Cinéma Policier américain

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés avant 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Commissaire Juve
Charles Foster Kane
Posts: 23211
Joined: 13 Apr 03, 13:27
Location: Aux trousses de Fantômas !

Re: Cinéma Policier américain

Post by Commissaire Juve »

Julien Léonard wrote:Across the 110th street est un bon polar, mais effectivement un peu largué vers la fin. Bon, perso je trouve Dirty Harry tout aussi dérangeant et malsain...
Le foldingue de Dirty Harry est malsain*, mais le film est plus "mainstream", plus propre sur lui. C'est pour ça que je parlais de "Bibliothèque rose".

* EDIT : c'est d'ailleurs pour ça que je n'ai pas poussé le vice jusqu'à le racheter en HD. Le DVD est suffisant.

Si tu préfères continuer sur une veine sèche et violente, mais encore en dessous d'un certain degré (c'est à dire évitant d'aller jusqu'à l'ultra violence), tu peux tenter Seven ups... Le blu-ray allemand n'est pas dégueu du tout en plus ! Du bon polar nerveux et rythmé, avec une étonnante et très belle poursuite en voitures. Scheider est superbe, comme d'habitude.
J'aimerais bien l'avoir celui-là, mais, en dehors des films scandinaves, je n'achète plus les DVD / BLU qui ne proposent pas au moins des sous-titres français.
La vie de l'Homme oscille comme un pendule entre la douleur et l'ennui...
User avatar
Kevin95
Footix Ier
Posts: 18086
Joined: 24 Oct 04, 16:51
Location: Devine !

Re: Cinéma Policier américain

Post by Kevin95 »

Commissaire Juve wrote:
Si tu préfères continuer sur une veine sèche et violente, mais encore en dessous d'un certain degré (c'est à dire évitant d'aller jusqu'à l'ultra violence), tu peux tenter Seven ups... Le blu-ray allemand n'est pas dégueu du tout en plus ! Du bon polar nerveux et rythmé, avec une étonnante et très belle poursuite en voitures. Scheider est superbe, comme d'habitude.
J'aimerais bien l'avoir celui-là, mais, en dehors des films scandinaves, je n'achète plus les DVD / BLU qui ne proposent pas au moins des sous-titres français.
Vu que le film me fait saliver, j'ai essayé de le voir en VF par les voies parallèles mais rien à faire, c'est un tue l'amour m'obligeant à arrêter le visionnage au bout de 20 minutes de peur de gâcher ledit film. :evil:

J'ai tenté de convaincre les gens de la collection Hollywood Legends de le sortir (vu que c'est un film Fox). Wait and see...
Les deux fléaux qui menacent l'humanité sont le désordre et l'ordre. La corruption me dégoûte, la vertu me donne le frisson. (Michel Audiard)
Julien Léonard
Duke forever
Posts: 11844
Joined: 29 Nov 03, 21:18
Location: Hollywood

Re: Cinéma Policier américain

Post by Julien Léonard »

Commissaire Juve wrote:
Julien Léonard wrote:Across the 110th street est un bon polar, mais effectivement un peu largué vers la fin. Bon, perso je trouve Dirty Harry tout aussi dérangeant et malsain...
Le foldingue de Dirty Harry est malsain*, mais le film est plus "mainstream", plus propre sur lui. C'est pour ça que je parlais de "Bibliothèque rose".

* EDIT : c'est d'ailleurs pour ça que je n'ai pas poussé le vice jusqu'à le racheter en HD. Le DVD est suffisant.
C'est là que nos points de vue divergent mon cher commissaire. :wink: Au contraire, je trouve que Dirty Harry est un film sulfureux, pas du tout propre sur lui, vraiment sale (fondamentalement parlant) et qui repousse son propos discursif dans des ornières sombres et aujourd'hui totalement disparues des gros films hollywoodiens. Je n'ose imaginer une Major capable de sortir aujourd'hui ce genre de film, au risque de voir rappliquer toutes les ligues de je ne sais où pour taper sur le dit film.

