Les Blu-ray ESC

Rubrique consacrée aux Blu-ray de films tournés avant 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Torrente
David O. Selznick
Posts: 13368
Joined: 14 Jun 07, 18:26

Re: Les Blu-ray ESC

Post by Torrente »

On peut tout relativiser et tout ne se vaut pas. Tout n'est jamais tout blanc ou tout noir.
Il y a toujours pire. Il y a toujours plus grave. Il y a toujours plus raté. Il y a toujours plus important. Mais une fois qu'on a dit ça ?

Il y a 580 Blu-rays pires que The game (tiens, Mystery men, par exemple... autre exploit, avec la même monstruosité de master, faire pire que des HD-DVD vieux de 13 ans.... il fallait le faire). Reste que le Blu-ray français est moins agréable et réussi que : le Blu-ray Criterion, le Blu-ray américain Universal et le Blu-ray Arrow. Ça fait juste suer pour rester poli. Et il n'y aucune excuse ni aucune raison valable pour ça.
Mais oui, bien sûr, comme pour tout, on peut s'en contenter et le trouver "pas si pire". Évidemment. Et tant mieux, encore. Mais ça ne change pas les faits ; il est moins bien, tout en partant du même matériel. Il fallait le faire. Ils l'ont fait (... encore) !
User avatar
tenia
Le Choix de Sophisme
Posts: 26056
Joined: 1 Jun 08, 14:29

Re: Les Blu-ray ESC

Post by tenia »

Count Dooku wrote: 5 Dec 21, 02:55Perso je ne pense pas faire partie du commun des mortels en terme d'appréciation d'image, mais j'ai pourtant du mal à percevoir les soucis d'encodage quand il y en a (sauf gros problèmes de postérisation, récemment j'ai eu du mal avec le BR de "The Relic" à cause de ça). Oui quand je vois un comparatif caps-a-holic évidemment, mais en mouvement j'avoue que j'ai du mal à voir deux trois pixel qui bougent sur un mur du fond. Pour moi c'est beaucoup plus grave les problèmes de vieux masters que nous refourguent certains éditeurs, comme récemment Sidonis avec Johnny Guitare.
Sur l'échelle des soucis visuels possibles, la compression arrive, généralement, assez bas car d'autres problèmes prennent souvent le pas dessus (comme, effectivement, l'utilisation d'un ancien master plutôt que le plus récent). Mais les soucis "cycliques" qu'on voit sur certains disques Elephant, sur quasi tous les Coin de mire, sur pas mal d'Atelier d'images, sur quelques disques britanniques (j'ai eu le cas sur Bleak Moments récemment), donnent un aspect tellement vacillant au grain que ça me donne l'impression que l'image scintille (a fortiori pour des restaurations récentes granuleuses). C'est très désagréable mais d'un autre côté, c'est aussi reconnaissable et attribuable, donc quand je vois ça, suffit de faire pause et avancer de 3-4 images au ralent pour se rendre compte qu'effectivement, cet effet en mouvement est bien du au grain qui n'est bien encodé qu'une image sur 3-4.
C'est moins le cas quand le problème est "constant" et que le grain en ressort estompé ou LEGO-isé (à la Criterion), mais là encore, en fonction, cela peut se repérer par comparaison à des rendus similaires mais bien encodés.

Et c'est dommage que les prestataires et les éditeurs se suffisent de ça, d'une part car c'est bien la peine d'avoir une restauration conservant cela si c'est ensuite pour le maltraiter, d'autre part car c'est quelque chose que l'éditeur peut rejeter et faire refaire, la balle est dans son camp. Quand Criterion acceptent ça, ils étaient en droit de dire à leur prestataire, qu'ils paient pour un service, que faut pas déconner c'est insuffisant.

Cela étant dit, tant mieux pour ceux qui n'en sont pas gênés. Mais on ne demande pas à ces prestataires (et les éditeurs les utilisant) de faire 120% du taf, mais juste s'aligner sur ce que d'autres arrivent très bien à obtenir.
Torrente wrote: 4 Dec 21, 22:04A mon avis, les éditeurs en question, paient simplement un prestataire qui bosse à la chaîne et qui fait le minimum syndical.
Je n'en suis même pas sûr. C'est surtout un problème de compétences : il y a clairement des prestataires moins bons que d'autres, potentiellement simplement car ils savent moins gérer le détail des options d'un encodeur, mais il y a aussi le fait que ça fait des années que ça dure et que c'est pas l'amélioration continue qui les étouffe.
De ce que j'avais discuté, passer par FiM n'est pas plus sûr qu'autre chose non plus, donc c'est pas une question d'argent non plus.
User avatar
Arn
Assistant opérateur
Posts: 2838
Joined: 19 Oct 17, 16:32

