Il était une fois en Amérique !

Rubrique consacrée aux Blu-ray de films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Supfiction
Howard Hughes
Posts: 18923
Joined: 2 Aug 06, 15:02
Location: Have you seen the bridge?

Re: Il était une fois en Amérique !

Post by Supfiction »

[tweet][/tweet]

Joie d'avoir découvert cette version longue sur grand écran ce soir. 4h20 de séance, entracte compris, jusqu’apr minuit.
Néanmoins je trouve que les scènes rajoutées font un peu tache, surtout sur grand écran et en particulier celle avec Louise Fletcher de très mauvaise qualité. D’autant plus qu’elle n’a vraiment pas beaucoup d’interêt, pour ne pas dire aucun. Les deux scènes ajoutées les plus intéressantes sont la rencontre avec Ève et la scène finale avec le syndicaliste qui alourdit un peu la fin mais éclaire tout de même un peu plus l’intrigue. Il y a aussi ces quelques secondes rajoutées dans l’eau après le saut en voiture (qui remet en avant l’idée de fausse mort) et puis cette discussion entre noodles et son chauffeur avant de raccompagner Deborah durant laquelle est évoqué le sort des juifs en 1933 en Allemagne (scène qui remet le film dans son époque mais qui ne tombe peut-être pas un bon moment selon moi alors qu’on est en plein dans la séquence romantique du film).
Je me demande s’il n’y a pas également une scène de théâtre supplémentaire avec Déborah, j’ai un doute.

Image
Image

Ce qu’il y a de fabuleux avec ce film c’est que même après l’avoir vu x fois, je continue à me poser à chaque vision des questions notamment sur le personnage de Max, sa vérité ambiguë (dès l’enfance) mais surtout son plan au moment du coup de téléphone fatal..
tenia wrote: rien de bien nouveau
Excelsior Supfiction - Excelsior Dvdclassik
Image
majorsenta
Doublure lumière
Posts: 341
Joined: 29 Jul 07, 09:27

Re: Il était une fois en Amérique !

Post by majorsenta »

J'ai beaucoup aimé cette version et le rajout des scènes supplémentaires qui ramènent le film vers un rêve.
Louis Fletcher insiste pour lui proposer un caveau, qu'elle nommé refuge...on peut voir également le point de vue de Max quand Noodles leur fait prendre un bain forcé.. Max, effrayé se met a chercher Noodles qui s'est caché....on voit une sorte de grue qui annonce le camion poubelle final.
Cette scène rajoute quelque chose au personnage de Max et à l'histoire entre les deux personnages.
Je ne suis pas certain que la scène avec Déborah dans le palace soit la scène la plus romantique du film : elle annonce surtout la plus violente ..il y a certes le décor, le restaurant , la plage mais qui ne sont là que pour mettre en relief la violence des désirs de Noodles ..il viole Déborah dans la voiture et le chauffeur avec qui il avait discuté un peu auparavant refuse son argent...il est vrai que le cadre est romantique mais les personnages le sont un peu moins.
C'est l'équipe verte qui a gagné !
DeNiro
Stagiaire
Posts: 12
Joined: 26 Mar 17, 23:05

Re: Il était une fois en Amérique !

Post by DeNiro »

Bonjour à tous,

Je regrette de ne pas avoir découvert ce forum et -surtout- ce topic bien des années plus tôt lorsque le film sortait pour la première fois en BR, passait à Cannes en 2012 puis ressortait en BR en version longue, le débat autour de la VF d’origine de 1984... tant de discussions auxquelles j’aurais adoré participer.

Deux sujets reviennent fort logiquement sur la table : la théorie du rêve de Noodles (dont j’ai moi-même, comme vous tous, mon propre avis) et la version dite « longue » dont beaucoup se demandent si Leone l’avait vraiment envisagée. La conférence de presse du 20 mai 1984 au Festival de Cannes permet d’éclaircir ces points :

Un journaliste demande « Que s’est-il passé avec Louise Fletcher? », Leone répond :
« Louise Fletcher, vous aurez le grand plaisir de la voir. J’ai eu beaucoup de mal à la couper dans le film. Elle avait seulement un petit rôle et vous aurez, et moi aussi, le plaisir de la découvrir dans la version télévisée qui durera 4h30. »

A une question concernant le sourire énigmatique de De Niro dans la scène finale et l’interprétation du film comme une fable, Leone répond :
« Si ce n’est pas un rêve, il est certain que le film se termine par un flashback. Et bien c’est mon rêve, et j’ai voulu terminer le film par le souvenir de la défaite de De Niro, le souvenir du jour de la trahison, du jour où il est rentré et a donné ses amis. Ou bien il y a la possibilité que tout cela ait été vu à travers l’opium, donc un voyage onirique vers le futur mais les deux se valent parce que la date importante dont De Niro se souvient, c’est le jour où il a trahit ses amis. »

