Chernobyl (Johan Renck - 2019)

Tout sur les séries à la TV, en DVD, en Blu-ray ou VOD.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Major Tom
Petit ourson de Chine
Posts: 22222
Joined: 24 Aug 05, 14:28

Re: Chernobyl (Johan Renck - 2019)

Post by Major Tom »

jhudson wrote:
Groucho Marx wrote:Il y avait un podcast après chaque épisode.

Sur la question de la création du personnage interprété par Emily Watson :
Sur une photo a la fin de la série on voit qu'il y avait des femmes dans ce comité de scientifiques, donc je ne vois pas ou est le probléme d'avoir un personnage féminin pour le représenter.
Pour ma part, je vais donc devoir me répéter : le personnage m'a fait sortir littéralement de la série pour aller vérifier sur wiki s'il avait vraiment existé tant je n'y croyais pas trop (et aussi parce que je me demandais "Si c'est vrai mais alors comment a-t-on pu oublier cette femme courageuse, qui a pourtant tellement contribué à... ho... ah ben voilà pourquoi" :)). C'est aussi arrivé deux fois en fait, j'ai stoppé aussi au moment de la scène du crash de l'hélicoptère (un crash a bien eu lieu, je ne me souvenais pas du tout de ça, mais quelques temps plus tard et à cause d'une grue, donc sans rapport avec les radiations comme la série veut le faire croire). Pour le personnage d'Emily Watson, ça ne m'a dérangé que de façon relativement anodine au final, puisque la série n'est pas, non plus, censée être un cours d'Histoire, ni centrée sur elle. C'est juste qu'à force de n'apparaître que pour dire ce qui ne va pas, remettre les points sur les "i", et devenir au final le seul personnage important de la série à n'avoir rien à se reprocher (cf. discussion Valeri/Chef du KGB à la fin), elle en devient un personnage caricatural, mais caricatural de notre propre époque. Je l'avais dit, et Craig Mazin dans la vidéo le dit lui-même: le choix d'un personnage féminin n'est pas anodin : elle a été créée pas juste parce qu'il y avait des femmes scientifiques, mais parce que, je le cite, plus de 90% du reste du casting était déjà masculin. Pourquoi pas, bien sûr ! Mais alors il faut lui inventer un "vrai" personnage, un personnage qui se trompe, qui a ses failles comme... tous les autres (en s'inspirant de vraies personnes, même des hommes, on s'en fiche, c'est fictionnel mais il faut que j'y crois un peu). Ce qui m'a dérangé, c'est de m'apercevoir que je ne croyais pas en elle car elle ressemble à une femme d'aujourd'hui avec les codes actuels.
Image
Clique ici, et ta vie va changer pour toujours...
User avatar
Groucho Marx
Régisseur
Posts: 3458
Joined: 8 Sep 04, 15:49

Re: Chernobyl (Johan Renck - 2019)

Post by Groucho Marx »

Major Tom wrote:un crash a bien eu lieu, je ne me souvenais pas du tout de ça, mais quelques temps plus tard et à cause d'une grue, donc sans rapport avec les radiations comme la série veut le faire croire
Dans la série, l'hélicoptère se prend aussi dans le câble de la grue.
User avatar
Major Tom
Petit ourson de Chine
Posts: 22222
Joined: 24 Aug 05, 14:28

Re: Chernobyl (Johan Renck - 2019)

Post by Major Tom »

Groucho Marx wrote:
Major Tom wrote:un crash a bien eu lieu, je ne me souvenais pas du tout de ça, mais quelques temps plus tard et à cause d'une grue, donc sans rapport avec les radiations comme la série veut le faire croire
Dans la série, l'hélicoptère se prend aussi dans le câble de la grue.
Oui mais tu as vu aussi ce qui se passe avant ? Valeri - "Ne le laissez pas passer au-dessus ! NON ! Ils vont être irradiés. Arrêtez-le, dîtes-lui de ne pas passer au-dessus..." Etc. :)

