Berserk

Pour parler de toute l'actualité des livres, de la musique et de l'art en général.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

Anorya
Laughing Ring
Posts: 11846
Joined: 24 Jun 06, 02:21
Location: LV426

Berserk

Post by Anorya »

J'ai fait ma petite recherche et me suis étonné de ne pas avoir trouvé de topic sur ce manga, alors je me lance en recopiant un petit bidule que j'avais écrit il y a quelque mois sous un autre pseudo pour des amis... ;)

J'ai essayé de ne pas spoiler trop (voir pas du tout) par respect pour ceux qui n'ont pas encore lu ce manga assez violent mais véritablement fascinant. Bonne lecture !


--------------------------------------------


"A l'aube du jour de l'Ours, une décade et demie après le jour de la Terre, sept personnes émergèrent difficilement d'entre les rochers, par le même chemin qu'elles avaient emprunté deux lunes plus tôt. Les soldats postés là observèrent avec incrédulité le duc Reyan, fatigué, les yeux vides de toute expression, et Rafa de Griteh, les cheveux brûlés et la face noircie, transporter sur une civière de fortune le roi Arkane de Junine, blessé à la tête et pressant un garrot rouge sur le moignon de son bras gauche (...)."
Paul Grimbert (le secret de Ji)



Il est difficile de parler d'une fresque barbare aussi brutale et majestueuse qu'un Conan le Barbare.
Plus dure et vicieuse que le film de Millius, l'épopée de plus de 30 tomes (et c'est toujours pas fini en plus) du manga Berserk pousse et malmène l'univers de la Dark Fantasy à un point de non-retour dans la violence, le sordide pour adultes a travers un haut Moyen-âge plus fidèle que les maigres images d'Epinal qu'on a trop souvent généralement. L'époque ne laisse alors aucunement place au sentimentalisme et rares sont ceux qui peuvent jouir d'une digne et heureuse vie s'ils ne sont pas issus de la noblesse.

Pourtant à travers ce manga enveloppé sous plastique à la vente (avec le sympathique autocollant qui vous fait bien remarquer quand vous l'achetez :lol: ), tout n'est pas que violence excessive et dépassé le premier aperçu des deux premiers tomes peu intéressants, la lecture devient aussi riche et passionnante que le dessin, bourré a foison de détails formidables (Dès le 3e tome le dessin fait une embardée pour lentement, en même temps que l'histoire, devenir des plus fascinants) pour s'imposer comme une oeuvre culte.

Surtout, au délà de son aspect sombre, Berserk c'est avant tout l'histoire d'une amitié déchue entre deux hommes pourtant inséparables qui se terminera très mal pour laisser place a une haine conflictuelle implacable et démesurée...

Image



I. Le commencement...


Dans les 2 premiers tomes, nous découvrons donc les mésaventures sanglantes de Guts surnommé aussi le Guerrier noir de par l'étrange renommée qui court sur lui. Borgne, vêtu de noir, arborant une grande épée de plus de 2 mètres difficilement maniable ainsi qu'un bras artificiel doté d'un canon mais aussi d'une glissière permettant d'aposer une arbalète, Guts malgré ses rares moments d'humanité est une machine a tuer d'une incroyable puissance assez antipathique au premier abord. Trait froid, violence de l'action, personnage trop mystérieux auquel il est impossible de s'attacher véritablement, les deux premiers tomes rebuteraient même un aveugle tant ils n'apportent rien.

Pourtant dès les 3e et 4e tomes, Kentaro Miura, balaie presque totalement ce qui était raconté dans les 2 premiers tomes, imposant non seulement un personnage des plus importants ayant perdu toute humanité, caché dans les replis d'une dimension parallèle, l'ancien ami de Guts, Griffith maintenant devenu son pire ennemi. C'est alors l'occasion pour l'auteur d'amorcer pendant plus de 12 tomes un important Flashback où tout sera dévoilé au lecteur : comment Guts s'est lié d'amitié progressivement avec Griffith, Comment a t'il perdu son oeil puis son bras et surtout, comment Griffith a t'il pu devenir un être voué au mal.


Image
Guts enfant, l'errance des champs de bataille, le ravage de l'innocence...

Guts naît in extremis d'une mère pendue dans une ambiance apocalyptique de maladies.
Ambiance.
L'enfant aurait pu mourir dans la boue mais la volonté de vivre plus forte que tout lui donna la chance de pousser son premier cri près de mercenaires ambulants. Recueuilli par une troupe de mercenaires il sera élevé à la dure et ne devra sa survie qu'au fait de son audace et de son maniement toujours plus poussé de la lame.

Puis un soir, tout bascule brutalement (mais je ne vais pas spoiler non plus hein :uhuh: ) et Guts sera forcé de s'enfuir avant de rencontrer Griffith quelques années plus tard, leader de la troupe du faucon, une des meilleures troupes de mercenaires de cet âge troublé. Rencontre importante qui scellera a petit feu une lente amitié entre les deux hommes qui semblent n'avoir pas besoin de mots pour se parler.

Image

Plus la lecture se poursuit puis l'admiration naît pour la lecture de ce manga. D'abord le brio graphique de Kentaro Miura qui avec un style fouillé et assez riche se permet en plus d'installer a certains endroits un peu de sensibilité humaine plus que bienvenue dans un scénario et des cadrages qui n'hésitent pas a se laisser aller à certaines audaces.

Image
(sens de lecture : de droite a gauche)

II. ...Et le début de la fin.

Sans trop non plus dévoiler le récit, sachez juste qu'avec Griffith a ses côtés, Guts prendra de plus en plus confiance en lui-même pour avoir largement envie de se dépasser, ce qui marquera le début de la rupture avec un Griffith de plus en plus occupé par l'ambition de sa propre réussite personnelle et se servant des autres comme de simples outils avec une froideur des plus inquiétantes...

Et c'est là avec pourtant de nombreuses choses a dire ou a dévoiler que j'arrête mon récit. En en dévoilant trop on risque forcément de livrer un peu trop la moëlle de ce manga et ce qui nous attire dedans. La violence bien sûr, la quête de dépassement de Guts aussi mais aussi son parcours, sa vengeance, à côté de laquelle Kill Bill fait pâle figure (juste pour comparer simplement hein ! :mrgreen: ). On sent que Kentaro Miura --qui s'est lancé corps et âme uniquement dans sa saga depuis plus de 15 ans maintenant-- s'est énormément renseigné, tant dans les décors que les armures, armes diverses ou mode de vie d'un Moyen-âge très proche du nôtre.


Image
(sens de lecture de droite a gauche)


Et quand l'auteur ne cherche plus dans le moyen-âge, que le récit verse dans le surnaturel, les références viennent d'ailleurs : de H.R.Giger par exemple voire de chez Clive Barker avec des créatures
Spoiler (cliquez pour afficher)
(les Godhand)
qui semblent véritablement issues d'Hellraiser et font inmanquablement penser aux cénobites. Ailleurs on croise du "Phantom of the paradise". C'est assez varié.

Pour ma part, j'ai remarqué qu'un des personnages (que j'aime beaucoup) ressemblait vraiment a un des bijoux de René Lalique. Démonstration avec mes propres scans :

Image
(tiré du manga)

Image
(Le bijou de Lalique qui m'a fait tilter)

Peut-être n'est ce qu'un simple coïncidence mais tout est possible, l'auteur étant décrit comme sortant très peu de chez lui, son lieu de travail étant encombré de livres de références en tous genre, alors d'ici là... ;)

Je vous souhaite en tout cas une bonne lecture et espère que ce petit topic vous a plu. ;)
Image
Lord Henry
A mes délires
Posts: 9466
Joined: 3 Jan 04, 01:49
Location: 17 Paseo Verde

Post by Lord Henry »

