Votre film du mois de Novembre 2017

Rubrique consacrée au cinéma et aux films tournés après 1980

Modérateurs : Karras, Rockatansky, cinephage

Avatar de l’utilisateur
Demi-Lune
Bronco Boulet
Messages : 13012
Inscription : 20 août 09, 16:50
Localisation : Avec Dr. Jones dans une pièce qui se rétrécit à vue d'oeil

Re: Votre film du mois de Novembre 2017

Messagepar Demi-Lune » 1 nov. 17, 09:33

FILM DU MOIS DE NOVEMBRE 2017

Image

FILMS DÉCOUVERTS OU REDÉCOUVERTS

    Prospero's books (Peter Greenaway, 1991) — 8/10
    Mise à mort du cerf sacré (Yórgos Lánthimos, 2017) — 8/10
    Samsara (Ron Fricke, 2011) — 7,5/10
    Le carnaval des âmes (Herk Harvey, 1962) — 7/10
    City of life and death (Lu Chuan, 2009) — 7/10
    Adieu ma concubine (Chen Kaige, 1993) — 6,5/10
    Star 80 (Bob Fosse, 1983) — 6,5/10
    Vivre! (Zhang Yimou, 1994) — 6,5/10
    Blue collar (Paul Schrader, 1978) — 6/10
    Top secret! (Jim Abrahams, David Zucker et Jerry Zucker, 1984) — 5,5/10
    La loi du marché (Stéphane Brizé, 2015) — 5,5/10
    Golgo 13 : the professional (Osamu Dezaki, 1983) — 5/10
    Memories (Kōji Morimoto, Tensai Okamura & Katsuhiro Ōtomo, 1995) — 3/10
    Toni Erdmann (Maren Ade, 2016) — 3/10
    Jurassic World (Colin Trevorrow, 2015) — 0/10
Hors catégorie:
    Parking (Jacques Demy, 1985) — J'aiBesoinDeTouahhhh/10
FILMS REVUS

    Duel (Steven Spielberg, 1971) — 9/10
    Wall Street (Oliver Stone, 1987) — 8/10
    Reds (Warren Beatty, 1981) — 7,5/10
    A most violent year (J.C. Chandor, 2014) — 6,5/10
    Danger: Diabolik! (Mario Bava, 1968) — 4,5/10
    Opération peur (Mario Bava, 1966) — 3,5/10
Films des mois précédents :
Spoiler (cliquez pour afficher)
août 2009 : Master and Commander (Peter Weir, 2003) ex aequo avec Eternal Sunshine of the spotless mind (Michel Gondry, 2004)
septembre 2009 : Lunes de fiel (Roman Polanski, 1992)
octobre 2009 : Les Frissons de l'angoisse (Dario Argento, 1975) ex aequo avec 12 Hommes en colère (Sidney Lumet, 1957)
novembre 2009 : Entre le Ciel et l'Enfer (Akira Kurosawa, 1963)
décembre 2009 : Ring (Hideo Nakata, 1997)
janvier 2010 : Le Syndrome de Stendhal (Dario Argento, 1996) ex aequo avec Inglourious Basterds (Quentin Tarantino, 2009)
février 2010 : The Cotton Club (Francis Ford Coppola, 1984). Prix spécial : Délivrance (John Boorman, 1972)
mars 2010 : Les Sept Samouraïs (Akira Kurosawa, 1954)
avril 2010 : Ratatouille (Brad Bird, 2007). Prix spécial pour La Bataille d'Alger (Gillo Pontecorvo, 1966) et Zombie (George Romero, 1978)
mai 2010 : Quand passent les cigognes (Mikhaïl Kalatozov, 1958)
juin 2010 : Le Mépris (Jean-Luc Godard, 1963)
juillet 2010 : Les Demoiselles de Rochefort (Jacques Demy, 1967)
août 2010 : La Reine Margot (Patrice Chéreau, 1994)
septembre 2010 : Le Voyeur (Michael Powell, 1960) ex aequo avec Memories of Murder (Bong Joon-ho, 2003)
octobre 2010 : Écrit sur du vent (Douglas Sirk, 1956)
novembre 2010 : Lolita (Stanley Kubrick, 1962)
décembre 2010 : Les Chaussons rouges (Michael Powell & Emeric Pressburger, 1948) ex aequo avec Le Pont de la rivière Kwaï (David Lean, 1957)
janvier 2011 : Pas de printemps pour Marnie (Alfred Hitchcock, 1964)
février 2011 : La Rumeur (William Wyler, 1961)
mars 2011 : Blue Velvet (David Lynch, 1986) ex aequo avec A la poursuite d'Octobre Rouge (John McTiernan, 1990). Prix spécial : TRON (Steven Lisberger, 1982)
avril 2011 : La Règle du jeu (Jean Renoir, 1939)
mai 2011 : Le Guépard (Luchino Visconti, 1963)
juin 2011 : The Tree of Life (Terrence Malick, 2011)
juillet 2011 : Ludwig ou le Crépuscule des dieux (Luchino Visconti, 1972)
août 2011 : L'Armée des Ombres (Jean-Pierre Melville, 1969) ex aequo avec Cure (Kiyoshi Kurosawa, 1997) ex aequo avec L'année dernière à Marienbad (Alain Resnais, 1961)
septembre 2011 : Do the right thing (Spike Lee, 1989)
octobre 2011 : Le Narcisse Noir (Michael Powell & Emeric Pressburger, 1947). Prix spécial pour The Artist (Michel Hazanavicius, 2011) et Melancholia (Lars Von Trier, 2011)
novembre 2011 : Les Aventures de Tintin : Le Secret de la Licorne (Steven Spielberg, 2011)
décembre 2011 : La Fille de Ryan (David Lean, 1970). Prix spécial pour Mission : Impossible, Protocole Fantôme (Brad Bird, 2011)
janvier 2012 : Metropolis, version longue (Fritz Lang, 1927) ex aequo avec Les Parapluies de Cherbourg (Jacques Demy, 1964) ex aequo avec La Chute de l'Empire romain (Anthony Mann, 1964)
février 2012 : Octobre (Sergueï Mikhaïlovitch Eisenstein, 1928)
mars 2012 : La lettre inachevée (Mikhaïl Kalatozov, 1959) ex aequo avec Tootsie (Sydney Pollack, 1982) ex aequo avec Dressé pour tuer (Samuel Fuller, 1982)
avril 2012 : Les Nibelungen (Fritz Lang, 1924)
mai 2012 : Guerre et Paix (Sergueï Bondartchouk, 1967)
juin 2012 : Cinéma Paradiso (Giuseppe Tornatore, 1989) ex aequo avec La Dolce Vita (Federico Fellini, 1960)
juillet 2012 : Soy Cuba (Mikhaïl Kalatozov, 1964) ex aequo avec Kwaïdan (Masaki Kobayashi, 1964). Prix spécial pour Phase IV (Saul Bass, 1974)
août 2012 : L'Enfer blanc du Piz Palü (Arnold Fanck & G. W. Pabst, 1929) ex aequo avec Pink Floyd The Wall (Alan Parker, 1982) ex aequo avec To be or not to be (Ernst Lubitsch, 1942) ex aequo avec Le Rayon vert (Éric Rohmer, 1986)
septembre 2012 : Hiroshima mon amour (Alain Resnais, 1959)
octobre 2012 : La Belle et la Bête (Jean Cocteau, 1946) ex aequo avec L'Enfer d'Henri-Georges Clouzot (Serge Bromberg, 2008)
novembre 2012 : Beau-père (Bertrand Blier, 1981)
décembre 2012 : Napoléon (Abel Gance, 1927). Prix spécial pour Drôle de frimousse (Stanley Donen, 1957) et Un Américain à Paris (Vincente Minnelli, 1951)
janvier 2013 : Les enfants d'Hiroshima (Kaneto Shindo, 1952) ex aequo avec Chantons sous la pluie (Stanley Donen & Gene Kelly, 1952), L'Incompris (Luigi Comencini, 1966) et Zero Dark Thirty (Kathryn Bigelow, 2012)
février 2013 : Lincoln (Steven Spielberg, 2012). Prix spécial pour Le voleur de bicyclette (Vittorio De Sica, 1948) et les chorégraphies de Busby Berkeley
mars 2013 : The shop around the corner (Ernst Lubitsch, 1940) ex aequo avec A la Merveille (Terrence Malick, 2012)
avril 2013 : Solitude (Paul Fejos, 1928) ex aequo avec La symphonie nuptiale (Erich von Stroheim, 1928)
mai 2013 : Le conformiste (Bernardo Bertolucci, 1970)
juin 2013 : Le passé (Asghar Farhadi, 2013). Prix spécial pour Le silence de la mer (Jean-Pierre Melville, 1947), Ordet (Carl Theodor Dreyer, 1955) et Une journée particulière (Ettore Scola, 1977)
juillet 2013 : Point limite (Sidney Lumet, 1964) ex aequo avec Que viva Mexico ! (Sergueï Mikhaïlovich Eisenstein, 1931). Prix spécial pour Dura lex (Lev Koulechov, 1926)
août 2013 : Miracle en Alabama (Arthur Penn, 1962) ex aequo avec L'innocent (Luchino Visconti, 1976). Prix spécial pour Une autre femme (Woody Allen, 1988), Un cœur en hiver (Claude Sautet, 1992) et Kramer contre Kramer (Robert Benton, 1979)
septembre 2013 : Scènes de la vie conjugale (Ingmar Bergman, 1973). Prix spécial pour La source (Ingmar Bergman, 1960)
octobre 2013 : Le chat (Pierre Granier-Deferre, 1971). Prix spécial pour Incendies (Denis Villeneuve, 2010)
novembre 2013 : Fanny et Alexandre (Ingmar Bergman, 1982) ex aequo avec The immigrant (James Gray, 2013)
décembre 2013 : La peau (Liliana Cavani, 1981). Prix spécial pour Un homme parmi les loups (Carroll Ballard, 1983) et La femme défendue (Philippe Harel, 1997)
janvier 2014 : Le loup de Wall Street (Martin Scorsese, 2013) ex aequo avec Koyaanisqatsi (Godfrey Reggio, 1982)
février 2014 : The Grand Budapest Hotel (Wes Anderson, 2014)
mars 2014 : Le dossier 51 (Michel Deville, 1978). Prix spécial pour L'aveu (Costa-Gavras, 1970), Meshes of the afternoon (Maya Deren, 1943), Trois femmes (Robert Altman, 1977) & Pharaon (Jerzy Kawalerowicz, 1966)
avril 2014 : Le convoi de la peur (William Friedkin, 1977)
mai 2014 : Maîtresse (Barbet Schroeder, 1975)
juin 2014 : Amour (Michael Haneke, 2012)
juillet 2014 : Salò ou les 120 journées de Sodome (Pier Paolo Pasolini, 1975) ex aequo avec Stalker (Andreï Tarkovski, 1979). Prix spécial pour La montagne sacrée (Alejandro Jodorowsky, 1973)
août 2014 : L’œuf de l'ange (Mamoru Oshii, 1985)
septembre 2014 : Les moissons du ciel (Terrence Malick, 1978)
octobre 2014 : La maman et la putain (Jean Eustache, 1973)
novembre 2014 : Deux jours, une nuit (Jean-Pierre & Luc Dardenne, 2014) ex aequo avec La couleur de la grenade (Sergueï Paradjanov, 1968)
décembre 2014 : Les enfants loups, Ame et Yuki (Mamoru Hosoda, 2012)
janvier 2015 : Le chagrin et la pitié (Marcel Ophuls, 1969)
février 2015 : Suzanne Simonin, la Religieuse de Diderot (Jacques Rivette, 1966)
mars 2015 : Before midnight (Richard Linklater, 2013). Prix spécial pour The baby of Mâcon (Peter Greenaway, 1993)
avril 2015 : L'avventura (Michelangelo Antonioni, 1960)
mai 2015 : Let's get lost (Bruce Weber, 1988)
juin 2015 : Vice-versa (Pete Docter & Ronnie Del Carmen, 2015)
juillet 2015 : Love (Gaspar Noé, 2015)
août 2015 : Moi, Christiane F., 13 ans, droguée, prostituée... (Uli Edel, 1981)
septembre 2015 : Heimat, une chronique allemande (Edgar Reitz, 1984)
octobre 2015 : Avalon (Mamoru Oshii, 2001) ex aequo avec La dernière valse (Martin Scorsese, 1978)
novembre 2015 : -
décembre 2015 : La chambre interdite (Guy Maddin & Evan Johnson, 2015)
janvier 2016 : Danton (Andrzej Wajda, 1983)
février 2016 : Funny games (Michael Haneke, 1997)
mars 2016 : Homeland : Irak année zéro (Abbas Fahdel, 2015) ex aequo avec Évolution (Lucile Hadzihalilovic, 2015)
avril 2016 : Andreï Roublev (Andreï Tarkovski, 1966)
mai 2016 : Gerry (Gus Van Sant, 2002)
juin 2016 : AKIRA (Katsuhiro Ōtomo, 1988)
juillet 2016 : L'insoutenable légèreté de l'être (Philip Kaufman, 1988)
août 2016 : L'empire des sens (Nagisa Ōshima, 1976)
septembre 2016 : Nocturama (Bertrand Bonello, 2016)
octobre 2016 : El sicario, room 164 (Gianfranco Rosi, 2010)
novembre 2016 : La complainte du sentier (Satyajit Ray, 1955), L'invaincu (Satyajit Ray, 1956) & Le monde d'Apu (Satyajit Ray, 1959)
décembre 2016 : La grande ville (Satyajit Ray, 1963)
janvier 2017 : Un homme et une femme (Claude Lelouch, 1966)
février 2017 : La pianiste (Michael Haneke, 2001)
mars 2017 : Happiness (Todd Solondz, 1998)
avril 2017 : Que le spectacle commence (Bob Fosse, 1979)
mai 2017 : Meurtre dans un jardin anglais (Peter Greenaway, 1982)
juin 2017 : Panique à Needle Park (Jerry Schatzberg, 1971)
juillet 2017 : Épouses et concubines (Zhang Yimou, 1991)
août 2017 : Air doll (Hirokazu Kore-eda, 2009)
septembre 2017 : Twin Peaks The Return (David Lynch, 2017). Prix spécial pour Faute d'amour (Andreï Zviaguintsev, 2017) & Trouble every day (Claire Denis, 2001)
octobre 2017 : The Square (Ruben Östlund, 2017) ex aequo avec Charulata (Satyajit Ray, 1964)
Dernière édition par Demi-Lune le 11 déc. 17, 15:01, édité 29 fois.

