Les Blu-ray Kino Lorber

Rubrique consacrée aux Blu-ray de films tournés avant 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

O'Malley
Cadreur
Posts: 4363
Joined: 20 May 03, 16:41

Re: Les Blu-ray Kino Lorber

Post by O'Malley »

En tout cas le Kino 2021 plait à Robert Harris qui le considère comme la meilleure édition sur le marché (sous réserve ne pas être gêné par les noirs un peu bouchés)... Et c'est suffisant pour donner une légitimité à ma préférence pour cet étalonnage! :mrgreen:

https://www.hometheaterforum.com/commun ... ay.371814/
Torrente
David O. Selznick
Posts: 12884
Joined: 14 Jun 07, 18:26

Re: Les Blu-ray Kino Lorber

Post by Torrente »

O'Malley wrote: 26 Apr 21, 18:21 (sous réserve ne pas être gêné par les noirs un peu bouchés)...
Mon Dieu, Robert Harris me lit ! :shock:
User avatar
Mosin-Nagant
Réalisateur de seconde équipe
Posts: 5870
Joined: 12 Jun 14, 19:36
Location: "Made in America"

Re: Les Blu-ray Kino Lorber

Post by Mosin-Nagant »

damdouss wrote: 26 Apr 21, 17:31ce kino 2021 est limite une arnaque...
T'exagères pas un tout petit peu, là? :lol:
Si je leur donne mon fric sans problème c'est qu'il n'y a aucune arnaque.
Akrocine wrote: 26 Apr 21, 17:27Plus d'info à travers un podcast de la team de fan qui a participé au nouveau BD Kino http://sadhillmedia.com/filmformally/s3e10-gbu
J'avais déjà posté ce lien quelques pages avant. Perso, j'ai envie de les remercier. Je trouve qu'ils ont fait du bon travail. Enfin une version cinéma digne de ce nom!
Last edited by Mosin-Nagant on 26 Apr 21, 18:38, edited 1 time in total.
Every day's a gift. It's just... does it have to be a pair of socks?
Spoiler (cliquez pour afficher)
Image
Image
User avatar
damdouss
Accessoiriste
Posts: 1846
Joined: 1 Sep 08, 10:09

Re: Les Blu-ray Kino Lorber

Post by damdouss »

Mosin-Nagant wrote: 26 Apr 21, 18:29
damdouss wrote: 26 Apr 21, 17:31ce kino 2021 est limite une arnaque...
T'exagères pas un tout petit peu, là? :lol:
Si je leur donne mon fric sans problème c'est qu'il n'y a aucune arnaque.
"Limite" donc pas totalement :lol: Si tu es satisfait de ton achat c'est le principal ! On a l'embarras du choix donc pourquoi se priver : chacun aura sa préférence
User avatar
Thesix
Accessoiriste
Posts: 1511
Joined: 27 Jul 19, 19:18

Re: Les Blu-ray Kino Lorber

Post by Thesix »

Pour alimenter la conversation, une revue positive que j'ai lue ce weekend suite au début de cet échange et qui m'avait paru argumentée (et que j'ai eu du mal à retrouver) :
https://ultrahd.highdefdigest.com/91299 ... luray.html

Vous m'avez agacé, je vais donc enfin regarder mon DVD de 2000 pour me rendre compte par moi-même ! :mrgreen:
Amazon, c'est le mal ! :mrgreen: (avec l'augmentation des débits)
User avatar
Coxwell
Le Révolté de l'An 2000
Posts: 3152
Joined: 24 Feb 05, 10:58

Re: Les Blu-ray Kino Lorber

Post by Coxwell »

tenia wrote: 26 Apr 21, 17:11 Le ciel est clairement jaune sur la capture 2, pas blanc. Elle devrait par contre être datée de 2014. ;)

La capture 3 élimine de la capture 2 ce que Kino a considéré tenir de la seule signature du laboratoire italien. C'est donc logiquement plus blanc (puisque leur signature est estimée comme apposant une touche supplémentaire de jaune), mais je suis curieux (et vérifierai) si c'est véritablement blanc ou juste moins jaune.

