Ennio Morricone (1928-2020)

Pour parler de toute l'actualité des livres, de la musique et de l'art en général.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

revpop
Stagiaire
Posts: 37
Joined: 19 Jul 20, 12:19

Re: Ennio Morricone (1928-2020)

Post by revpop »

J'ai enfin fini la première partie de ma compile Ennio Morricone qui va de 1961 à 1975. Près d'un mois de travail.
Elle contient déjà 236 titres sur près de 14 heures de musique !
Je vais prendre quelque repos et à la rentrée je continuerai, peut-être aller jusqu'à 1984, date du dernier film de Sergio Leone.
revpop
Stagiaire
Posts: 37
Joined: 19 Jul 20, 12:19

Re: Ennio Morricone (1928-2020)

Post by revpop »

D'autres personnes que Major Tom sont entrain de faire un travail herculéen sur Ennio Morricone.

L'un, DJ Fact50, a l'intention de faire sur youtube une rétrospective complète de la filmo d'Ennio. Chaque extrait de film est illustré par une musique de Morricone composée pour ce film.
La première partie va de Il federale, son premier film, à l'année 1967 et cela dure plus d'1h30.
Une deuxième partie de même durée est déjà prête pour les années 1967-1969 !!
A mettre en parallèle avec le superbe travail de Major Tom.
Si vous aimez plus écouter la musique que les images qu'elle illustre alors jetez une oreille sur les liens de mes Best Of (sur le site Funkology), vous aurez le plaisir d'écouter près de 120 titres complets pour la période 1961-1975 (sur les 236 de ma playlist) pris sur les chaines youtube.



User avatar
odelay
Mogul
Posts: 11011
Joined: 19 Apr 03, 09:21
Location: A Fraggle Rock

Re: Ennio Morricone (1928-2020)

Post by odelay »

Je ne sais pas combien de temps vont rester ces formidables vidéos sur yt, car là je crois qu'il y a pas mal de limites qui ont été dépassées.
User avatar
Major Tom
Petit ourson de Chine
Posts: 22220
Joined: 24 Aug 05, 14:28

Re: Ennio Morricone (1928-2020)

Post by Major Tom »

odelay wrote:Je ne sais pas combien de temps vont rester ces formidables vidéos sur yt, car là je crois qu'il y a pas mal de limites qui ont été dépassées.
Tiens ben justement, depuis aujourd'hui, je viens de voir que trois de mes vidéos (le top 15 Morricone, le top 15 Barry et ma première vidéo de mes 100 films préférés -celle-là à cause d'une musique de Borodine) sont bloquées au Danemark. :?: Les règles se durcissent dans certains pays, espérons que ça ne se généralise pas.
Edit : Après recherche, ça a sûrement quelque chose à voir avec ça... https://www.francemusique.fr/actualite- ... tube-86181

C'est la première fois. Jusque là, aucune de mes vidéos n'était bloquée nulle part. :?
Image
User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 92987
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Re: Ennio Morricone (1928-2020)

Post by Jeremy Fox »

revpop wrote:
à 3'00, pour le film La Cuccagna, on entend très précisément le futur thème de la" horde sauvage" pour Mon Nom est personne.
User avatar
Arn
Assistant opérateur
Posts: 2643
Joined: 19 Oct 17, 16:32

Re: Ennio Morricone (1928-2020)

Post by Arn »

revpop wrote:C'est-y-pas celui-là :
Image

Tu peux feuilleter une trentaine de pages sur Amazon ...
Je ne me souviens plus de cette couverture mais ça pourrait bien coller oui, merci :)
revpop
Stagiaire
Posts: 37
Joined: 19 Jul 20, 12:19

Re: Ennio Morricone (1928-2020)

Post by revpop »

Je rentre de vacances et prépare comme promis le Best Of 76 d'Ennio lorsque je tombe par le plus curieux des hasards sur une BO jamais sortie sauf en bootleg : il s'agit de Labbra di lurido blu de Guido Petroni, film sorti en 1975. La partition d'Ennio dure seulement une petite dizaine de minutes mais se révèle être un petit bijou, surtout le passage où la grande Edda pose sa voix magnifique :

revpop
Stagiaire
Posts: 37
Joined: 19 Jul 20, 12:19

Re: Ennio Morricone (1928-2020)

