Vos achats de Blu-ray naphtas

Rubrique consacrée aux Blu-ray de films tournés avant 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
primus
Machino
Posts: 1017
Joined: 27 Jun 17, 00:18

Re: Vos achats de Blu-ray naphtas

Post by primus »

Olive est zoné, l'édition anglaise faut compter 5-6 euros en plus minimum avec les frais de port et souvenez-vous de votre tentation de me faire la leçon quand vous regardez un film ou une série téléchargés.
Je confirme, pour 11 euros que ce blu espagnol a une bien belle image et quelques bonus qu'on ne trouve pas sur les autres éditions. Du coup je ne sais pas si c'est le même master mais peu importe.
J'ai pris un grand plaisir à découvrir enfin au format cinéma ce film toujours aussi charmant. D'autres titres introuvables en France sont dispos avec ces éditions espagnoles pour un prix qui n'a rien à voir avec les tarifs de nos éditions collector, ultra collector, méga collector. Je compte bien en profiter et avec tout ce que j'achète il est hors de question de culpabiliser. Bonne nuit.
User avatar
Joshua Baskin
ambidextre godardien
Posts: 9777
Joined: 13 Apr 03, 20:28
Location: A la recherche de Zoltar

Re: Vos achats de Blu-ray naphtas

Post by Joshua Baskin »

Quel punk Primus !
Ah, le copain de Flol
User avatar
primus
Machino
Posts: 1017
Joined: 27 Jun 17, 00:18

Re: Vos achats de Blu-ray naphtas

Post by primus »

Punk ça consisterait à aller se servir gratos en magasin :fiou:
Mais pas de ça ici. Nous sommes exemplaires! Sur ce je vais tout déblister et caresser les boitiers. Il fait beau , il fait doux. Bon aprem 8)
User avatar
tenia
Le Choix de Sophisme
Posts: 24820
Joined: 1 Jun 08, 14:29

Re: Vos achats de Blu-ray naphtas

Post by tenia »

primus wrote: 19 Feb 21, 23:54Je confirme, pour 11 euros que ce blu espagnol a une bien belle image et quelques bonus qu'on ne trouve pas sur les autres éditions.
Tous les suppléments vidéo mentionnés à l'arrière de la jaquette sont trouvables sur l'édition US de 2016 (sachant que le module de Tag Gallagher est repris de l'édition anglaise de 2015).
Je me demande juste comment se présente la "banda sonora" de 46 min et ce que contient précisément le "libreto descargable" de 32 pages, mais tout le reste a, sans surprise, été repris d'un disque existant (les mecs font un bootleg, ils vont pas se casser la tête à créer des nouveaux bonus).
primus wrote: 19 Feb 21, 23:54Du coup je ne sais pas si c'est le même master mais peu importe.
Sans doute celui disponible depuis 2013 (et puis tant qu'à faire, ils se sont sans doute servi là).
primus wrote: 19 Feb 21, 23:54D'autres titres introuvables en France sont dispos avec ces éditions espagnoles pour un prix qui n'a rien à voir avec les tarifs de nos éditions collector, ultra collector, méga collector.
Faut dire aussi que quand on ne paie aucun ayant droit (pour le film et les bonus) et probablement aussi qu'on se contente de repiquer des sous-titres anglais existants (voire potentiellement carrément l'encodage vidéo), c'est tout de suite plus facile de marger sur une édition malgré un prix très attractif. :lol:

Mais c'est sûr que ça rend le produit alléchant pour le consommateur.
User avatar
primus
Machino
Posts: 1017
Joined: 27 Jun 17, 00:18

Re: Vos achats de Blu-ray naphtas

Post by primus »

