Blu-ray/Dvd : évolution du marché

Rubrique consacrée aux Blu-ray de films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
damdouss
Accessoiriste
Posts: 1901
Joined: 1 Sep 08, 10:09

Re: Blu-ray/Dvd : évolution du marché

Post by damdouss »

Joshua Baskin wrote: 29 Jun 21, 22:33
Boubakar wrote: 29 Jun 21, 15:49 Un nouvel éditeur français va débarquer prochainement sur le marché ; MDC films. On ne sait rien pour le moment, aucun logo d'ailleurs, les infos tomberont bientôt.
En stalkant un peu sur les internets, on peu raisonnablement se dire qu'on sera sur du cinéma de genre.
Pourquoi pas mais ça va faire au moins 5 éditeurs français pour ce type de marché : j'ai bien peur ça devienne bouché et que les sorties ou les films intéressants pour ces éditeurs s'amenuisent au fil des ans (je sais bien que c'est un marché à la mode mais quand même).
User avatar
Joshua Baskin
ambidextre godardien
Posts: 10173
Joined: 13 Apr 03, 20:28
Location: A la recherche de Zoltar

Re: Blu-ray/Dvd : évolution du marché

Post by Joshua Baskin »

damdouss wrote: 30 Jun 21, 10:13
Joshua Baskin wrote: 29 Jun 21, 22:33 En stalkant un peu sur les internets, on peu raisonnablement se dire qu'on sera sur du cinéma de genre.
Pourquoi pas mais ça va faire au moins 5 éditeurs français pour ce type de marché : j'ai bien peur ça devienne bouché et que les sorties ou les films intéressants pour ces éditeurs s'amenuisent au fil des ans (je sais bien que c'est un marché à la mode mais quand même).
Je ne sais pas, que ce soit aux US ou en Angleterre (voire Allemagne ?) il y a beaucoup d'éditeurs qui sont sur cette niche et se partagent assez bien le marché. Il reste tant de choses à explorer que je trouve ça plutôt opportuniste pour les consommateurs. Il faut que la qualité suive.
Laissez-moi passer, je suis Francis Moury
User avatar
hellrick
David O. Selznick
Posts: 13828
Joined: 14 May 08, 16:24
Liste DVD
Location: Sweet Transylvania, Galaxie Transexuelle

Re: Blu-ray/Dvd : évolution du marché

Post by hellrick »

Il reste énormément de choses à proposer, après le problème va aussi être le prix. Si on a 5 éditeurs avec chaque mois 2 sorties à 30 euros c'est juste intenable. Il faudrait peut-être que certains aillent vers des coffrets à la manière de Arrow ou Vinegar, un coffret avec tous les HG Lewis comme chez Arrow ou 3 films de Cardona pour le prix d'un chez VS ou 3 krimi pour 30 euros chez les Allemands je prends, si ça sort à l'unité à 30 euros c'est impossible. Ou au minimum des doublets avec 2 films pour 30 euros dont un plus porteur. Après on va me dire que c'est impossible avec le marché français, que ce n'est pas rentable.
Critiques ciné bis http://bis.cinemaland.net et asiatiques http://asia.cinemaland.net

Image
User avatar
Joshua Baskin
ambidextre godardien
Posts: 10173
Joined: 13 Apr 03, 20:28
Location: A la recherche de Zoltar

Re: Blu-ray/Dvd : évolution du marché

Post by Joshua Baskin »

hellrick wrote: 30 Jun 21, 11:10 Il reste énormément de choses à proposer, après le problème va aussi être le prix. Si on a 5 éditeurs avec chaque mois 2 sorties à 30 euros c'est juste intenable. Il faudrait peut-être que certains aillent vers des coffrets à la manière de Arrow ou Vinegar, un coffret avec tous les HG Lewis comme chez Arrow ou 3 films de Cardona pour le prix d'un chez VS ou 3 krimi pour 30 euros chez les Allemands je prends, si ça sort à l'unité à 30 euros c'est impossible. Ou au minimum des doublets avec 2 films pour 30 euros dont un plus porteur. Après on va me dire que c'est impossible avec le marché français, que ce n'est pas rentable.
Je suis d'accord avec toi. "Premiumiser" le BR c'est une chose, mais si ça devient la norme, ce sera vite intenable et il y aura de la casse.
Laissez-moi passer, je suis Francis Moury
Count Dooku
Machino
Posts: 1179
Joined: 28 Apr 10, 15:16
Location: Belgique

Re: Blu-ray/Dvd : évolution du marché

Post by Count Dooku »

Surtout que parfois, on peut se poser la question de la légitimité d'une édition premium pour certains titres (oui je sais, tout dépend des goûts, etc.). A mon sens, il y a une réflexion à faire de la part de ces éditeurs quant aux titres qui "méritent" un traitement prestige, et d'autres qui ne devraient sortir que dans une édition simple, pour que le film soit disponible. Pour le moment j'ai aussi l'impression qu'ils abusent un peu de ces éditions onéreuses, à terme ça pourrait devenir un repoussoir.

