Ennio Morricone (1928-2020)

Pour parler de toute l'actualité des livres, de la musique et de l'art en général.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Major Tom
Petit ourson de Chine
Posts: 22222
Joined: 24 Aug 05, 14:28

Re: Ennio Morricone (1928-2020)

Post by Major Tom »

Merci à vous !
Mais oui bien sûr, n'hésitez pas à partager, merci. :oops:
Image
Clique ici, et ta vie va changer pour toujours...
feb
I want to be alone with Garbo
Posts: 8856
Joined: 4 Nov 10, 07:47
Location: San Galgano

Re: Ennio Morricone (1928-2020)

Post by feb »

Superbe video Major bravo :wink:
User avatar
locktal
Assistant opérateur
Posts: 2335
Joined: 19 Mar 11, 01:03
Liste DVD
Location: Dijon

Re: Ennio Morricone (1928-2020)

Post by locktal »

Je viens également de visionner ta vidéo, Major : superbe boulot, qui brasse vraiment toute sa carrière ! J'aime beaucoup l'idée, pour chaque morceau, d'avoir mis les têtes d'affiche ou le réalisateur à l'honneur : ça a un rendu très original !

Merci encore à toi pour ce magnifique hommage au Maestro !
"Vouloir le bonheur, c’est déjà un peu le bonheur"
revpop
Stagiaire
Posts: 37
Joined: 19 Jul 20, 12:19

Re: Ennio Morricone (1928-2020)

Post by revpop »

Bravo, major Tom, pour ces deux videos d'hommage à Ennio.
A cause de toi j'ai déterré une compilation de plus de 220 titres d'Ennio (période 1964-1978) que j'avais faite vers 2005-2006 après avoir re-découvert Ennio suite aux critiques de Mr le Chiffre sur feu le site Scopia et à la découverte, cette fois-ci, d'un nouveau monde flamboyant au travers de l'écoute des somptueuses compilations Mondo Morricone.
Depuis quelques jours j'ai réactualisé cette compile en allégeant son contenu (améliorant je pense sa qualité) mais en introduisant aussi d'autres BO que je ne connaissais pas à cette époque.
J'ai fini ce qui est pour moi les cinq années glorieuses d'Ennio à savoir la période 1968-1972.
Je les ai postés sur le site Funkology où j'ai l'habitude d'écrire sur une de mes musiques préférées (soul/funk) (si cela peut vous intéresser j'ai fait des Best Of des années 1968 jusqu'à 1973, regroupant plus de 200 albums de ce genre).
J'ai reconstitué les années des BO en m'appuyant sur le site chimai.com.

Pour l'année 1968 j'ai encensé Onze Bandes originales comprenant vingt-six titres fabuleux :

Six titres de C'era una volta il West
Image

Quatre titres de Vergogna schifosi
Image

Trois titres de Il grande Silenzio, Scusi, facciamo l’amore, Alibi
Image Image Image

Deux titres de Comandamenti per un gangster
Image

Un titre de Escalation, E per tetto un cielo di stelle, Un bellissimo novembre, Teorema, Il mercenario
Image Image Image Image Image


Pour plus d'infos et pour tous les extraits, c'est ici :
Best Of 1968 d'Ennio Morricone


Pour l'année 1969 (mon année préférée !) j'ai encensé seize Bandes originales comprenant trente-et-un titres fabuleux + un inédit :

Sept titres de La donna invisible (pratiquement ma BO préférée)
Image

Cinq titres de Metti una sera a cena
Image

Trois titres de L’assoluto naturale, Le Clan des Siciliens, Uccidete il vitello grasso e arrostitelo
Image Image Image

Deux titres de L'Uccello dalle piume di cristallo, La stagione dei sensi, Senza sapere niente di lei, Gli Intoccabili
Image Image Image Image

Un titre
de Sai cosa faceva Stalin alle donne, Un esercito di cinque uomini
Image Image

Et l'inédit se nomme "L’Ultimo" (que l'on retrouve sur une des compiles Mondo Morricone)

Pour plus d'infos et pour tous les extraits, c'est ici :
Best Of 1969 d'Ennio Morricone