Tenia... Je m'en fous de tout ça. Quand j'ai l'occasion de ne plus être une vache à lait dans des marchés de niche qui font ce qu'il faut pour le rester, je saisis les opportunités.
Bref, comme je l'ai déjà écrit vous ne me gacherez pas le plaisir, vous ne me ferez pas culpabiliser. Allez, je vais profiter du beau temps, sans masque. Byyyyye!
User avatar
tenia
Le Choix de Sophisme
Posts: 24820
Joined: 1 Jun 08, 14:29

Re: Vos achats de Blu-ray naphtas

Post by tenia »

Le fait que tu n'en aies rien à foutre n'empêche pas de prendre quelques instants pour rétablir certains faits. :wink:
Ca ne m'empêche pas d'ailleurs de comprendre, comme je l'ai écrit, que le produit et son prix soient alléchants, mais ça ne change pas que l'édition n'offre en réalité aucun nouveau bonus, qu'elle est sans trop de doute illégale, et qu'il est donc logique qu'elle puisse être proposée pas chère vu que l'éditeur s'est économisé un paquet de frais légaux. Aucun jugement de ma part ensuite sur le fait de l'acheter, juste un rappel de cette réalité pratique sur son contenu et sa tarification (même si payer 11 balles sans plus rémunérer les ayant droits légaux qu'en téléchargeant illégalement le film et se retrouver quand même dans l'illégalité pour possession de contrefaçon, ça me parait 11 balles de trop, mais là ce n'est que mon avis).

Cela mis à part, à nouveau, je suis curieux de savoir comment se présente la "banda sonora" de 46 min et ce que contient précisément le "libreto descargable" de 32 pages, donc si tu as l'occasion d'y jeter un oeil et faire un retour, je prends. ;)
User avatar
Torrente
Mogul
Posts: 11111
Joined: 14 Jun 07, 18:26

Re: Vos achats de Blu-ray naphtas

Post by Torrente »

Moi maintenant, j'aimerais bien des preuves qu'ils n'ont rien payé à personne, que tout est réellement illégal et aussi qu'on m'explique comment ils font après 1486 Blu-ray et 3562 DVD avec autant de code-barres répertoriés, pour n'avoir aucun procès.

Je peux comprendre pour un Films Sans Frontières (d'ailleurs, joli pied de nez dans le nom choisi) avec à peine 155 DVD sortis sur 22 ans et des ayants droit différents à chaque fois mais là, ça me semble dingue. En tout cas, suffisamment incroyable pour aller au delà de la simple supposition.
User avatar
tenia
Le Choix de Sophisme
Posts: 24820
Joined: 1 Jun 08, 14:29

Re: Vos achats de Blu-ray naphtas

Post by tenia »

La FNAC avait bien dans ses bacs des DVDs douteux et qui ont fini par être retirés suite à un article du Canard enchaîné en 2008. Leur défense était (je cite) : "On ne va pas, à chaque commande, demander au fournisseur qu'il nous prouve que son produit possède toutes les autorisations. Si quelqu'un nous prouve qu'il n'est pas légal, on le retire des rayons " (et ça tombe bien, puisqu'ils ont donc été retirés des bacs, alors pourtant que la FNAC a plus tard indiqué avoir reçu un courrier du distributeur de ces DVDs précisant que l'éditeur est en ordre et qu'ils se réservaient le droit de poursuivre le Canard...).
Il y a aussi eu les DVDs (Blu-rays aussi, non ?) illégaux qui étaient chez Leclerc, et là, c'était une certitude pour certains que les disques étaient illégaux puisque les droits vidéo étaient connus pour être chez d'autres éditeurs.

Difficile aussi d'avoir des preuves qu'ils n'ont rien payé à personne, à moins de retrouver tous les ayant droits en question (des bonus, du film, etc), et qu'ils répondent aux question. Il y a des films pour lesquels on ne sait même pas qui a les droits dans un pays donné. Comment vérifier alors que machin les a pour les sortir ? Aucune idée. Si ça se trouve, L'homme tranquille est en déshérence en Espagne. A minima cependant, la jaquette espagnole ne comporte aucun copyright, ce qui (il me semble) tient de l'obligation légale. Il n'y a d'ailleurs même pas un logo ou un nom pour savoir qui est l'éditeur de ce Blu-ray... Il est par contre intéressant de voir que d'après IMDB, les droits espagnols "All media" du film sont chez Topanga Canyon Films depuis 2018, de jeter un oeil au catalogue de Topanga renseigné sur IMDB (167 films) et se rendre compte que plusieurs sont chez Resen en Blu-ray en Espagne.

