Vidéos de présentation de mes DVD et Blu-ray

Rubrique consacrée aux Blu-ray de films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Bens1912
Doublure lumière
Posts: 743
Joined: 9 Jul 19, 15:03

Re: Vidéos de présentation de mes DVD et Blu-ray

Post by Bens1912 »

Merci ! :)
User avatar
Torrente
David O. Selznick
Posts: 13377
Joined: 14 Jun 07, 18:26

Re: Vidéos de présentation de mes DVD et Blu-ray

Post by Torrente »

Et le prix était de 10 euros plus 3 euros de frais de port.
User avatar
TheSwan
Stagiaire
Posts: 28
Joined: 13 Jan 21, 03:55

Re: Vidéos de présentation de mes DVD et Blu-ray

Post by TheSwan »

Alors cette semaine je commence avec une présentation de la saga Vendredi 13 ainsi que Vampire... vous avez dit vampire de Tom Holland :



Puis je présente des pépites de l'horreur comme la saga Phantasm et Razorback. Je montre deux belles édition comme l'édition boitier VHS de Highlander et le magnifique steelbook allemand de Eternal Sunshine of the Spotless Mind. Un bluray bootleg de True Lies et un l'Ovni Phase IV de Saul Bass :



Une troisième vidéo arrive dans la matinée, bon visionnage !
User avatar
TheSwan
Stagiaire
Posts: 28
Joined: 13 Jan 21, 03:55

Re: Vidéos de présentation de mes DVD et Blu-ray

Post by TheSwan »

Voilà pour la troisième vidéo de la semaine, dans laquelle je parle surtout de quelques buddy movies :



Bon week-end !
User avatar
TheSwan
Stagiaire
Posts: 28
Joined: 13 Jan 21, 03:55

Re: Vidéos de présentation de mes DVD et Blu-ray

Post by TheSwan »

Pas mal de films d'horreur cette semaine avec tout d'abord le bal des vampires :



puis de l'horreur bis avec Basket Case mais aussi un gros segment sur Stuart Gordon avec notamment la présentation d'une magnifique édition de From Beyond :



Et on termine par un film étrange envoyé par une mystérieuse admiratrice, ainsi que du Time and Tide, Be Kind Rewind, L.A. Confidential et même du Titanic :



Bon visionnage et bon week-end !
User avatar
TheSwan
Stagiaire
Posts: 28
Joined: 13 Jan 21, 03:55

Re: Vidéos de présentation de mes DVD et Blu-ray

Post by TheSwan »

Salut !
Cette semaine je profite d'une vidéo hors-série où je ne présente pas ma collection pour aborder un thème qui nous touche particulièrement, nous qui essayons de trouver des groupes de discussion ou des espaces comme celui-ci pour être mis en relation avec d'autres passionnés.
La difficulté de partager son avis, sa passion et/ou son contenu dans le grand bain qu'est Internet :

patrouilleur loubard
Stagiaire
Posts: 82
Joined: 27 Jun 18, 16:29
Location: au ras des pâquerettes

Re: Vidéos de présentation de mes DVD et Blu-ray

Post by patrouilleur loubard »

Je pense que tu es dans le vrai, ce n'est pas sale :)

Perso, si je pouvais choisir, je préfèrerais retrouver de temps en temps IRL quelques passionnés plutôt que d'avoir des mille et des cents affichés sur un compteur. Le Net, c'est bien, mais ça a ses limites. J'avais un collègue de taf avec qui j'échangeais régulièrement sur les films, les acteurs ou les réalisateurs. On a eu de bons échanges, sans prises de tête, c'était vraiment sympa, enrichissant. Ca me paraît difficile d'avoir cette même spontanéité, cette même convivialité à travers la lentille d'une caméra. Question d'âge peut-être ?

J'imagine qu'il doit y avoir des clubs ou des groupes IRL, mais tout cela est-il viable dans la durée ? Aussi passionné qu'on puisse l'être, on a tous des impératifs qu'on le veuille ou non et plus le cercle augmente plus il devient difficile de parvenir à faire coïncider les agendas de chacun pour se retrouver. Et donc, ne perd-t-on pas peu à peu ce que j'évoquais plus haut ?

