Jacques Brel

Pour parler de toute l'actualité des livres, de la musique et de l'art en général.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

Sabsena
Assistant(e) machine à café
Posts: 164
Joined: 15 Jul 08, 20:45

Jacques Brel

Post by Sabsena »

J'ouvre un topic Jacques Brel quelques semaines avant le trentieme anniversaire de sa disparition.

Brel est né le 8 avril 1929 dans la banlieu de Bruxelles.

En 1953, il part à Paris, il connait son premier succes en 1957 avec Quand on n'a que l'amour, tout Brel est deja dans ce titre.

Decembre 59, il triomphe pour la premiere fois dans un salle parisienne, Bobino au bout d'une chanson qui demarre tres lentement, acceleration progressive, et fin vertigineuse, La valse a mille temps, admirable dans sa forme, Brel impose deja sa marque de fabrique comme dans Quand on n'a que l'amour, le crescendo. La premiere chanson comique celebre Les flamandes est au programme, ainsi que Ne me quitte pas qui va d'abord passer inapercu, avant de devenir sa plus celebre chanson et un monument de la chanson francaise.

Automne 61, 1er olympia en vedette, Brel chante entre autres Le moribond, Marieke, un joyau comique Les bourgeois, Madeleine.

1962, Le plat pays, le plus beau de tous les textes, mais Brel refusera toujours par humilité le mot poete. Brel disait je n'ai pas de messages, seuls les facteurs portent des messages.

Dans cet album figure Les bourgeois et Madeleine chantés à l'Olympia 61, ainsi que Bruxelles ou Brel gratifie sa prestation scenique d'un saut en l'air aussi spectaculaire qu'inattendu, Rosa et ses souvenirs de cancre, d'autres moins connues mais tres fortes La statue, Les biches et Une ile tellement belle et premonitoire.

1964, Brel est au sommet de son art, il a accumlé les chansons celebres toutes parmi les plus grandes, Lesvieux cetexte si dur et lucide, Les bonbons et Les bigotes, 2 sommets comiques et 2 delirantes interpretations, Jef chanson tres forte sur l'amitié, La Fzanette un des plus beaux textes de Brel, Au suivant, Mathilde. D'autres moins connues avec pour theme la mort chanson forte Le dernier repas, humour noir total Le tango funebre.

Du 16 octobre au 17 novembre 64, triomphe absolu à l'Olympia, Brel reserve une nouvelle chanson à son public, prodigieuse chanson Amsterdam, l'une des 3 mythiques avec Ne me quitte pas et Le plat pays, c'est sous des ovations sans precedent qu'Amsterdam est accueillie.

1966, coup de tonnerre au sommet de sa gloire, Brel regne sur la chanson francaise,il decide d'arreter le tour de chant. Il a encore ajouté à son repertoire, sa plus extraordinaire prestation scenique et une des plus grandes chansons tout cout, Ces gens-là. Nouveau bijou comique avec Jacky et immense texte tres meconnu Les desesperés.

Du 6 octobre au 1er novembre 66, adieux de Brel à l'Olympia, la plus grande page de l'histoire du music-hall parisien. Brel chante 3 nouvelles chansons Les bonbons 67, Le cheval et Mon enfance, et interprete cette derniere dans les 2 terribles dernieres lignes avec un regard profond et desesperé.
Et la guerre arriva
Et nous voila ce soir.
Brel fait une belle coupure dramatique à la fin de la chanson.

Nouvel album et magnifique, prodigieux texte La chanson des vieux amants.
16 mai 67 Roubaix dernier tour de chant.

En un peu moins de 10 ans depuis Quand on n'a que l'amour à ses adieux inscrits dans la legende, Brel a ecrit une page gigantesque de la chanson francaise.

Grace à ses chansons pleines d'humanisme, de revolte, un regard d'une terrible lucidité sur la vie, le monde, les etres humains, des chansons d'amour desesperés, une oeuvre noire ou la mort est omnipresente, et des chansons comiques au vitriol, et le phenomenal interprete qu'il etait.

Brel s'est imposé un rythme d'enfer digne de sa demesure, plus de 300 galas par an, jusqu'à 3 fois par jour, vomir avant d'entrer en scene par peur, puis je pense par habitude, et une politique au niveau des cachets toujours bien inferieurs à sa reputation, chantant souvent meme gratuitement, Brel n'aimait pas l'argent source d'injustices.

Automne 68, Vesoul chanson ou Brel fait preuve d'une incroyable dexterité pour jongler avec les mots, dans le meme album, J'arrive une des oeuvres les plus fortes de toute sa carriere, Brel s'adresse directement à la mort, Je suis un soir d'eté superbe texte que Brel considerait comme le beau qu'il avait ecrit, Regarde bien petit et L'eclusier, l'immobilisme cet ennemi numero 1 montré du doigt :
Les mariniers me voient vieillir
Je vois vieillir les mariniers
On joue au jeu des imbeciles
Ou l'immobile est le plus vieux.
Et superbe accompagnement à l'accordeon.

Brel revient sur scene avec la comedie musicale L'homme de la Mancha, il se devait d'etre le heros de Cervantes, Don Quichotte, et cette phrase qui lui ressemble tant et qu'il epouse pleinement, la folie supreme n'est t'elle pas de voir la vie telle qu'elle est et non telle qu'elle devrait etre. Drame et catastrophe avec la disparition brutale de Dario Moreno une semaine avant la premiere à Paris, Robert Manuel accepta en quelques jours d'apprendre le role de Sancho Pancha.

Radioscopie 1973, Brel sera une des 3 radioscopies de Chancel à recevoir un prix dans les années 80. Extraits :
le talent c'est d'avoir envie de faire quelque chose
Je crois que le malheur, c'est la difference entre le reve et le reel pour un homme, il faut combler cette difference.
Je debloque un peu comme un flamand
Je crois qu'on ne peut-etre qu'intelligent au dessus du coeur.
Je n'arrive pas à savoir ce qu'est un adulte, je prefere essayer de rester un enfant.
Tout le malheur vient toujours de l'mmobilisme.
Je crois que quand on fait quelque chose, on devient humble.
Je crois qu'un artiste, c'est quelqu'un qui a mal aux autres.
Vivre c'est formidable, mais ce n'est pas serieux, ce n'est pas grave, il faut fuir la gravité des imbeciles, il faut fuir ca de toutes ses forces, c'est une aventure, c'est presque un jeu, je suis un sale mome.

Sur l'immobilisme Brel dira egalement; les hommes immobiles sont morts, ils ne le savent pas, mais ils sont morts. Brel est un artiste de l'interview, il s'amuse parfois à repondre n'importe quoi à des questions,par jeu et provocation, et pour se demolir de son piedestal.

Brel connaitra une courte page cinema, elle commenca avec Les risques du metier de Cayatte ou Brel benificie d'une excellente critique, alors que l'on reproche à Cayatte son manicheisme.

Ses 2 meilleurs films avec Molinaro, en premier Mon oncle Benjamin, un role de medecin libertin qui lui va si bien, et une scene d'anthologie avec Blierdans cette grande reussite humoristique.
L'emmerdeur et l'opposition entre le tueur et le suicidaire, tres brillante reussite.

Une rencontre avec un geant du cinema Carné dans Les assassins de l'ordre, Brel s'amuse à chaque repas à jouer l'affreux mysogine ce qui terrifie Carné, avec Brel il ne faut surtout pas prendre tout au premier degré, Brel dira : je ne suis pas misogyne, je n'ai pas compris les femmes.

Et le destin qui peut faire basculer une vie, Trintignant acteur fetiche de Lelouch refusele role de L'aventure c'est l'aventure, àcause de l'absence de moralité du film. Brel accepte lors d'un dialogue tres surrealiste, immense histoire d'amiti" avec Lino Ventura, et la derniere compagne d'une vie Maddly Bamy, quand au film, c'est un bon Lelouch avec de nombreux passages comiques savoureux.

Brel cineaste, Franz avec son amie Barbara, beaucoup de superbes scenes, une brillante reussite pour un premier film, et Le far-west, Brel disait il faut se tromper dans la vie, Brel a completement loupé le far-west.

6 semaines apres avoir eté operé d'un cancer du poumon et subit l'ablation de celui-ci, Brel au sommet de sa demesure part faire la traversée de l'Atlantique avec une de ses 3 filles France et Maddly Bamy. Il continuera celle du pacifique avec Maddly jusqu'aux iles Marquises.


1977, le disque evenement, un record mondial est meme battu, celui de pre-commande detenu alors par l'un des plus grands et legendaires groupes les Pink Floyd. Brel s'amuse pendant l'enregistrement à chercher un poumon, plaisanterie aussinque l'imaginaire comedie musicale Vilebrequin que Brel ajoute pour quelques chansons, à la fin du drenier enregistrement Knocke-le Zoute tango, chanson la plus longue et plus crue, tous les musiciens se levent pour une ovation.

Le disque est de tres haut niveau Voir un ami pleurer
Biensur il y a nos defaites
Et puis la mort qui est tout au bout
Le corps incline deja la tete
Etonné d'etre encore debout
Une flamboyante chanson La ville s'endormait, mais aussi Les marquises, Orly, Jojo,Jaures, Vieillir, Le bon dieu et de belles reussites comiques.

Le drenier combat en 1978, Brel est un homme serein, la vie fut tres largement positive au delà des 4 lettres qui vont rester dans la legende, le 9 octobre 1978 apres avoir prononcé la phrase je ne vous quitterai pas, presque le titre de sa plus celebre chanson, il succombe à une embolie pulmonaire.

Serge Reggiani dira ; il etait le plus grand d'entre nous. Brel etait ami de Brassens, il participa avec lui et Leo Ferré à une emission de legende sur RTL, le 6 janvier 1969, les 3 monstres sacrés de la chanson francaise, Brel par ses reponses à l'emporte-piece se distingua de ses 2 collegues, comme Brassens et Ferré, Brel laisse une empreinte geante dans le patrimoine de la chanson francaise.
Vous conviendrez qu'il vaut mieux arroser quelqu'un que de l'assassiner. Fernando Rey : Cet obscur objet du désir.
angel with dirty face
Six RIP Under
Posts: 4642
Joined: 7 Mar 07, 22:23

Re: Jacques Brel

Post by angel with dirty face »

Sabsena wrote:Brel etait ami de Brassens, il participa avec lui et Leo Ferré à une emission de legende sur RTL, le 6 janvier 1969, les 3 monstres sacrés de la chanson francaise, Brel par ses reponses à l'emporte-piece se distingua de ses 2 collegues
Et pourtant je lui préfère de très loin Brassens et Ferré (même si ce n'est pas du tout comparable). Le seul truc de Jacques Brel que j'arrive à écouter c'est...
Sabsena wrote:Brel revient sur scene avec la comedie musicale L'homme de la Mancha, il se devait d'etre le heros de Cervantes, Don Quichotte, et cette phrase qui lui ressemble tant et qu'il epouse pleinement, la folie supreme n'est t'elle pas de voir la vie telle qu'elle est et non telle qu'elle devrait etre. Drame et catastrophe avec la disparition brutale de Dario Moreno une semaine avant la premiere à Paris, Robert Manuel accepta en quelques jours d'apprendre le role de Sancho Pancha.
Chaque année, je me force à écouter un disque et malheureusement, ça ne passe pas...

Cependant, j'aime beaucoup Scott Walker quand il reprend Brel en anglais...
User avatar
odelay
Mogul
Posts: 11144
Joined: 19 Apr 03, 09:21
Location: A Fraggle Rock

Re: Jacques Brel

Post by odelay »

Moi au contraire, je n'ai jamais réellement apprécié Brassens (chansons parfaites mais arrangements et chant trop monotones) ou Ferré (il ne m'a jamais touché, j'ai toujours l'impression qu'on est dans la parodie) alors que Brel reste de très loin l'un des plus grands sinon le plus grand de la chanson française. Chez lui il y avait non seulement l'écriture qui était très inspiré, mais il ne délaissait jamais tout l'aspect musical d'un titre autre la mélodie du titre : Que serait "Vezoul" sans le jazz flonflon de Marcel Azzola? Que serait "Ces gens-là" sans le contraste entre les moments calmes et terrifiants et la puissance de l'orchestre ? Que serait "La valse à mille temps" sans la monté de l'orchestre qui devient fou à la fin? C'est tout cet aspect complet quand il écrivait et enregistrait un titre que j'aime chez lui.
Sinon pour avoir revu L'emmerdeur cet été, je confirme que c'était un sacré bon acteur qui avait en plus un gros potentiel comique.
julien
Oustachi partout
Posts: 9039
Joined: 8 May 06, 23:41

Re: Jacques Brel

Post by julien »

D'ailleurs, il était aussi à l'aise dans des rôles plus dramatiques comme celui qu'il tenait dans Les Risques du Métiers où il interprétait un instituteur accusé de viol.
Image
"Toutes les raisons évoquées qui t'ont paru peu convaincantes sont, pour ma part, les parties d'une remarquable richesse." Watki.
User avatar
Watkinssien
Etanche
Posts: 15711
Joined: 6 May 06, 12:53
Location: Xanadu

Re: Jacques Brel

Post by Watkinssien »

J'ai une profonde admiration pour Jacques Brel.

Que ce soit par la beauté absolue de ses textes et l'élégance de sa musique, l'artiste était un génie. Toutes ses chansons me parlent, avec le formidable phrasé de ses ponctuations. Je suis toujours ému lorsque j'écoute Amsterdam ou Le Plat Pays.

Mais c'est l'homme sur scène qui est extraordinaire, un être qui se donne entier tout entier, un de ceux qui vivent leurs chansons avec une force, une émotion et une énergie peu communes.
Image

Mother, I miss you :(
Le prisonnier
Assistant opérateur
Posts: 2609
Joined: 3 Sep 03, 13:45
Location: Le village

Re: Jacques Brel

Post by Le prisonnier »

Watkinssien wrote:Mais c'est l'homme sur scène qui est extraordinaire
Chauffe, Marcel, chauffe !
User avatar
Kevin95
Footix Ier
Posts: 18225
Joined: 24 Oct 04, 16:51
Location: Devine !

Re: Jacques Brel

Post by Kevin95 »

Le prisonnier wrote:
Watkinssien wrote:Mais c'est l'homme sur scène qui est extraordinaire
Chauffe, Marcel, chauffe !
Les Charlots ?

:arrow:
Les deux fléaux qui menacent l'humanité sont le désordre et l'ordre. La corruption me dégoûte, la vertu me donne le frisson. (Michel Audiard)
Le prisonnier
Assistant opérateur
Posts: 2609
Joined: 3 Sep 03, 13:45
Location: Le village

Re: Jacques Brel

Post by Le prisonnier »

Kevin95 wrote:
Le prisonnier wrote: Chauffe, Marcel, chauffe !
Les Charlots ?

:arrow:
:roll: mondieumondieu :lol:

Marcel Azzola !!!
Randolph Carter
Accessoiriste
Posts: 1520
Joined: 26 Feb 06, 08:53
Liste DVD
Location: Kadath

Re: Jacques Brel

Post by Randolph Carter »

angel with dirty face wrote:
Cependant, j'aime beaucoup Scott Walker quand il reprend Brel en anglais...
Je lui préfère Walter Scott quand il est traduit en français... :fiou:
Image
angel with dirty face
Six RIP Under
Posts: 4642
Joined: 7 Mar 07, 22:23

Re: Jacques Brel

Post by angel with dirty face »

Randolph Carter wrote:
angel with dirty face wrote:
Cependant, j'aime beaucoup Scott Walker quand il reprend Brel en anglais...
Je lui préfère Walter Scott quand il est traduit en français... :fiou:
Joli! Je m'incline... :wink:
Sabsena
Assistant(e) machine à café
Posts: 164
Joined: 15 Jul 08, 20:45

Re: Jacques Brel

Post by Sabsena »

Le 9 octobre 1978, Jacques Brel disparaissait, la mort c'est la seule certitide que j'aie disait Brel.

10 ans plutot, il chantait la plus forte de ses chansons sur la mort, J'arrive

J'arrive, j'arrive
Mais qu'est -ce que j'aurai bien aimé
Encore une fois trainer mes os
Jusqu'au soleil jusqu'à l'eté
Jusqu'à demain jusqu'au printemps
J'arrive, j'arrive
Mais qu'est ce que j'aurai bien aimé
Encore une fois voir si le fleuve
Est encore fleuve voir si le port
Est encore port m'y voir encore
J'arrive, j'arrive
Mais pourquoi moi pourquoi maintenant
Pourquoi dejà et ou aller
J'arrive, bien sur, j'arrive
N'ai-je jamais rien fait d'autre qu'arriver

Quelques années plutot dans Le dernier repas, Brel chantait :

Dans ma pipe je brulerai
Mes souvenirs d'enfance
Mes reves inachevés
Mes restes d'esperance
Et je ne garderai
Pour habiller mon ame
Que l'idée d'un rosier
Et qu'un prenom de femme

Brel aura vecu sa vie la mort en bandouliere, pourtant l'homme etait bien inverse dans la vie pret à toutes les provocations et les rires, c'est ce melange retrouvé dans ses chansons, oeuvre noire et desesperée et humour qui devaste tout, souvent au vitriol, qui ont entre autres fait de lui un geant de la chanson.

Brel disait etre seulement une aspirine et que c'etait pretentieux de penser cela, Brel disait je suis un mec comme tous les mecs, seulement quand il m'arrive de penser à ceci ou à cela, je tiens à le dire, parce que peut-etre que je serais un salaud si je ne le disais pas.
Le dire pourquoi? pour mieux aider son frere l'homme à vivre son unique vie sur terre.

Beaucoup de ses chansons sont dans le patrimoine de la chanson francaise malgré ses vers :

Avec un ciel si bas qu'un canal s'est perdu
Avec un ciel si bas qu'il fait l'humilité
Avec un ciel si gris qu'un canal s'est pendu
Avec un ciel si gris qu'il faut lui pardonner

Brel refusa toujours le mot poete, placant toujours son humilité en avant.

Plusieurs de ses textes sont magnifiques digne pourtant d'un poete comme La Fanette, La chanson des vieux amants.
La chanson que Brel disait comme sa plus reussie est Je suis un soir d'eté :

La chaleur se vertebre
Il fleuve des ivresses
L'eté a ses grands-messes
Et la nuit les celebre
La ville aux quatre vents
Clignote le remords
Inutile et passant
De n'etre pas un port
Je suis un soir d'eté

Un an avant sa disparition, Brel chantait Voir un ami pleurer :

Bien sur le temps qui va trop vite
Ces metros remplis de noyés
La verité qui nous evite
Mais, mais voir un ami pleurer

Ultime message venu de son ile lointaine Les Marquises :

Veut-tu que je te dise gemir n'est pas de mise
Aux Marquises
Vous conviendrez qu'il vaut mieux arroser quelqu'un que de l'assassiner. Fernando Rey : Cet obscur objet du désir.
Marceline Bonheur
Assistant(e) machine à café
Posts: 104
Joined: 18 Nov 07, 20:20
Location: Longpont les Cosnes

Re: Jacques Brel

Post by Marceline Bonheur »

Un merveilleux auteur compositeur interprète que le grand Jacques: ca fait de bien de le voir évoquer sur une rubrique faussement appelée litterature, musique et arts où on ne parle quasiment jamais de littérature, rarement de musique classique mais si souvent de chansons moches. Enfin un peu de culture, ça ne vous fera pas de mal!
Tout ce qui n'est pas donné est perdu
Music Man
Assistant opérateur
Posts: 2289
Joined: 16 Feb 06, 21:23

Re: Jacques Brel

Post by Music Man »

Ah, Brel. mon père l'admire énormément. Du coup, pendant toute mon enfance, j'ai entendu ses chansons 1000 fois et je pourrais les chanter toutes, d'il peut pleuvoir aux marquises.
angel with dirty face wrote:Chaque année, je me force à écouter un disque et malheureusement, ça ne passe pas...

Cependant, j'aime beaucoup Scott Walker quand il reprend Brel en anglais...
J'aime beaucoup la voix de Scott Walker, mais les adaptations anglaises de Rod Mckuen sont tellement édulcorées. Pourtant aux USA et en Angleterre , tout le monde connaît Brel par le biais de ces traductions.
angel with dirty face wrote:Le seul truc de Jacques Brel que j'arrive à écouter c'est...

L'homme de la Mancha,.
C'est l'adaptation d'une opérette américaine que Brel n'a fait que traduire.(enregistré en premier par Jack Jones et d'autres crooners à voix des années 60). Pourtant, il l' a si bien chantée que tout le monde pense qu'il l'a composée!
Sabsena
Assistant(e) machine à café
Posts: 164
Joined: 15 Jul 08, 20:45

Re: Jacques Brel

Post by Sabsena »

Quand on n'a que l'amour
Pour unique raison
Pour unique chanson
Et unique secours

L'amour pour faire progresser le monde, l'amour comme seule arme :

Quans on n'a que l'amour
Pour parler aux canons
Et rien qu'une chanson
Pour convaincre un tambour

C'est avec cette chanson que Brel connut son premier succes, un an plus tard c'est le moment capital d'une carriere, Brel abandonne la guitare sur scene, impressionné à ses debuts par les prestations sceniques de Montand, il a decidé d'etre interprete et de faire vivre lui aussi ses chansons, il ne gardera la guitare que pour Quand on n'a que l'amour puis plus tard Le plat pays.

La plus belle chanson que Brel va ecrire en 58 est Je ne sais pas :

Je ne sais pas pourquoi la route
Qui me pousse vers la cité
A l'odeur fade des deroutes
De peuplier en peuplier
Je ne sais pas pourquoi le voile
Du brouillard glacé qui m'escorte
Me fait penser aux cathedrales
Ou l'on prie pour les amours mortes
Je ne sais rien de tout cela
Mais je sais que je t'aime encore

Brel a deja crée le heros malheureux en amour qu'il va incarner dans bien des chansons comme Marieke :

Ay Marieke, Marieke
Le soir souvent
Entre les tours
De Bruges à Gand
Ay Marieke, Marieke
Tous les etangs
M'ouvrent leurs bras
De Bruges à Gand

Brel possede le sens des mots qui frappent, cognent il l'emploie dans Seul :

On est deux à vieillir
Contre le temps qui cogne
Mais lorsqu'on voit venir
En riant la charogne
On se retrouve seul

Solitude de l'etre humain face à l'ultime etape d'une vie.

Brel a toujours su equilibrer ses chansons pour alterner chansons fortes et humoristiques, il evoque ses souvenirs de cancre dans Rosa :
C'est le tango du temps des zeros
J'en avais tant des minces des gros
Que j'en faisais des tunnels pour Charlot
Des aureoles pour Saint-Francois

Bruxelles là ou il a grandi :
Il y avait mon grand-pere
Il y avait ma grand-mere
Il etait militaire
Elle etait fonctionnaire
Il pensait pas elle pensait rien
Et on voudrait que je sois malin

Brel devient virulent avec les bourgeois, derriere le celebre refrain, Brel critique ses etudiants devenus embourgeoisés à leur tour et qui ne supportent plus les blagues qu'ils faisaient à 20 ans.

Les bigotes :
Si j'etais diable en les voyant parfois
Je crois que je me ferais chatrer
Si j'etais Dieu en les voyant prier
Je crois que je perdrais la foi
Par les bigotes

C'est pourtant sur un magnifique texte Les bonbons que Brel offre sa prestation comique peut-etre la plus delirante.

Les vieux terrible texte sur la vieillesse :

Les vieux ne bougent plus leurs gestes ont trop de rides, leur monde est trop petit
Du lit à la fenetre, puis du lit au fauteuil et puis du lit au lit

Brel chante le desespoir d'un couple qui va se suicider Les desesperés :
Et en dessous du pont l'eau est douce et profonde
Voici la bonne hotesse voici la fin du monde

C'est sur un ton d'humour noir absolu dans Le tango funebre qu'il evoque sa future disparition :

Ah! je me vois deja
M'installant à jamais
Bien triste bien au froid
Dans mon champ d'osselets

Brel ecrit ses plus grandes et celebres chansons Amsterdam, Ces gens-là dans et une puissance prodigieuse se degage

Et puis il y a la toute vieille
Qu'en finit pas de vibrer
Et qu'on attend qu'elle creve
Vu que c'est elle qui a l'oseille
Et qu'on ecoute meme pas
Ce que ses pauvres mains racontent
Faut vous dire Monsieur
Que ces chez gens-là
On ne cause pas Monsieur
On ne cause pas on compte

Avec La chanson des vieux amants, Brel atteint au texte sublime :

Bien sur, nous eumes des orages
Vingt ans d'amour, c'est l'amour fol
Mille fois tu pris ton bagage
Mille fois je pris mon envol
Et chaque meuble se souvient
Dans cette chambre sans berceau
Des eclats des vieilles tempetes
Plus rien ne ressemblait à rien
Tu avais perdu le gout de l'eau
Et moi celui de la conquete

Mais mon amour
Mon doux mon tendre mon merveilleux amour
De l'aube claire jusqu'à la fin du jour
Je t'aime encore tu sais je t'aime

Un an avant sa disparition Brel ecrivait La ville s'endormait :

La ville s'endormait
Et j'en oublie le nom
Sur le fleuve en amont
Un coin de ciel brulait
La ville s'endormait
Et j'en oublie le nom

Et vous etes passee
Demoiselle inconnue
A deux doigts d'etre nue
Sous le lin qui dansait

Apres un ultime crescendo qui avait precedé, Brel terminait ainsi sa chanson.

Brel un nom 4 lettres entrés pour toujours dans la legende et le pantheon de la chanson.
Vous conviendrez qu'il vaut mieux arroser quelqu'un que de l'assassiner. Fernando Rey : Cet obscur objet du désir.
Music Man
Assistant opérateur
Posts: 2289
Joined: 16 Feb 06, 21:23

Re: Jacques Brel

Post by Music Man »

C’est vrai que la ville s’endormait est un petit bijou.
Mon disque préféré de Brel (et celui que mon père écoutait le plus), c’est celui qu’il a enregistré en 1968 avec j’arrive, regarde bien petit, je suis un soir d’été, l’ostendaise, l’éclusier. Un disque magnifique.
J’avais emmené mon père à l’expo organisée par sa femme à Bruxelles, il y a quelques années. Je me souviens qu’on avait appris par haut parleur que se déroulait ensuite un show Jacques Brel sur la grand place avec des artistes renommés (P Kaas, …). On allait presque rester quand la radio du restaurant a commencé à diffuser des extraits des versions chantées par les artistes de variété qui seraient présents : rien qu’en écoutant ces versions dénaturées, très « star academy » avec des chanteurs s’époumonant :roll: , sans la moindre émotion, à reprendre les chansons à voix (la quête, quand on a que l’amour…) on a décidé de se passer du spectacle.