7swans
Nuits de Sheen...
Messages : 7193
Inscription : 17 févr. 06, 18:50

Re: Votre film du mois de Novembre 2017

Messagepar 7swans » 1 nov. 17, 09:41

FILMS
The Crow - Alex Proyas : 4/10
Singularity - Robert Kouba : 4/10
La Forêt de quinconces - Grégoire Leprince-Ringuet : 5/10
Empire Records - Allan Moyle : 5.5/10
Small soldiers - Joe Dante : 6/10
The Comedian - Taylor Hackford : 5/10
The Trip To Spain - Michael Winterbottom : 7.5/10
Simon et Théodore - Mikael Buch : 7/10
Jim & Andy: The Great Beyond - Chris Smith : 8/10
Eloge de l'amour - Jean Luc Godard : ?
Bad Santa 2 - Mark Waters : 4/10

RE


SÉRIES
Fresh Meat - Saison 4 : 6.5/10
The IT Crowd - Saison 1 : 7.5/10
The IT Crowd - Saison 2 : 7/10
The IT Crowd - Saison 3 : 7.5/10
The IT Crowd - Saison 4 + épisode spécial : 6/10
Firefly : 2/10
What would Diplo do : en cours.
Riverdale - Saison 2 : en cours.
Childrens Hospital - saison 6 : en cours.
Le Bureau des Légendes - saison 3 : en cours.
Rick and Morty - Saison 3 : en cours.

RE
Dernière édition par 7swans le 27 nov. 17, 13:47, édité 18 fois.

Avatar de l’utilisateur
Flol
smells like pee spirit
Messages : 42226
Inscription : 14 avr. 03, 11:21

Re: Votre film du mois de Novembre 2017

Messagepar Flol » 1 nov. 17, 09:54

Novembre 2017

Films découverts
D'après une histoire vraie (Roman Polanski) : 3.5/10
Suburbicon (George Clooney) : 5/10
Goupi mains rouges (Jacques Becker) : 6.5/10
Thor : Ragnarok (Taika Waititi) : 3/10
Jeune femme (Léonor Serraille) : 7/10
Hospital Massacre (Boaz Davidson) : 6/10
Le pays du silence et de l'obscurité (Werner Herzog) : 7.5/10
Au revoir là-haut (Albert Dupontel) : 6.5/10
Dead End Drive-In (Brian Trenchard-Smith) : 3/10
You Were Never Really Here (Lynne Ramsay) : 6.5/10
She's Gotta Have It (Spike Lee) : 7.5/10
The Babysitter (McG) : 6/10
Casting JonBenet (Kitty Green) : 7/10
Our Brand is Crisis (David Gordon Green) : 6/10
Absurd (Joe D'Amato) : 5/10
Wonder Woman (Patty Jenkins) : 4/10
Happy Birthdead (Christopher Landon) : 4/10
Jamais contente (Emilie Deleuze) : 5.5/10
Blastfighter (Lamberto Bava) : 6/10
Malatesta's Carnival of Blood (Christopher Speeth) : 7/10
The Human Centipede II (Tom Six) : 2/10
Island of Death (Nico Mastorakis) : 6.5/10
Hard Day (Kim Seong-hun) : 6/10
Jim & Andy : The Great Beyond (Chris Smith) : 8.5/10
Joshy (Jeff Baena) : 6.5/10
Wonderstruck (Todd Haynes) : 6/10
Thelma (Joachim Trier) : 7/10
Motel Hell (Kevin Connor) : 5/10
Battle of the Sexes (Jonathan Dayton & Valerie Faris) : 5.5/10
The Friends of Eddie Coyle (Peter Yates) : 6.5/10
The Florida Project (Sean Baker) : 7/10

Films revus
Aguirre, la Colère de Dieu (Werner Herzog) : 8/10 (+)
Jacob's Ladder (Adrian Lyne) : 8.5/10 (=)
Nosferatu, Fantôme de la Nuit (Werner Herzog) : 7/10 (=)
Demons (Lamberto Bava) : 6.5/10 (+)
The Stuff (Larry Cohen) : 6/10 (=)
Thunderbolt and Lightfoot (Michael Cimino) : 7/10 (=)

Séries découvertes
Mindhunter - saison 1 (Joe Penhall) : 7/10
The IT Crowd - saison 1 (Graham Linehan) : 7/10
The IT Crowd - saison 2 (Graham Linehan) : 6.5/10
The IT Crowd - saison 3 (Graham Linehan) : 6.5/10
The IT Crowd - saison 4 (Graham Linehan) : en cours
The Deuce - saison 1 (David Simon & George Pelecanos) : abandonnée

Séries revues
Rick and Morty - saison 1 (Dan Harmon & Justin Roiland) : en cours

Mes films du mois de Janvier 2005 à Octobre 2017
Spoiler (cliquez pour afficher)
Janvier 2005 : Turkish Delights (Paul Verhoeven)
Février 2005 : Bloody Sunday (Paul Greengrass)
Mars 2005 : The Life Aquatic with Steve Zissou (Wes Anderson)
Avril 2005 : Sweet Sixteen (Ken Loach)
Mai 2005 : Sleuth (Joseph L. Mankiewicz)
Juin 2005 : Man in the Moon (Robert Mulligan)
Juillet 2005 : Flesh + Blood (Paul Verhoeven)
Août 2005 : Bottle Rocket (Wes Anderson)
Septembre 2005 : The Getaway (Sam Peckinpah)
Octobre 2005 : Greed (Erich Von Stroheim)
Novembre 2005 : A History of Violence (David Cronenberg)
Décembre 2005 : The Man Who Would Be King (John Huston)
Janvier 2006 : Der Vierde Man (Paul Verhoeven)
Février 2006 : The New World (Terrence Malick)
Mars 2006 : Bring Me the Head of Alfredo Garcia (Sam Peckinpah)
Avril 2006 : Sorcerer (William Friedkin)
Mai 2006 : Testament (Lynn Littman)
Juin 2006 : The Last Boy Scout (Tony Scott)
Juillet 2006 : The Devil's Rejects (Rob Zombie)
Août 2006 : Breezy (Clint Eastwood)
Septembre 2006 : Tarnation (Jonathan Caouette)
Octobre 2006 : Children of Men (Alfonso Cuaron)
Novembre 2006 : Black Book (Paul Verhoeven)
Décembre 2006 : My Darling Clementine (John Ford)
Janvier 2007 : Casablanca (Michael Curtiz)
Février 2007 : Keane (Lodge Kerrigan)
Mars 2007 : Lonely are the Brave (David Miller)
Avril 2007 : The Prisoner of Shark Island (John Ford)
Mai 2007 : Babe : Pig in the City (George Miller)
Juin 2007 : The Brown Bunny (Vincent Gallo)
Juillet 2007 : Two For The Road (Stanley Donen)
Août 2007 : Ratatouille (Brad Bird)
Septembre 2007 : The Bourne Supremacy (Paul Greengrass)
Octobre 2007 : Requiem pour un Massacre (Elem Klimov)
Novembre 2007 : 24 Hour Party People (Michael Winterbottom)
Décembre 2007 : We Own The Night (James Gray)
Janvier 2008 : Sweeney Todd (Tim Burton)
Février 2008 : La Nuit Américaine (François Truffaut)
Mars 2008 : The Man Who Shot Liberty Valance (John Ford)
Avril 2008 : F...comme Fairbanks (Maurice Dugowson)
Mai 2008 : Mr Smith Goes to Washington (Frank Capra)
Juin 2008 : Block Party (Michel Gondry)
Juillet 2008 : Bridge to Terabithia (Gabor Csupo)
Août 2008 : The Pursuit of Happyness (Gabriele Muccino)
Septembre 2008 : The Mist (Frank Darabont)
Octobre 2008 : Entre les murs (Laurent Cantet)
Novembre 2008 : At Close Range (James Foley)
Décembre 2008 : Faits Divers (Raymond Depardon)
Janvier 2009 : Urgences (Raymond Depardon)
Février 2009 : The Wrestler (Darren Aronofsky)
Mars 2009 : You can't take it with you (Frank Capra)
Avril 2009 : Le Trou (Jacques Becker)
Mai 2009 : Family Life (Ken Loach)
Juin 2009 : La Ronde (Max Ophüls)
Juillet 2009 : Bukowski - Born Into This (John Dullaghan)
Août 2009 : Inglourious Basterds (Quentin Tarantino)
Septembre 2009 : District 9 (Neil Blomkamp)
Octobre 2009 : (500) Days of Summer (Marc Webb)
Novembre 2009 : Once (John Carney)
Décembre 2009 : Avatar (James Cameron)
Janvier 2010 : Mr. Nobody (Jaco Van Dormael)
Février 2010 : Valkyrie (Bryan Singer)
Mars 2010 : Boy A (John Crowley)
Avril 2010 : The Red Shoes (Michael Powell & Emeric Pressburger)
Mai 2010 : Grey Gardens (Albert Maysles, David Maysles, Ellen Hovde & Muffie Meyer)
Juin 2010 : Sixteen Candles (John Hughes)
Juillet 2010 : The Fall (Tarsem Singh)
Août 2010 : This Is It (Kenny Ortega)
Septembre 2010 : Des Hommes et des Dieux (Xavier Beauvois)
Octobre 2010 : The Social Network (David Fincher)
Novembre 2010 : The Dead (John Huston)
Décembre 2010 : Death Wish III (Michael Winner)
Janvier 2011 : Miracle Mile (Steve De Jarnatt)
Février 2011 : On Her Majesty's Secret Service (Peter Hunt)
Mars 2011 : Brief Encounter (David Lean)
Avril 2011 : Punishment Park (Peter Watkins)
Mai 2011 : The Tree of Life (Terrence Malick)
Juin 2011 : Running on Empty (Sidney Lumet)
Juillet 2011 : Music Box (Costa-Gavras)
Août 2011 : The Assassination of Jesse James by the Coward Robert Ford (Andrew Dominik)
Septembre 2011 : 7th Heaven (Frank Borzage)
Octobre 2011 : The Plague Dogs (Martin Rosen)
Novembre 2011 : Super (James Gunn)
Décembre 2011 : City of Hope (John Sayles)
Janvier 2012 : Take Shelter (Jeff Nichols)
Février 2012 : Incendies (Denis Villeneuve)
Mars 2012 : Modern Times (Charlie Chaplin)
Avril 2012 : A propos d'Elly (Asghar Farhadi)
Mai 2012 : The Conversation (Francis Ford Coppola)
Juin 2012 : The Myth of the American Sleepover (David Robert Mitchell)
Juillet 2012 : L'Assassin habite au 21 (Henri-Georges Clouzot)
Août 2012 : Scaramouche (George Sidney)
Septembre 2012 : The Tall T (Budd Boetticher)
Octobre 2012 : Anatomy of a Murder (Otto Preminger)
Novembre 2012 : Frankenweenie (Tim Burton)
Décembre 2012 : Le Havre (Aki Kaurismäki)
Janvier 2013 : The White Diamond (Werner Herzog)
Février 2013 : Oslo, 31 Août (Joachim Trier)
Mars 2013 : The Swimmer (Frank Perry)
Avril 2013 : Les Naufragés de l'Île de la Tortue (Jacques Rozier)
Mai 2013 : The Thin Blue Line (Errol Morris)
Juin 2013 : Hôtel Terminus (Marcel Ophuls)
Juillet 2013 : Tous les matins du monde (Alain Corneau)
Août 2013 : Gummo (Harmony Korine)
Septembre 2013 : Calmos (Bertrand Blier)
Octobre 2013 : Le Quai des Brumes (Marcel Carné)
Novembre 2013 : Inside Llewyn Davis (Joel Coen)
Décembre 2013 : A Matter of Life & Death (Michael Powell & Emeric Pressburger)
Janvier 2014 : Tel père, tel fils (Hirokazu Kore-eda)
Février 2014 : The Grand Budapest Hotel (Wes Anderson)
Mars 2014 : Her (Spike Jonze)
Avril 2014 : Underworld U.S.A. (Samuel Fuller)
Mai 2014 : Deux jours, une nuit (Jean-Pierre & Luc Dardenne)
Juin 2014 : Under The Skin (Jonathan Glazer)
Juillet 2014 : Dawn of the Planet of the Apes (Matt Reeves)
Août 2014 : Gallipoli (Peter Weir)
Septembre 2014 : Wonderland (Michael Winterbottom)
Octobre 2014 : Blancanieves (Pablo Berger)
Novembre 2014 : L'Enfance d'Ivan (Andreï Tarkovski)
Décembre 2014 : Whiplash (Damien Chazelle)
Janvier 2015 : Inherent Vice (Paul Thomas Anderson)
Février 2015 : Allemagne Année Zéro (Roberto Rossellini)
Mars 2015 : Soy Cuba (Mikhaïl Kalatozov)
Avril 2015 : Images (Robert Atman)
Mai 2015 : Mia Madre (Nanni Moretti)
Juin 2015 : Inside Out (Pete Docter & Ronaldo Del Carmen)
Juillet 2015 : Les Glaneurs et la Glaneuse (Agnès Varda)
Août 2015 : The One I Love (Charlie McDowell)
Septembre 2015 : Bad Timing (Nicolas Roeg)
Octobre 2015 : Fatima (Philippe Faucon)
Novembre 2015 : Une partie de campagne (Jean Renoir)
Décembre 2015 : Le Bouton de Nacre (Patricio Guzmán)
Janvier 2016 : La Soufrière (Werner Herzog)
Février 2016 : Nashville (Robert Altman)
Mars 2016 : Midnight Special (Jeff Nichols)
Avril 2016 : Everybody Wants Some !! (Richard Linklater)
Mai 2016 : Wuthering Heights (Andrea Arnold)
Juin 2016 : Amy (Asif Kapadia)
Juillet 2016 : Close-Up (Abbas Kiarostami)
Août 2016 : Rester Vertical (Alain Guiraudie)
Septembre 2016 : Aquarius (Kleber Mendonça Filho)
Octobre 2016 : Cléo de 5 à 7 (Agnès Varda)
Novembre 2016 : Into the Inferno (Werner Herzog)
Décembre 2016 : Manchester by the Sea (Kenneth Lonergan)
Janvier 2017 : A Monster Calls (J.A. Bayona)
Février 2017 : Moonlight (Barry Jenkins)
Mars 2017 : Tunnel (Kim Seong-hun)
Avril 2017 : Une journée particulière (Ettore Scola)
Mai 2017 : Tokyo Sonata (Kiyoshi Kurosawa)
Juin 2017 : War for the Planet of the Apes (Matt Reeves)
Juillet 2017 : The Fits (Anna Rose Holmer)
Août 2017 : La double vie de Véronique (Krzysztof Kieslowski)
Septembre 2017 : Good Time (Safdie Brothers)
Octobre 2017 : Pour le réconfort (Vincent Macaigne)
Dernière édition par Flol le 30 nov. 17, 10:20, édité 35 fois.