C'est un film d'adultes, pour adultes, au propos global extrèmement discutable (mais voulu comme tel), passionnant à plus d'un titre, hargneux et sans compromis. La réalisation de Siegel lui donne une aura monstrueuse (avec en outre une technique absolument remarquable). Mais bon, c'est mon avis, et nous ne sommes pas obligés de nous situer sur la même longueur d'onde. :wink:

Les suivants, par contre, se baladent ensuite sur un chemin plus consensuel. Magnum Force demeure impressionnant par son regard régulièrement bigarré sur les institutions, et son utilisation des armes facilement complaisante (Quel générique ! Aussi dérangeant que fascinant...), confinant ensuite à un onirisme de dernière minute tout à fait innatendu. C'est en tout cas le dernier vrai grand film de la saga (un peu déséquilibré, mais très efficace), quoique la tentative de "consensualiser" le personnage gravite déjà autour du récit. Ce que je trouve intéressant, c'est qu'on voit finalement bien ce qu'a écrit John Milius et ce qu'a écrit Michael Cimino (les deux regards apparaissent assez clairement selon les scènes).

Le troisième est assez plat, avec sa réalisation carrée mais sans imagination. Un film déjà moins baroque, plus terne, si ce n'est au travers de quelques scènes plus réussies que d'autres. Un troisième opus respectable et relativement bon, mais effectivement beaucoup plus propre sur lui. Là, je suis d'accord.

Le quatrième appartient aux années 1980, et pour moi, si le film demeure intéressant, le mythe Dirty Harry s'effrite considérablement. Le film part sur un registre qui est étranger au personnage. Je reste surpris, mais un peu déçu.

Le cinquième, mieux vaut l'oublier. C'est même parfois assez "pathétique", dans le sens "moderne" du terme. Quitte à se refaire une bonne séance polar années 1980, et sans nécessairement passer par Friedkin ou Cimino (l'année 1985 leur doit deux immenses films), je conseille plutôt d'aller faire un tour sur L'arme fatale, premier du nom, un film qui vieillit très bien, doublé d'un excellent exercice du genre.
Image
User avatar
Commissaire Juve
Charles Foster Kane
Posts: 23211
Joined: 13 Apr 03, 13:27
Location: Aux trousses de Fantômas !

Re: Cinéma Policier américain

Post by Commissaire Juve »

moonfleet wrote:Image

The Taking Of Pelham One Two Three (1974)

Pour mémoire. J'ajoute ce titre.

EDIT : y a carrément un BLU avec STF et VF !

Image
La vie de l'Homme oscille comme un pendule entre la douleur et l'ennui...
User avatar
Rick Blaine
Charles Foster Kane
Posts: 20790
Joined: 4 Aug 10, 13:53
Last.fm
Location: Paris

Re: Cinéma Policier américain

Post by Rick Blaine »

Commissaire Juve wrote:
moonfleet wrote:Image

The Taking Of Pelham One Two Three (1974)

Pour mémoire. J'ajoute ce titre.
Celui là est très bon, et sans aucun excès de sang ou de violence spectaculaire.

Comme je disais dans le topic DVD, mieux le BR UK (avec STF) que les vieux DVDs.
User avatar
Père Jules
Quizz à nos dépendances
Posts: 16552
Joined: 30 Mar 09, 20:11
Location: Avec mes chats sur l'Atalante

Re: Cinéma Policier américain

Post by Père Jules »

Effectivement, anti-spectaculaire au possible mais d'une rigueur remarquable. J'adore sa conclusion.
User avatar
Commissaire Juve
Charles Foster Kane
Posts: 23211
Joined: 13 Apr 03, 13:27
Location: Aux trousses de Fantômas !

Re: Cinéma Policier américain

Post by Commissaire Juve »

Cela dit, je viens de mater le test du BLU : l'image a l'air bien sombre ! :o
La vie de l'Homme oscille comme un pendule entre la douleur et l'ennui...
User avatar
Kevin95
Footix Ier
Posts: 18086
Joined: 24 Oct 04, 16:51
Location: Devine !