Quant à ce nouvel éditeur, c'est forcément une bonne nouvelle même si le cinéma de genre était déjà très bien loti. C'est devenu le refuge de l'édition physique, mais on peut regretter que certains autres pans du cinéma ne soient pas davantage soutenus (particulièrement le cinéma classique hollywoodien, devenu le parent pauvre de l'édition FR à part Sidonis pour le western et un peu Rimini).
User avatar
cinephage
C'est du harfang
Posts: 22718
Joined: 13 Oct 05, 17:50

Re: Blu-ray/Dvd : évolution du marché

Post by cinephage »

Je suis d'accord, on a vu le problème, il y a quelques années, lorsqu'on a été submergé de titres asiatiques, Shaw Brothers et autres... Je n'ai jamais pu tout rattraper tellement il y en avait.
I love movies from the creation of cinema—from single-shot silent films, to serialized films in the teens, Fritz Lang, and a million others through the twenties—basically, I have a love for cinema through all the decades, from all over the world, from the highbrow to the lowbrow. - David Robert Mitchell
User avatar
Joshua Baskin
ambidextre godardien
Posts: 10173
Joined: 13 Apr 03, 20:28
Location: A la recherche de Zoltar

Re: Blu-ray/Dvd : évolution du marché

Post by Joshua Baskin »

Count Dooku wrote: 30 Jun 21, 12:18 Surtout que parfois, on peut se poser la question de la légitimité d'une édition premium pour certains titres (oui je sais, tout dépend des goûts, etc.). A mon sens, il y a une réflexion à faire de la part de ces éditeurs quant aux titres qui "méritent" un traitement prestige, et d'autres qui ne devraient sortir que dans une édition simple, pour que le film soit disponible. Pour le moment j'ai aussi l'impression qu'ils abusent un peu de ces éditions onéreuses, à terme ça pourrait devenir un repoussoir.
Le chat a pris ce virage avec ses films érotiques.
Laissez-moi passer, je suis Francis Moury
lechatquifume
Machino
Posts: 1296
Joined: 3 Jun 19, 13:05

Re: Blu-ray/Dvd : évolution du marché

Post by lechatquifume »

hellrick wrote: 30 Jun 21, 11:10 Il reste énormément de choses à proposer, après le problème va aussi être le prix. Si on a 5 éditeurs avec chaque mois 2 sorties à 30 euros c'est juste intenable. Il faudrait peut-être que certains aillent vers des coffrets à la manière de Arrow ou Vinegar, un coffret avec tous les HG Lewis comme chez Arrow ou 3 films de Cardona pour le prix d'un chez VS ou 3 krimi pour 30 euros chez les Allemands je prends, si ça sort à l'unité à 30 euros c'est impossible. Ou au minimum des doublets avec 2 films pour 30 euros dont un plus porteur. Après on va me dire que c'est impossible avec le marché français, que ce n'est pas rentable.
Encore une fois faut comparer ce qui est comparable et donc ne pas comparer des boites qui vont vendre entre 5000 et 10 000 ex et des boites qui vont vendre 1000 ex. Les Cardona sont à 40€. Nous avons foutu nos Majin en préco à 40€ et ici ça râlait à cause du prix.
Faut quand même pas oublier que les films ricains sont en moyenne tous à plus de 20€ et les UHD à 35/40. En boitier plastique. Donc demander aux français de faire moins cher et plus beau tout en vendant moins c'est compliqué.
Joshua Baskin wrote: 30 Jun 21, 13:10
Count Dooku wrote: 30 Jun 21, 12:18 Surtout que parfois, on peut se poser la question de la légitimité d'une édition premium pour certains titres (oui je sais, tout dépend des goûts, etc.). A mon sens, il y a une réflexion à faire de la part de ces éditeurs quant aux titres qui "méritent" un traitement prestige, et d'autres qui ne devraient sortir que dans une édition simple, pour que le film soit disponible. Pour le moment j'ai aussi l'impression qu'ils abusent un peu de ces éditions onéreuses, à terme ça pourrait devenir un repoussoir.
Le chat a pris ce virage avec ses films érotiques.
La question des titres qui méritent un traitement prestige est pour nous problématique et c'est pour cela que nous refusons de catégoriser nos titres. Par contre où ça va se jouer c'est pour le prix. Nous aurions pu vendre nos Lemoine à 20 ou 25€. Nous en aurions vendu moins mais nous aurions gagné 5 à 10€ de plus. Au final nous avons préféré sacrifier le packaging et les rendre accessible et ils se sont très bien vendus.
Nous réfléchissons à des titres à 20€ en boitier Scanavo et pour cette gamme de prix, abandonner le carton. Certain vont râler mais qui fait du digipack 3 volets avec étui à ce prix ? Personne de mémoire. Les éditeurs s'adaptent tout le temps.
User avatar
hellrick
David O. Selznick
Posts: 13828
Joined: 14 May 08, 16:24
Liste DVD
Location: Sweet Transylvania, Galaxie Transexuelle