Sur la 1ere, le dégradé semble surtout boosté par un contraste trop poussé. Les reflets magenta visibles dans le ciel ressemblent à du magenta push se chargeant de colorer le ciel dans une direction spécifique. Les 2 étant surtout des marqueurs des pratiques de l'industrie depuis jugées incorrectes, on peut donc décemment supposer que cet étalonnage (qu'on croirait venir d'un studio US) n'est pas assez fiable pour l'utiliser comme référence.
Par ailleurs, la dernière n'est pas exempte des défauts évoqués (en pire, le contraste et les noirs bouchés) et cette très légère accentuation des couleurs liée entre-autre au contraste.
Je préfère globalement, l'édition italienne de 2009, malgré ses défauts notamment en terme de propreté générale.
Last edited by Coxwell on 27 Apr 21, 09:23, edited 1 time in total.
User avatar
tenia
Le Choix de Sophisme
Posts: 25503
Joined: 1 Jun 08, 14:29

Re: Les Blu-ray Kino Lorber

Post by tenia »

Les noirs semblent bouchés mais ce ne semblent pas du tout être lié aux mêmes causes.
User avatar
Coxwell
Le Révolté de l'An 2000
Posts: 3152
Joined: 24 Feb 05, 10:58

Re: Les Blu-ray Kino Lorber

Post by Coxwell »

tenia wrote: 27 Apr 21, 08:19 Les noirs semblent bouchés mais ce ne semblent pas du tout être lié aux mêmes causes.
Je n'ai jamais suggéré ça. Je disais simplement que les noirs bouchés sont liés à un excès de contraste, ce qui aussi l'effet de déformer en partie le rendu des couleurs. Probablement un effet d'une retouche du gamma couleurs, par composante, pas seulement sur le réglage de la luminance.
User avatar
Rick Deckard
Assistant opérateur
Posts: 2301
Joined: 6 Jan 08, 18:06
Location: Los Angeles, 2049

Re: Les Blu-ray Kino Lorber

Post by Rick Deckard »

Pour en revenir à l’étalonnage d’avant le numérique, comme il semble que le processus était complexe, avec des résultats limités, je me demande si à l’époque on ne se contentait pas du minimum, à savoir homogénéiser le rendu sur tout le film, sans chercher de dominantes pour un effet artistique ? (à part quelques exceptions comme Reflets dans un œil d’or)

D’ailleurs, je n’ai pas l’impression que les restaurations récentes de films hollywoodiens de la même époque présentent de dominantes, ou en tout cas jamais aussi prononcées.

Sinon j’avais fait une blague mais elle est passée inaperçue, je suis déçu.
Il ne faut pas confondre des mecs qui s’excusent et dégât des eaux
User avatar
tenia
Le Choix de Sophisme
Posts: 25503
Joined: 1 Jun 08, 14:29

Re: Les Blu-ray Kino Lorber

Post by tenia »

Pas que les films hollywoodiens, des tas de labos européens n'ont pas de signature comme ce qu'on voit chez Eclair ou Ritrovata. En France par ex, les étalonnages de VDM ne montrent pas du tout ce genre de signatures.

Cela étant, aux USA, il y a la flanquée de films Fox cyanisés. Et la Paramount a une patte reconnaissable depuis quelques années sur plusieurs de leurs films, comme leurs récentes restaurations de Flashdance, Le flic de Berverly Hills ou Airplane.
Last edited by tenia on 27 Apr 21, 22:43, edited 1 time in total.
User avatar
Mosin-Nagant
Réalisateur de seconde équipe
Posts: 5870
Joined: 12 Jun 14, 19:36
Location: "Made in America"

Re: Les Blu-ray Kino Lorber

Post by Mosin-Nagant »

Rick Deckard wrote: 27 Apr 21, 19:14 Sinon j’avais fait une blague mais elle est passée inaperçue, je suis déçu.
Image
Every day's a gift. It's just... does it have to be a pair of socks?
Spoiler (cliquez pour afficher)
Image
Image
lechatquifume
Machino
Posts: 1287
Joined: 3 Jun 19, 13:05

Re: Les Blu-ray Kino Lorber

Post by lechatquifume »

tenia wrote: 27 Apr 21, 22:43 les étalonnages de VDM ne montrent pas du tout ce genre de signatures.
Ils sont très bons. Ils ont réalisé quelques restaurations pour nous et c'est très bon. Un vrai respect des teintes et de la texture ...
User avatar
Geoffrey Firmin
Howard Hughes
Posts: 16328
Joined: 20 May 03, 19:08
Location: au fond de la Barranca

Re: Les Blu-ray Kino Lorber

Post by Geoffrey Firmin »

Rick Deckard wrote: 27 Apr 21, 19:14 Pour en revenir à l’étalonnage d’avant le numérique, comme il semble que le processus était complexe, avec des résultats limités, je me demande si à l’époque on ne se contentait pas du minimum, à savoir homogénéiser le rendu sur tout le film, sans chercher de dominantes pour un effet artistique ?
Comme l'indique le document posté par Jérôme, les chef op se souciaient plus des carnations des acteurs que de la neutralité des blancs. De toute façon en film, les paramètres d'ajustement ne permettaient pas d'étalonner les noirs sans modifier les blancs et inversement, et encore moins d'ajuster le gamma par primaire comme en vidéo. Ca limitait effectivement beaucoup le champs d'action. Ensuite certains labos essayent de reproduire les caractéristiques des différents types de pellicule selon l'époque, Eastman avait un certain rendu dans les années 60, puis un autre dans les années 70 par exemple, mais cet aspect est assez mal compris d'une manière générale.
User avatar
tenia
Le Choix de Sophisme
Posts: 25503
Joined: 1 Jun 08, 14:29

