Powerhouse Films - Indicator

Rubrique consacrée aux Blu-ray de films tournés avant 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

Mattchupichu77
Stagiaire
Posts: 41
Joined: 8 May 20, 16:46

Re: Powerhouse Films - Indicator

Post by Mattchupichu77 »

Torrente wrote: 6 Nov 20, 16:11
Flol wrote: 6 Nov 20, 14:53 Et petit doute me concernant sur Castle Keep de Sydney Pollack. Ça vaut vraiment le coup, même à 9£99 ? Et je me pose un peu la même question à propos de Absolution avec Richard Burton.
Je me pose la question pour Oleanna, Berserk et Town on trial.
Pour le 1er, j'aime bien Mamet mais j'ai peur que ce soit du "théâtre filmé" comme Powerhouse en a sorti pas mal et j'ai un peu de mal avec ce genre, en général.

Toujours pas visionné mon vieux DVD de Scum, donc j'hésite aussi pour ce titre.

Finalement, hormis Winter Kills et le coffret Warren (dont j'ai déjà les versions US de Vinegar pour celles qui existent), il n'y a dans ma liste de souhaits que des titres que j'hésite à acheter ou des rachats de Blu-rays que j'ai déjà dans des versions inférieures (Missing, Badge 373, Fat city, The Odessa file, The collector, Happy birthday to me etc). Vais-je être raisonnable ?
Je me permets de te répondre pour Oleanna : c'est du quasi huis-clos mais c'est loin d'être dégueulassement mis en scène et j'ai trouvé le film passionnant et très actuel. L'édition est vraiment solide en plus de ça.
User avatar
Mosin-Nagant
Cadreur
Posts: 4365
Joined: 12 Jun 14, 19:36
Location: "Made in America"

Re: Powerhouse Films - Indicator

Post by Mosin-Nagant »

Prochains titres Indicator bientôt "sold out":

TO SIR, WITH LOVE
RAY HARRYHAUSEN - VOLUME 1
HAMMER - VOLUME 3 (pas dans leur promo)
Every day's a gift. It's just... does it have to be a pair of socks?
Spoiler (cliquez pour afficher)
Image
popcyril
Doublure lumière
Posts: 653
Joined: 4 May 11, 00:04

Re: Powerhouse Films - Indicator

Post by popcyril »

Torrente wrote: 7 Nov 20, 00:29 Je note. Merci. Pour l'instant, je suis resté fort.

Je ne savais pas quoi regarder ce soir alors j'en ai profité pour enfin visionner des Blu-rays que je pensais upgrader automatiquement, me disant bêtement que j'aimerais forcément les films concernés puisqu'ils avaient l'air d'être pile ma came. Bonne idée que j'ai eu là.
Odessa File => revente directe.
The collector => mon vieux Blu-ray sans bonus me suffira amplement, à moins que je finisse par le revendre aussi.
2 more to go! (Berserk et Happy birthday to me)

A ce rythme là, cette promo risque même de me faire gagner de l'argent ahah
J'ai eu la bonne idée de regarder les trailers des films que je comptais acheter dans la promo sur youtube, Odessa File je l'ai enlevé du panier en moins de deux. :lol:

J'ai trop tardé pour Missing, il est sold out.

J'ai gardé The Reckoning sur la foi du trailer également.
User avatar
primus
Electro
Posts: 823
Joined: 27 Jun 17, 00:18

Re: Powerhouse Films - Indicator

Post by primus »

J'ai pris le coffret Dietrich et deux autres titres en espérant avoir enfin le déclic qui me fasse apprécier cette actrice. 10£ de frais de port quand même.
User avatar
Torrente
Mogul
Posts: 10295
Joined: 14 Jun 07, 18:26

Re: Powerhouse Films - Indicator

Post by Torrente »

Mattchupichu77 wrote: 7 Nov 20, 03:47
Torrente wrote: 6 Nov 20, 16:11

Je me pose la question pour Oleanna, Berserk et Town on trial.
Pour le 1er, j'aime bien Mamet mais j'ai peur que ce soit du "théâtre filmé" comme Powerhouse en a sorti pas mal et j'ai un peu de mal avec ce genre, en général.

Toujours pas visionné mon vieux DVD de Scum, donc j'hésite aussi pour ce titre.

