Votre film du mois de Septembre 2016

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés après 1980

Modérateurs : Karras, Rockatansky, cinephage

Avatar de l’utilisateur
Gounou
au poil !
Messages : 9762
Inscription : 20 juil. 05, 17:34
Localisation : Lynchland

Re: Votre film du mois de Septembre 2016

Messagepar Gounou » 1 sept. 16, 09:11

ROMAN HOLIDAY (William Wyler) 7/10
LOST IN THE MOUNTAINS (CM) (Hong Sang-Soo) 6,5/10

RE :
TARNATION (Jonathan Caouette) 7/10
SPARTACUS (Stanley Kubrick) 8,5/10
THE 40 YEAR OLD VIRGIN (Judd Apatow) 6,5/10
ALEXANDER REVISITED (Oliver Stone) 7/10
DAWN OF THE DEAD (Zack Snyder) 5,5/10 (-)
LE POUVOIR DE LA PROVINCE DE KANGWON (Hong Sang-Soo) 7/10

SERIES :
BLACK MIRROR (S2E1) 6/10
BLACK MIRROR (S2E2) 5,5/10
Dernière édition par Gounou le 25 sept. 16, 22:55, édité 10 fois.
Image

Avatar de l’utilisateur
Demi-Lune
Bronco Boulet
Messages : 13025
Inscription : 20 août 09, 16:50
Localisation : Avec Dr. Jones dans une pièce qui se rétrécit à vue d'oeil

Re: Votre film du mois de Septembre 2016

Messagepar Demi-Lune » 1 sept. 16, 09:11

FILM DU MOIS DE SEPTEMBRE 2016

Image

FILMS DÉCOUVERTS OU REDÉCOUVERTS

    Nocturama (Bertrand Bonello, 2016) Image
    Heimat, Chronique d'un rêve / L'exode (Edgar Reitz, 2013) Image
    Mysterious skin (Gregg Araki, 2004) Image
    M. Butterfly (David Cronenberg, 1993) Image
    Innocence (Lucile Hadzihalilovic, 2004) Image
    Le goût de la cerise (Abbas Kiarostami, 1997) Image
    Votez McKay (Michael Ritchie, 1972) Image
    Troupe d'élite (José Padilha, 2007) Image
    Le salaire de la peur (Henri-Georges Clouzot, 1953) Image
    Le cavalier électrique (Sydney Pollack, 1979) Image
    Havana (Sydney Pollack, 1990) Image
    Les proies (Don Siegel, 1971) Image
    Le pornographe (Introduction à l'anthropologie) (Shōhei Imamura, 1966) Image
    Le clan des Siciliens (Henri Verneuil, 1969) Image
    Le septième juré (Georges Lautner, 1962) Image
    Vampire lesbos (Jess Franco, 1970) Image
FILMS REVUS

    Soy Cuba (Mikhaïl Kalatozov, 1964) Image
    Le petit garçon (Nagisa Ōshima, 1969) Image
    SOS Fantômes (Ivan Reitman, 1984) Image

Films des mois précédents :
Spoiler (cliquez pour afficher)
août 2009 : Master and Commander (Peter Weir, 2003) ex aequo avec Eternal Sunshine of the spotless mind (Michel Gondry, 2004)
septembre 2009 : Lunes de fiel (Roman Polanski, 1992)
octobre 2009 : Les Frissons de l'angoisse (Dario Argento, 1975) ex aequo avec 12 Hommes en colère (Sidney Lumet, 1957)
novembre 2009 : Entre le Ciel et l'Enfer (Akira Kurosawa, 1963)
décembre 2009 : Ring (Hideo Nakata, 1997)
janvier 2010 : Le Syndrome de Stendhal (Dario Argento, 1996) ex aequo avec Inglourious Basterds (Quentin Tarantino, 2009)
février 2010 : The Cotton Club (Francis Ford Coppola, 1984). Prix spécial : Délivrance (John Boorman, 1972)
mars 2010 : Les Sept Samouraïs (Akira Kurosawa, 1954)
avril 2010 : Ratatouille (Brad Bird, 2007). Prix spécial pour La Bataille d'Alger (Gillo Pontecorvo, 1966) et Zombie (George Romero, 1978)
mai 2010 : Quand passent les cigognes (Mikhaïl Kalatozov, 1958)
juin 2010 : Le Mépris (Jean-Luc Godard, 1963)
juillet 2010 : Les Demoiselles de Rochefort (Jacques Demy, 1967)
août 2010 : La Reine Margot (Patrice Chéreau, 1994)
septembre 2010 : Le Voyeur (Michael Powell, 1960) ex aequo avec Memories of Murder (Bong Joon-ho, 2003)
octobre 2010 : Écrit sur du vent (Douglas Sirk, 1956)
novembre 2010 : Lolita (Stanley Kubrick, 1962)
décembre 2010 : Les Chaussons rouges (Michael Powell & Emeric Pressburger, 1948) ex aequo avec Le Pont de la rivière Kwaï (David Lean, 1957)
janvier 2011 : Pas de printemps pour Marnie (Alfred Hitchcock, 1964)
février 2011 : La Rumeur (William Wyler, 1961)
mars 2011 : Blue Velvet (David Lynch, 1986) ex aequo avec A la poursuite d'Octobre Rouge (John McTiernan, 1990). Prix spécial : TRON (Steven Lisberger, 1982)
avril 2011 : La Règle du jeu (Jean Renoir, 1939)
mai 2011 : Le Guépard (Luchino Visconti, 1963)
juin 2011 : The Tree of Life (Terrence Malick, 2011)
juillet 2011 : Ludwig ou le Crépuscule des dieux (Luchino Visconti, 1972)
août 2011 : L'Armée des Ombres (Jean-Pierre Melville, 1969) ex aequo avec Cure (Kiyoshi Kurosawa, 1997) ex aequo avec L'année dernière à Marienbad (Alain Resnais, 1961)
septembre 2011 : Do the right thing (Spike Lee, 1989)
octobre 2011 : Le Narcisse Noir (Michael Powell & Emeric Pressburger, 1947). Prix spécial pour The Artist (Michel Hazanavicius, 2011) et Melancholia (Lars Von Trier, 2011)
novembre 2011 : Les Aventures de Tintin : Le Secret de la Licorne (Steven Spielberg, 2011)
décembre 2011 : La Fille de Ryan (David Lean, 1970). Prix spécial pour Mission : Impossible, Protocole Fantôme (Brad Bird, 2011)
janvier 2012 : Metropolis, version longue (Fritz Lang, 1927) ex aequo avec Les Parapluies de Cherbourg (Jacques Demy, 1964) ex aequo avec La Chute de l'Empire romain (Anthony Mann, 1964)
février 2012 : Octobre (Sergueï Mikhaïlovitch Eisenstein, 1928)
mars 2012 : La lettre inachevée (Mikhaïl Kalatozov, 1959) ex aequo avec Tootsie (Sydney Pollack, 1982) ex aequo avec Dressé pour tuer (Samuel Fuller, 1982)
avril 2012 : Les Nibelungen (Fritz Lang, 1924)
mai 2012 : Guerre et Paix (Sergueï Bondartchouk, 1967)
juin 2012 : Cinéma Paradiso (Giuseppe Tornatore, 1989) ex aequo avec La Dolce Vita (Federico Fellini, 1960)
juillet 2012 : Soy Cuba (Mikhaïl Kalatozov, 1964) ex aequo avec Kwaïdan (Masaki Kobayashi, 1964). Prix spécial pour Phase IV (Saul Bass, 1974)
août 2012 : L'Enfer blanc du Piz Palü (Arnold Fanck & G. W. Pabst, 1929) ex aequo avec Pink Floyd The Wall (Alan Parker, 1982) ex aequo avec To be or not to be (Ernst Lubitsch, 1942) ex aequo avec Le Rayon vert (Éric Rohmer, 1986)
septembre 2012 : Hiroshima mon amour (Alain Resnais, 1959)
octobre 2012 : La Belle et la Bête (Jean Cocteau, 1946) ex aequo avec L'Enfer d'Henri-Georges Clouzot (Serge Bromberg, 2008)
novembre 2012 : Beau-père (Bertrand Blier, 1981)
décembre 2012 : Napoléon (Abel Gance, 1927). Prix spécial pour Drôle de frimousse (Stanley Donen, 1957) et Un Américain à Paris (Vincente Minnelli, 1951)
janvier 2013 : Les enfants d'Hiroshima (Kaneto Shindo, 1952) ex aequo avec Chantons sous la pluie (Stanley Donen & Gene Kelly, 1952), L'Incompris (Luigi Comencini, 1966) et Zero Dark Thirty (Kathryn Bigelow, 2012)
février 2013 : Lincoln (Steven Spielberg, 2012). Prix spécial pour Le voleur de bicyclette (Vittorio De Sica, 1948) et les chorégraphies de Busby Berkeley
mars 2013 : The shop around the corner (Ernst Lubitsch, 1940) ex aequo avec A la Merveille (Terrence Malick, 2012)
avril 2013 : Solitude (Paul Fejos, 1928) ex aequo avec La symphonie nuptiale (Erich von Stroheim, 1928)
mai 2013 : Le conformiste (Bernardo Bertolucci, 1970)
juin 2013 : Le passé (Asghar Farhadi, 2013). Prix spécial pour Le silence de la mer (Jean-Pierre Melville, 1947), Ordet (Carl Theodor Dreyer, 1955) et Une journée particulière (Ettore Scola, 1977)
juillet 2013 : Point limite (Sidney Lumet, 1964) ex aequo avec Que viva Mexico ! (Sergueï Mikhaïlovich Eisenstein, 1931). Prix spécial pour Dura lex (Lev Koulechov, 1926)
août 2013 : Miracle en Alabama (Arthur Penn, 1962) ex aequo avec L'innocent (Luchino Visconti, 1976). Prix spécial pour Une autre femme (Woody Allen, 1988), Un cœur en hiver (Claude Sautet, 1992) et Kramer contre Kramer (Robert Benton, 1979)
septembre 2013 : Scènes de la vie conjugale (Ingmar Bergman, 1973). Prix spécial pour La source (Ingmar Bergman, 1960)
octobre 2013 : Le chat (Pierre Granier-Deferre, 1971). Prix spécial pour Incendies (Denis Villeneuve, 2010)
novembre 2013 : Fanny et Alexandre (Ingmar Bergman, 1982) ex aequo avec The immigrant (James Gray, 2013)
décembre 2013 : La peau (Liliana Cavani, 1981). Prix spécial pour Un homme parmi les loups (Carroll Ballard, 1983) et La femme défendue (Philippe Harel, 1997)
janvier 2014 : Le loup de Wall Street (Martin Scorsese, 2013) ex aequo avec Koyaanisqatsi (Godfrey Reggio, 1982)
février 2014 : The Grand Budapest Hotel (Wes Anderson, 2014)
mars 2014 : Le dossier 51 (Michel Deville, 1978). Prix spécial pour L'aveu (Costa-Gavras, 1970), Meshes of the afternoon (Maya Deren, 1943), Trois femmes (Robert Altman, 1977) & Pharaon (Jerzy Kawalerowicz, 1966)
avril 2014 : Le convoi de la peur (William Friedkin, 1977)
mai 2014 : Maîtresse (Barbet Schroeder, 1975)
juin 2014 : Amour (Michael Haneke, 2012)
juillet 2014 : Salò ou les 120 journées de Sodome (Pier Paolo Pasolini, 1975) ex aequo avec Stalker (Andreï Tarkovski, 1979). Prix spécial pour La montagne sacrée (Alejandro Jodorowsky, 1973)
août 2014 : L’œuf de l'ange (Mamoru Oshii, 1985)
septembre 2014 : Les moissons du ciel (Terrence Malick, 1978)
octobre 2014 : La maman et la putain (Jean Eustache, 1973)
novembre 2014 : Deux jours, une nuit (Jean-Pierre & Luc Dardenne, 2014) ex aequo avec La couleur de la grenade (Sergueï Paradjanov, 1968)
décembre 2014 : Les enfants loups, Ame et Yuki (Mamoru Hosoda, 2012)
janvier 2015 : Le chagrin et la pitié (Marcel Ophuls, 1969)
février 2015 : Suzanne Simonin, la Religieuse de Diderot (Jacques Rivette, 1966)
mars 2015 : Before midnight (Richard Linklater, 2013). Prix spécial pour The baby of Mâcon (Peter Greenaway, 1993)
avril 2015 : L'avventura (Michelangelo Antonioni, 1960)
mai 2015 : Let's get lost (Bruce Weber, 1988)
juin 2015 : Vice-versa (Pete Docter & Ronnie Del Carmen, 2015)
juillet 2015 : Love (Gaspar Noé, 2015)
août 2015 : Moi, Christiane F., 13 ans, droguée, prostituée... (Uli Edel, 1981)
septembre 2015 : Heimat, une chronique allemande (Edgar Reitz, 1984)
octobre 2015 : Avalon (Mamoru Oshii, 2001) ex aequo avec La dernière valse (Martin Scorsese, 1978)
novembre 2015 : -
décembre 2015 : La chambre interdite (Guy Maddin & Evan Johnson, 2015)
janvier 2016 : Danton (Andrzej Wajda, 1983)
février 2016 : Funny games (Michael Haneke, 1997)
mars 2016 : Homeland : Irak année zéro (Abbas Fahdel, 2015) ex aequo avec Évolution (Lucile Hadzihalilovic, 2015)
avril 2016 : Andreï Roublev (Andreï Tarkovski, 1966)
mai 2016 : Gerry (Gus Van Sant, 2002)
juin 2016 : AKIRA (Katsuhiro Ōtomo, 1988)
juillet 2016 : L'insoutenable légèreté de l'être (Philip Kaufman, 1988)
août 2016 : L'empire des sens (Nagisa Ōshima, 1976)
Dernière édition par Demi-Lune le 19 sept. 16, 09:13, édité 29 fois.

Avatar de l’utilisateur
El Dadal
Cadreur
Messages : 4186
Inscription : 13 mars 10, 01:34

Re: Votre film du mois de Septembre 2016

Messagepar El Dadal » 1 sept. 16, 09:38

SEPTEMBRE 2016

FILM DU MOIS
Image


Films découverts:
    _ Le carrefour de la mort (Henry Hathaway - 1947) Image
    _ Antarctica (Koreyoshi Kurahara - 1983) Image
    _ Comancheria (David Mackenzie - 2016) Image
    _ The Cell (Tarsem Singh - 2000) Image
    _ Le fils de Kong (Ernest B. Schoedsack - 1933) Image
    _ L'odeur de la papaye verte (Tran Anh Hung - 1993) Image
    _ La mouche noire (Kurt Neumann - 1958) Image
    _ The Last American Virgin (Boaz Davidson - 1982) Image
    _ Le blé en herbe (Claude Autant-Lara - 1954) Image
    _ The Salvation (Kristian Levring - 2014) Image

Films revus:
    _ The Player (Robert Altman - 1992) Image
    _ The Wrestler (Darren Aronofsky - 2008) Image
    _ Mistress America (Noah Baumbach - 2015) Image
    _ I, Robot (Alex Proyas - 2004) Image
    _ Jugé coupable (Clint Eastwood - 1999) Image
    _ The Punisher - version workprint (Mark Goldblatt - 1989) Image
    _ Freddy sort de la nuit (Wes Craven - 1994) Image
    _ Le choc des titans (Desmond Davis - 1981) Image
Dernière édition par El Dadal le 29 sept. 16, 00:25, édité 9 fois.

7swans
Nuits de Sheen...
Messages : 7217
Inscription : 17 févr. 06, 18:50

Re: Votre film du mois de Septembre 2016

Messagepar 7swans » 1 sept. 16, 10:09

Films:
Sur les quais - Elia Kazan : 7.5/10
Nocturama - Bertrand Bonello : 7.5/10
The Room - Tommy Wiseau : "Oh, hi Mark!" /10
Shutter - Masayuki Ochiai : 4.5/10
Most Likely to Die : 0/10
Brooklyn Village (Little Men) - Ira Sachs : 6.5/10
De Palma - Noah Baumbach/Jake Paltrow : 4/10
Arac Attack (Eight Legged Freaks) - Ellory Elkayem : 1/10

RE :
White Men Can't Jump - Ron Shelton : 6/10
The Room - Tommy Wiseau : "You're tearing me apart, Lisa!"/10


Séries:
Bleu Mountain State - Saison 1: 6/10
Black Mirror - The Waldo Moment S2E3 : 6/10
Black Mirror - White Christmas : 7.5/10
Bleu Mountain State - Saison 2: 6.5/10
Manh(a)ttan - Saison 1: en cours
Sons of Anarchy - Saison 1 : en cours
Bleu Mountain State - Saison 3: en cours
Dernière édition par 7swans le 26 sept. 16, 17:28, édité 16 fois.
There's no such thing as adventure. There's no such thing as romance. There's only trouble and desire.

Avatar de l’utilisateur
Best
Réalisateur de seconde équipe
Messages : 5579
Inscription : 9 août 04, 13:47
Localisation : 742 Evergreen Terrace, Springfield

Re: Votre film du mois de Septembre 2016

Messagepar Best » 1 sept. 16, 10:28

Septembre 2016

Film du mois

Harry et Tonto (Paul Mazursky)

Image


Films découverts (Re)

Kubo et l'armure magique (Travis Knight) 8,5/10
Aquarius (Kleber Mendonça Filho) 8/10
Three Bad Men (John Ford) 8/10
Le Fils de Jean (Philippe Lioret) 8/10
Tonari no Yae-chan (Shimazu Yasujiro) 8/10
Zatoichi : La revanche (Akira Inoue) 8/10
Zatoichi : retour au pays natal (Kimiyoshi Yasuda) 7,5/10
Comancheria (David Mackenzie) 7,5/10
Peter et Elliott le dragon (David Lowery) 7,5/10
Frantz (François Ozon) 7,5/10
Juste La Fin Du Monde (Xavier Dolan) 7/10
Nerve (Ariel Schulman, Henry Joost) 7/10
Victoria (Justine Triet) 7/10
Zatoichi : Le maudit (Kazuo Mori) 7/10
War Dogs (Todd Phillips) 6,5/10
Un petit boulot (Pascal Chaumeil) 6,5/10
Rouge rubis ( Felix Fuchssteiner) 6/10
Bleu saphir (Felix Fuchssteiner, Katharina Schöde) 6/10
Kingsglaive : Final Fantasy XV (Takeshi Nozue) 6/10
Avant toi (Thea Sharrock) 6/10
Free State Of Jones (Gary Ross) 6/10
Brooklyn Village (Ira Sachs) 6/10
Pompéi (Paul W.S. Anderson) 5,5/10
Agents presque secrets (Rawson Marshall Thurber) 5,5/10
Blood Father (Jean-François Richet) 5/10
Les 7 Mercenaires (Antoine Fuqua) 4,5/10



Films revus (Hors compétition)

Cowboy Bebop : Knockin On Heaven’s Door (Shinichirô Watanabe) 9,5/10 ►
Psycho-pass : The movie (Katsuyuki Motohiro, Naoyoshi Shiotani) 8,5/10 ►
Ghost in The Shell : New Movie - 2015 (Kazuchika Kise, Kazuya Nomura) 8/10 ►
X-Men: Apocalypse (Bryan Singer) 8/10 ►
Oblivion (Joseph Kosinski) 7/10 ►



Séries (Hors compétition) (Revues)

Food wars - Saison 2 (Yonetani Yoshitomo) 9/10
Arslan Senki - Saison 2 (Abe Noriyuki) 8,5/10
Noragami - Saison 2 (Tamura Kotaro) 8,5/10
Shingeki no Bahamut Genesis (Sato Keiichi) 8/10
Code Geass-Boukoku No Akito Oav 1 à 5 (Akane Kazuki) 8/10
Log Horizon - Saison 1 (Ishihira Shinji) 6,5/10
Gate : Jieitai Kanochi Nite Kaku Tatakaeri - Saison 2 (Kyogoku Takahiko) 6/10



Notation

10/10 : Je suis en extase
9,5/10 : Je suis aux anges
9/10 : Je jubile
8,5/10 : J'adore
8/10 : J'aime beaucoup
7,5/10 : J'aime
7/10 : J'aime bien
6,5/10 : J'aime assez
6/10 : J'aime moyennement
5,5/10 : J'aime sans plus
5/10 : Entre deux eaux
4/10 : Je n'aime pas vraiment
3/10 : Je n'aime pas
2/10 : Je n'aime pas du tout
1/10 : Je déteste
0/10 : Où est mon pulvérisateur ?


Révisions revues ▲ à la hausse ▼ à la baisse ► à l'identique

Mes films du mois de Mai 2005 à Août 2016

Spoiler (cliquez pour afficher)
ImageImageImageImageImageImage
ImageImageImageImageImageImage
ImageImageImageImageImageImageImageImage
ImageImageImageImageImageImageImageImage
ImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImage
ImageImageImageImageImageImageImage
ImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImage
ImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImage
ImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImageImage
Dernière édition par Best le 30 sept. 16, 23:45, édité 19 fois.

Avatar de l’utilisateur
Thaddeus
Ewok on the wild side
Messages : 5182
Inscription : 16 févr. 07, 22:49
Localisation : 1612 Havenhurst

Re: Votre film du mois de Septembre 2016

Messagepar Thaddeus » 1 sept. 16, 10:33

Août 2016


Image



Nocturama (Bertrand Bonello, 2016)
Curieuse entreprise que ce coup de sonde donné par le cinéaste esthète au malaise contemporain, à une jeunesse minée par un sentiment collectif de détresse et de confusion. D’une certaine manière, le film permet à son auteur de tester ses propres limites : il éprouve sa tendance à l’abstraction, son goût des formes et des genres, sa faculté à élaborer des machines hybrides et sophistiquées, au contact d’une urgence et d’une angoisse qu’il se refuse à décrypter selon un mode strictement contextuel. Mais à trop fuir l’idéologie et le discours politique il finit par se les prendre en pleine face : en concluant sur un tract anti-flics primaire il se tire une balle dans le pied et, après la lourdeur de la métaphore consumériste, laisse planer des doutes sur sa maturité et son honnêteté intellectuelles. 4/6

Bianca (Nanni Moretti, 1984)
Titre trompeur, tant le personnage féminin n’est ici qu’un fantôme et le véritable sujet du film son auteur. Après une idée comique utilisée pendant une demi-heure (la description d’une école ultra-moderne où la névrose infantile des professeurs le dispute à l’outrecuidance des élèves), la trame zigue-zague entre plusieurs emprunts patauds (notamment à Fenêtre sur Cour), plusieurs registres plus ou moins hétérogènes (du policier à la comédie de mœurs) pour dresser le portrait d’un homme en état de scission permanente, névrotique, lâche, vaguement compulsif, animé par une rigueur inquisitoriale et une totale intransigeance morale. La relative mise en ordre des matériaux ne compense pas l’impression d’inachevé qui émane de ce film sincère mais bien trop brouillon et approximatif. 3/6

Le syndicat du crime 2 (John Woo, 1987)
On reprend les mêmes et en recommence, en recourant aux artifices scénaristiques les moins scrupuleux si besoin (Chow Yun Fat était mort à la fin du premier : on lui invente un frère jumeau). Plus que jamais le cinéaste travaille en plein et en délié, en pause et en accélérations, selon une espèce de forme sinusoïdale où le calme et la tempête sont indissolublement liés. Il élargit également sa narration en développant une structure dramatique qui oscille entre Hong Kong et New York, multiplie intrigues et personnages secondaires, accentue une logique d’inflation qui voit une situation impossible se résoudre en huis-clos hystérique (le carnage final, grand moment de délire) et pousse le dosage du sentimentalisme jusqu’au seuil du mélodrame noir. Le tout est à la fois sincère, généreux et grotesque. 4/6

Nuit et brouillard du Japon (Nagisa Ōshima, 1960)
Lors du mariage entre deux militants d’un groupe d’étudiants communistes, les invités remuent leurs souvenirs et se livrent à un grand lavage de linge sale : l’occasion pour chacun de tenter d’éclaircir certaines zones d’ombre, d’exorciser de vieilles rancœurs, à défaut de solder les comptes. Construit sur de sinueux plans-séquences, le film analyse des attitudes contradictoires mais complémentaires (intellectuel-activiste, sceptique-fanatique, passionné-froid, conformiste-hérétique), mesure l’écart entre les positions dogmatiques et les exigences de l’engagement pour mieux refléter la conscience d’une génération en révolte. Aucun mouvement politique n’a de force s’il n’entraîne une subjectivité authentique : tel est le sens de cette réflexion amère et touffue sur le devenir de l’idéal révolutionnaire. 4/6

Comancheria (David Mackenzie, 2016)
Comme d’autres habiles transfuges du vieux continent se frottant aux genres-étalons du cinéma américain, Mackenzie se cherche pas à effacer les signes de reconnaissance inhérents à son matériau et flatte sans s’en cacher la propension du public à jouir d’un ensemble d’archétypes formels et thématiques auxquels il apporte, à défaut de nouveauté, une appréciable vigueur. La réussite humble mais réelle de ce polar westernien tient donc à la manière dont il se défausse de toute modernité sans apparaître archaïque pour autant et à dépasser les éléments folkloriques auquel il recourt (le marshall fatigué baragouinant dans son accent texan, les rednecks taiseux ou sanguins, les diners country et les vastes plaines poussiéreuses…) pour aménager un espace au commentaire social et à l’ambigüité psychologique. 4/6

Numéro deux (Jean-Luc Godard & Anne-Marie Miéville, 1975)
Godard découvre la vidéo et, s’amusant comme un petit fou, entérine l’effacement du cinéma par le programme, substitue à la cohérence d’un propos intelligible la morose prolifération du zapping et du chevauchement audiovisuel. Des dizaines d’écran télé rapportent le quotidien sordide d’un couple de prolétaires aliénés par leur condition, tel un documentaire ultra-laid et vaguement trash où des réflexions sur le viol social sont jalonnées d’inserts expérimentaux infantiles et de flasques saillies porno gonzo. Ce qui se voudrait une approche analytique du nouveau média dominant se résume, par cet art du nombrilisme abscons dont le cinéaste a le secret, aux états d’âme glauques d’un ouvrier qui l’ouvre pour ne rien dire et d’une chieuse qui n’arrive plus à chier. Tout cela est vraiment passionnant. 1/6

Frantz (François Ozon, 2016)
Ce qui aurait pu donner matière à une quête d’identité fertile en non-dits et en secrets élusifs devient, par son absence de trouble et d’aspérités, un portrait de femme placé sous le signe exclusif de la retenue. Parce qu’aucune de ses notes ne dissone par rapport aux autres, qu’il substitue à l’ambigüité attendue une transparence qui lime les enjeux jusqu’à leur faire perdre une part de mystère, qu’il privilégie une esthétique élégante et feutrée en accord avec son classicisme délicat et la pudeur sereine de ses sentiments, le mélodrame affiche tous les signes extérieurs d’une maturité conquise. On peut toutefois en regretter un certain manque d’engagement, de surprise et finalement d’intensité, tout en constatant encore à quel point Ozon est un infaillible pourvoyeur de jeunes talents féminins. 4/6

L’élégie d’Osaka (Kenji Mizoguchi, 1936)
Entre la cruauté d’un trajet observé froidement jusque dans l’abîme et la complainte affligée de qui ne peut accompagner ses personnages sans verser une larme, le cinéaste s’approprie un équilibre de ton et de registre qu’il ne cessera de perfectionner par la suite. Il raconte comment une jeune standardiste devient la maîtresse de son patron afin d’aider financièrement son père et son frère puis, après voir essuyé l’ingratitude des siens, est amenée à se prostituer en s’enferrant dans une spirale infernale. Mais si, en dénonçant l’exploitation de l’héroïne par ses amants et sa famille, en désignant l’argent et le sexe comme les vecteurs d’une déchéance sans rémission, le film annonce certaines constantes thématiques de l’auteur, il reste moins tenu, poignant et accompli que les réussites à venir. 3/6

La dame de tout le monde (Max Ophüls, 1934)
Le reflet est une constante de l’œuvre du cinéaste, qui regorge d’appliques murales, de rétroviseurs, de médaillons, de cristaux étincelants, caractéristiques d’un monde ne renfermant qu’alouettes à piéger. Mais le plus fascinant des miroirs que pût souhaiter d’apprivoiser sa caméra, pour en réfracter le meilleur et le plus durable, c’est peut-être la caméra elle-même. Voilà pourquoi cette commande tournée en Italie mais pleinement appropriée par l’artiste prend-elle pour cadre le cinéma, ses pompes et ses œuvres. En racontant l’histoire pathétique d’une starlette meurtrie par un amour désaccordé, abîmée par d’injustes scandales et victime malgré elle de son innocence, il cisèle un mélodrame dont la minutie formelle n’égale que la subtilité d’émotion. Une très belle réussite injustement méconnue. 5/6

Junior Bonner (Sam Peckinpah, 1972)
Sans changer d’optique ni de thématique, le réalisateur ponctuellement apaisé arrache son héros à l’attraction nostalgique du passé et à la contemplation complice de la mort. Traînant la patte de prime en prime, de bain de foule en bain de foule, son Jr Bonner est une rodeoman errant, de bref passage dans sa famille, qui affirme tranquillement sa victoire sur le conformisme et l’argent. Avec le talent rare qui consiste à voir les choses à hauteur d’homme, Peckinpah relit à sa manière les Misfits de Huston en en troquant l’amertume par un jeu nonchalant de discrétion et de mutisme. La force et la subtilité des liens qui unissent les personnages, la chaleur humaine, la bonté, l’humour qui émanent de cette chronique de l’intégrité contribuent à en faire l’un des ses films les plus beaux et émouvants. 5/6

Fahrenheit 451 (François Truffaut, 1966)
En s’emparant de la dystopie totalitaire inventée par Bradbury, fondée sur les idées d’une civilisation excessivement technocrate et d’un bonheur collectif obligatoire, Truffaut dénonce avec une sorte de fureur sarcastique et contenue la dictature d’une inquisition fantôme qui résorbe peu à peu, au nom d’une nécessaire uniformité du corps social, toute velléité individualiste. Anarchiste avisé, il fait l’apologie de la résistance rusée contre une autorité abêtissante et traite son sujet comme les rebelles narguent la dictature : il préfère au larmoiement pathétique, à l’homélie lourdaude ou au grand prêche solennel sur les dangers du progrès matériel une série d’élusions, de litotes, d’émondages, de dissonances qui, dans ses meilleurs moments, entraînent la fiction vers une rêverie bachelardienne des éléments. 4/6

Mariage à l’italienne (Vittorio De Sica, 1964)
Comédie à l’italienne surtout, mais hélas pas de la meilleure eau. Engagés dans une mauvaise pente manifeste, De Sica et Zavattini racontent sur vingt ans les perpétuelles volte-face amoureuses d’une prostituée napolitaine et d’un fils de famille veule qui n’assume jamais leur relation. Ce qui aurait pu être une satire sarcastique des bases morales de ce monde petit-bourgeois et du mariage qui en est le centre se réduit à une suite de résidus néo-réalistes coloriés en rose, rapiécés à coups de petits chantages sentimentaux maladroits et truffé de clichés assez éculés de roman-photo. L’ensemble recourt régulièrement à une vulgarité d’almanach flirtant avec la grivoiserie, une sensiblerie de mélo qui , malgré quelques instants d’émotion réelle, laisse une tenace impression de verre à moitié vide. 3/6

L’ange de la vengeance (Abel Ferrara, 1981)
Une jeune couturière muette, bien secouée par deux viols successifs, devient une nettoyeuse étonnamment sexuelle et abat au 45 tous les hommes qu’elle croise sur son chemin. D’une certaine manière Ferrara développe l’argument de Répulsion, mais à l’inverse de la Carol de Polanski, névrosée-passive, son héroïne transforme sa phobie du masculin en agressivité active. Coulant une situation archétypale de série B dans la forme hiératique d’un cérémonial barbare (avec un mémorable carnage déliro-hallucinatoire en point d’orgue), le film, quelque part entre Godard, André Breton et Clovis Trouille, est une longue vision paranoïaque au sein d’un Manhattan onirique et cauchemardesque, dont la laideur crue tend à dépasser l’impression de vérisme pour atteindre une forme particulière d’abstraction. 4/6

Hardcore (Paul Schrader, 1979)
D’un côté un monde calviniste, clos, feutré, provincial ; de l’autre L.A., capitale nocturne du vice et de la violence, dont l’abjection débouche sur la mort. En racontant le périple d’un homme bigot et intransigeant au sein de cet univers urbain traversé de néons, de silhouettes, de trafics sordides, perçu par lui comme une fosse à luxure d’où s’échappe une odeur de soufre infernal, l’auteur n’échappe pas à une sorte de révulsion fascinée pour le sexe et la dépravation. Mais il fait assez brillamment le constat qu’il existe en Amérique des moralités si différentes que leur compréhension mutuelle est impossible, tout comme il donne matière à réfléchir sur les liens complexes entre la pornographie et le puritanisme, sur la théologie d’une image dominant tyranniquement les êtres qu’elle présente et anéantit. 4/6

Juste la fin du monde (Mika, 2016)
Où le réalisateur, en délit manifeste d’excès de confiance, fait involontairement glisser l’apocalypse familiale vers le freak show outrancier. Avec ce festival de rancœurs et d’incompréhensions familiales, huis-clos artificiel asséché de toute émotion où vocifèrent une poignée de pantins grotesques, il semble considérer la crédibilité des caractères et des situations comme un paramètre négligeable. Entre la mère immature, la sœur envappée et le connard fini de grand frère (ascendant fou furieux), les acteurs paumés se dépatouillent avec un texte étouffant, impuissants à éviter le naufrage vaguement contrôlé auxquels mènent l’hystérie généralisée et la vulgarité de la mise en scène, deux flash-black neuneus sur soupe musicale venant parachever l’embarras. C’est ce qu’on appelle une belle sortie de piste. 2/6

Thérèse (Alain Cavalier, 1986)
Ce n’est pas la sainte que le cinéaste, athée convaincu, cherche à cerner dans ce portrait de la carmélite de Lisieux. Affranchie des roses saint-sulpiciennes, sa Thérèse accomplit les tâches les plus concrètes : lessive, cuisine, couture, assistance aux plus âgées. Elles et ses sœurs ne sont pas de purs esprits exultant sous l’habit conventuel mais des créatures de chair et de sang à la recherche d’elles-mêmes, dont le quotidien est restitué par le minimalisme d’un art maniériste, un dépouillement radical du décor, une nudité janséniste que traduit un cyclo gris perle analogue au fond des toiles de Manet. Ainsi Cavalier tente-t-il, en fixant la densité des visages et des objets, de nouer un contact direct avec ce qu’il peut y avoir de plus mystérieux dans l’extase ou la soumission mystique aux yeux du profane. 4/6

Barfly (Barbet Schroeder, 1987)
Du bar à la piaule, de la piaule au bar : tel est l’unique trajet de ces épaves imbibées dont la démesure se joue dans le double sens d’une réduction de l’espace et d’une expansion au quotidien de leur sereine rage de vivre. Ce qui les lie et fait consister leur univers, ce sont les rites sociaux, privés et intimes qu’ils s’inventent pour ne pas se laisser absorber et détruire par les autres. Ils préfèrent s’enfermer dans le vertige de l’ivresse, le cercle nécessairement vicieux de leur passion, de leur cérémonie plus ou moins secrète, choisir leur mode de destruction qui est aussi leur mode de vie marginale. En transcrivant à l’écran la prose écorchée et éthylique de Bukowski, le cinéaste a su éviter le sordide et l’apitoiement pour privilégier une forme de poésie en accord avec la folie héroïque de ces êtres-anges. 4/6

La désenchantée (Benoît Jacquot, 1990)
Trois jours dans la vie de Beth, adolescente de dix-sept ans dont l’existence chahutée oscille entre une mère clouée au lit, un petit frère dont elle a la charge, un petit ami qui la déçoit et un oncle abject qui achète son corps en échange des ressources qui feront vivre sa famille. Un pied dans la fable, un pied dans la chronique, le film cherche l’équilibre après lequel court son héroïne, en suivant un itinéraire moral et géographique qui épouse les circonvolutions de sa carte du Tendre, ses désirs absolutistes perpétuellement contrariés par la réalité. Si la forme mouvante et l’absence de mysticisme en marquent la différence, il y a quelque chose de bressonnien dans ce portrait d’une chrysalide en voie d’émancipation : même ténuité gonflante, même affectation littéraire, même naturalisme artificieux. 3/6