Je ne suis pas sûr qu'une séparation dans telle ou telle plateforme changerait la donne en terme d'attractivité. En terme de lisibilité, sans doute ; mais la question que je me pose, c'est : y-a-t-il encore beaucoup de passionnés ayant l'envie de partager, d'intervenir, voire d'y consacrer du temps comme tu le fais depuis quelques semaines ? Le fond du problème réside-t-il essentiellement dans l'outil ? :?

pat'
Last edited by patrouilleur loubard on 4 Apr 21, 11:00, edited 1 time in total.
I'm watching you, Wazowski. Always watching. Always.
- MONSTERS, INC. -
User avatar
TheSwan
Stagiaire
Posts: 28
Joined: 13 Jan 21, 03:55

Re: Vidéos de présentation de mes DVD et Blu-ray

Post by TheSwan »

patrouilleur loubard wrote: 29 Mar 21, 20:38 Perso, si je pouvais choisir, je préfèrerais retrouver de temps en temps IRL quelques passionnés plutôt que d'avoir des mille et des cents affichés sur un compteur. Le Net, c'est bien, mais ça a ses limites. J'avais un collègue de taf avec qui j'échangeais régulièrement sur les films, les acteurs ou les réalisateurs. On a eu de bons échanges, sans prises de tête, c'était vraiment sympa, enrichissant. Ca me paraît difficile d'avoir cette même spontanéité, cette même convivialité à travers la lentille d'une caméra. Question d'âge peut-être ?

J'imagine qu'il doit y avoir des clubs ou des groupes IRL, mais tout cela est-il viable dans la durée ? Aussi passionné qu'on puisse l'être, on a tous des impératifs qu'on le veuille ou non et plus le cercle augmente plus il devient difficile de parvenir à faire coïncider les agendas de chacun pour se retrouver. Et donc, ne perd-t-on pas peu à peu ce que j'évoquais plus haut ?
Il est vrai que le net à l'avantage de supprimer les contraintes géographiques, de permettre à des gens timides de s'exprimer, voir même de permettre à des personnes de discuter sans trop d'aprioris (je dis ça par rapport à ce que j'ai pu observer sur le forum que j'avais crée en 2005, des gens d'horizons et d'âges différents qui ne se seraient probablement pas adressé la parole IRL et qui étaient mis sur un pied d'égalité derrière l'anonymat d'un pseudo et d'un avatar).
Mais c'est vrai que les rencontres de passionnés in-visu c'est un truc que je connais moins, c'est probablement plus ou moins actif suivant la région dans laquelle on réside. Pour ce qui est des collègues de travail, je suppose, mais j'ai toujours fais soit des boulots en autonomie, soit en contact avec un public. Et pour peu qu'on n'ait qu'un ou deux collègues, encore faut t'il avoir la chance d'avoir une passion commune.

Pour ce qui est de l'enregistrement d'une vidéo, je pense que c'est un partage en deux temps. Parler tout seul devant une caméra ça n'est pas la chose la plus agréable. C'est le moment où la vidéo est en ligne et que des gens commencent à réagir et à discuter avec moi qui m'intéresse. C'est pourquoi je me considère pas comme un youtubeur ou un vidéaste, c'est pas vraiment ce qui m'éclate de faire les vidéos (que ça soit le tournage ou le montage), je sais qu'il y a des créateurs de contenus qui apprécient particulièrement cette étape, mais moi je vois plus ça comme un labeur nécessaire pour pouvoir engager un partage, et ce n'est qu'une fois que c'est en ligne que la partie la plus agréable commence selon moi.
patrouilleur loubard wrote: 29 Mar 21, 20:38 Je ne suis pas sûr qu'une séparation dans telle ou telle plateforme changerait la donne en terme d'attractivité. En terme de lisibilité, sans doute ; mais la question que je me pose, c'est : y-a-t-il encore beaucoup de passionnés ayant l'envie de partager, d'intervenir, voire d'y consacrer du temps comme tu le fais depuis quelques semaines ? Le fond du problème réside-t-il essentiellement dans l'outil ? :?
Effectivement, on touche là le fond du problème.
Mais c'est un peu l'histoire de l'œuf et de la poule entre les pratiques et les outils.