Finalement, hormis Winter Kills et le coffret Warren (dont j'ai déjà les versions US de Vinegar pour celles qui existent), il n'y a dans ma liste de souhaits que des titres que j'hésite à acheter ou des rachats de Blu-rays que j'ai déjà dans des versions inférieures (Missing, Badge 373, Fat city, The Odessa file, The collector, Happy birthday to me etc). Vais-je être raisonnable ?
Je me permets de te répondre pour Oleanna : c'est du quasi huis-clos mais c'est loin d'être dégueulassement mis en scène et j'ai trouvé le film passionnant et très actuel. L'édition est vraiment solide en plus de ça.
Merci beaucoup. J'adore les huis-clos même si tout ça peut paraître très contradictoire (ne pas aimer le "théâtre filmé" mais adorer les huis-clos). J’achèterais donc à l'aveugle... si je ne streame pas avant.
popcyril wrote:J'ai eu la bonne idée de regarder les trailers des films que je comptais acheter dans la promo sur youtube, Odessa File je l'ai enlevé du panier en moins de deux.
Oui, n'est ce pas ?!
A la sortie du disque US, je l'avais acheté à l'aveugle en profitant d'un prix plus qu'attractif (d'autant plus qu'à l'époque, le $ ne valait pas tripette) sur la foi du casting et du synopsis. Monumentale erreur... qu'ils soient parvenus à en vendre plus de 3000 copies Blu-ray (parce qu'il ne faut pas se leurrer, il y aura une édition "simple" en Janvier/Mars), alors que ce film est déjà dispo en DVD pour que dalle depuis des lustres, je ne m'en remets pas depuis hier.

Et ça me fait dire aussi, par extension, que si certains éditeurs ont régulièrement des line-up top niveau, il me semble que Powerhouse navigue plus dans les eaux troubles du cinoche international entre 5 et 7 sur IMDb. C'est un éditeur étonnant dont on sent qu'ils se rêvent au niveau de Criterion, Eureka et Carlotta mais qui me paraît régulièrement un cran en dessous pour leurs choix éditoriaux (je parle des films eux-mêmes). En dehors de leurs coffrets essentiels et renversants, il s'agit souvent de films obscurs, oubliés (parfois à tort mais rarement). Si je devais les définir, je dirais que c'est l'éditeur Rolls Royce des 6/10. Pas différent d'un Signal One en son temps (dont je préférais même les line-up finalement).
Et encore, niveau suppléments, ils ne font pas forcément mieux que Twilight Time. Ce n'est pas parce qu'ils rajoutent une vieille interview radiophonique, un commentaire audio de "spécialiste" ou une bande-annonce par ci par là qu'ils vont me leurrer ou que je trouve ça forcément mieux. Je préfère encore le score isolé. Ça, c'est un supplément dont je suis susceptible de vouloir profiter.
Par exemple, j'anticipais des suppléments pour "comprendre" Happy birthday to me, je constate en inspectant les scans des dos de jaquettes des Blu-rays sortis, que personne dans le monde n'a été fichu d'en produire.
N'achetez plus rien tant qu'à faire. La secte... :roll:
User avatar
Mosin-Nagant
Cadreur
Posts: 4365
Joined: 12 Jun 14, 19:36
Location: "Made in America"

Re: Powerhouse Films - Indicator

Post by Mosin-Nagant »

En terme d'emballage pur, ils ne se rêvent pas Criterion ou Carlotta, Powerhouse Films les dépassent. Jeu égal avec Eureka ou Arrow. Pour les films, oui, c'est parfois une autre histoire. Ils ont des titres qui peuvent être très dispensables mais il ne faut pas perde de vue que quand on leur donne des perles, ils ne déméritent quasiment jamais.
Every day's a gift. It's just... does it have to be a pair of socks?
Spoiler (cliquez pour afficher)
Image
User avatar
Torrente
Mogul
Posts: 10295
Joined: 14 Jun 07, 18:26

Re: Powerhouse Films - Indicator

Post by Torrente »

Ah pour ce qui est des emballages, c'est du niveau de Criterion. J'avoue, je préfère parfois certains petits goodies à base de fourreautage de chez Eureka, Arrow et Carlotta mais, ils sont bons. Et je sais que tu aimes moins leurs boîtiers donc je comprends que tu préfères Powerhouse... mais le fourreau, c'est la vie.
Et pour les coffrets, ce sont les plus forts. De très très loin. Trèèèèèès loin. Sérieusement, leurs coffrets... rhaaaa lovely.
N'achetez plus rien tant qu'à faire. La secte... :roll:
User avatar
tenia
Le Choix de Sophisme
Posts: 24479
Joined: 1 Jun 08, 14:29

Re: Powerhouse Films - Indicator

Post by tenia »

Ils tapent pas mal dans un cinéma britannique qui semble moins parler à l'international. Les sorties de Secret Friends, A Severed Head, The Virgin Soldiers ou The National Health semblent enthousiasmer beaucoup de Britanniques, pas forcément beaucoup en-dehors des frontières. Il y a de bonnes surprises dans le tas, mais tout ne se vaut pas, effectivement. Et comme ils ont longtemps été limite à un catalogue (Sony), et que leurs gros titres sont en grande partie déjà chez d'autres (ou non licenciables), forcément, ce n'est pas la line-up d'Eureka, Criterion ou Arrow, cinématographiquement parlant.