Avatar de l’utilisateur
Alexandre Angel
Une couille cache l'autre
Messages : 6085
Inscription : 18 mars 14, 08:41

Re: Votre film du mois de Novembre 2017

Messagepar Alexandre Angel » 1 nov. 17, 09:56

Flol a écrit :prout

Ah non!!!

Avatar de l’utilisateur
reuno
Accessoiriste
Messages : 1965
Inscription : 8 oct. 04, 10:25

Re: Votre film du mois de Novembre 2017

Messagepar reuno » 1 nov. 17, 09:58

Novembre 2017

Film du mois

Image
Nocturnal Animals (Tom Ford)

Films découverts

Nocturnal Animals (Tom Ford) 5/6
Jim & Andy: The Great Beyond - With a Very Special, Contractually Obligated Mention of Tony Clifton (Chris Smith) 5/6
Wind River (Taylor Sheridan) 4/6
Le Serpent aux mille coupures (Éric Valette) 4/6
Beach Rats (Eliza Hittman) 4/6
Après la tempête (Hirokazu Kore-eda) 4/6
Patti Cake$ (Geremy Jasper) 4/6
K.O. (Fabrice Gobert) 3/6
6 Days (Toa Fraser) 3/6
Valérian et la Cité des mille planètes (Luc Besson) 3/6
Flushed Away (Sam Fell & David Bowers) 3/6
Eat Local (Jason Flemyng) 3/6
Mudbound (Dee Rees) 3/6
Cars 3 (Brian Fee) 3/6
The age of shadows (Kim-Jee-Woon) 2/6
The Villainess (Jeong Byeong-gil) 2/6
Jeepers Creepers 3 (Victor Salva) 2/6
Kidnap (Luis Prieto) 1/6

Films revus

Prince of Darkness (John Carpenter) 6/6
The Return of the Living Dead (Dan O'Bannon) 5/6
Monster House (Gil Kenan) 5/6
Miracle Mile (Steve De Jarnatt) 5/6
Phantasm (Don Coscarelli) 5/6



Films des mois précédents
Spoiler (cliquez pour afficher)
Octobre 2017 : Blade Runner 2049 (Denis Villeneuve)
Septembre : A Ghost Story (David Lowery)
Août 2017 : Eastern Boys (Robin Campillo)
Juillet 2017 : Dans la forêt (Gilles Marchand)
Juin 2017 : American Honey (Andrea Arnold)
Mai 2017 : A Dark Song (Liam Gavin)
Avril 2017 : Paterson (Jim Jarmusch)
Mars 2017 : Moonlight (Barry Jenkins)
Février 2017 : Advantageous (Jennifer Phang)
Janvier 2017 : Rester Vertical (Alain Guiraudie)
Décembre 2016 : Anomalisa (Charlie Kaufman, Duke Johnson)
Novembre 2016 : La Loi de la Jungle (Antonin Peretjatko)
Octobre 2016 : Still the water (Naomi Kawase)
Septembre 2016 : Ce sentiment de l'été (Mikhael Hers)
Août 2016 : Jack Reacher (Christopher McQuarrie)
Juillet 2016 : The Strangers (Na Hong-jin)
Juin 2016 : The Neon Demon (Nicolas Winding Refn)
Mai 2016 : La gueule ouverte (Maurice Pialat)
Avril 2016 : Avril et le Monde Truqué (Franck Ekinci, Christian Desmares)
Mars 2016 : The Assassin (Hou Hsiao-Hsien)
Février 2016 : The Survivalist (Stephen Fingleton)
Janvier 2016 : The Witch (Robert Eggers)
Décembre 2015 : The Visit (M. Night Shyamalan)
Novembre 2015 : The Lobster (Yórgos Lánthimos)
Octobre 2015 : Ni le ciel ni la terre (Clément Cogitore)
Septembre 2015 : Vers l'autre rive (Kiyoshi Kurosawa)
Août 2105 : Faults (Riley Stearns)
Juillet 2015 : Oslo, 31 août (Joachim Trier)
Juin 2015 : Inside Out (Pete Docter & Ronnie del Carmen)
Mai 2015: Mad Max: Fury Road (George Miller)
Avril 2015 : Monsters: Dark Continent (Tom Green)
Mars 2015 : Foxcatcher (Bennett Miller)
Février 2015 : It follows (David Robert Mitchell)
Janvier 2015: Jupiter Ascending (Andy & Lana Wachowski)
Décembre 2014 : The Frame (Jamin Winans)
Novembr 2014 : Berserk l'Age d'Or Partie III : L'Avent (Toshiyuki Kubooka)
Octobre 2014 : Young ones (Jake Paltrow)
Septembre 2014 : Coherence (James Ward Byrkit)
Août 2014 : The White Diamond (Werner Herzog)
Juillet 2014 : Cheap thrills (E.L. Katz)
Juin 2014 : Under the skin (Jonathan Glazer)
Mai 2014 : The Myth of The American Sleepover (David R Mitchell)
Avril 2014 : The act of killing (Joshua Oppenheimer)
Mars 2014 : Her (Spike Jonze)
Février 2014 : The Babadook (Jennifer Kent)
Janvier 2014 :Drug war (Johnnie To)
Décembre 2013 : All is lost (J. C. Chandor)
Novembre 2013 : Snowpiercer (Bong Joon Ho)
Octobre 2013 : Dark Touch (Marina de Van)
Septembre 2013 : Riddick (David Twohy)
Août 2013 : Noroi (Kôji Shiraish)
Juillet 2013 : A Field in England (Ben Wheatley)
Juin 2013 : Dans ma peau (Marina De Van)
Mai 2013 : The Grandmaster (Wong Kar Wai)
Avril 2013 : Sightseers (Ben Wheatley)
Mars 2013 : To the Wonder (Terrence Malick)
Février 2013 : Toad Road (Jason Banker)
Janvier 2013 : Cloud Atlas (Tom Tykwer, Andy Wachowski & Lana Wachowski)
Décembre 2012 : Symbol (Hitoshi Matsumoto)
November 2012 : Beasts of The Southern Wild (Benh Zeitlin)
Octobre 2012 : Kotoko (Shinya Tsukamoto)
Septembre 2012 : Himizu (Sono Sion)
Août 2012 : ParaNorman (Chris Butler)
Juillet 2012 : The Incident (Alexandre Courtès)
Juin 2012 : Les Raisins de la colère (John Ford)
Mai 2012 : Moonrise Kingdom (Wes Anderson)
Avril 2012 : The Plague Dogs (Martin Rosen)
Mars 2012 : Bellflower (Evan Glodell)
Février 2012 : Il était une fois en Anatolie (Nuri Bilge Ceylan)
Janvier 2012 : Love (William Eubank)
Décembre 2011 : Versailles (Pierre Schoeller)
Novembre 2011 : Safe (Todd Haynes)
Octobre 2011 : Polisse (Maïwenn)
Septembre 2011 : Redline (Takeshi Koike)
Août 2011 : Cold Fish (Sono Sion)
Juillet 2011 : Memory Lane (Mikhaël Hers)
Juin 2011 : Biutiful (Alejandro González Inárritu)
Mai 2011 : The Tree of Life (Terrence Malick)
Avril 2011 : Animal Kingdom (David Michôd)
Mars 2011 : Tetsuo The Bullet Man (Shinya Tsukamoto)
Février 2011 : Il était une fois dans l'Ouest (Sergio Leone)
Janvier 2011 : Ondine (Neil Jordan)
Décembre 2010 : Mishima: A Life in Four Chapters (Paul Schrader)
Novembre 2010 : L'Enigme de Kaspar Hauser (Werner Herzog)
Octobre 2010 : Monsters (Gareth Edwards)
Septembre 2010 : Nord (Xavier Beauvois)
Août 2010 : Big Wednesday (John Millius)
Juillet 2010 : The Reflecting Skin (Philip Ridley)
Juin 2010 : Code 46 (Michael Winterbottom)
Mai 2010 : Enter the Void (Gaspard Noé)
Avril 2010 : The Andromeda Strain de Robert Wise
Mars 2010 : Onibaba de Kaneto Shindô
Février 2010 : Faust - Eine deutsche Volkssage de F.W. Murnau
Janvier 2010 : Le Décalogue de Krzysztof Kieslowski
Décembre 2009 : Avatar de James Cameron
Novembre 2009 : The Box de Richard Kelly
Octobre 2009 : Pat Garrett & Billy the Kid de Sam Peckinpah
Septembre 2009 : The Offence de Sidney Lumet
Août 2009 : La Femme des Sables de Hiroshi Teshigahara
Juillet 2009 : La Graine et le mulet Abdellatif Kechiche
Juin 2009 : The Sky Crawlers de Mamoru Oshii
Mai 2009 : Possession de Andrezj Zulawski
Avril 2009 : Le Trou de Jacques Becker
Mars 2009 : Shotgun Stories de Jeff Nichols
Février 2009 : The Wrestler de Darren Aronofsky
Janvier 2009 : The Curious Case of Benjamin Button de David Fincher
Décembre 2008 : Clean, shaven de Lodge Kerrigan
Novembre 2008 : Låt den rätte komma in de Tomas Alfredson
Octobre 2008 : Bled Number One de Rabah Ameur-Zaimeche
Septembre 2008 : Omohide Poro Poro de Isao Takahata
Août 2008 : Hellboy II : The Golden Army de Guillermo Del Toro
Juillet 2008 : La Condition de L'Homme de Masaki Kobayashi
Juin 2008 : Angst de Gerald Kargl
Mai 2008 : The Proposition de John Hillcoat
Avril 2008 : Love and Honor de Yoji Yamada
Mars 2008 : The Mist de Frank Darabont
Février 2008 : Twin Peaks - Fire Walk With Me de David Lynch
Janvier 2008 : [REC] de Jaume Balaguero et Paco Plaza
Décembre 2007 : Requiem Pour Un Massacre de Elem Klimov
Dernière édition par reuno le 30 nov. 17, 16:19, édité 17 fois.

Avatar de l’utilisateur
Joshua Baskin
ambidextre godardien
Messages : 8568
Inscription : 13 avr. 03, 20:28
Localisation : A la recherche de Zoltar

Re: Votre film du mois de Novembre 2017

Messagepar Joshua Baskin » 1 nov. 17, 10:09

Novembre 2017


Films découverts

Admission (Paul Weitz) : 3/10
The big town ( Ben Bolt) : 5/10
The incident (Alexandre Courtès) : 5/10
Les têtes de l'emploi (Franck Magnier & Alexandre Charlot) : 1/10
Mais ne nous délivrez pas du mal (Joël Seria) : 8/10
Le sens de la fête (Olivier Nakache & Eric Toledano) : 7,5/10
Sierranevada (Cristi Puiu) : 7/10
Sympathy for the devil (Jean-Luc Godard) : 6/10
One + One (Jean-Luc Godard) : 6/10
La fille des marais (Douglas Sirk) : 3/10
Les piliers de la societé (Douglas Sirk) : 3/10
La Habanera (Douglas Sirk) : 3/10
Parramata, bagne de femmes (Douglas Sirk) : 3/10
Drinking Buddies (Joe Swanberg) : 7,5/10
Gimme Shelter (Albert & David Maysles) : 7/10
Running (Steven Hilliard Stern) : 6/10
Krampus (Michael Dougherty) : 7/10
Ma vie de chat (Barry Sonenfeld) : 4/10
Swagger (Olivier Babinet) : 5/10
La fille de Brest (Emmanuelle Bercot) : 5,5/10
Maman a tort (Marc Fitoussi) : 6,5/10
It runs in the family (Fred Schepisi) : 3/10
Capone (Steve Carver) : 4/10
Dans le noir (David F. Sandberg) : 3/10
La folle histoire de Max et Léon (Jonathan Barré) : 3/10
Zombi Holocaust (Frank Martin) : 6,5/10
The informant! (Steven soderbergh) : 6/10
Captain Fantastic (Matt Ross) : 7/10
Aquarius (Kleber Mendonça Filho) : 8/10
A bittersweet life (Kim Jee-woon) : 6/10
Please give (Nicole Holofcener) : 6,5/10
Massacre in dinosaur valley (Michele Massimo Tarantini) : 7/10 (note nanarde)

Films redécouverts




Séries découvertes

Friday night lights, Saison 4 : en cours

Spoiler (cliquez pour afficher)
Par note, du meilleur au moins bon
Mais ne nous délivrez pas du mal (Joël Seria) : 8/10
Aquarius (Kleber Mendonça Filho) : 8/10
Le sens de la fête (Olivier Nakache & Eric Toledano) : 7,5/10
Drinking Buddies (Joe Swanberg) : 7,5/10
Sierranevada (Cristi Puiu) : 7/10
Captain Fantastic (Matt Ross) : 7/10
Krampus (Michael Dougherty) : 7/10
Gimme Shelter (Albert & David Maysles) : 7/10
Massacre in dinosaur valley (Michele Massimo Tarantini) : 7/10 (note nanarde)
Maman a tort (Marc Fitoussi) : 6,5/10
Zombi Holocaust (Frank Martin) : 6,5/10
Please give (Nicole Holofcener) : 6,5/10
Sympathy for the devil (Jean-Luc Godard) : 6/10
The informant! (Steven soderbergh) : 6/10
Running (Steven Hilliard Stern) : 6/10
A bittersweet life (Kim Jee-woon) : 6/10
One + One (Jean-Luc Godard) : 6/10
La fille de Brest (Emmanuelle Bercot) : 5,5/10
Swagger (Olivier Babinet) : 5/10
The incident (Alexandre Courtès) : 5/10
The big town ( Ben Bolt) : 5/10
Ma vie de chat (Barry Sonenfeld) : 4/10
Capone (Steve Carver) : 4/10
Admission (Paul Weitz) : 3/10
La fille des marais (Douglas Sirk) : 3/10
Les piliers de la societé (Douglas Sirk) : 3/10
La Habanera (Douglas Sirk) : 3/10
Dans le noir (David F. Sandberg) : 3/10
It runs in the family (Fred Schepisi) : 3/10
Parramata, bagne de femmes (Douglas Sirk) : 3/10
La folle histoire de Max et Léon (Jonathan Barré) : 3/10
Les têtes de l'emploi (Franck Magnier & Alexandre Charlot) : 1/10
Dernière édition par Joshua Baskin le 27 nov. 17, 22:31, édité 25 fois.