L’info d’une version de 4h30 destinée à la télévision avait déjà été mentionnée dans ce topic, notamment par Lino qui citait Marcello Garofalo, mais la voici venant de Leone lui-même. Je me permets de partager ceci car je crois savoir que beaucoup d’entre nous souhaitaient ces précisions venant de lui. Pour ceux qui veulent écouter la conférence de presse dans son intégralité, voici le lien : https://www.franceculture.fr/emissions/ ... t-son-film

On ne peut qu’espérer vivement que la petite vingtaine de minutes manquantes pour arriver à ce montage « version longue » soit un jour ou l’autre restaurée et intégrée. La version longue actuelle de 4h11 n’étant qu’un « entre-deux ». D’ailleurs, bien que les scènes supplémentaires aient été intégrées aux bons endroits (heureusement me diriez-vous) j’ai un doute sur la transition par laquelle elles sont amenées dans le montage, ça m’étonnerait fortement que Leone l’aurait fait de manière si « brouillon » (pour certaines du moins). Quoi qu’il en soit notre version européenne de 3h49 est définitivement la director’s cut.
User avatar
Carlito Brigante
Machino
Posts: 1256
Joined: 27 Aug 06, 00:21
Location: Ygam

Re: Il était une fois en Amérique !

Post by Carlito Brigante »

DeNiro wrote:Bonjour à tous,

Je regrette de ne pas avoir découvert ce forum et -surtout- ce topic bien des années plus tôt lorsque le film sortait pour la première fois en BR, passait à Cannes en 2012 puis ressortait en BR en version longue, le débat autour de la VF d’origine de 1984... tant de discussions auxquelles j’aurais adoré participer.

Deux sujets reviennent fort logiquement sur la table : la théorie du rêve de Noodles (dont j’ai moi-même, comme vous tous, mon propre avis) et la version dite « longue » dont beaucoup se demandent si Leone l’avait vraiment envisagée. La conférence de presse du 20 mai 1984 au Festival de Cannes permet d’éclaircir ces points :

Un journaliste demande « Que s’est-il passé avec Louise Fletcher? », Leone répond :
« Louise Fletcher, vous aurez le grand plaisir de la voir. J’ai eu beaucoup de mal à la couper dans le film. Elle avait seulement un petit rôle et vous aurez, et moi aussi, le plaisir de la découvrir dans la version télévisée qui durera 4h30. »

A une question concernant le sourire énigmatique de De Niro dans la scène finale et l’interprétation du film comme une fable, Leone répond :
« Si ce n’est pas un rêve, il est certain que le film se termine par un flashback. Et bien c’est mon rêve, et j’ai voulu terminer le film par le souvenir de la défaite de De Niro, le souvenir du jour de la trahison, du jour où il est rentré et a donné ses amis. Ou bien il y a la possibilité que tout cela ait été vu à travers l’opium, donc un voyage onirique vers le futur mais les deux se valent parce que la date importante dont De Niro se souvient, c’est le jour où il a trahit ses amis. »

L’info d’une version de 4h30 destinée à la télévision avait déjà été mentionnée dans ce topic, notamment par Lino qui citait Marcello Garofalo, mais la voici venant de Leone lui-même. Je me permets de partager ceci car je crois savoir que beaucoup d’entre nous souhaitaient ces précisions venant de lui. Pour ceux qui veulent écouter la conférence de presse dans son intégralité, voici le lien : https://www.franceculture.fr/emissions/ ... t-son-film

On ne peut qu’espérer vivement que la petite vingtaine de minutes manquantes pour arriver à ce montage « version longue » soit un jour ou l’autre restaurée et intégrée. La version longue actuelle de 4h11 n’étant qu’un « entre-deux ». D’ailleurs, bien que les scènes supplémentaires aient été intégrées aux bons endroits (heureusement me diriez-vous) j’ai un doute sur la transition par laquelle elles sont amenées dans le montage, ça m’étonnerait fortement que Leone l’aurait fait de manière si « brouillon » (pour certaines du moins). Quoi qu’il en soit notre version européenne de 3h49 est définitivement la director’s cut.
Merci vraiment beaucoup pour ces précisions et bienvenue sur le forum !
DeNiro
Stagiaire
Posts: 12
Joined: 26 Mar 17, 23:05

Re: Il était une fois en Amérique !

Post by DeNiro »

Merci pour l’accueil, avec plaisir... faites-vous partie des amoureux de ce film?
User avatar
odelay
Mogul
Posts: 11144
Joined: 19 Apr 03, 09:21
Location: A Fraggle Rock

Re: Il était une fois en Amérique !

Post by odelay »

Attention ça fait mal, mais c'est quand même intéressant d'un point de vue...disons... historique.
Voici la tristement célèbre version US du film de Leone qu'on n'a heureusement jamais vue en France. Elle fait 2h33. 'nough said.


Jerome
Producteur Exécutif
Posts: 7252
Joined: 23 May 03, 15:29
Location: Parti chercher des archives inédites

Re: Il était une fois en Amérique !

