Les films français (et autres) en restauration

Rubrique consacrée aux Blu-ray de films tournés avant 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
DukeOfPrunes
Réalisateur
Posts: 6523
Joined: 15 May 11, 21:01
Last.fm

Re: Les films français (et autres) en restauration

Post by DukeOfPrunes »

S'il n'y avait pas de carotte, hein... :wink:
Vivement en HD (STA/STF)
Joseph L. Mankiewicz - Sleuth / Jan Švankmajer - The Complete Short Films / Ladislas Starewitch - The Tale of the Fox & Other Fantastic Tales /Abel Gance - Napoléon / Koji Wakamatsu - Endless Waltz / Jiří Barta - Krysař / Raymond Bernard - Le miracle des loups / Luis García Berlanga - Plácido / Oldřich Lipský - Happy End / Masaki Kobayashi - Samurai Rebellion / Akira Kurosawa - Dersou Ouzala / Frank Capra - Arsenic and Old Lace... etc.!
User avatar
tenia
Le Choix de Sophisme
Posts: 25494
Joined: 1 Jun 08, 14:29

Re: Les films français (et autres) en restauration

Post by tenia »

Flol wrote: 15 Jan 21, 11:24Il sous-entend que comme le film est désormais sur Netflix, il est parti dans les limbes de l'internet.
Alors que c'est sûr que s'il était sorti en physique, il aurait été acheté par 12 millions de personnes et tout le monde en parlerait encore aujourd'hui.
Je n'ai pas eu l'impression que Roma ait beaucoup fait reparler de lui lors de sa sortie physique.

Après, je n'ai pas l'impression que le medium explique l'absence d'appropriation des oeuvres sur les plate-formes (et encore : énormément de films sort(ai)ent chaque année en salles : combien restent ?). Même si l'exploitation traditionnelle d'un film enquille plusieurs fenêtres permettant de maintenir les projecteurs sur le film, d'une part le brouhaha finit forcément par se tasser, d'autre part si Netflix cumule à lui seul sur tel film 10m de spectateurs là où les fenêtres traditionnelles en cumulent disons 5m, ce n'est pas (qu')un problème de medium si les 5m de spectateurs parlent plus (ou plus longtemps) du film que les 10m de Netflix.

Le deal avec MK2 sur les Truffaut aurait par exemple permis à énormément de monde de découvrir ces films, peut-être plus que les plus récentes ressorties vidéo. Pour autant, je n'ai pas vu grand monde discuter de ses découvertes via Netflix. Idem pour les Kiarostami. Donc je me demande, tout simplement, si les spectateurs de Netflix, en particulier pour ces titres, ne sont pas tout simplement moins bavards, faussant ainsi l'impression de postérité que laissent les films concernés.
NorbertJacques wrote: 15 Jan 21, 11:37Ou peut-être fait-il juste remarquer que l'annonce ne prend même pas la peine de mentionner cette expérience passée...
Oui, c'est effectivement cela aussi.
damdouss wrote: 15 Jan 21, 12:20Netflix mécène : je pense malgré tout qu'ils ont une idée derrière la tête
Pour le moment, ils semblent simplement remplir leurs quotas d'investissement imposés par la France et la récente réforme de l'audiovisuel. :wink:
Nestor Almendros
Déçu
Posts: 21734
Joined: 12 Oct 04, 00:42
Location: dans les archives de Classik

Re: Les films français (et autres) en restauration

Post by Nestor Almendros »

La vache et le prisonnier, en cours de restauration chez Hiventy

"Un film n'est pas une envie de faire pipi" (Cinéphage, août 2021)
lechatquifume
Machino
Posts: 1286
Joined: 3 Jun 19, 13:05

Re: Les films français (et autres) en restauration

Post by lechatquifume »