Post by revpop »

Pour l'année 1976 j'ai encensé huit Bandes originales comprenant dix-neuf titres fabuleux :

Quatre titres de Il deserto dei Tartari, Novecento
Image Image

Deux titres de L'eredità Ferramonti, L'agnese va a morire, San Babila ore 20: un delitto inutile, René la Canne, Per amore
Image Image Image Image Image

Un titre de La donne della domenica
Image

Pour plus d'infos et des extraits c'est ici :
Best Of 1976 d'Ennio Morricone

Magnifique année qui fait la part belle à l'inspiration symphonique d'Ennio avec quatre scores dont deux sont des véritables chefs d'oeuvre. En tout premier lieu, Il deserto dei Tartari est un émerveillement de cordes et de cuivres où l'on sent une telle tension dans l'attente de l'inconnu sauvage, comme une musique emprisonnée au sein d'un vaste désert - des murailles, quelques fenêtres et l'horizon où flamboie un soleil éternel - une telle tension qui culmine dans une pièce pour piano solo dans laquelle les cristallines notes sont comme suspendues dans le temps ! un fil de perles !
Le révolutionnaire Novecento de Bertolucci a été conçu dans la même soie, ici c'est un festival de concerto pour piano et orchestre à la Rachmaninov où le piano illumine les lustres Murano du Palais d'Hiver de Saint Pétersbourg tandis que les zébrures hallucinantes des violons déboulonnent le Cavalier d'Airain.
Mais comme chaque année Ennio se veut éclectique, il peignera ses toiles avec des pigments de piano-jazz, des marches soit burlesque soit funèbre, et des superbes thèmes dolce vita !

Voici d'autres extraits qui ne sont pas sur le site distant.

"La Casa E La Giovinezza" (Il deserto dei Tartari) :


"Tema Di Ada" (Novecento) :


"Ricordo d'amore" (L'eredità Ferramonti) :


"Ore 24 Al Night" (San Babila Ore 20 : Un delitto inutile) :


"René la canne" :


"Incontro A Venezia" (Per Amore) :
Last edited by revpop on 12 Sep 20, 10:02, edited 3 times in total.
revpop
Stagiaire
Posts: 37
Joined: 19 Jul 20, 12:19

Re: Ennio Morricone (1928-2020)

Post by revpop »

Pour l'année 1977 j'ai encensé sept Bandes originales comprenant vingt titres fabuleux :

Quatre titres de Orca
Image

Trois titres de Il prefetto di ferro, Exorcist II: The Heretic, Il gatto, Stato interessante
Image Image Image Image

Deux titres de Holocaust 2000, Il mostro
Image Image


Pour plus d'infos et des extraits c'est ici :
Best Of 1977 d'Ennio Morricone


Finalement 1977 est une très belle année; elle a, comme chaque an ses classiques, cette fois-ci les thèmes sombres sont de sortie, comme Orca (le chant des baleines est-il aussi beau ?), Exorcist II: The Heretic (le fouet de la terreur qui claque), Il prefetto di ferro (l'un des meilleurs thèmes d'action), Holocaust 2000 (jamais entendu un "Jesus" aussi freaks), mais aussi d'autres scores qui lui font honneur et qui sont plus, comment dire, pétillants ou mélancoliques; et là j'ouvre mon bouquet de coquelicots de toutes les couleurs : ici jaune solaire comme il gatto , là bleu comme le trop méconnu Stato interessante, et pour finir rouge sang comme Il mostro.

Voici d'autres extraits qui ne sont pas sur le site distant.