Moi j'ai tendance à penser que les outils façonnent les pratiques. Qu'il n'y a probablement pas une majorité de gens ayant l'envie de se consacrer à partager leur passion, mais c'est parce que les outils ne sont pas axés sur ce principe.
Comme je l'ai dis dans cette vidéo, ce que ces plateformes veulent c'est 1% d'influenceurs et 99% de spectateurs captifs, pour leur vendre des trucs.
Ils ne veulent pas des acteurs mais des consommateurs, et plus l'écart se creuse entre ceux qui ont une très large portée et le commun des mortel, plus le fait de produire un contenu devient décourageant, car invisibilisé au profit de figures de proue plus rentables.
Je ne pense pas que les gens n'aient pas le temps où l'envie de partager, je pense qu'ils sont contraints à cette position de spectateur ou de fans par soucis de rentabilité.
Youtube va préférer héberger 1000 fois moins de vidéos qui rapportent de l'argent, que permettre à tout le monde d'avoir une petite visibilité sur un contenu peu propice aux placement de produits. C'est en ça que le modèle de la télé a vampirisé le système, capter l'attention sur ce qui fait de l'audience pour avoir du "temps de cerveau" disponible à remplir d'envies de consommation.
Je ne sais pas si on peut vraiment dire que les gens façonnent des outils qui répondent à leurs besoins, je pense plutôt que quelques personnes façonnent des outils correspondants aux besoins qu'il souhaitent susciter chez les utilisateurs.
patrouilleur loubard
Stagiaire
Posts: 82
Joined: 27 Jun 18, 16:29
Location: au ras des pâquerettes

Re: Vidéos de présentation de mes DVD et Blu-ray

Post by patrouilleur loubard »

TheSwan wrote: 30 Mar 21, 19:05 Moi j'ai tendance à penser que les outils façonnent les pratiques. Qu'il n'y a probablement pas une majorité de gens ayant l'envie de se consacrer à partager leur passion, mais c'est parce que les outils ne sont pas axés sur ce principe.
TheSwan wrote: 30 Mar 21, 19:05 Je ne sais pas si on peut vraiment dire que les gens façonnent des outils qui répondent à leurs besoins, je pense plutôt que quelques personnes façonnent des outils correspondants aux besoins qu'il souhaitent susciter chez les utilisateurs.
Mais si c'est davantage une question d'outils et à travers ceux-ci de la finalité recherchée par ceux qui les mettent à disposition, est-il devenu insatisfaisant pour chacun de s'en affranchir aujourd'hui ? N'y a-t-il plus d'autres façons de partager une passion pour ceux qui le souhaitent ? Les plateformes que tu évoques sont-elles devenues incontournables ? En quoi les forums comme celui où nous échangeons ces derniers jours ne permettent-ils pas (plus ?) ce partage, ne suscitent-ils pas (plus ?) cette envie ? Les plateformes soutiennent-elles la comparaison en terme de contenu vis-à-vis d'un forum comme Classik ? Il y a ici une richesse, une mémoire que je ne parviens à imaginer retrouver dans ce type de plateforme, à tort ou à raison.

"Tout" a commencé il y a environ 3 mois. Le bilan s'avère-t-il plutôt positif au regard de tes attentes ? Je te le souhaite en tout cas étant donné le travail fourni et la passion dont tu fais preuve.

pat'
Last edited by patrouilleur loubard on 14 Apr 21, 18:52, edited 2 times in total.
I'm watching you, Wazowski. Always watching. Always.
- MONSTERS, INC. -
User avatar
TheSwan
Stagiaire
Posts: 28
Joined: 13 Jan 21, 03:55

Re: Vidéos de présentation de mes DVD et Blu-ray

Post by TheSwan »

Est-ce qu'une plateforme comme Youtube est devenue incontournable ?
Difficile de dire le contraire je pense. Je ne vais pas faire de mon cas une généralité mais Youtube occupe la majorité de mon temps de navigation.