Pour l'année 1970 j'ai encensé neuf Bandes originales comprenant vingt-et-un titres fabuleux :

Cinq titres de Le foto proibite di una signora per bene
Image

Quatre titres
de Città violenta
Image

Deux titres
de Una lucertola con la pelle di donna, Indagine su un cittadino al di sopra di ogni sospetto, iVamos a matar compañeros, La moglie più bella
Image Image Image Image

Un titre de Giochi particolari (grosse rareté), Il gatto a nove code, Gott mit uns
Image Image

Pour plus d'infos et pour tous les extraits, c'est ici :
Best Of 1970 d'Ennio Morricone


Pour l'année 1971 (l'autre grande année) j'ai encensé quinze Bandes originales comprenant trente-trois titres fabuleux :

Six titres de Giù la testa (l'autre grande BO, d'accord 100% avec Major Tom)
Image

Cinq titres de Le Casse
Image

Trois titres de Maddalena, Veruschka, Incontro
Image Image Image

Deux titres de Sacco e Vanzetti, Quatre mosche di velluto grigio, Giornata nera per l’ariete, La Tarantola dal Ventre nero
Image Image Image Image

Un titre
de La corta notte delle bambole di vetro, La classe operaia va in paradiso, Forza G, Lui per lei (rareté), Sans mobile apparent
Image Image Image Image

Pour plus d'infos et pour tous les extraits, c'est ici :
Best Of 1971 d'Ennio Morricone


Pour l'année 1972 j'ai encensé quatorze Bandes originales comprenant vingt titres fabuleux :

Trois titres de La banda J & S, Un uomo da rispettare
Image Image

Deux titres de Il diavolo nel cervello, La cosa buffa,
Image Image

Un titre de Che c'entriamo noi con la rivoluzione?, D'amore si muore, Il maestro e Margherita, Anche se volessi lavorare che faccio ? , Cosa avete fatto a Solange?, Chi l’ha vista morire ?, I Bambini ci chiedono perchè, Le due stagoni della vita, Bluebeard, L'Attentat.
Image Image Image Image Image Image Image Image Image Image


Pour plus d'infos et pour tous les extraits, c'est ici :
Best Of 1972 d'Ennio Morricone

Je suis entrain de faire le Best Of 1973 qui est une année étrange, moins de BO mais des titres percutants et très longs et surtout un OVNI, un film de "nunsploitation" surprenant et inédit chez Ennio.

J'espère que ce format vous convient, ne voulant pas faire juste un copier-coller du travail que j'ai effectué pour Funkology. (et ne sachant pas encore poster la moindre vidéo ?!?)
Et merci encore à Major Tom qui m'a donné un dernier coup d'aiguillon pour franchir le cap et rejoindre un site que je lis depuis des années.
Last edited by revpop on 31 Jul 20, 16:08, edited 6 times in total.
feb
I want to be alone with Garbo
Posts: 8856
Joined: 4 Nov 10, 07:47
Location: San Galgano

Re: Ennio Morricone (1928-2020)

Post by feb »

Sois le bienvenu et merci aussi pour ton travail :wink:
mannhunter
Laspalès
Posts: 16366
Joined: 13 Apr 03, 11:05
Location: Haute Normandie et Ile de France!

Re: Ennio Morricone (1928-2020)

Post by mannhunter »

Je ne sais plus si cela a été posté, en tout cas bel hommage de Philippe Labro:

User avatar
Major Tom
Petit ourson de Chine
Posts: 22222
Joined: 24 Aug 05, 14:28

Re: Ennio Morricone (1928-2020)

Post by Major Tom »

Un grand merci à toi et sois le bienvenu, revpop ! ;)
Très, très belle compilation. Je suis d'accord que sa grande période date à peu-près la fin des années 60, d'ailleurs une bonne partie de ma vidéo se passe durant cette période parce qu'il enchaîne vraiment pépite sur pépite.
N'importe quel compositeur serait heureux d'avoir accompli dans une carrière entière ce que Morricone a réussi à faire en la seule année 69, par exemple. Ou 70... ou 71... :)