Avatar de l’utilisateur
C2302t
Doublure lumière
Messages : 548
Inscription : 30 nov. 13, 17:40

Re: Votre film du mois de Novembre 2017

Messagepar C2302t » 1 nov. 17, 10:36

Film du mois

Découvertes

Lalaland de Damien chazelle : 8,5/10

Le génie du mal de Richard fleischer : 8/10

L homme invisible de James whale : 7/10
Les 14 amazones de chang keng : 7/10
Dragon inn de king hu : 7/10
Terreur aveugle de Richard fleischer : 7/10
Ceux qui servent en mer de Noël coward : 7/10

Peter et Elliot le dragon de David lowery : 6.5/10
Thor ragnarok : 6,5/10
Blood island de jang chulsoo : 6,5/10
Xmen apocalypse de brian singer : 6,5/10
Passengers : 6,5/10

La main gauche du seigneur de edward dmytryk : 5,5/10

Tire encore si tu peux : 5/10

redécouvertes

Sword of the stranger : 9/10
Sicario : 8,5/10

Deadpool : 8/10

Les simpsons le film : 7/10

Pirate des Caraïbes 4 : 6.5/10
Permis de tuer : 6.5/10


Series
The knick s2 : 7/10


Film de janvier : John wick
Film de février : the two lovers
Film de mars : logan
Film d avril : le trou de jacques Becker
Film de mai : tout en haut du monde de Rémi chayé
Film de juin : captain fantastic
Film de juillet : le chant de la mer de Tommy moore
Film d août : la planète des singes suprématie
Film de septembre : comancheria
Film d octobre : tu ne tueras point de mel gibson
Dernière édition par C2302t le 28 nov. 17, 15:31, édité 14 fois.

cinephage
C'est du harfang
Messages : 22017
Inscription : 13 oct. 05, 17:50

Re: Votre film du mois de Novembre 2017

Messagepar cinephage » 1 nov. 17, 10:58

NOVEMBRE 2017

FILM DU MOIS:

Chasse au gang, de Andre de Toth (1953) 8,5/10 - Sec, fort d'une image virile portée par un Sterling Hayden spectaculaire, noir par sa violence et son inéluctabilité, un très beau film noir.

FILMS DECOUVERTS:
The Accused, de William Dieterle (1949) 7/10 - Une femme professeur de psychologie balance son porc... Du haut d'une falaise...
House of Games, de David Mamet (1987) 7,5/10 - Une chouette exploration du monde de l'arnaque, mais l'actrice principale manque un peu de panache, elle manque d'intérêt.
D'après une histoire vraie, de Roman Polanski (2017) 4/10 - Polanski traite paresseusement ce sujet qui pourrait si bien lui aller... Emmanuelle Seigner n'est vraiment pas très convaincante dans cette affaire.
Carré 35, d'Eric Caravaca (2017) 7,5/10 - L'acteur mène une enquête très personnelle sur sa grande soeur, née puis morte avant sa naissance à lui. Cette exploration intime et touchante accroche vraiment le spectateur.
La garce, de King Vidor (1949) 7/10 - Ce récit d'une femme prête à tout pour quitter la vie provinciale qu'elle déteste prend une ampleur certaine grace à l'interprétation outrée de Bette Davis. Cette dernière n'hésite pas à aller loin dans ce portrait d'une déchéance...
Au revoir, Là-haut, de Albert Dupontel (2017) 8/10 - Un sujet original et fort bien mis en scène, avec une inventivité de tous les plans. Une très bonne surprise.
Epouse moi mon pote, de Tarek Boudali (2017) 7/10 - La comédie est grossière et l'intrigue assez facile, reste qu'on s'amuse bien, que c'est très enlevé et que Lachaud reste sans rival sérieux sur ce créneau. Moi je l'épouse tout de suite !
Carbone, d'Olivier Marchal (2017) 7/10 - Les ficelles ne sont pas fines, mais le rythme tient la distance et ce polar se suit avec intérêt.
Geostorm, de Dean Devlin (2017) 4/10 - Sorte de film somme des films catastrophes des 20 dernières années, Geostorm se fait un devoir de ne surtout rien apporter d'original ou de surprenant. Les amateurs de maisons cassées s'amuseront paresseusement...
Le songe de la lumière, de Victor Erice (1992) 7/10 - Erice films un peintre au travail, et l'on se prendra au plaisir de cette course contre le temps qui trace un portrait de l'artiste en demi-teinte.
Le concours, de Claire Simon (2016) 6/10 - Simon pose sa caméra et nous ouvre les entrailles du concours de la FEMIS... J'avoue n'avoir pas été passionné au delà de la curiosité de départ, ce qui est un peu frustrant, et paradoxal dans mon cas...
Pour le réconfort, de Vincent Macaigne (2017) 3/10 - La bérésina !! Dans un cadre narratif d'une grande banalité, des comédiens y vont chacun son tour de leur moment, à improviser sur un canevas passablement caricatural (bourgeois qui ne sait pas travailler, ressentiment haineux du fils d'ouvriers...).
Confident Royal, de Stephen Frears (2017) 7,5/10 - Une chouette comédie portée par des comédiens et un réalisateur au top. Rien d'extraordinaire, mais une solide histoire, des répliques qui font mouche et une mise en scène enlevée font toujours un bon spectacle.
Le fidèle, de Michaël R. Roskam (2017) 7,5/10 - Un polar qui démarre et fonctionne vraiment bien, mais dont le final un peu too much affaiblit l'impact d'une façon paradoxale...
Le masque arraché, de David Miller (1952) 8/10 - Un polar intense dans lequel Joan Crawford est confrontée à Jack Palance et Gloria Grahame. Rythme au poil, intrigue solidement ficelée, une excellent BO d'Elmer Bernstein, le spectateur se régale !
Les nouveaux combats sans code d'honneur ni humanité 2, de Kinji Fukasaku (1974) 7/10 - Fukasaku égrenne son savoir faire dans un opus sans éclat, mais qui se suit avec un certain intérêt, Bunta Sugawara jouant ici un personnage totalement indépendant des autres films...
En handfull kärlek / A handful of love, de Vilgot Sjöman (1974) 6/10 - Une évocation romancée de la grève générale en Suède en 1909, un peu figée et manquant singulièrement d'émotion...
Barbe Bleue, d'Edgar G. Ulmer (1944) 6,5/10 - Un petit récit d'épouvante assez peu surprenant, où l'on appréciera surtout la composition de John Carradine, et l'utilisation maligne qu'Ulmer fait de ses décors...
Vivre libre, de Jean Renoir (1943) 8/10 - Si les ficelles de cette ôde à la liberté sont parfois grosses, la qualité de l'interprétation remporte tout de même largement la mise, et le dernier quart d'heure sur les épaules de Charles Laughton reste d'une force saisissante.
Hatari ! de Howard Hawks (1962) 7/10 - Si ce film reste profondément hawksien, il est aussi surtout trop long et pas toujours très bien joué (Michèle Girardon). Restent de superbes compositions, une BO de Mancini d'une immense créativité, et quelques bons moments.
Waiter !, d'Alex van Warmerdam (2006) 7/10 - Un récit fortement décalé et souvent drôle, même si l'ensemble reste assez imparfait.
Lan feng zheng / Le cerf-volant bleu, de Zhuangzhuang Tian (1993) 8/10 - Un enfant grandit au fil de l'histoire en marche de la Révolution chinoise, avec ses réformes et contre-réformes. Un très joli film sur une période bien difficile, qui la retrace sans complaisance...
Boomerang ! d'Elia Kazan (1947) 7/10 - Un film noir judiciaire très à contre-temps des tendances actuelles, assez bien écrit et joué, mais à l'intrigue de base assez réduite.
Ma vie sans moi, d'Isabelle Coixet (2003) 7/10 - Très bien filmé et remarquablement joué, le film pèche parfois par une accumulation de malheurs qui peut donner une impression d'artificialité.
Fellini - Satyricon, de Federico Fellini (1969) 8/10 - Le sens visuel de Fellini illustre ici de façon remarquable et assez unique les récits satyriques de Petrone. On est souvent soufflé par la force d'évocation de certaines images.
Dont look back, de D.A.Pennebaker (1967) 6/10 - Si le film garde une portée historique certaine, j'avoue qu'en dehors de quelques chansons, je me suis gentiment ennuyé devant ce récit d'une tournée de Dylan, entre ennui et préparations aux concerts...
Jigsaw, de Michael & Peter Spierig (2017) 7/10 - Réactivation honorable de la franchise, avec ses intrigues alambiquées, ses pièges sophistiqués et ses effets sanglants bas du front...
Happy birthdead, de Christopher Landon (2017) 7,5/10 - Une variation slasher d'un jour sans fin, où l'on s'attache assez à la chipie Jessica Rothe pour bien s'amuser, pour peu qu'on soit friand de teenage-movies...
Gregory's Girl, de Bill Forsyth (1980) 8/10 - Un film sur la fin de l'adolescence, où il ne se passe pas grand chose mais où tout est dit avec justesse, humour, et offre un portrait très fort de cette jeunesse irlandaise des années 80.
Masculin féminin, de Jean-Luc Godard (1966) 7,5/10 - Un beau film en noir & blanc, construit sur un ensemble de séquences disjointes, dans lesquelles Léaud règne en maître. Très intéressant et parfois pertinent, mais le tout se perd un peu dans diverses digressions vides de sens...
Maryline, de Guillaume Gallienne (2017) 7/10 - Un beau casting et certains moments de grace (Vanessa Paradis), dans un ensemble inégal et misérabiliste, notamment dans une dernière séquence inutilement étirée...
Armored Car Robbery, de Richard Fleischer (1950) 7,5/10 - Une petite perle noire, tournée rapidement, sur le vif, dans lequel Charles McGraw campe un flic à qui on ne la fait pas poursuivant des casseurs qui ont tué son partenaire...
Certain Women, de Kelly Reichart (2016) 8/10 - Quelques trajectoires croisées dans le Montana de Jim Harrison, au ciel bas, aux paysages immenses, hanté par un passé d'amérindien et de pionniers batisseurs. Sombre, mais très beau.
The last seduction, de John Dahl (1994) 7/10 - Si Linda Fiorentino rayonne dans ce film, l'outrance de son personnage désarçonne et m'a laissé un peu sceptique lors de grandes scènes de manipulation...
Adieu l'ami, de Jean Herman (1968) 7/10 - Etonnant film de casse et d'amitié virile entre Charles Bronson et Alain Delon, le film bénéficie d'une belle BO de François de Roubaix et de dialogues assez enlevés de Sébastien Japrisot. Une véritable curiosité.

FILMS REVUS:
La prisonnière espagnole, de David Mamet (1997) 7,5/10 - Je dois admettre que j'en avais quasiment tout oublié, et que ce fut une révision assez plaisante. Le rythme pèche un peu, peut-être, mais ça nous donne le temps de voir ce qui se trame et de développer des théories, donc ça sert le récit. Les correspondances avec House of Games sont évidentes.


Films des mois précédent
Spoiler (cliquez pour afficher)
janvier 2011=Incendies (Villeneuve)
février 2011=Portrait of Jennie (Dieterle)
mars 2011=Orgueil et préjugés (Wright)
avril 2011=Murder by Contract (Lerner)
mai 2011=Vincent, François, Paul, et les autres (Sautet)
juin 2011=Les contes cruels du Bushido (Imai)
juillet 2011=Underworld (Von Sternberg)
aout 2011=L'heure suprême (Borzage)
septembre 2011=L'Apollonide, souvenirs de la maison close (Bonello)
octobre 2011=The ox-bow incident (Wellman)
novembre 2011=The Movie Orgy (Dante)
décembre 2011=Mission Impossible : le protocole fantôme (Bird)
janvier 2012=Take Shelter (Nichols)
février 2012=Gentleman Jim (Walsh)
mars 2012=Le miroir (Tarkovski)
avril 2012=Divorce à l'italienne (Germi)
mai 2012=La cabane dans les bois (Goddard)
juin 2012=Les meilleures années de notre vie (Wyler)
juillet 2012=Feux dans la plaine (Ichikawa)
aout 2012=Wichita (Tourneur)
septembre 2012=Baraka (Fricke)
octobre 2012=Les grandes espérances (Lean)
novembre 2012=Man Hunt (Lang)
décembre 2012=Wings (Shepitko)
janvier 2013=Les dimanches de Ville d'Avray (Bourguignon)
février 2013=Wings (Wellman)
mars 2013=Le bossu de Notre-Dame (Wise & Trousdale)
avril 2013=Comme des frères (Gélin)
mai 2013=Walkabout (Roeg)
juin 2013=Kekexili (Chuan)
juillet 2013=Doro no kawa (Oguri)
aout 2013=My Childhood (Douglas)
septembre 2013=Hoop Dreams (James)
octobre 2013=Pique-nique à Hanging Rock (Weir)
novembre 2013=Du rififi chez les hommes (Dassin)
decembre 2013=Heimat, chronique d'un rêve (Reitz)
janvier 2014=Hearts of Darkness: A Filmmaker's Apocalypse (Bahr & Hickenlooper)
fevrier 2014=The Grand Budapest Hotel (Anderson)
mars 2014=Voyage à Tokyo (Ozu)
avril 2014=Untel père et fils (Duvivier)
mai 2014=Seuls sont les indomptés (Miller)
juin 2014=Les harmonies Werckmeister (Tarr)
juillet 2014=La maison des geishas (Fukasaku)
aout 2014=The Act of Killing (Oppenheimer)
septembre 2014=White God (Mundruczó)
octobre 2014=Gone Girl (Fincher)
novembre 2014=Odd Man Out (Reed)
decembre 2014=Le retour (Zvyagintsev)
janvier 2015=Le Soleil brille pour tout le monde (Ford)
février 2015=Le vent (Sjostrom)
mars 2015=Eté précoce (Ozu)
avril 2015=The taking of Tiger Mountain (Hark)
mai 2015=Mad Max: Fury Road (Miller)
juin 2015=Vice versa (Docter)
juillet 2016=Johnny BelindaN(Negulesco)
aout 2015=Selon la loi (Koulechov)
septembre 2015=Gosses de Tokyo (Ozu)
octobre 2015=La baie sanglante (Bava)
novembre 2015=La vie passionnée de Vincent van Gogh (Minelli)
decembre 2015=La chanteuse de Pansori (Kwon-Taek)
janvier 2016=L'ange exterminateur (Bunuel)
février 2016=Le vieux Manoir (Stiller)
mars 2016=Un temps pour vivre, un temps pour mourir (Hsiao Hsien)
avril 2016=Vivre sa vie (Godard)
mai 2016=Nazarin (Bunuel)
juin 2016=Voyage à travers le cinéma français (Tavernier)
juillet 2016=Et tournent les chevaux de bois (Montgomery)
août 2016=Le festin de Babette (Axel)
septembre 2016=La region salvaje (Escalante)
octobre 2016=The Deep Blue Sea (Davies)
novembre 2016=La fille de Brest (Bercot)
decembre 2016=The Mermaid (Chow)
janvier 2017=Le cheval de Turin (Tarr)
fevrier 2017=Loving (Nichols)
mars 2017=The Lost City of Z (Gray)
avril 2017=Saving Sally (Liongoren)
mai 2017=The Tin Star (Mann)
juin 2017=Comme un torrent (Minnelli)
juillet 2017=Le monde lui appartient (Walsh)
aout 2017=Taking off (Forman)
septembre 2017=Trois pages d'un journal (Pabst)
octobre 2017=Long Weekend (Eggleston)
Obviously the world is not a wish-granting factory (The fault in our stars, Josh Boone, 2014)
Pour caler mes bennos

