Netflix 2017)

Post by Stromboli »

Le personnage que tu trouves mou est tiré d'un personnage réel, déjà maintes fois porté à l'écran.

Il a déclaré que c'était de loin la seule fois ou son travail avait été présenté de façon juste et crédible.
Attendre de la série du divertissement à la Sherlock ou Silence des agneaux c'est quand même passé à coté de la volonté des auteurs.

Mais c'est la même critique qu'on pouvait faire à Zodiac que beaucoup ont trouvé trop procédural, trop plat, ce qui peut se comprendre mais c'est un choix clair de la production.
Perso je trouve qu'arriver à rester sur le fil du rasoir sur ces thèmes sans verser dans le grand guignolesque ou le sentimental est une sacré réussite.
pol gornek
chat gratte !
Posts: 5072
Joined: 21 Feb 05, 12:32
Location: Devant la petite lucarne

Re: Mindhunter (Netflix 2017)

Post by pol gornek »

Stromboli wrote:Le personnage que tu trouves mou est tiré d'un personnage réel, déjà maintes fois porté à l'écran.

Il a déclaré que c'était de loin la seule fois ou son travail avait été présenté de façon juste et crédible.
Attendre de la série du divertissement à la Sherlock ou Silence des agneaux c'est quand même passé à coté de la volonté des auteurs.

Mais c'est la même critique qu'on pouvait faire à Zodiac que beaucoup ont trouvé trop procédural, trop plat, ce qui peut se comprendre mais c'est un choix clair de la production.
Perso je trouve qu'arriver à rester sur le fil du rasoir sur ces thèmes sans verser dans le grand guignolesque ou le sentimental est une sacré réussite.
Je suis passablement circonspect par cette tendance à croire que le réalisme est devenu un gage de qualité et une formidable excuse pour contrer d'éventuelles critiques.
Le public qui grandit devant la télé affine son regard, acquiert une compétence critique, une capacité à lire des formes compliquées. Il anticipe mieux les stéréotypes et finit par les refuser car il ne jouit plus d'aucune surprise ni curiosité, les deux moteurs de l'écoute.Il faut donc lui proposer des programmes d'un niveau esthétique plus ambitieux. La série télé s'est ainsi hissée, avec ses formes propres, au niveau de la littérature et du cinéma.
(Vincent Colonna)
User avatar
Watkinssien
Etanche
Posts: 16372
Joined: 6 May 06, 12:53
Location: Xanadu

Re: Mindhunter (Netflix 2017)

Post by Watkinssien »

pol gornek wrote: Je suis passablement circonspect par cette tendance à croire que le réalisme est devenu un gage de qualité et une formidable excuse pour contrer d'éventuelles critiques.
Je suis d'accord.

Par contre, je ne trouve pas le personnage principal mou du tout. Il est particulier, articulé, crédule et en même d'une intelligence extrême. Son évolution est d'ailleurs un coup de pied entre l'innocence mélangée de curiosité éveillée du profiler et une culpabilité mixée par une arrogance ambiguë.
Image

Mother, I miss you :(
User avatar
Farnaby
Doublure lumière
Posts: 516
Joined: 5 Aug 17, 22:14

Re: Mindhunter (Netflix 2017)

Post by Farnaby »

Watkinssien wrote: Par contre, je ne trouve pas le personnage principal mou du tout. Il est particulier, articulé, crédule et en même d'une intelligence extrême. Son évolution est d'ailleurs un coup de pied entre l'innocence mélangée de curiosité éveillée du profiler et une culpabilité mixée par une arrogance ambiguë.
Oui, je trouve que et le comédien et le rôle sont particulièrement intéressant, et le passage du premier de la classe un peu coincé à un « scientifique » trop sûr de lui et borderline, subtil et passionnant.
User avatar
Stromboli
Machino
Posts: 1164
Joined: 10 Aug 04, 10:18
Liste DVD

Re: Mindhunter (Netflix 2017)

Post by Stromboli »

pol gornek wrote: Je suis passablement circonspect par cette tendance à croire que le réalisme est devenu un gage de qualité et une formidable excuse pour contrer d'éventuelles critiques.
Ah mais pas question d'utiliser le réalisme comme preuve de qualité.
Juste que c'est le choix de CETTE production de s'éloigner du "romantisme gothique" habituel aux histoires de serial killer pour essayer de décrire une réalité ancrée dans cette étude des années 70.