Par contre, niveau suppléments, je trouve excessif de les comparer à Twilight Time. D'une part parce que structurellement, dans le rapport qualité-prix ils se posaient quand même là (et perso, le score isolé m'intéresse exactement autant qu'un commentaire audio), mais aussi parce que chez Indicator, si certains films sont moins bien lotis, un grand nombre viennent avec pas mal de bonus vidéo, anciens et nouveaux (y compris sans compter les commentaires audio et autres interviews audio), alors que chez TT, les titres fournis se comptaient presque sur les doigts de la main, et les nouveaux bonus produits en interne pour leurs éditions, hormis les commentaire audio, doit y en avoir quoi, 3 sur 500 titres ?
Torrente wrote: 7 Nov 20, 14:58Et pour les coffrets, ce sont les plus forts. De très très loin. Trèèèèèès loin. Sérieusement, leurs coffrets... rhaaaa lovely.
Grave.
popcyril
Doublure lumière
Posts: 653
Joined: 4 May 11, 00:04

Re: Powerhouse Films - Indicator

Post by popcyril »

Tout le monde s'accordent sur leurs coffrets, ils sont dingues, les plus beaux peut-être.

C'est vrai que niveau sorties individuelles, quand je regarde les 100 titres en solde, y en a une poignée que je suis curieux de découvrir en dehors de ceux que je connais déjà, et le reste, ça navigue à mon avis entre l'anecdotique et le carrément nanardesque.

Mais les coffrets...Même les Harryhausen ou autres Castle, qui ne m'intéressent pas plus que ça, je suis tenté quand je les vois. J'ai même craqué pour des Hammer alors qu'a priori c'est pas trop ma came.
User avatar
tenia
Le Choix de Sophisme
Posts: 24479
Joined: 1 Jun 08, 14:29

Re: Powerhouse Films - Indicator

Post by tenia »

popcyril wrote: 7 Nov 20, 15:49 C'est vrai que niveau sorties individuelles, quand je regarde les 100 titres en solde, y en a une poignée que je suis curieux de découvrir en dehors de ceux que je connais déjà, et le reste, ça navigue à mon avis entre l'anecdotique et le carrément nanardesque.
Le nanardesque, hormis les Warren et une poignée de titres, je ne vois pas trop.

A côté, en essayant d'enlever ce qui est dispo chez nous, y a quand même Guess Who's Coming to Dinner, The Last Detail, Bunny Lake Is Missing, The Front, Experiment in Terror, Hardcore, The Wild One, Housekeeping, The Reckoning, The Pumpkin Eater, The Fortune, le 2e coffret Hammer (que je préfère aux autres), The St Valentine Day Massacre, The Effect of Gamma Rays on Man-in-the-Moon Marigolds, les 5 Boetticher, le coffret Fuller, Modern Romance, Oleanna, Absolution, Born of Fire, The Collector, Age of Consent, Gardens of Stone, Immaculate Conception, The Snake Pit, The Reckless Moment, The Pillow Book, The Lonely Passion of Judith Hearne, Scum, The Missionary, le coffret Dietrich, They Made Me a Fugitive, 90° in the Shade, Birdy, Time Without Pity, Resurrected, Orphans et le coffret Ford (et je suppose qu'on doit pouvoir en trouver d'autres en fonction des goûts de chacun, comme Cisco Pike ou Secret Ceremony).

J'en profite aussi pour conseiller de jeter un oeil à l'occasion aux sorties ANTI-WORLDS, une autre collection plus ou moins gérée par Powerhouse mais orientée nouveautés plutôt confidentielles (avec une branche de distribution salles). Ils sortent les titres au compte-gouttes (6 en tout cette année), mais il y a dedans le fabuleux Chained for Life et plus récemment les 2 documentaires Penny Slinger et Best Before Death ainsi que le docu-fiction super chelou Krabi 2562. Excellentes éditions.
User avatar
Torrente
Mogul
Posts: 10295
Joined: 14 Jun 07, 18:26

