Esthétique du film couleur et colorimétrie

Rubrique consacrée aux Blu-ray de films tournés avant 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
tenia
Le Choix de Sophisme
Posts: 25596
Joined: 1 Jun 08, 14:29

Re: Esthétique du film couleur et colorimétrie

Post by tenia »

damdouss wrote:Si tel est le cas, un film comme par exemple "Le rideau déchiré" aurait donc bénéficié d'une restauration honteuse de la part d'Universal au niveau des couleurs pour son blu ray (les captures de Geoffrey sont parlantes !).
Ca me parait plus compliqué que ça, et je ne suis pas surpris que Geoffrey préfère attendre d'avoir fait plus de comparaisons pour analyser le résultat de fond.
Parce que sinon, comment explique-t'on alors French Cancan, dont les carnations des visages sont roses de façon assez proche ?
Et L'homme tranquille ? Pourquoi les autres films, c'est représentatif, mais celui-ci, c'est sa pellicule photographiée à l'envers ?
Commissaire Juve wrote:
damdouss wrote:... Le ton "pisseu" que n'aime pas Alphonse Tram moi me convient parfaitement...
Ah oui... mais non. Voir un film à travers une analyse d'urine, très peu pour moi.
Mais si c'est le bon étalonnage du film, faut se plaindre au chef op'. Ça n'a pas à être modifié parce que c'est artistiquement typé.
User avatar
Commissaire Juve
Charles Foster Kane
Posts: 23313
Joined: 13 Apr 03, 13:27
Location: Aux trousses de Fantômas !

Re: Esthétique du film couleur et colorimétrie

Post by Commissaire Juve »

tenia wrote:
Commissaire Juve wrote: Ah oui... mais non. Voir un film à travers une analyse d'urine, très peu pour moi.
Mais si c'est le bon étalonnage du film, faut se plaindre au chef op'. Ça n'a pas à être modifié parce que c'est artistiquement typé.
Unique relance : si c'est Jean-Pierre Jeunet dans "Un long dimanche de fiançailles" ou Dupeyron dans "C'est quoi la vie"... admettons (quoique : pour "C'est quoi la vie", l'immersion dans le jaune est hyper déplaisante... au point d'avoir envie de virer la couleur). MAIS si le jaune est dû à une limitation de la péloche, je ne suis plus d'accord.

Le respect des conditions "d'époque", ça peut aller loin. A ce compte-là, on pourrait éditer certains textes médiévaux en scriptura continua (sans espace entre les mots et sans ponctuation), on pourrait sortir des CD avec un son qui craque, et que sais-je...

Il n'y a qu'en musique classique que j'accepte le principe de l'interprétation d'époque.
La vie de l'Homme oscille comme un pendule entre la douleur et l'ennui...
User avatar
damdouss
Accessoiriste
Posts: 1862
Joined: 1 Sep 08, 10:09

Re: Esthétique du film couleur et colorimétrie

Post by damdouss »

Commissaire Juve wrote:MAIS si le jaune est dû à une limitation de la péloche, je ne suis plus d'accord.

Le respect des conditions "d'époque", ça peut aller loin. A ce compte-là, on pourrait éditer certains textes médiévaux en scriptura continua (sans espace entre les mots et sans ponctuation), on pourrait sortir des CD avec un son qui craque, et que sais-je...

Il n'y a qu'en musique classique que j'accepte le principe de l'interprétation d'époque.
Oui mais là, les chefs op et le réalisateur connaissaient à l'époque le résultat obtenu par ces pellicules et travaillaient en conséquences les contrastes, la luminosités, les filtres éventuels. Si les dominantes sont plus jaunes, plus vertes ou je ne sais quoi eh bien c'est à respecter et non à modifier dans des restaurations qui se voudraient plus "contemporaines"...
User avatar
Commissaire Juve
Charles Foster Kane
Posts: 23313
Joined: 13 Apr 03, 13:27
Location: Aux trousses de Fantômas !