Avatar de l’utilisateur
Miss Nobody
heureuse d'être contente
Messages : 9442
Inscription : 23 oct. 05, 16:37
Localisation : Quelque part ailleurs

Re: Votre film du mois de Novembre 2017

Messagepar Miss Nobody » 1 nov. 17, 11:17

FILMS DU MOIS DE NOVEMBRE 2017

Film du mois

Image

Films vus

* Le mur invisible (Kazan) ●●○○○
...
* Nosferatu, fantôme de la nuit (Herzog) ●●●○○ ♡ FILM DU MOIS ♡
...


Films revus


Top du mois

FILMS DES MOIS PRECEDENTS

Spoiler (cliquez pour afficher)
octobre 2005 = L'aventure de Mme Muir (Mankievicz)
novembre 2005 = Match Point (Allen)
decembre 2005 = Voyage à deux (Donen)

janvier 2006 = Wallace et gromit et le lapin garou (Park)
février 2006 = Lettre d'une inconnue (Ophuls)
mars 2006 = Un jour à new york (Donen/Kelly)
avril 2006 = Walk the line (Mangold)
mai 2006 = Une histoire immortelle (Welles)
juin 2006 = La vie est belle (Capra)
juillet 2006 = Beau fixe sur New York (Donen/Kelly)
aout 2006 = La prisonnière du desert (Ford)
septembre 2006 = Les enfants du paradis (Carné)
octobre 2006 = Les 400 coups (Truffaut)
novembre 2006= La mouche (Cronenberg)
decembre 2006= Assurance sur la mort (Wilder)

janvier 2007= The shop around the corner (Lubitsch)
fevrier 2007= La vie des autres (Henckel von Donnersmarck)
mars 2007= Comme un torrent (Minnelli)
avril 2007= Sue, perdue dans Manhattan (Kollek)
mai 2007= The Magdalene Sisters (Mullan)
juin 2007= L'impasse (De Palma)
juillet 2007= Le scaphandre et le papillon (Schnabel)
août 2007= Le boucher (Chabrol)
septembre 2007= Les méduses (Keret & Geffen)
octobre 2007= Loulou (Pabst)
novembre 2007= 2001 l'odyssée de l'espace (Kubrick)
décembre 2007= Hiroshima mon amour (Resnais)

janvier 2008= Le silence (Bergman)
février 2008= No country for old men (Coen)
mars 2008= Faux semblants (Cronenberg)
avril 2008= Ascenseur pour l'échafaud (Malle)
mai 2008= Les fils de l'homme (Cuaron)
juin 2008= The thing (Carpenter)
juillet 2008= Short Cuts (Altman)
Août 2008= Ariane (Wilder)
Septembre 2008= Bonnie & Clyde (Penn)
Octobre 2008= Madame Bovary (Minnelli)
Novembre 2008= Il était une fois en Amérique (Leone)
Décembre 2008= Head-on (Akin)

Janvier 2009= En chair et en os (Almodovar)
Février 2009= Gran Torino (Eastwood)
Mars 2009= Une certaine rencontre (Mulligan)
Avril 2009= Breezy (Eastwood)
Mai 2009= Le voyeur (Powell)
Juin 2009= Etreintes Brisées (Almodovar)
Juillet 2009= Vincent, François, Paul et les autres (Sautet)
Août 2009= L'enfer est à lui (Walsh)
Septembre 2009= Les visiteurs (Kazan)
Octobre 2009= La valse dans l'ombre (LeRoy)
Novembre 2009= L'invasion des profanateurs (Kaufman)
Décembre 2009= L'armée des ombres (Melville)

Janvier 2010= Quand passent les cigognes (Kalotozov)
Février 2010= Le temps d'aimer et le temps de mourir (Sirk)
Mars 2010= Scènes de la vie conjugale (Bergman)
Avril 2010= Les feux de la rampe (Chaplin)
Mai 2010= La scandaleuse de Berlin (Wilder)
Juin 2010= Papillon (Schaffner)
Juillet 2010= Le grand amour (Etaix)
Août 2010= L'impossible monsieur bébé (Hawks)
Septembre 2010= L'aurore (Murnau)
Octobre 2010= L'ange des Maudits (Lang)
Novembre 2010= La fille de Ryan (Lean)
Décembre 2010= Moon (Jones)

Janvier 2011= Johnny Guitar (Ray)
Février 2011= La source (Bergman)
Mars 2011= Stalag 17 (Wilder)
Avril 2011= Série Noire (Corneau)
Mai 2011 = L'année du dragon (Cimino)
Juin 2011 = Bienvenue à Gattaca (Niccol)
Juillet 2011 = A bout de course (Lumet)
Aout 2011 = Du silence et des ombres (Mulligan)
Septembre 2011 = Une femme dangereuse (Walsh)
Octobre 2011 = Drive (Winding Refn)
Novembre 2011 = Monsieur Verdoux (Chaplin)
Décembre 2011= Zelig (Allen)

Janvier 2012= Fanny et Alexandre (Bergman)
Février 2012= Les nuits de Cabiria (Fellini)
Mars 2012 = Liaisons Secrètes (Quine)
Avril 2012 = The Naked Kiss (Fuller)
Mai 2012 = Le festin de Babette (Axel)
Juin 2012 = The strawberry Blonde (Walsh)
Juillet 2012 = La jetée (Marker)
Août 2012 = Stromboli (Rossellini)
Septembre 2012 = My man Godfrey (LaCava)
Octobre 2012 = L'heure suprême (Borzage)
Novembre 2012 = Klute (Pakula)
Décembre 2012 = Toy story 3 (Unkrich)

Janvier 2013 = Les dimanches de Ville d'Avray (Bourguignon)
Février 2013 = L'amour l'après-midi (Rohmer)
Mars 2013 = Shame (McQueen)
Avril 2013 = The mortal storm (Borzage)
Mai 2013 = Le ruban blanc (Haneke)
Juin 2013 = Amarcord (Fellini)
Juillet 2013 = The yards (Gray)
Août 2013 = Le conformiste (Bertolucci)
Septembre 2013 = La folle ingénue (Lubitsch)
Octobre 2013 = Haute Pègre (Lubitsch)
Novembre 2013 = La vie d'Adèle (Kechiche)
Décembre 2013 = Une journée particulière (De Sica)

Janvier 2014 = L'assassin habite au 21 (Clouzot)
Février 2014 = The Grand Budapest Hotel (Anderson)
Mars 2014 = Will Hunting (Van Sant)
Avril 2014 = Her (Jonze)
Mai 2014 = Mes voisins les Yamada (Takahata)
Juin 2014 = Le conte de la princesse Kaguya (Takahata)
Juillet 2014 = La porte du paradis (Cimino)
Août 2014= Bright Star (Campion)
Septembre 2014 = Fast food fast women (Kollek)
Octobre 2014 = Tokyo Godfathers (Kon)
Novembre 2014 = Miller's Crossing (Coen)
Décembre 2014 = L'appât (Mann)

Janvier 2015 = Rome ville ouverte (Rossellini)
Février 2015 = Allemagne année zéro (Rossellini)
Mars 2015 = Before Midnight (Linklater)
Avril 2015 = Lettres d'Iwo Jima (Eastwood)
Mai 2015 = J'ai le droit de vivre (Lang)
Juin 2015 = Vice Versa (Docter)
Juillet 2015 = Mort à Venise (Visconti)
Août 2015 = Le violent (Ray)
Septembre 2015 = L'argent de la vieille (Comencini)
Octobre 2015 = La vipère (Wyler)
Novembre 2015 = L'enfance nue (Pialat)
Décembre 2015 = La chevauchée des bannis (De Toth)

Janvier 2016 = Leviathan (Zviaguintsev)
Février 2016 = Le bateau (Petersen)
Mars 2016 = L'enfance d'Ivan (Tarkovski)
Avril 2016 = Le parrain, 2ème partie (Coppola)
Mai 2016 = Le vent se lève (Miyazaki)
Juin 2016 = Au hasard Balthazar (Bresson)
Juillet 2016 = La passion de Jeanne d'Arc (Dreyer)
Août 2016 = Un monde parfait (Eastwood)
Septembre 2016 = L'obsédé (Wyler)
Octobre 2016 = Le géant de fer (Bird)
Novembre 2016 = La fille du désert (Walsh)
Décembre 2016 = Le champion (Robson)

Janvier 2017 = Les sept samouraïs (Kurosawa)
Février 2017 = Un homme est passé (Sturges)
Mars 2017 = Papermoon (Bogdanovitch)
Avril 2017 = Sans toit ni loi (Varda)
Mai 2017 = Après la tempête (Kore-eda)
Juin 2017 = Ethel et Ernest (Mainwood)
Juillet 2017 = Mark Dixon détective (Preminger)
Août 2017 = Riz Amer (De Santis)
Septembre 2017 = 120 battements par minute (Campillo)
Octobre 2017 = The Fog (Carpenter)
Dernière édition par Miss Nobody le 14 avr. 18, 12:57, édité 4 fois.

feb
I want to be alone with Garbo
Messages : 8529
Inscription : 4 nov. 10, 07:47
Localisation : San Galgano

Re: Votre film du mois de Novembre 2017

Messagepar feb » 1 nov. 17, 11:18

ImageImageImage




Spoiler (cliquez pour afficher)
10
Aout : French Cancan
Septembre : Peter Ibbetson
Octobre : Psycho
Novembre : Lonely are the brave
Décembre : Yellow Sky
11
Janvier : The Quiet man
Février : Souvenirs goutte à goutte
Mars : White Heat
Avril : Ball of fire
Mai : A Woman's Face
Juin : Scaramouche
Juillet : They were expendable
Aout : Love
Septembre : The Ox-Bow Incident
Octobre : The Artist
Novembre : The Unknown
Décembre : Je suis un évadé
12
Janvier : Garbo talks
Février : À l'Ouest, rien de nouveau
Mars : Convoi de femmes
Avril : To Be or Not to Be
Mai : The Single Standard
Juin : The Docks of New York
Juillet : Gentleman Jim
Aout : La Chevauchée des bannis
Septembre : Fast Workers
Octobre : The Patsy
Novembre : Skyfall
Décembre : X
13
Janvier : A Woman of Affairs
Février : X
Mars : Mirage
Avril : Le Miroir
Mai : Nostalghia
Juin : La Grande Guerre
Juillet : Underworld
Aout : The Last Picture Show
Septembre : The Apartment
Octobre : Fail-Safe
Novembre : Cris et Chuchotements
Décembre : La Source + Les Fraises Sauvages
14
Janvier : Manhattan
Février : Hunger
Mars : Persona
Avril : The Last Command
Mai : A bout de course
Juin : The Perks of Being a Wallflower
Juillet : Ma nuit chez Maud
Août : Le Deuxième Souffle
Septembre : The Tree of Life
Octobre : X
Novembre : X
Décembre : Fargo
15
Janvier : X
Février :Fanny et Alexandre
Mars : Blade Runner
Avril : Le silence des agneaux
Mai : Zero Dark Thirty
Juin : Printemps tardif (Banshun)
Juillet : 8 1/2
Août : X
Septembre : X
Octobre : The Life and Death of Colonel Blimp
Novembre : Solaris
Décembre : X
16
Janvier : Nous nous sommes tant aimés
Février : Le nom de la rose
Mars : The Revenant
Avril : Still Walking
Mai : HANA-BI
Juin : X
Juillet : X
Aout : X
Septembre : X
Octobre : X
Novembre : Inception
Décembre : X
17
Janvier : La tortue rouge
Février : Manchester by the sea
Mars : X
Avril : Le Trou
Mai : Pique-nique à Hanging Rock
Juin : Song to Song
Juillet : Le violent
Aout : La Jetée
Septembre : Le Grondement de la montagne
Octobre : A Ghost Story

Avatar de l’utilisateur
Vic Vega
Lee Marvin Fan
Messages : 3258
Inscription : 15 avr. 03, 10:20
Localisation : South Bay

Re: Votre film du mois de Novembre 2017

Messagepar Vic Vega » 1 nov. 17, 12:24

Novembre 2017


Film du mois
Le Corbeau d'Henri-Georges Clouzot


Films découverts
Quai des Orfèvres d'Henri-Georges Clouzot 8/10
Le Corbeau d'Henri-Georges Clouzot 8/10
L'assassin habite au 21 d'Henri-Georges Clouzot 8/10
L'Enfant Miroir de Philip Ridley 7/10
Shura de Matsumoto Toshio 7/10
Barry Seal : American Traffic de Doug Liman 6/10
The Mole Song: Hong Kong capriccio de Miike Takashi 6/10
L'Enfer d'Henri-Georges Clouzot de Serge Bromberg et Ruxandra Medrea 6/10
Battleship Island de Ryoo Seung-wan 5/10
Les Proies de Sofia Coppola 4/10
Journey to the West: The Demons Strike Back de Tsui Hark 4/10
The King de Han Jae-rim 4/10
England is mine de Mark Gill 3/10
Le Caire confidentiel de Tarik Saleh 3/10
Blade of the immortal de Miike Takashi 3/10
Sans pitié de Byun Sung-hyun 3/10


Séries TV


Films revus (Hors compétition)


Mes films du mois

Spoiler (cliquez pour afficher)
novembre 2005 = Three Times (Hou Hsiao Hsien)
decembre 2005 = Sept Hommes à abattre (Budd Boetticher)
janvier 2006 = Pat Garrett and Billy the Kid (Sam Peckinpah)
fevrier 2006 = A.I. (Steven Spielberg)
mars 2006 = Traquenard (Nicholas Ray)
avril 2006 = Whassup Rockers (Larry Clark)
mai 2006 = Profession: Reporter (Michelangelo Antonioni)
juin 2006 = Les Vampires (Louis Feuillade)
juillet 2006 = La Cérémonie (Oshima Nagisa)
aout 2006 = Puni par le ciel (Gosha Hideo)
septembre 2006 = La Ballade de Narayama (Kinoshita Keisuke)
octobre 2006=Profond désir des dieux (Imamura Shohei)
novembre 2006=Croupier (Mike Hodges)
décembre 2006=Les Monstres (Dino Risi)
janvier 2007=Napoléon (Abel Gance)
février 2007=La Foule (King Vidor)
mars 2007=Le Rebelle (King Vidor)
avril 2007=The Killers (Robert Siodmak)
mai 2007=Rouges et blancs (Miklos Jancso)
juin 2007=Le Temps des Gitans (Emir Kusturica)
juillet 2007=Bouge pas, meurs et ressuscite (Vitali Kanevski)
aout 2007=Pharaon (Jerzy Kawalerowicz)
septembre 2007=Le Gouffre aux chimères (Billy Wilder)
octobre 2007=Berlin Alexanderplatz (Rainer Werner Fassbinder)
novembre 2007=Le Temps d'aimer et le temps de mourir (Douglas Sirk)
décembre 2007=America, America (Elia Kazan)
janvier 2008=Last Action Hero (John Mac Tiernan)
février 2008=Strangers when we meet (Richard Quine)
mars 2008=Le Grand Chantage (Alexander Mackendrick)
avril 2008=Judex (Georges Franju)
mai 2008=Les Savates du Bon Dieu (Jean-Claude Brisseau)
juin 2008=Le Carrosse d'or (Jean Renoir)
juillet 2008=La Roue (Abel Gance)
août 2008=Une Page Folle (Kinugasa Teinosuke)
septembre 2008=L'Ami Américain (Wim Wenders)
octobre 2008=Le Plaisir (Max Ophuls)
novembre 2008=Une Vie Difficile (Dino Risi)
décembre 2008=Le Ciel peut attendre (Ernst Lubtisch)
janvier 2009=Frenzy (Alfred Hitchcock)
février 2009=Gun Crazy (Joseph H. Lewis)
mars 2009=Les Rapaces (Erich Von Stroheim)
avril 2009=Ariane (Billy Wilder)
mai 2009=Le Convoi de la peur (William Friedkin)
juin 2009=Que la bête meure (Claude Chabrol)
juillet 2009=French Cancan (Jean Renoir)
août 2009=Quand les aigles attaquent (Brian G. Hutton)
septembre 2009=Les Gens de la pluie (Francis Ford Coppola)
octobre 2009=Point Limite Zéro (Richard C. Sarafian)
novembre 2009=La Nuit Américaine (François Truffaut)
décembre 2009=Le Coup de l'escalier (Robert Wise)
janvier 2010=Les Mariés de l'an deux (Jean-Paul Rappeneau)
février 2010=Sobibor, 14 octobre 1943, 16 heures (Claude Lanzmann)
mars 2010=Presque Célèbre (Cameron Crowe)
avril 2010=Monsieur Verdoux (Charlie Chaplin)
mai 2010=L'Arrangement (Elia Kazan)
juin 2010=Enquête sur un citoyen au-dessus de tout soupçon (Elio Petri)
juillet 2010=La Chevauchée des bannis (André de Toth)
août 2010=Tuez Charley Varrick (Don Siegel)
septembre 2010=Les Demoiselles de Rochefort (Jacques Demy)
octobre 2010=Le Démon des Femmes (Robert Aldrich)
novembre 2010=John McCabe (Robert Altman)
décembre 2010=Le Roman d'un tricheur (Sacha Guitry)
janvier 2011=L'Ombre d'un doute (Alfred Hitchcock)
février 2011=Jules César (Joseph L. Mankiewicz)
mars 2011=L'Oeuf de l'ange (Oshii Mamoru)
avril 2011=La Septième Victime (Mark Robson)
mai 2011=Le Trésor d'Arne (Mauritz Stiller)
juin 2011=Frontière Chinoise (John Ford)
juillet 2011=Mirage (Tsui Siu-ming)
août 2011=Les Anges de la nuit (Phil Joanou)
septembre 2011=Le Dernier Train du Katanga (Jack Cardiff)
octobre 2011=Murder by contract (Irving Lerner)
novembre 2011=Un faux mouvement (Carl Franklin)
décembre 2011=La Cinquième victime (Fritz Lang)
janvier 2012=Les Pirates de Bubuan (Imamura Shohei)
février 2012=Tomahawk (George Sherman)
mars 2012=Wings (William A. Wellman)
avril 2012=L'Insoumis (Alain Cavalier)
mai 2012=The Nickel Ride (Robert Mulligan)
juin 2012=Nightfall (Jacques Tourneur)
juillet 2012=Chasse au gang (André De Toth)
août 2012=Pitfall (André De Toth)
septembre 2012=Nashville (Robert Altman)
octobre 2012=Mandingo (Richard Fleischer)
novembre 2012=Typhoon Club (Somai Shinji)
décembre 2012=La Jetée (Chris Marker)
janvier 2013=Le Quatrième homme (Phil Karlson)
février 2013=La Brute revient au pays natal (Imamura Shohei)
mars 2013=Madame Bovary (Vincente Minnelli)
avril 2013=Le Père Noël A Les Yeux Bleus (Jean Eustache)
mai 2013=Kill me again (John Dahl)
juin 2013=Veuve mais pas trop (Jonathan Demme)
juillet 2013=Les Mauvaises Fréquentations (Jean Eustache)
août 2013=Ça chauffe au lycée Ridgemont (Amy Heckerling)
septembre 2013=Boire et déboires (Blake Edwards)
octobre 2013=A Petal (Jang Sun-woo)
novembre 2013=Echec à l'organisation (John Flynn)
décembre 2013=Les plus belles années de notre vie (William Wyler)
janvier 2014= That day on the beach (Edward Yang)
février 2014=Une Sale histoire (Jean Eustache)
mars 2014=Bon Voyage (Jean-Paul Rappeneau)
avril 2014=Frankenweenie (1984) (Tim Burton)
mai 2014=La Chatte des montagnes (Ernst Lubitsch)
juin 2014=Solitude (Paul Fejos)
juillet 2014=Mon ami Ivan Lapchine (Alexeï Guerman)
août 2014=Enfants de salauds (André De Toth)
septembre 2014=Le Flambeur (Karel Reisz)
octobre 2014=Du Rififi chez les hommes (Jules Dassin)
novembre 2014=Metade Fumaca (Riley Yip)
décembre 2014=Monsieur Klein (Joseph Losey)
janvier 2015=Le Kimono Rouge (Samuel Fuller)
février 2015=The Beast to Die (Murakawa Toru)
mars 2015=Mafioso (Alberto Lattuada)
avril 2015=Dragon Inn (King Hu)
mai 2015=Génération Proteus (Donald Cammell)
juin 2015=Ryuji (Kawashima Toru)
juillet 2015=Paradis perdu (Abel Gance)
août 2015=Une Chambre en ville (Jacques Demy)
septembre 2015=Les Neuf Reines (Fabián Bielinsky)
octobre 2015= Requiem pour un massacre (Kato Tai)
novembre 2015=La Vérification (Alexeï Guerman)
décembre 2015=Du poison pour les fées (Carlos Enrique Taboada)
janvier 2016=Une Journée particulière (Ettore Scola)
février 2016=Double Destinée (Roberto Gavaldón)
mars 2016=Hoop Dreams (Steve James)
avril 2016=Marqué par la haine (Robert Wise)
mai 2016=Le Dernier Testament (Lyne Littman)
juin 2016=Belladonna (Yamamoto Eiichi)
juillet 2016=Les Forbans de la nuit (Jules Dassin)
août 2016=Coolie Killer (Terry Tong)
septembre 2016=Echos d'un sombre empire (Werner Herzog)
octobre 2016=Glengarry (James Foley)
novembre 2016=Le Chêne (Lucian Pintilie)
décembre 2016=La Femme à abattre (Bretaigne Windust et Raoul Walsh)
janvier 2017=Elephant (Alan Clarke)
février 2017=L'Emigrant (Charlie Chaplin)
mars 2017=La Maison dans l'ombre (Nicholas Ray)
avril 2017=The Magnificent Scoundrels (Lee Lik-chi)
mai 2017=Vivre vite (Carlos Saura)
juin 2017=La Passagère (Witold Sobocinski et Andrzej Munk)
juillet 2017=O.J. : Made in America (Ezra Edelman)
août 2017=L'Homme de la rue (Frank Capra)
septembre 2017=Sherlock Jr (Buster Keaton)
octobre 2017=Headhunters (Morten Tyldum)
Dernière édition par Vic Vega le 28 nov. 17, 00:03, édité 18 fois.
ImageImageImageImage

Avatar de l’utilisateur
Thaddeus
Ewok on the wild side
Messages : 5069
Inscription : 16 févr. 07, 22:49
Localisation : 1612 Havenhurst

Re: Votre film du mois de Novembre 2017

Messagepar Thaddeus » 1 nov. 17, 13:25

Novembre 2017


Image



La femme qui pleure (Jacques Doillon, 1979)
L’impudeur de Doillon n’est ici pas une valeur négative. Elle est refus de l’hypocrisie pour dire la persistance de la passion, de la jalousie, du sens de l’exclusivité au moment même où les mœurs se libèrent. Elle agresse et fait du spectateur le voyeur d’un psychodrame dont il sort partagé entre la sympathie et l’irritation, l’approbation du défi et la critique des conduites adoptées par les personnages. Autobiographique ou non, le film est un récit formulé au "je", une narration intime exempte de narcissisme, un merdier relationnel en huis-clos dans une maison méditerranéenne devenue laboratoire de vie et étuve à sentiments, quelque part entre Bergman et Eustache. L’interprétation des deux actrices (particulièrement de Dominique Laffin, qui donne tout ce qu’elle a) en accroît encore davantage la vérité. 4/6

Le banni des îles (Carol Reed, 1951)
Des romans de Conrad, le plus précieux à fixer sur la pellicule est son climat, son mode narratif et non le détail de ses fictions. Le cinéaste l’a parfaitement assimilé et en restitue à merveille l’atmosphère équivoque, insolite, mystérieuse, la captivante ambigüité qui caractérise ses personnages et la structure de ses récits. Il dresse le portrait d’un paria ni bon ni mauvais, se débattant contre un destin désespérant qui le dépasse, vivant une aventure étrange avec la jeune fille silencieuse d’un chef de tribu et se laissant consumer par ses tentations jusqu’à trahir l’amitié du bienfaiteur capitaine qui lui avait accordé sa confiance. Nul manichéisme, aucune faute de goût ne vient écorner la force dramatique de sa déchéance, dont l’amertume et la folie douce semblent couler d’un même désarroi existentiel. 5/6
Top 10 Année 1951

L’autre (Robert Mulligan 1972)
Le ciel pur entre les arbre, des courses éperdues dans les sous-bois, une grange aux mystères renouvelés, une vieille boîte dans laquelle tinte le trésor dérisoire… Si la chaleur ensoleillée, les occupations des jeunes héros et la langueur du climat évoquent Un été 42, Mulligan enferme bientôt dans un jeu de glaces de plus en plus déroutant. Le script est un mécanisme dont les ressorts multiplient les sources de peur, les signes, les révélations, les rêves, et la fiction investit un fantastique de type anglo-saxon, à la Nathaniel Hawthorne. Avec ce film troublant sur la logique secrète du monde de l’enfance, le cinéaste étudie les manifestations d’une psychose du dédoublement, distille un effroi qui vient plus de la suggestion que de la figuration, et invite sans supercherie à la découverte du Mal, jusqu’à son triomphe. 4/6

Tu peux compter sur moi (Kenneth Lonergan, 2000)
Le cimetière sur la colline, l’église de bois peinte en blanc, les façades démodées de la rue principale connotent ici le versant classique du mélodrame. Personnages et situations n’en sont pas moins familiers, du retour du frère prodigue à la sœur élevant seule son fils, êtres ordinaires, poignants, tout d’atermoiements et de vulnérabilité. Le film adopte un cadastre narratif qui privilégie la liturgie, là où l’on attendait le tragique, pour dresser le constat triste mais souriant sur une Amérique provinciale dont la seule morale socialement viable serait celle de la compromission. Abordant la fragilité d’une éducation, la profondeur des liens familiaux, la difficulté à atteindre un équilibre de vie, il exprime aussi, grâce aux très sensibles Laura Linney et Mark Ruffalo, la beauté simple et riche de l’amour fraternel. Superbe. 5/6

L’argent de la vieille (Luigi Comencini, 1972)
À gauche, les italiens Alberto Sordi et Silvana Mangano, couple populaire issu des faubourgs les plus défavorisés de la capitale. À droite, les américains Bette Davis et Joseph Cotten, elle milliardaire onctueuse, lui chauffeur sadisé et soumis. Dans le champ clos d’une villa romaine, les deux camps entament une partie interminable dont l’orchestration atteint les dimensions immenses d’un problème de société. Jeu de cartes mais surtout jeu de pouvoir économique et politique, où la mise se fait à quitte ou double et dont le gagnant, loin d’être le plus fort, le plus intelligent, le plus courageux, est celui qui, parce qu’il possède, peut le prolonger à l’infini. Derrière la cocasserie hilarante des situations, la tension permanente de la dramaturgie, toute la férocité d’un constat cinglant sur l’inégalité de la lutte des classes. 5/6
Top 10 Année 1972