Mais il est pour des tas de films probablement impossibles de remonter la chaine, surtout hors de son pays. A moins que tu connaisses l'équivalent du RCA (pas toujours parfait d'ailleurs...) en Espagne, difficile de savoir si les gens derrière cette édition en ont bien les droits. Cela étant, j'ai posé la question à Eureka pour savoir s'ils ont été payé pour l'utilisation de leur bonus de Tag Gallagher. Gallagher lui-même n'était en tout cas pas au courant que son module était dispo en Espagne.

Quant à Films sans frontières, on voit bien la difficulté de mettre hors d'état de pratiquer des escrocs notoires, dont le patron a pourtant été condamné très officiellement (mais bon, 1 condamnation liée à combien de sorties illégales sur tout ce qu'ils ont sorti illégalement ?). Ca ne les a pas empêché pas de continuer d'ailleurs (les Mizoguchi sont ressortis à la Filmothèque quand Moravioff était sous le coup d'une interdiction d'exercer, donc visiblement, y a eu la délégation nécessaire pour faire que, ou alors une absence de contrôle suffisante). C'est assez symbolique de la difficulté à faire valoir les droits (ou l'absence de) sur certains films. Pas étonnant donc que les procès soient ultra rares, les condamnations encore plus, et que ces éditions disparaissent.
User avatar
Torrente
Mogul
Posts: 11111
Joined: 14 Jun 07, 18:26

Re: Vos achats de Blu-ray naphtas

Post by Torrente »

tenia wrote: 20 Feb 21, 16:35 La FNAC avait bien dans ses bacs des DVDs douteux et qui ont fini par être retirés suite à un article du Canard enchaîné en 2008. Leur défense était (je cite) : "On ne va pas, à chaque commande, demander au fournisseur qu'il nous prouve que son produit possède toutes les autorisations. Si quelqu'un nous prouve qu'il n'est pas légal, on le retire des rayons " (et ça tombe bien, puisqu'ils ont donc été retirés des bacs, alors pourtant que la FNAC a plus tard indiqué avoir reçu un courrier du distributeur de ces DVDs précisant que l'éditeur est en ordre et qu'ils se réservaient le droit de poursuivre le Canard...).
Il y a aussi eu les DVDs (Blu-rays aussi, non ?) illégaux qui étaient chez Leclerc, et là, c'était une certitude pour certains que les disques étaient illégaux puisque les droits vidéo étaient connus pour être chez d'autres éditeurs.
C'est exactement pour ça que, selon moi, ça n'a absolument rien à voir. Et que je précise bien la différence COLOSSALE de volume.
D'un côté 155 DVD sur 22 ans avec des ayant droit différents à chaque fois ou presque. On imagine bien le coût d'un procès pour un titre ou deux et l'intérêt financier inexistant.
Ou une boîte qui a pris 3 noms différents pour sortir 25 Blu-rays sur 3 ans, en grandes surfaces et à la Fnac (certains ont été dispo à la Fnac, notamment King of New-York et quelques autres).

Et de l'autre une avalanche de sorties sur 2 supports avec des dizaines et des dizaines de titres appartenant à des majors (Fox, Warner etc etc) et pas seulement chez un éditeur mais chez plusieurs (Resen, Llamentol, Divisa etc etc), comme si l'Espagne était un eldorado du piratage.