Où l'on mesure la profondeur du fossé des générations; car, pour ma part, lorsque je lis "Berserk", je pense spontanément à ceci:

Image
Image
Zitoune
Stagiaire
Posts: 65
Joined: 8 Aug 07, 19:17
Location: La petite maison dans la prairie

Post by Zitoune »

J'aime plutôt Berserk, bien que pas fan...
Gore a souhait , voir crade . . . Des mecs moches mais des fonds assez fin...
Contraste bizarre. . . Mais je crois bien que le membre Beck, sur ce forum adore, même si il n'a que 3 tomes . ..
Sinnon tu n'aimes que Berserk comme Manga?
The answer my friend, is blowin' in the wind
The answer is blowin' in the wind
Anorya
Laughing Ring
Posts: 11846
Joined: 24 Jun 06, 02:21
Location: LV426

Post by Anorya »

Zitoune wrote:J'aime plutôt Berserk, bien que pas fan...
Gore a souhait , voir crade . . . Des mecs moches mais des fonds assez fin...
Contraste bizarre. . . Mais je crois bien que le membre Beck, sur ce forum adore, même si il n'a que 3 tomes . ..
Sinnon tu n'aimes que Berserk comme Manga?

Bon je réponds franchement, non je n'aime pas que Berserk, j'en aime même un certain nombre mais petit budget réduit, je n'achète pas souvent d'où le fait que je considère souvent la Fnac comme un paradis de lecture pour de nombreuses BDs, comics, manga (et que je me faisais souvent refouler par un des vendeurs sous pretexte que "vous n'avez pas le droit de lire là" etc etc... :shock: ). Par contre même si j'en aime et en lit un certain nombre, Berserk figure dans mes préférées il est vrai, à côtés de Nausicäa, Akira, Mother Sarah, la musique de Marie etc etc... :) :wink:

EDIT Pacaya : j'ai viré toute la partie HS

edit : merci pacaya ! ;)
Image
Zitoune
Stagiaire
Posts: 65
Joined: 8 Aug 07, 19:17
Location: La petite maison dans la prairie

Post by Zitoune »

j'ai vu ça ^^
The answer my friend, is blowin' in the wind
The answer is blowin' in the wind
Jericho
Cadreur
Posts: 4436
Joined: 25 Nov 06, 10:14

Re: Berserk...

Post by Jericho »

J'avais pas capté qu'il y avait un topic consacré à ce manga, alors:

Berserk, tome 1

Image

Synopsis:

Un homme imposant arpente un monde dévasté et laisse derrière lui un amoncellement de cadavres. Il porte sur son cou un symbole qui le condamne à être poursuivi par les démons.
Brandissant son immense épée, il est à la recherche d'un homme et rien ne semble pouvoir le faire changer d'avis. Il s'agit de Guts, le guerrier noir....

Ma critique:

Berserk le manga (et non l'anime) est sans doute l’un des meilleurs du moment, Kentarô Miura nous plonge dans un univers d'héroic fantasy où la véhémence est prédominante. La violence est physique et morale, les protagonistes ne sont pas épargnés par la vie !
En plus d'être charismatique, les personnages principaux sont incroyablement bien travaillés.
Concernant l'histoire de Berserk, elle s’avère de plus en plus passionnante au fil des tomes. Au départ, il y a un nombre incroyable de questions qui nous submergent à propos du passé trouble du héros et de son malheureux destin.
Le graphisme du manga est tout simplement bluffant: en dépit d'un début hésitant, le mangaka nous montre l'étendu de son talent par la suite. C'est précis, beau et minutieux.
Qu'on se le dise Berserk est une oeuvre majeure dans toute l'histoire de la bande dessinée japonaise !
Image
Beck
Mytho Boy sans spoiler
Posts: 5016
Joined: 23 Feb 07, 11:54
Location: alif-lam-mim

Re: Berserk...

Post by Beck »

J'aurai presque envie de dire dans l'histoire de la bd tout court.
Pour ma part je n'ai lu que trois ou 4 tomes en manga, du fait de mon petit budget, j'ai donc décidé (enfin ce n'était pas vraiment un choix mais il me fallait connaître la suite de cette histoire) de maté l'animé en streaming. Et même si j'ai toujours eu une grande préférence pour le manga "écrit" je me suis régalé. L'histoire est réellement passionnante, et ce que j'apprécie le plus, ce sont les rapports entre personnages qui s'ébauchent petit à petit.
Il faudrait absolument que je m'y remette (là je suis dans ma période habitant de l'infini et j'en ai pour un petit moment), ça me manque terriblement de ne pas voir ce bon vieux Guts couper des jambes et autres têtes. :D
Image
Jericho
Cadreur
Posts: 4436
Joined: 25 Nov 06, 10:14

Re: Berserk...

Post by Jericho »

Si tu t'es régalé avec l'animé, tu vas encore plus apprécié l'oeuvre de Miura sur papier. Au fil des tomes ça monte en puissance et ça je l'ai rarement ressenti sur n'importe quel BD.
Actuellement, je dois être au tome 13 ou 14 je ne sais plus, c'est juste un chef d'oeuvre quoi. L'univers et les personnages dépeint sont terribles et complexes !
Image
Beck
Mytho Boy sans spoiler
Posts: 5016
Joined: 23 Feb 07, 11:54
Location: alif-lam-mim

Re: Berserk...

Post by Beck »

Ouais j'imagine bien que l'oeuvre écrite doit être beaucoup plus puissante que sur support animé.
Et j'ai pu m'en rendre compte avec 4 tomes donc je te fais confiance.
J'ai hâte de continuer, je vais m'y remettre puisque je viens de finir l'habitant de l'infini (que je vous conseil à tous au passage si vous ne connaissez pas encore cette oeuvre monumentale dans l'histoire de la bd japonaise et d'ailleurs).
Image
Jericho
Cadreur
Posts: 4436
Joined: 25 Nov 06, 10:14

Re: Berserk...

Post by Jericho »

Et j'ai pu m'en rendre compte avec 4 tomes donc je te fais confiance.
Et encore les 4 premiers tomes sont en quelque sorte un amuse gueule, ce qui suit est dément !
l'habitant de l'infini (que je vous conseil à tous au passage si vous ne connaissez pas encore cette oeuvre monumentale dans l'histoire de la bd japonaise et d'ailleurs).
C'est étrange, je ne connaissais pas du tout ce manga, même le nom ne me dit rien.
Je le mets dans un coin de ma tête, pour plus tard !
Image
Anorya
Laughing Ring
Posts: 11846
Joined: 24 Jun 06, 02:21
Location: LV426

Re: Berserk...

Post by Anorya »

Jericho wrote:
Et j'ai pu m'en rendre compte avec 4 tomes donc je te fais confiance.
Et encore les 4 premiers tomes sont en quelque sorte un amuse gueule, ce qui suit est dément !
l'habitant de l'infini (que je vous conseil à tous au passage si vous ne connaissez pas encore cette oeuvre monumentale dans l'histoire de la bd japonaise et d'ailleurs).
C'est étrange, je ne connaissais pas du tout ce manga, même le nom ne me dit rien.
Je le mets dans un coin de ma tête, pour plus tard !
Oui, j'ai dû le dire dans ma chronique (je suis content au passage qu'on refasse vivre un peu ce topic ;) ), le début est un peu moyen, ça ne commence qu'a dmarrer qu'aux tomes 3-4 mais après, on en décroche plus.
Sinon L'habitant de l'infini c'est vraiment excellent aussi Jericho. Je te le conseille vivement aussi. :D

Sinon, je te souhaite de continuer encore ta lecture très loin. Tomes 13-14, si je me souviens bien, c'est après l'évenement de Griffith en Femto, non ? Juste après, dans les tomes 15,16, tu vas pouvoir rencontrer Rosine mon apôtre préféré (grands moments aussi où le féerique côtoie la cruauté et l'horreur la plus étonnante qui soit). Pour ma part, j'en suis aux tomes 33-34, pas encore sortis en France, mais choppés sur le net (oui je sais, pas bien, bla bla, mais quand on est accro, on veut la suite huhu ;) ) et je me régale. L'histoire a pris une complexité et une dimension encore plus poussée...M'enfin j'en dis pas plus pour ne pas gâcher le plaisir.

Sinon totalement d'accord avec toi quand tu dis n'avoir ressenti ça rarement sur d'autres BDs... Pour l'anecdote, Berserk est l'un des 2 mangas à m'avoir vraiment fait chialer, c'est dire. L'autre c'est Fruits baskets, oeuvre censément drôle et qu'on pourrait croire enfantine mais qui en plein milieu, devient d'une noirceur impressionnante : jamais les sentimens n'avaient encore étés montrés avec une volence intérieure aussi brut. A lire aussi en dépit des aparences, mais c'est comme avec certains livres, il ne faut pas s'arrêter à leur couverture. ;)
Image
User avatar
Boubakar
Mécène hobbit
Posts: 50157
Joined: 31 Jul 03, 11:50

Re: Berserk...

Post by Boubakar »

Anorya wrote:[Pour ma part, j'en suis aux tomes 33-34, pas encore sortis en France, mais choppés sur le net (oui je sais, pas bien, bla bla, mais quand on est accro, on veut la suite huhu ;) ) et je me régale.
Est-ce que tu sens qu'on s'approche de la fin ?
Parce que certes, j'aime toujours autant,
Spoiler (cliquez pour afficher)
et l'arrivée de l'armure du Berserk a relancé mon intérêt pour la série
, mais je trouve que ça se traine parfois en longueur.
Anorya
Laughing Ring
Posts: 11846
Joined: 24 Jun 06, 02:21
Location: LV426

Re: Berserk...

Post by Anorya »

J'ai même l'impression qu'on patauge un peu dans une grosse impasse avec le combat de l'empereur VS Griffith. Et pendant ce temps, Guts et sa clique mettent trois plombes à atteindre l'île du roi des elfes. A croire qu'elle n'existe pas... :|
Donc oui ça traîne en longueur et non, on est loin de la fin je pense. Miura disait même dans une interview de quelques années que le manga dans son entier ferait une cinquantaine de tomes environ même si il avait précisé qu'il commençait a en avoir un peu marre (ça fait près de 15,20 ans qu'il est dessus)... :lol:
Image
Beck
Mytho Boy sans spoiler
Posts: 5016
Joined: 23 Feb 07, 11:54
Location: alif-lam-mim

Re: Berserk...

Post by Beck »

Gros up !
Je viens de chopper cette info sur la toile: Les génies du studio 4°c (Amer Béton, l'incroyable Mind Game,...) vont nous pondre l'adaptation intégrale de l'oeuvre de Kentaro Miura en animé (bien sûr), et ce serait pour cette année. J'espère que ça arrivera chez nous, j'ai déjà hâte.

http://www.mata-web.com/japon/index.php ... ew=article

Image
Anorya
Laughing Ring
Posts: 11846
Joined: 24 Jun 06, 02:21
Location: LV426

Re: Berserk...

Post by Anorya »

Ah oui, je m'en souviens de ça (merci d'avoir remonté ce topic perdu, tiens. :mrgreen: ), c'était aussi affiché sur le site officiel de Miura (Art of war ou je ne sais plus quoi) pendant un temps et on ne savait pas vraiment si c'était plus une promo pour la sortie du 34e tome alors ou bien pour une véritable série. Ce relookage est en tout cas toujours aussi magnifique mais ça traîne encore pas mal, dommage. Sinon on peut voir les 5 courts-métrages réalisés pour la série ici. :o
Image