Re: Esthétique du film couleur et colorimétrie

Post by Commissaire Juve »

Rien ne nous dit que les mecs ne pensaient pas : "Ah zut, les nuages sont jaunes ! bon tant pis..." ou "Ah mince, la neige est pisseuse ! bon tant pis".

ou...
Tu sais quoi ? Je rêverais d'une péloche qui restitue les couleurs comme dans la vie.
:mrgreen: Fin pour moi (promis).
La vie de l'Homme oscille comme un pendule entre la douleur et l'ennui...
User avatar
damdouss
Accessoiriste
Posts: 1862
Joined: 1 Sep 08, 10:09

Re: Esthétique du film couleur et colorimétrie

Post by damdouss »

J'ajoute un exemple récent : j'ai comparé la dernière restauration du "Dernier face à face" de Sollima. Et bien les couleurs de la dernière sortie wildside ne me plaisent pas du tout : les teintes chaudes ou plus "jaunes" de la copie éditée par seven 7 précédemment ont disparu ! On a dans certains plans des couleurs totalement différentes. La dernière restauration est certes en haute définition mais avec des couleurs beaucoup plus ternes (les jaunes deviennent gris : voir les scènes dans le désert à la fin du film par exemple). Cela m'a fait penser aux couleurs du "bon la brute et le truand" de la copie Mgm en 2004 (dvd puis blu ray) : comparer cette copie avec la restauration de Bologne et c'est le jour et la nuit (dans mon enfance je me rappelais de teintes jaunes avec des blancs brûlés ce qui n'était plus le cas avec la copie mgm terne au possible). Heureusement ils ont depuis rectifié le tir avec leur dernier blu ray plus conforme aux teintes du technicolor de l'époque...
Last edited by damdouss on 15 Oct 18, 13:12, edited 1 time in total.
User avatar
Rick Deckard
Assistant opérateur
Posts: 2329
Joined: 6 Jan 08, 18:06
Location: Los Angeles, 2049

Re: Esthétique du film couleur et colorimétrie

Post by Rick Deckard »

Le bon, la brute et le truand n’est pas en Technicolor !
Il ne faut pas confondre des mecs qui s’excusent et dégât des eaux
User avatar
tenia
Le Choix de Sophisme
Posts: 25596
Joined: 1 Jun 08, 14:29

Re: Esthétique du film couleur et colorimétrie

Post by tenia »

Commissaire Juve wrote:Rien ne nous dit que les mecs ne pensaient pas : "Ah zut, les nuages sont jaunes ! bon tant pis..." ou "Ah mince, la neige est pisseuse ! bon tant pis".
Si les mecs, qui sont quand même là pour vendre des trucs au plus grand nombre et pas forcément de faire de la merde par-dessus la jambe, font comme ça, c'est que ça leur va aussi d'un point de vue artistique.
Après, bien sûr que certains ont fait avec les moyens du bord, mais le résultat reste quand même le leur. Si la neige est pisseuse et les nuages jaunes, ça en fait partie, non ?
damdouss wrote:J'ajoute un exemple récent : j'ai comparé la dernière restauration du "Dernier face à face" de Sollima. Et bien les couleurs de la dernière sortie carlotta ne me plaisent pas du tout
WIld Side, pas Carlotta. :wink:
damdouss wrote:les teintes chaudes ou plus "jaunes" de la copie éditée par seven 7 précédemment ont disparu ! On a dans certains plans des couleurs totalement différentes. La dernière restauration est certes en haute définition mais avec des couleurs beaucoup plus ternes (les jaunes deviennent gris : voir les scènes dans le désert à la fin du film par exemple).
Je ne suis pas non plus convaincu par l'étalonnage effectué sur ce film, probablement en grande partie par Kino pour leur remaster. Je trouve que certains de leurs titres souffrent d'un travail très léger, et je pense que c'est le cas ici aussi. Mais faire un remaster HD en 2015 et laisser poussières et tremblements du cadre comme sur un vieux master HD qui a 10 ans, je trouve ça dommage.
damdouss wrote:Cela m'a fait penser aux couleurs du "bon la brute et le truand" de la copie Mgm en 2004 (dvd puis blu ray) : comparer cette copie avec la restauration de Bologne et c'est le jour et la nuit (dans mon enfance je me rappelais de teintes jaunes avec des blancs brûlés ce qui n'était plus le cas avec la copie mgm terne au possible). Heureusement ils ont depuis rectifié le tir avec leur dernier blu ray plus conforme aux teintes du technicolor de l'époque...
L'étalonnage MGM, bien que pas aussi typé que d'autres titres de leur catalogue, n'était probablement pas très fidèle à la colorimétrie d'origine. Cependant, on peut se demander si "rectifier le tir" n'a pas aussi signifié aller trop loin à l'opposé.
En fait, le Blu-ray italien, qui se situe (pour faire simple) entre les 2, permet de percevoir justement cela et de comprendre aussi les intermédiaires possibles sans forcément tout neutraliser :
EDIT : Comparaison Ritrovata vs Kino vs Mondo vs MGM, et allez savoir quelles couleurs sont plus près des originales :
ImageImageImageImage