DukeOfPrunes wrote: 15 Jan 21, 12:24 Voilà, gardons-nous bien de tirer des conclusions hâtives et voyons le bon côté des choses (pour l'instant, tout n'est pas rose bonbon). Je serais extrêmement surpris, dans le mauvais sens du terme, que la participation de Netflix équivale à l'éradication du support physique, sachant que leurs productions à eux sont bel et bien proposées en dur (et en partenariat avec Criterion, c'est pas non plus un mauvais signal). Et j'avoue trouver séduisante l'idée qu'on trouve de belles restaurations en streaming, sur une plate-forme qui propose déjà du contenu tiré des catalogues Studio canal ou MK2. Évidemment, je suis le premier à espérer que le Napoléon aura droit à une diffusion TV et surtout un joli coffret, comme c'est le cas de La roue. Qui connaît un joli succès côté ventes... :)
C'était prévu pour 2020 mais la COVID a changé beaucoup de choses. Le but est de se désengager de la vidéo, qui ne serait plus un marché porteur, pour transférer les aides pour les plateformes SVOD qui sont en ce moment pas mal arrosées. Donc Netflix lorgne sur cette manne d'argent qui devrait affluer. C'est aussi pour ça qu'ils ont ouverts un bureau sur Paris. Cela permet de justifier d'une adresse, de payer un peu d'impôts (tout en faisant partir le maximum vers le Luxembourg) et de demander des aides. Amazon a fait pareil il y a quelques années. Netflix ouvre son site aux films MK2 (même si ils étaient avant sur Prime) et le met en avant. Netflix donne de l'argent pour terminer la restauration de Napoléon alors qu'un appel aux cinéphiles français auraient pu avoir lieu. Question ? Cette aide sera t'elle défiscalisée en partie ? En clair, est ce que nos impôts vont servir à ça indirectement ? Et effectivement en devenant un acteur important chez nous, Netflix voudrait bien (même si je crois que ce n'est pas ce qu'ils mettent en avant (sont pas cons)) exploser la chronologie des médias. Canal + n'est pas débile et comprend bien la manœuvre et menace de quitter la TNT pour devenir une plate-forme. En clair, moins d'aides pour le CNC de cette façon.
Alors il ne faut pas rêver, la dématérialisation est en marche... Bienvenu dans la monde de la SVOD !
User avatar
Boubakar
Mécène hobbit
Posts: 49821
Joined: 31 Jul 03, 11:50

Re: Les films français (et autres) en restauration

Post by Boubakar »

Ça a davantage sa place sur ce topic (puisque qu'on parle d'autres restaurations que les films français) ;
Geoffrey Firmin wrote: 18 Jul 21, 14:11
francesco wrote: 18 Jul 21, 13:55 Il faut trouver un millionnaire cinéphile ! Ca doit bien exister :)
Bien sur que cela existe, Lucas, Spielberg, Redford, Eastwood et beaucoup d'autres financent le Film Foundation de Scorsese:
http://www.film-foundation.org/preserved-film
Lucas est le plus important donateur avec plus de 10 millions $.
Spoiler (cliquez pour afficher)
Capture.PNG
D'ailleurs, est-ce qu'on connait les films qu'a aidé à restaurer la fondation de Lucas et son épouse ? Je me rappelle avoir vu son nom sur l'édition Criterion de Salesman ou Doctor X chez Warner Archives.
User avatar
tenia
Le Choix de Sophisme
Posts: 25494
Joined: 1 Jun 08, 14:29

Re: Les films français (et autres) en restauration

Post by tenia »

Je ne crois pas qu'il y ait de liste précise, mais il y a Mystery of the Wax Museum, La femme au couteau, The Front Page (1931), The Juniper Tree, Salesman, Détour, Night of the Living Dead, Jabberwocky, Tunes of Glory, Memories of Underdevelopment, Alibi, Voice in the Wind, The Red House, The Crooked Way, Chronique des années de braise, Charlot et le comte, Putney Swope, 10 documentaires de De Seta, Les Compagnons de la nouba, Soleil Ô, Fire of Waters de Stan Brakhage, Saugus Series de Pat O'Neill, Accatone, Il Bidone, Twice A Man, Pixote et Xiao Wu.
Edit : et aussi Les Onze Fioretti de François d'Assise.

EDIT : ah bah si la liste est là, merci Geoffrey !
Last edited by tenia on 18 Jul 21, 16:05, edited 1 time in total.
User avatar
Geoffrey Firmin
Howard Hughes
Posts: 16328
Joined: 20 May 03, 19:08
Location: au fond de la Barranca

Re: Les films français (et autres) en restauration

Post by Geoffrey Firmin »

Boubakar wrote: 18 Jul 21, 14:32

D'ailleurs, est-ce qu'on connait les films qu'a aidé à restaurer la fondation de Lucas et son épouse ? Je me rappelle avoir vu son nom sur l'édition Criterion de Salesman ou Doctor X chez Warner Archives.
Il y a une liste de plus de cent titres sur le site du Film Foundation concernant les restaurations financées par la fondation Lucas. Cette liste se trouve en bas de la page dont j'ai donné le lien:
http://www.film-foundation.org/preserved-film
PRESERVED/RESTORED FILMS BY PROGRAM ( il faut cliquer sur le + à côté du nom de Obson/Lucas)
User avatar
Boubakar
Mécène hobbit
Posts: 49821
Joined: 31 Jul 03, 11:50