Post by Jerome »

odelay wrote:Attention ça fait mal, mais c'est quand même intéressant d'un point de vue...disons... historique.
Voici la tristement célèbre version US du film de Leone qu'on n'a heureusement jamais vue en France. Elle fait 2h33. 'nough said.

Tu as regardé la video ? Moi, j'ai jeté un coup d'oeil en accéléré, il y a deux fois la même video de 1h15 mis bout à bout. Rien à voir avec le montage US chronologique
"Sa place est dans un Blu-Ray"
User avatar
Torrente
David O. Selznick
Posts: 13399
Joined: 14 Jun 07, 18:26

Re: Il était une fois en Amérique !

Post by Torrente »

Les 2 premières minutes ne riment à rien.
J'ai l'impression que c'est une blague de potache pour se moquer de ce montage :idea:
User avatar
odelay
Mogul
Posts: 11144
Joined: 19 Apr 03, 09:21
Location: A Fraggle Rock

Re: Il était une fois en Amérique !

Post by odelay »

J’ai regardé 30 minutes jusqu’à ce qu’ils deviennent adultes. Donc c’est n’importe quoi en effet. J'étais un oeu surpris de la qualité vu que ce montage n’était sorti qu’en VHS il me semble. Sorry.
DeNiro
Stagiaire
Posts: 12
Joined: 26 Mar 17, 23:05

Re: Il était une fois en Amérique !

Post by DeNiro »

Sauf erreur de ma part, il s’agit -dans la chronologie du film- du montage de 3h49 mais dont les 3/4 des scènes ont été raccourcies voire coupées. Un petit malin qui a voulu « prouver » que le film de Leone pouvait tenir sur 1h15...? On se demande vraiment ce que certains ont à faire pour gaspiller autant de temps :mrgreen:
User avatar
Ikebukuro
Machino
Posts: 1218
Joined: 31 Mar 12, 19:28

Re: Il était une fois en Amérique !

Post by Ikebukuro »

Supfiction wrote:
The Boogeyman wrote:Mais je comprend bien le concept de Madeleine de Proust sur les doublages FR.
J'ai revu la trilogie Retour vers le futur récemment, j'arrive pas encore à me défaire totalement de la VF.
Oui. Mais je n'échangerai pour rien au monde un "nom de Zeus" pour un "Great Scott" qui n'a aucune signification en français.
Sauf pour ceux qui, voyant cette expression dans des comics, ont cherché sa signification.
Maintenant je sais ce que ça veut dire et d'où ça vient (Walter Scott quand même) : https://en.wikipedia.org/wiki/Great_Scott
Mon blog sur le Japon : http://japon.canalblog.com/
Mon blog sur le cinéma : http://kingdomofcinema.canalblog.com/
User avatar
Ikebukuro
Machino
Posts: 1218
Joined: 31 Mar 12, 19:28

Re: Il était une fois en Amérique !

Post by Ikebukuro »

DeNiro wrote:Sauf erreur de ma part, il s’agit -dans la chronologie du film- du montage de 3h49 mais dont les 3/4 des scènes ont été raccourcies voire coupées. Un petit malin qui a voulu « prouver » que le film de Leone pouvait tenir sur 1h15...? On se demande vraiment ce que certains ont à faire pour gaspiller autant de temps :mrgreen:
Sans vouloir être désagréable, il y a toute une communauté d'amateurs de films, de fans, voir de fanatiques, qui font leur propre film en éliminant les scènes "en trop" et les diffusent sur le web. C'est rare, mais parfois les réalisateurs de ces films applaudissent l'expérience. J'avais lu un dossier hyper intéressant dans un Mad Movies je crois, et c'était vraiment passionnant de lire à quel point des personnes peuvent aimer un film, tout en respectant les acteurs et réalisateurs.
Et puis, ils font quoi au final, un "fan's cut" qui va rejoindre un "director's cut" :D
Donc si les réalisateurs jouent à cela, pourquoi pas les fans?
Mon blog sur le Japon : http://japon.canalblog.com/
Mon blog sur le cinéma : http://kingdomofcinema.canalblog.com/
User avatar
Torrente
David O. Selznick
Posts: 13399
Joined: 14 Jun 07, 18:26

Re: Il était une fois en Amérique !

Post by Torrente »

Non, mais regarde le lien.Tu vas comprendre dans les premières 45 secondes. C'est une parodie de montage. C'est presque drôle façon sketch du Saturday Night Live...
DeNiro
Stagiaire
Posts: 12
Joined: 26 Mar 17, 23:05

Re: Il était une fois en Amérique !

Post by DeNiro »

Sur le tournage du film à Cinecitta avec Leone et De Niro. Ce documentaire de la Rai est clairement recherché par plusieurs d’entre-nous depuis des années !

User avatar
Roy Neary
Once upon a time...
Posts: 51251
Joined: 12 Apr 03, 01:42
Liste DVD

Re: Il était une fois en Amérique !

Post by Roy Neary »

Merci pour le lien. :wink:
Image