Re: Blu-ray/Dvd : évolution du marché

Post by hellrick »

lechatquifume wrote: 7 Jul 21, 08:32 La question des titres qui méritent un traitement prestige est pour nous problématique et c'est pour cela que nous refusons de catégoriser nos titres.
Ca je comprends, j'admire la démarche de VS qui veut la meilleure édition, les meilleurs bonus, etc. même pour une série Z ou un porno tourné en une après midi. Et puis c'est tellement subjectif...certains (qui ont souvent les mêmes goûts que moi) délirent sur la sortie (à la concurrence :fiou: ) de Dans les replis de la chair alors que je ne l'aime pas du tout.

Mais je comprends que le marché français ne permette pas les mêmes prix que les Arrow, VS, 88 films, etc. Car là aussi il faut tenir compte que ce sont des éditeurs qui bradent leurs éditions 2 à 3 fois par an (voire davantage Arrow est en promo quasi permanente).
Critiques ciné bis http://bis.cinemaland.net et asiatiques http://asia.cinemaland.net

Image
lechatquifume
Machino
Posts: 1296
Joined: 3 Jun 19, 13:05

Re: Blu-ray/Dvd : évolution du marché

Post by lechatquifume »

Et encore. Lors des sorties les films ricains sont quand même à 20/25€. Les titres UK à 20€. En plastique. Les UHD sont plus chers qu'en France je crois. Que se soit Artus, Esctasy, Le Chat, Extralucid, les sorties sont entre 20 et 25€ en moyenne avec du carton donc au coude à coude avec les pays étrangers.
User avatar
tenia
Le Choix de Sophisme
Posts: 25850
Joined: 1 Jun 08, 14:29

Re: Blu-ray/Dvd : évolution du marché

Post by tenia »

Oui au final, les BRs US sont généralement achetables (càd je ne parle pas du MSRP) pour $19.99 ou $24.99 en nouveauté (on tourne près des 20€, sans compter les complications actuelles), tandis qu'en Angleterre, c'est £14.99 ou £17.99. Il y a cependant des promos assez régulières chez des éditeurs dont les équivalents français ne sont pas forcément aussi facilement en promo, et des sorties qui sont trouvables à des tarifs bien moindres (par ex les Warner Archives qu'on pouvait souvent toucher pour 15€).
Par contre oui, le packaging est potentiellement plutôt plastique et/ou moins chiadé, mais je me demande si c'est un argument de ventes réellement généralisé auprès du public (càd si demain on leur propose un tarif 3-5 balles plus faible contre un passage de carton à plastique, le carton sera plébiscité).
User avatar
Torrente
David O. Selznick
Posts: 13078
Joined: 14 Jun 07, 18:26

Re: Blu-ray/Dvd : évolution du marché

Post by Torrente »

Personne ne paie ces MSRP. Ni ici ni dans les pays en question. On a beau le répéter, l'argument revient tout le temps mais aucun client ne les a jamais payés ces prix-là. Qui a déjà payé un Blue Underground 45$ ?
La différence, c'est qu'ici, les mêmes films sont tirés à moins d'exemplaires donc on ne peut plus attendre pour les trouver moins cher, il faut acheter "dans l'urgence".