Re: Les films français (et autres) en restauration

Post by Boubakar »

Geoffrey Firmin wrote: 18 Jul 21, 15:30
Boubakar wrote: 18 Jul 21, 14:32

D'ailleurs, est-ce qu'on connait les films qu'a aidé à restaurer la fondation de Lucas et son épouse ? Je me rappelle avoir vu son nom sur l'édition Criterion de Salesman ou Doctor X chez Warner Archives.
Il y a une liste de plus de cent titres sur le site du Film Foundation concernant les restaurations financées par la fondation Lucas. Cette liste se trouve en bas de la page dont j'ai donné le lien:
http://www.film-foundation.org/preserved-film
PRESERVED/RESTORED FILMS BY PROGRAM ( il faut cliquer sur le + à côté du nom de Obson/Lucas)
Merci à toi (et à tenia) :) !
Jerome
Producteur Exécutif
Posts: 7212
Joined: 23 May 03, 15:29
Location: Parti chercher des archives inédites

Re: Les films français (et autres) en restauration

Post by Jerome »

francesco wrote: 18 Jul 21, 13:46 Je ne sais pas comment ça se passe pour Eloquence, tout semble paraître (dans des catalogues Philips, DG et Decca) dans des conditions optimales et, comme je le disais, il y a régulièrement des sondages pour savoir ce que le public désirerait voir publier, mais tout finit par y passer, y compris des choses qui n'avaient jamais été éditées en CD. Je ne sais pas comment la balance se fait, il n'est pas impossible que des patrons fassent du mécéna (rien n'interdit ça pour le cinéma non plus, d'ailleurs et ça pourrait être une piste) ou que l'état participe (idem).

Je dirais que le conservation est une chose, l'accessibilité en est une, qui devrait être, encore une fois, à mon sens, automatique, même dans des conditions dégradées. La véritable condition pour voir un film, c'est de le voir sur grand écran, je ne demande pas aux ayant droit de projeter les films à qui le voudra, mais de lui permettre, moyennant finance, d'en avoir un exemplaire, littéralement une copie.
Le CNC via les archives du film conserve une copie de chaque film sorti en France depuis des décennies. C'est une obligation légale des producteurs de laisser une copie aux Archives du film.
Et la Cinémathèque française et les autres peuvent quasiment tout projeter dans leurs salles, même des films bloqués, car elles ont un statut particulier. Après, il y a des limites à la programmation, les journées n'ont que 24 heures. Et puis il faut créer des événements autour de certains réalisateurs, certaines époques, pour faire venir le public, en + des séances quotidiennes.
"Sa place est dans un Blu-Ray"
Manolito
Machino
Posts: 1055
Joined: 20 May 03, 17:16

Re: Les films français (et autres) en restauration

Post by Manolito »

La restauration du Napoléon d'Abel Gance est un cas très particulier, un véritable gouffre à fric (on a parlé d'un budget qui pourrait atteindre un million d'euros à la fin !) et qui avance très, très lentement, et a un statut controversé dans les milieux de la restauration.

Un appel de fonds pour restaurer ce film n'aurait certainement pas suffi pour ce film, les financements participatifs pour restauration de films plafonnant à quelques milliers d'euros dans le meilleur des cas il me semble (cf l'expérience celluloid angels)

Bref, même avec Netflix derrière, ce n'est même pas vraiment sûr d'aboutir, sachez le, ou dans plusieurs années...
Jerome
Producteur Exécutif
Posts: 7212
Joined: 23 May 03, 15:29
Location: Parti chercher des archives inédites

Re: Les films français (et autres) en restauration

Post by Jerome »

Manolito wrote: 18 Jul 21, 20:01
Bref, même avec Netflix derrière, ce n'est même pas vraiment sûr d'aboutir, sachez le, ou dans plusieurs années...
les extraits que l'on a vu à Lyon l'automne dernier au Festival Lumière sont pourtant probants et je pense que la fin du processus est proche.
"Sa place est dans un Blu-Ray"
User avatar
DukeOfPrunes
Réalisateur
Posts: 6523
Joined: 15 May 11, 21:01
Last.fm

Re: Les films français (et autres) en restauration

Post by DukeOfPrunes »

Manolito wrote: 18 Jul 21, 20:01 La restauration du Napoléon d'Abel Gance est un cas très particulier, un véritable gouffre à fric (on a parlé d'un budget qui pourrait atteindre un million d'euros à la fin !) et qui avance très, très lentement, et a un statut controversé dans les milieux de la restauration.

