Les Blu-ray Carlotta

Rubrique consacrée aux Blu-ray de films tournés avant 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Rick Blaine
Charles Foster Kane
Posts: 21291
Joined: 4 Aug 10, 13:53
Last.fm
Location: Paris

Re: Les Blu-ray Carlotta

Post by Rick Blaine »

Count Dooku wrote: 16 Jul 21, 14:07

Sur ton dernier paragraphe, on ne va pas se mentir : quand on était étudiant (ce qui pour beaucoup correspond au moment où on a développé notre cinéphilie), on n'avait pas les moyens d'acheter tout ce qu'on voyait, et on n'avait pas non plus tous une médiathèque à proximité. Donc qu'est-ce qu'on faisait ? On téléchargeait. Et ça nous a permis de découvrir énormément de films, de développer notre passion et au final de devenir les cinéphiles que nous sommes aujourd'hui. Cinéphiles qui, entre-temps, sommes entrés dans la vie active, avons davantage de moyens et donc dépensons un budget important dans la vidéo.
La question est là aussi : certes le piratage est illégal, mais cela permet de générer des cinéphiles qui à leur tour feront vivre la cinéphilie et par conséquent les acteurs du secteur de la vidéo. Si on veut assurer le renouvèlement de la cinéphilie, il ne faut certainement pas mettre des bâtons dans les roues de ceux qui en constituent l'avenir, c'est-à-dire les jeunes.
Je suis d'accord avec ça. Sauf que la population que tu décris, celle qui pirate par passion, celle qui va "se rattraper" après, celle qui ne tape que dans l'invisible, j'ai la conviction qu'elle est (très) minoritaire, et donc elle ne légitime pas le principe. Encore une fois, je pense que personne ne fait un procès manichéens ici, vu que l'on utilise tous plus ou moins le procédé.
User avatar
Rick Deckard
Assistant opérateur
Posts: 2301
Joined: 6 Jan 08, 18:06
Location: Los Angeles, 2049

Re: Les Blu-ray Carlotta

Post by Rick Deckard »

Le piratage d’un cinéphile passionné a déjà sauvé un film du feu (de mémoire: Woman on the run ?). Il a avoué son forfait (faire dupliquer professionnellement, à ses frais, sur pellicule 35mm, la copie du film prêtée pour un festival) après que la seule copie existante du film ait disparue dans les flammes !

A l’opposé, le piratage à grande échelle ne concerne-t-il pas principalement les blockbusters ? Quand lesdits blockbusters génèrent déjà des milliards de recettes, le manque à gagner n’est-il pas négligeable ?
Il ne faut pas confondre des mecs qui s’excusent et dégât des eaux
francesco
Accessoiriste
Posts: 1567
Joined: 28 Jun 06, 15:39
Location: Paris depuis quelques temps déjà !

Re: Les Blu-ray Carlotta

Post by francesco »

Tiens, d'ailleurs, je me réponds à moi-même, mais je n'avais pas réalisé avant de l'écrire qu'en fait la question de l'accessibilité des sources n'a jamais été posée sur le plan méthodologique, par personne. En fait, il a toujours été acquis que je verrai les films en me débrouillant d'une manière ou d'une autre.
Spoiler (cliquez pour afficher)
June Allyson
Mary Astor
Carroll Baker
Leslie Caron
Joan Collins
Joan Crawford
Bette Davis
Doris Day
Irene Dunne
Edwige Feuillère
Greer Garson
Betty Grable
Gloria Grahame
Susan Hayward
Miriam Hopkins
Betty Hutton
Jennifer Jones
Zarah Leander
Gina Lollobrigida
Jeanette MacDonald
Anna Magnani
Jayne Mansfield
Sara Montiel
Maria Montez
Merle Oberon
Anna Neagle
Lilli Palmer
Eleanor Parker
Rosalind Russell
Lizabeth Scott
Norma Shearer
Lana Turner
Jane Wyman
Loretta Young
David Locke
Electro
Posts: 828
Joined: 14 Apr 03, 12:29
Location: La Ville Lumière

Re: Les Blu-ray Carlotta

Post by David Locke »

Rockatansky wrote: 16 Jul 21, 13:31 Oui enfin sauf que le cinéma est le seul art qui coute le prix d'une fabrication industrielle, donc c'est un peu plus que d'amasser du pognon
C'est précisément le contraire qui est toujours vrai : l'exploitation des films est industrielle (reproductible à l'infini sans déperdition de qualité, surtout depuis que les films sont devenus des fichiers numériques) alors que leur fabrication peut tout à fait être "artisanale".
C'est en partie ce qui fait le charme de l'expérience : pour un spectateur, le prix du billet sera toujours le même, que le film ait coûté 200 M$ ou bien 50 K€. Il y trouvera toutefois une valeur, disons artistique pour simplifier, qui n'a aucun lien avec les moyens financiers mis en œuvre. Et c'est cette valeur qui lui fera dire que le temps passé devant l'écran aura été profitable ou pas.

La rentabilité financière du film n'intéresse que les acteurs économiques du cinéma (les producteurs, distributeurs, exploitants, éditeurs vidéo, plateformes VOD et chaînes de TV). Dans toute cette chaîne, seul le producteur a intérêt à ce qu'un film en particulier réussisse (celui qu'il a produit !).
Tous les autres acteurs de la chaîne arbitrent sans état d'âme en faveur de films plus rentables.

Il n'y a donc rien de choquant qu'il en soit de même pour le spectateur lequel arbitre entre sa capacité d'achat, le temps libre qu'il veut consacrer à la vision des films et l'offre disponible (quel que soit le canal, légal ou pas).

Que les producteurs cherchent à tout prix un retour sur investissement en réduisant les risques est proportionnel à la dimension des films produits :
- Pour les films de studio type Marvel qu'on pourrait qualifier d'obèses (budget > 100M$), les studios vont réduire le risque au maximum, y compris lors de la conception du produit afin de ne fâcher personne, mais aussi en aval, en faisant la chasse aux pirates.
- Pour les films de taille raisonnable (budget < 10M$), l'idée est plutôt d'exister. Je dirais même que, dans ce cas, un peu de piratage peut être bénéfique afin de faire connaître le film.
- Quant aux films de taille intermédiaire, il n'y en a presque plus. La seule chance pour des films de cette taille est de s'appuyer sur des noms qui fonctionnent comme des marques, c'est-à-dire agissent comme gages de qualité (les têtes d'affiches : réalisateur, acteurs et actrices, voire le scénariste, directeur de la photo, auteur de la musique, etc.).

Bref, la philanthropie n'est pas la caractéristique première du cinéma. On ne la retrouvera éventuellement qu'aux deux extrémités de la chaîne : chez les artistes qui réalisent des œuvres de valeur, et chez les spectateurs qui savent les apprécier. Les autres intervenants de la chaîne, même si parfois animés de passion pour une œuvre et voulant la partager, ont toujours la rentabilité en toile de fonds.
"There is Paramount Paris and Metro Paris, and of course the real Paris. Paramount's is the most Parisian of all."
Mon top 20
User avatar
Spongebob
Producteur
Posts: 9961
Joined: 21 Aug 03, 22:20
Last.fm
Liste DVD
Location: Pathé Beaugrenelle

Re: Les Blu-ray Carlotta

Post by Spongebob »

C'est dingue tous les arguments qu'on peut trouver pour justifier une activité illégale. Qu'on soit d'accord avec la loi, qu'on la trouve juste ou injuste, morale ou immorale, on est tous censé la respecter. Je trouve ce débat autour du piratage intéressant mais aussi passablement irritant.
User avatar
Lohmann
Assistant(e) machine à café
Posts: 116
Joined: 13 Feb 21, 20:36

Re: Les Blu-ray Carlotta

Post by Lohmann »

Spongebob wrote: 16 Jul 21, 14:49 C'est dingue tous les arguments qu'on peut trouver pour justifier une activité illégale. Qu'on soit d'accord avec la loi, qu'on la trouve juste ou injuste, morale ou immorale, on est tous censé la respecter. Je trouve ce débat autour du piratage intéressant mais aussi passablement irritant.
Dit-il avec un pétard au bec :lol:
User avatar
la_vie_en_blueray
Décorateur
Posts: 3832
Joined: 30 Jan 17, 19:26

Re: Les Blu-ray Carlotta

Post by la_vie_en_blueray »

Toujours les mêmes arguments dont le seul objectif est de se dédouaner et de s'acheter une conscience.

Voler c'est pas bien, et y a pas d'excuses pour ça, comme me l'a fait remarquer ma fille en me lançant mon ex d'Arsene Lupin à la figure.

Hop, on revient aux films.
User avatar
tenia
Le Choix de Sophisme
Posts: 25503
Joined: 1 Jun 08, 14:29

Re: Les Blu-ray Carlotta

Post by tenia »


Rick Deckard wrote: A l’opposé, le piratage à grande échelle ne concerne-t-il pas principalement les blockbusters ? Quand lesdits blockbusters génèrent déjà des milliards de recettes, le manque à gagner n’est-il pas négligeable ?
Bien évidemment que la popularité visible légalement de certaines oeuvres se reflète dans leur popularité illégale : Black Widow est plus téléchargé que First Reformed.
Cependant, les règles ne sont pas à géométrie variable. Que tu achètes une contrefaçon Nike ou d'une marque moins connue, cela reste une contrefaçon et les règles s'y appliquant sont les mêmes dans les 2 cas.

