Godless

Tout sur les séries à la TV, en DVD, en Blu-ray ou VOD.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Supfiction
Howard Hughes
Posts: 18874
Joined: 2 Aug 06, 15:02
Location: Have you seen the bridge?

Godless

Post by Supfiction »

Image

Je commence laborieusement à accrocher enfin avec l'épisode 6.

A signaler la très belle bande originale de l'épisode.
Jeremy Fox wrote:Je replace mon avis ici aussi

Godless

J'attendais depuis 40 ans la résurrection du grand western classique hollywoodien sans jamais vraiment le voir venir (malgré de très belles réussites dans le genre mais dans des tons assez différents) ; elle se sera donc produit grâce à Scott Frank et sera arrivé par la petite lucarne et non le grand écran : merci Netflix.

Je n'ai pas immédiatement accroché, la mise en place ne m'ayant pas paru coulé de source. Puis le deuxième épisode m'a captivé et la série n'a cessé de se bonifier au fur et à mesure des épisodes jusqu'à cet ultime et septième épisode mémorable : la fusillade tant attendue est anthologique. Que ce soit Leone, Peckinpah ou Tarantino, ils sont à mon avis tous battus à plate couture sans que le réalisateur ne se soit senti obligé d'en faire non plus des tonnes dans la violence gratuite. C'est ample, lyrique, ça brasse la moitié des thèmes du genre sans en faire un catalogue écœurant à la Silverado, c'est génialement interprété et le final est digne de Delmer Daves. Bref, que les fans du genre n'hésitent pas. Puisque l'on m'a posé la question, c'est à mon avis d'un niveau bien supérieur à Deadwood et Lonesome Dove mais en même temps la comparaison est difficile tellement les trois sont totalement différentes sur la forme et le fond. Grandiose y compris la bande originale dont le Main Theme est signé Hans Zimmer ainsi que l'utilisation du format large. Peut-être un peu de longueurs et une écriture trop souvent basée sur des flashbacks mais sinon c'est du tout bon.
Roilo Pintu wrote:Godless, j'en suis à l'épisode 3, c'est passionnant.
Tres bon casting, j'aime beaucoup entre autre Merritt Wever que j'avais déjà vu dans the
walking dead.
tenia wrote: rien de bien nouveau
Excelsior Supfiction - Excelsior Dvdclassik
Image
David Locke
Electro
Posts: 844
Joined: 14 Apr 03, 12:29
Location: La Ville Lumière

Re: Godless

Post by David Locke »

Tout simplement le meilleur western depuis Impitoyable de Clint Eastwood !
En tout cas, supérieur à Appaloosa et Open Range, qui m'avaient laissé un bon souvenir, et évidemment à tous les "westerns" plus ou moins grotesques qu'on a vus ces dernières années (l'un avec des extra-terrestres, un autre avec des cannibales...).

Pour ma part, j'ai accroché tout de suite à Godless, avec cette première séquence saisissante de la découverte de la ville jonchée de cadavres...
Heureusement, la suite ne fait pas dans la surenchère, tout en n'ayant pas non plus de fausses pudeurs. Le ton est âpre, mais lyrique.
Surtout, les personnages sont parfaitement écrits et interprétés. Ils impriment la rétine durablement : Jeff Daniels en chef de gang persuadé d'avoir la main sur son destin, Jack O'connell en pistolero qui a grandi trop vite, Scoot McNairy en sheriff poursuivi par ses démons, Michelle Dockery en mère courage, etc., etc.
Enfin, la progression narrative est exemplaire, sans jamais paraître mécanique. Notamment grâce à certaines digressions, plus ou moins cocasses, mais toujours intrigantes, qui arrivent au bon moment et ne sont pas gratuites pour autant : elles viennent enrichir les personnages de sorte qu'en avançant dans la série, on les découvre peu à peu, au point d'avoir l'impression à un certain moment de les connaître, de les comprendre, de s'en être fait des amis (ou des ennemis !...).
Et puis, comme l'a écrit Jeremy Fox, la mise en scène de Scott Frank est excellente : elle épouse l'état des personnages (le calme de l'observation, l'élan pour protéger ce qui nous est cher, la frénésie dans l'action, la confusion dans la violence...) et nous entraîne avec eux au milieu de l'action, tout en sachant prendre le temps qu'il faut.

Pour ma part, ce fut une découverte enthousiasmante !
"There is Paramount Paris and Metro Paris, and of course the real Paris. Paramount's is the most Parisian of all."
Mon top 20
User avatar
Rockatansky
Le x20, c'est dangereux
Posts: 42379
Joined: 13 Apr 03, 11:30
Last.fm
Liste DVD

Re: Godless

Post by Rockatansky »

A la base un scénario de long métrage transformé en mini série, c'est violent, cru, remarquablement interprété, on peut regretter qu'il s'agisse d'une sorte de best off du western avec tous les passages obligés, il y avait sans doute matière à quelque chose de moins prévisible. Mais ça reste du très bon spectacle.
Clear Eyes, Full Hearts Can't Lose !
« S’il est vrai que l’art commercial risque toujours de finir prostituée, il n’est pas moins vrai que l’art non commercial risque toujours de finir vieille fille ».
Erwin Panofsky
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 93314
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Godless

Post by Jeremy Fox »

Rockatansky wrote: on peut regretter qu'il s'agisse d'une sorte de best off du western avec tous les passages obligés,
Je ne l'ai pas ressenti de la sorte ; on est très loin de Silverado qui était écœurant de ce point de vue.