En ce moment, j'avoue avoir de plus en plus un faible pour la fin des années 70 que j'aimerais réhabiliter, avec l'arrivée de claviers et peut-être de vibraphones, je ne sais pas trop quel instrument parfois. Une période qui culminera probablement avec le très populaire I... comme Icare, mais c'est avec des scores disons "mineurs" que je me fais le plus plaisir à cette période (le superbe L'Immoralita, ou La Fille, ou encore Voyage avec Anita où il se laisse peut-être un trop aller à un disco étrange sur certaines titres :) mais les variations "romantiques" du thème principal avec un simple orchestre symphonique sont sublimes).

Bref, content de te compter parmi nous ! ;)
revpop wrote:J'espère que ce format vous convient, ne voulant pas faire juste un copier-coller du travail que j'ai effectué pour Funkology. (et ne sachant pas encore poster la moindre vidéo ?!?)
Spoiler (cliquez pour afficher)
Il faut prendre la partie après le "/", par exemple ici en rouge :
  • https://youtu.be/zFPr9F3xJWY
...et la mettre au milieu du code suivant : [youtube][/youtube]

Ça doit donner ça dans le message :
  • [youtube]zFPr9F3xJWY[/youtube]
Et au moment de poster, voilà :fiou: :



:wink:
Image
Clique ici, et ta vie va changer pour toujours...
O'Malley
Cadreur
Posts: 4401
Joined: 20 May 03, 16:41

Re: Ennio Morricone (1928-2020)

Post by O'Malley »

Superbe et colossal travail, Major que j'ai découvert hier soir et qui m'a donné envie de revoir la quasi-totalité des films mentionnés déjà vus. Je me doutais bien que ton hommage allait être une vidéo et non un texte et l'attente valait la peine. Merci pour ce fabuleux hommage, à ranger à côté des vidéos de Thierry Jousse.

Mentionner les réalisateurs, les acteurs, faire défiler des dizaines et des dizaines de comédiens de tous horizons dans les vignettes qui illustrent des films totalement divers (même un film d'animation :o ) montrent en une demi-heure qu'Ennio Morricone représente à lui seul le cinéma occidental des soixante dernières années.

Alors comme, je l'ai déjà dis sur ce topic je crois , je n'ai écouté que les extraits que je connais (en coupant le son lorsque la BO m'était inconnu) puisque depuis une dizaine d'années, je souhaite découvrir les BO de Morricone dans leur jus, en découvrant le film associé (j'ai connu trop de déceptions par l'utilisation de thèmes magnifiques que je jugeais mal employés et qui m'ont eu un peu gâché la vision de films souvent intéressants).

Et puis j'ai vu aussi que tu as glissé aussi un mini-hommage à Kirk Douglas aussi, décédé à quelques mois de distance...La musique d'Un homme à respecter est vraiment excellente... et j'aimerai vraiment découvrir La cosa buffa.

Allez, j'y retourne....
revpop
Stagiaire
Posts: 37
Joined: 19 Jul 20, 12:19

Re: Ennio Morricone (1928-2020)

Post by revpop »

Major Tom wrote:le superbe L'Immoralita, ou La Fille,
Ma précédente compile s'arrêtait sur ces deux très beaux scores. Et ne pas oublier l'année précédente le Il Gatto de Comencini ou le Il Mostro de Zampa...
Par contre je ne connais pas Viaggio con Anita, je vais vite y remédier !
Cette fois-ci je compte peut-être aller plus loin, et pourquoi pas jusqu'à son dernier chef d'oeuvre Once Upon a Time in America (1984).
Aujourd'hui je posterai l'année 1973 qui a donné son lot de surprises ! Surtout un certain Il sorriso ...
Last edited by revpop on 25 Jul 20, 18:10, edited 1 time in total.
Nestor Almendros
Déçu
Posts: 22187
Joined: 12 Oct 04, 00:42
Location: dans les archives de Classik

Re: Ennio Morricone (1928-2020)

Post by Nestor Almendros »