L’odyssée de Charles Lindbergh (Billy Wilder, 1957)
Pour évoquer l’exploit d’un des plus grands héros américains de l’entre-deux-guerres, Wilder a choisi de ne pas recourir aux trompettes de la grande épopée ni aux conventions du biopic hagiographique. Aucune mention à la vie privée de l’aviateur, pas de détail périphérique, zéro dérivatif : juste une relation objective (par le style, non par le point de vue) de l’évènement et de ses préparatifs, dépourvue d’emportement, d’ironie et de sentimentalité. La force magnétique du film s’en voit décuplée, qui associe dans un même mouvement exaltant la grandeur d’une idée fixe, les moyens humains déployés pour la concrétiser, et la fascination exercée par les "décrochages" d’un récit qui épouse la solitude, la fatigue, l’engourdissement, les problèmes concrets de la traversée. Un spectacle totalement captivant. 5/6



Et aussi :

Victoria (Justine Triet, 2016) - 4/6
Brooklyn village (Ira Sachs, 2016) - 5/6
Aquarius (Kleber Mendonça Filho, 2016)- 5/6


Films des mois précédents :
Spoiler (cliquez pour afficher)
Août 2016 - Le flambeur (Karel Reisz, 1974)
Juillet 2016 - A touch of zen (King Hu, 1971)
Juin 2016 - The witch (Robert Eggers, 2015)
Mai 2016 - Elle (Paul Verhoeven, 2016)
Avril 2016 - La pyramide humaine (Jean Rouch, 1961)
Mars 2016 - The assassin (Hou Hsiao-hsien, 2015)
Février 2016Le démon des femmes (Robert Aldrich, 1968)
Janvier 2016La Commune (Paris 1871) (Peter Watkins, 2000)
Décembre 2015Mia madre (Nanni Moretti, 2015)
Novembre 2015Avril ou le monde truqué (Franck Ekinci & Christian Desmares, 2015)
Octobre 2015Voyage à deux (Stanley Donen, 1967)
Septembre 2015Une histoire simple (Claude Sautet, 1978)
Août 2015La Marseillaise (Jean Renoir, 1938)
Juillet 2015Lumière silencieuse (Carlos Reygadas, 2007)
Juin 2015Vice-versa (Pete Docter & Ronaldo Del Carmen, 2015) Top 100
Mai 2015Deep end (Jerzy Skolimowski, 1970)
Avril 2015Blue collar (Paul Schrader, 1978)
Mars 2015Pandora (Albert Lewin, 1951)
Février 2015La femme modèle (Vincente Minnelli, 1957)
Janvier 2015Aventures en Birmanie (Raoul Walsh, 1945)
Décembre 2014Enquête sur un citoyen au-dessus de tout soupçon (Elio Petri, 1970)
Novembre 2014Lifeboat (Alfred Hitchcock, 1944)
Octobre 2014Zardoz (Sean Connery, 1974)
Septembre 2014Un, deux, trois (Billy Wilder, 1961)
Août 2014Le prix d’un homme (Lindsay Anderson, 1963)
Juillet 2014Le soleil brille pour tout le monde (John Ford, 1953)
Juin 2014Bird people (Pascale Ferran, 2014)
Mai 2014Léon Morin, prêtre (Jean-Pierre Melville, 1961) Top 100
Avril 2014L’homme d’Aran (Robert Flaherty, 1934)
Mars 2014Terre en transe (Glauber Rocha, 1967)
Février 2014Minnie et Moskowitz (John Cassavetes, 1971)
Janvier 201412 years a slave (Steve McQueen, 2013)
Décembre 2013La jalousie (Philippe Garrel, 2013)
Novembre 2013Elle et lui (Leo McCarey, 1957)
Octobre 2013L’arbre aux sabots (Ermanno Olmi, 1978)
Septembre 2013Blue Jasmine (Woody Allen, 2013)
Août 2013La randonnée (Nicolas Roeg, 1971)
Juillet 2013Le monde d’Apu (Satyajit Ray, 1959)
Juin 2013Choses secrètes (Jean-Claude Brisseau, 2002)
Mai 2013Mud (Jeff Nichols, 2012)
Avril 2013Les espions (Fritz Lang, 1928)
Mars 2013Chronique d’un été (Jean Rouch & Edgar Morin, 1961)
Février 2013 – Le salon de musique (Satyajit Ray, 1958)
Janvier 2013L’heure suprême (Frank Borzage, 1927) Top 100
Décembre 2012 – Tabou (Miguel Gomes, 2012)
Novembre 2012 – Mark Dixon, détective (Otto Preminger, 1950)
Octobre 2012 – Point limite (Sidney Lumet, 1964)
Septembre 2012 – Scènes de la vie conjugale (Ingmar Bergman, 1973)
Août 2012 – Barberousse (Akira Kurosawa, 1965) Top 100
Juillet 2012 – Que le spectacle commence ! (Bob Fosse, 1979)
Juin 2012 – Pique-nique à Hanging Rock (Peter Weir, 1975)
Mai 2012 – Moonrise kingdom (Wes Anderson, 2012)
Avril 2012 – Seuls les anges ont des ailes (Howard Hawks, 1939) Top 100
Mars 2012 – L'intendant Sansho (Kenji Mizoguchi, 1954)
Février 2012 – L'ombre d'un doute (Alfred Hitchcock, 1943)
Janvier 2012 – Brève rencontre (David Lean, 1945)
Décembre 2011 – Je t'aime, je t'aime (Alain Resnais, 1968)
Novembre 2011 – L'homme à la caméra (Dziga Vertov, 1929) Top 100 & L'incompris (Luigi Comencini, 1967) Top 100
Octobre 2011 – Georgia (Arthur Penn, 1981)
Septembre 2011 – Voyage à Tokyo (Yasujiro Ozu, 1953)
Août 2011 – Super 8 (J.J. Abrams, 2011)
Juillet 2011 – L'ami de mon amie (Éric Rohmer, 1987)
Dernière édition par Thaddeus le 1 oct. 16, 13:25, édité 10 fois.

Avatar de l’utilisateur
magobei
Assistant opérateur
Messages : 2538
Inscription : 11 sept. 07, 18:05

Re: Votre film du mois de Septembre 2016

Messagepar magobei » 1 sept. 16, 10:36

Film du mois:


(re-)découvertes / films revus / séries:

Marty (Delbert Mann, 1955, DVD) *
The Other (Robert Mulligan, 1972, BR) ***
Victoria (Justine Triet, 2016, en salle) **
Breezy (Clint Eastwood, 1973, BR) **
Soylent Green (Richard Fleischer, 1973, BR) ***
Dirty Mary Crazy Larry (John Hough, 1974, BR) *
Midnight Special (Jeff Nichols, 2016, BR) **/***
The Long, Hot Summer (Martin Ritt, 1958, BR) **
Maniac Cop (William Lustig, 1988, BR) **
Who's Afraid of Virginia Woolf? (Mike Nichols, 1966, BR US) **/***
The Long Voyage Home (John Ford, 1940, BR) **
The Lady Vanishes (Alfred Hitchcock, 1938, BR US) ***
The Panic in Needle Park (Jerry Schatzberg, 1971, BR) ****

°stay clear
*if there's nothing else on TV
**give it a rent
***must see
****must own
*****bring it along on a desert island
Mois précédents

Spoiler (cliquez pour afficher)
Août 2016

Star Trek Beyond (Justin Lin, 2016, en salle) *
Spetters (Paul Verhoeven, 1980, DVD) ****
To Have and Have Not (Howard Hawks, 1944, BR US) ***
Jason Bourne (Paul Greengrass, 2016, en salle) **
Race (Stephen Hopkins, 2016, en salle) *
Suicide Squad (David Ayer, 2016, en salle) °
The Ox-Bow Incident (William A. Wellman, 1943, BR UK) ****

Juillet 2016

The Friends of Eddie Coyle (David Yates, 1973, BR UK) ***
Journey to the Shore (Kiyoshi Kurosawa, 2015, BR UK) **
Joshuu 701-gô: Sasori (Shunya Ito, 1972, DVD) ****
Frankenstein Must Be Destroyed (Terence Fisher, 1969, BR US) ***
Woman on the Run (Norman Foster, 1950, BR UK) ***
The Eiger Sanction (Client Eastwood, 1975, BR) **
Love & Friendship (Whit Stillman, 2016, en salle) **
O Brother, Where Art Thou? (Joel Coen, Ethan Coen, 2000, BR) **
Oblivion (Joseph Kosinski, 2013, BR) **
Compulsion (Richard Fleischer, 1959, BR) ***
The Messenger (Oren Moverman, 2009, BR) **
Merci patron! (François Ruffin, 2016, docu, en salle) °

Juin 2016

The Ghost and Mrs. Muir (Joseph L. Mankiewicz, 1947, BR) ****
Strangers on A Train (Alfred Hitchcock, 1951, BR US) ****
99 Homes (Ramin Bahrani, 2014, BR) ***
The Neon Demon (Nicolas Winding Refn, 2016, en salle) *
Dracula Has Risen from the Grave (Freddie Francis, 1968, BR US) **
Lenny (Bob Fosse, 1974, DVD) ****
Gilda (Charles Vidor, 1946, DVD) *
Exodus (Otto Preminger, 1960, BR) **
Dazed and Confused (Richard Linklater, 1993, BR US) **
Pleins feux sur l'assassin (Georges Franju, 1961, BR) ***
Maggie's Plan (Rebecca Miller, 2015, en salle) *
Dark Passage (Delmer Daves, 1947, BR US) ***
Life (Anton Corbijn, 2015, BR) ***

Mai 2016

Spellbound (Alfred Hitchcock, 1945, DVD) ***
The Nice Guys (Shane Black, 2016, en salle) *
Elle (Paul Verhoeven, 2016, en salle) ****
Cemetery of Splendour (Apichatpong Weerasethakul, 2015, en salle) °
The Town That Dreaded Sundown (Charles B. Pierce, 1976, BR UK) ***
Showgirls (Paul Verhoeven, 1995, BR) *
Fast Food Nation (Richard Linklater, 2006, DVD) **
The School of Rock (Richard Linklater, 2003, DVD) *
Café Society (Woody Allen, 2016, en salle) **
Le samouraï (Jean-Pierre Melville, 1967, BR) **
The Quiet Man (John Ford, 1952, BR UK) ***
Everybody Wants Some!! (Richard Linklater, 2016, en salle) ***
I Confess (Alfred Hitchcock, 1953, BR) ***
Year of the Dragon (Michael Cimino, 1985, BR) ***
The Words (Brian Klugman, Lee Sternthal, 2012, BR) *
Juno and the Paycock (Alfred Hitchcock, 1929, DVD) °
Trainwreck (Judd Apatow, 2015, BR) **
Green Room (Jeremy Saulnier, 2015, en salle) ***

Game of Thrones s05 #1-#4
Justified s06

Avril 2016

Captain America: Civil War (Anthony Russo, Joe Russo , 2016, en salle) °
Trumbo (Jay Roach, 2015, en salle) **
Suspicion (Alfred Hitchcock, 1941, BR US) ***
Belgica (Felix van Groeningen, 2016, en salle) **
3 Women (Robert Altman, 1977, BR UK) *
Interstellar (Christopher Nolan, 2014, BR) **
Foreign Correspondent (Alfred Hitchcock, 1940, DVD) ***
Skin Game (Alfred Hitchcock, 1931, DVD) *
Blackmail (Alfred Hitchcock, 1929, DVD) ***
Deux hommes dans Manhattan (Jean-Pierre Melville, 1959, BR) *
Quand on a 17 ans (André Téchiné, 2016, en salle) *
Hard Day (Kim Seong-hun, 2014, BR) *
Kiss of Death (Henry Hathaway, 1947, Cinémathèque) ***
That Cold Day in the Park (Robert Altman, 1969, DVD) ***
Modern Times (Charles Chaplin, 1936, DVD) ****

Mars 2016

Sabrina (Billy Wilder, 1954, BR) **
Batman v Superman: Dawn of Justice (Zack Snyder, 2016, en salle) °
Demain (Cyril Dion, Mélanie Laurent, 2015, docu, en salle) *
Hana-bi (Takeshi Kitano, 1997, BR) *****
Room (Lenny Abrahamson, 2015, en salle) ***
Triple 9 (John Hillcoat, 2016, en salle) ***
10 Cloverfield Lane (Dan Trachtenberg, 2016, en salle) **
Fulltime Killer (Johnnie To, 2001, DVD) **
Spartacus (Stanley Kubrick, 1960, BR) ****
Les loups (Hideo Gosha, 1971, BR) ***
The Assassin (Hou Hsiao-Hsien, 2015, en salle) **
Fury (David Ayer, 2014, BR) **

Février 2016

Secretary (Steven Shainberg, 2002, BR) °
Hail, Caesar! (Ethan Coen, Joel Coen, 2016, en salle) **
Spotlight (Tom McCarthy, 2015, en salle) ***
The Revenant (Alejandro G. Iñárritu, 2015, en salle) ***
Sharky's Machine (Burt Reynolds, 1981, BR) **

Janvier 2016

Mr. Majestyk (Richard Fleischer, 1974, BR) *
Mad Max (George Miller, 1979, BR) ***
Creed (Ryan Coogler, 2015, en salle) **
Carol (Todd Haynes, 2015, en salle) ***
Harry Potter and the Deathly Hallows: Part 2 (David Yates, 2011, DVD) °
Death Wish (Michael Winner, 1974, BR) ***
Bakemono no ko (Mamoru Hosoda, 2015, en salle) **
Battle for the Planet of the Apes (J. Lee Thompson, 1973, BR) °
Conquest of the Planet of the Apes (J. Lee Thompson, 1972, BR) **
Harry Potter and the Deathly Hallows: Part 1 (David Yates, 2010, DVD) *
The Naked Prey (Cornel Wilde, 1965, BR) ****
The Hateful Eight (Quentin Tarantino, 2015, en salle) ***
Escape from the Planet of the Apes (Don Taylor, 1971) ***
Harry Potter and the Half-Blood Prince (David Yates, 2009) *
Beneath the Planet of the Apes (Ted Post, 1970) **
Star Wars: The Force Awakens (J.J. Abrams, 2015, en salle) °
Harry Potter and the Order of the Phoenix (David Yates, 2007, DVD) *
Planet of the Apes (Franklin J. Schaffner, 1968, BR) ***
Harry Potter and the Goblet of Fire (Mike Newell, 2005, DVD) *

Décembre 2015

Aloha (Cameron Crowe, 2015, BR) *
An (Naomi Kawase, 2015, en salle) ***
Harry Potter and the Prisoner of Azkaban (Alfonso Cuarón, 2004, DVD) *
Miracle At St. Anna (Spike Lee, 2008, BR) °
Harry Potter and the Chamber of Secrets (Chris Colombus, 2002, DVD) *
Nashville (Robert Altman, 1975, Cinémathèque) ****
Harry Potter and the Sorcerer's Stone (Chris Colombus, 2001, DVD) *
Whirlpool (Otto Preminger, 1950, BR) ****
Vampires (John Carpenter, 1998, BR) ****
In the Heart of the Sea (Ron Howard, 2015, en salle) **
Robinson Crusoe on Mars (Byron Haskin, 1964, BR) ***
Che: Part Two (Steven Soderbergh, 2008, BR) **
Point Blank (John Boorman, 1967, BR) ***
What's Your Number? (Mark Mylod, 2011, BR) **
The Hound of the Baskervilles (Terence Fisher, 1959, BR) ***
White Bird in a Blizzard (Gregg Araki, 2014, BR) ****
Island of Lost Souls (Erle C. Kenton, 1932, BR) ***
Bridge of Spies (Steven Spielberg, 2015, en salle) ***
Obsession (Brian De Palma, 1976, BR) ****
The 39 Steps (Alfred Hitchcock, 1935, BR) ***
La marque du tueur (Seijun Suzuki, 1967, BR) ***
Che: Part One (Steven Soderbergh, 2008, BR) ***

Novembre 2015

Hombre (Martin Ritt, 1967) ****
Went the Day Well? (Alberto Cavalcanti, 1942) ***
Summer of Sam (Spike Lee, 1999) ***
In Which We Serve (Noel Coward, David Lean, 1942) ****
The Hunger Games: Mockingjay - Part 2 (Francis Lawrence, 2015) ***
The Titfield Thunderbolt (Charles Crichton, 1953) ***
Un merveilleux dimanche (Akira Kurosawa, 1947) **
Spectre (Sam Mendes, 2015) °
Je ne regrette rien de ma jeunesse (Akira Kurosawa, 1946) **
The Gunman (Pierre Morel, 2015) °
Le plus dignement (Akira Kurosawa, 1944) *
Notre petite soeur (Hirokazu Kore-eda, 2015) ***
Adore (Anne Fontaine, 2013) * ▼
Only Lovers Left Alive (Jim Jarmusch, 2013) ***** ►
Qui marche sur la queue du tigre... (Akira Kurosawa, 1945) ***
Les mariés de l'an deux (Jean-Paul Rappeneau, 1971) **
Jimmy's Hall (Ken Loach, 2014) **
Them ! (Gordon Douglas, 1954) **
Le fils de Saul (Laszlo Nemes, 2015) °
The Hot Spot (Dennis Hopper, 1990) ****
Wrong (Quentin Dupieux, 2012) °
Lolo (Julie Delpy, 2015) °
Kingsman: The Secret Service (Matthew Vaughn, 2014) *
A Town Like Alice (Jack Lee, 1956) ****

Octobre 2015

The Misfits (John Huston, 1961) **
Mon roi (Maïwenn, 2015) *
Crimson Peak (Guillermo del Toro, 2015) ***
Irrational Man (Woody Allen, 2015) *
Le juge et l'assassin (Bertrand Tavernier, 1975) ***
Belles familles (Jean-Paul Rappeneau, 2015) ****
The Martian (Ridley Scott, 2015) *
Fallen Angel (Otto Preminger, 1945) ****
Shokuzai (Kiyoshi Kurosawa, 2012) **
The Visit (M. Night Shyamalan, 2015) ***
Sicario (Denis Villeneuve, 2015) ****
Imitation of Life (John M. Stahl, 1934) ***