Re: Les Blu-ray ESC

Post by Arn »

Où avez vous vu un prix de 90€ pour le coffret Weir ?
Sur le site d'ESC je vois 75€, actuellement à 67,5€ en précommande : https://www.esc-distribution.com/a-veni ... 04358.html
User avatar
Jack Carter
Certains l'aiment (So)chaud
Posts: 25464
Joined: 31 Dec 04, 14:17

Re: Les Blu-ray ESC

Post by Jack Carter »

Je vois bien 90 et 80 et quelques en preco quand je clique sur ton lien
"On peut revenir au sujet du topic ?" (Jack Carter)
User avatar
Arn
Assistant opérateur
Posts: 2838
Joined: 19 Oct 17, 16:32

Re: Les Blu-ray ESC

Post by Arn »

Moi aussi maintenant :shock:
magobei
Assistant opérateur
Posts: 2585
Joined: 11 Sep 07, 18:05

Re: Les Blu-ray ESC

Post by magobei »

Le prix de 67, 49, c'est hors TVA, si tu te connectes depuis la Suisse notamment.
Ça sera la restauration antédiluvienne de 2017 sortie chez Olive et Koch, mais avec un bitrate à 26Hz et du DNR à 36Mb comme toujours chez l'éditeur. Autant dire que l'image sera merdique. Mais je vais l'acheter, même si ça fera doublon avec le Olive, le Koch et le Indicator parce qu'il y a des STF - je n'en ai pas besoin, mais c'est important si on veut partager - et surtout la VF d'origine avec Henri Chalant qui double Rex Edwards qui joue l'indien qui se fait tuer sur la gauche à 40:23.
User avatar
ex-beldvd man
Assistant opérateur
Posts: 2647
Joined: 12 Aug 04, 09:52
Location: Belgique

Re: Les Blu-ray ESC

Post by ex-beldvd man »

Derniers visionnages:
Image
Derniers achats:
Image
halford66
Machino
Posts: 1489
Joined: 20 Jun 20, 11:53

Re: Les Blu-ray ESC

Post by halford66 »

Je vois venir les commentaires des rageux anti-ESC,!Il faut savoir comme ils l'ont au préalable précisé que c'est une co-édition avec Bac films et donc qu'ils ne sont pas seuls décisionnaires.
User avatar
Rockatansky
Le x20, c'est dangereux
Posts: 42379
Joined: 13 Apr 03, 11:30
Last.fm
Liste DVD

Re: Les Blu-ray ESC

Post by Rockatansky »

Tu es un bon avocat donc tout va bien
Clear Eyes, Full Hearts Can't Lose !
« S’il est vrai que l’art commercial risque toujours de finir prostituée, il n’est pas moins vrai que l’art non commercial risque toujours de finir vieille fille ».
Erwin Panofsky
User avatar
Jack Carter
Certains l'aiment (So)chaud
Posts: 25464
Joined: 31 Dec 04, 14:17

Re: Les Blu-ray ESC

Post by Jack Carter »

Quelle surprise ! :lol:
"On peut revenir au sujet du topic ?" (Jack Carter)
Alphonse Tram
Réalisateur
Posts: 6760
Joined: 7 Jul 03, 08:50

Re: Les Blu-ray ESC

Post by Alphonse Tram »

tenia wrote: 5 Dec 21, 10:32
Torrente wrote: 4 Dec 21, 22:04A mon avis, les éditeurs en question, paient simplement un prestataire qui bosse à la chaîne et qui fait le minimum syndical.
Je n'en suis même pas sûr. C'est surtout un problème de compétences : il y a clairement des prestataires moins bons que d'autres, potentiellement simplement car ils savent moins gérer le détail des options d'un encodeur, mais il y a aussi le fait que ça fait des années que ça dure et que c'est pas l'amélioration continue qui les étouffe.
De ce que j'avais discuté, passer par FiM n'est pas plus sûr qu'autre chose non plus, donc c'est pas une question d'argent non plus.
j’ai une question à ce propos qui me trotte depuis un bon moment : cela fait des années que les outils informatiques existent pour l’encodage HD, et on arrive toujours à saloper le travail final.
Quand on parle d’encodeur, ça se présente comment ? Une grosse machine genre table de mixage dans un studio pro ?
Quelle est la part de l’humain dans ce travail ? N’est il pas possible de tout automatiser pour optimisation ?
Souhaits : Alphabétiques - Par éditeurs
- « Il y aura toujours de la souffrance humaine… mais pour moi, il est impossible de continuer avec cette richesse et cette pauvreté ». - Louis ‘Studs’ Terkel (1912-2008) -
User avatar
Thesix
Accessoiriste
Posts: 1593
Joined: 27 Jul 19, 19:18