Je reste rarement aussi longtemps sur Youtube, en général, mais là c'est vrai qu'une fois commencé, on ne peut plus s'arrêter. :mrgreen:

Très belle vidéo, tellement remplie... Tant de musiques de films non écoutées : un volume 2 s'impose! :fiou:

Je me disais aussi, outre le talent du compositeur, que je ne connaissais peut-être que la moitié des films cités, musicalement ou via les affiches (quelle richesse des visuels, d'ailleurs!). Dans ce lot ininterrompu de films inconnus, il y a sans doute pas mal de nanars, mais cela laisse encore tellement de place pour découvrir de beaux films... Je me dis que malgré l'abondance d'offres, d'abonnements, de sorties physiques ou dématérialisées, on n'en a pas terminé avec l'histoire du cinéma. :D
"Un film n'est pas une envie de faire pipi" (Cinéphage, août 2021)
User avatar
Roy Neary
Once upon a time...
Posts: 51251
Joined: 12 Apr 03, 01:42
Liste DVD

Re: Ennio Morricone (1928-2020)

Post by Roy Neary »

Félicitations pour ce montage, ingénieusement réalisé, qui en plus ne laisse suggérer en rien sa difficulté de mise en œuvre. :wink:
Image
User avatar
Alexandre Angel
Une couille cache l'autre
Posts: 10864
Joined: 18 Mar 14, 08:41

Re: Ennio Morricone (1928-2020)

Post by Alexandre Angel »

O'Malley wrote:les vignettes qui illustrent des films totalement divers (même un film d'animation )
Je ne m'y attendais pas et ça m'a décontenancé :mrgreen:
User avatar
Alexandre Angel
Une couille cache l'autre
Posts: 10864
Joined: 18 Mar 14, 08:41

Re: Ennio Morricone (1928-2020)

Post by Alexandre Angel »

locktal wrote:J'aime beaucoup l'idée, pour chaque morceau, d'avoir mis les têtes d'affiche ou le réalisateur à l'honneur : ça a un rendu très original !
La scansion est parfaite, toute d'effeuillages captivants (film à l'honneur, persistance de la musique sur les visuels qui suivent, renvoi le cas échéant à Tarantino en bas de page...).
C'est très élégant et mon père, à qui j'ai montré la vidéo, a salué l'effet "jeu de cartes" des photogrammes qui se superposent.
Un seul regret concernant les films à l'honneur, que le Major soit passé sur Novecento qui est vraiment un sommet de l'oeuvre (c'est d'autant plus frustrant qu'on voit passer l'affiche). Ça aurait même mérité un extrait!
Mais je sais bien qu'il faut faire des choix :)
revpop
Stagiaire
Posts: 37
Joined: 19 Jul 20, 12:19

Re: Ennio Morricone (1928-2020)

Post by revpop »

Pour l'année 1973 j'ai encensé six Bandes originales comprenant quatorze titres fabuleux :

Quatre titres de Il sorriso del grande tentatore
Image

Trois titres de Il mio nome è Nessuno, le Serpent
ImageImage

Deux titres de Revolver
Image

Un titre de La propriétà non è più un furto, Crescete e moltiplicatevi
Image Image


Pour plus d'infos et des extraits c'est ici :
Best Of 1973 d'Ennio Morricone

Cette année, avare en BO fournies, n'oublie pas de tutoyer les sommets avec la fin du cycle western (Il mio nome è Nessuno), une saillie policière de plus de douze minutes (Revolver), une scène érotique très, très chaude (Crescete e moltiplicatevi) et les voix ensorcelées de nonnes sous les voutes d'un couvent mystérieux (Il sorriso del grande tentatore) !

