La Vie de Jésus (Bruno Dumont - 1997)

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés à partir de 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

Jordan White
King of (lolli)pop
Posts: 15434
Joined: 14 Apr 03, 15:14

La Vie de Jésus (Bruno Dumont - 1997)

Post by Jordan White »

Bon, ce film est difficile. Il n'est pas souriant, il est plat comme les paysages picards et du nord la France ( que je connais assez bien) de même que la mentalité du coin, parfois très réactionnaire.
La caméra de Bruno Dumont filme tout cela avec appoint, en tombant parfois dans la facilité ( quelques personnages stéréotypés, un ou deux plans inutiles, un faux suspens monnayé par ci par là).
Cependant si le film a un côté pas agréable du tout, il n'empêche que le cadrage est superbe ( et renforcé par un Scope qui taille les paysages à la serpe) et qu'il réserve des moments inouïes et par la même polémiques, comme la fameuse scène de la pénétration sur l'herbe. Filmée en plan américain, elle est d'un naturel tout à fait troublant et n'est ni plus ni moins qu'un coït non simulé. Fallait-il le montrer ? En tout état de cause dans la narration, ça semble logique.
La deuxième scène est celle de l'agression. Comment montrer un acte raciste ? Dumont répond par une scène de violence assez dure. Fallait-il filmer le racisme de cette manière ? Sans doute.
Bref, un film sans concessions, très proche du reportage.
Qu'en pensez-vous ?
User avatar
Roy Neary
Once upon a time...
Posts: 51064
Joined: 12 Apr 03, 01:42
Liste DVD

Post by Roy Neary »

Je n'apprécie guère le cinéma misérabiliste de Bruno Dumont mais s'il y a une chose qu'on ne peut lui retirer c'est un vrai sens du cadrage. Ainsi qu'une sensibilité originale dans le cinéma français.
Image
NUTELLA

Post by NUTELLA »

ce film m'a profondement ennuyé,je le trouve caricatural et rempli de clichés :?
phenryl
Producteur
Posts: 8162
Joined: 14 Apr 03, 12:38
Location: là oû tout fini...

Post by phenryl »

euhhh ...y a un rapport avec jésus dans ce film :?: :roll:


c'est juste pour savoir :mrgreen:


dumont ,c'est celui qui chantait "bleu blanc rouge et les frites !!!" non :?:


la penetration sur l'herbe a tout de même attiré mon attention ....je reclame un pénaltie
...
User avatar
Roy Neary
Once upon a time...
Posts: 51064
Joined: 12 Apr 03, 01:42
Liste DVD

Post by Roy Neary »

Voila que je suis plié de rire à cause de Phenryl... :lol:
Sur un topic consacré à Dumont, fallait le faire !
Image
User avatar
Billy Budd
Bordeaux Chesnel
Posts: 26681
Joined: 13 Apr 03, 13:59

Post by Billy Budd »

phenryl wrote:

la penetration sur l'herbe a tout de même attiré mon attention ....je reclame un pénaltie
Cela me rappelle le sublime Crash
Everybody's clever nowadays
phenryl
Producteur
Posts: 8162
Joined: 14 Apr 03, 12:38
Location: là oû tout fini...

Post by phenryl »

Nikita wrote:
phenryl wrote: :?:


la penetration sur l'herbe a tout de même attiré mon attention ....je reclame un pénaltie
Cela me rappelle le sublime Crash
le coît post accident :mrgreen:
...
User avatar
Billy Budd
Bordeaux Chesnel
Posts: 26681
Joined: 13 Apr 03, 13:59

Post by Billy Budd »

phenryl wrote:
Nikita wrote:
Cela me rappelle le sublime Crash
le coît post accident :mrgreen:
Maybe the next time ...
Everybody's clever nowadays
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 90771
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Post by Jeremy Fox »

Moi j'adore tout dans ce film de Dumont et je ne trouve pas son cinéma misérabiliste une seule seconde.

La scène de pénétration est d'un naturel confondant qui renforce l'impact du film et comment oublier ces plans répétitifs des mobylettes fendant la campagne nordique.

Un film d'une force peu commune jamais ennuyeux en ce qui me concerne mais bluffant, passionnant et courageux.

Bravo Mr Dumont.
Guest

Post by Guest »

C'est un film que j'ai découvert un soir dans la rue. Je ne savais pas quoi faire et je suis rentré dans la salle. J'ai bcp aimé ce travail de proximité à tous les niveaux. Ensuite, c'est clair il faut aimer ce genre de cinéma intimiste. Mais les personnages sont attachants. Tous...
Par-contre, je ne trouve pas que ce soit misérabiliste de la part de Dumont. Tu peux expliquer Roy, ce que tu entends par misérabiliste?
Quant à la scène de racisme, finalement ce n'est qu'une scène ordinaire de la vie de tous les jours. C'est un film qui se passe dans une petite bourgade du Nord (ça pouvait être une autre), les gens ont toujours vécu ensemble, ils se connaissent tous du medecin au chef de l'amicale. C'est un racisme basé plus sur la peur de l'autre que sur la préférence nationale. C'est très fréquent dans ce genre de village. Quand on ne connait pas, on a peur ou on n'aime pas. C'est ce qui se passe dans la Vie de Jesus.
Peut-être pas à l'âge de Freddie mais ça m'est arrivé d'insulter un arabe en lui disant de retourner dans son pays parce que son équipe de foot avait gagné contre la mienne. Voilà ce que montre Dumont dans ce film, c'est que l'ignorance peut conduire au drame, que la bêtise humaine se retrouve à tous les niveaux, que l'ennuie tue et que la haine a parfois plus de force que l'amour. Mais ce film est une tranche de vie, Dumont n'érige aucune morale. Il filme l'humain. J'aime bcp.