Après je n'irais pas jusqu'à dire que les forums ne permettent pas autant ce partage. Tu as tout à fait raison et tu prêche un convaincu, j'avais crée le forum accompagnant mon jeu (Ouverture Facile) et avant sa refonte et la purge des comptes inactifs on est monté à plus d'une centaine de milliers de membres, et il y avait une vie et un partage que depuis je me désole de ne pas retrouver sur le net. C'est vers 2007 que la plupart des internautes ont commencé à glisser progressivement vers les réseaux sociaux et à déserter les forums. Le boom de Youtube dans ces années là a également participé à une utilisation différente du temps de navigation, en proposant un contenu vidéo plus attractif que le texte mais aboutissant inexorablement à une pratique plus "passive" d'internet.

J'ai d'abord pesté sur la fuite vers ces plateformes avant de regretter de n'avoir pas moi même fait évoluer mon contenu vers la vidéo à mesure que l'ADSL se déployait.

Mais le temps que j'ai passé à pester tout en devenant moi même un spectateur, des "Youtubeurs" ont fait leur trou, façonnant progressivement le format de la prise de parole en vidéo, un format tourné vers la stimulation permanente de l'auditoire dans lequel j'ai beaucoup de mal à imaginer pouvoir apporter quoi que ce soit. Et c'est toujours le cas maintenant que je me suis décidé à passer le pas vers ce mode d'expression, je sais que mon contenu est trop long et pas suffisamment dynamique pour garder l'intérêt de la majorité du public.

Mais alors pourquoi utiliser la vidéo pour atteindre les gens si je n'en accepte même pas les codes ?
Un forum est effectivement bien plus adapté à de longues logorrhées autour des sujets qui me passionnent.

Pour deux raisons que j'ai justement effleuré dans cette vidéo :

- l'envie de s'essayer à l'exercice de tenir en impro sur un sujet devant une caméra. Si je devais réciter un texte écrit à l'avance, je pense que je me ferai vite chier. Là j'ai un peu l'adrénaline de me poser sur ma chaise en ignorant totalement où ça va aller, et ce n'est qu'après l'enregistrement et en commençant à dégrossir au montage que je me dis que finalement je ne m'en suis pas trop mal tiré à véhiculer ce que j'avais envie de faire passer. Si je devais mettre en forme mon discours avant de lancer la caméra, l'exercice serait moins stimulant, moins grisant.

- Comme je l'ai dis, j'ai essayé d'échanger en texte sur ces outils, alors oui peut être que ce n'est pas le lieu idéal, je te l'accorde. J'aurais eu probablement plus d'interactions à rester sur les forums, mais j'ai moi même un peu suivi le mouvement dont je me désole paradoxalement. Je me dis que progressivement c'est là que les gens sont, et peut être que je lutte un peu à contre-courant en essayant de détourner des outils biaisés par nature. Mais je suis un emmerdeur, j'ai une dent contre cet Internet 2.0 qui m'a dépossédé d'une partie de "ma" communauté. Chaque personne que j'arrive à intéresser avec un contenu allant à l'encontre des standards de la plateforme est une petite victoire militante. Je sais que je ne serai jamais en tendance, que mon travail n'aura qu'une portée anecdotique mais j'éprouve plus de satisfaction à creuser ma petite niche dans le QG de "l'ennemi" que de faire de la résistance sur un îlot qui plonge progressivement dans l'indifférence.