Septembre 2015

The Killers (Robert Siodmak, 1946) ***
Le fils unique (Yasujiro Ozu, 1936) **
In the Mouth of Madness (John Carpenter, 1995) ***
Man Hunt (Fritz Lang, 1941) ***
Brazil (Terry Gilliam, 1985) ***
They Live (John Carpenter, 1988) **
Winter Sleep (Nuri Bilge Ceylan, 2014) ****
Jesse James (Henry King, 1939) ***
Night of the Living Dead (George A. Romero, 1968) ****
Lust for Life (Vincente Minnelli, 1956) ***
Cutter's Way (Ivan Passer, 1982) ***
La jeunesse de la bête (Seijun Suzuki, 1963) ***
Attack! (Robert Aldrich, 1956) ****
Thief (Michael Mann, 1981) ****
Détective bureau 2-3 (Seijun Suzuki, 1963) ****
Heaven's Gate (Michael Cimino, 1980) ****
Les musiciens de Gion (Kenji Mizoguchi, 1953) ***
Le jour se lève (Marcel Carné, 1939) ***
Blackbird (Jason Buxton, 2012) ****

Août 2015

L'horloger de Saint-Paul (Bertrand Tavernier, 1974) **
Antarctica (Koreyoshi Kurahara, 1983) ***
Dheepan (Jacques Audiard, 2015) ***
Mission: Impossible - Rogue Nation (Christopher McQuarrie, 2015) *
The Big Heat (Fritz Lang, 1953) *****
The Deadly Companions (Sam Peckinpah, 1961) *
The Conversation (Francis Ford Coppola, 1974) ****
Il était une fois en Anatolie (Nuri Bilge Ceylan, 2011) **
Flesh+Blood (Paul Verhoeven, 1985) ***
Searching for Sugar Man (Malik Bendjelloul, 2012) *
La belle saison (Catherine Corsini, 2015) ***
The Dam Busters (Michael Anderson, 1955) ***
Cowboy (Delmer Daves, 1958) ****
Blackhat (Michael Mann, 2015) ***
The Last Sunset (Robert Aldrich, 1961) ***
Victoria (Sebastian Schipper, 2015) **
Laura (Otto Preminger, 1944) ****
Reflections in a Golden Eye (John Huston, 1967) *
Ant-Man (Peyton Reed, 2015) *

Juillet 2015

Sangaïlé (Alanté Kavaïté, 2015) *
While We're Young (Noah Baumbach, 2014) ****
Amy (Asif Kapadia, 2015) ****
The Myth of the American Sleepover (David Robert Mitchell, 2010) ***
Terminator Genisys (Alan Taylor, 2015) *
Ace in the Hole (Billy Wilder, 1951) ****
Kind Hearts and Coronets (Robert Hamer, 1949) ***
Lilith (Robert Rossen, 1964) ****
Love & Mercy (Bill Pohlad, 2014) ****
Rolling Thunder (John Flynn, 1977) ***
The Belles of St. Trinian's (Frank Launder, 1954) **
Escobar: Paradise Lost (Andrea Di Stefano, 2014) **
Hangmen Also Die! (Fritz Lang, 1943) **
It Follows (David Robert Mitchell, 2014) ***
Deadline - U.S.A. (Richard Brooks, 1952) ****
Inside Out (Pete Docter, 2015) *

Juin 2015

Judge Priest (John Ford, 1934) ***
A Girl at My Door (July Jung, 2014) ***
Doctor Bull (John Ford, 1933) **
When Willie Comes Marching Home (John Ford, 1950) *
Up the River (John Ford, 1930) °
Nightcrawler (Dan Gilroy, 2014) **
Trois souvenirs de ma jeunesse (Arnaud Desplechin, 2015) *
Ex Machina (Alex Garland, 2015) ***
Play Misty for Me (Clint Eastwood, 1971) **
Jurassic World (Colin Trevorrow, 2015) *
Hooper (Hal Needham, 1978) *
The Sugarland Express (Steven Spielberg, 1974) *

Mai 2015

Aces High (Jack Gold, 1976) 7/10
Cold in July (Jim Mickle, 2014) 4/10
Swallows and Amazons (Claude Whatham, 1974) 6.5/10
Mad Max: Fury Road (George Miller, 2015) 7/10
Le deuxième souffle (Jean-Pierre Melville, 1966) 8/10
Young Ones (Jake Paltrow, 2014) 6.5/10
Mogambo (John Ford, 1953) 7/10
Ministry of Fear (Fritz Lang, 1944) 7.5/10
Horns (Alexandre Aja, 2013) 6.5/10
P'tit Quinquin (Bruno Dumont, 2014) -/10
Hope and Glory (John Boorman, 1987) 7.5/10
The Exorcist (William Friedkin, 1973) 8/10
Queen and Country (John Boorman, 2014) 6.5/10
Elephant (Alan Clarke, 1989) -/10
The Firm (Alan Clarke, 1989) 6/10

Avril 2015

Made in Britain (Alan Clarke, 1982) 6/10
Avengers: Age of Ultron (Joss Whedon, 2015) 4/10
La cérémonie (Nagisa Oshima, 1971) 5/10
Scum (Alan Clarke, 1979) 7/10
A Most Violent Year (J.C. Chandor, 1981) 8/10
Lonely Are the Brave (David Miller, 1962) 8/10
The Burbs (Joe Dante, 1989) 5.5/10
The Other Woman (Nick Cassavetes, 2014) 5.5/10
Big Eyes (Tim Burton, 2014) 5.5/10
Shonen (Nagisa Oshima, 1969) 6.5/10
La pendaison (Nagisa Oshima, 1968) 5/10

Mars 2015

Capitaine Conan (Bertrand Tavernier, 1996) 7/10
An Inspector Calls (Guy Hamilton, 1954) 6.5/10
Man of the West (Anthony Mann, 1958) 5.5/10
Inherent Vice (Paul Thomas Anderson, 2014) 5.5/10
The Chase (Arthur Penn, 1966) 7/10
Cape Fear (J. Lee Thompson, 1962) 5/10
La vie et rien d'autre (Bertrand Tavernier, 1989) 8.5/10
Bakumatsu taiyo-den (Yuzo Kawashima, 1957) 6/10
Coming Home (Hal Ashby, 1978) 8/10
Phantom of the Paradise (Brian De Palma, 1974) 7/10
Birdman: Or (The Unexpected Virtue of Ignorance) (Alejandro G. Iñárritu, 2014) 5.5/10

Février 2015

8 Million Ways to Die (Hal Ashby, 1986) 7/10
Lady Snowblood: love song of vengeance (Toshiya Fujita, 1974) 6.5/10
The Inheritance (Masaka Kobayashi, 1962) 8/10
The Phantom of the Opera (Rupert Julian, 1929) 6.5/10
Madeleine (David Lean, 1950) 8/10
Bound for Glory (Hal Ashby, 1976) 6.5/10
Equus (Sidney Lumet, 1977) 4/10
American Sniper (Clint Eastwood, 2014) 5/10
Les nouveaux sauvages (Damián Szifron, 2014) 8/10
Being There (Hal Ashby, 1979) 8/10
Tip Top (Serge Bozon, 2013) 4.5/10
Whirlpool (Otto Preminger, 1949) 7/10
Jupiter Ascending (The Wachowskis, 2015) 5/10
Coogan's Bluff (Don Siegel, 1968) 6.5/10
The Fearless Vampire Killers (Roman Polanski, 1967) 7.5/10
Bringing Up Baby (Howard Hawks, 1938) 6/10

Janvier 2015

Aliens (James Cameron, 1986) 6/10
Blithe Spirit (David Lean, 1945) 6/10
The Last Detail (Hal Ashby, 1973) 7.5/10
The Landlord (Hal Ashby, 1970) 8/10
Le sauvage (Jean-Paul Rappeneau, 1975) 7/10
7 Women (John Ford, 1966) 6/10
Bunny Lake Is Missing (Otto Preminger, 1965) 7.5/10
Alexandre le bienheureux (Yves Robert, 1968) 7/10
Gangs of Wasseypur (Anurag Kashyap, 2012) 7/10
Foxcatcher (Bennett Miller, 2014) 6.5/10
The Shootist (Don Siegel, 1976) 7.5/10
Wild (Jean-Marc Vallée, 2014) 6/10
The Private Affairs of Bel Ami (Albert Lewin, 1947) 7/10
10 Rillington Place (Richard Fleischer, 1971) 8/10
The Riot Club (Lone Scherfig, 2014) 3/10
Eaux profondes (Michel Deville, 1981) 7.5/10
Coup de tête (Jean-Jacques Annaud, 1979) 8/10
Exodus (Ridley Scott, 2014) 6/10

Décembre 2014

Musashi contre Baiken (Tomu Uchida, 1971) 5.5/10
Le duel de l'aube (Tomu Uchida, 1965) 7/10
Seul contre tous à Ichijoji (Tomu Uchida, 1964) 6.5/10
Whiplash (Damien Chazelle, 2014) 7/10
A deux sabres (Tomu Uchida, 1963) 6.5/10
Les moines lanciers du temple Hozoin (Tomu Uchida, 1962) 7.5/10
La légende de Miyamoto Musashi (Tomu Uchida, 1961) 6.5/10
This Happy Breed (David Lean, 1944) 6.5/10
Dressed to Kill (Brian De Palma, 1980) 7/10
Still Life (Uberto Pasolini, 2013) 4/10
The Front (Martin Ritt, 1976) 6.5/10
The Hunger Games: Mockingjay - Part 1 (Francis Lawrence, 2014) 5/10
Jour de fête (Jacques Tati, 1949) 7/10
Coming Home (Zhang Yimou, 2014) 4/10
On the Job (Erik Matti, 2013) 7/10
Tightrope (Richard Tuggle, 1984) 6/10
The Servant (Joseph Losey, 1963) 6.5/10
Christine (John Carpenter, 1983) 6.5/10
Scarlet Street (Fritz Lang, 1945) 8/10
Dallas Buyers Club (Jean-Marc Vallée, 2013) 6.5/10

Novembre 2014

House of Strangers (Joseph L. Mankiewicz, 1949) 8/10
The Black Adder (1982-1983) 7/10
Gone with the Wind (Victor Fleming, 1939) 7/10
The Woman in the Window (Fritz Lang, 1944) 7/10
Blood Simple (Joel Coen, 1984) 6.5/10
La planète sauvage (René Laloux, 1973) 5.5/10
Fat City (John Huston, 1972) 7/10
Starred Up (David Mackenzie, 2013) 5.5/10
Mystery (Lou Ye, 2012) 7.5/10
Vie sauvage (Cédric Kahn, 2014) 6.5/10
Joe Kidd (John Sturges, 1972) 5/10
Carrie (Brian De Palma, 1976) 8/10
Palo Alto (Gia Coppola, 2013) 6.5/10
Interstellar (Christopher Nolan, 2014) 4/10
If.... (Lindsay Anderson, 1969) 5/10
Between Heaven and Hell (Richard Fleischer, 1957) 7/10
Excalibur (John Boorman, 1981) 6/10
The Man in the White Suit (Alexander Mackendrick, 1951) 7.5/10
Orange Is the New Black s02 6/10
Bande de filles (Céline Sciamma, 2014) 5/10

Octobre 2014

Blow Out (Brian De Palma, 1981) 9/10
Magic in the Moonlight (Woody Allen, 2014) 6.5/10
Prince of Persia: The Sands of Time (Mike Newell, 2010) 5.5/10
Lifeboat (Alfred Hitchcock, 1944) 7.5/10
The Lavender Hill Mob (Charles Crichton, 1951) 7/10
Orange Is the New Black s01 6.5/10
Le désert des Tartares (Valerio Zurlini, 1976) 7/10
The King of Comedy (Martin Scorsese, 1982) 7.5/10
Mommy (Xavier Dolan, 2014) 7/10
L'assassino (Elio Petri, 1961) 7/10
Gone Girl (David Fincher, 2014) 7.5/10
Kill List (Ben Wheatley, 2011) 4/10
Still the Water (Naomi Kawase, 2014) 6.5/10
Tu veux... ou tu veux pas? (Tonie Marshall, 2014) 5/10
Joe (David Gordon Green, 2013) 6/10
La vie de château (Jean-Paul Rappeneau, 1966) 6.5/10
Shameless s03 7/10

Septembre 2014

The Blue Max (John Guillermin, 1966) 7.5/10
Saint Laurent (Bertrand Bonello, 2014) 7/10
Léviathan (Andreï Zviaguintsev, 2014) 6.5/10
The Broken Circle Breakdown (Felix van Groeningen, 2012) 6/10
Out of the Furnace (Scott Cooper, 2013) 6.5/10
Norma Rae (Martin Ritt, 1979) 7/10
Gemma Bovery (Anne Fontaine, 2014) 7/10
Waterloo Bridge (Mervyn LeRoy, 1940) 7/10
The King of Marvin Gardens (Bob Rafelson, 1972) 5/10
Broken Lance (Edward Dmytryk, 1954) 4/10
The Molly Maguires (Martin Ritt, 1970) 7/10
Les combattants (Thomas Cailley, 2014) 7.5/10
Visages d'enfants (Jacques Feyder, 1925) 5.5/10
Justified s04 6/10

Août 2014

22 Jump Street (Phil Lord, Christopher Miller, 2014) 5.5/10
Two Weeks in Another Town (Vincente Minnelli, 1962) 7/10
Black Coal, Thin Ice (Diao Yi'nan, 2014) 8/10
Dawn of the Planet of the Apes (Matt Reeves, 2014) 5.5/10
Neighbors (Nicholas Stoller, 2014) 5.5/10
Boyhood (Richard Linklater, 2014) 7.5/10
Drug War (Johnnie To, 2012) 7/10
Guardians of the Galaxy (James Gunn, 2014) 5.5/10
Baby Doll (Elia Kazan, 1956) 7/10
Geronimo (Tony Gatlif, 2014) 2/10
A Fresh Start (Jang Woo-jin, 2014) 6/10
Gyeongju (Zhang Lu, 2014) 6.5/10
Pause (Mathieu Urfer, 2014) 6/10
Home Faber (Trois Femmes) (Richard Dindo, 2014) 3/10
The Alamo (John Wayne, 1960) 5/10
Blue Ruin (Jeremy Saulnier, 2013) 8/10
L'homme qu'on aimait trop (André Téchiné, 2014) 6/10

Juillet 2014

Under the Skin (Jonathan Glazer, 2013) 6.5/10
Kaguyahime no monogatari (Isao Takahata, 2013) 8/10
Dead Man (Jim Jarmusch, 1995) 6/10

Juin 2014

Ghost Dog: The Way of the Samurai (Jim Jarmusch, 1999) 7/10
Palo Alto (Gia Coppola, 2013) 7/10
Shameless s02 6/10
Sullivan's Travels (Preston Sturges, 1941) 6.5/10
Rasputin the Mad Monk (Don Sharp, 1966) 6.5/10
55 Days at Peking (Nicholas Ray, 1963) 6.5/10
The Two Faces of January (Hossein Amini, 2014) 7/10
Mystery Train (Jim Jarmusch, 1989) 7.5/10
An American in Paris (Vincente Minnelli, 1951) 6/10
Pinky (Elia Kazan, 1949) 7.5/10
Tesis (Alejandro Amenábar, 1996) 7/10
La chambre bleue (Mathieu Amalric, 2014) 6.5/10
Colorado Territory (Raoul Walsh, 1949) 7.5/10
Letter from an Unknown Woman (Max Ophüls, 1948) 7.5/10
Bird People (Pascale Ferran, 2014) 7.5/10
Daybreakers (The Spierig Brothers, 2009) 6/10
De battre mon coeur s'est arrêté (Jacques Audiard, 2005) 7/10
Maps to the Stars (David Cronenberg, 2014) 6.5/10
Maniac (William Lustig, 1980) 5/10
It Happened Here (Kevin Brownlow, Andrew Mollo, 1965) 6.5/10
Edge of Tomorrow (Doug Liman, 2014) 6/10

Mai 2014

Deux jours, une nuit (Jean-Pierre Dardenne, Luc Dardenne, 2014) 7/10
Wake in Fright (Ted Kotcheff, 1971) 7/10
The Homesman (Tommy Lee Jones, 2014) 6.5/10
Lunch Hour (James Hill, 1961) 7.5/10
Anchorman 2: The Legend Continues (Adam McKay, 2013) 5/10
Pas son genre (Lucas Belvaux, 2014) 8/10
Get Carter (Mike Hodges, 1971) 8.5/10
Le plaisir (Max Ophüls, 1952) 6/10
Shameless s01 7/10
Porky's (Bob Clark, 1982) 6/10
X-Men: Days of Future Past (Bryan Singer (2014) 6/10
Prince Avalanche (David Gordon Green, 2013) 6.5/10
Godzilla (Gareth Edwards, 2014) 6/10
Blackbird (Jason Buxton, 2012) 8/10
Henry: Portrait of a Serial Killer (John McNaughton, 1986) 6.5/10
Dans la cour (Pierre Salvadori, 2014) 5/10
Tom à la ferme (Xavier Dolan, 2013) 7/10
Tokyo Family (Yôji Yamada, 2013) 6.5/10
Fading Gigolo (John Turturro, 2013) 6/10
Les fraises sauvages (Ingmar Bergman, 1957) 6.5/10
The Sorcerer (William Friedkin, 1977) 8/10
House of Cards s01 6.5/10

Avril 2014

The Big Parade (King Vidor, 1925) 6.5/10
Fast-Walking (James B. Harris, 1982) 8/10
My Sweet Pepper Land (Hiner Saleem, 2013) 7.5/10
The Man I Love (Raoul Walsh, 1947) 7/10
Boomerang! (Elia Kazan, 1947) 8/10
Les yeux jaunes des crocodiles (Cécile Telerman, 2014) 5/10
Night Moves (Kelly Reichardt, 2013) 6.5/10
Desk Set (Walter Lang, 1957) 5/10
Beyond a Reasonable Doubt (Fritz Lang, 1956) 7/10
Blue in the Face (Paul Auster, Wayne Yang, 1995) 6.5/10
Smoke (Wayne Wang, 1995) 7.5/10
Noah (Darren Aronofsky, 2014) 6/10
The Passionate Friends (David Lean, 1949) 7.5/10
Jimmy P. (Arnaud Desplechin, 2013) 6.5/10
White Dog (Samuel Fuller, 1982) 7/10
The War Lord (Franklin J. Schaffner, 1965) 7.5/10
The Spy in Black (Michael Powell, 1939) 7/10
Deranged (Jeff Gillen, Alan Ormsby, 1974) 6.5/10
Deathtrap (Sidney Lumet, 1982) 6/10
The Lost Weekend (Billy Wilder, 1945) 8/10
The Mortal Storm (Frank Borzage, 1940) 7/10
Luther s01-s02 7/10
Moonfleet (Fritz Lang, 1955) 7.5/10
The Seventh Cross (Fred Zinnemann, 1944) 6/10
Bell, Book and Candle (Richard Quine, 1958) 5.5/10

Mars 2014

Edmond (Stuart Gordon, 2005) 6.5/10
Her (Spike Jonze, 2013) 7.5/10
Pat and Mike (George Cukor, 1952) 8/10
Scaramouche (George Sidney, 1952) 8/10
Room 237 (Rodney Ascher, 2012) -
2 ou 3 choses que je sais d'elle (Jean-Luc Godard, 1967) 4/10
Brigadoon (Vincente Minnelli, 1954) 5.5/10
Captain America: The Winter Soldier (Anthony Russo, Joe Russo, 2014) 5/10
Madame de... (Max Ophüls, 1953) 8.5/10
Runaway Train (Andrei Konchalovsky, 1985) 7/10
I Will Buy You (Masaki Kobayashi, 1956) 6.5/10
Lord Jim (Richard Brooks, 1965) 6/10
Masculin féminin (Jean-Luc Godard, 1966) 7/10
Brief Encounter (David Lean, 1945) 8/10
Lifeforce (Tobe Hooper, 1985) 5/10
Young Adult (Jason Reitman, 2011) 7/10
Knightriders (George A. Romero) 8/10
Odd Man Out (Carol Reed, 1947) 8/10
The Call of the Wild (William A. Wellman, 1935) 6.5/10
Stalag 17 (Billy Wilder, 1953) 8/10
Made in U.S.A (Jean-Luc Godard, 1966) 4/10
O Brother, Where Art Thou? (Joel Coen, 2000) 7/10
Boudu sauvé des eaux (Jean Renoir, 1932) 7/10
Nous ne vieillirons pas ensemble (Maurice Pialat, 1972) 5/10
Fedora (Billy Wilder, 1978) 8/10
Diplomatie (Volker Schlöndorff, 2014) 5.5/10
Vivre sa vie: Film en douze tableaux (Jean-Luc Godard, 1962) 5.5/10
Kiss of the Damned (Xan Cassavetes, 2012) 6.5/10
Une femme est une femme (Jean-Luc Godard, 1961) 8/10
The Hustler (Robert Rossen, 1961) 6.5/10
The Sweetest Thing (Roger Kumble, 2002) 5/10
Robocop (Paul Verhoeven, 1987) 7/10
The Grand Budapest Hotel (Wes Anderson, 2014) 6/10
While the City Sleeps (Fritz Lang, 1956) 8/10
Dark Star (John Carpenter, 1974) 7/10

Février 2014

Only Lovers Left Alive (Jim Jarmusch, 2013) 9/10
August: Osage County (John Wells, 2013) 6/10
The Postman Always Rings Twice (Bob Rafelson, 1981) 7/10
Rampart (Oren Moverman, 2011) 6.5/10
Lolita (Stanley Kubrick, 1962) 6/10
Ida (Pawel Pawlikowski, 2013) 7.5/10
Requiem for a Dream (Darren Aronofsky, 2000) 5.5/10
The World, the Flesh and the Devil (Ranald MacDougall, 1959) 7/10
The Conversation (Francis Ford Coppola, 1974) 8/10
Zatoichi 6: Zatoichi and the Chest of Gold (Kazuo Ikehiro, 1964) 7/10
Trapeze (Carol Reed, 1956) 6.5/10
No Strings Attached (Ivan Reitman, 2011) 6.5/10
Hatari! (Howard Hawks, 1962) 7/10
Kiss Me, Stupid (Billy Wilder, 1964) 7/10
Dark Shadows (Tim Burton, 2012) 7/10
The Right Stuff (Philip Kaufman, 1983) 7/10
Great Expectations (David Lean, 1946) 8/10
From Here to Eternity (Fred Zinnemann, 1953) 7.5/10
Enough Said (Nicole Holofcener, 2013) 7/10
Little Caesar (Mervyn LeRoy, 1931) 6.5/10
The World's End (Edgar Wright, 2013) 5/10
American Hustle (David O. Russell, 2013) 6/10
Foxfire (Laurent Cantet, 2012) 7.5/10
L'amour est un crime parfait (Arnaud Larrieu, Jean-Marie Larrieu, 2013) 6.5/10
L'enfance d'Ivan (Andreï Tarkovski, 1962) 6/10

Janvier 2014

Nymphomaniac Vol. 2 (Lars von Trier, 2013) 7/10
12 Years a Slave (Steve McQueen, 2015) 7/10
Sex, Lies, and Videotape (Steven Soderbergh, 1989) 7.5/10
A Touch of Sin (Jia Zhang-ke, 2013) 8/10
Philomena (Stephen Frears, 2013) 5/10
Lady Snowblood (Toshiya Fujita, 1973) 7/10
The Wind Rises (Hayao Miyazaki, 2013) 6.5/10
Poltergeist (Tobe Hooper, 1982) 7/10
Snowpiercer (Bong Joon-ho, 2013) 6.5/10
The Girl Can't Help It (Frank Tashlin, 1956) 8/10
North to Alaska (Henry Hathaway, 1960) 6.5/10
IT Crowd s01-s04 8/10
Mary Queen of Scots (Thomas Imbach, 2013) 4/10
Twilight's Last Gleaming (Robert Aldrich, 1977) 6/10
River of No Return (Otto Preminger, 1954) 8/10
Plein soleil (René Clément, 1960) 8/10
The Seven Year Itch (Billy Wilder, 1955) 8.5/10
Turn Left at the End of the World (Avi Nesher, 2004) 5/10
The Kremlin Letter (John Huston, 1970) 6.5/10
Wakolda (Lucía Puenzo, 2013) 7/10
The Holiday (Nancy Meyers, 2006) 6/10
Haywire (Steven Soderbergh, 2011) 7/10
The Graduate (Mike Nichols, 1967) 10/10
Murder on the Orient Express (Sidney Lumet, 1974) 6/10
Zatoichi 2: The Tale of Zatoichi Continues (Kazuo Mori, 1962) 7/10
The Fury (Brian De Palma, 1978) 7.5/10
Zatoichi 4: The Fugitive (Tokuzo Tanaka, 1963) 7/10
The Best Years of Our Lives (William Wyler, 1946) 8/10
Breaking Bad Final Season 7/10
Nymphomaniac Vol. 1 (Lars von Trier, 2013) 8/10
On the Beach (Stanley Kramer, 1959) 7/10

Décembre 2013

Carrie (Brian De Palma, 1976) 8/10
Don Jon (Joseph Gordon-Levitt, 2013) 5/10
All Is Lost (J.C. Chandor, 2013) 7.5/10
The Thick-Walled Room (Masaki Kobayashi, 1956) 7/10
Série noire (Alain Corneau, 1979) 6/10
The Wolf of Wall Street (Martin Scorsese, 2013) 7/10
Zatoichi 3: New Tale of Zatoichi (Tokuzo Tanaka, 1963) 7.5/10
A Passage to India (David Lean, 1984) 8/10
The Lunchbox (Ritesh Batra, 2013) 6.5/10
The Conjuring (James Wan, 2013) 6.5/10
Like Father, Like Son (Hirokazu Kore-eda, 2013) 8/10
Faces (John Cassavetes, 1968) 7/10
Zatoichi 1: The Tale of Zatoichi (Kenji Misumi, 1962) 7.5/10
Suzanne (Katell Quillévéré, 2013) 6.5/10
Miss Oyu (Kenji Mizoguchi, 1951) 6.5/10
Dr. Mabuse, der Spieler (Fritz Lang, 1922) 7/10
Shadows (John Cassavetes, 1959) 7.5/10
El Dorado (Howard Hawks, 1966) 5.5/10
12 Angry Men (Sidney Lumet, 1957) 8/10
Lord of the Flies (Peter Brook, 1963) 5.5/10
To Die For (Gus Van Sant, 1995) 7/10
The Duellists (Ridley Scott, 1977) 8/10
Kôchiyama Sôshun (Sadao Yamanaka, 1936) 6.5/10
Restless (Gus Van Sant, 2011) 7/10
The Immigrant (James Gray, 2013) 5/10
This Is 40 (Judd Apatow, 2012) 7.5/10
Casse-tête chinois (Cédric Klapisch, 2013) 6/10
La jaula de oro (Diego Quemada-Díez, 2013) 6.5/10
Tange Sazen: The Million Ryô Pot (Sadao Yamanaka, 1935) 8/10
The Warriors (Walter Hill, 1979) 6/10 (ça aurait été plus sans les nouvelles transitions)
Peter Ibbetson (Henry Hathaway, 1935) 8/10
Rebel Without a Cause (Nicholas Ray, 1955) 8/10
My Own Private Idaho (Gus Van Sant, 1991) 5.5/10
Drugstore Cowboy (Gus Van Sant, 1989) 7/10
Juliet in Love (Wilson Yip, 2000) 6/10
La Vénus à la fourrure (Roman Polanski, 2013) 8/10

Novembre 2013

Moon Warriors (Sammo Hung, 1993) ***
The Counselor (Ridley Scott, 2013) °
The Hunger Games: Catching Fire (Francis Lawrence, 2013) ***
Reservoir Dogs (Quentin Tarantino, 1992) ***
Pieta (Kim Ki-duk, 2012) *
Borgen s03 ****
The Taste of Money (Im Sang-soo, 2012) ***
The Honey Pot (Joseph L. Mankiewicz, 1967) ***
About Time (Richard Curtis, 2013) *
La grande frousse/la cité de l'indicible peur (Jean-Pierre Mocky, 1964) **
Pulp Fiction (Quentin Tarantino, 1994) ***
What Did You Do in the War, Daddy? (Blake Edwards, 1966) ***
Les garçons et Guillaume, à table! (Guillaume Gallienne, 2013) ***
Damsels in Distress (Whit Stillman, 2011) ***
Un château en Italie (Valeria Bruni Tedeschi, 2013) ***
L'Ibis rouge (Jean-Pierre Mocky, 1975) **
The Iceman (Ariel Vromen, 2012) ***
A Hard Day's Night (Richard Lester, 1964) **
East of Eden (Elia Kazan, 1955) ***
True Grit (Henry Hathaway, 1969) **
Carnage (Roman Polanski, 2011) ****
Will Success Spoil Rock Hunter? (Frank Tashlin, 1957) ****
It Might Get Loud (Davis Guggenheim, 2008, docu) **
Downton Abbey s03 *
The Bay (Barry Levinson, 2012) *
Quai d'Orsay (Bertrand Tavernier, 2013) ** :!:
Weddings and Babies (Morris Engel, 1958) ***
Sinister (Scott Derrickson, 2012) **
Thor: The Dark World (Alan Taylor, 2013) ** :!:
Inside Llewyn Davis (Joel Coen, Ethan Coen, 2013) *** :?:
Giant (George Stevens, 1956) ***
Lovers and Lollipops (Morris Engel, Ruth Orkin, 1956) ***

Octobre 2013

Lola Montès (Max Ophüls, 1955) ***
8 1/2 (Federico Fellini, 1963) *
Lone Star (John Sayles, 1996) **
Seven Days in May (John Frankenheimer, 1964) **
Gravity (Alfonso Cuarón, 2013) ***
Le vieux fusil (Robert Enrico, 1975) **
Left Foot Right Foot (Germinal Roaux, 2013) **
Sweetwater (Logan Miller, 2013) **
Les grandes ondes (Lionel Baier, 2013) **
Behind the Candelabra (Steven Soderbergh, 2013) **
Adam's Rib (George Cukor, 1949) ***
Prisoners (Denis Villeneuve, 2013) ***
La vengeance d'un acteur (Kon Ichikawa, 1963) ****
The Land of Hope (Sion Sono, 2012) **
Little Fugitive (Ray Ashley, Morris Engel, 1953) ***
La vie d'Adèle (Abdellatif Kechiche, 2013) ***
Die Blechtrommel (Volker Schlöndorff, 1979) **
Broadway Danny Rose (Woody Allen, 1984) ***
Rosemary's Baby (Roman Polanski, 1968) ***
Antiviral (Brandon Cronenberg, 2012) **
Shane (George Stevens, 1953) ***
Tess (Roman Polanski, 1979) ****
Promised Land (Gus Van Sant, 2012) ***

Septembre 2013

Piranha (Joe Dante, 1978) ***
Victim (Ringo Lam, 1999) ***
Blue Jasmine (Woody Allen, 2013) ***
Chitty Chitty Bang Bang (Ken Hughes, 1968) ***
America, America (Elia Kazan, 1963) ***
Babel (Alejandro González Iñárritu, 2006) *
Milano trema - la polizia vuole giustizia (Sergio Martino, 1973) **
Mud (Jeff Nichols, 2012) ***
Elle s'en va (Emmanuelle Bercot, 2013) *
La danza de la realidad (Alejandro Jodorowsky, 2013) **
Les gamins (Anthony Marciano, 2013) -
Y a-t-il un Français dans la salle? (Jean-Pierre Mocky, 1982) ***
The Boston Strangler (Richard Fleischer, 1968) ****
Fail-Safe (Sidney Lumet, 1964) ***
Un drôle de paroissien (Jean-Pierre Mocky, 1963) **
Judex (Georges Franju, 1963) **
Il generale della Rovere (Roberto Rossellini, 1959) ***
Bad Day at Black Rock (John Sturges, 1955) ****
On the Waterfront (Elia Kazan, 1954) ***
Gaslight (George Cukor, 1944) ***

Août 2013

Q & A (Sidney Lumet, 1990) ****
Niagara (Henry Hathaway, 1953) ****
Jeune & jolie (François Ozon, 2013) ***
Holiday (George Cukor, 1938) ***
Grand Central (Rebecca Zlotowski, 2013) ***
Elysium (Neill Blomkamp, 2013) ***
Downton Abbey s01 ***
Before Sunset (Richard Linklater, 2004) **
Michael Kohlhaas (Arnaud des Pallières, 2013) **
Lore (Cate Shortland, 2012) **
Cronos (Guillermo del Toro, 1993) **
Your Sister's Sister (Lynn Shelton, 2011) **
Le miraculé (Jean-Pierre Mocky, 1987) *
Help! (Richard Lester, 1965) *
The Great Gatsby (Jack Clayton, 1974) *
Bounce Call Girls (Masato Harada, 1997) *
Okami Kodomo no Ame to Yuki (Mamoru Hosoda, 2012) *

Juillet 2013

Il sorpasso / Le fanfaron (Dino Risi, 1962) ****
L'inconnu du lac (Alain Guiraudie, 2013) ****
Splendor in the Grass (Elia Kazan, 1961) ****
La resa dei conti (Sergio Sollima, 1966) ***
L'homme de Rio (Philippe de Broca, 1964) ***
The Thief of Bagdad (Ludwig Berger, Michael Powell, Tim Whelan, 1940) **
Pacific Rim (Guillermo del Toro, 2013) **
Roma a mano armata (Umberto Lenzi, 1976) **
Frances Ha (Noah Baumbach, 2012) **
Gentleman's Agreement (Elia Kazan, 1947) **
The Hour s01 **
O.C.T.B : Organized Crime & Triad Bureau (Kirk Wong, 1994) **
Passion (Brian De Palma, 2012) *
Two Mules for Sister Sara (Don Siegel, 1970) *
Il divo: La spettacolare vita di Giulio Andreotti (Paolo Sorrentino, 2008) *
Il deserto rosso (Michelangelo Antonioni, 1964) -
The Congress (Ari Folman, 2013) -
The Wolverine (James Mangold, 2013) -
World War Z (Marc Forster, 2013) -

Juin 2013

Cloverfield (Matt Reeves, 2008) *****
Before Midnight (Richard Linklater, 2013) ****
Red River (Howard Hawks, 1948) ****
Running On Empty (Sidney Lumet, 1988) ****
The Verdict (Sidney Lumet, 1982) ****
Le locataire (Roman Polanski, 1976) ****
Viva Zapata! (Elia Kazan, 1952) ****
La grande bellezza (Paolo Sorrentino, 2013) ****
Sergent Rutledge (John Ford, 1960) ***
Where the Sidewalk Ends (Otto Preminger, 1950) ***
The Swimmer (Frank Perry, 1968) ***
All the President's Men (Alan J. Pakula, 1976) ***
The Purple Rose of Cairo (Woody Allen, 1985) ***
The Informer (John Ford, 1935) ***
Cheyenne Autumn (John Ford, 1964) **
The Lost Patrol (John Ford, 1934) **
Real Humans s01 **
Hannah Arendt (Margarethe von Trotta, 2012) **
The Bling Ring (Sofia Coppola, 2013) **
Hangman's Knot (Roy Huggins, 1952) **
The Iron Horse (John Ford, 1924) **
Mary of Scotland (John Ford, 1936) **
Intimate Confessions of a Chinese Courtesan / Ai nu (Chu Yan, 1972) **
Child's Play (Sidney Lumet, 1972) *
Chernobyl Diaries (Bradley Parker, 2012) *
After Earth (M. Night Shyamalan, 2013) *
Star Trek Into Darkness (J.J. Abrams, 2013) -
The Chronicles of Riddick (David Twohy, 2004) -
The Twilight Saga: New Moon (Chris Weitz, 2009) -
The Twilight Saga: Eclipse (David Slade, 2010) -
Only God Forgives (Nicolas Winding Refn, 2013) -
Man of Steel (Zack Snyder, 2013) -

Mai 2013

****
Leave Her to Heaven (John M. Stahl, 1945)
Wild River (Elia Kazan, 1960)
Casque d'or (Jacques Becker, 1952)
Garden of Evil (Henry Hathaway, 1954)
Violent Saturday (Richard Fleischer, 1955)

***
Body Double (Brian De Palma, 1984)
* We Bought a Zoo (Cameron Crowe, 2011)
Le passé (Asghar Farhadi, 2013)
The Perks of Being a Wallflower (Stephen Chbosky, 2012)
* Laura (Otto Preminger, 1944)
Una vita difficile (Dino Risi, 1961)
Two Mothers (Anne Fontaine, 2013)
Tobacco Road (John Ford, 1941)
Poltergeist (Tobe Hooper, 1982)
The Pink Panther (Blake Edwards, 1963)