Franchement, je ne dis pas que ce n'est pas illégal, je dis juste que tout le monde y va allégrement sans aucune preuve. Comme si ça ne mangeait pas de pain. Et tout ça, sans preuves irréfutables, juste des suppositions. Ça me gêne. C'est tout.
Et encore une fois, je ne dis pas que les disques ne sont pas illégaux, je dis simplement que je ne connais absolument rien aux lois et au droit en Espagne, ni à ce que les éditeurs sont obligés de faire légalement par rapport à leurs jaquettes dans ce pays. Et que je n'ai rien lu de concret me permettant d'affirmer avec certitude que tous leurs Blu-rays sont piratés.
D'autre part, chez Pulp Video en Italie, il n'y a pas forcément plus de logos mais personne ne dit que leurs sorties sont illégales. Au Japon aussi d'ailleurs. Et chez Filmedia et Opening en France également, à l'époque.
User avatar
tenia
Le Choix de Sophisme
Posts: 24820
Joined: 1 Jun 08, 14:29

Re: Vos achats de Blu-ray naphtas

Post by tenia »

Je ne connais aucun éditeur "sérieux" en France, Angleterre ou USA (les 3 marchés que je connais) dont on a douté d'une seule de leurs éditions. D'où mes doutes se soulevant à la 1ere édition douteuse, et non plus tard que ça. C'est peut-être le mauvais niveau, mais c'est mon expérience sur ces marchés plutôt actifs et importants en poids dans le monde, donc mon alarme perso sonne dès la 1ere édition douteuse.

Ensuite, je me demande qui est derrière ces éditeurs espagnols. Peut-être que c'est en fait la même équipe essayant de noyer le poisson en démultipliant les vitrines. J'en sais rien. Mais il est tout simplement possible que le marché soit suffisamment poreux historiquement à ces pratiques pour avoir saturé le marché au point où c'est devenu une pratique impossible à tracer individuellement tellement y en a.
C'est l'hypothèse qu'émet cet article :
https://www.brentonfilm.com/articles/be ... vds-part-2
Pulp Video sont d'ailleurs parmi les éditeurs mis en cause par cet article, mais sa liste n'est peut-être pas 100% exacte non plus.

Enfin, dans le cas de Llamentol, Resen et Studio 4K (Italie pour ce dernier), il existe des cas avérés d'éditions illégales (respectivement Gun Crazy - chez Warner -, des titres parus chez Twilight Time, et le disque UK de M le maudit). Ça me suffit pour écarter d'emblée ces 3 éditeurs.
User avatar
primus
Machino
Posts: 1017
Joined: 27 Jun 17, 00:18

Re: Vos achats de Blu-ray naphtas

Post by primus »

Tu as bien fait de me reprendre sur les bonus tenia. En gros j'ai les bonus existants. Ok. J'en ai regardé un peu, et ça n'a pas grand intérêt. Du bonus américain vieux et plan-plan à la gloire de son sujet. Boarf. Et parfois c'est de la SD dégueulasse, comme souvent. J'ai pas été jusqu'à la banda sonora. Pas sur que je prenne le temps.

Concernant toutes les suppositions sur les différentes éditions honnêtes ou malhonnêtes, mes éventuels scrupules ont disparu depuis l'histoire de la résine. Les ayant droit n'y sont pour rien mais le marché, lui, a montré combien il ne cherche pas maitriser le processus de fabrication mais à avoir les marges les plus confortables possibles. Bien, ok, c'est la logique économique de base. Résultat: on se retrouve avec des bouts de plastiques qui peuvent nous lâcher à n'importe quel moment. Une des parades consiste à mettre le paquet sur l'emballage et les bonus pour séduire nos faiblesses de collectionneur et payer le prix fort, maintenir une petite structure, un marché de niche. Mais tout ça, je m'en contrefous. Je ne tiens pas à être éditeur, ni à être pote avec l'éditeur, ni à spéculer sur ce qu'il faudrait faire ou pas alors que je ne suis que consommateur. Je considère qu'on se fout bien de notre gueule sur un éventuel SAV et que de devoir mendier un échange (quand c'est possible), un retour, ça m'insupporte.
User avatar
Torrente
Mogul
Posts: 11111
Joined: 14 Jun 07, 18:26