EDIT 2 : je suis tombé sur un topic de originaltrilogy.com où un membre a pu mettre la main sur une copie IB Tech du Leone et a commencé à la faire scanner. Il a posté quelques images de la copie, qui (comme elles sont brutes) sont très roses.
Last edited by tenia on 15 Oct 18, 15:51, edited 2 times in total.
User avatar
damdouss
Accessoiriste
Posts: 1862
Joined: 1 Sep 08, 10:09

Re: Esthétique du film couleur et colorimétrie

Post by damdouss »

tenia wrote:
damdouss wrote:J'ajoute un exemple récent : j'ai comparé la dernière restauration du "Dernier face à face" de Sollima. Et bien les couleurs de la dernière sortie carlotta ne me plaisent pas du tout
WIld Side, pas Carlotta. :wink:
yes, corrigé :wink:
tenia wrote:
damdouss wrote:Cela m'a fait penser aux couleurs du "bon la brute et le truand" de la copie Mgm en 2004 (dvd puis blu ray) : comparer cette copie avec la restauration de Bologne et c'est le jour et la nuit (dans mon enfance je me rappelais de teintes jaunes avec des blancs brûlés ce qui n'était plus le cas avec la copie mgm terne au possible). Heureusement ils ont depuis rectifié le tir avec leur dernier blu ray plus conforme aux teintes du technicolor de l'époque...
L'étalonnage MGM, bien que pas aussi typé que d'autres titres de leur catalogue, n'était probablement pas très fidèle à la colorimétrie d'origine. Cependant, on peut se demander si "rectifier le tir" n'a pas aussi signifié aller trop loin à l'opposé.
En fait, le Blu-ray italien, qui se situe (pour faire simple) entre les 2, permet de percevoir justement cela et de comprendre aussi les intermédiaires possibles sans forcément tout neutraliser :
Comparaison Ritrovata vs Mondo vs MGM :
ImageImageImage
Oui un peu d'accord avec toi : moi je n'ai pu choisir. Du coup j'ai gardé mon blu ray italien ritrovata et ai racheté le blu ray Mgm (pour la VF). Après j'aime quand même la restauration Mgm qui se base aussi sur la restauration de Bologne mais bon ça c'est les goûts de chacun...
User avatar
damdouss
Accessoiriste
Posts: 1862
Joined: 1 Sep 08, 10:09

Re: Esthétique du film couleur et colorimétrie

Post by damdouss »

Rick Deckard wrote:Le bon, la brute et le truand n’est pas en Technicolor !
"Technicolor - techniscope" pour être exact même si en réalité c'était surement de l'eastmancolor...
User avatar
Rick Deckard
Assistant opérateur
Posts: 2329
Joined: 6 Jan 08, 18:06
Location: Los Angeles, 2049

Re: Esthétique du film couleur et colorimétrie

Post by Rick Deckard »

Le Techniscope c’est le CinemaScope du pauvre, ça n’a rien à voir avec la couleur.
Il ne faut pas confondre des mecs qui s’excusent et dégât des eaux
User avatar
damdouss
Accessoiriste
Posts: 1862
Joined: 1 Sep 08, 10:09

Re: Esthétique du film couleur et colorimétrie

Post by damdouss »

