Top musical : Nirvana

Pour parler de toute l'actualité des livres, de la musique et de l'art en général.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

Nimrod
Hypoglycémique
Posts: 26173
Joined: 13 Apr 03, 18:57

Post by Nimrod »

Nikita wrote:Je n'ai apprécié Nevermind que très tard, il faut dire que j'étais déjà à fond dans les Pixies, peut être the same for you
C'est possible.

Il est vrai que je trouve les albums des Pixies bien plus passionnants, de par la variété des morceaux, totalement imprévisibles tout en restant apparemment simples et instincitfs, et des climats.
Quand on découvre un nouveau titre des Pixies, on ne sait tout simplement pas ce qui va se passer 10 secondes après.

Mais, bien entendu, Nirvana a d'autres atouts que n'avaient pas les Pixies.
User avatar
Rockatansky
Le x20, c'est dangereux
Posts: 42345
Joined: 13 Apr 03, 11:30
Last.fm
Liste DVD

Post by Rockatansky »

J'étais grand fan des Pixies, et j'ai pris l'album de Nirvana (Nevermind) en pleine gueule bien avant le déchainement des foules six mois plus tard.
Avec le recul c'est marrant j'ai l'impression que les premiers ont bien plus influencé Cobain qu'il n'y parraissait à l'époque.
Clear Eyes, Full Hearts Can't Lose !
« S’il est vrai que l’art commercial risque toujours de finir prostituée, il n’est pas moins vrai que l’art non commercial risque toujours de finir vieille fille ».
Erwin Panofsky
M_RiK
Joe la Burne vectorisée
Posts: 5226
Joined: 1 Jul 03, 09:25
Location: Nowhere to be found...

Post by M_RiK »

Nimrod wrote:Et vous allez me jeter des cailloux [...].
On n'est pas dans le HS ou dans le forum ciné ! Ici on est entre gens civilisés ; nous ne pratiquons plus la lapidation (sauf Rocka', de temps en temps, mais bon, il a bien le droit de s'amuser un peu aussi...). Je comprends tout à fait ce que tu veux dire, pour Nirvana comme pour les Pixies... même si je ne suis pas en phase avec toi sur ce point ! Si j'aime bien les Pixies, je n'arrive pas à rester dans un album sur la longueur, à l'exception de Trompe le monde ; la faute au côté "trop" bordélique de la bande à Francis (mais c'est ce qui fait leur charme aussi).
M_RiK, "Far away from the land of our birth, we fly a flag in some foreign earth."
User avatar
Billy Budd
Bordeaux Chesnel
Posts: 26773
Joined: 13 Apr 03, 13:59

Post by Billy Budd »

Rockatansky wrote:Avec le recul c'est marrant j'ai l'impression que les premiers ont bien plus influencé Cobain qu'il n'y parraissait à l'époque.
Il a toujours revendiqué cette influence


M_RiK wrote:Je comprends tout à fait ce que tu veux dire, pour Nirvana comme pour les Pixies... même si je ne suis pas en phase avec toi sur ce point ! Si j'aime bien les Pixies, je n'arrive pas à rester dans un album sur la longueur, à l'exception de Trompe le monde ; la faute au côté "trop" bordélique de la bande à Francis (mais c'est ce qui fait leur charme aussi).
Comme pour Nirvana alors ?
Everybody's clever nowadays
User avatar
Rockatansky
Le x20, c'est dangereux
Posts: 42345
Joined: 13 Apr 03, 11:30
Last.fm
Liste DVD

Post by Rockatansky »

Nikita wrote:
Rockatansky wrote:Avec le recul c'est marrant j'ai l'impression que les premiers ont bien plus influencé Cobain qu'il n'y parraissait à l'époque.
Il a toujours revendiqué cette influence
Je ne dis pas le contraire, vu que je ne suivais pas les déclarations de chacun, mais surtout je ne m'étais pas rendu compte que c'était à ce point à l'époque.
Clear Eyes, Full Hearts Can't Lose !
« S’il est vrai que l’art commercial risque toujours de finir prostituée, il n’est pas moins vrai que l’art non commercial risque toujours de finir vieille fille ».
Erwin Panofsky
Jordan White
King of (lolli)pop
Posts: 15434
Joined: 14 Apr 03, 15:14