On peut trouver ça sans intérêt mais pas de reprocher aux auteurs d'avoir choisi un point de vue et de s'y tenir.
pol gornek
chat gratte !
Posts: 5072
Joined: 21 Feb 05, 12:32
Location: Devant la petite lucarne

Re: Mindhunter (Netflix 2017)

Post by pol gornek »

Stromboli wrote:Ah mais pas question d'utiliser le réalisme comme preuve de qualité.
Juste que c'est le choix de CETTE production de s'éloigner du "romantisme gothique" habituel aux histoires de serial killer pour essayer de décrire une réalité ancrée dans cette étude des années 70.

On peut trouver ça sans intérêt mais pas de reprocher aux auteurs d'avoir choisi un point de vue et de s'y tenir.
Si ce point de vue est stérile, je ne vois pas pourquoi on ne pourrait leur reprocher. Prendre un genre à rebours, si c'est seulement pour le principe de « ne pas faire comme tout le monde », c'est aussi vide de sens que copier son voisin.
Le public qui grandit devant la télé affine son regard, acquiert une compétence critique, une capacité à lire des formes compliquées. Il anticipe mieux les stéréotypes et finit par les refuser car il ne jouit plus d'aucune surprise ni curiosité, les deux moteurs de l'écoute.Il faut donc lui proposer des programmes d'un niveau esthétique plus ambitieux. La série télé s'est ainsi hissée, avec ses formes propres, au niveau de la littérature et du cinéma.
(Vincent Colonna)
User avatar
Stromboli
Machino
Posts: 1164
Joined: 10 Aug 04, 10:18
Liste DVD

Re: Mindhunter (Netflix 2017)

Post by Stromboli »

pol gornek wrote: Si ce point de vue est stérile, je ne vois pas pourquoi on ne pourrait leur reprocher. Prendre un genre à rebours, si c'est seulement pour le principe de « ne pas faire comme tout le monde », c'est aussi vide de sens que copier son voisin.
Mais il suffit pas que tu décrètes que c'est stérile pour que ça le devienne, nonobstant ton droit à le penser.

Quand tu auras développé des arguments ça deviendra une discussion possible, là c'est juste ton ressenti appuyé avec un lieu commun, c'est pas très pertinent à opposer à une oeuvre ("Seven", "Zodiac", "Gone Girl" et "Mindhunter") qui se construit depuis des années, et pas dans le vide si on en juge par les réactions qu'elle suscite.

Mais comme tu penses que la mise en scène de Fincher c'est de l'emballage sans plus c'est sur que ce sera difficile de se mettre d'accord!
pol gornek
chat gratte !
Posts: 5072
Joined: 21 Feb 05, 12:32
Location: Devant la petite lucarne

Re: Mindhunter (Netflix 2017)

Post by pol gornek »

Je me suis déjà exprimé sur la série dans ce topic, mais bon...

Je parle toujours selon mon point de vue personnel. Si je dis que c'est stérile, c'est parce que je trouve ça stérile. Je pensais que l'on avait dépassé, dans le cadre d'une discussion, le point « c'est pas bon / j'aime pas » mais il faut croire que quelques rappels sont nécessaires.

Cela étant dit, quand tu réponds à AntonChrigurh, tu agite le drapeau du « réalisme », ce n'est pas moi qui l'invente :
Le personnage que tu trouves mou est tiré d'un personnage réel, déjà maintes fois porté à l'écran.
Il a déclaré que c'était de loin la seule fois ou son travail avait été présenté de façon juste et crédible.
Ensuite, tu oppose :
Attendre de la série du divertissement à la Sherlock ou Silence des agneaux c'est quand même passé à coté de la volonté des auteurs.
A croire qu'entre le réalisme et le divertissement, plus rien n'existe... mais je dois extrapoler un peu trop.