EDIT : tiens c'est d'ailleurs ce que j'avais déjà dit dans mon avis :oops:
User avatar
AntonChigurh
Assistant opérateur
Posts: 2352
Joined: 30 Sep 17, 11:58

Re: Godless

Post by AntonChigurh »

J'ai encore plus apprécié le second visionnage... 8)
Je compte me la refaire un jour car jamais 2 sans 3 :) .
User avatar
Supfiction
Howard Hughes
Posts: 18874
Joined: 2 Aug 06, 15:02
Location: Have you seen the bridge?

Re: Godless

Post by Supfiction »

Merritt Wever et Jeff Daniels primés aux Emmy Awards cette nuit.
tenia wrote: rien de bien nouveau
Excelsior Supfiction - Excelsior Dvdclassik
Image
batfunk
Electro
Posts: 977
Joined: 22 Apr 11, 00:38

Re: Godless

Post by batfunk »

Comme attendu, cette mini-série est une petite merveille.
De facture classique, elle coche tous les passages obligés du Western:hommage au Western d'autrefois avec un acteur comme Sam "I'm the Law" Wasterton, la ville vide de La Belle comme dans L'homme des hautes Plaines d'Eastwood, le plan serré sur les yeux comme chez Leone mais c'est traité de manière sobre et classieuse. La mise en scène est juste et s'adapte parfaitement au moment, ample lors des moments lyriques, dynamique lors des gunfights. La photographie, la musique et l'utilisation du scope sont magnifiques.
Ce qui fait l'originalité et la modernité de ce Western, c'est que comme dans un film d'anticipation, c'est un reflet intelligent de notre époque. Godless est ouvertement féministe. Comment? Pas en assénant lourdement des vérités, mais en l'intégrant directement au scénario:La Belle perd tous ses hommes dans un accident de mine. Que font les femmes? Fuient elles? Non, elles reprennent les travaux des hommes et certaines se découvrent des talents de meneuses(autres que celles des westerns classiques :mrgreen:) Rien de plus.
Scott Frank n'omet pas leur solitude : certaines se découvrent une compagne, d'autres non. Rien de manichéen.
Sous le thème classique de la filiation familiale, traitée ici sur deux générations, le réalisateur sous traite discrètement le thème de la fascination des armes. Et expose les deux manières d'éduquer les enfants à ce sujet :apprendre à les utiliser ou éviter la confrontation.
Spoiler (cliquez pour afficher)
Enfin, l'existence de Blackdom, ce hameau d'anciens soldats noirs retranchés sur eux même, évoque évidemment la fracture raciale aux Usa. Mais Franck laisse entrevoir un espoir, avec cette histoire d'amourette adolescente. Et comme dans une poupée Russe, il évoque aussi la question écologique, à Travers les accusations du leader noir d'un polluage de son eau par la mine.Vous l'avez? :wink:
Ca ressemble à des contraintes de cahier des charges, mais c'est traité finement, sans s'attarder inutilement.
Enfin, dernière qualité rare aujourd'hui dans les films, l'auteur considère s'adresser à un public adulte et scénarise son film dans ce but:
Spoiler (cliquez pour afficher)
Pour exemple, le flashback sur la découverte des jumeaux par Jeff Daniels. Cinq plans:les jumeaux perturbés ensanglantés, le cadavre du père, de la mère, de la soeur et d'un bébé(foetus?) à demi enterré
.
Vu qu'on les fréquente depuis quelques épisodes, on se doute que les jumeaux ne sont pas blanc-blanc... :mrgreen:Mais Scott Franck laisse libre recours à votre imagination et la mienne est particulièrement tordue.. :uhuh:
Idem pour le traitement de la relation entre Roy Goode et Alice Fletcher. Ça commence par de la méfiance, puis de la curiosité, puis de l'admiration puis une réelle attirance physique, tout ça sur 5 heures et une économie de mots à faire palir un sourd-muet... :shock:
Un excellent Western, intelligent, adulte, indispensable pour les fans du genre.

8/10
batfunk
Electro
Posts: 977
Joined: 22 Apr 11, 00:38

Re: Godless

Post by batfunk »

Interview intéressante de Scott Frank sur Godless et le western:
https://www.cinemateaser.com/2018/07/73 ... cott-frank

Et ma référence à l'Homme Des Hautes Plaines d'Eastwood était juste :mrgreen: