Vos dernieres revues ciné

Pour parler de toute l'actualité des livres, de la musique et de l'art en général.

Moderators: cinephage, Karras, Rockatansky

User avatar
TheGentlemanBat
Accessoiriste
Posts: 1650
Joined: 30 Nov 14, 19:04
Location: Batcave

Re: Vos dernieres revues ciné

Post by TheGentlemanBat »

Ah moi c'était le numéro précédent que je n'étais pas supposé acheter. Mais les habitudes ont la vie dure apparemment... (celui-ci, il me le faut à cause de la version DVD qui propose Starry Eyes)
User avatar
Duane Jones
Doublure lumière
Posts: 653
Joined: 5 Nov 21, 13:43
Location: Pittsburgh

Re: Vos dernieres revues ciné

Post by Duane Jones »

gnome wrote: 25 Apr 23, 23:12 Image
Je suis en train de lire le 1er volume sur l'Expressionnisme allemand, vraiment bien. Complet et très dense.
gnome wrote: 25 Apr 23, 23:12 Image
Je m'étais pourtant dit que je ne le prendrais pas... :|
Je suis abonné et toujours pas reçu de mon côté, j'ai dû leur écrire. Ça devient assez fréquent leur problème d'envoi. De toute manière, mon abo se termine en mai. Je l'achèterai à l'occaz après. Trop de déceptions, de redites, des dossiers pas dingues du tout.
User avatar
Major Dundee
Producteur Exécutif
Posts: 7096
Joined: 15 May 06, 13:32
Location: Bord de la piscine de "Private Property"

Re: Vos dernieres revues ciné

Post by Major Dundee »

Duane Jones wrote: 26 Apr 23, 09:51
Je suis en train de lire le 1er volume sur l'Expressionnisme allemand, vraiment bien. Complet et très dense.
+ 1
Charles Boyer (faisant la cour) à Michèle Morgan dans Maxime.

- Ah, si j'avais trente ans de moins !
- J'aurais cinq ans... Ce serait du joli !


Henri Jeanson
User avatar
gnome
Iiiiiiil est des nôôôôtres
Posts: 20841
Joined: 26 Dec 04, 18:31
Location: sleeping in the midday sun...

Re: Vos dernieres revues ciné

Post by gnome »

Duane Jones wrote: 26 Apr 23, 09:51
gnome wrote: 25 Apr 23, 23:12 Image
Je m'étais pourtant dit que je ne le prendrais pas... :|
Je suis abonné et toujours pas reçu de mon côté, j'ai dû leur écrire. Ça devient assez fréquent leur problème d'envoi. De toute manière, mon abo se termine en mai. Je l'achèterai à l'occaz après. Trop de déceptions, de redites, des dossiers pas dingues du tout.
J'ai été faible. Je l'ai pris pour Phil Tippett. J'aurais mieux fait de garder les 9€ pour le BR quand il sortira.
Image
User avatar
Duane Jones
Doublure lumière
Posts: 653
Joined: 5 Nov 21, 13:43
Location: Pittsburgh

Re: Vos dernieres revues ciné

Post by Duane Jones »

gnome wrote: 26 Apr 23, 13:28 J'ai été faible. Je l'ai pris pour Phil Tippett. J'aurais mieux fait de garder les 9€ pour le BR quand il sortira.
La cinéphilie rend faible. :mrgreen:
User avatar
Dunn
Mogul
Posts: 10098
Joined: 20 Aug 09, 12:10
Location: Au pays des merveilles

Re: Vos dernieres revues ciné

Post by Dunn »

gnome wrote:
Duane Jones wrote: 26 Apr 23, 09:51 Je suis abonné et toujours pas reçu de mon côté, j'ai dû leur écrire. Ça devient assez fréquent leur problème d'envoi. De toute manière, mon abo se termine en mai. Je l'achèterai à l'occaz après. Trop de déceptions, de redites, des dossiers pas dingues du tout.
J'ai été faible. Je l'ai pris pour Phil Tippett. J'aurais mieux fait de garder les 9€ pour le BR quand il sortira.
Surtout que carlotta risque d'en faire une super édition, et pourquoi rêvons d'un CUC ?
User avatar
gnome
Iiiiiiil est des nôôôôtres
Posts: 20841
Joined: 26 Dec 04, 18:31
Location: sleeping in the midday sun...

Re: Vos dernieres revues ciné

Post by gnome »

Ce que je n'aime pas dans ta phrase, c'est "risque"....
Image
User avatar
La Scoumoune
Doublure lumière
Posts: 692
Joined: 4 Aug 04, 09:26

Re: Vos dernieres revues ciné

Post by La Scoumoune »

Il y a une vente flash chez France Abonnements qui permet par exemple de s'abonner aux Cahiers du cinéma pour 1 an + Hors séries/Numéros spéciaux pour 53€. Je ne crois pas que l'on puisse trouver mieux. On peut également s'abonner à Première pour 23€ , Mad Movies pour 22€.
La remise s'effectue dans le panier.
https://www.france-abonnements.fr/code/KB110
Last edited by La Scoumoune on 27 Apr 23, 16:56, edited 1 time in total.
User avatar
nunu
Machino
Posts: 1117
Joined: 20 Apr 23, 16:02

Re: Vos dernieres revues ciné

Post by nunu »

Image

J'ai craqué aussi. Apres je suis abonné a la Septième Obsession mais pas au Hors Série et je les achetent pas tous. Et je suis aussi abonné à Rockyrama. Et au boulot on a l'abonnement a Première
« Quand des hommes, même s’ils s’ignorent, doivent se retrouver un jour, tout peut arriver à chacun d’entre eux, et ils peuvent suivre des chemins divergents, au jour dit, inexorablement, ils seront réunis dans le cercle rouge. »
User avatar
Jack Carter
Certains l'aiment (So)chaud
Posts: 30297
Joined: 31 Dec 04, 14:17
Location: En pause

Re: Vos dernieres revues ciné

Post by Jack Carter »

Image

L'editorial de ce premier numero hors-serie
Spoiler (cliquez pour afficher)
Le numéro que vous avez entre les mains, entièrement consacré à François Truffaut, est le premier d’une nouvelle collection de hors-séries, dédiée aux cinéastes du monde entier. À raison de deux publications par an, nous vous proposons, à partir d’aujourd’hui, l’exploration d’une œuvre qui continue à rayonner dans le vaste champ de la cinéphilie. Le principe de ces numéros est simple : il consiste à mélanger les archives des Cahiers avec des textes et entretiens spécialement écrits et réalisés pour l’occasion. Une manière de mêler présent et passé dans une perspective élargie, loin de tout embaumement et de toute nostalgie.

Pour ce premier numéro, le nom de Truffaut s’est très vite imposé. D’abord, parce que le cinéaste exerça, à ses débuts, ses dons de critique aux Cahiers et qu’il fut, de près ou de loin, lié à l’histoire de cette revue. Mais aussi, et peut-être surtout, parce que ses films continuent à nous toucher et nous stimuler, encore aujourd’hui, presque quarante ans après sa disparition précoce. Imparfaite, multiple, ludique et parfois tragique, son œuvre n’a rien d’un monument. Au contraire, quand on revoit ses films, on est presque toujours frappé par leur impureté, leur invention et leur côté paradoxal. Il s’agit d’une œuvre vivante dont l’interprétation a d’ailleurs varié selon les époques. Au début des années 1980, alors qu’il est au faîte de sa reconnaissance, après le succès du Dernier Métro, François Truffaut est considéré comme un cinéaste populaire, le seul peut-être, parmi les membres de la Nouvelle Vague, qui ait su concilier sa propre exigence avec le goût d’un large public. Cette position centrale dans le cinéma français éloigne d’ailleurs certains cinéphiles qui considèrent, à l’époque, que l’auteur de Jules et Jim est rentré dans le rang, qu’il a rejoint le camp de la fameuse « qualité française » qu’il combattait jadis – rien n’est plus faux, et nous espérons que cet ensemble de textes et d’entretiens en apporte la preuve. Puis, après sa mort, à l’automne 1984, les Cahiers et d’autres ont, au contraire contribué à réhabiliter sa face cachée, celle des Deux Anglaises, de La Chambre verte ou de La Femme d’à côté. Un Truffaut sombre, secret, passionnel, traversé par des courants souterrains, apparaît alors. Aujourd’hui, un visage de Truffaut plus solaire, plus charmeur, plus léger se redessine peu à peu. Et c’est l’auteur, plus joueur, de Tirez sur le pianiste, Baisers volés, La Nuit améri­caine ou L’Argent de poche qui bénéficie ainsi d’une forme de réhabilitation.

Il n’y a donc pas un Truffaut, ni même deux (son côté Jekyll et Hyde, comme l’écrivait Serge Daney), mais une multitude de Truffaut que nous tentons d’appréhender dans ce numéro. L’œuvre est d’ailleurs unique dans sa multipli­cité, au sens où elle englobe, à côté des films, les textes et les lettres du cinéaste qui s’intègrent naturellement dans un tout à la fois cohérent et foisonnant. Cette multiplicité traverse ce nu­méro où vous pourrez retrouver à la fois des textes importants publiés dans cette revue, à l’époque où sa couverture était jaune, par un « jeune Turc » au goût très sûr, de larges extraits d’un entretien historique donné par Truffaut aux Cahiers, à l’automne 1980, au moment de la sortie du Dernier Métro, des fragments iné­dits de sa correspondance ou les témoignages de Catherine Deneuve, Gérard Depardieu et Nestor Almendros, publiés initialement dans le « Roman de François Truffaut », le très beau numéro spécial que les Cahiers ont fa­briqué juste après la mort du cinéaste. À côté de ces documents précieux, qui n’étaient plus disponibles, nous avons tenu à rencontrer de très proches collaborateurs de Truffaut, tels Claude de Givray et Martine Barraqué, sa dernière monteuse, qui nous éclairent sur sa méthode de travail. D’autres rencontres, avec des personnalités d’aujourd’hui comme les ci­néastes Rebecca Zlotowski et Nicolas Pariser, ou le touche-à-tout Philippe Katerine donnent à voir un Truffaut éclairé par de nouvelles in­terprétations. Enfin, ce numéro se clôt par une approche film par film, dans laquelle se mêlent textes anciens, publiés au fil du temps dans cette revue, et textes nouveaux écrits par des rédacteurs d’aujourd’hui, auxquels s’ajoute une magnifique relecture de La Sirène du Mississipi par Arnaud Desplechin.

L’ensemble forme un puzzle coloré qui donne la possibilité d’entrer dans le cinéma de François Truffaut par différentes portes et qui redonne à son œuvre une fraîcheur, une actualité, un éclat tout à fait contemporains. Truffaut vivant, Truffaut ici et maintenant, telle est la boussole qui nous a finalement guidés pour vous redonner à voir et à entendre les multiples facettes d’un cinéaste avec lequel nous n’en aurons jamais fini.


Thierry Jousse et Marcos Uzal
Image
The Life and Death of Colonel Blimp (Michael Powell & Emeric Pressburger, 1943)
User avatar
Boubakar
Mécène hobbit
Posts: 52276
Joined: 31 Jul 03, 11:50

Re: Vos dernieres revues ciné

Post by Boubakar »

De quoi occuper ce long week-end :)

Image
User avatar
murphy
Ray Charles
Posts: 14109
Joined: 18 Aug 05, 13:29

Re: Vos dernieres revues ciné

Post by murphy »

Cher DVD Classik,

Ce matin, à la Maison de la Presse, achat des Inrockuptibles mensuel n°20/mai 2023.
- En mensuel ?
- Oui, depuis plusieurs mois déjà.
- Ah ?