Chernobyl on HBO: Expert reveals how helicopter scene was changed
“There was a helicopter crash that happened in the first episode.
“It looked like it happened because it flew into a cloud of radiation, but in actual fact that happened several weeks later when a helicopter’s turbine blades clipped a crane and then crashed.
“The crash did happen, but it happened at a different time.”
Image
Clique ici, et ta vie va changer pour toujours...
User avatar
Groucho Marx
Régisseur
Posts: 3458
Joined: 8 Sep 04, 15:49

Re: Chernobyl (Johan Renck - 2019)

Post by Groucho Marx »

Major Tom wrote:Oui mais tu as vu aussi ce qui se passe avant ? Valeri - "Ne le laissez pas passer au-dessus ! NON ! Ils vont être irradiés. Arrêtez-le, dîtes-lui de ne pas passer au-dessus..." Etc. :)
Ce n'est pas ce que j'ai compris. Pour moi, il ne s'inquiète pas d'une mort immédiate du pilote.
Tout ce qu'on voit c'est un hélico dont la radio est coupée qui va droit vers la grue.
Dans le plan d'archive, on voit un hélico aller droit vers le câble de la grue. La seule différence, c'est qu'il n'y a pas de fumée.
User avatar
Major Tom
Petit ourson de Chine
Posts: 22222
Joined: 24 Aug 05, 14:28

Re: Chernobyl (Johan Renck - 2019)

Post by Major Tom »

Groucho Marx wrote:
Major Tom wrote:Oui mais tu as vu aussi ce qui se passe avant ? Valeri - "Ne le laissez pas passer au-dessus ! NON ! Ils vont être irradiés. Arrêtez-le, dîtes-lui de ne pas passer au-dessus..." Etc. :)
Ce n'est pas ce que j'ai compris. Pour moi, il ne s'inquiète pas d'une mort immédiate du pilote.
Tout ce qu'on voit c'est un hélico dont la radio est coupée qui va droit vers la grue.
Dans le plan d'archive, on voit un hélico aller droit vers le câble de la grue. La seule différence, c'est qu'il n'y a pas de fumée.
Valeri s'inquiète des risques à survoler la fumée et dit clairement que le pilote ne doit pas passer dedans. Le reste, la mise en scène insinue clairement que c'est la faute des radiations si l'hélico se crashe dans la grue. ;) Revois la scène :

Image
Clique ici, et ta vie va changer pour toujours...
User avatar
Coxwell
Le Révolté de l'An 2000
Posts: 3273
Joined: 24 Feb 05, 10:58

Re: Chernobyl (Johan Renck - 2019)

Post by Coxwell »

jhudson wrote:Je me demande si les films Russes d'auteurs qui font la joie des festivals soient vraiment vu par le public russe.

Le film avec le message caché était un blockbuster de SF pour ados Attraction de Fiodor Bondartchouk, le réalisateur dans une interview pour un documentaire Français avait tenu a le préciser, c'était pourtant bien visible.

Je remarque aussi quelques pics dans le cinema Mainstream comme The Spacewalker , un cosmonaute parle de son enfance dans un camps en Sibérie .
Le film dans son ensemble ne fait pas du tout l'éloge du gouvernement, car s'ils avaient suivi les ordres les 2 cosmonautes seraient morts, c'est tiré d'une histoire vraie.

Si Chernobyl était raconté dans un film russe ça serait intéressant, mais produit par une TV d'état c'est sans espoir.

Le nationalisme donne des pays qui se replient sur eux même, c'est ce qu'essaye de faire le gouvernement Trump, ainsi que le divers gouvernement qui émergent de par le monde, et le résultat est le même partout: Racisme, homophobie et misogynie.