Car il y a une guerre économique au cœur de tout cela, un conflit que j'ai subi directement.
Avant la généralisation de la vidéo, il était encore possible d'héberger un forum pour une communauté de taille moyenne en finançant cela par des bandeaux de pub chez des régies publicitaires. Le coût par affichage et par clic était certes déjà dérisoire mais suffisant pour couvrir les frais d'un serveur dédié, je ne sais pas comment c'est maintenant mais à l'époque à mesure que la base de données du forum et l'intensité des requêtes SQL grandissait, un serveur mutualisé ne tenait plus la route. J'ai dû assez vite louer un serveur dédié pour faire tourner le bordel. Et heureusement que les bandeaux de pubs couvraient ces frais, mais très vite ça a dégringolé, dés la généralisation de l'ADSL et du format vidéo, la rémunération par ces régies a chuté exponentiellement, d'un mois à l'autre les revenus étaient divisés par 10 puis par 100 pour n'atteindre que quelques centimes par mois.

La nouvelle hype était à la publicité vidéo, et même cela a fini par dégringoler en faveur de l'opé spé et du placement de produit par l'influenceur lui même.
L'indépendance financière vis à vis de ces grosses plateformes qui ont émergé est amenée à disparaitre.

Si des forums ont fermé les uns après les autres ce n'est pas seulement parce que les gens se sont barrés, oui ça a bien entendu participé à cette chute. Mais c'est aussi parce que continuer d'héberger une communauté moyenne/grosse ça a un coup, et que bien des admins ont lâché l'affaire.

Moi je continue de payer chaque mois mon serveur dédié pour que mon jeu et mon forum restent en ligne, par nostalgie. Je vois ça comme une facture EDF de plus, tant que je peux je paye. Mais même si je faisais des pieds et des mains pour tenter de créer de l'activité sur "mon" propre espace, je ne pense pas que les gens et les "sponsors" reviendraient, j'ai essayé de relancer la machine mais sans succès.

Les GAFAM absorbent à la fois le public et les modèles économiques d'Internet, inexorablement.

Je me suis donc résolu à passer par eux pour prendre la parole, peut être que je m'égosille tout autant dans le vent, mais j'y met le contenu que j'ai envie d'y voir.

Le petit sketch au début de cette vidéo mettait en scène cet état d'esprit :

Et puis j'aime quand même la vidéo, j'ai un diplôme d'expression plastique, j'ai aimé faire des courts-métrages et différents projets vidéos pendant mes études. Autant le format Youtube me gonfle pas mal, autant je ne vais pas renier l'ensemble de l'expression par la vidéo à cause de ce monopole.
En terme d'outil d'hébergement et de visionnage d'un contenu vidéo, il n'y a pas vraiment de meilleur service que Youtube qui a l'avantage de ne rien couter et d'être accessible sur de multiples plateformes.

Et pour répondre à ta dernière question. Oui je dirais que le bilan est positif car mes attentes étaient modérées.
En faisant la première vidéo j'ignorais complètement que j'en ferais une autre, je voulais "archiver", sur une plateforme accessible, une petite présentation de ma collection dans le but de la montrer à des amis ou de la faire partager à d'autres passionnés.

Si j'étais arrivé avec un business plan, je pourrais être inquiet de la relative stagnation de la "chaine" (je met entre parenthèses car ce n'est pas comme ça que je vois cet espace, c'est d'ailleurs pour ça que je n'ai pas crée de chaine dédiée et que je me suis contenté d'uploader ça sur mon compte google nominatif).
Mais ce qu'il aurait fallu faire pour convenir à ce qui a une chance de "percer" sur la plateforme m'aurait tellement peu intéressé que jamais je ne me serais lancé. (après je ne juge pas, j'apprécie en tant que spectateur mais je n'ai pas envie de faire ce genre de travail.)

De voir quelques habitués se pointer dés que j'upload un truc, ça fait amplement mon bonheur. Je n'en espérais pas tant, même si j'ai quand même rapidement eu envie de partager ces vidéos pour engager le dialogue avec des inconnus sur une passion commune. Mais j'ai envie de dire : 10, 100 ou 100000 personnes, ça ne change pas des masses tant que ceux qui sont là sont contents. Au moins à une petite échelle je peux répondre à tout le monde.
Quand mon jeu avait commencé à avoir un relatif succès, j'avais du progressivement couper mes messages entrants et me reposer sur des modérateurs pour répondre aux joueurs. Ce n'est pas un truc que je trouve grisant, peut être qu'il y a des gens plus en demande que moi d'une telle "reconnaissance" par le nombre, mais j'ai trouvé cela plus isolant qu'autre chose.