**
Loulou (Maurice Pialat, 1980)
Wadjda (Haifaa Al-Mansour, 2012)
Big Love s01+02
I Give It a Year (Dan Mazer, 2013)
A Streetcar Named Desire (Elia Kazan, 1951)
The Vikings (Richard Fleischer, 1958)
The Company You Keep (Robert Redford, 2012)
Jigokumon (Gate of Hell) (Teinosuke Kinugasa, 1953)
Cesare deve morire (Paolo Taviani, Vittorio Taviani, 2012)
Le septième sceau (Ingmar Bergman, 1957)

*
Neil Young Journeys (Jonathan Demme, 2011, docu)
Family Plot (Alfred Hitchcock, 1976)
* Babettes gæstebud (Gabriel Axel, 1987)
Snatch (Guy Ritchie, 2000)

-
The Great Gatsby (Baz Luhrmann, 2013)
Hannah (Joe Wright, 2011)
Pitch Perfect (Jason Moore, 2012)
Crash (David Cronenberg, 1996)
Die Wand (Julian Pölsler, 2012)
Fast & Furious 6 (Justin Lin, 2013)

Avril 2013

8.5/10
The Third Man (Carol Reed, 1949)
Oliver Twist (David Lean, 1948)
Les diaboliques (Henri-Georges Clouzot, 1955)

8/10
* Rashômon (Akira Kurosawa, 1950)

7.5/10
The Red Badge of Courage (John Huston, 1951)
* Eternal Sunshine of the Spotless Mind (Michel Gondry, 2004)
Touch of Evil (Orson Welles, 1958)
Panic in the Streets (Elia Kazan, 1950)

7/10
* Frenzy (Alfred Hitchcock, 1972)
Safe in Hell (William A. Wellman, 1931)
The Host (Andrew Niccol, 2013)
Justified s03
The Naked Spur (1953, Anthony Mann)
The Shanghai Gesture (Josef von Sternberg, 1941)
Steamboat Round the Bend (John Ford, 1935)
* Ted (Seth MacFarlane, 2012)

6.5/10
The Prisoner of Shark Island (John Ford, 1936)
Side Effects (Steven Soderbergh, 2013)
Oblivion (Joseph Kosinski, 2013)

6/10
Topaz (Alfred Hitchcock, 1969)
The Place Beyond the Pines (Derek Cianfrance, 2012)
Torn Curtain (Alfred Hitchcock, 1966)
Iron Man 3 (Shane Black, 2013)
Das Boot (Wolfgang Petersen, 1981)

5/10
Los amantes pasajeros (Pedro Almodóvar, 2013)
The Grandmaster (Wong Kar-wai, 2013)

4/10
L'écume des jours (Michel Gondry, 2013)

Mars 2013

7/10
Dressed to Kill (Brian De Palma, 1980)
* Il mio nome è Nessuno (Tonino Valerii, 1973)
Dial M for Murder (Alfred Hitchcock, 1954)
Forbrydelsen s01
Bron/Broen (The Bridge)

6.5/10
This Is 40 (Judd Apatow, 2012)
Ruby Sparks (Jonathan Dayton, Valerie Faris, 2012)

6/10
* Westworld (Michael Crichton, 1973)
The Plague Dogs (Martin Rosen, 1982)
Au bout du conte (Agnès Jaoui, 2013)
Eva (Kike Maíllo, 2011)
Lincoln (Steven Spielberg, 2012)
The Proposition (John Hillcoat, 2005)
No (Pablo Larraín, 2012)
* Marnie (Alfred Hitchcock, 1964)

5/10
Twixt (Francis Ford Coppola, 2011)

3/10
Spring Breakers (Harmony Korine, 2012)
Hobo with a Shotgun (Jason Eisener, 2011)

Février 2013

9/10
Le quai des brumes (Marcel Carné, 1938)

8/10
Blow Out (Brian De Palma, 1981)
Tess (Roman Polanski, 1979)
* The Birds (Alfred Hitchcock, 1963)

7/10
Killer Joe (William Friedkin, 2011)
Donovan's Reef (John Ford, 1963)
Shadow Dancer (James Marsh, 2012)

6.5/10
Hanyo (Ki-young Kim, 1960)
Blancanieves (Pablo Berger, 2012)
Bandslam (Todd Graff, 2009)

6/10
Silver Linings Playbook (David O. Russell, 2012)
Hitchcock (Sacha Gervasi, 2012)
The Killer Elite (Sam Peckinpah, 1975)
Alceste à bicyclette (Philippe Le Guay, 2013)

5/10
Beautiful Creatures (Richard LaGravenese, 2013)

Janvier 2013

9.5/10
* Vertigo (Alfred Hitchcock, 1958)

8.5/10
* The Night of the Hunter (Charles Laughton, 1955)

8/10
* Groundhog Day (Harold Ramis, 1993)
The Long Goodbye (Robert Altman, 1973)
La meglio gioventù (Marco Tullio Giordana, 2003)
* La poison (Sacha Guitry, 1951)

7.5/10
Después de Lucia (Michel Franco, 2012)
Django Unchained (Quentin Tarantino, 2012)
* The Party (Blake Edwards, 1968)
The Man Who Knew Too Much (Alfred Hitchcock, 1956)

7/10
Wuthering Heights (Andrea Arnold, 2011)
The Five-Year Engagement (Nicholas Stoller, 2012)
Suddenly, Last Summer (Joseph L. Mankiewicz, 1959)
Life of Pi (Ang Lee, 2012)
Rubber (Quentin Dupieux, 2010)
* Intolerable Cruelty (Joel Coen, 2003)
Young Adult (Jason Reitman, 2011)
New Girl s01

6.5/10
Zero Dark Thirty (Kathryn Bigelow, 2012)
Harvey (Henry Koster, 1950)

6/10
21 Jump Street (Phil Lord & Chris Miller, 2012)

5.5/10
Tabu (MIguel Gomes, 2012)

4/10
The Master (Paul Thomas Anderson, 2012)
Sightseers (Ben Wheatley, 2012)
Dernière édition par magobei le 29 sept. 16, 23:22, édité 14 fois.
Ça sera la restauration antédiluvienne de 2017 sortie chez Olive et Koch, mais avec un bitrate à 26Hz et du DNR à 36Mb comme toujours chez l'éditeur. Autant dire que l'image sera merdique. Mais je vais l'acheter, même si ça fera doublon avec le Olive, le Koch et le Indicator parce qu'il y a des STF - je n'en ai pas besoin, mais c'est important si on veut partager - et surtout la VF d'origine avec Henri Chalant qui double Rex Edwards qui joue l'indien qui se fait tuer sur la gauche à 40:23.

Avatar de l’utilisateur
reuno
Assistant opérateur
Messages : 2005
Inscription : 8 oct. 04, 10:25

Re: Votre film du mois de Septembre 2016

Messagepar reuno » 1 sept. 16, 10:55

Septembre 2016

Film du mois

Image

Films découverts

Ce sentiment de l'été (Mikhael Hers) 5/6
I am not a serial killer (Billy O'Brien) 5/6
Jason Bourne (Paul Greengrass) 5/6
Au nom de ma fille (Vincent Garenq) 4/6
Final Fantasy XV - Kingsglaive (Takeshi Nozue) 4/6
Braqueurs (Julien Leclercq) 4/6
Summer Camp (Alberto Marini) 4/6
Mission Impossible 5 : Rogue Nation (Christopher McQuarrie) 4/6
Dernier train pour Busan (Sang-Ho Yeon) 3/6
The Purge: Election Year (James DeMonaco) 3/6
Blood Father (Jean-François Richet) 3/6
Captain America: Civil War (Joe & Anthony Russo) 3/6
Viral ( Henry Joost & Ariel Schulman) 3/6
The Shallows (Jaume Collet-Serra) 2/6
The Rezort (Steve Barker) 2/6
X Men Apocalypse (Bryan Singer) 2/6
31 (Rob Zombie) 2/6
The Veil (Phil Joanou) 2/6
Teenage Mutant Ninja Turtles: Out of the Shadows (Dave Green) 2/6
Satanic (Jeffrey G. Hunt) 0/6

Films revus

Excalibur (John Boorman) 6/6
Mad Max: Fury Road (George Miller) 6/6
Sicario (Denis Villeneuve) 5/6

Films des mois précédents
Spoiler (cliquez pour afficher)
Août 2016 : Jack Reacher (Christopher McQuarrie)
Juillet 2016 : The Strangers (Na Hong-jin)
Juin 2016 : The Neon Demon (Nicolas Winding Refn)
Mai 2016 : La gueule ouverte (Maurice Pialat)
Avril 2016 : Avril et le Monde Truqué (Franck Ekinci, Christian Desmares)
Mars 2016 : The Assassin (Hou Hsiao-Hsien)
Février 2016 : The Survivalist (Stephen Fingleton)
Janvier 2016 : The Witch (Robert Eggers)
Décembre 2015 : The Visit (M. Night Shyamalan)
Novembre 2015 : The Lobster (Yórgos Lánthimos)
Octobre 2015 : Ni le ciel ni la terre (Clément Cogitore)
Septembre 2015 : Vers l'autre rive (Kiyoshi Kurosawa)
Août 2105 : Faults (Riley Stearns)
Juillet 2015 : Oslo, 31 août (Joachim Trier)
Juin 2015 : Inside Out (Pete Docter & Ronnie del Carmen)
Mai 2015: Mad Max: Fury Road (George Miller)
Avril 2015 : Monsters: Dark Continent (Tom Green)
Mars 2015 : Foxcatcher (Bennett Miller)
Février 2015 : It follows (David Robert Mitchell)
Janvier 2015: Jupiter Ascending (Andy & Lana Wachowski)
Décembre 2014 : The Frame (Jamin Winans)
Novembr 2014 : Berserk l'Age d'Or Partie III : L'Avent (Toshiyuki Kubooka)
Octobre 2014 : Young ones (Jake Paltrow)
Septembre 2014 : Coherence (James Ward Byrkit)
Août 2014 : The White Diamond (Werner Herzog)
Juillet 2014 : Cheap thrills (E.L. Katz)
Juin 2014 : Under the skin (Jonathan Glazer)
Mai 2014 : The Myth of The American Sleepover (David R Mitchell)
Avril 2014 : The act of killing (Joshua Oppenheimer)
Mars 2014 : Her (Spike Jonze)
Février 2014 : The Babadook (Jennifer Kent)
Janvier 2014 :Drug war (Johnnie To)
Décembre 2013 : All is lost (J. C. Chandor)
Novembre 2013 : Snowpiercer (Bong Joon Ho)
Octobre 2013 : Dark Touch (Marina de Van)
Septembre 2013 : Riddick (David Twohy)
Août 2013 : Noroi (Kôji Shiraish)
Juillet 2013 : A Field in England (Ben Wheatley)
Juin 2013 : Dans ma peau (Marina De Van)
Mai 2013 : The Grandmaster (Wong Kar Wai)
Avril 2013 : Sightseers (Ben Wheatley)
Mars 2013 : To the Wonder (Terrence Malick)
Février 2013 : Toad Road (Jason Banker)
Janvier 2013 : Cloud Atlas (Tom Tykwer, Andy Wachowski & Lana Wachowski)
Décembre 2012 : Symbol (Hitoshi Matsumoto)
November 2012 : Beasts of The Southern Wild (Benh Zeitlin)
Octobre 2012 : Kotoko (Shinya Tsukamoto)
Septembre 2012 : Himizu (Sono Sion)
Août 2012 : ParaNorman (Chris Butler)
Juillet 2012 : The Incident (Alexandre Courtès)
Juin 2012 : Les Raisins de la colère (John Ford)
Mai 2012 : Moonrise Kingdom (Wes Anderson)
Avril 2012 : The Plague Dogs (Martin Rosen)
Mars 2012 : Bellflower (Evan Glodell)
Février 2012 : Il était une fois en Anatolie (Nuri Bilge Ceylan)
Janvier 2012 : Love (William Eubank)
Décembre 2011 : Versailles (Pierre Schoeller)
Novembre 2011 : Safe (Todd Haynes)
Octobre 2011 : Polisse (Maïwenn)
Septembre 2011 : Redline (Takeshi Koike)
Août 2011 : Cold Fish (Sono Sion)
Juillet 2011 : Memory Lane (Mikhaël Hers)
Juin 2011 : Biutiful (Alejandro González Inárritu)
Mai 2011 : The Tree of Life (Terrence Malick)
Avril 2011 : Animal Kingdom (David Michôd)
Mars 2011 : Tetsuo The Bullet Man (Shinya Tsukamoto)
Février 2011 : Il était une fois dans l'Ouest (Sergio Leone)
Janvier 2011 : Ondine (Neil Jordan)
Décembre 2010 : Mishima: A Life in Four Chapters (Paul Schrader)
Novembre 2010 : L'Enigme de Kaspar Hauser (Werner Herzog)
Octobre 2010 : Monsters (Gareth Edwards)
Septembre 2010 : Nord (Xavier Beauvois)
Août 2010 : Big Wednesday (John Millius)
Juillet 2010 : The Reflecting Skin (Philip Ridley)
Juin 2010 : Code 46 (Michael Winterbottom)
Mai 2010 : Enter the Void (Gaspard Noé)
Avril 2010 : The Andromeda Strain de Robert Wise
Mars 2010 : Onibaba de Kaneto Shindô
Février 2010 : Faust - Eine deutsche Volkssage de F.W. Murnau
Janvier 2010 : Le Décalogue de Krzysztof Kieslowski
Décembre 2009 : Avatar de James Cameron
Novembre 2009 : The Box de Richard Kelly
Octobre 2009 : Pat Garrett & Billy the Kid de Sam Peckinpah
Septembre 2009 : The Offence de Sidney Lumet
Août 2009 : La Femme des Sables de Hiroshi Teshigahara
Juillet 2009 : La Graine et le mulet Abdellatif Kechiche
Juin 2009 : The Sky Crawlers de Mamoru Oshii
Mai 2009 : Possession de Andrezj Zulawski
Avril 2009 : Le Trou de Jacques Becker
Mars 2009 : Shotgun Stories de Jeff Nichols
Février 2009 : The Wrestler de Darren Aronofsky
Janvier 2009 : The Curious Case of Benjamin Button de David Fincher
Décembre 2008 : Clean, shaven de Lodge Kerrigan
Novembre 2008 : Låt den rätte komma in de Tomas Alfredson
Octobre 2008 : Bled Number One de Rabah Ameur-Zaimeche
Septembre 2008 : Omohide Poro Poro de Isao Takahata
Août 2008 : Hellboy II : The Golden Army de Guillermo Del Toro
Juillet 2008 : La Condition de L'Homme de Masaki Kobayashi
Juin 2008 : Angst de Gerald Kargl
Mai 2008 : The Proposition de John Hillcoat
Avril 2008 : Love and Honor de Yoji Yamada
Mars 2008 : The Mist de Frank Darabont
Février 2008 : Twin Peaks - Fire Walk With Me de David Lynch
Janvier 2008 : [REC] de Jaume Balaguero et Paco Plaza
Décembre 2007 : Requiem Pour Un Massacre de Elem Klimov
Dernière édition par reuno le 30 sept. 16, 14:03, édité 14 fois.

Avatar de l’utilisateur
Rick Blaine
Howard Hughes
Messages : 17876
Inscription : 4 août 10, 13:53
Last.fm
Localisation : Paris

Re: Votre film du mois de Septembre 2016

Messagepar Rick Blaine » 1 sept. 16, 10:56

Septembre 2016

Film du mois :

Image

Mr. Majestyk (Richard Fleischer - 1974)


Films découverts ou redécouverts :

Mr. Majestyk, de Richard Fleischer (1974) : 8,5/10

La fille qui en savait trop (La Ragazza che sapeva troppo), de Mario Bava (1963) : 8/10
The nice guys, de Shane Blake (2016) : 8/10

les turbans rouges (The long duel), de Ken Annakin (1967) : 7,5/10

Un espion de trop (Telefon), de Don Siegel (1977) : 7/10

Truth, Le prix de la vérité (Truth), de James Vanderbilt (2015) : 6/10

Le massacre des sioux (The great sioux massacre), de Sidney Salkow (1965) : 5/10

Les hommes préfèrent les grosses, de Jean-marie Poiré (1981) : 3/10

Les fauves, de Jean-Louis Daniel (1984) : 2/10

Films revus : Hors compétition :