Post by Jordan White »

Cobain s'est toujours proclamé des Pixies, comme d'une multitude d'autres groupes, parfois très obscurs qu'il mettait en avant en mettant parfois de côté ses propres compositions au profit de celles des autres dont il se revendiquait fan. Il l'a fait pour les Meat Puppets, pour Les Beatles bien sûr, pour Teenage FanClub, pour Dinosaur Jr, pour Shoken Knife et puis pour Les Vaselines.

Pour le top:

1 - In Utero: c'est parce que je l'ai découvert en premier, j'aurais pu dire Nevermind mais je l'ai entendu plus tard, en entier du moins. Les quelques écoutes de Nevermind chez un ami ne m'avait pas fait grimper au plafond, mais au lieu de Smells Like Teen Spirit pompé sur un riff d'un groupe des années 80 et sur la dynamique propre des compos de Pixies ( couplet calme/refrain déchaîné), j'avais accroché à In Bloom. Je n'ai pas entendu de son qui ressemble ensuite à celui d'In Utero, dans lequel on a sans cesse l'impression que quelque chose va dérailler, qu'un ampli va sauter ou que le plafond sa s'écrouler, alors que tout est maîtrisé de A à Z. Une production dans la pure tradition de Steve Albini, bien rêche, bien dur, bien âpre. C'est sûr que Nevermind à côté c'est l'album tout public par excellence.

2 - Umplugged à New York: contrairement aux hérésies que racontent Solaris, les reprises ne sont pas du tout inférieures aux originaux. Cobain y apporte de grande différences, et il y plaque sa personnalité. Les reprises de Leadbeally sont tragiques, celles de Meat Puppets sont bercées d'une certaine douceur. Et celle de The Man who sold the world est presque meilleure que celle de Bowie. C'était conçu comme un concert lounge, avec un son dépoussiéré, très doux, et quand on l'écoute c'est l'impression d'un groupe qui joue dans un salon recouvert de velours qui frappe. Je dis ça parce que certains Umplugged sont plutôt électriques.

3 - Nevermind : En troisième parce que je l'aime bien mais que je dois dire que je suis passé à côté contrairement à Rockatansky ou Nimrod. J'avais peut-être pas l'âge recquis, trop jeune, mais pour moi c'est un OVNI que j'ai découvert bien après, en 95 en fait. C'est LE disque des tubes, et c'est très fort, mais la production en fait trop, et contrairement à Solaris (oui encore une fois) je trouve que ça a plus "vieilli" que ça sent plus son époque qu'un intemporel Umplugged ou In Utero. J'attends tes cailloux :lol:

4 - Bleach : Les débuts, avec la rage, la colère de fin d'adolescence, la ville d'Aberdeen en épée d'Hamoclès, les kids de la fin des années 80. C'est pas la joie et la production de 600 dollars montrent ses limites, malgré un son étonnant. Il y a des perles comme Floyd the Barber, le surpuissant Negative Creep, le joliment pop About a girl, le rageur School ou encore la reprise Love Buzz d'un groupe obscur hollandais.
Premier disque, premiers frissons.

5- Incesticide : Le plus mal aimé, et sorti pour faire patienter les fans. Des chutes de studio certes, mais quand elles ont la qualité de Sliver et bien je suis tout ouï. Il y a des trucs assez hallucinants comme Mexican Seafood ou Hairspray Queen, d'autres plus simples comme Been a son, une reprise de Polly en accéléré, Molly's Lips, Son of Gun des Vaselines, et puis Aneurysm en effet.

