Le Cinéma italien naphta

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés avant 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 91752
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Le Cinéma italien naphta

Post by Jeremy Fox »

8) Je vais voir ça rapidement
User avatar
Tommy Udo
Producteur
Posts: 8666
Joined: 22 Aug 06, 14:23

Re: Le Cinéma italien naphta

Post by Tommy Udo »

Supfiction wrote:Image

Vu Seule contre la mafia de Damiano Damiani diffusé au cinéma de minuit dimanche dernier.
J'ai été vraiment bluffé à la fois par le personnage et par le jeu d'Ornella Muti (que l'on reconnait tout juste), 15 ans à peine et qui affronte seule le caïd local et qui surtout doit le faire contre ses parents et ses voisins tous aussi lâches les uns que les autres. On est révolté contre la bassesse humaine mais heureusement en même temps stupéfait par le courage et l'aplomb de la gosse en question. Une belle découverte.
Découvert hier et, bien évidemment, d'accord avec toi.
Très beau film. Ornella Muti est sublime. Quand on pense que c'est son premier film. Chapeau !
Bien envie de me pencher sur la carrière de Damiani :)
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 91752
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Le Cinéma italien naphta

Post by Jeremy Fox »

Pas mieux ; très bon film 8)
User avatar
Supfiction
Howard Hughes
Posts: 17449
Joined: 2 Aug 06, 15:02
Location: Have you seen the bridge?

Re: Le Cinéma italien naphta

Post by Supfiction »

Quelqu’un a vu L'enfer dans la ville ?
J’ai commencé à le regarder mais je ne suis pas sûr d’être capable d’entendre Magnani crier pendant 2h (mes voisins du dessus ne l’apprécient pas trop non plus).
En plus les sous-titres de la copie diffusée sur Ciné + sont minuscules.

http://bullesdeculture.com/2019/01/cine ... ellan.html
User avatar
Jack Burns
Doublure lumière
Posts: 331
Joined: 19 Dec 08, 11:05

Re: Le Cinéma italien naphta

Post by Jack Burns »

L égérie du cinéma italien néo réaliste ( Paques sanglantes , Chronique d un amour.... ) , la sublime Lucia Bosé est décédée ce jour à Madrid ... :cry:
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 91752
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Le Cinéma italien naphta

Post by Jeremy Fox »

Les Films du Camélia ressortent en salle cette semaine L'Amour à la ville, film à sketchs dépeignant les petits et les grands malheurs des romances urbaines dans l'Italie encore en reconstruction du début des années 1950. Encore baigné de néoréalisme sous l'influence de son principal scénariste Cesare Zavattini, le film réunit une prestigieuse sélection de réalisateurs pour chacun de ses sketchs.
La chronique est signée Justin Kwedi.
User avatar
Supfiction
Howard Hughes
Posts: 17449
Joined: 2 Aug 06, 15:02
Location: Have you seen the bridge?

Re: Le Cinéma italien naphta

Post by Supfiction »

C’est totalement à l’eau de rose mais c’est plein de charme : Angeli senza paradiso raconte les débuts de Franz Schubert et ses amours avec une comtesse hongroise. Les yeux bleus d’Agostina Belli sont surpassés par la beauté ténébreuse de Romina Power. Felicita! j’enchaine avec L’oro del Mondo toujours avec le duo avec Al Bano-Romina Power.

Image
User avatar
Supfiction
Howard Hughes
Posts: 17449
Joined: 2 Aug 06, 15:02
Location: Have you seen the bridge?

Re: Le Cinéma italien naphta

Post by Supfiction »

L’oro del Mondo (1968)

Second film du duo Al Bano-Romina Power après leur rencontre en 1967 avec la chanson et film de Nel Sole. Le film bénéficie d’une bonne idée de départ : le fils à papa d’un très riche industriel italien profite de sa promotion en tant que vice-président pour couler la société du père de la fille qui l’a rejeté et la forcer à lui céder. Malheureusement cet excellent argument de départ n’est pas exploité comme il aurait pu l’être et se retrouve pollué par des couillonades (qui finissent par faire sourire un peu) entre épiciers et vendeurs d’électroménager évoluant autour du couple d’amoureux joué par Aldo et Romina. Linda Christian, mère de Romina et ex-femme de Tyrone est du casting. Romina Power est toujours aussi craquante (même quand elle emprunte la tenue d’Austin Powers pour aller danser.. nostalgie 68..). Un bon moment quand même avec de l’indulgence.

Image