Nos visionnages naphta... vite fait (index p.1)

Rubrique consacrée aux Blu-ray de films tournés avant 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Commissaire Juve
Charles Foster Kane
Posts: 23316
Joined: 13 Apr 03, 13:27
Location: Aux trousses de Fantômas !

Re: Nos visionnages naphta... vite fait (index p.1)

Post by Commissaire Juve »

Drôle de frimousse (1957)... chez Paramount

Edition allemande (identique à toutes les autres... à l'exception du texte allemand
sur la jaquette et de l'horrible logo FSK (mais la jaquette est réversible).

Visionné hier. J'ai trouvé ça OK. Le testeur de Blu-ray.com avait descendu la note technique
à 2,5 (je crois) parce qu'on lui avait signalé que l'image n'était pas tip-top en vidéprojection.
Perso, sur la dalle -- en étant assis à distance réglementaire -- rien ne m'a choqué. A part les ambiances
enfumées des caveaux de Saint-Germain-des-Prés et la photo "pré-hamiltonienne" des séquences tournées
au Château de la Reine Blanche (Coye-la-Forêt).

Il y a peu de gros plans de visages, mais quand la caméra s'approche beaucoup (d'Audrey Hepburn), c'est très joli. :mrgreen:

Je n'ai pas regardé les suppléments.

Image
Last edited by Commissaire Juve on 12 Aug 21, 05:27, edited 1 time in total.
La vie de l'Homme oscille comme un pendule entre la douleur et l'ennui...
patrouilleur loubard
Stagiaire
Posts: 67
Joined: 27 Jun 18, 16:29
Location: au ras des pâquerettes

Re: Nos visionnages naphta... vite fait (index p.1)

Post by patrouilleur loubard »

Image

The bridge at remagen/Le pont de remagen (1969) John Guillermin

Techniquement… vite fait :
la copie est en très bon état et stable. Le master est piqué, lumineux, coloré et contrasté. Le format Scope a été respecté. La restitution ne faiblit pas dans les scènes en basse lumière. Si un réducteur de bruit a été utilisé, c’est avec doigté, idem pour la gestion des contours. Certes, tout n’est pas parfait : il y a de rares passages éventuellement perfectibles (grain entièrement d’origine ?) et une colorimétrie virant soudainement et, heureusement, brièvement au rosâtre. La piste sonore monophonique en version originale est exempte de défauts : craquement, souffle, baisse de niveau ou sibilance. Elle est et demeure intelligible. Elle n’oublie pas d’être punchy quand il le faut… pour une bande-son de l’époque (1969).

En résumé, de la belle ouvrage.

pat'

Who do you think God really favors in the web ? The spider, or the fly ?
- Blade II -
User avatar
Commissaire Juve
Charles Foster Kane
Posts: 23316
Joined: 13 Apr 03, 13:27
Location: Aux trousses de Fantômas !

Re: Nos visionnages naphta... vite fait (index p.1)

Post by Commissaire Juve »

Dans la souricière / The Trap (1959)... chez Rimini

Il y a déjà un test Classik, je ne vais pas en rajouter une couche.
Globalement, j'en suis sorti "satisfait" parce que j'ai bien compris que la source
ne devait pas être de tout premier choix.

Je m'étendrai un peu plus sur le "vite fait" artistique : donc, je ne l'avais (probablement) jamais vu
et -- là aussi -- j'en suis sorti assez content. Les 15 / 20 premières minutes font un peu peur (surtout
la première séquence très "soap" avec Tina Louise) et puis le réal doit dire "action" et le film démarre vraiment. :mrgreen:

Sympatoche donc.

Image
patrouilleur loubard wrote: 7 Aug 21, 17:01
The bridge at remagen/Le pont de remagen (1969) John Guillermin
Salut "Loubard" ! :mrgreen:
-- Comment dois-je vous appeler ? Patrouilleur, Patrouilleur Loubard ?
-- Appelez-moi "Loubard", pas de chichi !
J'ai indexé ton "vite fait" (je ne l'avais pas vu).
Last edited by Commissaire Juve on 11 Aug 21, 18:09, edited 1 time in total.
La vie de l'Homme oscille comme un pendule entre la douleur et l'ennui...
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 92697
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Nos visionnages naphta... vite fait (index p.1)

Post by Jeremy Fox »

Commissaire Juve wrote: 11 Aug 21, 18:03 Dans la souricière / The Trap (1959)... chez Rimini

Les 15 / 20 premières minutes font un peu peur

Le plantage de décor etle démarrage de l'intrigue, c'est ce que j'ai trouvé de mieux :mrgreen:
User avatar
Commissaire Juve
Charles Foster Kane
Posts: 23316
Joined: 13 Apr 03, 13:27
Location: Aux trousses de Fantômas !