Et c'est cette attente progressivement impersonnelle entre le créateur et le public que je n'ai pas très bien vécu à l'époque. D'autant que finalement on connaissait mon "produit" mais moi on ne me connaissait pas tant que ça. Probablement moins que maintenant où l'on est plus dans le le culte de la personne qui partage plus volontiers ses faiblesses à "sa" communauté.

Il serait malvenu de me plaindre alors que j'ai eu la chance de toucher des gens par mon travail, c'est un honneur plus dû à la chance qu'au mérite. Mais voilà, j'étais un peu dégouté par la création au point que je suis passé directement de game designer indépendant à ouvrier spécialisé dans une usine de pneus. Et que ça a mis presque 15 ans pour que je m'expose à nouveau à un public. Finalement ce qui m'a fait revenir à cela c'est de passer aussi par la case d'animateur dans ma vie professionnelle, d'abord comme game master dans un escape game puis animateur dans une salle de jeux de réalité virtuelle.

Faire jouer des gens, les divertir et voir leur réaction, je me suis rendu compte que ça me manquait. Bien plus que le fait de créer quelque chose pour mon égo.
Et maintenant avec le Covid, les salles de jeux et les escape game ont fermé, je me retrouve comme un con au chômage, avec l'épée de Damoclès de l'usine où je vais probablement devoir retourner m'isoler dans des tâches répétitives et déshumanisées. Je ne vais pas faire dans le sentimental misérabiliste, mais de mettre en ligne quelque chose et voir que je fais passer un bon moment à quelqu'un, bah je pense que j'en ai besoin pour équilibrer le fait qu'a 40 ans (dans une semaine) j'ai l'angoisse de ne pas encore savoir ce que je vais bien pouvoir faire de ma vie.

Je ne prévoyais pas de me livrer ainsi, mais c'est probablement la réponse la plus honnête à ta question : "pourquoi avoir fait cela".
patrouilleur loubard
Stagiaire
Posts: 82
Joined: 27 Jun 18, 16:29
Location: au ras des pâquerettes

Re: Vidéos de présentation de mes DVD et Blu-ray

Post by patrouilleur loubard »

Et je t'en remercie.

A l'âge que j'ai, le mot avenir a pas mal perdu de sa signification. Mais je comprends ton angoisse et le contexte dans lequel nous sommes n'aide en rien.

A mon tour d'être honnête en te disant que je culpabilise un peu d'avoir remué "le couteau dans la plaie" même si c'est totalement involontaire de ma part. J'ai envie de te dire d'essayer de garder le meilleur de ce que fût Ouverture Facile. Une belle aventure qui n'est pas à la portée de tout le monde et où la chance a peut-être joué un rôle mais surtout le temps, l'énergie et l'investissement consacrés, tu ne crois pas ?

J'avais pensé te suggérer de créer au moment opportun une petite communauté autour d'un blog ou pourquoi pas d'un mini-forum avec l'expérience d'admin qui est la tienne, mais après t'avoir lu je me rends compte que les principes économiques qui régissent le Net ne laissent plus vraiment de place et encore moins de pérennité à ce genre de lieux. Tu as un vécu et une analyse que je n'ai pas, internaute lambda que je suis.

Pour en revenir à YT, je ne ressens pas cette plateforme ou une autre comme incontournable. Oui, il y a du contenu, utile, intéressant, divertissant et enrichissant. Cela dit, tout dépend de ce que l'on souhaite y faire ou en faire.