Notre pain quotidien (King Vidor, 1934)
Au milieu des années trente, tandis que le New Deal encourage l’exode des citadins vers la campagne, les éléments conservateurs dénoncent les dangers de la bolchévisation de l’économie nationale. Le cinéaste perçoit dans cette situation comme l’annonce d’un retour au mythe de la frontière, et l’exalte avec un dynamisme qui rencontre celui du cinéma soviétique. S’il dénonce les abus des banques et l’égoïsme de la classe possédante, il cultive d’abord un optimisme utopique à la Capra et élabore une pratique coopérative à petite échelle, sorte de kolkhoze où seul l’effort commun doit permettre à l’Amérique de se relever. D’où la puissance lyrique de la scène finale, à la fois rituel biblique et retour à la Genèse, qui voit l’insistance de l’idée dépassée, sublimée par l’ampleur de la forme qui l’exprime. 4/6

Boulevard des passions (Michael Curtiz, 1949)
Après Mildred Pierce, nouveau rôle copieux pour la star Crawford, qui pousse le women’s picture dans ses derniers retranchements. L’héroïne commence son ascension au plus bas, remonte la pente en épousant un politicien aussi riche que vénal, subit une cinglante opprobre et croise des personnages tous voués à une disgrâce ignominieuse, dont le point commun est une parfaite lucidité dans l’infamie ou le machiavélisme (Greenstreet a la monstruosité d’une tarentule ou d’un crapaud-buffle). Révélant un romanesque aussi éloquent qu’un réquisitoire sur la corruption des institutions, le film dresse le tableau passablement amer d’une société dont les figures de justice, d’ordre et d’autorité se confondent avec le crime organisé. Morale darwinienne de l’histoire : le type honnête se fait toujours dévorer. 4/6

Ju Dou (Zhang Yimou, 1990)
En première instance la tentative est simple : allier l’espace chinois, son sens du cadre et du vide, à la dramaturgie japonaise, plus axée sado-maso. Mais le développement est subtil, qui organise des rapports de force, de servitude et de sexe dont la mise en scène ne cache rien, d’autant que l’action prend place dans un atelier de teinturerie où la machinerie joue un rôle non négligeable. Poulies, chaînes et étoffes se combinent pour créer une structure de désir, un univers pictural omnivore qui dépasse les individus. En contrepoint ou en contradiction de la violence et de la moiteur du sujet, Zhang procède ainsi à une esthétisation du monde, une coloration des sentiments, et peint avec un pessimisme cruel le puritanisme d’une société où toute velléité de plaisir doit être punie comme une transgression. 4/6

Bertha Boxcar (Martin Scorsese, 1972)
Dans la lignée de Bonnie et Clyde, le cinéaste apporte sa pierre à la contestation du mythe de l’Histoire américaine et de la période qui en est l’aboutissement et la négation : la Dépression des années 30. Mais la ballade nostalgique à laquelle invitait l’engouement rétrospectif pour un certain folklore misérabiliste s’efface devant un découpage abrupt qui juxtapose les tableaux comme des chapitres autonomes, reliés par les seules errances du quatuor dont Bertha est l’irresponsable égérie. Soustraits aux fallacieux prestiges de la légende, ce périple dérisoire le long des voies ferrées de l’Arkansas atteint ainsi une formulation nette dans l’opposition entre l’action syndicale raisonnée et la révolte sauvage et anarchisante, seule apte à vendanger les raisons de la colère malgré la violence sanglante de la répression. 4/6

Mélodie en sous-sol (Henri Verneuil, 1963)
Évidemment on la connaît cette histoire rebattue de rififi, de truand ronchonnard tout juste sorti de prison qui veut organiser un dernier coup juteux avant de vivre en grand bourgeois, et qui pour cela doit s’associer à un jeunot. Bien sûr on pourrait considérer d’un œil hautain ce cinéma de papa relevant de l’âge de bronze amélioré qui est celui de l’ère industrielle, de l’efficacité solide, sachant s’effacer devant des vedettes éprouvées pour qui les films sont taillés sur mesure. Il est aussi loisible de prendre un grand plaisir à ce polar melvillien, impeccablement exécuté, mitonné aux petits oignons, honorant les vertus premières de la série noire (précision, suspense, rigueur) et s’abreuvant à la source de certains grands maîtres américains – jusqu’à la pirouette finale dont l’ironie n’est pas sans évoquer Huston. 4/6

Un film parlé (Manoel de Oliveira, 2003)
En un périple sillonnant les berceaux des civilisations méditerranéennes, Oliveira fait découvrir à ses personnages les vestiges du passé et raconte en pointillés une histoire qui s’articule autour de monuments, de contes, de légendes. Son approche, fondée sur une transmission verticale de la parole, de l’affection et du savoir, favorise la métaphore moderne du mythe de la tour de Babel adressée à un siècle naissant, où les dissensions entre les peuples perdurent et font toujours reculer l’avènement d’un monde pacifié. Sous le couvert de discussions policées et érudites menées par trois Parques contemporaines, il exprime ainsi le deuil des utopies et achemine le récit vers une conclusion allégorique qui traduit son pessimisme. Un film austère, bavard, répétitif, mais dont la séduction étrange finit par opérer. 3/6

Le musée des merveilles (Todd Haynes, 2017)
C’est à croire que la prose de Brian Selznick franchit mal le seuil du grand écran : après avoir fait valu à Scorsese un Hugo Cabret étonnamment plat et impersonnel, elle engendre ici un conte dickensien qui semble prolonger un peu laborieusement son exposition, et qui justifie tout juste à son auteur l’ambition de persévérer dans ses penchants de bibelotier. Prétexte à une collection de dioramas, de cabinets de curiosité, de maquettes de musées, le récit évolue cahin-caha entre les expressionnistes années vingt et les seventies funky-groovy de Starsky et Hutch, deux époques, deux styles cinématographiques pastichés avec application, avant qu’enfin l’innocence et la magie s’affirment au gré d’un tour de force scénaristique, que la fiction offre aux enfants le compagnonnage qui leur faisait tant défaut. 3/6

Lumière d’été (Jean Grémillon, 1943)
La Haute-Provence, décor rocailleux, solaire et angoissant. Un couple est installé, un autre arrive. Confrontations, remise en cause, chassés-croisés et allers-retours sentimentaux avec au centre du dispositif un point d’ancrage réaliste qui affirme vigoureusement une lutte des classes : la construction d’un barrage dans les environs, les ouvriers au travail. Règne de la métaphore en action, le film est animé par les soubresauts de la vie, chacun étant confronté à une inadéquation – désir non réciproque, incapacité d’aimer, vision romantique de l’amour ou mort sur la conscience. Malgré les dialogues affectés de Prévert, l’artifice des conventions, il peut se voir comme celui d’une qualité française vaincue sur son propre terrain, progressivement débordée et contaminée par un mouvement plus fort qu’elle. 4/6

Le lâche (Satyajit Ray, 1965)
Si l’amateur de cinéma parle volontiers de la surabondance des temps morts, ce film bref comme une nouvelle de Maupassant dépend de la grande rareté du temps vif. Son urgence souligne la valeur péremptoire des jugements que produit une crise, et son intérêt tient à sa description évasive de l’incertitude calculée, des zones d’ombre et de mystère d’un récit qui part d’une situation éprouvée pour s’attacher à l’épaisseur d’instants diversement privilégiés. Comme toujours, le réalisateur prouve qu’il a trop d’esprit critique pour s’abandonner aux jérémiades sur le destin, trop de générosité pour blâmer des personnages velléitaires. Seules comptent la délicatesse, l’acuité avec lesquelles il analyse et résout la quadrature d’un triangle sentimental frappé de mauvaise volonté, d’indécision et de faiblesse. 4/6

Nouvelle vague (Jean-Luc Godard, 1990)
Avec ce film au titre nostalgique et provocateur, Godard tourne une fois de plus et délibérément le dos à tout procédé réaliste de narration continue et peaufine à grands renforts de citations et de signes codés le parcours initiatique qui slalome d’une idée à l’autre, d’un concept abstrait à une évidence concrète. La lumière contre l’obscurité, les coups de klaxon contre le silence, le reflux contre le reflux (toujours la vague), les images, le texte écrit, les sons s’entremêlent inextricablement, s’annulent ou se complètent, élaborant un poème métaphysique autour de la résurrection et de l’éternel retour, de la symétrie de l’existence et de la dialectique du passé et du présent dans l’écriture de l’histoire. Malgré sa sérénité formelle, l’objet demeure bien trop hermétique pour susciter le moindre semblant d’émotion. 3/6

La chèvre (Francis Veber, 1981)
La chance, le bol, la baraka, on l’a où on l’a pas. François Perrin, aide-comptable de profession et optimiste invétéré, c’est plutôt la scoumoune qui ne cesse de lui courir après. D’où l’idée originale mais parfaitement logique sur laquelle Veber s’amuse à broder. Certes sa mise en scène relève plus d’une mise en images dont la pauvreté technique renvoie à une forme impersonnelle, étrangement anachronique et sans grande ambition. Mais le film, constamment drôle et inventif, ménage une sorte de poésie attendrie qui doit beaucoup à la chaleur du regard porté sur des personnages attachants, ainsi qu’à la complicité de deux formidables comédiens : Gérard Depardieu, avec sa coupe au bol, sa résistance à accepter l’irrationalité contaminante du sort, et Pierre Richard, au comique aussi fin que touchant. 4/6

Profond désir des dieux (Shōhei Imamura, 1968)
L’île de Kurage, au sud du Japon. Cet espace clos, au climat rude comme les mœurs, les caractères et les superstitions, est bouleversé par l’arrivée d’un ingénieur apportant l’industrialisation. Le cinéaste décline en une lente litanie les affects qui entourent les pratiques sacrées de la communauté, multiplie jusqu’à l’étouffement ses rites malthusiens. Au gré d’images fascinantes, baroques, superbement composées, tout le vivant est convoqué, tout ce qui se meut s’anime sous le désir des dieux, sans cesse les animaux rejouent la fable des hommes ou leur propose des récits possibles. Le soleil, la mer, le vent, la sécheresse, la pluie participent d’un même tellurisme, d’une même approche tautologique du monde, accordant l’analyse sociale de la fresque au souffle âpre d’une tragédie élémentaire. 5/6

Kids return (Takeshi Kitano, 1996)
Kitano est un artiste du contrepoint, tant par sa structure dramatique que par son esthétique du champ-contrechamp. Il le montre encore avec cette chronique de l’amitié contrariée liant deux inséparables cancres, adeptes du racket, de l’école buissonnière, des plaisanteries douteuses, et qui vont emprunter des chemins parallèles en marge de la société japonaise. Entre mouvement (les entraînements de boxe incessamment filmés) et immobilité subite (liée au K.O., souvent après ellipse sur le combat ou la farce), le film trace un sillon au fil duquel se mêle des tons et des genres opposés, tous les parcours, engagés sur un mode burlesque, convergeant vers une même impasse tragique. Sans parvenir pleinement à faire ressentir la vacuité des désirs et des actes, le film se suit sans ennui mais sans passion. 4/6

Coco (Lee Unkrich & Adrian Molina, 2017)
Henry Selick et Tim Burton avaient déjà fait le coup : rien ne peut être plus séduisant, de par sa fantaisie bariolée et ses éclats multicolores, que le royaume des défunts. Dans la lignée des mémorables infra-mondes explorés par Pixar, voici donc l’émanation féérique d’une fête des morts mexicaine à laquelle ne manque certes aucun cliché mais dont le registre de représentation s’anime d’une ambiguïté fondamentale. Car au fil d’une charpente dramatique dosant avec habileté le plaisir de la surprise et celui de la reconnaissance, c’est encore la grande question du souvenir, de sa transmission et de sa préservation qui est exhumée, prouvant que Disney, malgré les quelques scories doucereuses ou lénifiantes qui émaillent le récit, n’a pas étouffé la sensibilité proverbiale dont bat le cœur de la firme à la lampe. 4/6


Et aussi :

Jeune femme (Léonor Serraille, 2017) - 5/6
Carré 35 (Éric Caravaca, 2017) - 5/6
Diane a les épaules (Fabien Gorgeart, 2017) - 4/6
Thelma (Joachim Trier, 2017) - 5/6