Re: Powerhouse Films - Indicator

Post by Torrente »

tenia wrote: 7 Nov 20, 15:09Il y a de bonnes surprises dans le tas, mais tout ne se vaut pas, effectivement. Et comme ils ont longtemps été limite à un catalogue (Sony), et que leurs gros titres sont en grande partie déjà chez d'autres (ou non licenciables), forcément, ce n'est pas la line-up d'Eureka, Criterion ou Arrow, cinématographiquement parlant.
Voilà.
Merci d'expliquer les raisons... même si je savais déjà tout ça (d'où mon avis).
tenia wrote: 7 Nov 20, 15:09Par contre, niveau suppléments, je trouve excessif de les comparer à Twilight Time. D'une part parce que structurellement, dans le rapport qualité-prix ils se posaient quand même là (et perso, le score isolé m'intéresse exactement autant qu'un commentaire audio), mais aussi parce que chez Indicator, si certains films sont moins bien lotis, un grand nombre viennent avec pas mal de bonus vidéo, anciens et nouveaux (y compris sans compter les commentaires audio et autres interviews audio), alors que chez TT, les titres fournis se comptaient presque sur les doigts de la main, et les nouveaux bonus produits en interne pour leurs éditions, hormis les commentaire audio, doit y en avoir quoi, 3 sur 500 titres ?
Impression biaisée alors... par le fait que les 3 titres supposés étaient justement dans mon panier ahah.
Je veux bien te croire.

Mais je ne les comparais pas vraiment, je voulais simplement dire qu'à ce niveau-là, ce n'était pas forcément mieux.
Et j'apprends donc que des gens écoutent encore vraiment des commentaires audio. Je suis impressionné (sans cynisme), je ne m'y attendais pas. Personnellement, c'est un gadget qui m'amusait en 1999 sur certains DVD, mais 20 après, à force, j'en suis revenu. Sur ceux que j'ai écoutés, il doit y en avoir 2 ou 3 de réellement passionnants sur la totalité.
C'est un exercice hyper compliqué, casse-gueule en diable et quand ils ne sont pas dirigés, peu de réalisateurs s'en sortent complétement. Parfois ils n'ont carrément rien à dire, voire ne se souviennent de rien. Dans ce cas, le bonus devient un pur foutage de gueule. J'ai encore plus de mal avec les commentaires de "spécialistes". Je préfère résolument de bonnes interviews, courtes, concises et bien menées par des gens dont c'est le métier. Et des petites présentations de spécialistes (enfin, de vrais spécialistes).
tenia wrote:A côté, en essayant d'enlever ce qui est dispo chez nous, y a quand même Guess Who's Coming to Dinner, The Last Detail, Bunny Lake Is Missing, The Front, Experiment in Terror, Hardcore, The Wild One, Housekeeping, The Reckoning, The Pumpkin Eater, The Fortune, le 2e coffret Hammer (que je préfère aux autres), The St Valentine Day Massacre, The Effect of Gamma Rays on Man-in-the-Moon Marigolds, les 5 Boetticher, le coffret Fuller, Modern Romance, Oleanna, Absolution, Born of Fire, The Collector, Age of Consent, Gardens of Stone, Immaculate Conception, The Snake Pit, The Reckless Moment, The Pillow Book, The Lonely Passion of Judith Hearne, Scum, The Missionary, le coffret Dietrich, They Made Me a Fugitive, 90° in the Shade, Birdy, Time Without Pity, Resurrected, Orphans et le coffret Ford (et je suppose qu'on doit pouvoir en trouver d'autres en fonction des goûts de chacun, comme Cisco Pike ou Secret Ceremony).
Tout ça reste subjectif alors. Beaucoup de titres très dispensables pour moi (The collector, The fortune), dans cette liste. Voire des choses que je déteste (Guess Who's Coming to Dinner, The wild one, The pillow book). Et d'autres dont je me demande l'intérêt. Cela étant, les prix sont vraiment attractifs, alors...
Mais je note la présence de They made me a fugitive. Je me tâtais aussi pour ce film. Jamais vu. J'hésite car, si j'adore le genre et les films US du genre surtout, j'ai découvert lors du dernier confinement Odd man out et je n'ai pas aimé du tout, mais alors pas du tout du tout, ni le script, ni la bande son, ni Mason (que j'ai trouvé étonnamment mauvais). La bande annonce du Fugitive semblait bien plus engageante, cela dit. Je note, donc. Merci.
N'achetez plus rien tant qu'à faire. La secte... :roll:
User avatar
tenia
Le Choix de Sophisme
Posts: 24479
Joined: 1 Jun 08, 14:29

Re: Powerhouse Films - Indicator

Post by tenia »