Poutine regrette le communisme, il joue sur cette nostalgie pour tenir son peuple, tout l'imagerie autour de lui exploite cela .
Les films de Zviaguintsev ne sont pas plus vus par le “peuple” russe qu’ils ne le seraient en France. Ce sont aussi des films off the charts par chez nous. Mes amis russes qui gravitent autour des affaires culturelles les apprécient, tout autant que ceux de Serebrennikov.

Quant aux nationalismes, il existe des pays proches d’une culture très patriotique voire nationaliste dans leur culture de l’enfermement culturel (et économique) et qu’on ne pourrait qualifier de secondaires, voire mourrant (Chine, Japon, Corée du Sud...).

Pour le rapport de Poutine à son peuple, c’est un peu plus compliqué que ça. C’est une une figure de stabilité et rassurante pour un grand nombre de gens, surtout après l’enfer des années 90. Bien des gens ont souffert du capitalisme sauvage, la violence en recrudescence, les contrastes vertigineux qui ont vu le jour après le démantèlement de l’Etat soviétique. Les fonds vautours occidentaux, le pillage des ressources par les nouveaux riches... les gens étaient pauvres, mais vivaient dans le sécurité auparavant, les années 90 ont amplifié les contrastes et ont créées un far west particulièrement difficile à vivre. Poutine est apparu dans un contexte bien précis, et on ne peut comprendre le personnage et le long attachement du peuple à celui-ci sans observer attentivement ce qui s’est passé dans les années Eltsine.
Last edited by Coxwell on 10 Jul 19, 23:02, edited 2 times in total.
User avatar
Coxwell
Le Révolté de l'An 2000
Posts: 3273
Joined: 24 Feb 05, 10:58

Re: Chernobyl (Johan Renck - 2019)

Post by Coxwell »

jhudson wrote:
Groucho Marx wrote:Il y avait un podcast après chaque épisode.

Sur la question de la création du personnage interprété par Emily Watson :
Sur une photo a la fin de la série on voit qu'il y avait des femmes dans ce comité de scientifiques, donc je ne vois pas ou est le probléme d'avoir un personnage féminin pour le représenter vu que la série avoue qu'elle n'existe pas .

Image
La simple présence d’une femme n’est pas la question. Relisez les messages précédents.
User avatar
Groucho Marx
Régisseur
Posts: 3458
Joined: 8 Sep 04, 15:49

Re: Chernobyl (Johan Renck - 2019)

Post by Groucho Marx »

Major Tom wrote:Valeri s'inquiète des risques à survoler la fumée et dit clairement que le pilote ne doit pas passer dedans. Le reste, la mise en scène insinue clairement que c'est la faute des radiations si l'hélico se crashe dans la grue. ;) Revois la scène :

Je l'ai vu comme une série télé : si c'est suggéré, mais pas confirmé, il y a toujours un doute.
Ça ne m'a pas gêné.

Cela dit, en revoyant la scène, je me souviens que je me suis surtout demandé pourquoi il y avait déjà des grues et à quoi elles pouvaient servir.
Et s'il tenait ses jumelles dans le bon sens. :mrgreen:
User avatar
Major Tom
Petit ourson de Chine
Posts: 22222
Joined: 24 Aug 05, 14:28

Re: Chernobyl (Johan Renck - 2019)

Post by Major Tom »



Je me doutais en voyant la scène du nettoyage du graphite sur le toit qu'il y a avait un insert du vrai document (à 0:35, on peut retrouver le moment qu'on voit dans la télé à 8:00 dans cette vidéo). ;)
Le réalisme de cette scène est incroyable.
Image
Clique ici, et ta vie va changer pour toujours...
User avatar
jhudson
Directeur photo
Posts: 5230
Joined: 27 Oct 11, 04:06

Re: Chernobyl (Johan Renck - 2019)

Post by jhudson »

En cherchant un peu j'ai vu qu'il y a eu ce téléfilm US de 1991: Chernobyl: The Final Warning, qui met surtout en avant que les russes n'ont pas voulu de l'aide US, un téléfilm autocentré forcément en pleine guerre froide...

