Midnight Mass (Mike Flanagan - Netflix)

Tout sur les séries à la TV, en DVD, en Blu-ray ou VOD.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 48512
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Midnight Mass (Mike Flanagan - Netflix)

Post by Flol »

(oui j'aurais pu la nommer par son titre français, mais il est à la fois trop idiot et trop évocateur d'autre chose)

Image
AtCloseRange wrote: 26 Sep 21, 18:46 Sermons de Minuit, la nouvelle mini-série de Mike Flanagan: assez séduit par les deux premiers épisodes.
Je l'ai finie mardi soir.
Et alors que j'étais circonspect pendant longtemps, je suis obligé d'avouer que la fin m'a littéralement atomisé (sans oublier la scène finale du 5ème épisode, qui m'a laissé tout tremblant :|).
Pourtant, pendant pas mal de temps j'ai retrouvé tout ce qui n'allait déjà pas dans The Haunting of Bly Manor : des épisodes extrêmement bavards, dont les 5-10 dernières minutes donnaient invariablement l'impression que Flanagan se rappelait d'un coup qu'il était sur une série à tendance fantastique, à la base.
Ici la construction est quasiment identique, mais le cœur du film, c'est-à-dire tous ces questionnements sur la foi, le pardon, la rédemption ou la vie après la mort, sont cette fois bien mieux intégrés à l'histoire surnaturelle sous-jacente. Ce qui fait que chaque moment fantastique, quand il surgit au sein d'un plan, d'une séquence, constitue à chaque fois un véritable choc.
Ce qui explose littéralement dans les 2 derniers épisodes, et notamment dans son final aussi beau que mélancolique. C'est vraiment une série exigeante, qui prend son temps, mais sa progression dramatique est implacable.
User avatar
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Posts: 23381
Joined: 21 Nov 05, 00:41

Re: Midnight Mass (Mike Flanagan - Netflix)

Post by AtCloseRange »

On y retrouve outre une forte influence de Stephen King quelques échos de l'Exorciste.
Si ça n'avait pas déjà été fait, j'aurais bien vu Flanagan s'y coller.
User avatar
Supfiction
Howard Hughes
Posts: 18639
Joined: 2 Aug 06, 15:02
Location: Have you seen the bridge?

Re: Midnight Mass (Mike Flanagan - Netflix)

Post by Supfiction »

Flol wrote: 22 Oct 21, 14:41 (oui j'aurais pu la nommer par son titre français, mais il est à la fois trop idiot et trop évocateur d'autre chose)
Image
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 48512
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: Midnight Mass (Mike Flanagan - Netflix)

Post by Flol »

AtCloseRange wrote: 22 Oct 21, 14:48 On y retrouve outre une forte influence de Stephen King
Grave. Et notamment de La Tempête du Siècle.
J'ai d'ailleurs oublié de le préciser, mais Hamish Linklater est une sacrée révélation, pour moi. Si j'en crois sa filmo, j'ai déjà dû le croiser plusieurs fois ; mais c'est bien la 1ère fois qu'il m'impressionne à ce point.
User avatar
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Posts: 23381
Joined: 21 Nov 05, 00:41

Re: Midnight Mass (Mike Flanagan - Netflix)

Post by AtCloseRange »

Flol wrote: 22 Oct 21, 14:50
AtCloseRange wrote: 22 Oct 21, 14:48 On y retrouve outre une forte influence de Stephen King
Grave. Et notamment de La Tempête du Siècle.
J'ai d'ailleurs oublié de le préciser, mais Hamish Linklater est une sacrée révélation, pour moi. Si j'en crois sa filmo, j'ai déjà dû le croiser plusieurs fois ; mais c'est bien la 1ère fois qu'il m'impressionne à ce point.
Oui et Samantha Sloyan (grrr)

Image
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 48512
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: Midnight Mass (Mike Flanagan - Netflix)

Post by Flol »

Oui elle est incroyable aussi. Énorme envie de la tarter, et en même temps elle le joue tellement bien, sans jamais tomber dans la caricature hystérique (à la Marcia Gay Harden dans The Mist), que c'est un régal de l'observer.
Il y a vraiment un sens du verbe et du dialogue ici, que je trouve aujourd'hui de plus en plus rare (surtout dans les séries).

Et ça m'a fait plaisir aussi de revoir Zach Gilford en dehors de Friday Night Lights...même s'il dégage toujours cette impression de mec un peu fragile qui vient à peine de muer.
User avatar
Supfiction
Howard Hughes
Posts: 18639
Joined: 2 Aug 06, 15:02
Location: Have you seen the bridge?

