The Beatles

Pour parler de toute l'actualité des livres, de la musique et de l'art en général.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

Votre album préféré (hors best of)?

Please please me
2
2%
With the Beatles
0
No votes
A Hard day's night
1
1%
Beatles for sale
1
1%
Help!
1
1%
Rubber soul
6
5%
Revolver
26
22%
Sgt Pepper's...
19
16%
Magical mystery tour
2
2%
White Album
23
20%
Yellow submarine
1
1%
Abbey Road
29
25%
Let it be
5
4%
 
Total votes: 116

User avatar
tenia
Le Choix de Sophisme
Posts: 26886
Joined: 1 Jun 08, 14:29

Re: The Beatles

Post by tenia »


Spongebob wrote:Qualité d'image bluffante ? Je l'ai trouvé horriblement lissée, rendant le visages cireux. Il faut vraiment que quelqu'un explique à Peter Jackson comment se servir du DNR. Il en avait déjà abusé sur la version 4K du Seigneur des Anneaux mais là c'est encore pire. On ne retrouve presque pas la belle texture du 16mm.

Par exemple :
Spoiler (cliquez pour afficher)
Image
C'est tellement trafiqué numériquement qu'il est impossible, en regardant le doc', de deviner qu'on est face à du 16mm. C'est abominable visuellement, une restauration d'un long métrage qui finirait avec cette tronche se ferait assassiner. Ce comparatif est directement explicite. Le pire est que ça a potentiellement été plus long, lourd humainement et onéreux de faire tout cela que de faire une restauration traditionnelle, et il est bien difficile de comprendre le but que ça sert vu que ça ne ressemble même pas à une image numérique récente, mais plutôt à une image d'archives capturée d'une diffusion TV de l'époque en Kinescope. C'est d'autant plus ironique que le doc' contient une discussion sur s'il vaut mieux tourner en 35mm ou se contenter de faire du 16mm qui sera agrandi en 35mm ensuite : Jackson s'assure ici que la réponse est "Peu importe, ça ne ressemblera plus ni à l'un ni à l'autre."

Évidemment, le fond dépasse cette forme, mais c'est bien la peine de sortir l'artillerie lourde techniquement si c'est pour la dévoyer autant. Ça en serait presque à regretter, sur cet aspect, que ce soit Jackson qui se soit chargé du projet.
User avatar
hansolo
David O. Selznick
Posts: 14558
Joined: 7 Apr 05, 11:08
Location: In a carbonite block

Re: The Beatles

Post by hansolo »

tenia wrote: 27 Nov 21, 21:05 . Ça en serait presque à regretter, sur cet aspect, que ce soit Jackson qui se soit chargé du projet.
C'est semble t il un choix assumé de Jackson.
Je ne sais pas ce que Jackson avait fait sur They Shall Not Grow Old ?
- What do you do if the envelope is too big for the slot?
- Well, if you fold 'em, they fire you. I usually throw 'em out.

Le grand saut - Joel & Ethan Coen (1994)
User avatar
tenia
Le Choix de Sophisme
Posts: 26886
Joined: 1 Jun 08, 14:29

Re: The Beatles

Post by tenia »

Un procédé du même ordre (avec une colorisation en plus), mais dont le dégrainage (etc) était de mémoire moins intense.
User avatar
hansolo
David O. Selznick
Posts: 14558
Joined: 7 Apr 05, 11:08
Location: In a carbonite block

Re: The Beatles

Post by hansolo »

Merci.
Aucune réelle surprise donc ...
- What do you do if the envelope is too big for the slot?
- Well, if you fold 'em, they fire you. I usually throw 'em out.

Le grand saut - Joel & Ethan Coen (1994)
User avatar
zemat
Réalisateur
Posts: 6883
Joined: 1 Jul 10, 14:16
Liste DVD
Location: Dans le labo de Walter ou dans le bureau de Don.

Re: The Beatles

Post by zemat »

tenia wrote: 27 Nov 21, 21:05
Spongebob wrote:Qualité d'image bluffante ? Je l'ai trouvé horriblement lissée, rendant le visages cireux. Il faut vraiment que quelqu'un explique à Peter Jackson comment se servir du DNR. Il en avait déjà abusé sur la version 4K du Seigneur des Anneaux mais là c'est encore pire. On ne retrouve presque pas la belle texture du 16mm.

Par exemple :
Spoiler (cliquez pour afficher)
Image
C'est tellement trafiqué numériquement qu'il est impossible, en regardant le doc', de deviner qu'on est face à du 16mm. C'est abominable visuellement, une restauration d'un long métrage qui finirait avec cette tronche se ferait assassiner. Ce comparatif est directement explicite. Le pire est que ça a potentiellement été plus long, lourd humainement et onéreux de faire tout cela que de faire une restauration traditionnelle, et il est bien difficile de comprendre le but que ça sert vu que ça ne ressemble même pas à une image numérique récente, mais plutôt à une image d'archives capturée d'une diffusion TV de l'époque en Kinescope. C'est d'autant plus ironique que le doc' contient une discussion sur s'il vaut mieux tourner en 35mm ou se contenter de faire du 16mm qui sera agrandi en 35mm ensuite : Jackson s'assure ici que la réponse est "Peu importe, ça ne ressemblera plus ni à l'un ni à l'autre."

Évidemment, le fond dépasse cette forme, mais c'est bien la peine de sortir l'artillerie lourde techniquement si c'est pour la dévoyer autant. Ça en serait presque à regretter, sur cet aspect, que ce soit Jackson qui se soit chargé du projet.
Absolument de ton avis, il nous reste 3/4h de la première partie à finir et cette aspect numérique dégueulasse me gêne considérablement.
hansolo wrote: 26 Nov 21, 19:03 Au vu de vos retours, je vais persévérer.
C'est vrai que découvrir All things must past ou Jealous Guy (avec des paroles différentes) quelques années avant qu'elles paraissent en album, c'est fascinant.
Mais j'ai trouvé beaucoup de redites dans la 1ere heure.
Pour information on trouvait déjà une version Beatles de « All Things Must Pass » dans le 3ème volet de Anthology, tandis que « Child of Nature / Jealous Guy » figurait dans le disque Esher demos du coffret récent dédié à l’Album Blanc.
Boba Fett 69
Machino
Posts: 1182
Joined: 28 Dec 16, 19:40

Re: The Beatles

Post by Boba Fett 69 »

Outre le DNR (ou la colorisation dans certains cas), cette manie de zoomer les images d'archives en 1.33 pour remplir l'écran 16/9 est insupportable.
Cela donne presque toujours des résultats illisibles; têtes ou jambes coupées, gros plans tellement serrés qu'on a l'impression que le cameraman se focalise sur le nez de l'intervenant, etc...

Encore une fois on se plie aux exigences d'une minorité bruyante et non éduquée, qui ne tolère pas la moindre bande noire et qui croit qu'on lui dissimule de l'image.