https://www.imdb.com/title/tt0101569/?ref_=fn_tt_tt_4
User avatar
tenia
Le Choix de Sophisme
Posts: 26063
Joined: 1 Jun 08, 14:29

Re: Chernobyl (Johan Renck - 2019)

Post by tenia »

Major Tom wrote:Mais alors il faut lui inventer un "vrai" personnage, un personnage qui se trompe, qui a ses failles comme... tous les autres (en s'inspirant de vraies personnes, même des hommes, on s'en fiche, c'est fictionnel mais il faut que j'y crois un peu). Ce qui m'a dérangé, c'est de m'apercevoir que je ne croyais pas en elle car elle ressemble à une femme d'aujourd'hui avec les codes actuels.
Je crois justement que ce n'est pas son utilité narrative. Elle représente la recherche absolue de la vérité, du pointage des erreurs, et sert de proxy au spectateur qui, évidemment, sait d'avance comment tout cela se termine contrairement aux personnages. Ce serait un mec que ce serait pareil en terme d'utilité narrative. Le personnage n'a pas à être faillible. Il fonctionne un peu comme le résumé procédural final de Legasov : le résumé fait office de compilation claire et nette de l'enchainement des événements, tandis que le perso de Khomyuk sert de boussole morale au spectateur (surtout compte tenu de la description des autres protagonistes dans la série).
Et s'il y a bien un endroit où je pensais que cette écriture utilitariste serait rapidement prise comme telle, ce serait ici.
Major Tom wrote:C'est aussi arrivé deux fois en fait, j'ai stoppé aussi au moment de la scène du crash de l'hélicoptère (un crash a bien eu lieu, je ne me souvenais pas du tout de ça, mais quelques temps plus tard et à cause d'une grue, donc sans rapport avec les radiations comme la série veut le faire croire).
Et on peut ajouter le pont aux morts qui n'existe pas ou surtout la distance entre Tchernobyl et Moscou qui n'était pas franchement parcourable en hélico (et m'a rappelé les grandes heures de Die Hard 5).
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 49092
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: Chernobyl (Johan Renck - 2019)

Post by Flol »

tenia wrote:Et on peut ajouter le pont aux morts qui n'existe pas
Ah ouais ? :|
User avatar
Mosin-Nagant
Réalisateur
Posts: 6443
Joined: 12 Jun 14, 19:36
Location: "Made in America"

Re: Chernobyl (Johan Renck - 2019)

Post by Mosin-Nagant »

Flol wrote:
tenia wrote:Et on peut ajouter le pont aux morts qui n'existe pas
Ah ouais ? :|
http://www.allocine.fr/article/ficheart ... 82266.html
Every day's a gift. It's just... does it have to be a pair of socks?
Spoiler (cliquez pour afficher)
Image
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 49092
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: Chernobyl (Johan Renck - 2019)

Post by Flol »

Je suis déçu. :(
(coucou Gehenne)
User avatar
Major Tom
Petit ourson de Chine
Posts: 22222
Joined: 24 Aug 05, 14:28

Re: Chernobyl (Johan Renck - 2019)

Post by Major Tom »

tenia wrote:
Major Tom wrote:C'est aussi arrivé deux fois en fait, j'ai stoppé aussi au moment de la scène du crash de l'hélicoptère (un crash a bien eu lieu, je ne me souvenais pas du tout de ça, mais quelques temps plus tard et à cause d'une grue, donc sans rapport avec les radiations comme la série veut le faire croire).
Et on peut ajouter le pont aux morts qui n'existe pas ou surtout la distance entre Tchernobyl et Moscou qui n'était pas franchement parcourable en hélico (et m'a rappelé les grandes heures de Die Hard 5).
Que les éléments soient véridiques ou non, mon seul critère en tant que spectateur, c'est que j'y crois, ou pas.
Image
Clique ici, et ta vie va changer pour toujours...