Il ya aussi de très bonnes choses sur Hormoaning sorti au Japon, avec une reprise comme D-7, des trucs toujours intéressants sur la série de Outcesticide ( sur lequel ont été repris la plupart des morceaux dits inédits de cet horrible - sur le plan esthétique- coffret Nirvana sorti en Octobre qui déçoit tant par son contenu que son arrivée tardive)
Abronsius
Producteur Exécutif
Posts: 7322
Joined: 23 Oct 04, 12:29

Post by Abronsius »

1 - In Utero (très loin devant)
2- Bleach (loin devant)
3 - Unplugged à New York (devant)
4 - Nevermind (derrière, un son pourri, une production radio fm et pourtant de bons morceaux, je le réécoute difficilement)
User avatar
Roy Neary
Once upon a time...
Posts: 51391
Joined: 12 Apr 03, 01:42
Liste DVD

Post by Roy Neary »

Abronsius wrote:Nevermind (derrière, un son pourri, une production radio fm et pourtant de bons morceaux, je le réécoute difficilement)
Rien que ça ! :lol:
Image
Abronsius
Producteur Exécutif
Posts: 7322
Joined: 23 Oct 04, 12:29

Post by Abronsius »

Roy Neary wrote:
Abronsius wrote:Nevermind (derrière, un son pourri, une production radio fm et pourtant de bons morceaux, je le réécoute difficilement)
Rien que ça ! :lol:
Je voulais rester poli alors... :)
M_RiK
Joe la Burne vectorisée
Posts: 5226
Joined: 1 Jul 03, 09:25
Location: Nowhere to be found...

Post by M_RiK »

Nikita wrote:
M_RiK wrote:Je comprends tout à fait ce que tu veux dire, pour Nirvana comme pour les Pixies... [...]
Comme pour Nirvana alors ?
Oui, mais j'ai plus de mal avec les Pixies qu'avec Nirvana ; je peux écouter d'une traite Nevermind, Unplugged ou In utero). Alors que j'ai du mal à tenir la distance sur un Surfer rosa ou un Doolittle (et là je fuis devant la pluie de cailloux qui va me tomber sur la gueule)...
M_RiK, "Far away from the land of our birth, we fly a flag in some foreign earth."
Solaris
Accessoiriste
Posts: 1777
Joined: 22 May 04, 23:23
Location: avec Géhenne qui n'arrête pas de ronchonner, au 92, avenue des champs-élysées, 75008 Paris

Post by Solaris »

Jordan White wrote:Cobain s'est toujours proclamé des Pixies, comme d'une multitude d'autres groupes, parfois très obscurs qu'il mettait en avant en mettant parfois de côté ses propres compositions au profit de celles des autres dont il se revendiquait fan. Il l'a fait pour les Meat Puppets, pour Les Beatles bien sûr, pour Teenage FanClub, pour Dinosaur Jr, pour Shoken Knife et puis pour Les Vaselines.

Pour le top:

1 - In Utero: c'est parce que je l'ai découvert en premier, j'aurais pu dire Nevermind mais je l'ai entendu plus tard, en entier du moins. Les quelques écoutes de Nevermind chez un ami ne m'avait pas fait grimper au plafond, mais au lieu de Smells Like Teen Spirit pompé sur un riff d'un groupe des années 80 et sur la dynamique propre des compos de Pixies ( couplet calme/refrain déchaîné), j'avais accroché à In Bloom. Je n'ai pas entendu de son qui ressemble ensuite à celui d'In Utero, dans lequel on a sans cesse l'impression que quelque chose va dérailler, qu'un ampli va sauter ou que le plafond sa s'écrouler, alors que tout est maîtrisé de A à Z. Une production dans la pure tradition de Steve Albini, bien rêche, bien dur, bien âpre. C'est sûr que Nevermind à côté c'est l'album tout public par excellence.

2 - Umplugged à New York: contrairement aux hérésies que racontent Solaris, les reprises ne sont pas du tout inférieures aux originaux. Cobain y apporte de grande différences, et il y plaque sa personnalité. Les reprises de Leadbeally sont tragiques, celles de Meat Puppets sont bercées d'une certaine douceur. Et celle de The Man who sold the world est presque meilleure que celle de Bowie. C'était conçu comme un concert lounge, avec un son dépoussiéré, très doux, et quand on l'écoute c'est l'impression d'un groupe qui joue dans un salon recouvert de velours qui frappe. Je dis ça parce que certains Umplugged sont plutôt électriques.

