Arthur Hiller (1923-2016)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés avant 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Jack Carter
Certains l'aiment (So)chaud
Posts: 24148
Joined: 31 Dec 04, 14:17

Re: Arthur Hiller (1923-2016)

Post by Jack Carter »

manuma wrote: 9 Nov 20, 09:54 Exact. OCS, depuis la rentrée :wink:

Et attention, j'ai pas crié au chef d’œuvre non plus ! Juste une bonne surprise, de mon côté...
oui, j'ai bien compris, t'inquietes, je te tiendrais pas rigueur si je me fais chier :mrgreen:
Image
manuma
Accessoiriste
Posts: 1907
Joined: 31 Dec 07, 21:01

Re: Arthur Hiller (1923-2016)

Post by manuma »

Ouais... j'veux surtout pas d'emmerdes, moi, après... :mrgreen:
User avatar
Jack Carter
Certains l'aiment (So)chaud
Posts: 24148
Joined: 31 Dec 04, 14:17

Re: Arthur Hiller (1923-2016)

Post by Jack Carter »

manuma wrote: 9 Nov 20, 09:59 Ouais... j'veux surtout pas d'emmerdes, moi, après... :mrgreen:
:mrgreen:
Image
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 47050
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: Arthur Hiller (1923-2016)

Post by Flol »

manuma wrote: 9 Nov 20, 09:51 THE LONELY GUY (1984)
Trompé par sa petite-amie, Larry Hubbard se retrouve célibataire. L'écrivain ne supporte pas de vivre seul et tente de se faire de nouveaux amis. Et ce n'est pas un succès. Il rencontre Iris, qui ne veut pas sortir avec lui. Dépité, Larry met sa solitude à profit en écrivant un livre sur sa vie de célibataire.

Image

Les comédies eighties et nineties d’Arthur Hiller me sortent à peu près toutes par les yeux. Aussi n’attendais-je pas grand-chose de cette troisième association du réalisateur de Love story avec le scénariste et dramaturge Neil Simon. Et v’là-t’y pas que je me retrouve face une comédie de mœurs de bonne petite tenue, profitant pleinement d’une combinaison de talent inédite, qui mixe l’esprit satirique de Neil Simon, retrouvant ici un texte de Bruce Jay Friedman 12 ans après le formidable The Heartbreak kid d’Elaine May, avec l’humour plus fou, plus absurde, un rien plus noir du Steve Martin période Carl Reiner. Alors certes la réalisation demeure un peu trop sage, l’ensemble conserve tout du long un évident petit côté bancal dans le ton, mais l’on s’amuse tout de même beaucoup, et plus que la prestation de Martin, c’est celle de Charles Grodin, proche du génial en célib loser absolu, qui me semble imposer d’emblée ce Lonely guy comme un titre à réhabiliter / redécouvrir en priorité dans la carrière d’Arthur Hiller.
7swans (qui nous lit encore, j'en suis sûr) serait totalement d'accord avec toi, et ce que vous en dites donne super envie (7swans a même mentionné Louis CK parmi les personnes potentiellement influencé par le film).
A noter que le film sera dispo jusqu'au 31 janvier 2021.
7swans
Nuits de Sheen...
Posts: 7695
Joined: 17 Feb 06, 18:50

Re: Arthur Hiller (1923-2016)

Post by 7swans »

Ce fut une belle surprise pour moi, j'ai adoré.


Y a un petit paquet de scènes cultes (le resto, sur les toits, la partie d'échec...) une prestation dingue de Grodin (en semi impro de ce que j'avais pu lire) dans sa meilleure interprétation de Classikien et surtout cet humour absurde que je n'avais pas vu venir, qui ne fait pas mouche a tous les coups mais sacrement rafraîchissant. La première partie du film est très très drole.
C'est aussi très touchant, au final.

Mon Steve Martin préféré (acteur que je redécouvre depuis quelques mois).
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 47050
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: Arthur Hiller (1923-2016)

Post by Flol »

7swans wrote: 9 Nov 20, 12:13une prestation dingue de Grodin (en semi impro de ce que j'avais pu lire) dans sa meilleure interprétation de Classikien
Ah ah il faut absolument que je voie ça (ce soir ?).
Grodin, je le connaissais surtout de nom, il ne m'avait jamais marqué plus que ça...jusqu'à ce que je voie The Heartbreak Kid où il m'avait fait mourir de rire.
Ça + le fait que Steve Martin, quand il est bien dirigé, c'est quand même un grand du rire
Spoiler (cliquez pour afficher)
Image
...oui je confirme : tout ça donne bien envie.
7swans
Nuits de Sheen...
Posts: 7695
Joined: 17 Feb 06, 18:50

Re: Arthur Hiller (1923-2016)

Post by 7swans »

Flol wrote: 9 Nov 20, 15:12 Grodin, je le connaissais surtout de nom, il ne m'avait jamais marqué plus que ça...jusqu'à ce que je voie The Heartbreak Kid où il m'avait fait mourir de rire.
Charles Grodin, pendant très longtemps, ça n'a été pour moi que le compère de De Niro dans Midnight Run.
Je me souviens très bien de l'extrait sur Grodin dans la bio de De Niro (que je viens de vous retrouver), que j'ai lue en 1996 :
Spoiler (cliquez pour afficher)
Image
Image
Image
Rétrospectivement, on le retrouve dans une tonne de comédies des années 70_80_90, mais il a moins marqué. J'adore aussi Seems Like Old Times (je dois avoir un truc avec Neil Simon moi...).

C'était touchant de le revoir dans les saisons 4 et 5 de Louie et dans While We're Young de Baumbach. Il ne tourne presque plus, vu son âge, ça sent la fin...
User avatar
Kevin95
Footix Ier
Posts: 18084
Joined: 24 Oct 04, 16:51
Location: Devine !

Re: Arthur Hiller (1923-2016)

Post by Kevin95 »

Génération suivante oblige, pour moi Grodin c'était avant tout le père dans Beethoven. Comme Flol, c'est la découverte de The Heartbreak Kid qui me l'a fait voir autrement (la scène du restau où il essaye de se débarrasser de sa femme est une merveille).

Pour revenir au sujet, je remonte The Lonely Guy dans ma liste.

Bon par contre le score de Jerry, pardon d'avance, disons que... voilà quoi.
Spoiler (cliquez pour afficher)


Image
Les deux fléaux qui menacent l'humanité sont le désordre et l'ordre. La corruption me dégoûte, la vertu me donne le frisson. (Michel Audiard)
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 47050
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: Arthur Hiller (1923-2016)

Post by Flol »

Oui bon, c'était pas sa meilleure période. Il s'amusait avec ses synthés, quoi (même s'il y a un petit côté Gremlins pas désagréable dans The Lonely Guy).

User avatar
Kevin95
Footix Ier
Posts: 18084
Joined: 24 Oct 04, 16:51
Location: Devine !

Re: Arthur Hiller (1923-2016)

Post by Kevin95 »

Ça me rappelle Mr Baseball.



Mais nous dérivons.
Les deux fléaux qui menacent l'humanité sont le désordre et l'ordre. La corruption me dégoûte, la vertu me donne le frisson. (Michel Audiard)
7swans
Nuits de Sheen...
Posts: 7695
Joined: 17 Feb 06, 18:50

Re: Arthur Hiller (1923-2016)

Post by 7swans »

Kevin95 wrote: 9 Nov 20, 16:48 Génération suivante oblige,
Popopopo. J'ai une tête de ieuv, mais je suis le plus jeune d'entre nous. C'est moi la génération suivante. :mrgreen:
manuma
Accessoiriste
Posts: 1907
Joined: 31 Dec 07, 21:01

Re: Arthur Hiller (1923-2016)

Post by manuma »

Kevin95 wrote: 9 Nov 20, 16:48 Bon par contre le score de Jerry, pardon d'avance, disons que... voilà quoi.
Spoiler (cliquez pour afficher)


Image
Merci à Kevin. C'est le meilleur morceau du score :D . La parenté musicale avec Gremlins m'avait effectivement sauté aux oreilles sur le coup.

Sinon, concernant Grodin, il est tellement bon là-dedans que, sur le moment, je me suis même demandé si je n'allais pas me refaire la saga des Beethoven, c'est dire.... :mrgreen:
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 91703
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Arthur Hiller (1923-2016)

Post by Jeremy Fox »

Bon ben moi je me suis bien marré avec The Lonely Guy : merci manuma :wink:
manuma
Accessoiriste
Posts: 1907
Joined: 31 Dec 07, 21:01

Re: Arthur Hiller (1923-2016)

Post by manuma »

Jeremy Fox wrote: 9 Nov 20, 19:36 Bon ben moi je me suis bien marré avec The Lonely Guy : merci manuma :wink:
De rien. Content que tu aies apprécié aussi :D

...Bon sang, je ne pensais pas qu'on en remplirait une page, sur ce titre !
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 47050
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: Arthur Hiller (1923-2016)

Post by Flol »

Comme prévu, découvert hier soir - et je vous rejoins dans vos louanges : c'est effectivement très drôle, on est carrément dans le slapstick et l'humour cartoonesque par moments, et c'est un véritable boulevard pour Steve Martin qui y déploie à merveille tous ses talents comiques. J'ai beaucoup beaucoup ri lors de la séquence du resto quand il se tape l'affiche après avoir dit qu'il vient dîner seul.
Et aussi à celle-ci, dont le rythme et le timing comique sont absolument imparables :
Spoiler (cliquez pour afficher)
Image
Tout ça étant génialement contre-carré par la performance de Charles Grodin, absolument parfait dans le rôle du mec triste et dépressif à grosses lunettes moches.
On passera juste vite fait sur l'atroce musique signée Goldsmith (je pense sincèrement que c'est la pire de sa carrière), et je préfère retenir l'extrême drôlerie de l'ensemble, qui sur une durée d'à peine 90mn constitue un divertissement de haut vol.

Voyez-le ! :o