Après, on pourra subjectivement prendre cela par l'angle moral, mais on pourrait alors arguer que le piratage est peut-être proportionnel, et que si les blockbusters font masse de pognon mais sont aussi concernés donc l'un dans l'autre, tout ça, et qu'à l'inverse, les plus petits acteurs du domaine sont plus touchés par la moindre vente en moins donc même s'ils sont moins touchés en nombre de téléchargements, 100 partages non autorisés peuvent déjà être de trop vu les chiffres dans lesquels ils opèrent.


Par contre Spongebob, vu qu'on se situe ici 1000 lieues au-dessus du niveau déployé actuellement sur FB, si ça t'irrite déjà là, je te déconseille d'aller y jeter un oeil.


User avatar
Addis-Abeba
Mouais
Posts: 12622
Joined: 12 Nov 04, 23:38
Location: Chocolatine

Re: Les Blu-ray Carlotta

Post by Addis-Abeba »

la_vie_en_blueray wrote: 16 Jul 21, 15:00 Toujours les mêmes arguments dont le seul objectif est de se dédouaner et de s'acheter une conscience.

Voler c'est pas bien, et y a pas d'excuses pour ça, comme me l'a fait remarquer ma fille en me lançant mon ex d'Arsene Lupin à la figure.

Hop, on revient aux films.
Spongebob wrote: 16 Jul 21, 14:49 C'est dingue tous les arguments qu'on peut trouver pour justifier une activité illégale. Qu'on soit d'accord avec la loi, qu'on la trouve juste ou injuste, morale ou immorale, on est tous censé la respecter. Je trouve ce débat autour du piratage intéressant mais aussi passablement irritant.
Et c'est encore un militaire qui gagne une tringle à rideaux !
"On va voir King-Kong au cinéma avec les collègues, tu viens avec nous ? Non j'aime pas les films Chinois..."
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Tristan33
Stagiaire
Posts: 80
Joined: 7 Mar 17, 10:22

Re: Les Blu-ray Carlotta

Post by Tristan33 »

Tu fais honneur à ton avatar :D
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 47955
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: Les Blu-ray Carlotta

Post by Flol »

Rick Blaine wrote: 16 Jul 21, 14:11 la population que tu décris, celle qui pirate par passion, celle qui va "se rattraper" après, celle qui ne tape que dans l'invisible, j'ai la conviction qu'elle est (très) minoritaire
Je me trompe peut-être, mais il me semble que cette population-là était pile celle qui était (très) majoritaire sur la Loupe.
User avatar
Rick Blaine
Charles Foster Kane
Posts: 21291
Joined: 4 Aug 10, 13:53
Last.fm
Location: Paris

Re: Les Blu-ray Carlotta

Post by Rick Blaine »

Flol wrote: 16 Jul 21, 16:02
Rick Blaine wrote: 16 Jul 21, 14:11 la population que tu décris, celle qui pirate par passion, celle qui va "se rattraper" après, celle qui ne tape que dans l'invisible, j'ai la conviction qu'elle est (très) minoritaire
Je me trompe peut-être, mais il me semble que cette population-là était pile celle qui était (très) majoritaire sur la Loupe.
17000 membres dans le groupe, quand on voit le volume des ventes BR/DVD pour ce cinéma là, pas sur.
User avatar
Rick Deckard
Assistant opérateur
Posts: 2301
Joined: 6 Jan 08, 18:06
Location: Los Angeles, 2049

Re: Les Blu-ray Carlotta

Post by Rick Deckard »

Spongebob wrote: 16 Jul 21, 14:49 C'est dingue tous les arguments qu'on peut trouver pour justifier une activité illégale. Qu'on soit d'accord avec la loi, qu'on la trouve juste ou injuste, morale ou immorale, on est tous censé la respecter. Je trouve ce débat autour du piratage intéressant mais aussi passablement irritant.
Cette même légalité qui permet à des ayants-droit de bloquer totalement l’édition d’un film… En France, le cinéma est en partie financé par des aides publiques, nos impôts donc. Il serait plutôt moral qu’une loi oblige à ce que les films français soient accessibles à tous, qu’ils ne puissent pas être escamotés par des gens qui n’étaient peut-être pas nés quand le film a été tourné !
Il ne faut pas confondre des mecs qui s’excusent et dégât des eaux
User avatar
Rockatansky
Le x20, c'est dangereux
Posts: 42213
Joined: 13 Apr 03, 11:30
Last.fm
Liste DVD

Re: Les Blu-ray Carlotta

Post by Rockatansky »

Financés en partie, comme tu dis. La plupart des films ne sont pas financés par le CNC.
Clear Eyes, Full Hearts Can't Lose !
« S’il est vrai que l’art commercial risque toujours de finir prostituée, il n’est pas moins vrai que l’art non commercial risque toujours de finir vieille fille ».
Erwin Panofsky
User avatar
la_vie_en_blueray
Décorateur
Posts: 3832
Joined: 30 Jan 17, 19:26

Re: Les Blu-ray Carlotta

Post by la_vie_en_blueray »

Accessibles, ca ne veut pas dire gratuit.