Re: Nos visionnages naphta... vite fait (index p.1)

Post by Commissaire Juve »

Jeremy Fox wrote: 11 Aug 21, 18:07
Commissaire Juve wrote: 11 Aug 21, 18:03 Dans la souricière / The Trap (1959)... chez Rimini

Les 15 / 20 premières minutes font un peu peur

Le plantage de décor et le démarrage de l'intrigue, c'est ce que j'ai trouvé de mieux :mrgreen:
Oh lala ! C'est mouuuu ! :mrgreen: (et puis les retrouvailles entre les anciens amants, ah misère !)
Quitte à me répéter : j'ai préféré la partie "action".
La vie de l'Homme oscille comme un pendule entre la douleur et l'ennui...
patrouilleur loubard
Stagiaire
Posts: 67
Joined: 27 Jun 18, 16:29
Location: au ras des pâquerettes

Re: Nos visionnages naphta... vite fait (index p.1)

Post by patrouilleur loubard »

Commissaire Juve wrote: 11 Aug 21, 18:03
Salut "Loubard" ! :mrgreen:
Salut Commissaire ! :lol:
Commissaire Juve wrote: 11 Aug 21, 18:03
J'ai indexé ton "vite fait" (je ne l'avais pas vu).
Merci de t'être occupé de son cas :mrgreen:

pat'

Who do you think God really favors in the web ? The spider, or the fly ?
- Blade II -
Count Dooku
Machino
Posts: 1133
Joined: 28 Apr 10, 15:16
Location: Belgique

Re: Nos visionnages naphta... vite fait (index p.1)

Post by Count Dooku »

Visionné hier le BR espagnol des "Furies" d'Anthony Mann.

Image

Ça faisait longtemps que j'avais envie de découvrir ce film, un des seuls westerns de Mann que je n'avais pas vu et pour cause, il est toujours honteusement inédit en VF.
Cette édition espagnole est très recommandable, avec une copie superbement restaurée (pas de rayures ou des poussières), une définition précise et un respect de la texture argentique avec un grain fin (pour ce qui est de la compression, je ne suis pas un expert mais rien ne m'a choqué, pas vu de blocs de pixels ou de postérisation). Le titre est sorti il y a quelques mois aux USA chez Criterion, et je ne serais pas surpris qu'il s'agisse du même master. Après, comme souvent avec les BR espagnols de films de patrimoine, on peut s'interroger sur la légalité de l'édition, mais à partir du moment où le titre est inédit en France et où Paramount ne semble pas avoir l'intention de le sortir, la légalité je m'en moque un peu.

A noter la présence d'une VF, mais malheureusement pas de STF (seulement STA et ST espagnols). Aucun bonus malheureusement, à part la BA.
Une bonne alternative au BR Criterion pour ceux qui ne sont pas dézonnés, surtout que ce disque propose de vrais STA et non des sous-titres pour malentendants (on évite ainsi les sous-titres superflus pour les bruitages, etc).
User avatar
Commissaire Juve
Charles Foster Kane
Posts: 23316
Joined: 13 Apr 03, 13:27
Location: Aux trousses de Fantômas !

Re: Nos visionnages naphta... vite fait (index p.1)

Post by Commissaire Juve »

Faubourg Montmartre (1931)... chez Pathé

J'ai attendu un loooong moment que le prix baisse. Et puis je me suis résolu à le prendre malgré tout à 19,99... Et je le regrette. Surtout du point de vue artistique.

Techniquement parlant : même s'il y a quelques passages à la ramasse (images troubles), c'est pas mal du tout. Mais c'est quand même un film très sombre. On n'est pas dans un délire à la Sans lendemain (1939, où le directeur de la photo s'est amusé à filmer dans le noir ; surtout les comédiens !), mais on ronge vraiment son frein en attendant le jour. A cet égard, je signalerai un plan fixe sur le faubourg, plan qui revient à intervalles réguliers et qui est complètement bouché alors qu'on a la surprise de voir "débouché" dans les suppléments ! (mais peut-être que quelque chose m'a échappé). Côté son, on se dit qu'on va avoir besoin des sous-titres, mais non... d'une manière générale, c'est très bien.

Artistiquement parlant : je pensais ne pas connaître, je voulais vraiment le découvrir... Au bout du bout, en voyant la scène du charivari, je me suis dit que j'avais dû le voir un jour chez Brion. Quoi qu'il en soit, j'en suis sorti très déçu. Le film a deux de tension, le jeu est parfois approximatif, ça n'a pas l'intérêt de Sous les toits de Paris (1930), Au nom de la loi (1932) ou Justin de Marseille (1935).

Pour l'anecdote : dans le boîtier, le BLU était encore à gauche ! Mais là, j'ai fait attention.

Image
La vie de l'Homme oscille comme un pendule entre la douleur et l'ennui...