Cruel Summer (Amazon Prime Original)

Tout sur les séries à la TV, en DVD, en Blu-ray ou VOD.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Supfiction
Howard Hughes
Posts: 18721
Joined: 2 Aug 06, 15:02
Location: Have you seen the bridge?

Cruel Summer (Amazon Prime Original)

Post by Supfiction »

Image
AtCloseRange wrote: 7 Aug 21, 11:12 Bien accroché aux premiers épisodes de Cruel Summer. Utilisation ingénieuse de plusieurs strates temporelles et esthétique léchée.
AtCloseRange wrote: 9 Aug 21, 14:56
La série abuse probablement des retournements de situation mais ça se tient plutôt bien jusqu'au bout.
Je ne suis plus loin de la fin. Et c’est un petit plaisir coupable que cette série sur des ados dans laquelle on ne s’ennuie jamais même si le récit avance lentement, ce qui peut s’averer frustrant. Les multiples changements d’époques sont suffisamment bien amenés pour que l’on s’y retrouve (rapidement, les dates n’apparaissent même plus d’ailleurs).
Il y a peut-être un peu de gras (comme l’histoire avec le pote homo qui semble n’avoir aucun intérêt, à moins que la fin me dise le contraire) et malheureusement, une saison 2 probablement inutile est déjà annoncée (comme ça a été le cas pour 13 reasons why) mais globalement tout se tient bien.
Les deux actrices jouent vraiment bien je trouve, leur transformation de petites filles gentilles en ados tourmentés puis en jeunes femmes prématurément abîmées est très bien faite. Après vérification, Olivia Holt (Kate) a 24 ans.. ce qui est un soulagement. Le début du neuvième épisode s’avère particulièrement « polanskien ». :mrgreen:
User avatar
Supfiction
Howard Hughes
Posts: 18721
Joined: 2 Aug 06, 15:02
Location: Have you seen the bridge?

Re: Cruel Summer (Amazon Prime Original)

Post by Supfiction »

S1E09/10 :

Très bon avant dernier épisode dans lequel on découvre enfin la réalité des faits concernant les circonstances de l’enfermement.
Spoiler (cliquez pour afficher)
Réalité s’avère beaucoup moins simpliste et manichéenne que ce qui avait été relaté dès les premiers épisodes. Je me doutais d’un truc comme ça concernant les deux personnages principaux. Mais cela va au delà de mes espérances puisque même le principal adjoint présenté initialement comme un monstre s’avère beaucoup plus nuancé que prévu.
Accessoirement, pour l’anecdote, comme c’est courant dans les séries, quand un personnage regarde la télé, c’est pour regarder un classique.
Dans l’episode 9, on peut apercevoir Dick Powell (je n’ai pas identifié le film) puis Cary Grant et Irene Dunne (probablement dans Penny Serenade). Aucun lien, avec l’histoire, à mon avis c’est uniquement pour ne pas payer de droits.


S1E10/10 :

Un dénouement décevant au regard de la tension des épisodes précédents.
Spoiler (cliquez pour afficher)
Le coup de la copine qui a finalement vu Kate à la place de l’autre s’avère totalement inutile.
Sans parler de l’ultime retournement que l‘on pouvait pressentir dès le début de la série et qui s’avère tout de même agaçant. On avait bien compris le message qu’il ne fallait pas se fier aux apparences mais cette dernière scène est too much. Vraiment dommage. On peut dès lors s’attendre à une saison 2 ridicule.
User avatar
odelay
Mogul
Posts: 11018
Joined: 19 Apr 03, 09:21
Location: A Fraggle Rock

Re: Cruel Summer (Amazon Prime Original)

Post by odelay »

Je viens de terminer il y a 20 minutes la série. Je l'ai trouvée en effet d'une très bonne tenue malgré un ventre mou au milieu (comme d'hab en gros...). Tout était là pour me faire fuir sur le papier et grace à vos commentaires j'ai tenté et je ne le regrette pas.
Ce que j'ai aimé dans cette série c'est sa subtilité que ce soit dans les dialogues qui ne sont pas débiles comme souvent dans les séries ado et surtout qu'elle ne prend pas les spectateurs pour des idiots.

Oui, il y a pas mal de retournements de situations (pour ma part j'ai trouvé la toute dernière scène très intéressante car elle met mal à l'aise et nous bouscule dans nos sympathies, par contre c'est l'avant dernière qui me semblait appuyée et culcul car on avait deviné) mais c'est surtout le positionnement de la série qui m'a interpellé. Dans un ère post Me Too, je pense qu'elle est assez gonflée d'aller dans ces eaux là et elle le fait de manière intelligente. On ne peut aussi s'empêcher d'imaginer ce que se serait passé si l'histoire s'était déroulée aujourd'hui avec les réseaux sociaux. On est en 93-94-95 au moment où très peu de gens avaient internet et ne s'en servaient que pour chatter (et encore, c'était juste à partir de 95) et pourtant l'onde de choc est énorme. C'est bien montré sans exagération et on n'a pas le sentiment d'être dans une série qui fait carnaval avec des gens des années 2020s qui jouent à être des gamins des 90s (hello Stranger things et autres Fear Street...).

On nous dit qu'il y aura une saison 2, j'imagine qu'on reprendra le même principe des trois timelines durant un été, mais que ce sera des personnages et donc acteurs totalement différents. Du moins j'espère, même si j'ai trouvé les comédiens très bons.