Re: Midnight Mass (Mike Flanagan - Netflix)

Post by Supfiction »

Oui, ça fait plaisir de revoir Matt Saracen. Dans un rôle relativement proche pour ce que j’en ai vu (le début me fait un peu penser à Rectify d’ailleurs avec un zeste de .. P’tit Quinquin).
User avatar
jhudson
Directeur photo
Posts: 5041
Joined: 27 Oct 11, 04:06

Re: Midnight Mass (Mike Flanagan - Netflix)

Post by jhudson »

Flol wrote: 22 Oct 21, 14:50
AtCloseRange wrote: 22 Oct 21, 14:48 On y retrouve outre une forte influence de Stephen King
Grave. Et notamment de La Tempête du Siècle.
J'ai d'ailleurs oublié de le préciser, mais Hamish Linklater est une sacrée révélation, pour moi. Si j'en crois sa filmo, j'ai déjà dû le croiser plusieurs fois ; mais c'est bien la 1ère fois qu'il m'impressionne à ce point.
Hamish Linklater est un acteur qu'on connait plus le visage que de nom .

Il est apparu dans de nombreuses séries et films dans des rôles secondaires.
User avatar
Supfiction
Howard Hughes
Posts: 18639
Joined: 2 Aug 06, 15:02
Location: Have you seen the bridge?

Re: Midnight Mass (Mike Flanagan - Netflix)

Post by Supfiction »

Subséquemment, la règle tacite qui voulait qu’on utilise le titre français systématiquement pour les sujets n’est plus en vigueur ?
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 48512
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: Midnight Mass (Mike Flanagan - Netflix)

Post by Flol »

Quand le titre français est trop à la con, on a désormais droit à une dérogation.
User avatar
jhudson
Directeur photo
Posts: 5041
Joined: 27 Oct 11, 04:06

Re: Midnight Mass (Mike Flanagan - Netflix)

Post by jhudson »

Flol wrote: 26 Oct 21, 16:49 Quand le titre français est trop à la con, on a désormais droit à une dérogation.
Donc la plupart du temps !

Quand le titre VF n'a rien avoir avec le titre original.

Quand le titre Français est en anglais mais différent du titre original, ce qui arrive de plus en plus souvent..

Quand le titre VO est un prénom, mais le titre VF est tout autre.
- Dominick and Eugene devient Nicky et Gino.
- Dave qui devient Président d'un jour !

Quand le titre VO n'a pas besoin de traduction .
- 10 X 10 devient Outfall (car je viens de voir le film)

Pour les anciennes séries, le titre Français était rarement une traduction littérale .

Mais si on parle de The avengers, The persuaders, The Wild Wild west, Bewitched, Ironside... ça ne dira pas grand-chose a beaucoup de gens .
User avatar
-magik-
Electro
Posts: 893
Joined: 7 Mar 19, 19:07

Re: Midnight Mass (Mike Flanagan - Netflix)

Post by -magik- »

J'ai regardé les deux premiers épisodes pour le moment, et j'ai bien du mal à me motiver pour attaquer la suite, malgré des acteurs convaincants.
En y réfléchissant, je me demande si je ne suis pas légèrement imperméable à tout ce que propose Mike Flanagan (j'ai bien aimé Oculus et... c'est tout).
User avatar
Supfiction
Howard Hughes
Posts: 18639
Joined: 2 Aug 06, 15:02
Location: Have you seen the bridge?

Re: Midnight Mass (Mike Flanagan - Netflix)

Post by Supfiction »

jhudson wrote: 26 Oct 21, 19:04
Quand le titre VO n'a pas besoin de traduction .
- 10 X 10 devient Outfall
Là c’est le pompon, on invente carrément un titre anglais à partir d’un titre neutre.
User avatar
jhudson
Directeur photo
Posts: 5041
Joined: 27 Oct 11, 04:06

Re: Midnight Mass (Mike Flanagan - Netflix)

Post by jhudson »

Les titres français de films étrangers est un sujet intarissable !

10 feet sur 10 feet, je suppose que c'est la taille d'une pièce de la maison du film (qui passe sur OCS)

Je préfère les prénoms qui changent dans le titre Français .
Telmo
Accessoiriste
Posts: 1957
Joined: 4 Mar 15, 02:40
Location: Lutetia

Re: Midnight Mass (Mike Flanagan - Netflix)

Post by Telmo »

Supfiction wrote: 27 Oct 21, 15:11
jhudson wrote: 26 Oct 21, 19:04
Quand le titre VO n'a pas besoin de traduction .
- 10 X 10 devient Outfall
Là c’est le pompon, on invente carrément un titre anglais à partir d’un titre neutre.
Un autre titre anglais inventé pour "traduire" un titre anglais c'est très courant au cinéma depuis longtemps cf. le Macadam Cowboy (Midnight Cowboy en VO) ou même Very Bad Trip, beaucoup plus récent.