Tu n'es pas le premier à défendre la série sur l'autel du réalisme, chose qui m'agace parce que pour moi ce réalisme devient une caution (et Mindhunter n'est pas la première série à se réfugier derrière, on pourrait citer, pour les plus récentes The Deuce ou The State) pour taire quelques principes fondamentaux quand on décide de faire de la fiction : la fiction. Comprendre que c'est noble de vouloir dire des choses, mais c'est bien quand cela s'accompagne par le fait de raconter une histoire. Le mimétisme option réaliste possède ses limites et elles sont copieusement atteintes quand la part de fiction ne fait que régurgiter ce qui a déjà été dit ailleurs. La forme est différente (par opposition à des Silence des Agneaux) ? Oui mais le fond reste inchangé. Je citais Criminal Minds, je pourrai ajouter la première saison de Millennium ou encore tout Profiler. Toutes ces séries ont déjà dit ce que Mindhunter illustre. Alors l'emballage est peut-être soigné (je reconnais volontiers les qualités formalistes de David Fincher) mais cela reste un emballage qui n'a que peu d'influence sur le fond.

Je vais m'auto-citer éhontément : Mindhunter est un big mac servi dans un trois étoiles. C'est peut-être très joli mais ça reste un big mac.

Alors, oui, l'extrême immobilité de la série est un tout peu grisante. On pourrait résumer - et je dis cela de façon non péjorative - que Mindhunter est une série de gens qui parlent (comme In Treatment avant elle), que le fait de refuser l'action a quelque chose de particulier mais c'est un constat bien maigre à l'échelle d'une saison qui a empilé les dialogues de façon très scolaire pour, surtout, coller à la réalité.
Le public qui grandit devant la télé affine son regard, acquiert une compétence critique, une capacité à lire des formes compliquées. Il anticipe mieux les stéréotypes et finit par les refuser car il ne jouit plus d'aucune surprise ni curiosité, les deux moteurs de l'écoute.Il faut donc lui proposer des programmes d'un niveau esthétique plus ambitieux. La série télé s'est ainsi hissée, avec ses formes propres, au niveau de la littérature et du cinéma.
(Vincent Colonna)
User avatar
Farnaby
Doublure lumière
Posts: 516
Joined: 5 Aug 17, 22:14

Re: Mindhunter (Netflix 2017)

Post by Farnaby »

Je ne comprends pas ce que le mot réalisme vient faire ici et il ne me semble pas que Stromboli l’ait utilisé.

Vouloir raconter la naissance de la théorisation du serial killer en étant grosso modo plutôt fidèle à l’histoire et à son intervenant principal, n’est pas forcément du réalisme, mais seulement une volonté de fidélité historique et un choix esthétique et narratif en opposition à d’autres, davantage portés sur d’autres aspects du phénomëne serial killer.

Par ailleurs, reprocher à la série d’être une serie qui parle, c’est, à mon avis, ne pas en comprendre le sujet fondamental : comment le FBI a inventé sur le tas et « in the making » une « science » ou du moins une approche théorique à propos d’hommes et de comportement qu’elle se contentait jusqu’alors de traquer et interrompre. C’est ni plus ni moins une série « universitaire », de laboratoire, et je trouve au contraire qu’elle sait très bien doser le discours et l’action.
Bev
Stagiaire
Posts: 9
Joined: 14 Oct 17, 21:49

Re: Mindhunter (Netflix 2017)

Post by Bev »

.
Last edited by Bev on 27 Nov 17, 00:02, edited 1 time in total.
User avatar
Major Tom
Petit ourson de Chine
Posts: 22224
Joined: 24 Aug 05, 14:28

Re: Mindhunter (Netflix 2017)

Post by Major Tom »

Ah, je ne suis pas fou.
Mais même sans le jeu d'éclairages, 'y a déjà un petit truc quand même...

Image

Image

Image

Image

Ok, il y a un piège.
Bev
Stagiaire
Posts: 9
Joined: 14 Oct 17, 21:49

Re: Mindhunter (Netflix 2017)

Post by Bev »

Tu es un fourbe. :lol: Je sens que je vais voir Macron à chaque épisode maintenant.
Burnett
Sévèrement
Posts: 1035
Joined: 11 Mar 07, 12:46

Re: Mindhunter (Netflix 2017)

Post by Burnett »

C'est déjà la cas pour moi :| :? :x
User avatar
Jack Griffin
Goinfrard
Posts: 12380
Joined: 17 Feb 05, 19:45

Re: Mindhunter (Netflix 2017)

Post by Jack Griffin »

Je n'en suis qu'à l'épisode 1 et n'ai donc pas attaquer le cœur du sujet mais, tout en étant par ailleurs resté assez extérieur à Zodiac, cet épisode déploie un travail formel de très haut niveau. Sur le fond, et comme pour d'autres Fincher, je crains un peu le sur-explicatif et le traitement très schématique.