3 - Nevermind : En troisième parce que je l'aime bien mais que je dois dire que je suis passé à côté contrairement à Rockatansky ou Nimrod. J'avais peut-être pas l'âge recquis, trop jeune, mais pour moi c'est un OVNI que j'ai découvert bien après, en 95 en fait. C'est LE disque des tubes, et c'est très fort, mais la production en fait trop, et contrairement à Solaris (oui encore une fois) je trouve que ça a plus "vieilli" que ça sent plus son époque qu'un intemporel Umplugged ou In Utero. J'attends tes cailloux :lol:

4 - Bleach : Les débuts, avec la rage, la colère de fin d'adolescence, la ville d'Aberdeen en épée d'Hamoclès, les kids de la fin des années 80. C'est pas la joie et la production de 600 dollars montrent ses limites, malgré un son étonnant. Il y a des perles comme Floyd the Barber, le surpuissant Negative Creep, le joliment pop About a girl, le rageur School ou encore la reprise Love Buzz d'un groupe obscur hollandais.
Premier disque, premiers frissons.

5- Incesticide : Le plus mal aimé, et sorti pour faire patienter les fans. Des chutes de studio certes, mais quand elles ont la qualité de Sliver et bien je suis tout ouï. Il y a des trucs assez hallucinants comme Mexican Seafood ou Hairspray Queen, d'autres plus simples comme Been a son, une reprise de Polly en accéléré, Molly's Lips, Son of Gun des Vaselines, et puis Aneurysm en effet.

Il ya aussi de très bonnes choses sur Hormoaning sorti au Japon, avec une reprise comme D-7, des trucs toujours intéressants sur la série de Outcesticide ( sur lequel ont été repris la plupart des morceaux dits inédits de cet horrible - sur le plan esthétique- coffret Nirvana sorti en Octobre qui déçoit tant par son contenu que son arrivée tardive)
Tiens, j'ai appelé tous mes brothers :lol:

Image


Je fais un blocage sur le Unplugged car un peu comme Nimrod, je trouve l'ambiance un peu trop "cérémoniale", et l'impression que Kurt va bientôt en finir me met vraiment mal à l'aise.
Sur le plan musical, malgré les arrangements audacieux, je ne retiens et n'entends que la voix de Cobain sur ce disque. Or, j'aime surtout Nirvana par la pulsation qu'impose Dave Grohl sur Nevermind et In Utero, et ici son rôle est amoindri. Enfin, à mon sens, la musique de Nirvana était pensée pour être jouée rock, avec tout ce que cela comprend, même s'il me semble que Cobain avait déclaré vouloir faire des trucs à la Johnny Cash par la suite (encore faut-il relativiser la valeur de ses propos).

Quand à Nevermind, j'adore sa prod très nette (la batterie est incroyable), tandis que celle d'In Utero me paraît un peu plus "grasse". Sur Nevermind, à part "Polly" qui rend bien mieux en version électrique, aucune faute de goût, même jusqu'à la chanson cachée :twisted:, où là encore la rythmique de Dave Grohl fait la différence.
Je pense que cet album a proposé le son que le monde voulait entendre à un moment précis, ce qui en un sens, fait de lui un objet pop; je ne vois pas comment expliquer son succès autrement. Et comme tout ce qui est pop, ça peut subir l'épreuve du temps... ou pas :lol:
Je le préfère très légèrement à In Utero, un peu trop heavy par moments ("Scentless apprentice", "Frances Farmer"), mais qui est aussi un énorme disque.
« Quand la mort de mourir de la peur de mourir fait plus peur de périr de la mort de pourrir… de la mort »
Max Schreck
David O. Selznick
Posts: 14811
Joined: 13 Aug 03, 12:52
Location: Hong Kong, California

Post by Max Schreck »

