Rencontre avec Serge July

Interviews, concours, projections, invitations : tout ce qui fait l'actualité Dvdclassik.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 93037
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Rencontre avec Serge July

Post by Jeremy Fox »

A l'occasion de la sortie du coffret DVD réunissant 20 épisodes de l'excellente série documentaire "Un film et son époque" régulièrement diffusée sur Arte, nous avons rencontré son initiateur, Serge July. L'occasion d'évoquer sa passion pour le cinéma et cet énorme travail d'écriture et de recherche autour des films...
L'interview par Stéphane Beauchet.
Jerome
Producteur Exécutif
Posts: 7232
Joined: 23 May 03, 15:29
Location: Parti chercher des archives inédites

Re: Rencontre avec Serge July

Post by Jerome »

Très intéressant, un vrai passionné (je suis jaloux ;) )
Je me souviens que Jugnot m'avait dit avoir été réticent à parler à July du Père Noel, car Libé n'avait pas toujours été tendre avec ses films, voire très agressif, mais il avait finalement accepté.

il y en a plein que je n'ai pas vu dans cette collection. Il y avait déjà eu deux dvd chez les films du Paradoxe en 2010 et 2012. ça fait quelques doublons avec le nouveau coffret.

Image Image
"Sa place est dans un Blu-Ray"
User avatar
tenia
Le Choix de Sophisme
Posts: 25853
Joined: 1 Jun 08, 14:29

Re: Rencontre avec Serge July

Post by tenia »

Je viens de recevoir le coffret DVD des 20 épisodes, et en regardant la liste des réalisateurs, je me suis rendu compte que l'épisode sur Le Havre est signé "Alan Smithee". Quelqu'un saurait pourquoi l'utilisation de ce pseudo ? Sur un documentaire de ce type, ça semble surprenant.
User avatar
Commissaire Juve
Charles Foster Kane
Posts: 23404
Joined: 13 Apr 03, 13:27
Location: Aux trousses de Fantômas !

Re: Rencontre avec Serge July

Post by Commissaire Juve »

Gaumont, Pathé ou UGC ont aussi essayé de ressortir certains films dans leurs complexes de salles. Sur les 18 salles, on peut bien proposer un grand film d’il y a vingt ou trente ans.
Anecdote en passant (j'en ai parlé avec un pote il y a trois jours, c'est donc tout frais) : un jour d'août 1996, je me suis fait deux films... Eraser / L'Effaceur (avec Schwarzie) dans l'après-midi... et Shanghaï Gesture en soirée, sur Les Champs. Le grand écart à la JCVD ! :mrgreen:

Eh bien, pour le Sternberg, la salle était riquiqui... dans les 50 / 70 fauteuils... et j'avais payé comme pour une salle à 500 places. Ça m'avait bien énervé.

Sinon, dernièrement, l'UGC où je suis allé voir La Momie (avec Tom Cruise) annonçait une projection de Monika (Bergman). J'ai pensé "Ah tiens ?" Mais je n'y suis pas retourné pour autant (je connais bien le film, je n'ai pas éprouvé le besoin de le revoir sur grand écran).

C'était vraiment très intéressant.
La vie de l'Homme oscille comme un pendule entre la douleur et l'ennui...