Torrente wrote: 7 Nov 20, 17:32Impression biaisée alors... par le fait que les 3 titres supposés étaient justement dans mon panier ahah. Je veux bien te croire.
Je comprends la remarque cependant, car il est vrai que ce n'est pas non plus toujours très chargé. Même leur édition de Eve, une fois que t'as enlevé les 18 versions du film et l'interview audio, ce n'est pas si chargé que ça. Mais ils ont quand même régulièrement des bonus vidéo, souvent bien choisis. Alors que chez Twilight Time, cela tient de l'exception.
Torrente wrote: 7 Nov 20, 17:32Et j'apprends donc que des gens écoutent encore vraiment des commentaires audio. Je suis impressionné (sans cynisme), je ne m'y attendais pas.
On s'est peut-être mal compris : je n'écoute plus de commentaire audio depuis des années, mais comme je n'écoute jamais les scores isolés non plus...
Torrente wrote: 7 Nov 20, 17:32Beaucoup de titres très dispensables pour moi (The collector, The fortune), dans cette liste. Voire des choses que je déteste (Guess Who's Coming to Dinner, The wild one, The pillow book). Et d'autres dont je me demande l'intérêt.
C'est bien évidemment toujours suggestif, mais il me semble que ce sont des titres sur lesquels le consensus général ne va pas vraiment dans le sens de l'anecdotique, et encore moins du nanardesque. :wink:
User avatar
Joshua Baskin
ambidextre godardien
Posts: 9441
Joined: 13 Apr 03, 20:28
Location: A la recherche de Zoltar

Re: Powerhouse Films - Indicator

Post by Joshua Baskin »

Effectivement on navigue pas mal dans le 6/10, notamment dans le cinéma anglais. J'en ai beaucoup et vu quelques uns. Il y a des choses intéressantes (Otley, Charlie Bubbles, a day in the life of Joe egg) mais aussi pas mal de choses très anecdotiques.
Pas mal de films anglais sortis apparaissent comme très désuets aujourd'hui.

Les coffrets sont en revanche indispensables.

Pour en revenir à Oleanna, Torrente, je ne peux que confirmer que c'est du théâtre filmé un peu chiant malgré une histoire intrigante. J'adore (Saint) Mamet, vraiment, mais c'est de loin son film que j'aime le moins.
User avatar
Torrente
Mogul
Posts: 10295
Joined: 14 Jun 07, 18:26

Re: Powerhouse Films - Indicator

Post by Torrente »

Joshua Baskin wrote: 7 Nov 20, 19:26 Effectivement on navigue pas mal dans le 6/10, notamment dans le cinéma anglais. J'en ai beaucoup et vu quelques uns. Il y a des choses intéressantes (Otley, Charlie Bubbles, a day in the life of Joe egg) mais aussi pas mal de choses très anecdotiques.
Pas mal de films anglais sortis apparaissent comme très désuets aujourd'hui.

Les coffrets sont en revanche indispensables.
Bien résumé !
Joshua Baskin wrote: 7 Nov 20, 19:26Pour en revenir à Oleanna, Torrente, je ne peux que confirmer que c'est du théâtre filmé un peu chiant malgré une histoire intrigante. J'adore (Saint) Mamet, vraiment, mais c'est de loin son film que j'aime le moins.
Et je vais te donner raison à mon avis...
J'ai streamé, enfin, je suis en train (pause pipi-forum ahah). Jai dépassé l'heure, c'est donc bientôt fini et c'est clairement du théâtre filmé au sens où je l'entendais exactement, avec des dialogues abscons dont je ne saisis pas encore complétement l'intérêt. D'autres de ses films étaient des adaptations de pièces aussi et j'ai le souvenir d’œuvres d'un tout autre calibre (Winslow boy par exemple, qui reste pour moi une grande réussite, et même le American Buffalo qu'il n'a pas réalisé). Il est toutefois possible que ça soit simplement le sujet qui ne m'intéresse pas ou moins.
Il semble y avoir 2 bonus comme je les aime sur leur disque mais disons que, pour le moment, faire l'impasse ne serait pas un crève-cœur.
N'achetez plus rien tant qu'à faire. La secte... :roll:
User avatar
primus
Electro
Posts: 823
Joined: 27 Jun 17, 00:18

Re: Powerhouse Films - Indicator

Post by primus »

J'aime bien The Collector, que j'ai pris d'ailleurs. Rien de désuet pour moi là-dedans. Le récit, à mesure qu'il se dévoile, est glaçant, le final d'une grande cruauté. Pour qui aime ce que sort Le chat, je m'étonne qu'on puisse ne pas apprécier celui-ci.
Si vous ne le connaissez pas, refusez qu'on vous en dévoile quoique ce soit.