Je me suis beaucoup référé aux Inrocks lors de leur période mensuelle des années 90.
Je n'étais pas un fan absolu de leurs choix musicaux (Morrissey-n°47/juil. 93) mais grâce à eux, j'ai découvert les disques de Townes Van Zant (n°46/nov.92) mais aussi les films de John Cassavetes (n°34/mars 92) et les livres d'Hermann Ungar (n°49/oct. 93).
J'aimais la forme : la maquette et les photos en noir et blanc (Trop de couleur distrait le spectateur). Hyper classe.
J'aimais le fond : les longues interviews (Maurice Pialat n°52/hiver 94), les longs articles (les Beach Boys n°38/été 92) et surtout surtout la rubrique Popus (Robert Pinget -n °46/juin 93) dans laquelle j'ai beaucoup pioché par sa diversité (musique mais pas seulement, aussi cinéma, littérature, BD). Ma bible.

Mais lors du passage en hebdo, j'ai rapidement lâché la revue. Trop de dispersions sur des trucs dont j'avais rien à foutre. Déjà, le dernier numéro mensuel (n° 62 - hiver 95) m'avait refroidi par son titre de couverture : L'avenir du rock est il américain ? (smiley roulement des yeux)

Pour ce numéro 20 (les compteurs ont été remis à 0) de ce mois de mai 2023, dans la partie cinéma du magazine, un SPECIAL CANNES avec une liste de leurs 25 palmes "cachées".
A la périphérie des Palmes d'Or et des montées des marches évènementielles, une petite histoire alternative du Festival de Cannes. Faite de découvertes d'artistes (dont certain.es - NB : l'écriture y est inclusive - deviendront immenses), de propositions radicales et de films de contrebande.

Je connais ton amour des listes. Aussi, cadeau :
Pour entretenir le suspens, je te spoile.

Années 60
Spoiler (cliquez pour afficher)
LE DIEU NOIR ET LE DIABLE BLOND - Glauber Rocha (1964)
Années 70
Spoiler (cliquez pour afficher)
THX 1138 - Georges Lucas (1971)
QUATRE NUITS D'UN REVEUR - Robert Bresson (1971)
WANDA - Barbara Loden (1971)
SON NOM DE VENISE DANS CALCUTTA DESERT - Marguerite Duras (1976)
ECCE BOMBO - Nanni Moretti (1978)
Années 80
Spoiler (cliquez pour afficher)
NOLA DARLING N'EN FAIT QU'A SA TETE - Spike Lee (1986)
GOLDEN EIHTIES - Chantal Akerman (1986)
LES CANNIBALES - Manoel de Oliveira (1988)
AS TEARS GO BY - Wong Kar Wai (1989)
SWEETIE - Jane Campion (1989)
Années 90
Spoiler (cliquez pour afficher)
LE SONGE DE LA LUMIERE - Victor Erice (1992)
Années 2000
Spoiler (cliquez pour afficher)
EUREKA - Shinji Aoyama (2000)
LA CHATTE AUX DEUX TETES - Jacques Nolot (2002)
VA ET VIENT - Jao César Monteiro (2003)
TARNATION - Jonathan Caouette (2004)
BE WITH ME - Eric Khoo (2005)
HONOR DE CAVALLERIA - Albert Serra (2006)
DAFT PUNK'S ELECTROMA - Daft Punk (2006)
SOUTHLAND TALES - Richard Kelly (2006)
WENDY & LUCY - Kelly Reichardt (2008)
THE PLEASURE OF BEING ROBBED - Josh Sadfie (2008)
LE QUATTRO VOLTE - Michaelangelo Framartino (2010)
JAUJA - Lisandro Alonso (2014)
IN MY ROOM - Ulrich Kohler (2018)
Egalement une interview de Pedro Almodovar :
Son nouveau film , le court métrage "Strange Way of Life" sera projeté au prochain Festival de Cannes. A Madrid, Pedro Almodovar nous a reçu dans ses bureaux (c'est chic) Longue conversation autour de l'identité queer, du climat politique en Europe, et de son rapport au temps(c'est fourre tout).