Re: Les Blu-ray ESC

Post by Thesix »

Alphonse Tram wrote: 14 Dec 21, 20:21 Quelle est la part de l’humain dans ce travail ? N’est il pas possible de tout automatiser pour optimisation ?
C'est peut-être le problème justement :mrgreen:
Si c'est comme avec le scanner que j'avais acheté pour numériser les vieilles diapos de mon père... jamais réussi à obtenir le même résultat en plusieurs scans successifs d'une même diapo avec les valeurs par défaut (tout automatique) !
Amazon, c'est le mal (avec l'augmentation des débits). 8)
User avatar
tenia
Le Choix de Sophisme
Posts: 26056
Joined: 1 Jun 08, 14:29

Re: Les Blu-ray ESC

Post by tenia »

La compression peut se faire sur un ordinateur "grand public", ce n'est pas une console particulière, mais plutôt des softwares (dont la version grand public pourrait être Handbrake). Pas besoin de bureau, donc, juste de puissance informatique pour effectuer le travail de compression.

L'automatisation est généralement, par contre, la meilleure façon d'avoir des soucis. En pratique, de ce que David Mackenzie m'avait expliqué (et il continue de travailler de la sorte), d'une part il travaille avec des softwares qu'il a modifié pour améliorer certains aspects de la compression, d'autre part il tend à faire plusieurs allers-retours entre différents réglages généralement scène par scène, en particulier pour les scènes les plus délicates. C'est précisément là où l'humain a son importance : il doit pouvoir affiner plus précisément les réglages de l'encodage en fonction de ce qu'il doit gérer de particulier, plutôt que de laisser les réglages "généraux" essayer à la fois de couvrir la base mais aussi ce qui peut en ressortir, mais au contraire trouver le meilleur compromis dans tout cela pour obtenir le résultat où la compression est la plus invisible possible.
Typiquement, cela peut être la gestion des dégradés sombres dans les zones d'ombres. Cela peut aussi être la façon de gérer le grain dans les scènes où il est mis en exergue. Mais ensuite, c'est la bécane qui mouline tous ces réglages et sort le résultat.

C'est ce qui explique que tu peux avoir, à un débit donné, un résultat différent. David en donne un exemple ici. Cela explique aussi qu'on peut avoir des problèmes même à des débits largement suffisants. Il est par exemple surprenant de voir les problèmes qu'on peut trouver chez Coin de mire alors que leurs Blu-rays sont encodés à 30-35 Mbps, ou bien chez Criterion ou Second Run.
Alphonse Tram
Réalisateur
Posts: 6760
Joined: 7 Jul 03, 08:50

Re: Les Blu-ray ESC

Post by Alphonse Tram »

A la limite ça fait plaisir de constater qu’on ne peut pas encore remplacer l’expertise humaine par des algorithmes. Faut accepter les erreurs et la déception.
Souhaits : Alphabétiques - Par éditeurs
- « Il y aura toujours de la souffrance humaine… mais pour moi, il est impossible de continuer avec cette richesse et cette pauvreté ». - Louis ‘Studs’ Terkel (1912-2008) -
User avatar
Torrente
David O. Selznick
Posts: 13368
Joined: 14 Jun 07, 18:26

Re: Les Blu-ray ESC

Post by Torrente »

Justement, le "problème" dans cette acceptation, qu'on comprend après lecture des tests de Classik et ailleurs, c'est que quand il y a grosse erreur, c'est le plus souvent quand le mode automatique "sans humain" est enclenché (encodage "cyclique" et autres joyeusetés). Donc difficile d'accepter quoique ce soit dans ces conditions. Par contre s'il s'agissait de tel ou tel encodeur humain plus fort qu'un autre sur tel ou tel film, là, je serais d'accord pour "accepter" l'erreur humaine, la déception et tout ce qui s'ensuit.