Mon propos n'était pas de confronter différentes structures communautaires : forum versus plateforme ? Et que le meilleur gagne ! Non, j'aime la pluralité car elle est la clé qui permet à chacun d'accéder à ce qui lui correspond le plus tout en déplorant que l'expansion de l'une se fasse au détriment d'une autre, bien sûr. Mais j'ai envie de dire (de croire ?) que le choix final est hier comme aujourd'hui entre les mains de chacun : moi, par exemple, je ne suis pas inscrit sur YT ni sur aucune plateforme peu ou prou similaire, mais juste sur deux forums dont Classik parce que c'est ce type de lieux qui me correspond le plus, même si je suis très loin d'être un membre actif et peu importe que ce type de communauté ne soit plus dans l'air du temps. Le choix final me revient et si un jour cela n'était plus le cas ; eh bien je saurais ce qu'il me reste à faire.

Bon courage Antoine et au plaisir de suivre tes prochaines aventures.

pat'
Last edited by patrouilleur loubard on 14 Apr 21, 18:53, edited 3 times in total.
I'm watching you, Wazowski. Always watching. Always.
- MONSTERS, INC. -
User avatar
TheSwan
Stagiaire
Posts: 28
Joined: 13 Jan 21, 03:55

Re: Vidéos de présentation de mes DVD et Blu-ray

Post by TheSwan »

Merci !
Oh ne t'inquiète pas, ça ne remue pas le couteau dans la plaie, j'ai aussi conscience de ce qui me motive à m'entêter à produire du contenu, je pense qu'il vaut mieux être poussé par un besoin personnel de s'exprimer qu'une dérisoire recherche de réussite, sinon il y aurait de quoi pester en permanence sans se rendre compte de tout le bien qu'apporte la bienveillance des retours et le plaisir de l'exercice.

Alors justement en parlant de contenu, cette semaine :

Je vous montre d'abord deux jolies éditions, le steelbook de Maniac ainsi qu'un magnifique Mediabook pour Running Man :



Puis je reviens sur Re-Animator 1 et 2 :



Et pour terminer, "I Saw the Devil" un thriller coréen intense et l'un des plus grands chef d'oeuvre de Scorsese : "Les Affranchis"



Bon week-end !
patrouilleur loubard
Stagiaire
Posts: 82
Joined: 27 Jun 18, 16:29
Location: au ras des pâquerettes

Re: Vidéos de présentation de mes DVD et Blu-ray

Post by patrouilleur loubard »

Aaah, mon préféré de Scorsese. A revoir prochainement, ça fait un bail, quand j'y pense.

Idem pour la trilogie de Coppola, c'est le 2 que je préfère le plus et le 3 inversement.

As-tu déjà vu The valachi papers ?
L'approche est différente, parce que la trame est la fois historique et quotidienne. Le film de Terence Young est de facture plus classique vis-à-vis de Goodfellas, mais il vaut le détour à mon humble avis.

pat'
Last edited by patrouilleur loubard on 13 May 21, 10:02, edited 2 times in total.
I'm watching you, Wazowski. Always watching. Always.
- MONSTERS, INC. -
User avatar
bocina
Assistant opérateur
Posts: 2678
Joined: 11 Mar 05, 16:06

Re: Vidéos de présentation de mes DVD et Blu-ray

Post by bocina »

Pour info, J'ai rencontré le diable n'est pas défectueux. Il est juste épuisé en France. C'est The Chaser qui est dead. Fallait pouvoir en faire une copie quand il était encore temps malheureusement.
Le minimum serait que les éditeurs puissent non pas represser si ils n'ont plus les droits mais au moins regraver une copie du film (avec un sticker qui certifie que c'est une copie privée envoyée par l'éditeur) quand on leur retourne l'original. Ca serait pas forcément trop "illégal"...
L'élite de ce pays permet de faire et défaire les modes, suivant la maxime qui proclame : « Je pense, donc tu suis. » Pierre Desproges
Ma Collection - Mon Planning Achats
User avatar
Torrente
David O. Selznick
Posts: 13377
Joined: 14 Jun 07, 18:26

Re: Vidéos de présentation de mes DVD et Blu-ray

Post by Torrente »

Si seulement c'était prévu dans le contrat d'origine...
Mais oui, ça n'a rien d'illégal dans ce cas. D'ailleurs c'est ce que Criterion fait depuis 5 ans avec Le cercle rouge, Walkabout et quelques autres dont ils ont perdu les droits.