Mais je n'ai pas compris. Le prochain Almodovar dure une demie heure et le prochain Scorsese 4 heures ? ? ?


Etienne Daho (en couv') y va également de sa liste. Un TOP 9 ? (Gné ? Espérons qu'il ne s'inscrive pas sur ce forum) (* 1)
[...]Etienne Daho [...] nous dévoile ses neufs films de cœur. why not ?
Spoiler (cliquez pour afficher)
LOVE IS THE DEVIL - John Maybury (1998)
LES CHANSONS D'AMOUR - Christophe Honoré (2007)
DEEP END - Jerzy Skolimowski (1970)
ORPHEE - Jean Cocteau (1950)
GOD'S OWN COUNTRY - Francis Lee (2017)
IRINA PALM -Sam Garbarski (2007)
SERIAL MOM - Jihn Waters (1994)
BEACH RATS - Eliza Hittman (2017)
APRES MAI- Olivier Assayas (2012)

Ok.


La nostalgie n'opère pas. Je trouve ça moche et la madeleine est chère (j'en ai eu pour quasi 15 € mais j'ai aussi pris L'Echo Républicain). Je ne l'ai toutefois pas encore vraiment lu, juste survolé Je ne suis pas sur de l'acheter à nouveau tous les mois. Le kiosquier de toute façon m'a dit qu'il ne le recevait qu'une fois sur deux.

Caresses & bises à l'œil, m.

EDIT n°1 : Explication sur le pourquoi du TOP 9 de Daho dans l'édito (nul) de Carole Boinet (connais pas) : [...] et tu sélectionnes les neuf films de ta vie. Au départ, il y en avait cinq, et puis merde, après réflexion, tu en voulais neuf. Gné ?

EDIT n°2 : c'est écrit tout petit. Ou alors, j'ai besoin de lunettes ? Demain, je prends RDV chez l'ophtalmo. Mais pourquoi j'ai acheté ça ?

EDIT n°3 : Photo-Souvenir (sous influence du photographe Mosin-Nagant) avec mon Polaroïd

Image

EDIT n° 4 : Pour la partie "musique"
User avatar
TheGentlemanBat
Accessoiriste
Posts: 1650
Joined: 30 Nov 14, 19:04
Location: Batcave

Re: Vos dernieres revues ciné

Post by TheGentlemanBat »

Après plusieurs tentatives infractueuses, j'ai enfin réussi à mettre la main sur le Mad du mois dernier avec le DVD de Starry Eyes (ça a intérêt à être aussi bien qu'on me l'a vendu hein ! :)).

Image
User avatar
Flol
smells like pee spirit
Posts: 54752
Joined: 14 Apr 03, 11:21

Re: Vos dernieres revues ciné

Post by Flol »

TheGentlemanBat wrote: 3 May 23, 15:45 Starry Eyes (ça a intérêt à être aussi bien qu'on me l'a vendu hein ! :)).
:oops:
User avatar
Major Dundee
Producteur Exécutif
Posts: 7096
Joined: 15 May 06, 13:32
Location: Bord de la piscine de "Private Property"

Re: Vos dernieres revues ciné

Post by Major Dundee »

Image

Bunuel, Lang, Bergman, Monicelli, Kazan, Tarantino... Je finis par me demander s'il ne concocte pas la revue pour moi :fiou:
Charles Boyer (faisant la cour) à Michèle Morgan dans Maxime.

- Ah, si j'avais trente ans de moins !
- J'aurais cinq ans... Ce serait du joli !


Henri Jeanson