L'année 1974 est pratiquement préparée, et elle réserve aussi des surprises !
Last edited by revpop on 31 Jul 20, 16:10, edited 2 times in total.
User avatar
Major Tom
Petit ourson de Chine
Posts: 22222
Joined: 24 Aug 05, 14:28

Re: Ennio Morricone (1928-2020)

Post by Major Tom »

Image

Dans la série des bizarreries découvertes en faisant la vidéo, ou "Comment s'est-il retrouvé là-d'dans?" il y a Nana le désir, film érotique italien de 1983 adapté du roman de Zola, dont on peut remarquer deux choses. La première, c'est que le Maestro a toujours fait son boulot sérieusement quel que soit le film (c'est d'ailleurs lui-même qui le disait) et que son score est très joli. La deuxième, c'est les auteurs n'ont pas su écrire son nom correctement au générique. C'est dire s'il acceptait parfois de travailler avec n'importe qui...
Spoiler (cliquez pour afficher)
Image
O'Malley wrote:depuis une dizaine d'années, je souhaite découvrir les BO de Morricone dans leur jus, en découvrant le film associé (j'ai connu trop de déceptions par l'utilisation de thèmes magnifiques que je jugeais mal employés et qui m'ont eu un peu gâché la vision de films souvent intéressants).
Si je ne fais pas d'erreur, je ne sais pas si tu as vu le film mais pour La Fille (Cosi come sei), le thème que j'ai choisi et qui est un de mes préférés de sa carrière ("A Nastassja") n'y figure simplement pas. J'ai revu le film en diagonale pour la vidéo, mais je ne l'avais pas du tout entendu la première fois. Il est présent dans plusieurs versions sur le CD (2 sur le CD original 11 titres, et 5 dans la version complète de 19 titres qui est celle que j'ai évidemment :)) mais Lattuada n'a apparemment pas su où le placer. Je ne l'ai jamais entendu dans d'autres films ni entendu Morricone le réutiliser sur d'autres BO (comme il avait fait avec La Gabbia qui reprend les thèmes rejetés du Professionnel présents sur le CD du film de Lautner/Belmondo, avec juste les instruments qui changent). Donc a priori c'est un thème que Tarantino pourrait réutilliser sans qu'on lui en veuille trop cette fois. :mrgreen:
Alexandre Angel wrote:
locktal wrote:J'aime beaucoup l'idée, pour chaque morceau, d'avoir mis les têtes d'affiche ou le réalisateur à l'honneur : ça a un rendu très original !
La scansion est parfaite, toute d'effeuillages captivants (film à l'honneur, persistance de la musique sur les visuels qui suivent, renvoi le cas échéant à Tarantino en bas de page...).
C'est très élégant et mon père, à qui j'ai montré la vidéo, a salué l'effet "jeu de cartes" des photogrammes qui se superposent.
Un seul regret concernant les films à l'honneur, que le Major soit passé sur Novecento qui est vraiment un sommet de l'oeuvre (c'est d'autant plus frustrant qu'on voit passer l'affiche). Ça aurait même mérité un extrait!
Mais je sais bien qu'il faut faire des choix :)
Je le regrette aussi pour Novecento et pour d'autres, mais je serais encore en train de monter. :uhuh: Il y en a que j'ai ajoutés à la dernière minute, comme L'Immoralita que j'écoutais en boucle alors que je finissais le montage. Je connaissais déjà ce film (qui porte bien son titre!) et que j'avais découvert en me demandant sérieusement si c'était bien légal ce que je regardais là (avec une scène "d'amour" entre le pédocriminel tueur d'enfants recherché et une fille de 11 ans qui l'a recueilli) et si les flics n'allaient pas débarquer chez moi. :mrgreen: Ah! les seventies. J'hésitais à le placer puisque je n'aime pas ce film pourtant je suis fan de Polanski... mais son score est tellement beau.

Merci à ton papa, et merci aussi à O'Malley, Nestor, Roy, locktal, feb et les autres. ;)


revpop wrote:et les voix ensorcelées de nonnes sous les voutes d'un couvent mystérieux (Il sorriso del grande tentatore) !
Oui ! Il est assez dingue ce score. :D La partie mêlant chœurs d'enfants et percus rock est folle. Encore une B.O que j'aurais dû placer, tiens, mais je me demande si j'aurais trouvé des images de ce film, encore une rareté introuvable.



Très bons choix sinon.
Tu as aussi Sepolta Viva en 73 qui est assez jolie.

Image
Clique ici, et ta vie va changer pour toujours...