Un appel de fonds pour restaurer ce film n'aurait certainement pas suffi pour ce film, les financements participatifs pour restauration de films plafonnant à quelques milliers d'euros dans le meilleur des cas il me semble (cf l'expérience celluloid angels)

Bref, même avec Netflix derrière, ce n'est même pas vraiment sûr d'aboutir, sachez le, ou dans plusieurs années...
1- Quid du statut controversé de la restauration du Napoléon de Gance ? Je n'ai rien lu là-dessus. C'est à propos de la somme ?
2- Les aides du CNC sont souvent plus importantes que "quelques milliers d'euros". On ne peut pas se baser sur des chiffres issus du crowdfunding en ligne, c'est quasi exclusivement un processus de finalisation qui ressemble souvent à de la précommande pour amortir le coût en amont.
3- On parle plutôt ici de quelques mois, de la bouche même du type à la barre du projet depuis de longues années...
Vivement en HD (STA/STF)
Joseph L. Mankiewicz - Sleuth / Jan Švankmajer - The Complete Short Films / Ladislas Starewitch - The Tale of the Fox & Other Fantastic Tales /Abel Gance - Napoléon / Koji Wakamatsu - Endless Waltz / Jiří Barta - Krysař / Raymond Bernard - Le miracle des loups / Luis García Berlanga - Plácido / Oldřich Lipský - Happy End / Masaki Kobayashi - Samurai Rebellion / Akira Kurosawa - Dersou Ouzala / Frank Capra - Arsenic and Old Lace... etc.!
Manolito
Machino
Posts: 1055
Joined: 20 May 03, 17:16

Re: Les films français (et autres) en restauration

Post by Manolito »

Controversé dans les milieux de la restauration... Libre à vous de ne pas me croire... Pour le coût, pour un budget d'origine qui a été explosé, parfois pour des retouches dérisoires et/ou arbitraires etc...

La somme oui, monstrueuse, sans équivalent pour la restauration d'un film français, et financé par l'état jusqu'ici.

Pour le crowdfunding, je répondais au chatquifume qui se demandait pourquoi on n'a pas fait une collecte plutôt que d'accepter le financement de Netflix. On aurait jamais réuni une telle somme en France par collecte pour ce film.

Tant mieux si ça se finit bientôt cela dit...
User avatar
DukeOfPrunes
Réalisateur
Posts: 6523
Joined: 15 May 11, 21:01
Last.fm

Re: Les films français (et autres) en restauration

Post by DukeOfPrunes »

Manolito wrote: 18 Jul 21, 22:10 Controversé dans les milieux de la restauration... Libre à vous de ne pas me croire... Pour le coût, pour un budget d'origine qui a été explosé, parfois pour des retouches dérisoires et/ou arbitraires etc...
Pas d'exemple concret ? "C'est un peu court, jeune homme". :uhuh: Tu veux parler des collures d'origine qui ne sont pas gommées, du choix de teintes/virements appliqués, du filtre pour adoucir l'image, du "flicker" numérique basé sur la lampe du projecteur d'origine ?... Restaurer, c'est toujours une question de choix et ça ne peut donc jamais faire l'unanimité. Pour ce qui est du coût (apparemment le seul point vraiment discuté ici), j'imagine que ça râle plutôt du côté de ceux qui n'ont pas droit à ce genre de subventions et qui voient l'argent filer du côté de Gance depuis des années. C'est tout à fait compréhensible, mais ça n'est pas la faute de Mourier ni de l'équipe qui travaille avec lui. Si ?
Vivement en HD (STA/STF)
Joseph L. Mankiewicz - Sleuth / Jan Švankmajer - The Complete Short Films / Ladislas Starewitch - The Tale of the Fox & Other Fantastic Tales /Abel Gance - Napoléon / Koji Wakamatsu - Endless Waltz / Jiří Barta - Krysař / Raymond Bernard - Le miracle des loups / Luis García Berlanga - Plácido / Oldřich Lipský - Happy End / Masaki Kobayashi - Samurai Rebellion / Akira Kurosawa - Dersou Ouzala / Frank Capra - Arsenic and Old Lace... etc.!
User avatar
Geoffrey Firmin
Howard Hughes
Posts: 16328
Joined: 20 May 03, 19:08
Location: au fond de la Barranca

Re: Les films français (et autres) en restauration

Post by Geoffrey Firmin »

Le CNC avait annoncé 650000 euros d'aides pour Napoléon en 2014.