Re: Vos achats de Blu-ray naphtas

Post by Torrente »

tenia wrote: 20 Feb 21, 19:06 Je ne connais aucun éditeur "sérieux" en France, Angleterre ou USA (les 3 marchés que je connais) dont on a douté d'une seule de leurs éditions. D'où mes doutes se soulevant à la 1ere édition douteuse, et non plus tard que ça. C'est peut-être le mauvais niveau, mais c'est mon expérience sur ces marchés plutôt actifs et importants en poids dans le monde, donc mon alarme perso sonne dès la 1ere édition douteuse.

Ensuite, je me demande qui est derrière ces éditeurs espagnols. Peut-être que c'est en fait la même équipe essayant de noyer le poisson en démultipliant les vitrines. J'en sais rien. Mais il est tout simplement possible que le marché soit suffisamment poreux historiquement à ces pratiques pour avoir saturé le marché au point où c'est devenu une pratique impossible à tracer individuellement tellement y en a.
C'est l'hypothèse qu'émet cet article :
https://www.brentonfilm.com/articles/be ... vds-part-2
Pulp Video sont d'ailleurs parmi les éditeurs mis en cause par cet article, mais sa liste n'est peut-être pas 100% exacte non plus.

Enfin, dans le cas de Llamentol, Resen et Studio 4K (Italie pour ce dernier), il existe des cas avérés d'éditions illégales (respectivement Gun Crazy - chez Warner -, des titres parus chez Twilight Time, et le disque UK de M le maudit). Ça me suffit pour écarter d'emblée ces 3 éditeurs.
Tu sais que certains éditeurs "sérieux" en France, Angleterre ou USA ont déjà eu des problèmes concernant les droits ? Et pas qu'un peu.


Enfin bref, moi aussi, je peux écrire exactement le même article après 28 ans de collection de supports physiques. J'ai les mêmes suspicions, les mêmes doutes, les mêmes questionnements mais je dis simplement qu'il y a parfois plus à creuser et que tout ne doit pas être aussi binaire. Et surtout qu'il n'y a pas de preuves concrètes. Rien de plus.
User avatar
tenia
Le Choix de Sophisme
Posts: 24820
Joined: 1 Jun 08, 14:29

Re: Vos achats de Blu-ray naphtas

Post by tenia »

primus wrote: 20 Feb 21, 19:36Tu as bien fait de me reprendre sur les bonus tenia. En gros j'ai les bonus existants. Ok. J'en ai regardé un peu, et ça n'a pas grand intérêt. Du bonus américain vieux et plan-plan à la gloire de son sujet. Boarf. Et parfois c'est de la SD dégueulasse, comme souvent. J'ai pas été jusqu'à la banda sonora. Pas sur que je prenne le temps.
Pas de soucis, ce sera à l'occasion.
primus wrote: 20 Feb 21, 19:36Concernant toutes les suppositions sur les différentes éditions honnêtes ou malhonnêtes, mes éventuels scrupules ont disparu depuis l'histoire de la résine. Les ayant droit n'y sont pour rien mais le marché, lui, a montré combien il ne cherche pas maitriser le processus de fabrication mais à avoir les marges les plus confortables possibles. Bien, ok, c'est la logique économique de base. Résultat: on se retrouve avec des bouts de plastiques qui peuvent nous lâcher à n'importe quel moment. Je considère qu'on se fout bien de notre gueule sur un éventuel SAV et que de devoir mendier un échange (quand c'est possible), un retour, ça m'insupporte.
Je comprends d'où tu viens, mais je ne faisais que rappeler l'aspect pratique des choses. :wink:
Après, le fait est que des defauts sur les exemplaires légaux ne rendent pas la contre-façon plus légale, mais l'aspect moral de la chose est une autre histoire, je suppose.
Torrente wrote: 20 Feb 21, 19:46Tu sais que certains éditeurs "sérieux" en France, Angleterre ou USA ont déjà eu des problèmes concernant les droits ? Et pas qu'un peu.
Non, justement.
Je ne vois en France à la rigueur que la vague de titres Pathé sortis à pas cher chez Carrefour (de mémoire) et qui donnait franchement l'impression de contre-façon (mais au final, ça n'en était pas, non ?), ou en Angleterre le foutoir autour du DVD de The Savage Innoncents (mais l'édition a été retirée du marché dès que les droits d'Eureka ont été contestés, l'édition est restée moins d'1 an en circulation).