Re: Cinéma Policier américain

Post by Kevin95 »

CLAY PIGEON - Lane Slate et Tom Stern (1971) découverte

Bon pitch - un ancien du Vietnam reconverti hippie est manipulé par des flics pour chopper un gros bonnet de la drogue - foutu en l'air par l'amateurisme et la mégalomanie de son interprète principal / co-réalisateur. Tom Stern roule des mécaniques, joue les indignés moins par conviction que par opportunisme (en 1971, c'est hype de jouer au baba cool), tente des effets style foireux en se disant qu'avec un peu de bol on lui collera les mêmes critiques élogieuses que pour Easy Rider (1969) du collègue Dennis Hopper et surtout, se fait un peu plaisir, rien de méchant, un plan à trois narrativement inutile mais idéal pour l'égo de son auteur. En terme de polar c'est ni fait ni à faire, politiquement c'est aussi volatile que le pigeon du titre mais en matière d'excentricité, Clay Pigeon a son mot à dire. Cascade la plus lente du monde, punch-lines ridicules, combats mal branlés et séquence final ultra violente, pas trop mal prise à l'unité mais incohérente vue de l’intrigue. Mais la palme ne revient pas aux exploits de Stern, mais à l’un de ses guests. Si Telly Savalas essaye de rester digne, Robert Vaughn en revanche (RIP) prend un malin plaisir à foutre le boxon, à cabotiner comme un sagouin et à changer de chapeau entre deux scènes. Ça donne un défilé de couvre-chefs kitschos porté par un comédien qui rit sous cape de sa connerie. Rien que pour ce gros détournement, Clay Pigeon mérite d'exister.
Les deux fléaux qui menacent l'humanité sont le désordre et l'ordre. La corruption me dégoûte, la vertu me donne le frisson. (Michel Audiard)
User avatar
Commissaire Juve
Charles Foster Kane
Posts: 23211
Joined: 13 Apr 03, 13:27
Location: Aux trousses de Fantômas !

Re: Cinéma Policier américain

Post by Commissaire Juve »

Petit mot en passant...

Je me suis refait French Connection II (J.Frankenheimer, 1975) en BLU. Je ne l'avais vu qu'une fois ; probablement le 23 mai 1989 (sur TF1). Eh bien, trente an plus tard, je serai bref : ça se regarde, mais le Friedkin est vraiment meilleur.

Image
La vie de l'Homme oscille comme un pendule entre la douleur et l'ennui...
User avatar
Alexandre Angel
Une couille cache l'autre
Posts: 9813
Joined: 18 Mar 14, 08:41

Re: Cinéma Policier américain

Post by Alexandre Angel »

Commissaire Juve wrote:Petit mot en passant...
Je me suis refait French Connection II (J.Frankenheimer, 1975) en BLU. Je ne l'avais vu qu'une fois ; probablement le 23 mai 1989 (sur TF1). Eh bien, trente an plus tard, je serai bref : ça se regarde, mais le Friedkin est vraiment meilleur.
Ça se discute!
User avatar
Supfiction
Howard Hughes
Posts: 17449
Joined: 2 Aug 06, 15:02
Location: Have you seen the bridge?

Re: Cinéma Policier américain

Post by Supfiction »

J’étais en train de regarder un policier avec Michael Douglas et je me suis fait cette réflexion en le voyant enquêter avec son pote : à tous les coups, le gars va y passer et ça va être moche.. Ça n’a pas loupé évidemment et je pense que c’est presqu’une règle sauf pour les buddie movies.
Il y a des schémas narratifs comme ça que Hollywood décline à foison. Dans la plupart des cas, soit le meilleur pote du héros/flic meurt, soit c’est un traitre ou un ripoux (et dans ce cas il meurt de toutes façons :mrgreen:).