Films des mois précédents :
Spoiler (cliquez pour afficher)
Octobre 2017Une vie difficile (Dino Risi, 1961)
Septembre 2017Casanova, un adolescent à Venise (Luigi Comencini, 1969)
Août 2017La bonne année (Claude Lelouch, 1973)
Juillet 2017 - La fille à la valise (Valerio Zurlini, 1961)
Juin 2017Désirs humains (Fritz Lang, 1954)
Mai 2017Les cloches de Sainte-Marie (Leo McCarey, 1945)
Avril 2017Maria’s lovers (Andreï Kontchalovski, 1984)
Mars 2017À la recherche de Mr Goodbar (Richard Brooks, 1977)
Février 2017Raphaël ou le débauché (Michel Deville, 1971)
Janvier 2017La la land (Damien Chazelle, 2016)
Décembre 2016Alice (Jan Švankmajer, 1987)
Novembre 2016 - Dernières nouvelles du cosmos (Julie Bertuccelli, 2016)
Octobre 2016 - Showgirls (Paul Verhoeven, 1995)
Septembre 2016 - Aquarius (Kleber Mendonça Filho, 2016)
Août 2016 - Le flambeur (Karel Reisz, 1974)
Juillet 2016 - A touch of zen (King Hu, 1971)
Juin 2016 - The witch (Robert Eggers, 2015)
Mai 2016 - Elle (Paul Verhoeven, 2016)
Avril 2016 - La pyramide humaine (Jean Rouch, 1961)
Mars 2016 - The assassin (Hou Hsiao-hsien, 2015)
Février 2016Le démon des femmes (Robert Aldrich, 1968)
Janvier 2016La Commune (Paris 1871) (Peter Watkins, 2000)
Décembre 2015Mia madre (Nanni Moretti, 2015)
Novembre 2015Avril ou le monde truqué (Franck Ekinci & Christian Desmares, 2015)
Octobre 2015Voyage à deux (Stanley Donen, 1967)
Septembre 2015Une histoire simple (Claude Sautet, 1978)
Août 2015La Marseillaise (Jean Renoir, 1938)
Juillet 2015Lumière silencieuse (Carlos Reygadas, 2007)
Juin 2015Vice-versa (Pete Docter & Ronaldo Del Carmen, 2015) Top 100
Mai 2015Deep end (Jerzy Skolimowski, 1970)
Avril 2015Blue collar (Paul Schrader, 1978)
Mars 2015Pandora (Albert Lewin, 1951)
Février 2015La femme modèle (Vincente Minnelli, 1957)
Janvier 2015Aventures en Birmanie (Raoul Walsh, 1945)
Décembre 2014Enquête sur un citoyen au-dessus de tout soupçon (Elio Petri, 1970)
Novembre 2014Lifeboat (Alfred Hitchcock, 1944)
Octobre 2014Zardoz (Sean Connery, 1974)
Septembre 2014Un, deux, trois (Billy Wilder, 1961)
Août 2014Le prix d’un homme (Lindsay Anderson, 1963)
Juillet 2014Le soleil brille pour tout le monde (John Ford, 1953)
Juin 2014Bird people (Pascale Ferran, 2014)
Mai 2014Léon Morin, prêtre (Jean-Pierre Melville, 1961) Top 100
Avril 2014L’homme d’Aran (Robert Flaherty, 1934)
Mars 2014Terre en transe (Glauber Rocha, 1967)
Février 2014Minnie et Moskowitz (John Cassavetes, 1971)
Janvier 201412 years a slave (Steve McQueen, 2013)
Décembre 2013La jalousie (Philippe Garrel, 2013)
Novembre 2013Elle et lui (Leo McCarey, 1957)
Octobre 2013L’arbre aux sabots (Ermanno Olmi, 1978)
Septembre 2013Blue Jasmine (Woody Allen, 2013)
Août 2013La randonnée (Nicolas Roeg, 1971)
Juillet 2013Le monde d’Apu (Satyajit Ray, 1959)
Juin 2013Choses secrètes (Jean-Claude Brisseau, 2002)
Mai 2013Mud (Jeff Nichols, 2012)
Avril 2013Les espions (Fritz Lang, 1928)
Mars 2013Chronique d’un été (Jean Rouch & Edgar Morin, 1961)
Février 2013 – Le salon de musique (Satyajit Ray, 1958)
Janvier 2013L’heure suprême (Frank Borzage, 1927) Top 100
Décembre 2012 – Tabou (Miguel Gomes, 2012)
Novembre 2012 – Mark Dixon, détective (Otto Preminger, 1950)
Octobre 2012 – Point limite (Sidney Lumet, 1964)
Septembre 2012 – Scènes de la vie conjugale (Ingmar Bergman, 1973)
Août 2012 – Barberousse (Akira Kurosawa, 1965) Top 100
Juillet 2012 – Que le spectacle commence ! (Bob Fosse, 1979)
Juin 2012 – Pique-nique à Hanging Rock (Peter Weir, 1975)
Mai 2012 – Moonrise kingdom (Wes Anderson, 2012)
Avril 2012 – Seuls les anges ont des ailes (Howard Hawks, 1939) Top 100
Mars 2012 – L'intendant Sansho (Kenji Mizoguchi, 1954)
Février 2012 – L'ombre d'un doute (Alfred Hitchcock, 1943)
Janvier 2012 – Brève rencontre (David Lean, 1945)
Décembre 2011 – Je t'aime, je t'aime (Alain Resnais, 1968)
Novembre 2011 – L'homme à la caméra (Dziga Vertov, 1929) Top 100 & L'incompris (Luigi Comencini, 1967) Top 100
Octobre 2011 – Georgia (Arthur Penn, 1981)
Septembre 2011 – Voyage à Tokyo (Yasujiro Ozu, 1953)
Août 2011 – Super 8 (J.J. Abrams, 2011)
Juillet 2011 – L'ami de mon amie (Éric Rohmer, 1987)
Dernière édition par Thaddeus le 1 déc. 17, 09:57, édité 7 fois.

Avatar de l’utilisateur
AtCloseRange
Mémé Lenchon
Messages : 22795
Inscription : 21 nov. 05, 00:41

Re: Votre film du mois de Novembre 2017

Messagepar AtCloseRange » 1 nov. 17, 13:41

Peut-être
Image

Avatar de l’utilisateur
Rick Blaine
Howard Hughes
Messages : 17561
Inscription : 4 août 10, 13:53
Last.fm
Localisation : Paris

Re: Votre film du mois de Novembre 2017

Messagepar Rick Blaine » 1 nov. 17, 13:53

Novembre 2017

Film du mois :


Image

I... comme Icare (Henri Verneuil - 1979)


Films découverts ou redécouverts :

I... comme Icare, de Henri Verneuil (1979) : 8/10

MacArthur - Le général rebelle (MacArthur), de Joseph Sargent (1977) : 7,5/10
Up the river, de John Ford (1931) : 7,5/10
4 mouches de velours gris (4 moshe de velluto grigio), de Dario Argento (1971) : 7,5/10

Le Caire confidentiel (The Nile Hilton Incident), de Tarik Saleh (2017) : 7/10

Un baquet de sang (A bucket of blood), de Roger Corman (1959) : 6/10
Grand froid, de Gérard Pautonnier (2017) : 6/10

Amiral Canaris (Canaris), de Alfred Weidenmann (1954) : 5,5/10

Films revus : Hors compétition :

Sept morts sur ordonnance, de Jacques Rouffio (1975) : 8/10

La nuit du lendemain (The night aof the following day), de Hubert Cornfield (1969) : 6,5/10

Films des mois précédents
Spoiler (cliquez pour afficher)
Août 2010 : Chantons sous la Pluie (Stanley Donen et Gene Kelly - 1952)
Septembre 2010 : Le Narcisse Noir (Michael Powell et Emeric Pressburger - 1947)
Octobre 2010 : Alexandre le Bienheureux (Yves Robert - 1968)
Novembre 2010 : Le Plongeon (Franck Perry - 1968)
Décembre 2010 : Quatorze Heures (Henry Hathaway - 1951)
FILM DE L'ANNEE 2010 : CHANTONS SOUS LA PLUIE
Janvier 2011 : Mon Homme Godfrey (Gregory La Cava - 1936)
Février 2011 : Le Mépris (Jean-Luc Godard - 1963)
Mars 2011 : Nous Voulons les Colonels (Mario Monicelli - 1974)
Avril 2011 : Huit Heures de Sursis (Carol Reed - 1947)
Mai 2011 : Five Star Final (Mervyn LeRoy - 1931)
Juin 2011 : Les Nuits de Chicago (Josef Von Sternberg - 1927)
Juillet 2011 : Ca Commence Aujourd'hui (Bertrand Tavernier - 1999)
Août 2011 : Baby Boy Frankie (Allen Baron - 1961)
Septembre 2011 : Du Plomb pour l'Inspecteur (Richard Quine - 1954)
Octobre 2011 : Le Rôdeur (Joseph Losey - 1951)
Novembre 2011 : Mes Chers Amis (Mario Monicelli - 1975)
Décembre 2011 : L’Aventure de Mme Muir (Joseph L. Mankiewicz - 1947)
FILM DE L'ANNEE 2011 : L'AVENTURE DE MME MUIR & LE MÉPRIS
Janvier 2012 : Les Ailes (William A. Wellman - 1927)
Fevrier 2012 : French Cancan (Jean Renoir - 1954)
Mars 2012 : Duel Dans La Sierra (George Sherman - 1958)
Avril 2012 : The Thing (John Carpenter - 1982)
Mai 2012 : Moonrise Kingdom (Wes Anderson - 2012)
Juin 2012 : Nightfall (Jacques Tourneur - 1957)
Juillet 2012 : La Porte du Diable (Anthony Mann - 1950)
Août 2012 : Dans ses Yeux (Juan Jose Campanella - 2009)
Septembre 2012 : Polisse (Maïwenn -2011)
Octobre 2012 : Les Bas Fonds New-Yorkais (Samuel Fuller -1961)
Novembre 2012 : Klute (Alan J. Pakula - 1971)
Décembre 2012 : ...All the Marbles (Robert Aldrich - 1981)
FILM DE L'ANNEE 2012 : NIGHTFALL
Janvier 2013 : Mafioso (Alberto Lattuada - 1962)
Février 2013 : The Yards (James Gray - 2000)
Mars 2013 : Les Inconnus dans la Ville (Richard Fleischer - 1955)
Avril 2013 : Le Conformiste (Bernardo Bertolucci - 1970)
Mai 2013 : Le Flambeur (Karel Reisz -1974)
Juin 2013 : La Maison des Etrangers (Joseph L. Mankiewicz - 1949)
Juillet 2013 : La dame et le toréador (Budd Boetticher - 1951)
Août 2013 : L'invaincu (Satyajit Ray - 1956)
Septembre 2013 : La Grande Ville (Satyajit Ray - 1963)
Octobre 2013 : La Belle Equipe (Julien Duvivier - 1936)
Novembre 2013 : Fanny & Alexandre (Ingmar Bergman - 1982)
Décembre 2013 : Le Démon des Armes (Joseph H. Lewis - 1949)
FILM DE L'ANNEE 2013 : LA GRANDE VILLE
Janvier 2014 : Drug War (Johnnie To - 2012)
Fevrier 2014 : Pauline A La Plage (Eric Rohmer - 1983)
Mars 2014 : Gravity (Alfonso Cuarón - 2013)
Avril 2014 : L'Invasion des profanateurs de sépultures (Don Siegel - 1956)
Mai 2014 : Les révoltés de la cellule 11 (Don Siegel - 1954)
Juin 2014 : 12 Years a Slave (Steve McQueen - 2013)
Juillet 2014 : Un Thé au Sahara (Bernardo Bertolucci - 1990)
Août 2014 : La Reine Margot (Patrice Chéreau - 1994)
Septembre 2014 : Le Prête-nom (Martin Ritt - 1976)
Octobre 2014 : Rush (Ron Howard - 2013)
Novembre 2014 : Interstellar (Christopher Nolan - 2014)
Décembre 2014 : Her (Spike Jonze - 2014)
FILM DE L'ANNEE 2014 : INTERSTELLAR
Janvier 2015 : L'Etau (Alfred Hitchcock - 1969)
Février 2015 : Gone Girl (David Fincher - 2014)
Mars 2015 : MacBeth (Orson Welles - 1948)
Avril 2015 : La Comtesse (Julie Delpy - 2009)
Mai 2015 : A Most Violent Year (J.C. Chandor - 2014)
Juin 2015 : La Police a les mains liées (Luciano Ercoli - 1975)
Juillet 2015 : Voyage en Italie (Roberto Rossellini - 1954)
Août 2015 : Scènes de Crimes (Frédéric Schoendoerffer - 1999)
Septembre 2015 : Frissons (David Cronenberg - 1975)
Octobre 2015 : Vice-versa (Pete Docter - 2015)
Novembre 2015 : Tandem (Patrice Leconte - 1987)
Décembre 2015 : Zardoz (John Boorman - 1974)
FILM DE L'ANNEE 2015 : A MOST VIOLENT YEAR
Janvier 2016 : L'américain (Marcel Bozzuffi - 1969)
Février 2016 : Six femmes pour l'assassin (Mario Bava - 1964)
Mars 2016 : L'année du dragon (Michael Cimino - 1985)
Avril 2016 : La dame de Shanghai (Orson Welles - 1947)
Mai 2016 : Colorado (Sergio Sollima - 1966)
Juin 2016 : Spotlight (Tom McCarthy - 2016)
Juillet 2016 : The Revenant (Alejandro González Iñárritu - 2016)
Août 2016 : Scènes de la vie conjugale (Ingmar Bergman - 1973)
Septembre 2016 : Mr. Majestyk (Richard Fleischer - 1974)
Octobre 2016 : Deep End (Jerzy Skolimowski - 1970)
Novembre 2016 : Les trafiquants du Dunbar (Basil Dearden - 1951)
Décembre 2016 : Un homme de trop (Costa-Gavras - 1967)
FILM DE L'ANNEE 2016 : L'ANNEE DU DRAGON
Janvier 2017 : La dernière corvée (Hal Ashby - 1973)
Février 2017 : Le flingueur (Michael Winner - 1972)
Mars 2017 : Apportez-moi la tête d'Alfredo Garcia (Sam Peckinpah - 1974)
Avril 2017 : Manchester by the sea (Kenneth Lonergan - 2016)
Mai 2017 : La isla mínima (Alberto Rodríguez - 2014)
Juin 2017 : Un shérif à New York (Don Siegel - 1968)
Juillet 2017 : The lost city of Z (James Gray - 2017)
Août 2017 : La Planète des singes : Suprématie (Matt Reeves - 2017)
Septembre 2017 : Made in Britain (Alan Clarke - 1982)
Octobre 2017 : Le voleur (Louis Malle - 1967)

Avatar de l’utilisateur
El Dadal
Cadreur
Messages : 4152
Inscription : 13 mars 10, 01:34

Re: Votre film du mois de Novembre 2017

Messagepar El Dadal » 1 nov. 17, 14:11

NOVEMBRE 2017

FILM DU MOIS
Image


Films découverts:
    _ Mise à mort du cerf sacré (Yórgos Lánthimos - 2017) Image
    _ En chair et en os (Pedro Almodóvar - 1997) Image
    _ Zeder (Pupi Avati - 1983) Image
    _ Le dossier Adams (Errol Morris - 1988) Image
    _ Le mataf (Serge Leroy - 1973) Image
    _ Madame et ses flirts (Preston Sturges - 1942) Image
    _ Meurtre d'un bookmaker chinois (John Cassavetes - 1976) Image
    _ Au revoir là-haut (Albert Dupontel - 2017) Image
    _ A Beautiful Day (Lynne Ramsay - 2017) Image
    _ Le dahlia bleu (George Marshall - 1946) Image
    _ Logan (James Mangold - 2017) Image
    _ L'homme au fusil (Richard Wilson - 1955) Image
    _ 9 Songs (Michael Winterbottom - 2004) Image

Films revus:
    _ Eating Raoul (Paul Bartel - 1982) Image
Dernière édition par El Dadal le 30 nov. 17, 00:23, édité 11 fois.