Rick Deckard wrote:Le Techniscope c’est le CinemaScope du pauvre, ça n’a rien à voir avec la couleur.
Euh oui je sais... Je redonnais juste l'indication exacte du film à savoir tourné EN technicolor ET techniscope
User avatar
Rick Deckard
Assistant opérateur
Posts: 2329
Joined: 6 Jan 08, 18:06
Location: Los Angeles, 2049

Re: Esthétique du film couleur et colorimétrie

Post by Rick Deckard »

Quand on dit tourné en Technicolor, on pense tout de suite au Technicolor 3 bandes, c’est pour ça que je précisais la distinction. D’ailleurs, jusqu’à aujourd’hui je ne savais pas (malgré son nom) que le Techniscope avait été inventé par (la filiale italienne de) Technicolor…
Il ne faut pas confondre des mecs qui s’excusent et dégât des eaux
User avatar
jhudson
Monteur
Posts: 4898
Joined: 27 Oct 11, 04:06

Re: Esthétique du film couleur et colorimétrie

Post by jhudson »

Rick Deckard wrote:Le bon, la brute et le truand n’est pas en Technicolor !
Technicolor est le labo qui a devellopé la pellicule

Oui il ne faut pas confondre des films filmés en Technicolor TriChrome avec les films développés PAR Technicolor quand leur processus a été remplacer par des nouvelles pellicules .

Souvent c'est indiqué Color By....

Ou comment mener la confusion dans l'esprit du grand public, IMAX fait de même de nos jours avec leurs salles et cameras numérique , on joue sur un nom connu.
User avatar
tenia
Le Choix de Sophisme
Posts: 25596
Joined: 1 Jun 08, 14:29

Re: Esthétique du film couleur et colorimétrie

Post by tenia »

Chose intéressante sur la thématique (et je dis ça de façon totalement neutre) : les Bergman sont en train de ressortir chez Criterion à travers leur coffret consacré au réalisateur. Les captures de Beaver sont ce qu'elles sont (c'est à dire pas totalement fiables), mais certains des films couleurs ayant fait l'objet de nouvelles restaurations semblent avoir fait aussi l'objet de nouveaux étalonnages parfois... très différents.
C'est notamment le cas pour Autumn Sonata, qui semble perdre nettement les teintes saturées et quasi chatoyantes de l'ancien disque, au profit d'une palette plus terne et un peu plus sombre.
Cries and Whispers change aussi, un peu moins nettement, mais quand même.

Pourquoi je relaie ça ici ?
D'abord parce que dans le cas d'Autumn Sonata, j'avais trouvé intéressant, lors de ma découverte via l'édition précédente de Criterion, l'impression de voir un film assez crépusculaire être montré avec des couleurs aussi saturées, aussi lumineuse, un peu "la mort et la maladie en pleine lumière". Sauf qu'avec ce nouvel étalonnage, je doute très fortement que j'aurais conclu à cela. Cela rejoint les remarques sur ce que disais Thoret sur les copies correctes, la rigueur d'analyse etc. Comment arrive-t'on à juger correctement des intentions visuelles, parfois cruciales, d'un film quand on se retrouve face à des différences aussi nettes ?
Ensuite parce qu'il me semble que ces 2 films ont été restaurés à relativement peu de temps d'intervalle (3 ans pour Cries, 4 pour Autumn), donc dans des flux techniques semble-t'il similaires. Ensuite, les éléments utilisés sont les mêmes (négatif pour les 4 restaurations), et c'est aussi il me semble le même laboratoire suédois à chaque fois.

Et pourtant, les différences sont plus que notables. Sans juger ce qui est bon ou pas, je trouve cela fascinant, notamment par l'amplitude des différences, surtout si on parle bien du même laboratoire. Evidemment, cela fait cependant se demander quelles références ont servi pour les différentes restaurations.
Torrente
David O. Selznick
Posts: 12886
Joined: 14 Jun 07, 18:26

Re: Esthétique du film couleur et colorimétrie

Post by Torrente »

On va peut-être bientôt se rendre compte que comme pour les peintures, il y a des restaurateurs/labo qui ne font pas bien leur travail ou qui interprètent trop :?: :idea: