Les Blu-ray Rezolution Culturelle

Rubrique consacrée aux Blu-ray de films tournés avant 1980.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
Jeremy Fox
Shérif adjoint
Posts: 93112
Joined: 12 Apr 03, 22:22
Location: Contrebandier à Moonfleet

Les Blu-ray Rezolution Culturelle

Post by Jeremy Fox »

Ca ne commence pas très fort avec celui de Drôle de drame testé par Stéphane Beauchet.
phibes
Réalisateur de seconde équipe
Posts: 5675
Joined: 2 May 03, 17:33

Re: Les Blu-ray Rezolution Culturelle

Post by phibes »

Jeremy Fox wrote:Ca ne commence pas très fort avec celui de Drôle de drame testé par Stéphane Beauchet.
Oui ça fait peur , achat annulé .. :?
User avatar
tenia
Le Choix de Sophisme
Posts: 25875
Joined: 1 Jun 08, 14:29

Re: Les Blu-ray Rezolution Culturelle

Post by tenia »

J'en avais parlé à la sortie du BR, c'est effectivement affreux.
J'ai vu la resto en salles au festival Lumière et c'était probablement encore plus flagrant sur grand écran.
User avatar
cinephage
C'est du harfang
Posts: 22723
Joined: 13 Oct 05, 17:50

Re: Les Blu-ray Rezolution Culturelle

Post by cinephage »

Je tique un peu lorsque je lis que les optiques de l'époque avaient des performances limitées... :?

Que l'utilisation de tulle pour troubler l'image ne soit plus à la mode aujourd'hui, très bien, tout comme l'utilisation de filtres pour que les contours ne soient pas trop nets, certes. On considérait comme élégante l'image légèrement voilée, diffuse, qui masquait les défauts des acteurs et établissait une atmosphère particulière, différente des photographies trop nettes et jugées souvent inélégantes.

Mais les optiques d'alors étaient excellentes, équivalentes, voire meilleures dans certains cas, que celle de beaucoup de caméras numériques contemporaines, soit dit en passant. J'ai donc l'impression qu'on impute à un style d'image de l'époque une faiblesse technique inexistante.
I love movies from the creation of cinema—from single-shot silent films, to serialized films in the teens, Fritz Lang, and a million others through the twenties—basically, I have a love for cinema through all the decades, from all over the world, from the highbrow to the lowbrow. - David Robert Mitchell
User avatar
Geoffrey Firmin
Howard Hughes
Posts: 16546
Joined: 20 May 03, 19:08
Location: au fond de la Barranca

Re: Les Blu-ray Rezolution Culturelle

Post by Geoffrey Firmin »

cinephage wrote:Je tique un peu lorsque je lis que les optiques de l'époque avaient des performances limitées... :?

Que l'utilisation de tulle pour troubler l'image ne soit plus à la mode aujourd'hui, très bien, tout comme l'utilisation de filtres pour que les contours ne soient pas trop nets, certes. On considérait comme élégante l'image légèrement voilée, diffuse, qui masquait les défauts des acteurs et établissait une atmosphère particulière, différente des photographies trop nettes et jugées souvent inélégantes.
C'est vrai. Et souvent le chef op faisait un trou avec une cigarette au milieu du tulle, ainsi le centre de l'image où se trouvait le personnage était net et les bords floutés. C'était une manière de casser la profondeur de champs pour que sur un très grand écran l'attention du spectateur se porte sur le personnage et non pas sur ce qui passe autour. Par la suite, on a procédé différemment pour casser la profondeur de champs, en jouant sur l'ouverture du diaphragme donc en sous exposant l'image et en utilisant des focales longues. Dans un cas comme dans l'autre, cela reste du flou optique à ne pas confondre avec une insuffisance de définition dans le domaine vidéo. Une image peut être optiquement floue, tout en étant très définie dans le domaine vidéo.
Dans le cas présent, on va dire que c'est une restauration à faible coût...
User avatar
Torrente
David O. Selznick
Posts: 13109
Joined: 14 Jun 07, 18:26

Re: Les Blu-ray Rezolution Culturelle

Post by Torrente »

tenia wrote:J'en avais parlé à la sortie du BR, c'est effectivement affreux.
J'ai vu la resto en salles au festival Lumière et c'était probablement encore plus flagrant sur grand écran.
On dirait (de très loin quand même, c'est un exemple exagéré, je précise pour m'éviter la foudre) un retour en 2009 avec les Blu-rays Blue Underground tirés de "restaurations" italiennes louches... DNR avec une fine couche de grain par dessus :(

C'est qui déjà Rezolution Culturelle :?:
Nestor Almendros
Déçu
Posts: 22030
Joined: 12 Oct 04, 00:42
Location: dans les archives de Classik

Re: Les Blu-ray Rezolution Culturelle

Post by Nestor Almendros »

Tu lirais les articles en entier (et pas seulement le test image) et tu le saurais :fiou:
"Un film n'est pas une envie de faire pipi" (Cinéphage, août 2021)
User avatar
tenia
Le Choix de Sophisme
Posts: 25875
Joined: 1 Jun 08, 14:29

Re: RE: Re: Les Blu-ray Rezolution Culturelle

Post by tenia »

Geoffrey Firmin wrote:Dans un cas comme dans l'autre, cela reste du flou optique à ne pas confondre avec une insuffisance de définition dans le domaine vidéo. Une image peut être optiquement floue, tout en étant très définie dans le domaine vidéo.
Dans le cas présent, on va dire que c'est une restauration à faible coût...
La différence entre une limite qui semble d'époque et un filtrage clairement numérique et moderne se voit effectivement assez facilement.
Et effectivement, de ce que j'ai compris à Lyon, la restauration a certainement effectué à moindre coût, pour un résultat prévisible, la réputation de Vectracom semblant les précéder (je l'ai découvert là bas).
Nestor Almendros
Déçu
Posts: 22030
Joined: 12 Oct 04, 00:42
Location: dans les archives de Classik

Re: Les Blu-ray Rezolution Culturelle

Post by Nestor Almendros »

cinephage wrote:Je tique un peu lorsque je lis que les optiques de l'époque avaient des performances limitées... :?

Que l'utilisation de tulle pour troubler l'image ne soit plus à la mode aujourd'hui, très bien, tout comme l'utilisation de filtres pour que les contours ne soient pas trop nets, certes. On considérait comme élégante l'image légèrement voilée, diffuse, qui masquait les défauts des acteurs et établissait une atmosphère particulière, différente des photographies trop nettes et jugées souvent inélégantes.

Mais les optiques d'alors étaient excellentes, équivalentes, voire meilleures dans certains cas, que celle de beaucoup de caméras numériques contemporaines, soit dit en passant. J'ai donc l'impression qu'on impute à un style d'image de l'époque une faiblesse technique inexistante.
Non, je sais reconnaître un style d'un défaut. Enfin, je pense :mrgreen:
Peut-être y a-t-il parfois ces effets de tulle avec un petit trou au milieu, je n'y pensais pas systématiquement mais ce n'est impossible. Mais je persiste à croire que certains objectifs, avec une certaine focale, provoquent des aberrations optiques. Et que la faible profondeur de champ parfois utilisée accentue beaucoup le manque de piqué sur les personnages.
Tous les plans de Drôle de drame ne sont pas impactés (puisque j'ai ajouté "souvent"), comme tous les plans des films français des années 30 et 40 ne sont pas impactés. :mrgreen:
"Un film n'est pas une envie de faire pipi" (Cinéphage, août 2021)
User avatar
Torrente
David O. Selznick
Posts: 13109
Joined: 14 Jun 07, 18:26

Re: Les Blu-ray Rezolution Culturelle

Post by Torrente »

Nestor Almendros wrote:Tu lirais les articles en entier (et pas seulement le test image) et tu le saurais :fiou:
Oh !? :shock:
"Tu n'as pas lu cet article" devenant "les articles", sous-entendu : "tu ne lis jamais aucun article". Oh, que c'est petit !

Je n'ai pas lu une seule ligne de l'article, je n'avais pas le temps, j'ai directement regardé les captures :lol:
Mais donc je vais être obligé de le lire, alors.
Nestor Almendros
Déçu
Posts: 22030
Joined: 12 Oct 04, 00:42
Location: dans les archives de Classik

Re: Les Blu-ray Rezolution Culturelle

Post by Nestor Almendros »

Ben ouais, qu'on se casse pas la tête pour rien :mrgreen:
"Un film n'est pas une envie de faire pipi" (Cinéphage, août 2021)
User avatar
Geoffrey Firmin
Howard Hughes
Posts: 16546
Joined: 20 May 03, 19:08
Location: au fond de la Barranca

Re: Les Blu-ray Rezolution Culturelle

Post by Geoffrey Firmin »

Nestor Almendros wrote:Ben ouais, qu'on se casse pas la tête pour rien :mrgreen:
Faut pas en demander de trop non plus, y'a pas de zombies qui se font éclater la tête dans ton film. :?

Et puis ne te plains pas de ne pas être lu, tu rentres dans le top 10 des tests les plus lus ce mois ci après seulement une journée. :evil:
Spoiler (cliquez pour afficher)
Capture.JPG
You do not have the required permissions to view the files attached to this post.
David Locke
Electro
Posts: 837
Joined: 14 Apr 03, 12:29
Location: La Ville Lumière

Re: Les Blu-ray Rezolution Culturelle

Post by David Locke »

tenia wrote:J'en avais parlé à la sortie du BR, c'est effectivement affreux.
J'ai vu la resto en salles au festival Lumière et c'était probablement encore plus flagrant sur grand écran.
Je vous trouve très durs avec l'image de ce blu-ray.
Cela me paraît tout de même bien détaillé et donc indubitablement issu d'un scan 4K. On distingue aisément, quand l'image d'origine le permet, des détails plaisants (ex : des manches ballon translucides, un abat-jour imitant la tapisserie de Bayeux, le tulle entourant un chapeau, la chemise de nuit en dentelles de la vieille dame...).
C'est certes un peu lisse et parfois flou, mais dans ce cas, c'est plutôt la source qui fait problème, à mes yeux (ex : ce plan dans le restaurant où le point semble avoir été fait sur les fleurs au milieu de la table).
Cependant, certains plans auraient mieux fait d'être flous, comme celui où la fausseté de la barbe de Michel Simon saute aux yeux !
D'une manière générale, les décors ne sont pas non plus le meilleur travail de Trauner, ni les costumes : ils paraissent à chaque fois trop neufs, sans texture ni patine.
Pour l'aspect général "propret", je penche plus pour un défaut du film qu'un défaut du transfert.
"There is Paramount Paris and Metro Paris, and of course the real Paris. Paramount's is the most Parisian of all."
Mon top 20
User avatar
damdouss
Accessoiriste
Posts: 1904
Joined: 1 Sep 08, 10:09

Re: Les Blu-ray Rezolution Culturelle

Post by damdouss »

David Locke wrote:
tenia wrote:J'en avais parlé à la sortie du BR, c'est effectivement affreux.
J'ai vu la resto en salles au festival Lumière et c'était probablement encore plus flagrant sur grand écran.
Je vous trouve très durs avec l'image de ce blu-ray.
Cela me paraît tout de même bien détaillé et donc indubitablement issu d'un scan 4K. On distingue aisément, quand l'image d'origine le permet, des détails plaisants (ex : des manches ballon translucides, un abat-jour imitant la tapisserie de Bayeux, le tulle entourant un chapeau, la chemise de nuit en dentelles de la vieille dame...).
C'est certes un peu lisse et parfois flou, mais dans ce cas, c'est plutôt la source qui fait problème, à mes yeux (ex : ce plan dans le restaurant où le point semble avoir été fait sur les fleurs au milieu de la table).
Cependant, certains plans auraient mieux fait d'être flous, comme celui où la fausseté de la barbe de Michel Simon saute aux yeux !
D'une manière générale, les décors ne sont pas non plus le meilleur travail de Trauner, ni les costumes : ils paraissent à chaque fois trop neufs, sans texture ni patine.
Pour l'aspect général "propret", je penche plus pour un défaut du film qu'un défaut du transfert.
Reste la définition et les contrastes sur-éclairés et ça c'est problématique : ça favorise une image grisâtre et doucereuse sans puissance... Quand au film je l'avais vu une fois et ce n'est selon moi pas un des meilleurs Carné/Prévert (mais il faudrait éventuellement que je le revois...).
User avatar
Torrente
David O. Selznick
Posts: 13109
Joined: 14 Jun 07, 18:26

Re: Les Blu-ray Rezolution Culturelle

Post by Torrente »

Geoffrey Firmin wrote:
Nestor Almendros wrote:Ben ouais, qu'on se casse pas la tête pour rien :mrgreen:
Faut pas en demander de trop non plus, y'a pas de zombies qui se font éclater la tête dans ton film. :?
C'est le rendez-vous des tacleurs assassins dites-moi...

Image
La double lame.

:lol: :lol: :lol:

'Faut déjà que je rattrape mes lacunes avec Renoir, Carné attendra (encore un peu).