En plus, s'il faut "comparer ce qui est comparable" alors pourquoi comparer le coffret des Majin avec le Cardona ?
Ça "râlait" sur le prix parce qu'aux USA le coffret des Majin était à 11$ à sa sortie il y a 9 ans (j'ai toujours le ticket de caisse) et ils n'en avaient pas fait un "collector de la mort", justement parce que les marchés ne sont pas comparables et qu'en France, du fait de l'état de ce marché, dont tout le monde est responsable (même les éditeurs), on a fait le choix du "collector limité que si tu ne le précommandes pas, tu l'as dans l'os" pour (quasiment) tout. La moindre merde oubliée est à 25-30 balles (Elephant, Rimini, Sidonis, Artus, ESC etc) et hyper limitée, quand on peut les trouver à 10 balles aux USA la semaine de leur sortie puisqu'aux USA, ils sont déjà dispo' depuis 5 ou 6 ans et donc déjà soldées 6 fois :mrgreen:
User avatar
nosferatu90
Machino
Posts: 1007
Joined: 10 Aug 05, 17:41

Re: Blu-ray/Dvd : évolution du marché

Post by nosferatu90 »

Torrente wrote: 7 Jul 21, 12:55 Personne ne paie ces MSRP. Ni ici ni dans les pays en question. On a beau le répéter, l'argument revient tout le temps mais aucun client ne les a jamais payés ces prix-là. Qui a déjà payé un Blue Underground 45$ ?
Je dois avoir le mot pigeon de noté sur mon front... pas voulu laisser passer Les lèvres rouges restauré !!!
User avatar
Torrente
David O. Selznick
Posts: 13078
Joined: 14 Jun 07, 18:26

Re: Blu-ray/Dvd : évolution du marché

Post by Torrente »

:mrgreen:

Meuh non... hum... pas du tout !
User avatar
ShadowOfAngelus
Stagiaire
Posts: 82
Joined: 25 Aug 20, 23:24

Re: Blu-ray/Dvd : évolution du marché

Post by ShadowOfAngelus »

Torrente wrote: 7 Jul 21, 12:55 Personne ne paie ces MSRP. Ni ici ni dans les pays en question. On a beau le répéter depuis 10 ans, l'argument revient tout le temps. Donc une fois pour toutes, c'est FAUX. Les prix peuvent être les MSRP, il n'en demeure pas moins qu'aucun client ne les a jamais payés ces prix-là. Qui a déjà payé un Blue Underground 45$ ?
La différence, c'est qu'ici, les mêmes films sont tirés à moins d'exemplaires donc on ne peut plus attendre pour les trouver moins cher, il faut acheter "dans l'urgence".
Je nuancerais juste sur le "aucun client", il doit bien y en avoir quelques uns même si c'est une minorité.
lechatquifume wrote: 7 Jul 21, 08:32 La question des titres qui méritent un traitement prestige est pour nous problématique et c'est pour cela que nous refusons de catégoriser nos titres. Par contre où ça va se jouer c'est pour le prix. Nous aurions pu vendre nos Lemoine à 20 ou 25€. Nous en aurions vendu moins mais nous aurions gagné 5 à 10€ de plus. Au final nous avons préféré sacrifier le packaging et les rendre accessible et ils se sont très bien vendus.
Nous réfléchissons à des titres à 20€ en boitier Scanavo et pour cette gamme de prix, abandonner le carton. Certain vont râler mais qui fait du digipack 3 volets avec étui à ce prix ? Personne de mémoire. Les éditeurs s'adaptent tout le temps.
J'ai pris toute la dernière vague de préco (même les trucs complètement sortis de nul part (pour moi)) "malgré les boîtiers plastique" parce que le prix était en adéquation avec le choix des titres + l'abandon du packaging historique de vos blu-rays.
A 20€ par titre (mais avec un digipack) je ne sais pas si j'aurais tout prix... mais ça reste fort probable.
A 25€, c'est clair que par contre je n'aurais jamais tenté tout ça.

Et pour les SCANAVO à 20€, pour moi ça dépends clairement du film choisi.
Je ne suis pas amateur de boîtiers plastiques (peu importe lesquels) alors si je dois mettre 20€, je pense qu'il faut que le film m'intéresse déjà pas mal ou que ce soit un titre que j'attende en blu-ray.
Last edited by ShadowOfAngelus on 7 Jul 21, 14:23, edited 1 time in total.