Le corps de mon ennemi, de Henri Verneuil (1976) : 8,5/10

Le Flic ricanant (The Laughing Policeman), de Stuart Rosenberg (1973) : 7,5/10

Films des mois précédents
Spoiler (cliquez pour afficher)
Août 2010 : Chantons sous la Pluie (Stanley Donen et Gene Kelly - 1952)
Septembre 2010 : Le Narcisse Noir (Michael Powell et Emeric Pressburger - 1947)
Octobre 2010 : Alexandre le Bienheureux (Yves Robert - 1968)
Novembre 2010 : Le Plongeon (Franck Perry - 1968)
Décembre 2010 : Quatorze Heures (Henry Hathaway - 1951)
FILM DE L'ANNEE 2010 : CHANTONS SOUS LA PLUIE
Janvier 2011 : Mon Homme Godfrey (Gregory La Cava - 1936)
Février 2011 : Le Mépris (Jean-Luc Godard - 1963)
Mars 2011 : Nous Voulons les Colonels (Mario Monicelli - 1974)
Avril 2011 : Huit Heures de Sursis (Carol Reed - 1947)
Mai 2011 : Five Star Final (Mervyn LeRoy - 1931)
Juin 2011 : Les Nuits de Chicago (Josef Von Sternberg - 1927)
Juillet 2011 : Ca Commence Aujourd'hui (Bertrand Tavernier - 1999)
Août 2011 : Baby Boy Frankie (Allen Baron - 1961)
Septembre 2011 : Du Plomb pour l'Inspecteur (Richard Quine - 1954)
Octobre 2011 : Le Rôdeur (Joseph Losey - 1951)
Novembre 2011 : Mes Chers Amis (Mario Monicelli - 1975)
Décembre 2011 : L’Aventure de Mme Muir (Joseph L. Mankiewicz - 1947)
FILM DE L'ANNEE 2011 : L'AVENTURE DE MME MUIR & LE MÉPRIS
Janvier 2012 : Les Ailes (William A. Wellman - 1927)
Fevrier 2012 : French Cancan (Jean Renoir - 1954)
Mars 2012 : Duel Dans La Sierra (George Sherman - 1958)
Avril 2012 : The Thing (John Carpenter - 1982)
Mai 2012 : Moonrise Kingdom (Wes Anderson - 2012)
Juin 2012 : Nightfall (Jacques Tourneur - 1957)
Juillet 2012 : La Porte du Diable (Anthony Mann - 1950)
Août 2012 : Dans ses Yeux (Juan Jose Campanella - 2009)
Septembre 2012 : Polisse (Maïwenn -2011)
Octobre 2012 : Les Bas Fonds New-Yorkais (Samuel Fuller -1961)
Novembre 2012 : Klute (Alan J. Pakula - 1971)
Décembre 2012 : ...All the Marbles (Robert Aldrich - 1981)
FILM DE L'ANNEE 2012 : NIGHTFALL
Janvier 2013 : Mafioso (Alberto Lattuada - 1962)
Février 2013 : The Yards (James Gray - 2000)
Mars 2013 : Les Inconnus dans la Ville (Richard Fleischer - 1955)
Avril 2013 : Le Conformiste (Bernardo Bertolucci - 1970)
Mai 2013 : Le Flambeur (Karel Reisz -1974)
Juin 2013 : La Maison des Etrangers (Joseph L. Mankiewicz - 1949)
Juillet 2013 : La dame et le toréador (Budd Boetticher - 1951)
Août 2013 : L'invaincu (Satyajit Ray - 1956)
Septembre 2013 : La Grande Ville (Satyajit Ray - 1963)
Octobre 2013 : La Belle Equipe (Julien Duvivier - 1936)
Novembre 2013 : Fanny & Alexandre (Ingmar Bergman - 1982)
Décembre 2013 : Le Démon des Armes (Joseph H. Lewis - 1949)
FILM DE L'ANNEE 2013 : LA GRANDE VILLE
Janvier 2014 : Drug War (Johnnie To - 2012)
Fevrier 2014 : Pauline A La Plage (Eric Rohmer - 1983)
Mars 2014 : Gravity (Alfonso Cuarón - 2013)
Avril 2014 : L'Invasion des profanateurs de sépultures (Don Siegel - 1956)
Mai 2014 : Les révoltés de la cellule 11 (Don Siegel - 1954)
Juin 2014 : 12 Years a Slave (Steve McQueen - 2013)
Juillet 2014 : Un Thé au Sahara (Bernardo Bertolucci - 1990)
Août 2014 : La Reine Margot (Patrice Chéreau - 1994)
Septembre 2014 : Le Prête-nom (Martin Ritt - 1976)
Octobre 2014 : Rush (Ron Howard - 2013)
Novembre 2014 : Interstellar (Christopher Nolan - 2014)
Décembre 2014 : Her (Spike Jonze - 2014)
FILM DE L'ANNEE 2014 : INTERSTELLAR
Janvier 2015 : L'Etau (Alfred Hitchcock - 1969)
Février 2015 : Gone Girl (David Fincher - 2014)
Mars 2015 : MacBeth (Orson Welles - 1948)
Avril 2015 : La Comtesse (Julie Delpy - 2009)
Mai 2015 : A Most Violent Year (J.C. Chandor - 2014)
Juin 2015 : La Police a les mains liées (Luciano Ercoli - 1975)
Juillet 2015 : Voyage en Italie (Roberto Rossellini - 1954)
Août 2015 : Scènes de Crimes (Frédéric Schoendoerffer - 1999)
Septembre 2015 : Frissons (David Cronenberg - 1975)
Octobre 2015 : Vice-versa (Pete Docter - 2015)
Novembre 2015 : Tandem (Patrice Leconte - 1987)
Décembre 2015 : Zardoz (John Boorman - 1974)
FILM DE L'ANNEE 2015 : A MOST VIOLENT YEAR
Janvier 2016 : L'américain (Marcel Bozzuffi - 1969)
Février 2016 : Six femmes pour l'assassin (Mario Bava - 1964)
Mars 2016 : L'année du dragon (Michael Cimino - 1985)
Avril 2016 : La dame de Shanghai (Orson Welles - 1947)
Mai 2016 : Colorado (Sergio Sollima - 1966)
Juin 2016 : Spotlight (Tom McCarthy - 2016)
Juillet 2016 : The Revenant (Alejandro González Iñárritu - 2016)
Août 2016 : Scènes de la vie conjugale (Ingmar Bergman - 1973)

Avatar de l’utilisateur
Blue
subMarine
Messages : 5223
Inscription : 13 sept. 06, 13:32

Re: Votre film du mois de Septembre 2016

Messagepar Blue » 1 sept. 16, 11:35

Barabbas (Richard Fleischer) : 8,5/10
Fièvre Sur Anatahan (Josef Von Sternberg) : 8,5/10
Léon Morin, Prêtre (Jean-Pierre Melville) : 8/10
Crépuscule De Gloire (Josef Von Sternberg) : 8/10
La Belle Et La Bête (Jean Cocteau) : 8/10
Duel Dans La Boue (Richard Fleischer) : 7,5/10
The Mirror (Mike Flanagan) : 7/10
Terreur Aveugle (Richard Fleischer) : 7/10
Mr. Majestyk (Richard Fleischer) : 7/10
Histoire De Détective (William Wyler) : 6,5/10
Le Septième Juré (Georges Lautner) : 6,5/10
Le Pont Des Espions (Steven Spielberg) : 6/10
The Conjuring : Les Dossiers Warren (James Wan) : 3/10
Dernière édition par Blue le 11 sept. 16, 16:04, édité 5 fois.

Jack Carter
Certains l'aiment (So)chaud
Messages : 19986
Inscription : 31 déc. 04, 14:17
Localisation : Dans le cerveau de Dale Cooper

Re: Votre film du mois de Septembre 2016

Messagepar Jack Carter » 1 sept. 16, 12:12

Film du mois

Image

Septembre 2016

Fargo (Noah Hawley, 2015) saison 2 : 7.5
Proprieté privée (Leslie Stevens, 1960) : 7.5 *
Comancheria (David Mackenzie, 2016) : 7.5 *
Nocturama (Bertrand Bonello, 2016) : 7.5 *
Traqué par Scotland Yard (John Guillermin, 1957) : 7.5
Au nom du Pape Roi (Luigi Magni, 1977) : 7.5
La Fleur de l'age (John Guillermin, 1965) : 7.5

Ruined heart (Khavn De La Cruz, 2014) : 7
The Underworld story (Cyril Endfield, 1950) : 7
Le Genie du mal (Richard Fleischer, 1959) : 7
Kubo et l'armure magique (Travis Knight, 2016) : 7 *
Ma bien aimée publique (Lutfi Akad, 1968) : 7 *
The Witch (Robert Eggers, 2015) : 7
Engrenages (Alexandra Clert/Guy-Patrick Sainderichin, 2014) saison 5 : 7

Zootopie (Byron Howard et Rich Moore, 2016) : 6.5
J'avais 19 ans (Konrad Wolf, 1968) : 6.5
Natty Gann (Jeremy Paul Kagan, 1985) : 6.5
L'Affaire des poisons (Henri Decoin, 1955) : 6.5
School for scoundrels (Robert Hamer, 1960) : 6.5
La Ville captive (Robert Wise, 1952) : 6.5
Green, green grass of home (Hou Hsiao-Hsien, 1982) : 6.5 *
La Prisonnière (Henri-Georges Clouzot, 1968) : 6.5
La Bru (Lutfi Akad, 1973) : 6.5 *
Le Crime etait signé (John Guillermin, 1958) : 6.5
Le Septieme juré (George Lautner, 1961) : 6.5
Talvar (Meghna Gulzar, 2015) : 6.5
The Square (Noah Edgerton, 2008) : 6.5

Avril et le monde truqué (Franck Ekinci, Christian Desmares, 2015) : 6
Cet homme est dangereux (Jean Sacha, 1953) : 6
Allo Berlin ? Içi Paris ! (Julien Duvivier, 1932) : 6
Un Cri dans l'ombre (John Guillermin, 1967) : 6
Brooklyn Village (Ira Sachs, 2016) : 6 *

Vice Principals (Danny McBride/Jody Hill, 2016) saison 1 : 5.5
Merrily we go to hell (Dorothy Arzner, 1932) : 5.5
L'Homme en colère (Claude Pinoteau, 1979) : 5.5
Taj Mahal (Nicolas Saada, 2015) : 5.5

A l'Ouest de Pecos (Edward Killy, 1945) : 5

Elisa, mon amour (Carlos Saura, 1977) : 4.5

Evolution (Lucille Hadzihalilovic, 2015) : 3.5
Pour qui sonne le glas (Sam Wood, 1943) : 3.5

Vertes Demeures (Mel Ferrer, 1959) : 2.5

L'Attaque de la caravane (Otto Brower, David Burton, 1931) : 2


notes sur 10
* vu en salles
en vert : serie
en noir : films decouverts
en marron : films redecouverts
en rouge : films revus

Mes Films du mois 2016 :
Janvier : L'Americain (Marcel Bozzufi)
Fevrier : Un Jour avec, un jour sans (Hong Sang-Soo)
Mars : La Frontiere de l'aube (Philippe Garrel)
Avril : Love streams (John Cassavetes)
Mai : La Panthere noire (Ian Merrick)
Juin : La Gueule ouverte (Maurice Pialat)
Juillet : Detenu en attente de jugement (Nanni Loy)
Aout : Harry et Tonto (Paul Mazursky)
Septembre : Propriété Privée (Leslie Stevens)
Dernière édition par Jack Carter le 30 sept. 16, 10:33, édité 42 fois.

Avatar de l’utilisateur
joe-ernst
Décorateur
Messages : 3691
Inscription : 20 mars 06, 15:11
Localisation :

Re: Votre film du mois de Septembre 2016

Messagepar joe-ernst » 1 sept. 16, 14:49

SEPTEMBRE 2016


Film du mois :

AUCUN


Films découverts :

Cézanne et moi, de Danièle Thompson : 7,5/10
La danseuse, de Stéphanie Di Giusto : 4/10
Eternité, de Tran Anh Hung : 3/10
Le fils de Jean, de Philippe Lioret : 6,5/10
Frantz, de François Ozon : 7,5/10
Genius, de Michael Grandage : 6,5/10
Juste la fin du monde, de Xavier Dolan : 4/10
Kiki, l'amour en fête, de Paco Leon : 5/10
Le mensonge de Nina Petrovna, de Victor Tourjansky : 6,5/10



Films revus ou redécouverts :




Film du mois, le récapitulatif :

Spoiler (cliquez pour afficher)
West Side Story, de Robert Wise et Jerome Robbins (janvier 2008)
La harpe de Birmanie, de Kon Ichikawa (février 2008)
Iphigénie, de Michael Cacoyannis (mars 2008)
Douce, de Claude Autant-Lara (avril 2008)
Rocco et ses frères, de Luchino Visconti (mai 2008)
La fille de l'amiral, de Roy Rowland (juin 2008)
Bellissima, de Luchino Visconti (juillet 2008)
Sciuscià, de Vittorio De Sica (août 2008)
Scarface, de Howard Hawks (septembre 2008)
La fureur de vivre, de Nicholas Ray (octobre 2008)
Un goût de miel, de Tony Richardson et Le narcisse noir, de Michael Powell et Emeric Pressburger (novembre 2008, ex-aequo)
Lettre d'une inconnue, de Max Ophuls (décembre 2008)
Colonel Blimp, de Michael Powell et Emeric Pressburger (janvier 2009)
Milk, de Gus Van Sant et Séraphine, de Martin Provost (février 2009, ex-aequo)
L'homme des vallées perdues, de George Stevens (mars 2009)
Justice est faite, d'André Cayatte (avril 2009)
Pour toi j'ai tué, de Robert Siodmak (mai 2009)
Les contes de la lune vague après la pluie, de Kenji Mizoguchi (juin 2009)
L'aurore, de Friedrich Wilhelm Murnau (juillet 2009)
Winchester 73, d'Anthony Mann (août 2009)
Le plus sauvage d'entre tous, de Martin Ritt (septembre 2009)
Le ruban blanc, de Michael Haneke (octobre 2009)
La captive aux yeux clairs, de Howard Hawks (novembre 2009)
Peau d'âne, de Jacques Demy (décembre 2009)
Pépé le Moko, de Julien Duvivier (janvier 2010)
Miss Oyu, de Kenji Mizoguchi (février 2010)
Nos meilleures années, de Marco Tullio Giordana (mars 2010)
Ces messieurs dames, de Pietro Germi (avril 2010)
Sueurs froides, d'Alfred Hitchcock (mai 2010)
AUCUN (juin 2010)
Chevaux de bois, de Rupert Julian et Erich von Stroheim (juillet 2010)
Le diable boiteux, de Sacha Guitry (août 2010)
AUCUN (septembre 2010)
Love, de Ken Russell (octobre 2010)
Topsy-Turvy, de Mike Leigh (novembre 2010)
Le marquis de Saint-Evremond, de Jack Conway (décembre 2010)
Incendies, de Denis Villeneuve (janvier 2011)
Une étoile est née, de George Cukor (février 2011)
Une si jolie petite plage, d'Yves Allégret (mars 2011)
Rabbit Hole, de John Cameron Mitchell (avril 2011)
Shakespeare Wallah, de James Ivory (mai 2011)
Le guépard, de Luchino Visconti (juin 2011)
The Beloved Rogue, d'Alan Crosland (juillet 2011)
America, America, d'Elia Kazan (août 2011)
Et maintenant, on va où ?, de Nadine Labaki (septembre 2011)
AUCUN (octobre 2011)
AUCUN (novembre 2011)
Le goût du saké, de Yasujirô Ozu (décembre 2011)
Le mécano de la General, de Buster Keaton (janvier 2012)
AUCUN (février 2012)
AUCUN (mars 2012)
AUCUN (avril 2012)
AUCUN (mai 2012)
Her Night of Romance, de Sidney Franklin (juin 2012)
AUCUN (juillet 2012)
AUCUN (août 2012)
Nouveau souffle, de Karl Markovics (septembre 2012)
Un singe en hiver, d'Henri Verneuil (octobre 2012)
Week-end, d'Andrew Haigh (novembre 2012)
Brighton Rock, de John Boulting (décembre 2012)
Yossi, d'Eytan Fox (janvier 2013)
Blancanieves, de Pablo Berger (février 2013)
AUCUN (mars 2013)
AUCUN (avril 2013)
Mulholland Drive, de David Lynch (mai 2013)
La grande bellezza, de Paolo Sorrentino (juin 2013)
L'inconnu du lac, d'Alain Guiraudie (juillet 2013)
AUCUN (août 2013)
AUCUN (septembre 2013)
La solitude du coureur de fond, de Tony Richardson (octobre 2013)
AUCUN (novembre 2013)
AUCUN (décembre 2013)
Pot-Bouille, de Julien Duvivier (janvier 2014)
AUCUN (février 2014)
AUCUN (mars 2014)
AUCUN (avril 2014)
L'armée du salut, d'Abdellah Taïa (mai 2014)
AUCUN (juin 2014)
RIEN (juillet 2014)
AUCUN (août 2014)
Pride, de Matthew Warchus (septembre 2014)
AUCUN (octobre 2014)
Der Kreis, de Stefan Haupt (novembre 2014)
AUCUN (décembre 2014)
AUCUN (janvier 2015)
Le passé se venge, de Robert Florey (février 2015)
AUCUN (mars 2015)
Le bal de la famille Anjo, de Kozaburo Yoshimura (avril 2015)
L'assassin sans visage, de Richard Fleischer (mai 2015)
AUCUN (juin 2015)
AUCUN (juillet 2015)
Les désarrois de l'élève Törless, de Volker Schlöndorff (août 2015)
The Outcast / The Broken Comandments (Hakai), de Kon Ichikawa (septembre 2015)
AUCUN (octobre 2015)
AUCUN (novembre 2015)
Raphaël ou le débauché, de Michel Deville (décembre 2015)
La lectrice, de Michel Deville (janvier 2016)
AUCUN (février 2016)
AUCUN (mars 2016)
AUCUN (avril 2016)
Julieta, de Pedro Almodovar (mai 2016)
AUCUN (juin 2016)
AUCUN (juillet 2016)
[La chambre ardente, de Julien Duvivier (août 2016)
Dernière édition par joe-ernst le 2 oct. 16, 12:56, édité 8 fois.
Image

We are all in the gutter, but some of us are looking at the stars. Oscar Wilde.
L'hyperréalisme à la Kechiche, ce n'est pas du tout mon truc. Alain Guiraudie

Avatar de l’utilisateur
gnome
Iiiiiiil est des nôôôôtres
Messages : 18183
Inscription : 26 déc. 04, 18:31
Localisation : sleeping in the midday sun...

Re: Votre film du mois de Septembre 2016

Messagepar gnome » 1 sept. 16, 17:53

Films du mois : Septembre 2016

Film du mois


Les films vus (par ordre décroissant de préférence) - Les redécouvertes - Les films revus


Image Chef d'oeuvre !!!
Image On est vraiment pas loin de la masterpiece!
- Crash (David Cronenberg) 8.5-9/10 DVD VO
Découvert à l'époque, j'étais totalement passé à côté du film. Trop jeune peut-être, j'attendais probablement autre chose de celui qui m'avait terrifié avec Chromosome 3 et qui avait donné des films que je vénérais comme Faux semblants, Dead Zone ou Scanners. Puis il faut dire que la lecture du roman depuis a bien aidé à appréhender le film. Il me restait du film une scène formidable. Probablement la meilleure du film d'ailleurs. Scène qui voit la reconstitution de l'accident de James Dean. La mise en scène atteint là des sommets, mais à la révision l'ensemble du film est brillant. Koteas et Spader sont ahurissants. Bref un film à redigérer mais qui m'a laissé sur le cul. Peut-être pas aussi définitif que Faux semblants que je devrais revoir, mais un grand Cronenberg.

- Hell or High Water (David Mackenzie) 8.5-9/10 Ciné Vf-F

Image Excellent !
- Un seul bras les tua tous (Chang Cheh) 8-8.5/10 DVD VO
Après une première vision qui m'avait laissé sur ma faim à l'époque de la sortie du coffret DVD, cette révision a fait office de totale redécouverte.

- It might get loud (Davis Guggenheim) 7.5/10 TV VF
Un documentaire intéressant de bout en bout mais qui ne tient pas toutes ses promesses.

- Suicide squad (David Ayer) 8.5/10 Ciné 3D VF
J'y suis allé avec le fiston et force est de constater que j'ai passé un bon moment. La 3D ajoute un plus non négligeable. Il aurait été dommage de le découvrir en 2D. Bon, c'est un plaisir coupable devant lequel je me suis abandonné sas à priori.