Mais sinon, je ne connais aucun exemple de sorties chez Carlotta, TF1, M6/SND, Wild Side, Sidonis, Rimini, Tamasa, Elephant, Coin de mire, Spectrum, L'atelier d'images, Metropolitan / HKV / Seven 7, ARP, France TV, Arte, Potemkine, Malavida, Le chat qui fume, Blaq Out, Lobster, Memento et Diaphana (et bien sûr Studio Canal, Gaumont et Pathé, mais qu'on peut considérer comme des studios plutôt que des indés) pour la France, le BFI, Third Window, 88/101 Films, Eureka, Signal One, Powerhouse, Arrow, Soda Pictures / Thunderbird, Second Sight, Second Run, Artificial Eye et Network pour l'Angleterre, etc etc, qui ont été faites avec une volonté de contourner les démarches légales et qui ont été conservées sur le marché ensuite comme si de rien était.

Donc si tu as des exemples, je suis preneur, notamment pour situer ce que tu appelles "pas qu'un peu".
Torrente wrote: 20 Feb 21, 19:46Et surtout qu'il n'y a pas de preuves concrètes.
Je crois qu'il est littéralement impossible de retracer la légalité de l'intégralité des éditions espagnoles et italiennes douteuses. A partir de là, cet argument tient plus de l'ad nauseam qu'autre chose, et je suppose que c'est précisément l'intérêt des "éditeurs" en question qui pourront toujours se rabattre sur une charge de la preuve impossible techniquement à apporter pour se dédouaner (expliquant probablement que certains semblent avoir lâché l'affaire).

Cela étant, à nouveau, il existe des cas concrets mentionnés dans l'article que j'ai cité.
User avatar
Torrente
Mogul
Posts: 11111
Joined: 14 Jun 07, 18:26

Re: Vos achats de Blu-ray naphtas

Post by Torrente »

Pour revenir au sujet :

ImageImage

Tiens d'ailleurs, ça tombe pile poil. Cet "éditeur" (Wild East) à la mauvaise réputation, sortaient pas mal de DVD "discutables". A présent, il semblerait qu'ils ne veulent commercialiser que des Blu-rays légaux... malgré ces bonnes intentions, ils viennent d'avoir un souci avec Shanghai Joe, qui a donc été retiré de la vente 3 mois à peine après sa sortie.
J'ai pu récupérer un des derniers exemplaires sur eBay avant sa possible disparition pour des années (comme Django à l'époque).
vivaldi21
Assistant(e) machine à café
Posts: 126
Joined: 17 Feb 13, 20:27

Re: Vos achats de Blu-ray naphtas

Post by vivaldi21 »

popcyril wrote: 18 Sep 20, 12:31 Il y avait également un magasin Odyssée à Dijon, il a malheureusement fermé en début d'année, j'y allais à chacun de mes passages dans la ville, c'était une mine, quel dommage.
Un petit HS pour faire sourire… Suis passé devant l’ex Odyssée Dijon. Depuis deux mois, c’est devenu un comptoir à charcuterie, Mon Kochon, « Du cochon, mais du bon ! ». A n’en pas douter, c’était essentiel au cente ville !