Re: Les Blu-ray Kino Lorber

Post by tenia »

Nb : il ne s'agit pas de dire "ils sont nuls", juste de tester la validité d'une hypothèse et discuter des résultats.
Geoffrey Firmin wrote:Ensuite certains labos essayent de reproduire les caractéristiques des différents types de pellicule selon l'époque, Eastman avait un certain rendu dans les années 60, puis un autre dans les années 70 par exemple, mais cet aspect est assez mal compris d'une manière générale.
Ce n'est pas que c'est mal compris, c'est que tester cette hypothèse chronologique sur les films concernés n'expliquer pas la réalité des travaux de restauration.

La signature de Ritrovata est reconnaissable par les mêmes caractéristiques colorimétriques sur des films allant des années 40 aux années 90. Rien que son application sur les films de Leone concerne des films sortis entre 1964 et 1984. Elle se retrouve autant sur les films des 60s de Claude Berri que sur Driving Miss Daisy, sorti en 89. Ce qui est logique vu comme Davide Pozzi m'en a parlé : UNE philosophie d'étalonnage, UNE signature. Lors de notre conversation, on avait couvert 30 ans de cinéma sans jamais qu'une logique chronologique, encore moins avec une granularité décennale, soit évoquée.

Celle d'Eclair se reconnait de la même manière sur des films allant des années 50 aux années 90 voire 2000. Les couleurs typiques du labo sont reconnaissables sur les films de Pialat de L'enfance nue au Garçu, de Resnais et Deville ou Veber répartis sur de nombreuses décennies (mais pas La chèvre).

A l'inverse, si on compare par décennies les films des 2 labos, impossible de se tromper sur qui a fait quoi tant les films indépendamment de tout le reste. Le pistonné est plus rapprochable de Driving Miss Daisy que de L'enfance nue. Et ne ressemble pas du tout aux travaux de labos comme VDM sur des films des 60s comme Le jardinier d'Argenteuil.

La logique "historique" ne fonctionne donc pas pour expliquer les corpus formés maintenant par tous ces films. Ni ceux au contraire éloignés pour des films chronologiquement proches mais restaurés par des labos différents (y compris, donc, a minima Eclair et Ritrovata). Cf à nouveau les Chabrol répartis entre Eclair et Hiventy. Non pas que je la réfute, mais simplement que le constat à l'écran n'est pas explicable comme cela.
Nestor Almendros
Déçu
Posts: 21734
Joined: 12 Oct 04, 00:42
Location: dans les archives de Classik

Re: Les Blu-ray Kino Lorber

Post by Nestor Almendros »

tenia wrote: 28 Apr 21, 08:20 Nb : il ne s'agit pas de dire "ils sont nuls", juste de tester la validité d'une hypothèse et discuter des résultats.
Ben t'es quand même un peu en train de dire qu'ils sont nuls, si tu trouves que Ritrovata bosse de la même manière sur Miss Daisy et le Leone... Ce qui, à mon avis, n'est pas le cas. Mais bon, chacun campe sur sa position.

Ce que tu ne comprends décidément pas, c'est que certains labos assument la colorimétrie "originale" (ce que je considère comme sans doute très proche de la réalité, Eclair et Ritrovata) quand d'autres bougent un peu les lignes et atténuent de quelques degrés les nuances vert/jaune qui peuvent géner. Il en résulte un résultat plus moderne, parfois assez bien équilibré, mais parfois trop révisionniste à mon goût : les Chabrol Hiventy par exemple, ou certains Chat qui fume comme La saignée, vu récemment, où les carnations sont franchement rosées (La traque est bien plus convaincant).

Quand tu es choqué par les "noirs jaunes" dans un de tes récents tests (pas le temps d'aller voir de quel film il s'agit), c'est que tu ne prends pas en compte que les noirs pouvaient être colorés à cette époue (cf. le docu sur l'étalonnage du Chabrol qui montre qu'on ne joue pas sur des dizaines de paramètres comme aujourd'hui et qu'en modifiant un truc, on change aussi le reste).

Bref... :wink:
"Un film n'est pas une envie de faire pipi" (Cinéphage, août 2021)