Jordan White wrote:Cobain s'est toujours proclamé des Pixies, comme d'une multitude d'autres groupes, parfois très obscurs qu'il mettait en avant en mettant parfois de côté ses propres compositions au profit de celles des autres dont il se revendiquait fan. Il l'a fait pour les Meat Puppets, pour Les Beatles bien sûr, pour Teenage FanClub, pour Dinosaur Jr, pour Shoken Knife et puis pour Les Vaselines.
Et Sonic Youth qui ont été signé chez Geffen sans doute en grande partie grâce à Nirvana.
Abronsius wrote:4 - Nevermind (derrière, un son pourri, une production radio fm et pourtant de bons morceaux, je le réécoute difficilement)
On dit "j'aime pas". :P
Car on peut en effet ne pas l'apprécier (je lui préfère aussi le son Albini de In Utero), mais je trouve la production de Butch Vig impressionnante sur ce disque.
« Vouloir le bonheur, c'est déjà un peu le bonheur. » (Roland Cassard)
Mes films du mois...
Mes extrospections...
Mon Top 100...
Abronsius
Producteur Exécutif
Posts: 7322
Joined: 23 Oct 04, 12:29

Post by Abronsius »

Max Schreck wrote:
Jordan White wrote:Cobain s'est toujours proclamé des Pixies, comme d'une multitude d'autres groupes, parfois très obscurs qu'il mettait en avant en mettant parfois de côté ses propres compositions au profit de celles des autres dont il se revendiquait fan. Il l'a fait pour les Meat Puppets, pour Les Beatles bien sûr, pour Teenage FanClub, pour Dinosaur Jr, pour Shoken Knife et puis pour Les Vaselines.
Et Sonic Youth qui ont été signé chez Geffen sans doute en grande partie grâce à Nirvana.
Abronsius wrote:4 - Nevermind (derrière, un son pourri, une production radio fm et pourtant de bons morceaux, je le réécoute difficilement)
On dit "j'aime pas". :P
Car on peut en effet ne pas l'apprécier (je lui préfère aussi le son Albini de In Utero), mais je trouve la production de Butch Vig impressionnante sur ce disque.
dire "j'aime pas" est une redondance, c'est moi qui m'exprime, personnellement, c'est assez clair pour ne pas dire "j'aime pas" :P :P
Même si je ne fais pas dans la nuance (je te l'accorde) mais le son est si pourri............
Jordan White
King of (lolli)pop
Posts: 15434
Joined: 14 Apr 03, 15:14

Post by Jordan White »

dire "j'aime pas" est une redondance, c'est moi qui m'exprime, personnellement, c'est assez clair pour ne pas dire "j'aime pas" :P :P
Même si je ne fais pas dans la nuance (je te l'accorde) mais le son est si pourri............

Affirmer que le son de Nevermind est pourri est une hérésie. Que tu n'aimes pas le mixage ce qui peut se comprendre soit, mais dire qu'il est mauvais n'a pas de sens. Le son est bien propre, bien lissé, le travail de Andy Wallace a été reconnu pour ça. Je pense que tu te trompes de termes pour parler de cet album, auquel cas c'est incompréhensible.
Abronsius
Producteur Exécutif
Posts: 7322
Joined: 23 Oct 04, 12:29

Post by Abronsius »

Jordan White wrote:
dire "j'aime pas" est une redondance, c'est moi qui m'exprime, personnellement, c'est assez clair pour ne pas dire "j'aime pas" :P :P
Même si je ne fais pas dans la nuance (je te l'accorde) mais le son est si pourri............

Affirmer que le son de Nevermind est pourri est une hérésie. Que tu n'aimes pas le mixage ce qui peut se comprendre soit, mais dire qu'il est mauvais n'a pas de sens. Le son est bien propre, bien lissé, le travail de Andy Wallace a été reconnu pour ça. Je pense que tu te trompes de termes pour parler de cet album, auquel cas c'est incompréhensible.
C'est justement ce que je n'aime pas... ce qui pour moi est pourri (trop propre, trop lissé...). Hérésie ? As you like it...