Serge Gainsbourg (1928-1991)

Pour parler de toute l'actualité des livres, de la musique et de l'art en général.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Supfiction
Howard Hughes
Posts: 18923
Joined: 2 Aug 06, 15:02
Location: Have you seen the bridge?

Re: Re:

Post by Supfiction »

Jean-Pierre Festina wrote: 31 Mar 21, 14:05
Trelkovsky wrote: 3 Mar 06, 15:31

Période "Love and the Beat" et "You're under arrest"...
No comment. :?

Mais ça fait l'unanimité, il me semble...
Sans dec ? Si je gardais un disque de Gainsbourg, ce serait "Under arrest", chef-d'oeuvre absolu de romantisme noir.
Pour moi, la période 1958-1971 est dix mille fois au-dessus, même s’il ne vendait pas un album. J’adore ses cinq premiers albums mélange subtile de culture française classique et de musique jazz grâce aux orchestrations de Alain Goraguer.
tenia wrote: rien de bien nouveau
Excelsior Supfiction - Excelsior Dvdclassik
Image
User avatar
Jean-Pierre Festina
Electro
Posts: 999
Joined: 13 Nov 07, 12:55

Re: Re:

Post by Jean-Pierre Festina »

Supfiction wrote: 31 Mar 21, 15:25
Jean-Pierre Festina wrote: 31 Mar 21, 14:05

Sans dec ? Si je gardais un disque de Gainsbourg, ce serait "Under arrest", chef-d'oeuvre absolu de romantisme noir.
Pour moi, la période 1958-1971 est dix mille fois au-dessus, même s’il ne vendait pas un album. J’adore ses cinq premiers albums mélange subtile de culture française classique et de musique jazz grâce aux orchestrations de Alain Goraguer.
C'est super, mais c'est comme Nougaro ou Brassens : la virtuosité me bluffe à chaque fois, mais sur le plan de l'émotion ça m'en touche une sans bouger l'autre.
LU SUR FORUM A MONTRES : "(...) maintenant c'est clair que Festina c'est plus ce que c'était(...)"


Non mais ALLOOOO quoi
The Eye Of Doom
Accessoiriste
Posts: 1717
Joined: 29 Sep 04, 22:18
Location: West of Zanzibar

Re: Re:

Post by The Eye Of Doom »

Jean-Pierre Festina wrote: 31 Mar 21, 20:52
Supfiction wrote: 31 Mar 21, 15:25

Pour moi, la période 1958-1971 est dix mille fois au-dessus, même s’il ne vendait pas un album. J’adore ses cinq premiers albums mélange subtile de culture française classique et de musique jazz grâce aux orchestrations de Alain Goraguer.
C'est super, mais c'est comme Nougaro ou Brassens : la virtuosité me bluffe à chaque fois, mais sur le plan de l'émotion ça m'en touche une sans bouger l'autre.
Comme Supfiction L’alcool, Ce mortel ennui, Les petits riens, Amours sans Amour, .... sans parler d’Hotel particulier je les echanges pas contre Five easy pisseuses ou Suck baby suck....
User avatar
Supfiction
Howard Hughes
Posts: 18923
Joined: 2 Aug 06, 15:02
Location: Have you seen the bridge?

Re: Serge Gainsbourg (1928-1991)

Post by Supfiction »

Scénique Railway, Baudelaire (chef-d’œuvre absolu entendu dans A single man), Black trombone, Intoxicated man..
tenia wrote: rien de bien nouveau
Excelsior Supfiction - Excelsior Dvdclassik
Image
The Eye Of Doom
Accessoiriste
Posts: 1717
Joined: 29 Sep 04, 22:18
Location: West of Zanzibar

Re: Serge Gainsbourg (1928-1991)

Post by The Eye Of Doom »

Supfiction wrote: 31 Mar 21, 21:16 Scénique Railway, Baudelaire (chef-d’œuvre absolu entendu dans A single man), Black trombone, Intoxicated man..
+1 :D
Baudelaire c’est assez incroyable en effet. J’aime beaucoup aussi une autre de ses « adaptations »,  Honte à toi qui fut la mere de mes premières douleurs.... »
C’est comme quand Brassens chante Jean Richepin : Les oiseaux de passages » ou « Philistins, epiciers , tandis que vous carressiez vos femmes... » j’ai oublié le titre...
User avatar
Supfiction
Howard Hughes
Posts: 18923
Joined: 2 Aug 06, 15:02
Location: Have you seen the bridge?

Re: Serge Gainsbourg (1928-1991)

Post by Supfiction »

C’est La nuit d’octobre dans son album n°2.

tenia wrote: rien de bien nouveau
Excelsior Supfiction - Excelsior Dvdclassik
Image