"A Ball at Home " (Orca) :


"Il Prefetto di Ferro" :


"Regan's theme" (Exorcist II: The Heretic) :


"Mariangela e la seduzione" (Il Gatto) :


"Per Annabella #2" (Stato interessante) :


"Jesus" (Holocaust 2000) :


"Profondamente, Nel Mostro" (Il mostro)


-- Edit --

La BO Corleone qui se trouvait initialement dans cette liste refera son apparition l'année suivante (erreur sur la date de sortie).
Last edited by revpop on 12 Sep 20, 10:03, edited 1 time in total.
revpop
Stagiaire
Posts: 37
Joined: 19 Jul 20, 12:19

Re: Ennio Morricone (1928-2020)

Post by revpop »

Il s'est glissé une petite erreur de date sur la playlist de 1977. Corleone est sorti plutôt en 1978. Erreur réparée et on retrouvera ce dernier dans pas longtemps.
J'en ai profité pour ajouter des extraits qui ne figurent pas sur le site où vous allez trouver toutes les infos, tous les titres et de nombreux extraits de ces Best Of.
revpop
Stagiaire
Posts: 37
Joined: 19 Jul 20, 12:19

Re: Ennio Morricone (1928-2020)

Post by revpop »

Pour l'année 1978 j'ai encensé Onze Bandes originales comprenant vingt-quatre titres fabuleux :


Quatre titres de L’immoralità
Image

Trois titres de Days of Heaven, Noi lazzaroni, Corleone, Cosi' come sei
Image Image Image Image

Deux titres de Invito allo sport, Il Prigioniero
Image Image

Un titre de Le Mani sporche, One Two Two, 122, rue de Provence, La Cage aux folles, Dove vai in vacanza?
Image Image Image Image


Pour plus d'infos et des extraits c'est ici :
Best Of 1978 d'Ennio Morricone

L'année de la Cage aux folles est une des années les plus fructueuses d'Ennio Morricone; est-ce du à la qualité du film de Molinaro ? Non je ne le pense pas, c'est plutôt l'arrivée en force du monde de la télévision (RAI) qui a donné carte blanche à son génie.

Au delà de la correspondance avec la séquence de l'incendie dans les Moissons du ciel, une montée flamboyante d'adrénaline sans précédent sur plus de sept minutes, Ennio n'a pas cessé cette année d'allumer des feux de toutes sortes. Les feux de l'amour avec ces langoureuses variations sensuelles dans L’immoralità, des notes de piano qui finissent comme des feux de Bengale, ou comme dans Cosi Come Sei où les piano, guitare, flûte - solistes de génie - se lovent autour de la mélodie tel le serpent licencieux autour d'une branche d'or. Il y a les voix surnaturelles, inhumaines, renversantes dans l'inconnu téléfilm Noi lazzaroni qui s'élèvent bien au delà du thème musical, qui embrasent comme la voix du feu. Et puis les feux de la mafia qui s'éteignent, la fin d'une dynastie, sur une longue plainte mélancolique qui n'en finit jamais dans Corleone.
Du feu au soleil, la transition est facile, Ennio nous concocte également quelques éclats & sourires de Bossa Nova que l'on retrouve dans un documentaire sportif (Invito Allo Sport) et la Cage aux folles. Pour terminer on rira à gorge déployée sur "Laringomania" dans Dove vai in vacanza? !
Quel parcours parcouru le long de cette année dantesque !

Et comment va se comporter l'année suivante ? Prolifique, toujours ...

Voici d'autres extraits qui ne sont pas sur le site distant.

"La Voliera Vuota" (L’immoralità) :


"Harvest" (Days of Heaven) :


"Tema borghese" (Noi lazzaroni) :


"Addio al Figlio" (Corleone) :


"Cosi Come Sei Pt.5" :


"Staffetta per Due" (Invito Allo Sport) :
Last edited by revpop on 12 Sep 20, 10:03, edited 1 time in total.
revpop
Stagiaire
Posts: 37
Joined: 19 Jul 20, 12:19

Re: Ennio Morricone (1928-2020)

Post by revpop »

Pour l'année 1979 j'ai encensé Neuf Bandes originales comprenant vingt-quatre titres fabuleux :