- Shell (Scott Graham) 8-8.5/10 TV VO
Un beau film désespéré sur la solitude.

Image Tout à fait honorable
- La marque du diable 2 : La torture (Adrian Hoven) 7.5/10 VO

Image Pourquoi pas, mais peut mieux
Image A oublier
- The slumber party massacre (Amy Jones) 3.5/10 VO
Je cherchais un film court pour terminer la soirée. Celui-ci l'étant (moins de 1 h 20), je l'ai lancé pensant passer un bon moment avec un petit slasher fleurant bon les eighties. Malheureusement, je devrais retirer le "bon". Massacre à la perceuse recycle tous les poncifs du genre, depuis la scène de douche racoleuse où la caméra détaille de haut en bas l'anatomie des actrices, le coup du chat dans la penderie et j'en passe et des meilleures. Le tueurs est nul au possible, sort de nulle part et n'a de motif que : "vous êtes belles...". Quand elles sont belles on fait autre chose avec que les massacrer à la perceuse à moins que la grosse mèche aie une symbolique phallique et que le coup de machette qui la casse symbolise une castration... Les actrices son assez moyennes (bon, elles n'ont pas un laid corps, mais..) et il n'y a guère que Pamela Roylance qui jour le coach sportif qui arrive à stimuler l'empathie. Bref, je m'en vais regarder un bon vieux Jason. Même ça ça plane loin au dessus.

Image Le dessin est clair, non?
Dernière édition par gnome le 2 oct. 16, 20:52, édité 4 fois.
Image Image Image

Avatar de l’utilisateur
Rockatansky
Le x20, c'est dangereux
Messages : 39925
Inscription : 13 avr. 03, 11:30
Last.fm
Liste de DVD

Re: Votre film du mois de Septembre 2016

Messagepar Rockatansky » 1 sept. 16, 20:20

Septembre 2016

Films découverts

Train pour Busan - Sang-Ho Yeon - 7,5/10
X-Men : Apocalypse - Bryan Singer - 7,5/10
Narcos - Saison 1 - 7/10
Karaté contre mafia - Ramon Saldias - 6/10
Samurai Cop - Amir Shervan - 5,5/10
31 - Rob Zombie - 5/10
Captain America : Civil War - Russo Bro - 5/10
Bastille day - James Watkins - 4,5/10
Blood Father - Jean-François Richet - 4,5/10
Le dernier dragon - Michael Schultz - 4,5/10
Lolo - Julie Delpy - 2,5/10

Films revus



En Cours


Narcos - Saison 2 - 3/8
Au-delà des murs - Saison 1 - 1/3
Stranger Things - Saison 1 - 5/8
Deutchland 83 - Saison 1 - 1/8
Bloodline - Saison 2 - 1/13
Vinyl - Saison 1 - 2/10
Fear the Walking Dead - Saison 2 - 2/16
X-Files - Saison 2 - 6/25
Jessica Jones - Saison 1 - 4/13
Clear Eyes, Full Hearts Can't Lose !
« S’il est vrai que l’art commercial risque toujours de finir prostituée, il n’est pas moins vrai que l’art non commercial risque toujours de finir vieille fille ».
Erwin Panofsky

Avatar de l’utilisateur
Miss Nobody
heureuse d'être contente
Messages : 9444
Inscription : 23 oct. 05, 16:37
Localisation : Quelque part ailleurs

Re: Votre film du mois de Septembre 2016

Messagepar Miss Nobody » 1 sept. 16, 21:59

FILMS DU MOIS DE SEPTEMBRE 2016

Film du mois
Image

Films vus

* L.627 (Tavernier) ●●●○○
Plongée fictionnelle mais visiblement très documentée dans la police (la brigade des stups) des années 90 et plus particulièrement dans la vie d’un de ces agents, Lucien, jeune enquêteur sympathique et zélé dont le quotidien est complétement phagocyté par un travail harassant. Le film est dense, sans doute un peu long, dans un style quasi-documentaire qui ne recèle aucun héros ou intrigue bien nouée mais seulement beaucoup de failles et un constat d’échec implacable. Les moyens sont faibles, les incohérences du système nombreuses, la motivation se perd dans les rangs et les dealers arrêtés sont remplacés par d’autres, sans arrêt, dans une inexorable indifférence…
* Une éducation (Scherfig) ●●○○○
Une belle reconstitution de l’Angleterre du tout début des années 60, avec son charme et sa morosité, et surtout un beau véhicule pour son actrice au visage mutin : Carey Mulligan. Mais une histoire d’initiation et d’amour finalement assez fade et une « leçon de vie » fort banale. Très dispensable, tout aussi oubliable.
* Magic in the moonlight (Allen) ●●●○○
« Magic in the moonlight », à l’image de son titre aux tonalités fugaces, et bien qu’émaillé de nombreux questionnements philosophiques (sur le sens de l’existence, le visible et l’invisible, l’amour et la raison…) est un film léger à l’extrême. Une rencontre entre un magicien égocentrique et nietszchéen et une prétendue medium aux grands yeux ravageurs. L’intrigue, prévisible au diable (telle que le twist en fin de parcours, deviné dès le début du film, tombe vraiment à plat), survit grâce à son élégance. On y retrouve le charme rétro et l’exotisme européen chers à Woody Allen depuis quelques années, mais de manière moins tapageuse que dans ses récents films-cartes-postales. On y retrouve également des couleurs chaudes, douillettes, et l’atmosphère réconfortante du cinéma d’un autre âge (avec ces gentlemans, ces riches toilettes, ces discussions de salon…). On a le droit de faire la fine bouche et de trouver ça franchement anodin. Mais pour peu que l’on soit dans un bon jour, on a le droit également de trouver cela aussi charmant qu’une comédie badine des années 30.
* The immigrant (Gray) ●●○○○
Le film avait un lourd potentiel (un réalisateur prodige, de bons interprètes, une mise en scène élégante, une jolie photo sépia, un sujet historique universel) mais il se révèle très décevant. Evocation très classique de l’immigration américaine, il choisit le point d’un vue d’un personnage féminin archétypal : figure sacrificielle, digne et pure, qui doit se confronter à la misère et la nécessité de survie. Plus en retrait, la figure plus ambigüe de Joachim Phoenix ne se révèlera malheureusement que très tardivement. Par ces personnages autant que dans ses thématiques, « The immigrant » rappelle fortement les mélodrames des années 20 ou 30 mais semble étrangement renoncer à tout le déferlement d’émotions qui caractérisaient les films d’alors. Dans cette jolie froideur, très soignée mais aussi bien longue, il nous reste l’ennui.
* Presque célèbre (Crowe) ●●●○○
Film sympathique, nostalgique, sur fond de rock’n’roll 70’s, au ton léger et aux accents autobiographiques. Ca ne casse pas la baraque mais ça reste très plaisant.
* Mademoiselle et son bébé (Kanin) ●●●○○
Une petite comédie populaire qui n’a pas perdu de son charme et de son allant et qui nous permet de retrouver avec beaucoup de plaisir Ginger Rogers, David Niven et l’irrésistible Charles Coburn. Ce n’est bien sûr pas la plus subtile ou habile des comédies des années 30, mais elle possède encore un fort capital sympathie.
* Mommy (Dolan) ●●○○○
Toujours pas convaincue par Xavier Dolan dont le cinéma « à vif » me paraît toujours aussi excessif et agaçant. « Mommy » est peut-être son film le plus abouti (je n’ai pas vu l’ensemble de sa filmographie mais je veux bien le croire) et il est vrai qu’à côté des poses et des excès, des scènes clippées inutiles, de choix musicaux douteux (ici directement piochés dans les compilations de tubes des années 90), il y a quelques belles scènes d’émotion brute et une galerie de personnages cassés portés par des interprètes convaincants. Noyée sous les artifices, les longueurs, les maladresses, l’émotion si chère au cinéaste parvient donc à poindre.
* Hippocrate (Lilti) ●●●○○
Une description appliquée et réaliste du monde hospitalier qui se fait agréable, émouvante, grâce à un scénario simple mais très bien dosé. La dénonciation (notamment de conditions de travail éprouvantes qui se dégradent à l’épreuve de l’austérité budgétaire…) est assez gentille mais bien présente. Sage mais incontestablement réussi.
* Le bel Antonio (Bolognini) ●●●○○
Le Bel Antonio, qu’on imagine séducteur invétéré prêt à succomber aux joies matrimoniales, est en réalité un romantique malade que l’amour (ou son idéal) rend impuissant. A l’intime mal-être s’ajoute la violence du jugement social : nous sommes dans la Sicile patriarcale des années 60 et lorsque s’étend la rumeur que le Bel Antonio ne serait « pas tout à fait un homme », la honte s’abat sur toute la famille. Les complexités ou défaillances de la sexualité masculine sont des sujets rarement abordés au cinéma. Ils le sont ici avec une vraie sensibilité et beaucoup de pudeur. Le visage triste de Marcello Mastroianni, le mauvais rôle de la jeune Claudia Cardinale, ajoutent du charme à l’ensemble. Mais le film possède aussi quelques longueurs et sa sobriété excessive nous empêche de nous laisser porter tout à fait par le drame.
* Amanda (Sandrich) ●●○○○
Relativement plaisant mais aussi très dispensable, le huitième film de Ginger et Fred s’ouvre sur un générique étonnamment moderne qui sera malheureusement la chose la plus originale du film. Le reste sera faussement audacieux, jonglant avec de la psychanalyse de comptoir et des ressors comiques assez bas de gamme. C’est en dansant, toujours, que le couple fait des étincelles, relevant une intrigue faiblarde par quelques numéros musicaux agréables : Fred Astaire et son petit numéro d’esbrouffe avec des balles de golf, Ginger Rogers qui entonne l’air rigolo de « The Yam » avant de se lancer dans une danse virevoltante avec Fred, et bien sûr la découverte finale de « Change partners » qui deviendra un standard...
* L'obsédé (Wyler) ●●●●○ ♡ FILM DU MOIS ♡
Il a le visage doux, les gestes tendres, l’esprit dérangé d’un obsessionnel paranoïaque qui a été trop souvent et trop longuement méprisé. Collectionneur, il va repérer sa proie puis la traiter avec grand soin, la chloroformer, la ranger dans une petite boîte confortable, la contempler jour et nuit, se reposer ou se débattre. Elle est son plus beau spécimen. Séquestrée, elle tentera toutes les postures possibles pour se libérer. Tandis que lui continuera à rêver aux choses les plus folles : son amour, peut-être… et pourquoi pas ? Evidemment, une pointe de pitié, voire d’attachement, nous surprendra de temps à autref.. mais toujours, l’oppression et l’angoisse nous reprendront, nous rappelant qu’il n’existe pas d’autres issues possibles que celle, fatale, que nous attendons. Un formidable et horrible face à face orchestré sans fausse note par William Wyler.


* [série] Les Soprano (saison 4,5 & 6) ●●●○○

Films revus


Top du mois
Image Image Image

FILMS DES MOIS PRECEDENTS

Spoiler (cliquez pour afficher)
octobre 2005 = L'aventure de Mme Muir (Mankievicz)
novembre 2005 = Match Point (Allen)
decembre 2005 = Voyage à deux (Donen)

janvier 2006 = Wallace et gromit et le lapin garou (Park)
février 2006 = Lettre d'une inconnue (Ophuls)
mars 2006 = Un jour à new york (Donen/Kelly)
avril 2006 = Walk the line (Mangold)
mai 2006 = Une histoire immortelle (Welles)
juin 2006 = La vie est belle (Capra)
juillet 2006 = Beau fixe sur New York (Donen/Kelly)
aout 2006 = La prisonnière du desert (Ford)
septembre 2006 = Les enfants du paradis (Carné)
octobre 2006 = Les 400 coups (Truffaut)
novembre 2006= La mouche (Cronenberg)
decembre 2006= Assurance sur la mort (Wilder)

janvier 2007= The shop around the corner (Lubitsch)
fevrier 2007= La vie des autres (Henckel von Donnersmarck)
mars 2007= Comme un torrent (Minnelli)
avril 2007= Sue, perdue dans Manhattan (Kollek)
mai 2007= The Magdalene Sisters (Mullan)
juin 2007= L'impasse (De Palma)
juillet 2007= Le scaphandre et le papillon (Schnabel)
août 2007= Le boucher (Chabrol)
septembre 2007= Les méduses (Keret & Geffen)
octobre 2007= Loulou (Pabst)
novembre 2007= 2001 l'odyssée de l'espace (Kubrick)
décembre 2007= Hiroshima mon amour (Resnais)

janvier 2008= Le silence (Bergman)
février 2008= No country for old men (Coen)
mars 2008= Faux semblants (Cronenberg)
avril 2008= Ascenseur pour l'échafaud (Malle)
mai 2008= Les fils de l'homme (Cuaron)
juin 2008= The thing (Carpenter)
juillet 2008= Short Cuts (Altman)
Août 2008= Ariane (Wilder)
Septembre 2008= Bonnie & Clyde (Penn)
Octobre 2008= Madame Bovary (Minnelli)
Novembre 2008= Il était une fois en Amérique (Leone)
Décembre 2008= Head-on (Akin)

Janvier 2009= En chair et en os (Almodovar)
Février 2009= Gran Torino (Eastwood)
Mars 2009= Une certaine rencontre (Mulligan)
Avril 2009= Breezy (Eastwood)
Mai 2009= Le voyeur (Powell)
Juin 2009= Etreintes Brisées (Almodovar)
Juillet 2009= Vincent, François, Paul et les autres (Sautet)
Août 2009= L'enfer est à lui (Walsh)
Septembre 2009= Les visiteurs (Kazan)
Octobre 2009= La valse dans l'ombre (LeRoy)
Novembre 2009= L'invasion des profanateurs (Kaufman)
Décembre 2009= L'armée des ombres (Melville)

Janvier 2010= Quand passent les cigognes (Kalotozov)
Février 2010= Le temps d'aimer et le temps de mourir (Sirk)
Mars 2010= Scènes de la vie conjugale (Bergman)
Avril 2010= Les feux de la rampe (Chaplin)
Mai 2010= La scandaleuse de Berlin (Wilder)
Juin 2010= Papillon (Schaffner)
Juillet 2010= Le grand amour (Etaix)
Août 2010= L'impossible monsieur bébé (Hawks)
Septembre 2010= L'aurore (Murnau)
Octobre 2010= L'ange des Maudits (Lang)
Novembre 2010= La fille de Ryan (Lean)
Décembre 2010= Moon (Jones)

Janvier 2011= Johnny Guitar (Ray)
Février 2011= La source (Bergman)
Mars 2011= Stalag 17 (Wilder)
Avril 2011= Série Noire (Corneau)
Mai 2011 = L'année du dragon (Cimino)
Juin 2011 = Bienvenue à Gattaca (Niccol)
Juillet 2011 = A bout de course (Lumet)
Aout 2011 = Du silence et des ombres (Mulligan)
Septembre 2011 = Une femme dangereuse (Walsh)
Octobre 2011 = Drive (Winding Refn)
Novembre 2011 = Monsieur Verdoux (Chaplin)
Décembre 2011= Zelig (Allen)

Janvier 2012= Fanny et Alexandre (Bergman)
Février 2012= Les nuits de Cabiria (Fellini)
Mars 2012 = Liaisons Secrètes (Quine)
Avril 2012 = The Naked Kiss (Fuller)
Mai 2012 = Le festin de Babette (Axel)
Juin 2012 = The strawberry Blonde (Walsh)
Juillet 2012 = La jetée (Marker)
Août 2012 = Stromboli (Rossellini)
Septembre 2012 = My man Godfrey (LaCava)
Octobre 2012 = L'heure suprême (Borzage)
Novembre 2012 = Klute (Pakula)
Décembre 2012 = Toy story 3 (Unkrich)

Janvier 2013 = Les dimanches de Ville d'Avray (Bourguignon)
Février 2013 = L'amour l'après-midi (Rohmer)
Mars 2013 = Shame (McQueen)
Avril 2013 = The mortal storm (Borzage)
Mai 2013 = Le ruban blanc (Haneke)
Juin 2013 = Amarcord (Fellini)
Juillet 2013 = The yards (Gray)
Août 2013 = Le conformiste (Bertolucci)
Septembre 2013 = La folle ingénue (Lubitsch)
Octobre 2013 = Haute Pègre (Lubitsch)
Novembre 2013 = La vie d'Adèle (Kechiche)
Décembre 2013 = Une journée particulière (De Sica)

Janvier 2014 = L'assassin habite au 21 (Clouzot)
Février 2014 = The Grand Budapest Hotel (Anderson)
Mars 2014 = Will Hunting (Van Sant)
Avril 2014 = Her (Jonze)
Mai 2014 = Mes voisins les Yamada (Takahata)
Juin 2014 = Le conte de la princesse Kaguya (Takahata)
Juillet 2014 = La porte du paradis (Cimino)
Août 2014= Bright Star (Campion)
Septembre 2014 = Fast food fast women (Kollek)
Octobre 2014 = Tokyo Godfathers (Kon)
Novembre 2014 = Miller's Crossing (Coen)
Décembre 2014 = L'appât (Mann)

Janvier 2015 = Rome ville ouverte (Rossellini)
Février 2015 = Allemagne année zéro (Rossellini)
Mars 2015 = Before Midnight (Linklater)
Avril 2015 = Lettres d'Iwo Jima (Eastwood)
Mai 2015 = J'ai le droit de vivre (Lang)
Juin 2015 = Vice Versa (Docter)
Juillet 2015 = Mort à Venise (Visconti)
Août 2015 = Le violent (Ray)
Septembre 2015 = L'argent de la vieille (Comencini)
Octobre 2015 = La vipère (Wyler)
Novembre 2015 = L'enfance nue (Pialat)
Décembre 2015 = La chevauchée des bannis (De Toth)

Janvier 2016 = Leviathan (Zviaguintsev)
Février 2016 = Le bateau (Petersen)
Mars 2016 = L'enfance d'Ivan (Tarkovski)
Avril 2016 = Le parrain, 2ème partie (Coppola)
Mai 2016 = Le vent se lève (Miyazaki)
Juin 2016 = Au hasard Balthazar (Bresson)
Juillet 2016 = La passion de Jeanne d'Arc (Dreyer)
Août 2016 = Un monde parfait (Eastwood)
Dernière édition par Miss Nobody le 26 oct. 16, 20:50, édité 15 fois.