Pour les scènes de pénétrations, les acteurs ont été doublés.
NUTELLA

Post by NUTELLA »

Bob le silencieux wrote:Mais les personnages sont attachants. Tous...

euh,c'est une blague Bob?
Guest

Post by Guest »

NUTELLA wrote:
Bob le silencieux wrote:Mais les personnages sont attachants. Tous...
euh,c'est une blague Bob?
Non, ce n'est pas une blague Nutella. Si j'aime un film c'est pour bcp de choses et ces personnages m'ont touché. Tu sais, les sentiments que tu peux éprouver quand tu te retrouves face à qqchose qui t'émeut. Freddie me ressemble tel que j'étais il n'y a pas si longtemps. J'étais comme lui. J'en avais rien à foutre des autres parce que je me disais que la vie n'en n'avait rien à foutre de moi. Alors forcément, tu te fais ton univers avec tes propres codes, tes propres règles, tes propres repères et tu finis par tourner en rond. Tu n'avances plus et tu finis par sombrer. Freddie est attachant parce qu'il est mauvais et qu'il ne le sait pas. J'aime ces personnages parce qu'ils sont humains. Peu importe de savoir ce qu'ils font dans le film, ce qui m'intéresse, c'est d'essayer de comprendre pourquoi ils l'ont fait. Quand je dis que la scène du meurtre est une scène banale de la vie ordinaire, je n'ai qu'à ouvrir le journal pour m'en rendre compte. On se prend un coup de couteau pour avoir regarder qqun de travers, là, Kamel se fait lyncher non seulement parce qu'il est arabe et qu'il drague la copine de Freddie mais aussi et surtout parce qu'il n'appartient pas au même clan de Freddie, il est différent, c'est un intru.
User avatar
-Kaonashi Yupa-
Tata Yuyu
Posts: 10738
Joined: 21 Apr 03, 16:18

Post by -Kaonashi Yupa- »

C'est un film que j'avais vraiment beaucoup aimé, lorsque je l'ai vu, par hasard, lors de sa diff sur Arte;
Je suis d'accord avec tout ce qu'a écrit Bob ci-dessus, rien à rajouter.
User avatar
Vic Vega
Roi du BITE
Posts: 3380
Joined: 15 Apr 03, 10:20
Location: South Bay

Post by Vic Vega »

Un film qui a le mérite de dépeindre un etre raciste sans complaisance ni diabolisation, en montrant son humanité et qui a le mérite de changer du manichéisme de certaines fictions de gauche ou du simplisme de discours et de l'esbrouffe formelle d'un Noé. Dumont filme les prolétaires avec dignité et sans misérabilisme (Carax l'est bien plus...). Avec ce film et l'Humanité, il fait partie des vraies révélations françaises des années 90. Je croise les doigts en espérant que ce n'est pas à cause de sa médiocrité que son 29 Palms aurait été retoqué par les sélectionneurs cannois.
ImageImageImageImage
NUTELLA

Post by NUTELLA »

Bob le silencieux wrote:
NUTELLA wrote:euh,c'est une blague Bob?
Non, ce n'est pas une blague Nutella. Si j'aime un film c'est pour bcp de choses et ces personnages m'ont touché. Tu sais, les sentiments que tu peux éprouver quand tu te retrouves face à qqchose qui t'émeut. Freddie me ressemble tel que j'étais il n'y a pas si longtemps. J'étais comme lui. J'en avais rien à foutre des autres parce que je me disais que la vie n'en n'avait rien à foutre de moi. Alors forcément, tu te fais ton univers avec tes propres codes, tes propres règles, tes propres repères et tu finis par tourner en rond. Tu n'avances plus et tu finis par sombrer. Freddie est attachant parce qu'il est mauvais et qu'il ne le sait pas. J'aime ces personnages parce qu'ils sont humains. Peu importe de savoir ce qu'ils font dans le film, ce qui m'intéresse, c'est d'essayer de comprendre pourquoi ils l'ont fait. Quand je dis que la scène du meurtre est une scène banale de la vie ordinaire, je n'ai qu'à ouvrir le journal pour m'en rendre compte. On se prend un coup de couteau pour avoir regarder qqun de travers, là, Kamel se fait lyncher non seulement parce qu'il est arabe et qu'il drague la copine de Freddie mais aussi et surtout parce qu'il n'appartient pas au même clan de Freddie, il est différent, c'est un intru.
merci pour ta longue et interessante réponse Bob :wink: je comprends mieux maintenant ta remarque.