Cinq titres de Dedicato al mare Egeo
Image

Quatre titres de I... comme Icare
Image

Trois titres de Il giocattolo, Il prato, Viaggio con Anita
Image Image Image

Deux titres de Bloodline, Windows
Image Image

Un titre de Buone notizie, Il ladrone
Image Image


Pour plus d'infos et des extraits c'est ici :
Best Of 1979 d'Ennio Morricone


1979, dernière année des seventies, c'est le merveilleux voyage avec Ennio qui continue, voyage aux mille sensations, aux mille impressions.
- L'érotique Dedicato al mare Egeo y remporte la palme : une jeune femme au visage de porcelaine habillée d'un kimono jaune lacéré d'un coup d'archet vengeur, des gémissements féminins dodécaphoniques, un saxo furieux digne de Sonny Rollins et un disco funk orgiaque sous les sunlights.
- L'angoissant I... comme Icare : une envolée de clavecins innocents qui fuit dans les couloirs des arcanes du pouvoir.
- L' oppressant Il giocattolo : la petite musique d'une multitude de jouets mécaniques aussi terrifiante qu'un coeur qui bat dans le noir.
- Le printanier Il prato : entre l'ombre et la lumière, le son somptueux d'une flûte au-dessus des herbes hautes et ruisselantes d'une pluie d'orage, jusqu'à une sarabande folle de milliers de flûte telle une bacchanale énivrante.
- L'ingénue Viaggio con Anita : retour de la Dolce Vita, les loggias sont noyées de soleil et une contrebasse ronde et lourde aux échos infinis les traverse. Renversant.
- Le terrifiant Bloodline : Un tempo d'effroi dans la nuit où les stacattos de violons telle une bande d' Hells angels déferlent sur les âmes apeurées.
- Windows : une mélodie sublime menée par le tic-tic d'un clavecin, enrobée par des cordes onctueuses et le souffle luxuriant d'une trompette Bacharach.
- Buone notizie : bienvenue ici à la fanfare pittoresque et bariolée aux effluves balkaniques.
- Le "Debora" de "Il ladrone" : un dernier hommage aux morceaux lounge de la fin des années soixante. De la classe et brillantissime.


A l'orée des années 80, c'est le temps des bilans : depuis le début de la carrière d'Ennio, près de 250 BO écoutées, 154 retenues dans ce Best Of et 324 titres compilés !

Après les magiques sixties et les royales seventies, comment vont se comporter les eighties ?

Voici d'autres extraits qui ne sont pas sur le site distant.

"Un grido" (Dedicato al mare Egeo) :


"La vérité et le soleil (Générique)" (I... comme Icare) :


"Finale e titoli di coda" (Il giocattolo) :


"La Grande Zampogna e Il Piccolo Flauto" (Il Prato) :


"Sull'amaca " (Viaggio con anita) :
Last edited by revpop on 12 Sep 20, 10:04, edited 1 time in total.
User avatar
Major Tom
Petit ourson de Chine
Posts: 22220
Joined: 24 Aug 05, 14:28

Re: Ennio Morricone (1928-2020)

Post by Major Tom »

revpop wrote: 9 Sep 20, 13:27 Pour l'année 1979 j'ai encensé Neuf Bandes originales comprenant vingt-quatre titres fabuleux :
Voici d'autres extraits qui ne sont pas sur le site distant.

"Finale e titoli di coda" (Il giocattolo) :
Jolis choix. ;)
De Il giocattolo, je retiens surtout le morceau "Tenera Moglie (pt.2)" (que j'avais utilisé en ouverture de ma vidéo :fiou:), d'une merveilleuse mélancolie :


...et dans ses deux autres variations :

Image
User avatar
Kevin95
Footix Ier
Posts: 18189
Joined: 24 Oct 04, 16:51
Location: Devine !

Re: Ennio Morricone (1928-2020)

Post by Kevin95 »

Le film est excellent, peut-être un des meilleurs de Giuliano Montaldo. Si un éditeur, Patrick Brion ou n'importe quel mécène pouvait le sortir de l'oubli.
Les deux fléaux qui menacent l'humanité sont le désordre et l'ordre. La corruption me dégoûte, la vertu me donne le frisson. (Michel Audiard)
revpop
Stagiaire
Posts: 37
Joined: 19 Jul 20, 12:19

Re: Ennio Morricone (1928-2020)

Post by revpop »

"Tenera Moglie (pt.2)" est le morceau de choix de Il giocattolo, j'ai donc mis cet extrait sur le site funkology et ne voulant pas faire de doublon j'ai choisi ici un autre morceau ""Finale e titoli di coda" qui fait d'ailleurs une suite idéale à "Un uomo semplice" (je vous invite à les écouter l'un après l'autre) :